Superbe anniversaire : 10 ans déjà pour la Ligue du Midi

Publié le 9 septembre 2020 - par - 24 commentaires - 986 vues

Une fête sur deux jours. Un pari risqué. Un pari gagné.
Du samedi après-midi au dimanche soir nous avons vécu des moments chaleureux amicaux et patriotes.
Cette fête de la Ligue a fait le pari risqué de se dérouler sur deux jours.
Comme l’a dit Richard Roudier :
Quelle figure eut été une trentaine de personnes le samedi et une centaine le dimanche ?
Et bien ce pari fut gagné.
Cela a commencé le samedi par une table ronde dans un restaurant de la Petite Camargue. Richard Roudier attendait 90 personnes, c’est plus de 150 qui sont venues.
Le dimanche nous avons dépassé les 350 participants.

Les intervenants du samedi, au nombre de sept, ont fait un constat de la situation de notre société à travers leurs observations différentes mais complémentaires.
Ce fut principalement un constat de la crise sociale et économique qui a déjà commencé et que nous allons vivre, prélude à une guerre civile raciale qui ne saurait nous surprendre. Ce constat implique la recherche de solution pour échapper à la disparition de notre société. L’affaiblissement de nos concitoyens, leur soumission et leur lâcheté semble la cause première de la décadence de notre civilisation. Un intervenant rapprocha la baisse de la testostérone chez les hommes européens avec la disparition de la virilité et du courage.
Mais ce constat ne doit pas être celui de notre disparition. Il y a – et les militants de la Ligue le montrent – des jeunes gens prêts à se battre pour sauver notre civilisation.
Les patriotes, nationalistes, Identitaires ou quel que soit le nom qu’ils se donnent ne peuvent comme nos ancêtres gaulois rester divisés en chapelle et partis. La ligue est ouverte à tous les nationalistes.
Ses armes sont spirituelles et manifestées. Elle peut montrer à tous qu’il existe des patriotes et que le projet du mondialisme n’est pas gagné. Nous devons faire renaître une communauté, créer des liens sociaux réels et pas seulement virtuels, le virtuel n’est pas suffisant et même peut être dangereux pour les patriotes. Redonnons à nos peuples le goût de vivre.

Une fête, c’est justement créer des liens et des rencontres. L’endroit choisi est bien le symbole de notre enracinement : une propriété agricole traditionnelle.
Après le repas du samedi soir et le buffet qui avait été improvisé pour accueillir les plus nombreux participants, des cours de danse traditionnelle ont été organisés. Ce furent des moments d’élégance et de joie.

Le dimanche matin, après une courte nuit (les festivités durèrent pour certains jusqu’à quatre heures du matin), nous avons entamé une studieuse journée de conférences.
Après café et boissons, visites des stands, celui de la Ligue, où l’on trouvait livres, T-shirts dont le collector « OCCITAN lives maters » (nous aussi on a le droit de vivre…), l’ouvrage de Patrick Jardin, le père de la jeune fille assassinée par les islamistes du Bataclan. Le stand des Braves de Marseille, des Identitaires de Bordeaux, de Civitas, du Rucher Patriote, du jeu de société Noir sur Noir, des Brigandes qui présentaient leur dixième album, commencèrent les travaux et conférences.
Celles-ci furent riches et enthousiasmantes.
Nous retiendrons la diversité des intervenants, étudiants, militants, économistes, essayistes, chefs d’entreprise, tous ont apporté leurs expériences et leurs espérances. Truculents ou sévères, plein d’humour ou de volonté, tous nous ont transmis leur militantisme et leur énergie.

Étienne de Montpellier, créateur des Jeunesses de Saint Roch, nous présenta saint Roch, modèle anti- bourgeois, c’est-à-dire homme de tradition comme l’entend Julius Evola.

François Galvaire dit Batdaf, avec sa lucidité, nous interpelle et nous réveille :
“Nous sommes plus de 300 ici mais ils étaient 20 000 pour soutenir la racaille Adama Traore, 14 000 pour lutter contre l’islamophobie…
Ça fait mal au cul ! Comme aurait dit le compagnon de cellule d’Adama ou la petite Aicha épouse à 8 ans du chamelier prophète.”

Jean François Ceccaldi vint nous parler de décentralisation. Il n’y a plus d’économie régionale. Tout vient de Paris. Le Plan a tué les économies locales. C’est par l’action politique locale que l’on peut les voir renaître. Pas par les partis nationaux qui ne sont tous que des partis jacobins, le RN compris.

Richard Roudier évoque ensuite les longs couteaux de l’été : la racaille tue et tue les jeunes Blancs. Et les politiques et la presse aux ordres appelle cela « des incivilités !!! »
Une incivilité, c’est un mégot de cigarette jeté à terre, une moquerie, à la limite des injures, mais ça, ce sont des crimes !
Nous vivons dans un État de droit où le droit, l’ordre et la justice n’existent plus.
Nous entrons dans une zone de turbulence extrême. L’oligarchie doit faire face au peuple. Nous devons faire face au chaos. Montrons courage, valeur et caractère. Délaissons la charrue et sortons le glaive !

Le déjeuner dans la pinède permit de nombreux échanges. Il faut se féliciter de l’organisation sans bémol.

Les travaux reprirent vers 14 h 30 avec le chanteur breton Christoff BZH.

Après un sympathique appel des départements qui montra que nous venions du Grand Midi mais aussi du reste de la France, Olivier Roudier nous dit sa volonté de recréer un peuple avec de vrais liens plutôt que des distanciations sociales. S’il est vrai que la Ligue se porte bien, le pays va mal. Les conséquences économiques et sociales de la crise sont déjà visibles : augmentation de la dette publique, chômage, ensauvagement, insécurité économique, sociale, culturelle. Il y a un plan concerté de remplacement. Une immigration de masse pour détruire la société au seul profit de l’oligarchie. Le libéralisme est la négation de l’économie, les droits de l’homme sont la négation de la liberté du peuple. Devant la faillite des partis électoralistes, nous avons le devoir et nous pouvons prendre le pouvoir. Car le pouvoir qui nous gouverne est illégitime. Il se maintient par la peur. Peur du virus, du flic, de la racaille. L’État est faible, il se fragmente. Il n’y a pas de fatalité. Notre avenir nous appartient. La Ligue du Midi doit être cette avant-garde combattante. Le peuple attend une figure combattante. Montrant courage, bravoure et caractère.
Olivier à son tour rendit hommage au peuple de Palavas qui n’a pas plié le genou devant la racaille.
Nous n’oublierons pas nos martyrs sur l’hôtel du vivre-ensemble républicain et nous ne pardonnerons pas.
Les indigènes, les autochtones, les Gaulois réfractaires, c’est nous. Avec la Ligue, nous resterons chez nous.
Pour les racistes des Black live matters, la vie des Noirs compte mais en fait c’est la vie des Blancs qui ne compte pas. La chasse au Blanc a été officiellement ouverte.
La vie des nôtres compte plus que celle des autres. On est chez nous. Avec la Ligue, nous resterons chez nous.

Puis nous avons écouté Valérie Laupies, exclue du RN en 2018, heureuse de se retrouver avec de vrais patriotes. Elle rappela la formule amusante de Marine Le Pen : l’UMPS dénonçant la collusion UMP et PS eh bien, Mme Le Pen pratique à Tarascon, pour les dernières municipales, le LRN : collusion du LR et du RN pour empêcher la victoire d’une candidate nationaliste par un parachutage qui assura la victoire candidat LR.
Au-delà de son cas personnel, Valérie Laupies constate que la voie électorale est bouchée.
Le FN était un parti d’opposition qui comptait 80 000 adhérents en 2011 ; aujourd’hui le RN ne comporte plus que 15 000 adhérents.
Il n’y a plus de parti d’opposition nationaliste d’envergure nationale. Ne voyant pas venir l’homme providentiel, nous devons nous présenter aux élections de proximité. Construire une notoriété locale, hors parti, et rassembler les nôtres. L’hiver qui s’annonce sera une déferlante migratoire. Sur les sept écoles de Tarascon, nous trouvons seulement 20 % de Français de souche. Créons un réseau patriote identitaire pour préparer notre renaissance.

Puis vint Patrick Jardin, le père de Nathalie, éclairagiste au Bataclan, assassinée par les djihadistes.
Cela fait trois ans, depuis la bataille contre Médine, qu’il est un ami de la Ligue du Midi. Alors pour cet anniversaire, pour ces dix ans, il nous a apporté un cadeau : son livre. « Pas devant les caméras ! » pour lequel il a eu du mal à trouver un éditeur jusqu’à ce que Jean-Marie Le Pen l’aide chez le sien, l’éditeur courageux qui avait édité « les mémoires ».
Patrick Jardin nous rappelle l’ignominie de nos dirigeants, leur lâcheté et leurs mensonges.
Le système de protection est un leurre. Les terroristes du Bataclan étaient fichés mais Valls avait refusé d’en tenir compte car les sources de l’information étaient syriennes.
Aujourd’hui, Darmanin, qui n’a jamais assuré la sécurité à Tourcoing, est incapable de protéger le pays.
On a constitué une Commission d’enquête sur le radicalisme dans les services publics.
Un rapport, bien sûr, mais pas d’amalgame ! L’armée est gangrénée ; la police idem ; les magistrats sont gauchistes ou sont enfermés dans leur lâcheté.
Les rapports sont doublement piégés par stigmatisation et radicalisation. Ils proposent la lutte contre l’islam radical mais sans enfreindre les libertés individuelles.
Son exposé fut suivi d’une minute de silence en hommage à Nathalie.
Avec Patrick, nous réclamons le droit à la haine face aux assassins.

Alors vint Pierre Cassen, présenté par Éric, qui nous décrit tous ses hauts faits d’armes.
« Merci d’étaler mes médailles soviétiques » débuta Pierre, qui félicita la qualité des interventions mais qu’il jugea secondaire par rapport au plaisir de se retrouver, de communier dans l’amour de la France, de ses traditions et de sa civilisation. Parodiant le titre du livre du Dr Perronne il déclara « Y a-t-il une manifestation que nous n’avons pas ratée ? »

Apéritif saucisson-pinard, Assise contre l’islamisation (une salle pleine avec 24 intervenants, 1 500 personnes et regardée par 1 million sur internet) la Marche dans les rues de Paris, la victoire contre Médine etc.
Nous avons raison, mais les médias ne cessent de mentir comme pour les crimes de Mohamed Merah (un blond aux yeux bleu néo-nazi) de Charlie, de Nice, du Bataclan.
Nous respectons les morts de Charlie mais nous ne pouvons ignorer l’attitude Charlie Hebdo contre nous.
Les faits nous donnent raison. 450 000 envahisseurs tous les ans sont la vraie source de l’ensauvagement.
L’invasion migratoire est criminelle.
À propos de la crise de Valeurs actuelles, celui qui crache le plus sur VA c’est Charlie Hebdo, et Pierre regrette la pantalonnade qu’est la lâcheté de Valeurs Actuelles qui prétend s’excuser. Alors que c’est une honte que cette raciste militante se mette en avant avec bien sûr la complicité de la presse, comme lors de la bataille contre Médine, complice des assassins du Bataclan.
Pierre raconta alors deux anecdotes :
Une partie de foot dont les scores étaient 3 à 0 et la lente mais sûre remontée avec 1 but, puis 2, puis 3 et 4, donnant la victoire.
Une partie de pétanque 1 à 12 et là aussi, une remontée donnant la victoire.
Les seules batailles perdues sont celles qu’on ne livre pas.
Pierre alors nous avoua un fantasme. Oh non ! pas au sujet de Christine ! Mais un superbe fantasme où tous les salopards, collabos, juges, journalistes, politiciens seraient chassés et où nous pourrions les voir courir apeurés, pourchassés par le peuple de France.

Parti sous les applaudissements, Pierre fut remplacé par Philippe Millau, le directeur de TV Libertés, riche de son passé de militant à la FEN, au GRECE, son dévouement au FN puis au MNR.
Philippe était chargé de faire la synthèse et dit « Vous avez tout dit et je suis d’ accord » alors je vais vous parler d’autre chose :
« J’ai fait un rêve.
J’ai vu un véritable aristocrate, porteur de valeur de morale, de courage, pouvoir devenir roi
heu non ! un Président. Il rassemble alors tous les partis et même voit Marine lui céder la place, le trouvant meilleur candidat qu’elle…
Vous voyez, c’est bien un rêve.

Car par la malséance, l’égoïsme de certains, ce rêve ne pourra pas se réaliser. »

Savez-vous ce qu’est le transfert immunitaire ?
L’immunité vécue par des communautés charnelles est celle d’un peuple en vie avec une aristocratie digne de ce nom. Mais nous avons transféré nos défenses immunitaires entre les mains de l’État. Ainsi la violence légitime m’appartient. C’est mon droit et je n’ai pas à déléguer ce droit à l’État.
Ce qui est difficile, c’est de gérer une société extraordinairement complexe. Comme cette gestion est incapable de se réformer, on pratique l’ingénierie sociale qui est la somme de la contrainte et du pouvoir.
Écoutons les récits de nos grand-mères. Comparons leurs libertés et celles de la jeune femme d’aujourd’hui. Je ne me reconnais plus dans ce monde. Je ressens l’angoisse de cette vie qui recule. Angoisse de fond générée par des processus qui détruisent cette immunité. La maladie, le suicide, la drogue en sont la conséquence.
Nous allons faire en sorte de revivre. De recréer tout ce qui fait une bonne vie. Une vie qui nous appartient.
La société en voie de radicalisation, on vit l’inversion des valeurs comme si bien annoncée par Nietszche.
Nous devons nous radicaliser, c’est-à-dire retourner à la racine.
Il est des évènements qui nous montrent que rien n’est figé, n’est définitif.
Il y a quelques jours, un jeune Blanc est poursuivi par des Noirs qui en veulent à sa vie. Il n’eut d’autre ressource que de tirer sur ses agresseurs. Le Président Trump, à ce propos, déclara : “il risquait sa vie, il a bien fait de tirer”.
J’ai encore un mot à vous dire : entreprenez !
Pas seulement dans le monde économique, mais entreprenez !
Un club de foot, une association, une entreprise, une action politique.
Les Juifs ont entrepris depuis des siècles, ils vivent en clan et entreprennent à leur profit et à celui du groupe. Une communauté minoritaire qui prend le pouvoir doit agir pour le clan. Ainsi les conquérants nordiques, minoritaires en Sicile, ont créé la mafia.
Le nombre est un faux problème. La reconquête de l’Espagne a été obtenue par un petit nombre.
La vie de TVL difficile, au début 10 à 15 000 spectateurs, aujourd’hui 100 000 vues pour le journal et plus de 7 millions de contacts.
Nous sommes la vie. Portons le glaive et le feu. Nos adversaires sont terrorisés alors sortons du lit douillet. Nous, les Européens, avons des cerveaux exceptionnels. Nous avons des élites. Nous avons les capacités.
Nos adversaires préparent le grand RESET, c’est-à-dire un grand crash mondial. Une faillite généralisée. Ce sera salvateur. Ayant faim, votre berger allemand mordra plus fort.
Nous sommes les vecteurs de la troisième renaissance européenne.

Christian-Serge Ricard

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Carrasco

Une belle brochette… Avec un peu de chance, la cyrrhose du foie va s’ en occuper😁

cerame

Toi c’est ta connerie qui va te tuer !

Mantalo

Brochette oui, mais brochette de cochon carrascon…. Dé- li-cieux !!!🍡🐖🍷

Anton Bruckner

Jaloux et castré. Ca doit pas etre evident de ne pas pouvoir donner du plaisir a une femme. Les nuits doivent être longues. Par contre si tu habites la campagne et que tu n’as pas de voisins, tu peux tenter une incursion bovine. Je dis ça je dis rien.

Carrasco

😂

Miryna

Carrasco c’est de la cirrhose du cerveau dont il est atteint.

Lisianthus

Parfois la cirrhose peut se soigner, le foie est le seul organe qui peut se régénérer, à la différence des cerveaux dégénérés par 1400 ans de mariages consanguins et nécrosés par l’islam.

Les Catholique identitaire compte aussi

Super Journée, bravo à tous.
bravo à tous les orateurs ainsi qu’a la jeune militante qui a pris la parole au nom d’Alain Escada…la jeunesse de CIVITAS sera la relève de demain…avec l’aide de tous les patriotes identitaire…
“Les Catholique Identitaire compte aussi”
DIEU – PATRIE- FAMILLE
RDV tous à côté de TOULOUSE, pour la fête du ” Pays Réel dans le Sud Ouest ” le samedi 21 Novembre 2020.

François BLANC

les seuls identitaires apres la demolition du bloc pour étre agreables au FNRN

Cyprien

@François Blanc allias Yves Essylu, ton ami H2L y était aussi où il boude de se ramasser à chaque élection?

DProuvencau

Tiens..Cyprien ! Je te croyais mort.

kounnar

300en comptant large …la messe est dites

François BLANC

L’unité de commandos marine auquel un de mes proches amis appartenu pendant 12 ans comportait 120 guerriers, ce n’est donc pas le nombre qui compte

Patapon

Aux Thermopyles,ils étaient aussi 300…

Alain Carrasco

Ricard… Rien que le nom m’ amuse. Alors, qui etait present? Jack Daniels, William Lawson, le clan Campell, Marie Brizard, Jonnie Walker… 😁😜

Miryna

Le Carrasco s’y connait en bibines pas étonnant vu le niveau de ses commentaires.

DProuvencau

Bien lu et bravo.
MG. 13009

patphil

valérie laupies, quelle dame admirable
quelle opinion ont les électeurs rn d’eux mêmes ?
pascal jardin, quel homme admirable qui me fait avoir un haut le coeur quand j’entends ou lis son nom

Carrasco

Moi aussi, mais pas pour les mêmes raison, à priori…😋

F. FERRANTE

BRAVO ! Très bel article !
Je ne savais pas que tout le monde pouvait venir de toute la France !
Je croyais que c’était uniquement pour ceux de la région.
Merci pour le compte-rendu très sympathique.

Patapon

Les jeunes de Generation Identitaire y étaient ils présents?

Mantalo

Très heureux de la réussite de votre anniversaire. A 700 km de chez moi et pourtant je ressens la chaleur de votre mouvement !
Bravo !

Didier34

L’essentiel n’a pas été dit!!!!!
Nous (l’homme blanc enraciné) avons perdu la seconde guerre mondiale et les forces judéo-maçonniques l’ont gagné.
Le monde d’aujourd’hui est la conséquence logique de cette défaite.
Ces affirmations déplaisent aux anciens électeurs de Mitterand, Chirac, Sarkozy, Hollande et peut être même à une partie de ceux de MLP, mais tant qu’ on a pas compris ça, on a strictement rien compris!!!!

ANASTASIA

Vous avez raison

Lire Aussi