1

Suède : mort du rappeur des « gangsters » Einár, traître à son ethnie

Einár, de son vrai nom Nils Einar Grönberg, Suédois de souche âgé de 19 ans, a été « exécuté » de plusieurs balles dans la poitrine et la tête.

Cela s´est passé le 21 octobre de l´an dernier. Einár n´était pas un enfant de cœur malgré son jeune âge, puisque, selon des rumeurs insistantes, il aurait trempé dans le meurtre d´un autre rappeur. Quelques jours avant son exécution il participait à une bagarre collective au couteau dans un restaurant de Stockholm.

Que nous dit cet événement tragique sur la société dans laquelle nous vivons ? Société suédoise s´entend ! Peut-être peut-on aussi parler de société occidentale ? En effet, Einár comme d´autres rappeurs, ceux-là issus de l´immigration, sont adulés par l’établissement.

Ils ont porte ouverte dans les médias, où ils peuvent exprimer (ils disent chanter) des turpitudes sur la société et leurs fantasmes sur ce qu´ils veulent faire à cette société : baiser, vendre et consommer de la drogue, tuer, massacrer etc., etc.

En mars 2020 Einár a gagné le P3 Guld-priset (P3 radio suédoise payé par nos impôt et Guld-priset = Premier Prix).

L´année avant, la même radio avait accordé à Yasin le titre d´artiste de l´année alors qu’il était en prison pour séquestration de témoin dans l´affaire du gang de Vårby.

D´où vient cette pourriture sociétale ?
Certains observateurs lucides font un rapprochement entre l´immigration de masse « mise en chantier » dès les années 80 et aggravée année après année.

Le phénomène, né aux USA avec entre autres « Niggers With Attitudes » qui ont lancé en 1988 un album « Straight Outta Compton » qui faisait l´apologie de « Fuck the Police ».

Einár était un de ces rares Suédois volontairement introduit dans ces groupes d´immigrés qui crachent sur la Suède et les Suédois et
qui, malheureusement ou heureusement, en est mort.
J´ai lu quelque part dans le forum de la toile Flashback :  » Einár était le plus grand inspirateur de la dégénérescence pour les jeunes générations de Suédois ».
Comme en tout la Suède suit l´exemple des USA.
Comme les USA les élites ont voulu la société multiculturelle avec des ghettos de toutes les couleurs.

Nous y voilà pour le pire et pas pour le meilleur.
Jean-Claude Jourdan