Super ligue, une étape logique du football à fric

Publié le 20 avril 2021 - par - 5 commentaires - 280 vues
Traduire la page en :

Vous êtes sans doute au courant, si vous vous intéressez au football. Il est envisagé de créer une super ligue de football en Europe regroupant le gotha des clubs européens, gotha basé principalement sur la puissance financière de ces clubs indépendamment de leurs résultats dans les championnats des pays où ils participent (ainsi Arsenal qui effectue une saison assez médiocre dans le championnat anglais mais au nom prestigieux, serait de la fête). Le projet ressemble beaucoup à une ligue fermée du style de la NBA (basket américain pour ceux qui ne le savent pas). Plus de risque de descente dans la division inférieure.

La première réaction médiatique a été de condamner quasi unanimement ce projet. Mais après réflexion, je dois reconnaître que ce n’est qu’un pas de plus en direction d’un foot business déjà bien en place. Peut-on juger avec sévérité la dernière étape quand on a cautionné toutes les autres? Être pour les causes et contre les conséquences ?

La Coupe des clubs champions a fonctionné par matchs aller-retour de 1955 à 1991 avec tous les clubs vainqueurs des championnats européens de Chypre à l’Italie qui voulaient participer (ainsi les clubs albanais firent souvent défaut mais c’était pour des raisons politiques). À partir de la saison 1991-1992, on a créé une phase de poules en remplacement des huitièmes de finale. Pourquoi pas, cela augmente le nombre de matchs de qualité. Néanmoins il fallait encore être champion de son pays ou être tenant du titre pour prétendre disputer cette compétition.

Cela s’arrêtera en 1998 où dorénavant les meilleures nations auront plusieurs représentants (jusqu’à quatre) alors que les petits pays de football (Malte par exemple) ont depuis plusieurs années juste le droit de disputer le tour préliminaire, qu’ils perdent logiquement assez souvent, il faut le reconnaître. On le voit, une ligue semi-fermée (rebaptisée Champions League en 1992-93) est née à ce moment-là. Et peu de monde a protesté car les supporters des clubs d’Irlande du Nord, de la Finlande, on s’en moquait un peu. De mémoire, il me semble que Thierry Roland avait exprimé publiquement des réserves mais il était bien isolé.

Alors la création future de la Super Ligue, pour ceux qui ont suivi tout ce cheminement, nous apparaît comme une évolution logique du football ayant coupé tout lien avec ses bases populaires (le prix des places est devenu irréel). Donc un peu plus, un peu moins. La ligue fermée est l’aboutissement logique du foot business. Il me paraît difficile d’être opposé à la première sans rien dire contre le deuxième.

Soit on revient à des salaires décents avec des clubs aux budgets équilibrés voire bénéficiaires soit on subit le sport business dont la super ligue sera une nouvelle composante. Mais espérer un mix des deux me paraît bien utopique.

Platon du Vercors

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
Vive la France !

Ca ne se fera pas mais même si ça s’était fait, qu’est-ce qu’on en avait à foot !

Jill

L’affaire va être classée, les Anglais se sont retirés.

Joël

Il y a bien longtemps que j’appelle ça le fric-ball. Cet évènement le confirme.

Kancau11

S’il n’y avait que les footeux, la F1, le golf, le tennis (liste non exhaustive), les meilleurs d’entre eux engrangent un pognon de dingue, en 40 ans de labeur un salarié bien payé peut avoisiner 1 million d’euros de gain, MESSI gagne 100 fois plus en une année.

BERNARD

Avis conforme, le hollywood foot doit se traiter comme à hollywood.!

Lire Aussi