1

Sur RTL, Zemmour assume : je veux mettre l’immigration à zéro

Invité de RTL ce matin, Éric Zemmour a pu répondre à bon nombre de questions de ses différents interlocuteurs.

 

En voici l’essentiel :

J’assume tous mes écrits, mais il ne faut pas les retirer de leur contexte. Je suis aujourd’hui un homme politique. J’ai un projet, un programme, qu’il faut dissocier de mes écrits d’il y a 15 ans.

Ma « brutalité » ? Mais on a fait le même reproche à Laurent Wauquiez. J’ai la passion de la France. Reconnaissez que j’ai imposé le thème de la survie de la France, que tout le monde mettait sous le tapis. Pour cela, oui, il faut une certaine brutalité.

Les violences de Villepinte sont marginales. Ce fut un meeting de 15 000 personnes, mais la presse se focalise sur les militants de SOS Racisme, qui sont venus faire de la provocation. Mes militants ne vont pas perturber les meetings de Mélenchon. Et on ne parle jamais des agressions que je subis régulièrement. Arrêtez de relayer ces provocations.

La grève SNCF ? La grève est un droit, mais on peut discuter du choix des dates.

Le pouvoir d’achat est un réel problème en France. Le salaire brut est trop élevé et le salaire net insuffisant. Quand un salarié perçoit 2000 euros, le patron en débourse 3500. Je propose une baisse de la CSG, ce qui donnera un treizième mois aux salariés percevant jusqu’à 2000 euros.

Je financerai cette mesure en réservant la solidarité nationale aux seuls nationaux. RSA, allocations familiales, minimum vieillesse et allocation logement seront réservés aux Français.

Avec notre modèle social ouvert aux quatre vents, il y a trois solutions :

Laisser faire en empruntant toujours plus, diminuer le social pour tous, ou réserver certaines prestations aux seuls Français. C’est mon choix.

Et ce n’est pas le Conseil constitutionnel qui gouvernera à ma place !

J’ai un plan sur l’immigration que je soumettrai aux Français par référendum. Et je modifierai la Constitution, afin que la loi ait autorité sur les traités.

J’allégerai aussi le magma administratif qui nous étouffe.

Pour les primo-accédants, je supprimerai les « frais de notaire », avec un plafond d’acquisition de 250 000 euros. Les communes ayant perdu cette ressource fiscale seront indemnisées par l’État. 

Immigration : Ce qui me différencie des autres candidats, c’est que je m’attaque à l’immigration légale. 277 000 visas en 2019, sans parler des demandeurs d’asile. Je veux supprimer le regroupement familial, le droit du sol et je limiterai drastiquement le droit d’asile et le nombre d’étudiants étrangers. 

Je rappelle que le taux d’activité des étrangers extra-européens n’est que de 45 %. Il y a 55 % d’inactifs. Les chômeurs étrangers, inactifs plus de 6 mois, seront renvoyés chez eux.

Mon premier déplacement une fois élu ? N’importe où et pas forcément en Allemagne comme c’est la tradition. L’amitié franco-allemande née de la volonté du général de Gaulle et du chancelier Adenauer a vécu. Les Allemands ont toujours placé l’Alliance atlantique au-dessus du traité d’amitié franco-allemand.

Justice et système carcéral. Je suis pour le rétablissement des peines plancher, pour l’expulsion des délinquants étrangers et pour la déchéance de nationalité pour les délinquants binationaux.

Il faut rendre les mineurs isolés à leurs parents. Et j’abaisserai la majorité pénale à 16 ans. Je supprimerai les allocations sociales aux parents des mineurs délinquants et aux majeurs délinquants.

J’élargirai le droit à la légitime défense et donnerai aux forces de l’ordre le droit de se défendre, alors qu’elles en sont privées aujourd’hui.

Législatives. Il y aura des candidats de « Reconquête » dans toutes les circonscriptions, même en cas de défaite en 2022. Mon parti revendique 60 000 adhésions en 10 jours.

Je suis engagé, j’ai un parti politique qui est en place et qui aura des candidats aux législatives. Il se peut qu’il y ait des alliances avec les partis amis. La Voix du peuple de Jean-Frédéric Poisson ou le Mouvement conservateur de Laurence Trochu.

Valérie Pécresse. Contre l’immigration légale, elle ne fait rien. Elle ne propose pas l’arrêt du regroupement familial et la suppression du droit du sol. Elle veut des quotas d’immigration, moi je ne veux plus d’immigration.

Ma vie privée. Elle ne regarde que moi. Les Français s’en moquent et ils ont bien raison. On américanise la vie politique. Mais les Français ne choisissent pas un couple, ils choisissent un candidat. Le candidat, c’est moi. Quant aux liens qui m’unissent  à Sara Knafo, sachez que les Français s’intéressent avant tout à ce que je dis sur la France, à ce que je dis pour la survie de la France.

Les Français sont hantés, je dis bien hantés, par le Grand Remplacement, le grand déclassement et l’effondrement de l’école.

Emmanuel Macron ce soir ? C’est de la propagande électorale qui devrait être décomptée par le CSA.

Rappelons que le CSA, le 8 septembre 2021, avait décidé que le temps de parole d’Éric Zemmour sur CNews serait décompté, alors qu’il n’était pas encore candidat.

Mais en Macronie, les règles élémentaires de démocratie sont à la tête du client.

Jacques Guillemain