Démonstration : il ne sert à rien d’accueillir la misère du monde (vidéo)

Publié le 14 juillet 2018 - par - 30 commentaires - 2 124 vues

Concernant l’immigration et la pauvreté, cette courte vidéo au visuel percutant, apporte des éclairages intéressants, même s’ils ne sont que quantitatifs.

Ce qu’il faut en retenir, c’est que rien ne sert d’accueillir la misère du monde, même par dizaines de millions. Une quantité infime… au regard des milliards de miséreux du monde. C’est plus constructif d’aider ces populations dans leur pays d’origine.

Il est donc contreproductif d’accueillir les plus éduqués, les plus débrouillards de ces pauvres (les seuls qui arrivent à accéder aux pays occidentaux, les seuls sur lesquels leurs pays pourraient compter pour que leur société s’améliore). Mieux vaut les aider à rester sur place et à construire une économie digne de ce nom. Sans oublier cette chose essentielle, sans laquelle il n’y a aucune sortie de la misère possible : l’éducation, préalable incontournable à l’indispensable contrôle des naissances !

Autrement dit, apporter de l’aide oui, mais assortie d’éducatif car sinon c’est pas la peine, c’est le tonneau des Danaïdes !

Cette conférence est une démonstration de l’impossible traitement de la misère du monde par l’accueil de flux migratoires. C’est aussi, in fine, la preuve, s’il était besoin, de l’hypocrisie des alibis « humanitaires » des politiques pro-immigration. Elles consistent en fait à remplacer des populations de culture chrétienne égalitariste, qui revendiquent leur dignité sur le plan économique, par des populations de culture musulmane inégalitaire (en phase avec les paradigmes oligarchiques) qui trouvent leur dignité sur un mode moins onéreux, sociétal, notamment par la domination sexuelle masculine. Des masses plus faciles à exploiter sur le plan économique.

Mais cette mutation civilisationnelle voulue par les oligarques de la finance est vouée à l’échec car elle est le fruit d’une considération purement économique de l’humain.
Ces populations importées d’Afrique ne seront en effet pas plus productives en territoire occidental que dans leurs pays d’origine. Car ce qui est à la source des problèmes économiques dans ces pays, ce sont les traditions, le « religieux », le culturel ! Pas l’inverse.

Ne pas oublier que le mot « culturel » commence par « cul ». Et cette question là ne se résout pas par des « cours de séduction », tels ceux délivrés aux migrants en Allemagne…
Ignorance pathétique, pitoyable, des soixante-huitards dépassés par les conséquences de leurs actes, l’irruption d’une réalité humaine qui n’a rien à voir avec l’humanisme universel. Ce « nous sommes tous des humains » qui suppose qu’ils sont tous bons et gentils dès lors que l’on est gentil avec eux. L’irruption d’une réalité humaine, la barbarie, concomitante avec la « modernité ».

« L’humain », cette « humeur malsaine » (comme disait le psychanalyste Lacan, qui en connaissait un rayon sur la noirceur de l’humanité, qui ne manque jamais de s’épancher sur le divan). Pire que le naturel qui pousse l’animal à dévorer l’autre au dessous de lui dans la chaîne alimentaire. L’humain, habité par cette « humeur malsaine » qu’est la cohabitation conflictuelle entre le langage et les pulsions, qui s’exprime par une insatisfaction, des frustrations récurrentes qui débouchent sur la volonté insatiable de dominer et de nuire.

À cet égard, seule l’éducation la plus rigoureuse, la répression des pulsions dès l’enfance, impossibles sans la médiation paternelle, sont en mesure de canaliser la dynamique sexuelle humaine vers la création et le travail qui ont conditionné la productivité économique et une vie sociale supportable en Occident.

Voilà pourquoi la « révolution sexuelle » soixante-huitarde, qui a abattu la fonction et l’autorité paternelles, a abouti au désastre : la destruction de la sphère éducative familiale, l’affaissement symptomatique – jusqu’au rejet, au déni – du désir entre les sexes (la « genrisation » qui se substitue à la réalité sexuelle) ; l’effondrement de la relation positive au travail, de la créativité. C’est-à-dire l’effondrement des bases de la cohésion et de l’ordre social qui a abouti à la destruction de notre société.

Rien d’étonnant à ce que la perversion, la folie et l’avidité président aujourd’hui à l’action de ceux qui sont issus de cette société hagarde et qui prétendent la diriger pour servir leurs intérêts.

Que faut-il faire pour sortir de cet abîme ?
Considérer les causes du désastre et reconstruire.
Pour ça il nous faut retrouver la figure représentative qui fondait la cohésion et l’ordre social.

En Italie, ils l’ont trouvée.

https://ripostelaique.com/exclusif-traduction-du-formidable-discours-de-matteo-salvini-a-pontida.html

L’émotion est à la mesure du manque qui est immense.
Gages d’un renouveau qui pourrait devenir Renaissance.
Prenons-en de la graine et cherchons parmi nous cette figure politique salutaire qui nous manque encore.

Victor Hallidée

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
butterworth

problemes genetiques https://www.franceinter.fr/sciences/selon-une-etude-l-empathie-serait-en-partie-genetique culturels religieux pour les 2 ESPECES AUTRES

Joël (1)

Apporter (encore) et toujours de l’aide (sic) à ces populations indécrottable sans cesse rattrapées pat la frénésie de leurs accouplement? Vous n’avez pas encore compris (?) Ils sont à jamais perdus à la modernité! QI de 75! Vous n’en ferez rien de bon! Des cigales! Assez de nous pomper notre énergie!

butterworth
crap2sp

superbe video,et nos grands sortis de grandes ecoles ne savent et n;etudient pas ce principe de base,ils deplacent donc la misère du monde,a leurs propres pays,pour la propagee a ceux la.c’est donc chez eux qu’il faut les aider,plan Marshal pour l’Afrique,destitution de tous chefs d’états,corrompus.c’est a cela qu’ils etaient voues a leurs independances.qu’a cela ne tienne,l’Europe vat connaitre le meme sortpuisqu’is ne font que deplacer le problem.

Patrick Granville

Ah si les politiques et les élus européens lisaient et appliquaient l’analyse de Victor Hallidée on ne serait plus dans la submersion migratoire mais dans la vraie fraternité. On n’a pas voulu donner des canes à pêches aux africains pour les rendre alimentairement dépendant de l’occident. Ce qui était prévisible arriva un demi siècle plus tard au grand bonheur des instances européennes complices de notre fin.

Lisianthus

Les pays “en voie de,développement” depuis 40 ans mais qui restent sous-développés ne sortiront pas de la misère si ils refusent de renoncer à ce qui la cause.

DUFAITREZ

Déjà vu 10 fois cette vidéo tellement réaliste.
Tous les parasites se traitent avec des produits appropriés;
Chez les Humains, ce sont les armes !

le Franc

accueillir ? la plus grande arnaque de l’Histoire ; sur 100 types, 98% d’entre eux voudront modifier les règles du pays d’accueil pour qu’il ressemble à celui, soidisant honni, qu’ils ont préalablement quitté…d’ailleurs,.toutes les diasporas présentes sur le territoire se sur-représentent dans les boulots d’influence, dont l’une d’entre elles exige à l’inverse de la pratique utilisée dans son pays réel, son exact contraire, pour satisfaire une plus que factice doctrine des “droits de l’homme”

patphil

démonstration évidente!
de plus, la fuite des cerveaux (nouvelle traite négrière) prive ces pays de leurs chances pour l’avenir!

Joël (1)

Ha bon (sic) Vous avez appris que l’Occident pille cerveaux d’Afrique (?) Ha… parcequ’ils y en à ????Faut arrêter de picoler!!!!

lafronde

L’Etat met les producteurs en concurrence internationales : les ouvriers avec l’immigration. Selon l’Egalité en droits, c’est l’ensemble des producteurs, y compris les fonctionnaires, qui devraient être miss en concurrence. L’Administration devrait y concourir aussi en étant compétitive au plan international, pour ses résultats par rapport à ses effectifs et ses budgets. Or ce n’est pas le cas. Ce sont les politiciens qui créent le chômage, par inflation clientéliste de l’Etat.

lafronde

Le libéral-étatisme ou la double peine fiscale et professionnelle – pour les citoyens natifs. La France et l’Europe ont ouvert leur marché du travail, notamment pour les postes non pourvus d’OS, du BTP, de la voirie, du nettoyage… Or si ces postes ont été négligés par les natifs, c’est que les salaires versés étaient trop bas pour susciter des candidats locaux. Remarquons que les immigrés bénéficient d’aides sociales, revenus complémentaires plus souvent que les natifs, payable par ceux-ci.

lafronde

Parmi les videos présentées, celle du Pr américain sur la démographie des pauvres et l’immigration est magistrale. Celle sur le marché du travail et l’immigration, en revanche est hautement criticable : l’exposé parle d’immigration sans la segmenter en catégories pertinentes : au travail, assistée, marginale ou délinquante, et sans comptabiliser les coûts des aides sociales. Enfin si les natifs ne se ruent pas sur les métiers du BTP ou de la voirie c’est justement parce que l’immigré est – cher!

Joël (1)

Au risque de choquer: Travail-Famille-Patrie sont la trame même de la pérénité ethnique donc sociale économique dans n’importe quel Pays. L’Afrique reste par sa natalité son faible QI et sa consanguinité le péril majeur de notre viabilité! L’Afrique: Armée de réserve du Capital!!!

didile

Il faut leur vendre tout le confort moderne pour faire tourner les entreprises occidentales .
Pour cela il faut trois choses ,de l’eau ,de l’électricité et de l’argent .
Ils n’ont rien de tout ça chez eux ,la conclusion est simple ,ils doivent venir ici.
L’Europe va en crever? Eh bien tant pis.!

katarina prokovich

J’ai été émue par son discours, j’aimerai avoir le même pour la France, y a t-il une personne capable de parler comme Matteo Salvini? car il ne tourne pas autour du pot et parle franc, je suis d’accord avec ses idées et projets

katarina prokovich

merci pour la traduction du discours de Monsieur Salvini qui est excellent et sincère, et justement c’est la première fois qu’une personne politique utilise des mots simple, franc et honnête, cela prouve qu’il pense ses actions, comparer à Macron qui fait des phrases incompréhensibles, quand vous vous adressez à un peuple, vous devez être sûr que tout les gens du peuple comprennent vos pensées et projets, si personne comprend, c’est qu’il n’y a aucun projet et sincérité…. j’ai été émue par son

Marcel Prout

Il y en a 300 Millions ( qui se multiplient par 5 tous les 10 ans) qui arrivent, préparez vos valises et vos visas car vous ne serez pas des migrants ni des réfugiés ailleurs et surtout pas des pays d’ou ils viennent, qui soit dit en passant on demandé leur indépendance et mis la France dehors mais y viennent.
suite….

Marcel Prout

De fait nous assistons en direct a un mouvement de civilisation de masse et tous mouvement crée des frictions, c’est une loi naturelle, ça va donc chauffer avant de péter fort. La guerre civile est inéluctable en l’état actuel de choses, vu que mathématiquement les Français Judéo Chrétiens de racines seront en minorité très rapidement qu’on le veuille ou non, c’est un fait déjà établi.

Joël (1)

Pourquoi judéo Chrétiens? Pour le reste, vous avez parfaitement raison.

Emile

Excellent article
La réalité clairement exposée démonte ,encore une fois ,et toujours , l’ideologie
Ne pas se faire d’illusion sur ce qu’est le genre humain……

Allonzenfan

Notre sauveur ne s’appellera pas Laurent Wauquiez…

sitting bull

Excellent

GUIJI

Pas excellent.
la solution n’est pas d’aider éternellement les pays qui nous envoient leurs migrants. A moins que l’on entende par “aider” , en premier lieu et en condition sine qua non, l’imposition d’une politique de limitation des naissances drastique, à la chinoise d’antan.

Victor Hallidee

C’est pas ce que j’ai dit non ? On peut lire les premières lignes d’un texte mais si on a un peu de décence, on ne s’autorise pas à produire un commentaire comme si on l’avait lu en entier.

GUIJI

hallidée,
ce que vous avez dit, c’est vous qui le dîtes
Ce que comprennent vos lecteurs à moindre Q.I. que le vôtre, sans doute, et disposant de moins de temps libre que vous, certainement, c’est que vous êtes un logocrate, un complexificateur, ce qui, pour moi, traduit à tous les coups, un doute, un souci de ménager la chèvre et le chou, de préserver ses arrières, que je n’apprécie pas énormément. C’est mon opinion, et je la partage, que cela vous plaise ou non.

Victor Hallidee

Vous avez le droit de formuler vos préjugés, Guiji. Voici ce que j’ai écrit : «Mieux vaut les aider à rester sur place et à construire une économie digne de ce nom. Sans oublier cette chose essentielle, sans laquelle il n’y a aucune sortie de la misère possible : l’éducation, préalable indispensable à l’indispensable contrôle des naissances ! Autrement dit, apporter de l’aide oui, mais assortie d’éducatif car sinon c’est pas la peine, c’est le tonneau des Danaïdes ! »

Lire Aussi