1

Suède : « Juifs, souvenez-vous de Khaybar, l’armée de Mahomet revient »

Suède: Violée et brûlée vive à 17 ans - CHANTOUVIVELAVIE

Le suicide suédois se poursuit, au nom de l’accueil de l’Autre et de la tolérance à sens unique.

Voilà le message de haine anti-Juifs qu’on peut entendre  à Malmö, entre deux agressions au cri de « Allahu akbar ».

Avec 0,2 % de la population, les Juifs suédois subissent 4 % des crimes racistes. Les agressions antisémites ont explosé de 70 % depuis 2016.

La bataille de Khaybar est une victoire musulmane sur une riche ville juive fortifiée de la péninsule arabique, en l’an 628. Après reddition, les Juifs de Khaybar eurent la vie sauve en acceptant le statut de dhimmis, alors que d’autres tribus juives avaient été massacrées par les troupes de Mahomet.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_Khaybar

C’est ainsi qu’en Suède, comme en France, la violence et la haine anti-chrétiens, anti-juifs et anti-Blancs, sont en train de désintégrer la nation.

Une haine aussi féroce que dévastatrice, qui va tout emporter et que Judith Bergman nous relate dans un excellent article de Gatestone Institute.

https://fr.gatestoneinstitute.org/16507/suede-violence-grave

La police suédoise évoque l’extrême gravité de la situation.

Assassinats, viols innombrables, lynchages, émeutes, règlements de comptes, fusillades et attaques à la bombe sont devenus la norme. Le paradis suédois des années soixante, au niveau de vie si enviable, est devenu un enfer. Toutes les villes sont touchées, Stockholm, Göteberg, Malmö.

Le chef de la police nationale en appelle au soutien de la population.

« La police suédoise est dans une situation opérationnelle difficile. Il faut que la société soit unie derrière ses forces de l’ordre ».

« L’épuisement guette nos policiers et l’inquiétude les ronge sur le chemin de leur travail. Nous travaillons intensément, le jour et la nuit, et malgré cela, la violence va croissant. La police est sur le terrain 24 heures sur 24, 365 jours par an. Nous ne cédons rien et nous ne reculons pas, mais la situation est en vérité extrêmement stressante. »

On nage en pleine barbarie.

Dans un cimetière de Stockholm, deux garçons ont été violés, torturés toute une nuit et quasi enterrés.

En outre, les agresseurs se complaisent à humilier leurs victimes.

« La Suède est en train de perdre le contrôle de son propre territoire », déclare un journaliste.

Mais c’est l’omerta. Journalistes, politiciens, chercheurs, évacuent systématiquement le sujet…

Comme partout en Europe, les manifestations anti-islam sont interdites et le chef de file d’un mouvement anti-musulman danois,  Rasmus Paludan, est dans le collimateur de la justice, frappé d’interdiction de séjour.

Piétiner le Coran mène directement en prison pour incitation à la haine.

Mais les églises et les synagogues vandalisées ou les cimetières profanés, les agressions antisémites, n’émeuvent personne !

Et l’Église suédoise se couche.

Tout le monde a peur, les victimes, mais aussi l’establishment ! Les plaintes vont au panier par peur des représailles.

« Plus de 200 plaintes ont été déposées contre le gang Ali Khan, mais toutes ont été classées sans suites par la police en raison des menaces de mort  proférées contre les victimes et toutes les personnes qui auraient été tentées de témoigner ».

Quand un citoyen appelle la police, il risque des représailles des malfrats. Les gangs font la loi. Ils établissent même leurs propres barrages routiers !

« Rien que cette année, plusieurs enfants sont morts de coups de couteau ou de balles perdues lors d’une fusillade ».

La police réclame que l’appartenance à un gang soit criminalisée. Mais, à ce jour, c’est la soumission des autorités qui prévaut.

C’est donc tout le modèle social suédois qui est en train de s’effondrer, le laxisme des gouvernants livrant le pays à une violence sans précédent.

« En 2018, un quart des 115 000 nouveaux-nés avaient au moins un parent né hors d’Europe », pour une population de 10 millions d’habitants.

La Suède détient le record des demandes d’asile par habitant.

Des demandeurs venus d’Afghanistan, d’Irak, d’Iran, de Somalie, de Syrie.

Dans certaines grandes villes, la proportion d’étrangers dépasse 40 %.

Les femmes paient un lourd tribut à cette politique d’accueil dévastatrice. Selon un sondage  de 2018, 42 % des femmes de 20 à 24 ans se sentent en insécurité.

La Suède est devenue « la capitale mondiale du viol ».

https://fr.gatestoneinstitute.org/7320/suede-viol

Viols et tueries de masse : l'accélération du suicide suédois | Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation

La Suède est la parfaire illustration du désastre du multiculturalisme, aggravé par un angélisme suicidaire des autorités.

Le pays le plus sûr du monde en 1960 devient  l’un des plus dangereux d’Europe, avec une police débordée qui a perdu le contrôle de la situation.

Et ce sinistre tableau, c’est exactement le même qui s’installe en France, avec les délires multiculturalistes de Macron.

Jacques Guillemain