1

Sur l’air de Gare au Gorille : Gare au Yéti !

macronYetidarmanin.jpg

https://vk.com/video448638704_456239112

C’est à travers de larges écrans
Que les ramollis du citron
Contemple une sorte d’orang-outan
Sans besoin de monter le son
Ces mous du bulbe s’imaginent
Que grâce à lui dans le pays
On ne roule plus dans la farine
Les faibles et les plus démunis
Gare au yéti

Tout à coup les prisons moins closes
Où s’entassent beaucoup de racailles
S’ouvrent à l’islam entre autres choses
Préparant les futures batailles
C’est ici que sont recrutés
Les djihadistes les mieux formés
Et les terroristes patentés
Avec l’acquiescement du palais
Gare au yéti !

Le patron de la ménagerie
Eperdu en disant son nom
Fantasme autant sur le yéti
Que sur sa délirante action
Les fichés S en liberté
Les criminels relâchés
Les patriotes emprisonnés
Tout cela ça le fait bander
Gare au yéti !

Celui-là même qui naguère
Disait d’une voix décidée
Que gratuitement il serait fier
De défendre le pire des déchets
D’autant plus veule est ce pourri
Appelé ducon-l’abruti
Qu’il échafaude des recours
Pour piéger le brillant ZEMMOUR
Gare au yéti !

Les rats d’palais se précipitent
Au-devant d’ses pires intentions
Déséquilibrés qu’on acquitte
Et vrais médecins en prison
Automobilistes que l’on traque
Rodéos de chauffards primés
Mais la paix aux dealers de crac
Faut quand même pas exagérer
Gare au yéti !

Bah ! soupirent tous les défaitistes
Bravo ! s’exclament les collabos
Ce serait le meilleur artiste
Des bobo, gaucho écolos
Les juges rouges impassibles
Jouissent en douce en pensant
Qu’jamais ils n’auraient cru possible
D’avoir un ministre si plaisant
Gare au yéti !

Supposez que l’un d’nous puisse être
Par le yéti persécuté
Ce ne s’ra pas par la fenêtre
Que nous tent’rons d’nous évader
Ne croyant plus aux voies légales
Dévoyées depuis si longtemps
Explosifs et gilet pare-balles
Seront parmi notre équipement
Gare au yéti !

Mais par bonheur le yéti
N’est pas là pour toute la vie
D’autres après lui seront ici
Plus vite ce serait réussi
Quant au patron d’la ménagerie
Qui jamais partagea son lit
Il n’en crèvera pas de dépit
Il a désormais d’autres soucis
Gare au yéti !

La suite serait délectable
Malheureusement je ne peux
Pas la dire et c’est regrettable
Ca nous aurait fait rire un peu
Car le yéti, c’est une aubaine
Est poursuivi pour ses insultes
Et si nous avons de la veine
Nous verrons la fin de son culte
Gare au yéti !

Charles Dalger