1

Suède : voitures incendiées par centaines, qui les brûle ?

La semaine dernière, 80 voitures ont été incendiées du côté de Göteborg, dans l’ouest de la Suède.

Hier, c’est une centaine de véhicules qui ont subi le même sort, dans la région d’Upsala, au nord de Stockholm, la capitale.

Ces incendies, dont l’origine criminelle ne fait aucun doute, sont décrits par les autorités suédoises comme une attaque coordonnée contre le pays.

Pour le moment, les autorités ne désignent aucun responsable (ils ne sont pas encore habitués, comme nous le sommes dans nos banlieues et nos zones de non-droit) mais tous les regards se tournent vers les « migrants » illégaux, qui ne sont plus les « bienvenus » depuis quelques semaines, et pour cause ! Cela, d’ailleurs, n’est pas près de s’arranger si l’on en croit les réactions de la population !

Après Créteil, dans le Val-de-Marne, après Grenoble, en Isère, c’est Villeneuve-sur-Lot qui se mobilise à son tour contre l’insécurité grandissante, et demain ?

Une centaine de manifestants ont bloqué l’accès aux bâtiments de la mairie et interpellé le maire, Patrick Cassany, avec lequel ils ont pu échanger durant deux heures.

Tous partagent la même exaspération face à une délinquance qui met en péril la sécurité du centre-ville.

Contre cette banalisation de l’insécurité et la faiblesse des pouvoirs publics, ils exigent des actions concrètes et les commerçants menacent même de s’organiser en « milice » pour se défendre.

Nous vous avions informés sur l’agression dont aurait été victime le chef de la police municipale de Villevaudé (Seine-et-Marne).

Apparemment, il aurait menti sur les circonstances exactes de son agression.

C’est ce qu’il a expliqué mardi devant Séverine Delacour, vice-procureur au parquet de Meaux.

Il ne s’agissait pas d’une agression gratuite contre le responsable de la police municipale.

Il est encore trop tôt pour déterminer l’origine des graves blessures reçues.

C’est donc une affaire à suivre !

Noirmoutier (Vendée) – Quand ils ne coupent pas la tête des vivants, ils coupent celle des statues.

Dans la nuit de samedi à dimanche, c’est la statue de la Vierge à l’enfant qui a été décapitée.

Haute de 3 m 50 et inaugurée en 1949, elle se situe à 150 mètres de la gendarmerie, au coin de l’avenue du Maréchal Joffre et du domaine de Furgeois.

La tête de l’enfant Jésus a également été tranchée, a témoigné l’abbé Grégoire Cieutat, curé de la paroisse Saint-Philbert.

Les recherches dans la forêt avoisinante n’ont rien donné.

C’est la première fois qu’un tel acte de vandalisme se passe dans cette localité.

La ville a porté plainte.

Habitants de toutes les régions de la « France profonde », il faut vous faire une raison : plus aucun coin de notre beau pays ne sera épargné dorénavant !

Si c’était une mosquée qui avait été ainsi attaquée, tous les médias nationaux auraient été « bouleversés » par l’événement, mais une statue de la Vierge à l’enfant Jésus, est-ce si important après tout, à leurs yeux ?

Agen (Lot-et-Garonne) – Mercredi soir, vers 23 h, un individu pénètre dans la terrasse d’un restaurant en brandissant un couteau et hurle « Allahou Akbar ».

Panique (presque) générale, puisque un client, plus courageux, a repoussé l’individu qui a pris la fuite.

Âgé de 50 ans, il a été interpellé quelques minutes plus tard par les forces de l’ordre.

Il avait déjà été poursuivi dans le passé pour violences mais, pas de panique « il aurait des problèmes psychiatriques » !

Que fait-il encore en France ?

Paris (10e arrondissement) – En plein cœur de la capitale, mardi après-midi, au cinquième étage d’un immeuble du passage Brady, qui donne sur le Boulevard de Strasbourg, quatre coups de feu ont été tirés.

Intervention du GIGN : l’individu a été interpellé « sans incident ».

Trois armes de type « Glock » ont été saisies lors de la perquisition de son logement.

Aucune information ne nous est parvenue à cette heure !

Corse – Dans la nuit de lundi à mardi, dans la commune d’Ucciani, un véhicule de la caserne des pompiers de Véro a été incendié et plusieurs départs de feu ont également été signalés autour des bâtiments.

Le caractère criminel ne fait aucun doute pour la préfète de la Corse du Sud, Josiane Chevalier, qui s’est rendue sur les lieux.

Le procureur de la République d’Ajaccio a confié l’enquête à la gendarmerie.

Floirac (Gironde) – Samedi vers 22 h 30, quatre individus déposent un blessé devant les urgences de la polyclinique Bordeaux Rive Droite à Lormont et prennent la fuite aussitôt.

Âgé de 21 ans et résidant à Cenon, le jeune homme, touché d’une balle en pleine tête, est mort dimanche après-midi dès son arrivée au CHU de Pellegrin à Bordeaux.

Deux individus, âgés de 24 et 26 ans, résidant à Floirac et connaissant la victime, sont en garde à vue.

La Roche-sur-Yon (Vendée) – Mardi soir vers 22 h, rue Jean Launois, à l’entrée du parc qui borde le quartier de la Vigne aux Roses, un individu a poignardé deux personnes à l’aide d’une arme blanche.

La première victime est décédée sur place, quant à la seconde, elle a été transportée dans un état très grave à l’hôpital.

Les riverains n’ont pas hésité à désigner une rivalité existant entre des bandes issues des deux communautés maghrébine et arménienne… même à La Roche-sur-Yon !

Manuel Gomez