Le super-Calife Erdogan frappé à son tour par ceux qu’il a financés !

Publié le 29 juin 2016 - par - 24 commentaires - 2 686 vues
Share

ErdoganmosquéeesQuarante et un morts, des centaines de blessés à l’aéroport d’Istanbul. Longtemps en équilibre sur la corde raide, Erdogan chute à son tour dans la fosse aux fauves où sa politique d’hégémonie par les tsunamis de clandestins nous a (pour partie) placés. Bienvenue au club, Sultan de Topkapi, sublime portier de la nuit européenne ! Pour de la belle ouvrage, c’est de la belle ouvrage.

Le super-Calife ottoman est aujourd’hui frappé par ceux-là mêmes qu’il a financés, protégés, armés et laissé passer par ses frontières à l’époque où il s’agissait de faire tomber le principal allié des Russes dans la région, le nommé Bachar el Assad. Ce Frankenstein pour moustachus sans humour voit sa créature devenue monstre assoiffé de sang se retourner contre lui, dans une conjoncture loco-régionale dont un certain Vladimir Poutine fait à peu près ce qu’il veut.

Petits arrangements lourds de conséquences. L’ours russe parmi les dromadaires levantins, voilà qui fait quelque peu désordre, avec, pour corser l’addition présentée à Erdogan, un Kurdistan en voie de formation comme État souverain, un siècle après les promesses non tenues des traités internationaux. Là est la principale menace pour la Turquie.

Sait-on qu’à la différence des Afghans, mosaïque de cinq ethnies différentes (Pachtouns, Hazaras, Turkmènes, Ouzbeks et Tadjiks) sur un territoire commun, les Kurdes (20 millions de gens, tout de même) sont un seul et unique peuple réparti sur cinq pays différents (Turquie, Iran Irak, Syrie, Azerbaïdjan) ? La nuance est de taille !

http://www.monde-diplomatique.fr/cartes/kurdistan-histoire

Rappelons également qu’en 1923, à Lausanne, lors du dépeçage de l’Empire Ottoman, il fut question d’une région kurde autonome sur une bonne partie de l’Anatolie actuelle. Une fois les documents signés, Ata Turk se fit un devoir de renvoyer le projet aux calendes. Près de vingt cinq ans plus tard, l’Iran écrasa immédiatement les velléités d’une « République kurde de Mahabad » née des partages de la seconde guerre mondiale.

Il est donc aisé de comprendre le zèle que mettent aujourd’hui les Kurdes appuyés par la Russie en Syrie et par la Coalition en Irak, à se délimiter un pays enfin libre sur les décombres de quelques schémas obsolètes pour stratèges de Londres, de Paris ou de Washington. L’occasion est trop belle pour eux et leurs peshmergas, combattants acceptant les unités féminines (non voilées), d’exister au bout d’un long siècle d’espérances et de désillusions le plus souvent sanglantes. L’État Islamique asphyxié, la Turquie frontalière d’un nouveau voisin : l’Histoire s’est singulièrement accélérée ces dernières semaines, en Asie Mineure.

Le Kurdistan n’est plus une fiction humaine sous contrôle. Il est désormais une réalité géographique, au Levant.

Quant à Erdogan, il a ouvert la boite de Pandore dont le contenu bouillant de mille colères entremêlées déferle maintenant, menaçant carrément l’unité de son pays. La pragmatique laïcité d’Ata Turk servit l’homme d’État. L’islamiste borné de son successeur lointain montre ses limites vieilles de quatorze siècles.

Ainsi va le cours des choses dans un « Moyen-Orient compliqué où j’allai avec des idées simples » (C.De Gaulle).

Jean Sobieski

En hommage à Abduhl Rahman Ghassemlou, Président du PDKI (Parti Démocratique du Kurdistan Iranien), homme remarquable,  lâchement assassiné en 1989 dans un hôtel de Vienne, par les spadassins de Khomeiny.

Pour mieux comprendre les événements d’aujourd’hui, ce portrait :  http://www.pdk-iran.org/french/doc/kasemlu.htm :

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Laurent Droit

Le drame c’est qu’Erdogan ne reconnaîtra jamais ses torts et qu’il se fout des morts sur son sol. Il y voit une baisse du chômage. C’est un fou sanguinaire.
Après le génocide arménien, lui voudrait un génocide kurde.

sav73

Maintenant nous savons bien a part les bobos naïfs que les mosquées sont des lieux ou sont formé et recruté les terroristes

Pierre Malak

Erdogan a retourné sa « kazak » parce que les Russes, ayant fait l’essentiel du travail, il ne reste qu’à faire la la finition. Ce, au grand dam du musulman Obama « qui fait semblant » et du bouffon de l’Elysée qui, comme toujours, n’a rien compris, ni de la donne ni de la mise.

Ainsi Erdogan veut laisser croire qu’il lave plus blanc que blanc, ce faux jeton, au comportement typique du musulman.

Josette Gazu

A vouloir jouer au plus malin, Erdogan s’est pris les pieds dans le tapis:
-la Turquie n’a cessé de batailler avec les Kurdes
-les Kurdes étaient les plus farouches combattants contre Daesh en Irak et en Syrie, donc Erdogan appuyait Daesh ( djihadistes européens, armes, achat de pétrole)
-Oncle Sam a sifflé la fin de partie: tous contre Daesh!
-Daesh s’en prend maintenant à son ex-ami!

Pascal

Sur You Tube , PHIL HANEY , ex-fonctionnaire américain au service de la sécurité intérieure, raconte comment l’Administration Obama «nettoie » les fichiers des musulmans depuis 2008. C’est ainsi que les dossiers d’Omar Mateen et d’autres ont été jetées. Il publie un livre : See something , say nothing. On comprend alors pourquoi l’Islam progresse aux USA et dans le monde. Un cas d’impeachment ? De trahison? Sais pas. A voir !

LislamEstUnCancer

« Le super-Calife Erdogan frappé à son tour par ceux qu’il a financés ! »

Ca devait probablement être leur façon de lui dire merci.

Pierre Malak

Partout dans le monde, les musulmans commencent par combattre les non-musulmans.

Ensuite, les plus radicaux d’entre eux s’en prennent aux plus modérés ; ceux que le coran qualifie « d’hypocrites », car, toujours selon le coran, « ils feignent croire », ne suivant pas les prescriptions du coran à la lettre.

Ceci implique qu’aux yeux de l’islam, seuls les radicaux sont de « bons musulmans ».

Oui, l’islam est une infecte saloperie et les musulmans, par leur naïve et perverse crédulité, en sont les premières victimes. Ce sont eux les premiers contaminés par ce virus mortifère, menace écrasante pour toute l’humanité.

BALT

Quand on veut le beurre et l’argent du beurre, on reçoit une tarte.

Sniper83

Excellent, les muzz qui se bouffent entre eux, si seulement ça pouvait devenir viral et se propager à tous les pays muzz quel bonheur, nous serions à plus ou moins court terme débarrassés de cette secte malfaisante qu’est l’islam !!!

La Mécréante !

ce sont les histoires sans fin entre égorgeurs mahométans. qu’ils s’entretuent donc ! et grand bien leur fasse !

le claque plein de houris est extensible à l’infini.

WOLFRED

qui joue avec le feu récolte la tempête , retour de bâtons , et les Kurdes ont bon dos , pour sur complice sultan de merde !

JEAN PN

ERDOGAN n’est pas frappé par les islamistes. C’est lui l’islamiste qui, en se frappant lui-même veut se faire passer pour un gentil afin de mieux s’infiltrer en Europe.
Les islamistes veulent dominer l’Europe, ils y arriveront si nous tombons dans le panneau !

Absolument ok avec cette hypothèse. Il est dévoilé ce type est une infâme saloperie.

je suis d’autant plus tentée de vous suivre sur ce thème que, déjà aujourd’hui l’Union européenne a annoncé la réouverture des négociations pour l’adhésion de la Turquie (et pour faire bonne mesure on lui verse des centaines de millions d’euros)

Maurice

« Un jour, des millions d’hommes quitteront l’hémisphère Sud pour aller dans l’hémisphère Nord. Et ils n’iront pas là-bas en tant qu’amis. Parce qu’ils iront là-bas pour le conquérir. Et ils le conquerront avec leurs fils. Le ventre de nos femmes nous donnera la victoire »
Ceux qui l’ont oublié ont la preuve de la réalité de ce passage dans son discours, c’est exactement ce qu’il se passe en ce moment dans NOTRE France.

jan-vrai-patriote-qui-se-fera-enterrer-en-France-!

Il peut y avoir aussi un rapport avec les excuses qu’ a présenté Erdogan à Poutine pour le pilote russe abattu, ainsi que le rapprochement récent avec Israël
Ces embellies avec les russes et les israéliens ne doivent pas plaire à l’Etat islamique…

michel

Erdogan sent le vent tourner, tant mieux ou tant pis pour lui!

Danièle Ney-Kemp

Les Romains avaient coutûme de dire: »si tu veux la paix, prépare la guerre », et le proverbe: » qui sème le vent récolte la tempête! »
En anglais,  » what goes around, comes around.
Nul ne joue impunément avec le feu.
Il y a des engrenages meurtriers, issus de circonstances mêlés de haine et d’ambitions, peu recommendables.
Quand les politiques faillissent, les innocents en paient le prix.

michel

Il y a aussi: civis pacem, parabellum. Si tu veux la paix, prépare la guerre

Ce n est pas trop jolie de mordre la main qui les nourris.

Erdoganexit

N’oublions pas aussi l’Arménie historique (qui était aussi vaste que le Kurdistan) ni l’espace que recouvraient les chrétiens araméens massacrés par la soldatesque ottomane (Assyro-Chaldéens et Syriaques), les grecs de la côte ionienne et du Phanar; les turcs sont des intrus dans l’histoire.
Il y aura un jour un retour de balancier.

J\'adoreLesJeuxVideos

D’autant que les kurdes ont massivement participé au génocide des arméniens, car les turcs leur avaient promis les terres des arméniens.

Heil daesh,

Il est insupportable que des étrangers tuent leurs propres compatriotes dans un pays où l’on respecte les droits de l’homme. le meilleur exemple, mais pas malheureusement le seul, c’est le cas de Salman Rushdie, l’écrivain du célèbre livre : « les versets sataniques ». Les Khomeni de merde osent lancer des « Fatwas » dans des pays vivant en paix.

Le plus grave ou terrible est que la France a accueilli Khomeiny au nom du droit de l’homme qui ne respectait pas celui de ses compatriotes… Pas mal non plus, et quand on sait que cet homme, si attaché à l’islam, avait lui aussi des penchants pédophiles et sexuels peu recommandables, il se serait bien entendu avec certains anarchistes actuels, retraités de la députation européenne.