Suisse : Après l’ouragan Zemmour, Pierre Cassen a osé critiquer ouvertement l’islam

Publié le 29 novembre 2014 - par - 4 655 vues
Share

conferencePCSionLe passage d’Eric Zemmour en Suisse continue à faire des remous. Rappelons que, invité sur le plateau de l’émisison « Infrarouge », et opposé à quatre personnes de gauche, dont Jean Ziegler, un socialiste suisse et deux bobos féministes, le journaliste français a fait un malheur, pulvérisant ses opposants les uns après les autres, pour le plus grand plaisir de la majorité des téléspectateurs suisses, ravis.

Groggy après une telle humiliation, les journaleux de gôche commencent à s’allumer entre eux. Moment savoureux, relevé par nos amis du site Les Observateurs, le rédacteur en chef du quotidien L’Hebdo, un nommé Alain Jeannet, fait un véritable procès d’intention à la Radio Télévision Suisse (RTS), coupable d’avoir osé inviter le journaliste mal-pensant français, et d’avoir troublé le bon peuple suisse, à la veille d’une votation sur l’immigration. Un grand moment d’anthologie, qui confirme le profond mépris de cette caste pour le peuple, et son absence totale d’esprit démocratique et de culture du débat.

http://www.lesobservateurs.ch/2014/11/28/humilie-zemmour-lhebdo-pleurniche/

Naturellement, les qualificatifs habituels tomberont sur le journaliste du Figaro, accusé d’être réactionnaire, anti-femmes, homophobe, xénophobe, islamophobe et autres horreurs. Mais cela n’était que la première mi-temps, car, quarante-huit heures après, un autre troublion français, Pierre Cassen, venait encore perturber la quiétude des paisibles suisses. L’annonce de la venue de notre fondateur, invité par l’UDC de Sion, sur le thème « L’islam, un danger pour la démocratie ? » a suscité plusieurs levées de bouclier. Première salve de la radio du Valais, Rhône FM, qui, avant de lui passer la parole, le qualifiera, vingt minutes plus tôt, dans une présentation, d’invité « sulfureux » de l’UDC, et cherchera à provoquer une levée de boucliers… qui ne prendra pas.

http://ripostelaique.com/medias-suisses-haro-sur-pierre-cassen.html

Puis, quelques jours auparavant, selon le procédé classique des manipulateurs, Pierre et le site Riposte Laïque seront systématiquement classés à l’extrême droite, et surtout, on insistera sur sa condamnation, en la déformant, et en la qualifiant « d’incitation à la haine raciale », alors que le mot racial n’a jamais été prononcé dans l’énoncé du verdict, et pour cause : l’islam n’est pas une race ! L’objectif de ces attaques était double : continuer à salir un militant qui alerte les citoyens français et européens sur la réalité de l’islam, et cibler l’UDC de Sion et Oskar Freysinger, honnis des journalistes, pour oser inviter notre fondateur. Dans le même temps, aucun commentaire ne sera fait, comme le fait remarquer Christine Tasin, sur la vidéo mise en ligne par des musulmans suisses, qui constitue une véritable déclaration de guerre et une menace de conquête de la Suisse.

La fameuse conférence se tint, ce jeudi, à Saviese. Il y avait une dizaine de journalistes et photographes, ajoutée à une équipe de télévision. Curieusement, aucun professionnel de l’information ne vint poser la moindre question à Pierre Cassen, alors qu’ils étaient tous là pour lui. La conférence se passa fort bien, et l’intervention de Pierre, qui suivit celle d’Oskar Freysinger, fut très longuement applaudie par la salle, qui comportait davantage que les cinquante personnes qu’annoncent les médias.

Pour autant, les premières réactions des différents quotidiens sont fort amusantes, et surtout révélatrices de l’état d’esprit de ces journalistes. Le Nouvelliste, par la plume de Jean-Yves Gabbud, titre : L’islam a été ouvertement critiqué à Savièse ! Il manque un surtitre : ILS ONT OSE ! L’article est par ailleurs correct, il reprend à peu près l’esprit de l’argumentation développé par Pierre, et évite des qualificatifs désagréables.

IMG_0058Par contre, dans Le Matin, on titrera (dans le désordre) Pinard, Saucisson et islamophobie, et, en sous-titre, on insistera sur la condamnation pour provocation à la haine envers les musulmans de Pierre, insinuant ainsi que l’UDC ose inviter un tel personnage. La journaliste Mélina Schröter reparlera de cet aspect juridique (qu’elle ne développe pas) afin de mieux discréditer l’ensemble des propos de notre fondateur.

Ensuite, dans « Le Temps », journal national, on expliquera que l’islamophobie servait de ciment à l’UDC !

Bref, nos amis journalistes suisses sortent d’une semaine tourmentée. Mais nous devons admettre une nuance de taille : en France, on boycotte systématiquement Riposte Laïque et ses principaux animateurs, alors qu’en Suisse, on parle d’eux, même et surtout en mal, mais au moins on leur donne la parole… On attend avec intérêt un rappel à l’ordre du commissaire politique Alain Jeannet, qui, après avoir engueulé la télévision, pourrait avoiner ses confrères, coupables de parler d’un Français qui critique l’islamisation de son pays, au lieu d’évoquer l’apport inestimable des disciples de l’islam à la France.

Il ne manquerait plus que les Suisses votent mal, dimanche, pour qu’Eric et Pierre portent le chapeau !

Paul Le Poulpe

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.