Sur les retraites, la gauche bobo fait la propagande de Macron

Avec Slate, la gauche bobo rêve de devenir elle-aussi aussi à la tête d’une nouvelle Pravda pour le coup foireux des retraites. Sur Slate comme sur le Monde des décodeurs, la gauche bobo nie cette réalité que l’information libre est plus nécessaire que jamais en France. Un débat honnête sur les retraites n’aura jamais lieu sur Slate, comme sur le Monde des décodeurs. Vérité ou mensonge de la propagande pro-Macron gay-friendly de la gauche bobo sur Slate comme sur le Monde des décodeurs, comment pourrait-on choisir ?

Cette opération de désinformation de la propagande Delevoye pro-Macron gay-friendly ne repose que sur des promesses généralisées sur le coup foireux des retraites sans aucun fondement dans la réalité.

Il y a là un enfumage certain sur le coup foireux des retraites qui seront limitées à 80 km/heure !

Alors que la base des syndicats présentait ses arguments critiques, le premier sinistre leur a offert une panoplie d’arguties très floues et médiocres. Les gens seront libres de partir à 64 ou 67 ans, ou pas !

Si vous critiquez l’enfumage du premier sinistre, vous allez devoir critiquer l’incompétent Macron !

Oui, dit Macron, on va le faire ! Si les gens bien informés l’entendaient, ils seraient abasourdis !

On pourrait reprendre un par un les mensonges du premier sinistre à 80 km/heure par des faits qui sont familiers aux gens, alors qu’ils ne sont libres que de subir les baisses prévisibles des retraites par points quand leur pouvoir d’achat et leurs possibilités de consommation seront fortement limités par la pauvreté.

En France, chaque personne retraitée sera soumise à toutes les manipulations du gouvernement LREM socialiste pro-migrants pour diminuer les retraites par points et équilibrer le budget pro-migrants !

Il faut être très naïf pour gober les promesses malhonnêtes du premier sinistre à 80 km/heure et pour croire que les millions d’euros de dépenses pro-migrants en France n’auront pas d’effet sur les retraites.

Oui, il faut critiquer l’enfumage du premier sinistre sur les retraites et de l’incompétent Macron !

C’est pourquoi il faut s’opposer par principe à la propagande des retraites par points, comme il faut s’opposer à la propagande pro-migrants et à l’invasion des Africains qui va continuer à déferler sur le pays.

Quant aux migrants et aux Africains, quelle absurdité de croire qu’ils seraient attentifs au financement des retraites pour entretenir l’immigration qui répond aux vœux de l’Anti-France de Macron gay-friendly !

Alors que l’immigration des Africains témoigne de l’inégalité des niveaux de vie entre la France et les pays d’Afrique ruinés par la corruption des dirigeants et par les guerres tribales, le résultat est que le niveau de vie moyen des Africains est plus de quatre fois inférieur à celui des Européens (Rapport sur les inégalités mondiales 2018). Pourquoi nier que la baisse des retraites doit financer l’immigration ? Mais elle est typique du fait que nombre de Français continuent à ignorer les données de l’invasion migratoire et à voter comme si cette situation ne devait avoir aucune conséquence sur la baisse des retraites pour financer l’immigration.

Valeurs Actuelles : « La réforme des retraites selon Delevoye : l’Europe a besoin de 50 millions de migrants ! Malgré cela, les solutions à la réforme des retraites pourraient venir de l’économie, (de la politique de la famille hétérosexuelle normale et) de la natalité ou d’une réforme des fondements du système actuel.

Mais pour Delevoye, elle viendra de l’immigration par la seule volonté de l’incompétent Macron !

On est dans un moment très malsain ! Pour Delevoye, la solution du déséquilibre démographique de notre système des retraites doit venir d’une importante hausse de la population (africaine) étrangère !

« La démographie européenne et son vieillissement font que pour garder le même nombre d’actifs dans la machine économique, il va falloir 50 millions de population étrangère pour équilibrer la population active en 2050 en Europe… Plus un politique n’est capable de parler d’immigration parce que tout le monde s’hystérise. On est dans un moment très malsain de notre démocratie où on cherche un bouc émissaire ! »

Une provocation suivie de réactions indignées, surtout à droite de l’échiquier politique. Pour LR, le gouvernement « préfère encourager l’immigration plutôt que la natalité. La défense de l’équilibre des retraites par l’immigration massive est un parallèle douteux et inacceptable ! Marine Le Pen a appelé les électeurs à se réveiller d’urgence et reprendre en main leur destin face aux LREM et à leur feuille de route immigrationniste dont ils ne changeront pas. » Delevoye a dénoncé ses propos sortis de leur contexte et interprétés de façon erronée : « L’immigration est un sujet sensible qui cristallise les oppositions et crée les divisions ! »

Delevoye a évoqué ainsi la question de l’immigration : « Je suis très frappé par la réaction des peuples européens, puisque la démographie européenne et son vieillissement font que si on veut garder le même nombre d’actifs dans la machine économique (…) il faudra 50 millions de population étrangère pour équilibrer la population active en 2050, en Europe ! »

Marcelo Wesfreid : « Retraites : Delevoye discrédite le débat autour de l’immigration ! Delevoye s’est défendu de toute provocation en faisant une digression sur la politique migratoire européenne : « Aujourd’hui, où plus un politique n’est capable de parler d’immigration parce que tout le monde s’hystérise, parce que tout le monde fait le procès de l’autre, on est dans un moment très malsain de notre démocratie où on cherche à jeter en bouc émissaire, c’était hier le juif, demain le musulman, après-demain ce sera un autre. Il faut qu’on arrive à combattre ce climat malsain parce que l’économie dépend du nombre de personnes qui travaillent. »

« Peut-on rappeler à ce monsieur que d’autres solutions existent et qu’il n’est point besoin de dénaturer la France. La Hongrie vient d’adopter une politique en faveur de la natalité qui innove à plus d’un titre. Mais le gouvernement Macron semble ignorer qu’un peuple qui ne fait plus d’enfants est voué à la disparition.

« Est-ce cette responsabilité devant l’Histoire que revendiquent les progressistes au pouvoir ?

« Sait-on combien de femmes qui doivent travailler accepteraient de rester chez elles à s’occuper de leurs enfants si le salaire de la femme au foyer était créé en substitution des aides distribuées aux migrants ? Ce pouvoir fait fausse route au plan de ses choix de société. On pouvait s’en douter, mais pas à ce point là !

« La rhétorique employée par Delevoye, ancien ministre de Chirac de gauche, est classique.

« Elle sert d’argument depuis des années en faveur de l’immigration : « La démographie européenne et son vieillissement font que, pour garder le même nombre d’actifs dans la machine économique, il va falloir 50 millions de population entre guillemets étrangère pour équilibrer la population active en 2050 en Europe. »

« On l’aura compris, l’immigration de masse est plus qu’une fatalité, elle est la conséquence de notre système de protection sociale. En gros, si vous voulez une retraite, il faut accepter (de baisser les retraites pour financer) l’entrée de 50 millions de personnes sur le sol européen d’ici trente ans.

« Est-ce une façon de dédramatiser le sujet et d’expliquer que l’immigration est une chance ?

« Delevoye en a fait des tonnes sur ce thème face à des jeunes de Créteil qu’il voulait caresser dans le sens du poil ! On va passer sur l’éternelle référence aux juifs, comme si des pogroms étaient organisés aujourd’hui, mais traduisons le reste : « Tous les immigrés sont musulmans et doivent être appréhendés en tant que musulmans et nous les traitons mal alors qu’ils viennent nous rendre service« . On veut vider l’Afrique, piller les ressources matérielles et humaines, et personne ne se demande si tous ces gens contraints à l’exil n’auraient pas préféré vivre et travailler au pays. Autre conséquence, cela revient à inverser le rapport entre celui qui accueille et celui qui est accueilli, ce qui crée une situation morale parfaitement malsaine.

Comment vouloir une société apaisée en disant aux gens que l’immigration de masse est inéluctable, et qu’elle ne relève pas des choix démocratiques et qu’il faudra en plus dire merci à Macron !

Natacha Polony : « Immigration pour financer les retraites : ce que dit la tirade racoleuse de Delevoye !

« Cette rhétorique est utilisée depuis des décennies pour suggérer aux citoyens des pays européens que toute protestation contre l’absence totale de politique migratoire serait malvenue puisqu’ils sont d’ignobles profiteurs espérant perpétuer coûte que coûte les avantages de leur société déclinante… » Il ne manquait plus que ça ! Il faut dire que la réforme des retraites est tellement mal emmanchée qu’il eût été dommage de se priver d’une polémique parfaitement inutile… Des semaines de déclarations contradictoires et de démentis piteux avaient démontré combien le trio Macron-Philippe-Delevoye cultive un goût certain pour cet art subtil de (dire n’importe quoi). Cette fois, c’est Delevoye qui se prend les pieds dedans sans de l’aide de Macron.

Delevoye, l’ancien ministre de Chirac, lequel a dézingué la droite (dixit Zemmour), se prend, grâce à l’amnésie politique, pour une incarnation de la conscience morale pro-migrants ! « À Créteil, face à un public largement issu de l’immigration, Delevoye pousse la chansonnette collabo pro-Macron : « Plus un politique n’est capable de parler d’immigration, car tout le monde s’hystérise. On est dans un moment très malsain de notre démocratie où on cherche un bouc émissaire : hier le juif, aujourd’hui le musulman, demain un autre ! »

Peuple de France, vous n’aurez pas le choix pour éviter la baisse de vos retraites !

Polony : « Pour Delevoye, l’immigration de masse est une fatalité » !

Thierry Michaud-Nérard

image_pdf
0
0

10 Commentaires

  1. Allongeons la durée du travail en fonction de l’espérance de vie…
    Raccourcissons la longueur des articles, selon l’espérance de lecture…

  2. il y a 84 millions d’inscrits à la sécu en France !!! ça veut dire que nous sommes réellement 84 millions d’habitants et non pas 66 millions comme le prétendent les organisations de statistiques qui mentent sur la réalité du nombre d’immigrés de 18 millions en plus ‘ 84 – 66 = 18 ) ce qui n’a rien résolu le problème des retraites contrairement à ce que raconte le gugusse delavoye !!!!

  3. Si le système de retraite par répartition fût nécessaire et utile à mettre en place après la seconde guerre mondiale pour soulager la misère des anciens, au fil des décennies, ce système s’est effiloché pour apparaitre comme dans la situation moribonde qu’il est aujourd’hui.
    Il était à craindre que l’ensemble de ce montage financier (Ponzy), allait exploser, et faute d’être intervenu tardivement, les gouvernements successifs en ont fait une bombe à retardement.
    Lorsque l’on voit les « nantis » de ce système coûteux pour le contribuable, se dresser bec et ongles contre ces réformes pour continuer de se vautrer dans leurs privilèges, nous voyons bien que tout est à repenser et à reconstruire.
    Comment et avec qui?, voilà la question.

  4. le grand con, comme l’appelait CHIRAC qui l’avait quand même placé au CONSEIL ECONOMIQUE ET SOCIAL….
    chercher l’erreur (et pas que de la nature)

  5. et pour mieux accueillir mes migrants la retraite minimum à 1000€, même pour ceux qui arrivent à 64 ans! les agriculteurs eux doivent se contenter de la moité ayant quand même bossé toute leur vie

    • Ils ne sont seulement « Hydeux » ce sont des bêtes sauvages incapables de s’adapter à notre mode de vie et à notre culture….. analphabètes en prime pour la grande majorité…..ils ne savent que danser et copuler……donc…..

Les commentaires sont fermés.