Suite aux attentats islamiques, en présence du CFCM, Mgr Santier dénonce la christianophobie… des laïques !

Publié le 10 janvier 2011 - par

A la suite des attentas anti-chrétiens d’Irak et d’Egypte, Le Parisien, dans son édition du 7 janvier, publie une double interview intitulée Menaces sur les coptes : le face-à-face de deux religieux. Sont réunis Mgr Santier, évêque de Créteil, et Anouar Kbibech, secrétaire général du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM). Les deux prélats nous offrent une belle roucoulade à deux voix et nous rassurent pleinement : “Le dialogue entre musulmans et chrétiens fonctionne, et pas seulement au niveau de leurs représentants officiels” (Kbibech). Santier, tel le Dupont-t de ce Dupond-d, confirme en écho : “Le dialogue inter-religieux y fonctionne bien.” Tout au plus certains prêtres ont-ils observé sur le terrain que “ce dialogue est parfois rendu plus difficile, depuis quelques années, par l’arrivée notamment de certains musulmans radicaux, wahabites ou salafistes” .

Au moment de commenter les récents attentats, les jumeaux Dupont/d, d’une double voix touchante, nous rappellent que “ce serait une erreur magistrale d’assimiler l’ensemble des musulmans à ces actes” (Santier). D’ailleurs, la religion n’est pas responsable : “Ces terroristes sont surtout manipulés par des personnes campées dans une logique de lutte de pouvoir” (Santier). La religion est manipulée, la pauvre ! (Santier). On lui tend un piège (Kbibech). “Ces terroristes veulent semer la zizanie entre les croyants” (Kbibech).

Devant ce tsunami de sucre et de miel, la journaliste ose une question :

“Avec les menaces proférées en France contre les églises coptes, et la multiplication des profanations de lieux de culte chrétiens, redoutez-vous l’implantation d’une forme de christianophobie ? “

A cette question, Monseigneur l’Evêque répond en désignant les vrais méchants :

“Il existe des relents antichrétiens, souvent du côté des personnes très laïques d’ailleurs …”

Ouf ! Nous voilà rassurés !

Heureusement qu’il y a encore des évêques assez courageux pour pointer du doigt les vrais problèmes, celui des méchants laïcards qui taggent parfois “Ni Dieu ni maître” sur les murs des églises.

Et heureusement que Monseigneur Santier n’est pas le seul à avoir ce courage ! Son collègue, Monseigneur Planet, avait déjà dénoncé “ceux qui, de toute appartenance philosophique, orchestrent l’anti-christianisme au quotidien” ; il réagissait aux caillassages répêtés, le dernier en pleine messe, des fidèles fréquentant l’église d’un quartier sensible de Carcassonne et les obligeant, depuis plusieurs mois, à quitter l’église sous protection policière. A cette occasion déjà, une belle cérémonie inter-religieuse avait réuni chrétiens et musulmans devant plein d’autorités, montrant bien que les méchants ne pouvaient pas être des croyants :

https://www.ripostelaique.com/Caillassage-des-catholiques-de.html

On saluera aussi le courage de Mgr Cattenoz, évêque d’Avignon, qui, après des mois de harcèlement des “jeunes” d’un quartier sensible contre l’église Saint-Jean, appela à une réunion des chefs religieux :

https://www.ripostelaique.com/Carcassonne-Avignon-La-chasse-aux.html

A Strasbourg aussi, une belle cérémonie inter-religieuse eut lieu après qu’un début d’incendie eut été allumé dans l’église de Hauttepierre, toujours dans un quartier “sensible” ; il y avait des fidèles à l’intérieur et le feu avait été mis à un panneau traitant d’un voyage en Israël :

https://www.ripostelaique.com/Srasbourg-debut-d-incendie-et.html

Catherine Ségurane

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi