1

Suède : les djihadistes veulent qu’on leur rende leurs enfants

Lundi 7 février en fin d’après-midi des musulmans ont manifesté à Stockholm, entre le Parlement (Riksdag) et le Palais Royal, là où habitent les Bernadotte.

L’événement était si incroyable, inattendu et unique que même le service public, la chaîne SVT 1, s´est fendue d’une information de 1 à 2 minutes au journal de 19 h 30. Qu’avons-nous appris de cette information, rien sinon qu’il existe une chaîne de télé privée qui diffuse, en Suède, en arabe. Pour savoir les raisons de cette manifestation il faut aller se renseigner sur la chaîne privée de Riks qui est celle du parti de droite des Démocrates de Suède (Sverigedemokrater) que l’on peut apparenter à Reconquête en plus consensuel.

Qu’y apprend-on ? Que la Suède, gouvernée depuis 8 ans par les socialistes alliés aux Verts et la Gauche (ex-coco) a rapatrié un certain nombre de femmes et enfants de djihadistes, en décembre l’an dernier. Ces femmes et ces enfants étaient dans des prisons kurdes pour des exactions commises pendant la guerre en Syrie. Les maris sont morts ou disparus. Selon les Kurdes, les femmes et mêmes certains enfants ont participé aux combats les armes à la main.

La Suède, bonne fille, a affrété un avion spécial pour faire rentrer tout ce beau monde à la maison. Ils ont des passeports suédois. Les femmes, après interrogatoire par les services de police, ont été relâchées et les enfants placés dans des familles d’accueil et centres à             l’enfance.

C’est là à ce point en janvier que la campagne de protestations organisée par les milieux salafistes, frérots, turcs et autres a commencé, pour aboutir à la manifestation du 7 février. Jusqu’à cette date, aucune information n’avait filtré puisque tout se passait entre les Services sociaux et les organisations muzz.

Que veulent les muzz ? Alors accrochez-vous les amis. Qu’ “on rende nos enfants “ qui ont été “kidnappés”. Ce sont les slogans que l’on pouvait lire sur les placards et entendre des intervenants à la manifestation. Les intervenants s’exprimaient à 95 % en arabe et le reste en mauvais suédois. On peut voir dans la vidéo de Riks un drapeau suédois (le seul) sur lequel sont épinglées deux croix gammées.

Le gouvernement suédois est évidemment très gêné. Il a payé les Kurdes pour la libération des personnes et ensuite se fait traiter de nazi parce que la Suède applique les lois en vigueur sur la prise en charge d’enfants en danger.

Beaucoup de Suédois commencent à penser que nous sommes gouvernés par des fous. Je suis avec ma femme deux d’entre eux.

Jean-Claude Jourdan