Sur la nécessité de transformer nos manifestations

À l’approche du 4 septembre, membre pourtant des Patriotes, j’exprime mon désaccord avec le mot d’ordre de rassemblement à Paris lancé par Florian Philippot : tout le monde ne peut pas se déplacer, pour des raisons financières ou tout simplement pour des raisons de fatigue ou de logistique. C’est faire la même erreur que les Gilets jaunes (même si elle n’aura pas les mêmes conséquences car ce mouvement a un squelette qui a quelques idées phares, Les Patriotes, tandis que le mouvement des Gilets jaunes était fondé sur une illusion démocratique qui le faisait accepter n’importe quel ennemi en son sein du moment qu’il se prétendait Gilet jaune) : centraliser pour paraître plus fort alors que, au mieux, cela ne fait en rien avancer le mouvement. Dans le cas des Gilets jaunes, l’effet a même été bien pire puisque cela a contribué à permettre la destruction du mouvement.

Ce que je vous propose, c’est de changer le caractère de nos rassemblements.

Depuis le début du mois de novembre, j’ai participé à presque tous les rassemblements appelés par Les Patriotes « sous les fenêtres de Véran ». Je ne le regrette pas un instant car j’ai pu y faire connaissance avec des gens formidables et j’ai pu apprécier pleinement les qualités de Florian Philippot et des Patriotes, ce qui m’a renforcé dans mon adhésion à ce parti (c’est plutôt un mouvement qu’un parti car il n’a pas l’homogénéité d’un parti). Mais, avouons-le, même s’il était indispensable de marquer notre opposition à ce qu’on nous infligeait, notre résistance et notre persévérance à résister, cela n’a pas beaucoup fait avancer le schmilblick. Nous étions « sous les fenêtres de Véran, le véreux », à le conspuer lui et sa clique, à le menacer de prison, mais il n’était pas là, pas plus que les employés du ministère de la Santé, car nous étions le samedi, voire, quelquefois, le dimanche. Lorsque nous nous rassemblions, nous écoutions de beaux discours ou, tout au moins, nous faisions semblant car, et c’est la particularité de ce mouvement à l’époque d’internet, nous ne faisions bien souvent qu’écouter les informations que nous avions déjà glanées sur le net, ou que, parfois, juste avant que les discours ne commencent, nous nous étions échangées. Quant aux idées générales, c’était déjà les nôtres puisque nous étions là. Et, aujourd’hui, près d’un an après que ces rassemblements et manifestations ont commencé, nous n’avons guère avancé dans le principe : se réunir en plein air pour écouter quelques orateurs sympathiques. Mais, après avoir bloqué sans vergogne toute information à leur sujet grâce à des médias qui n’ont jamais été autant des organes de propagande et de désinformation, excepté sous les totalitarismes dont on nous disait que jamais on ne les verrait se développer sur notre sol, le gouvernement et tous ses suiveurs de plateau télé, maintenant que des masses se sont réveillées, tentent de les dénigrer, les diaboliser, de s’en moquer. L’État ne se sent, reconnaissons-le, pas en danger, et continue à appliquer les directives fixées depuis bien avant cette prétendue pandémie par les instances dirigeantes du capitalisme globaliste.

Pour que nos rassemblements et manifestations aient un impact quelconque à part celui de montrer qu’« on n’est pas content » et que le gouvernement agit contre son peuple (démonstration effective quand on a le moindre écho, parfois d’ailleurs complètement déformé par les merdias, ce qui n’est pas toujours le cas, en tout cas pas en ce qui concerne la province dont les actes protestataires sont complètement ignorés), il faut qu’ils changent de modalités et de fonctions.

Nous sommes à un point du mouvement où il apparaît fondé et donc nécessaire pour son développement (puisque nous sommes micronesquement méprisés) de se tourner vers ce vers quoi d’autres mouvements s’affrontant à des blocages semblables de situations se sont tournés : s’organiser en communes, en soviets, en conseils, en comités-gouvernements, en assemblées constituantes, appelez-les comme vous voudrez (ou plutôt cherchez à les appeler d’une manière qui corresponde à leur fonction et qui ne s’embarrasse pas du passé). Bref, en rassemblements qui posent clairement la question du pouvoir et de la société. S’il fut jamais un temps où s’est posée la nécessité de créer ces organes de réflexion et d’action, c’est bien aujourd’hui.

Cessons d’écouter des discours qui ne nous apportent rien d’essentiel que nous ne puissions pas acquérir par nous-mêmes ou par nos échanges informels.

Décidons de nous asseoir (ce sera plus confortable pour les tâches qui nous attendent) en des lieux adaptés ou en apportant nos chaises pliantes. Cela paraît trivial que je commence par ce détail mais il est important d’instaurer les conditions les plus adéquates aux fonctions que devront assumer nos rassemblements.

Quand nous nous serons bien installés, sur un pied d’égalité et en bannissant toute intervention intimidante par sa longueur (les longs discours ne servent, dans ces circonstances, qu’à étaler ses capacités oratoires et renforcent les complexes d’infériorité de ceux qui ne sont pas capables de développer longuement leur pensée alors que leurs idées, brièvement exposées, peuvent faire progresser tout le monde dans la réflexion), la première chose à laquelle réfléchir est comment appeler dorénavant nos rassemblements. C’est loin d’être un détail car, en les nommant, nous serons obligés de définir à quoi ils serviront précisément. Il y a une dialectique entre les mots et les idées, comme entre l’action et la pensée, le matériel et le spirituel. Les uns ne vont pas sans les autres. Et ce qui devra déterminer le choix de leur appellation doit être de correspondre à leur nouvelle fonction qu’on peut résumer par : « Que faire ? ».

Une fois notre pensée éclaircie sur la fonction que nous voudrions voir assumer dorénavant par nos rassemblements, nous devrons faire le point sur nos forces et nos faiblesses.

Il nous faudra tout d’abord avoir une idée la plus claire possible de l’ennemi que nous affrontons. Pas question de se plonger dans l’étude de textes mais d’échanger pour comprendre qui nous a déclaré la guerre et qui la mène, jusqu’où il veut aller et ce qu’il nous forcera à faire, quels choix, par conséquent, s’offrent à nous dans notre lutte.

Ensuite, il s’agira de réfléchir aux actions que nous pouvons mener, à pourquoi les mener et à la manière de les mener. Nous définirons ainsi, à chaque développement de notre mouvement, ce que nous sommes et où nous voulons/serons contraints d’aller.

Partout où nous le pouvons, faisons voter dès maintenant la mise en application de la transformation de nos rassemblements en autre chose, puis mettons-nous au travail.

Je ne prétends pas diriger quoi que ce soit et ne suis pas intervenu dans le sens que je viens d’exposer avant il y a quelques jours, sur Twitter, car la situation n’était pas mûre. Mais les découragements, les questionnements que j’ai pu constater sur ce réseau social m’ont fait comprendre qu’il était temps de passer à autre chose. Il est ainsi des fenêtres historiques qu’il ne faut pas manquer car, si nous les manquions, nous perdrions tout. À certains moments, l’Histoire est comme un champ de bataille où, selon qu’un événement se passe au bon ou au mauvais moment, l’issue du combat s’en trouve changée. Ne rien faire de différent aujourd’hui et continuer imperturbablement à agir comme nous avons agi jusque là serait rater un de ces moments cruciaux où tout se joue. Peut-être en avons-nous déjà manqué d’autres, récemment, au moment où le mouvement des Gilets jaunes partait en vrille sous les coups du noyautage gauchiste. Et aujourd’hui, c’est notre avenir, celui de nos enfants, de l’humanité tout entière qui se joue. Soyons à la hauteur de la situation. Assumons le rôle que l’Histoire nous incite à endosser ou renonçons car, sinon, nous ne nous assurerons qu’une terrible défaite, pire encore que si nous n’avions rien fait car nous y aurons perdu notre énergie, nos petits moments de bonheur, notre inconscience rassurante. Nous n’aurons ouvert les yeux que pour nous rendre plus malheureux sans nous assurer de déboucher sur la destruction de la menace la plus grave qui ait peut-être jamais existé dans l’histoire des humains.

Pour conclure, je soulignerai que le blocage de la situation est dû au fait que les Forces de l’ordre continuent à obéir au pouvoir institué avec la caution trompeuse de la démocratie élective car telle est leur fonction d’obéir au pouvoir qui semble légitime. Et elles ne basculeront pas dans notre camp tant que nous n’assumerons pas clairement que le pouvoir doit changer de mains et que nous nous préparons à le prendre. Tant que nous ne démontrerons pas, par nos actes, que le pouvoir en place n’a aucune légitimité puisqu’il agit contre les intérêts de la Nation et des prolétaires français, dans le cadre d’une offensive générale visant à s’attaquer à tous les peuples et aux prolétaires du monde entier.

François TARA

 

image_pdf
0
0

72 Commentaires

  1. Des Français n’ont pas accès à la même information que nous sur Internet.
    Ils ne voient que les chiffres des manifestations relayés d’une voix par les médias TV & papier.
    Ils ignorent où et quand participer aux prochains rassemblements.
    Si parmi vous quelqu’un pouvait créer des affiches/tracts PDF à télécharger. Nous pourrions individuellement aller les faire imprimer selon nos moyens et les diffuser/coller autour de chez nous.

    • Nous pourrions aussi copier/coller un bulletin d’information et le diffuser par notre carnet d’ad. mail perso, qui renverrait vers un site (hébergé par une plateforme intouchable) regroupant toutes les informations sur les données réelles des pays, les témoignages & vidéos des effets secondaires du vaccin.
      Une rubrique « Ces dernières infos du gouv. sont inexactes ». Des rubriques complètes sur chaque donnée factuelle vérifiée, chaque recours possible, chaque réponse à apporter à chaque intimidation.
      + un lieu d’échange forum et bal privée où on peut se contacter par région et se faire aider au cas par cas.

  2. les manifs ont manqué de pancartes claires et simples comme:
     » Le Vaccin NON , le traitement OUI »
    « le Passeport sanitaire NON, la liberté OUI »

  3. Francois TARA…..strictement rien compris à votre verbiage sémantique…
    vous enchainé des mots…des phrases les un derrière les autre….
    Don la finalité n’a aucun sense !…🙄…

  4. Il faut arrêter les manifs festives.
    Venir tous en tenue sombre, defiler dans un silence complet sauf les slogans et discours des organisateurs. Imaginez des milliers de personnes en silence, visages fermés, dans une rue…il y a de quoi avoir les chocottes!

  5. se réunir à paris est d’autant plus débile qu’il faut un PASS pour s’y rendre en train !

    faire reculer le pouvoir ?
    il n’y’a que deux solutions !

    1- taper au portefeuille en faisant des grèves

    2- révolution violente

    les manifs tranquilles depuis sarkozy ne font plus reculer aucun chef d’état français même si elles durent des années !

  6. Il faut inonder les merdias de contre desinformations
    Il faut organiser des groupes de resistances dans toute la France des cellules activistes ppur planifier la resistance. Il faudrait un CNR charget de coordo ner de reunir les resistants..
    Anticiper le remplacement des leaders arretes. Parce qu ils nous arreter . changer de pllateformes
    mediatiques…
    Odysee telegram vk etc…il faut anticiper la resistance clandestne car la peur doit changer de camp…de toute facon on pourra pas eviter notre levitime defense on va pas se laisser massacrer…

  7. Il a raison a 200 % la weule chose c est qu il aurait fallu agir avant pour convaincrees forces de l ordre de rejoindrela pipulation. En resistance en legitime defence. Pour les convaincre qu ils soutiennent des hors la loi anti constitutionnel …il faur developper la resistance civile mettre en place le boycot citoyen

    ..on a pas besoin fe violence mais il faut pas avoir peur des forces de l ordre daller en prison ou rn garde a vue c est tout

    • Que tout cela est bien dit et bien vrai! Merci beaucoup, Père pour ce commentaire.

  8. Ce n’est pas seulement aux prolétaires que la politique prétendument sanitaire s’attaque, mais au fondement même de la dignité humaine, dont les politiques au service des prolétaires se sont justement montré il n’y a pas si longtemps les pires ennemis. Puisque vous voulez faire du nouveau, commencez par abandonner la grille de lecture marxiste, qui vient justement à nous depuis la Chine.
    La vérité à faire est de reprendre notre histoire pour voir à partir de quel moment et pour quelles raisons la France a cessé son magnifique développement qui l’a conduite au XVIIe siècle à être la première puissance mondiale, un royaume sur lequel ne soleil ne se couchait jamais, tandis que l’on parlait français dans toutes les cours européennes, y compris à celle de Russie. 1/2

    • La France est la fille ainée de l’église mais avec le socialisme, le mondialisme, le matérialisme, les gens se sont éloignées de Dieu. Comme avec le Vatican 2, depuis les années 60 les gens ont eu le ‘sentiment’ de s’être ‘libérés’, mais nous sommes seulement dans une illusion destructrice dans laquelle les gens rejettent Dieu. La télé, le tél portable, les réseaux sociaux sont devenus leur vérité. Ils prennent tout ce qui vient des ‘autorités’ médiatiques comme la marche à suivre, ils ignorent la Bible et NSJC.

    • A lecture Marxiste qui vient à nous depuis la Chine ?….vraiment ?
      Ben elle viendrais pas plutôt de l’état profond DES U.S.A ?….via les universités ultra gauchiasse mondialistes parasitaires droid’hommiste pseudo-humaniste de merde ?….
      Abbé Guy pagès …..mettais vous a la page du réel si vous voulez avoir la moindre crédibilité….

    • Je ne savais pas que Marx était chinois. Bon, trève de plaisanterie : que devrait vous importer quelle grille de lecture j’emploie ? L’important n’est-il pas ce que je dis ?
      Par ailleurs, je vous rassure : je ne suis pas un partisan de la Chine et du P »C »C mais l’un de leurs ennemis les plus acharnés depuis 45 ans. Par ailleurs, je ne suis pas « marxiste », ni « de gauche ». Enfin, ni plus ni moins que Marx lui-même. Je déteste ces étiquettes qui n’ont jamais fait que cacher la récupération mensongère du potentiel subversif des communistes du XIXe siècle dont Marx et autour de Marx afin de renforcer le capitalisme.

      • Enfin, votre focalisation sur la France me semble, dans le cadre de l’offensive généralisée des capitalistes globalistes à l’échelle mondiale, inadaptée à une bonne compréhension de la situation que nous affrontons.

  9. J’adhère à l’esprit de cet article. Depuis le « Non » au référendum sur l’Europe en 2005, nous savons maintenant qu’un référendum ne sert à rien. Depuis un million de manifestants sur les Champs en 2013 contre le mariage pour tous, nous savons maintenant qu’une manif ne sert à rien. Il en est de même des pétitions, qui n’ont aucune valeur juridique et ne sont jamais prises en compte. Nous savons maintenant que la Cinquième république ne permet d’accéder au pouvoir qu’à des corrompus (conflits d’intérêts avec les banques ou les pays islamistes par exemple). La censure se généralise. Bref, nous savons maintenant que la démocratie n’existe plus en France. On ne peut pas s’attaquer au sommet, puissamment armé, il faut donc trouver autre chose. Des solutions existent…

    • Jean Ducluzeau ….Des solutions existe……
      OK!….. prose les nous svp !🤗

      • La censure ne permet pas de les exposer ici. La violence appelle la violence, il suffit de relire l’Histoire, c’est la première réaction mais ce n’est pas la bonne à mon sens. C’est le Système (la 5e République) qui doit être revu, et c’est bien plus facile que ça n’en a l’air… Allez, un peu d’imagination !…

  10. Il faudrait pouvoir se rencontrer, se connaître, tracts dns boîtes ou autres , et s organiser pour proposer adhésion ou aller manif ensemble..
    Je suis entrer au FN ainsi ai trouvé tract dns ma boite, j ai téléphoné, invitée â prendre café à une terrasse avec responsable du 19éme et le sécrétaire, m ont emmené au BBR , ai rencontré plein de gens formidables et lorsque je l ai voulu ai pris ma carte

  11. Je pense que les manifestations, même minorées par les merdias-propagandistes de l’état, doivent continuer et surtout ( ça me fout les boules de l’écrire ) devenir très violentes…un jour.
    En effet, depuis sarko le nain, tous les chefs d’états français se moquent des manifs en se disant, et c’est vrai : « ils vont s’essouffler ».
    Nous avons vu que micron1er a failli se barrer en hélico durant les GJ.
    Donc, à par la peur, je ne vois pas du tout la fin du tunnel de cette dictature, de plus, presque mondiale.
    Donc, à part un réveil des flics, gendarmes et une bonne manif destructrice, rien ne se passera jamais pour mettre fin aux agissements de cet ayatollah « français » qui truquera, une fois de plus, les élections de 2022 ( avec ses complices de tous bords )!

    • Raskasse…tu me parais être plus dans le réel que certains pseudo-resistant-bizounours….sur se site….de toute façon en face les hords d’orcs mahometans et leurs hyénnes islamos-collabos ricanantes
      Ne se gênes pas et ne se gèneronts pas niveaux violence (en meutes la tactique des chiens)….contre nous (les patriotes-natios) se sachant immunisé contre toute action d’un pouvoir politco-judiciaire complètement corrompue et donc plus que complice..via la pravda des journalopes et le syndicat (mafia marxiste) de la soit-disante magistrature !…..
      Si à chaque violence (organisé et autorisé par le sinistere de l’interieur) des milice noir gauchiasse (black-bloc et autres fin de raçe)….ils en laissé deux trois raide sur le terrain et ceci en crechendo dans le temps….🤔

  12. Les manifs » sympas »n’ont qu’un temps.Il faudra bientot utiliser d’autres moyens .Le 4 Septembre sera le point d’orgue de la colère contenue.Aux grands maux les grands remedes! …🤨

  13. 1 sur 3 Bonjour et merci pour ce texte qui me plaît bien et soulève les bons problèmes . il serait intéressant en effet de se donner rendez vous a la place de la manifestation (même si des RG se glissent dans la public ce n’est pas grave il y en aura toujours) dans un local municipal comportant des chaises (les vieux vont apprécier et viendront probablement en nombre) . il y aurait un vote sur les sujets principaux les plus importants du moment ?QUI va décider des sujets abordés ? pas de dictature !

  14. 2 sur 3 faire une enquete ou chacun de façon anonyme devra faire part des sujets qu’il entend voir traités dans ces réunions. Faire une synthese sans exclure aucun sujet sauf plaisanterie Par ordre de pourcentage ,
    Par ordre de pourcentage , …inscrire les sujets les plus évoqués a traiter en premier ET TOUS LES TRAITER SANS EXCEPTION même si la proposition est unique ou surprenante , si les gens sentent leur idée méprisée ou écartée ils se démotiveront et vous vous ferez un ennemi coriace qui « se vengera » en vous faisant une « mauvaise pub » qui pourrait plomber une bonne initiative

  15. 3 sur 3 Publier la liste des sujets soumis a vote / . faire toujours le vote par bulletin papier et ne pas sous estimer le nombre de bulletins nécessaires . (faire une enquête préliminaire « participerez vous au vote et a la manif-reunion de vote ?) lorsque tout est fini publier les résultats immédiatement en public (pas de trafic) par e mail ou visio conference duplex ++ lors de la prochaine reunion et par journaux locaux , après un dépouillement public , que jamais l’urne ne disparaisse de la vue de tous il en va de la credibilité de votre idée ! c’est un avant gout du REFERENDUM PERMANENT a faire prendre en exemple pour un modele final a echelon national

    • Ouragan…c’est changé en légère brise à se que je lis …..Réunion pour verbiage bla bla et refaire le monde par la tchatche…..ont se croyais à lire t’a prose dans un bistrot de la canebière ( Marseille)….
      Désolé mais vos mieux ne rien proposé que d’essayer de paraître en proposant des illusions.!du néant crasse !🤗🤭

    • si elle avait duré 3 mn ou avait reuni 3 pèlerins vous n’auriez pas ressenti la joie du devoir accompli…

      • T’a raison ouragan…sauf qu’une manifestation sans colère exprimé physiquement….Ben sa reste de la merde pour les batards au pouvoir usurpé….1000 loups enragé seront plus pris au sérieux que 5 millions de moutons bêlant….surtout si des chien de garde de la meute reste sur le carreaux !

    • Et malheureusement ça ne sert pas à grand chose ! de plus comme à Strasbourg la CGT s’est infiltrée dans le mouvement! ils sont là pour pourrir ça va finir comme pour les GJ, en queue de poisson avec malheureusement des yeux crevés et des mains arrachées! les poulets vont s’en donner à coeur joie, pour ces ordures le vaccin n’est pas obligatoire !!! mais ils peuvent foutre des prunes à 135 € aux non vaccinés !!!

  16. Je trouve que les manifs sont bien conduites: pas de violences, pas de destruction du patrimoine (c’est essentiel !). On pourrait y ajouter un côté festif (musique, pique-niques, s’ inviter à boire un (petit) coup, se faire des amis) ça solidarise.
    A côté de cela, montrer sa force: par ex: menacer de vider provisoirement son compte courant en début de mois et tout payer en espèces (imaginez la tête de Macron, lui qui rêve de supprimer l’ argent liquide!) Très efficace mais ne pas abuser !

    • Vous savez tres bien que ce sont les SS de MERDACRON déguisés en gilet jaunes et autres black blocks qui traversent dans les 2 sens les cordons de SS qui ont demoli le mobilier urbain

    • Ygrin c’est ça! continue ton délire de bisounours prude non violent…
      Bouffon…..vas dons expliquer t’a philosophie de la non-violence aux hords d’orcs mahometans et leurs hyénnes ricanantes syphillitique islamos-collabos ….prépare ton testament avant croie-moi c’est plus que vital🤗🤭….bouffon !….toi tu a la nature et la mentalité de la soumise de la victime😘🤕😵 …..les patriotes-natios eux ont une nature et la mentalité des guerriers spartiates d’occident…😠😡.
      qui croie-tu que les mahometans et leurs hyénnes islamo gauchiass craignent et donc respecte le plus….d’apres-toi ?🤗🤭

  17. Engorger les points de vérification du passe : présenter aux vigiles non le passe, mais le texte de loi sur le secret médical, leur dire que leur exigence constitue une violation de ce secret médical, discuter, argumenter (calmement), bloquer la file d’attente, leur dire qu’on ne bougera pas tant qu’ils n’auront pas fait venir la police pour constater le délit qu’ils commettent. Et si la police vient, lui montrer alors le texte de loi qui punit les fonctionnaires exécutant un ordre manifestement illégal. L’émeute viendra non de vous mais de la queue qui s’impatiente derrière. Et quand ils auront réglé votre cas d’une manière ou d’une autre, la personne suivante, avec qui vous êtes venu sans faire semblant de la connaitre, leur présente à son tour la loi sur le secret médical etc.

    • C’est vrai qu’il y a des competences incroyables , de vrais experts en hack qui peuvent foutre le SOUK dans un afficheur ! quant a les recruter c’est autre chose …

    • Bravo à jean 05 ne redemander pas à chaque fis l’identif vous l’avez sinon basta

    • Bonne idée et toutes les bonnes idées sont à suivre quand on le peut pour bloquer cette société de discrimination.

    • manifestez donc comme vous voulez de façon atypique mais vous avez interet a ne pas avoir subi d’injection SHITZER , ASTRA CACA ETC sinon votre petit commando de citoyens en colere va borner tous les 10 metres avec le mister magnetique du groupe des redresseurs de torts et vous vous retrouverez a l’ombre des camps de concentration de merdacron ! de l’esprit de corps de l abnégation et surtout de l organisation ! quant a vos portables de merde laissez les donc a la maison ou ils causeront votre perte !

      • Nous n’en sommes pas encore là car ils veulent conserver la possibilité de nier que nous soyons en dictature. Et tant que nous n’entrons pas dans une répression brutale, profitons-en.

  18. J’étais, moi aussi, adhérent des Patriotes.
    Je suis Infirmier ET également atteint d’une pathologie chronique. Suite à la décision du Dictateur fou MACRON de juillet dernier, j’ai non seulement perdu mon emploi, mais n’ai également plus accès à l’hôpital pour mes soins, puisque je refuse de me faire piquouzer.
    J’ai demandé, à plusieurs reprises, à M. PHILIPPOT de me permettre d’apporter mon témoignage. Il ne m’a JAMAIS répondu. Par contre, ma cotisation, il l’a bien prise…
    Alors vous savez quoi ? Je vous redonne ma carte car, au final, je crois qu’il ne vaut pas mieux que MACRON, et qu’il n’y a RIEN à attendre de lui. Ce dont je suis sûr, c’est que son mouvement va s’essouffler avec le temps, car il n’a RIEN empêché et ne pourra RIEN empêcher. Foutaises ! Que du vent !

    • Les manifs des Patriotes doivent enfin dénoncer les faux vaccins et leurs dangers , leur expérimentation sur nous , cobayes ! J’ai beau l’écrire à Florian Philippot, ce ne sont toujours que des pancartes « Liberté » et des drapeaux français (mélangés à d’autres …) . Il faut que ces manifs dénoncent , entrent dans le vif du sujet , contre le pass , oui mais pourquoi et le dire!!

    • Stocco,un mouvement politique n’est pas une nurserie.Essayez de penser au-delà de votre petite personne!

    • effectivement cela interpelle que , exactement comme TOUS LES POLITIQUES sans exception , AUCUN ne demande la destitution de MERDACRON comme si ils voulaient etre bien surs d’amuser la galerie par une fause opposition jusqu’en mai 2022 que merdacron ait bien le temps de foutre tout le monde au trou ou au niouf concentrationnaire et faire le maximum de dommages au pays pour qu’il ne puisse plus jamais s’en relever et tomber tout cuit dans la gueule de l’empire satanique ! pourquoi PHIPHI empeche en boucle les manifestants de venir avec autre chose que « liberté » sur les panneaux ? posez vous la question !

    • STOCCO,

      il y a toujours un moment où les politiques nous déçoivent, de quelque bord qu’ils soient.
      J’ai eu le temps hélas de le constater à 72 balais… Je n’ adhère plus nulle part.

    • Ne soyez pas dans l’acrimonie. Les Patriotes vivent une expansion difficile à gérer par des gens qui ne travaillent que sur la base du volontariat. C’est plusieurs centaines de nouvelles adhésions par semaine et à peine une demi-douzaine de volontaires pour s’en occuper une fois par semaine. Quant à Florian, il est débordé et crevé, sans doute dans l’incapacité de répondre à tous.

  19. « comprendre qui nous a déclaré la guerre et qui la mène » : c’est le PCC, il n’y a aucun doute là-dessus. Il est sur tous les fronts, à l’extérieur comme à l’intérieur. Pour une fois je partage entièrement les thèses de Jean Robin sur le sujet, et depuis le début puisque j’ai été alerté de l’existence du covid en novembre 19 et que je j’ai immédiatement soupçonné sa conception humaine en dépit des Raoult et autres. Ce qu’il faut faire c’est paralyser le pays et retourner la police, par n’importe quel moyen et à n’importe quel prix. Et il y a des gens qui cherchent à montrer que son élection ne fut pas honnête, ça aussi, je l’ai toujours suspecté, j’espère qu’il y a de l’espoir de ce côté là. Mais le coup des chaises pliantes, c’est inutile, c’est sur des forums internet qu’il faut discuter

    • Ce qu’il faut faire c’est paralyser le pays et retourner la police, par n’importe quel moyen et à n’importe quel prix.
      EFECTIVEMENT , Sans la police, Macron n’est rien !
      Le site web http://www.profession-gendarme.com devrait être connu et suivi par toutes les forces de l’ordre (Aux ordres du pouvoir) qui devraient normalement être des « « gardiens de la paix » au service et pour le bien du peuple !
      Alors que, insensiblement et sans trop s’en apercevoir, police et gendarmes ne sont plus là que pour protéger le gouvernement de moins en moins légitime.
      Il faudrait je pense faire parvenir , Et régulièrement, une information séduisante et convaincante dans toutes les boites de toutes les gendarmeries .
      Qui peut le faire ? Peut-être le mouvement les Patriotes ?

      • le gendarme est un milicien collabo !
        Le pire étant la fonction de garde républicain, on a là des torches culs dépourvus de dignité !

  20. nous ne sommes plus a l epoque ou il suffisait de defiler en masse en scandant DEVAQUET AU PIQUET ou HABY AU VESTIAIRE pour faire supprimer un projet de reforme …

  21. le titre de cet article reflete parfaitement la realite mais son developpement , ce n est que du verbiage . changer OUI mais contraindre le pouvoir par le boycott de tous commerces non alimentaires et peut etre , bloquer l acces aux centres commerciaux et raffineries , blocage du pays et greve generale . SINON , C EST COMME SOUFFLER DANS LE CUL DU CHIEN ! mcronescu rigole et s en fout .ca ne menera a rien sauf a maintenir la VISIBILITE du mouvement qui est en grande partie occultee par une presse aux ordres !

    • Je ne prends pas mal la critique formulée car il est toujours bon d’être critiqué dans le respect. Mais n’est-ce pas justement de ne faire que parler des solutions sans jamais qu’elles soient appliquées qui est du verbiage ? Je propose d’en parler en réunion, de les prendre et de les appliquer. Ce n’est pas du verbiage : c’est la parole qui précède l’acte mais un acte non de groupuscule (je n’ai pourtant rien contre cela car ça aussi peut faire progresser le mouvement à certains moments précis et il ne faut pas le rejeter non plus « au nom de la démocratie ») mais de tout un peuple s’organisant et décidant consciemment d’agir.

  22. Je suis d accord avec la nécessité de passer au cran supérieur car toutes les manifs et tous les blocages des Gilets Jaunes n ont absolument pas épuisé Macron , bien au contraire , il est toujours là et impose sa loi contre vents et marées grâce à des medias et organes législatifs qui lui sont infeodés.

    • Il faut parfois dire les choses que beaucoup pensent pour que quelque chose de nouveau se produise.

  23. Mort de rire ! En fait vous voulez réinventer le fonctionnement du communisme ou alors de l’anarchisme. Pas de leader. Tout le monde à égalité. Mais personne d’accord. Ça sent effectivement la giletjaunisation à plein nez. Si personne n’incarne le mouvement (par exemple Philippot), soyez assuré qu’il n’ira nulle part.

    • Vous m’avez très mal compris. Je pense tout au contraire que les leaders (toujours surveillés par ceux qu’ils incarnent car personne n’est à l’abri de la corruption que ce monde distille en permanence) sont indispensables. Relisez le premier article que j’ai produit sur ce site même, article où je critiquais Frank Buhler de n’avoir pas assumé le rôle que l’Histoire lui avait attribué et d’avoir laissé la place de leader des Gilets Jaunes à des gauchistes parce qu’il ne voulait pas abimer la nature en grande partie spontanée du mouvement. Nous avons la chance d’avoir un Florian Philippot, épaulé de surcroit par un Di Vizio. Nous ne serions pas là où nous en sommes aujourd’hui sans eux et je n’aurais certainement pas rejoint Les Patriotes si j’avais eu les idées que vous me prêtez.

Les commentaires sont fermés.