Surprise ! Le climat va changer !

Publié le 10 décembre 2017 - par - 36 commentaires - 1 790 vues
Share

Un régal climatoseptique nous est proposé sur le site « réchoffophobe » de Réinformation.tv :

Surprise n°1 : « Deux nouvelles études écologiques indiquent que 92 % des populations des ours blancs sont « stables ou en augmentation », rapporte Réinformation.tv en date du 8 décembre 2017 :

« Publiées dans Ecology and Evolution et dans Polar Record, les deux études reposent sur des conversations avec les populations autochtones qui ont une expérience multiséculaire de la présence de l’Ursus maritimus : un procédé qui a souvent permis jusqu’à présent de constater à quel point leur expertise est réelle et fiable lorsqu’elle est rapportée aux mesures scientifiques prises par la suite.

« L’ensemble des observations laisse penser qu’il n’y a quasiment « pas de vérité dans les assertions actuelles selon lesquelles les ours polaires seraient une espèce menacée en raison du changement climatique et d’une couverture de glace plus fine dans les mers arctiques« . Sur le long terme, leur situation paraît même « assez bonne », à tel point que certains observateurs Inuit estiment qu’il pourrait bien y avoir « trop » d’ours polaires à l’heure actuelle. Une étude fait état de l’observation des populations locales selon laquelle les ours polaires n’ont pas besoin d’une couverture de glace épaisse pour pouvoir chasser le phoque. Les Inuits ajoutent que la tendance des ours à faire le tour des poubelles ou à rechercher de la nourriture sur terre n’a rien de nouveau : c’est un comportement opportuniste qu’on leur connaît depuis toujours ».

Commentaire : Pour les activistes-journaleux du Monde est fou de gauche, faire le tour des poubelles des publications réchauffistes grassement subventionnées et suivre aveuglément le comportement grégaire des 15000 spécialistes partisans-signataires réchauffistes, c’est encore un comportement opportuniste qu’on leur connaît depuis toujours. Mais attention ! Surprise ! Le climat va changer !

Surprise n°2 : « La production mondiale de céréales va de record en record : le CO2, précieux allié de la nourriture des hommes » a écrit Matthieu Lenoir le 6 décembre 2017 sur Réinformation.tv :

« Bonne nouvelle pour la planète : l’année 2017 affichera une production record de céréales sur Terre, annonce la FAO, l’organisation de l’agriculture des Nations unies. La production de céréales devrait dépasser le record de l’année précédente. Le stock global de riz et de céréales secondaires (orge, avoine, épeautre, seigle…) devrait aussi atteindre un niveau record. De quoi « alarmer les climato-alarmistes » qui répètent que le « changement climatique » va affamer la planète et qui s’en prennent au CO2, engrais sans pareil.

« On notera avec intérêt que le nouveau record atteint par les céréales secondaires est porté par la croissance de leur production en Amérique latine et dans la partie sud de l’Afrique. La production de froment devrait quant à elle décliner légèrement par rapport à 2016 en dépit d’un ajustement depuis fin octobre lié à une moisson de plus grande ampleur qu’anticipé en Russie. Cette baisse est surtout due à une moisson moins importante aux États-Unis, en raison principalement des événements climatiques de l’année, et en Australie. La production mondiale de riz devrait rester stable. Au plan, commercial, le léger déclin du froment est largement compensé par un surcroît de transactions sur le maïs, le sorgho et le riz.

« Le nouveau patron de l’EPA Scott Pruit encouragé à passer au crible les affirmations alarmistes !

« De quoi conforter les opposants à la théorie de la nocivité du CO2, qui est considéré de nos jours par la pensée unique comme un polluant. (N.B. : la pensée unique est un polluant dans le débat réchauffiste).

« La Heritage Foundation américaine « dénonce ainsi la vision catastrophiste de l’impact des activités humaines par le « réchauffement » qu’elles entraîneraient, supposé lié à un surcroît de dioxyde de carbone« , et qui serait la cause d’une désertification massive et d’une hausse du niveau des océans. Son point de vue est pris en compte par le nouvel administrateur de l’agence américaine pour l’environnement (EPA), Scott Pruit. Bob Murray, patron d’un géant du charbon, Murray Energy Corp., dit avoir encouragé Pruit à passer au crible « les affirmations alarmistes et les justifications scientifiques » des régulations, actuelles et futures, visant à réduire les émissions à gaz à effet de serre. L’un des thèmes développés par la Heritage Foundation est que les émissions de dioxyde de carbone par la combustion des carburants fossiles « ne devrait plus être considérées comme polluantes mais comme un élément essentiel permettant, par l’accélération de la croissance de la végétation, de nourrir une population mondiale en forte expansion ». Bob Murray a insisté sur le fait que la nouvelle administration nommée par Donald Trump « prépare un travail (critique) de fond » sur les « affirmations alarmistes« , « par des études contradictoires et un débat sur la science ». Il ajoute : « Il faut le faire, si vous ne les contredisez pas, vous resterez définitivement contraints par cet engagement climatique. »

« La production mondiale record de céréales a-t-il un rapport avec le CO2 ? L’administration Trump a été très active pour réorienter les politiques visant à limiter les émissions de gaz à effet de serre, le principal étant « sans conteste la vapeur d’eau« , bien que « les climato-alarmistes, porteurs de valises de la nouvelle économie « disruptive« , persistent à viser principalement le CO2. » Le nouveau gouvernement américain entend revenir sur le Clean Power Plan, qui visait à réduite de 32 % les émissions des centrales électriques à l’horizon 2030, et le président Trump a annoncé un retrait des accords de Paris sur le climat.

« Selon Craig Idso, il faut émettre du CO2 pour nourrir la planète. Le résultat des récoltes de 2017 est à ce titre édifiant. Craig Idso, a fondé le Center for the Study of Carbon Dioxide and Global Change, « climato-sceptique affiché ». Il affirme que la production alimentaire mondiale ne pourrait plus satisfaire la demande à l’horizon 2050 si on n’émettait pas plus de CO2 dans l’atmosphère. Le CO2 est utilisé par les végétaux grâce à la photosynthèse qui réduit le dioxyde de carbone grâce à l’énergie solaire captée par la chlorophylle, en libérant de l’oxygène pour produire du glucose. Tout va bien malgré les « hululements apocalyptiques du GIEC et de l’Union européenne« . La production estimée de céréales pour la prochaine campagne, qui s’achèvera en 2018, se situera bien selon la FAO au-dessus en volume des résultats de la campagne précédente à 2.613,3 millions de tonnes contre 2.612,2 millions de tonnes. Du jamais vu. » © Matthieu Lenoir sur Réinformation.tv

Commentaire : Si L’imposture climatique © de Claude Allègre a souligné le rôle des nuages et de la vapeur d’eau, d’autres ont montré que les poussières de Houille (Chine, Inde, Allemagne) forment un écran au rayonnement solaire au même titre que les émanations de poussières des volcans en éruption.

Les climato-septiques ont montré que cet écran de la haute atmosphère diminue le réchauffement de la planète. Un clin d’œil sur Le Monde qui a publié le manifeste signé par 15 364 scientifiques de 184 pays, paru lundi 13 novembre dans la revue BioScience et titre : « Le cri d’alarme de quinze mille scientifiques sur l’état de la planète« . Les 15000 déplorent : « Un phénomène d’extinction de masse, le 6ème en 540 millions d’années environ (?), au terme duquel de nombreuses formes de vie « pourraient«  disparaître totalement« . (On n’en sait rien.) L’article publié dans « Le Monde est fou » fait l’éloge de Stephen Hawking, le célèbre physicien (de l’émigration interstellaire fin-du-mondiste ?) qui prophétisait que la Terre « serait inhabitable dans un avenir proche ». (Le physicien fin-du-mondiste) exhortait l’humanité à « préparer l’exploration interstellaire« . (???)

Surprise n°3 : « Fais-moi peur ! » : le changement climatique pourrait modifier la personnalité », rapporte Réinformation.tv en date du 30 novembre 2017 : « Parmi les « prédictions de malheur des alarmistes du climat », celle-ci mérite bien le pompon : voici qu’on nous explique que les personnalités humaines sont modelées par la température du lieu où l’on passe ses premières années. Si celle-ci se réchauffe, la personnalité des gens pourrait elle aussi évoluer. Parmi les habitudes et des tendances affectées, on note le plaisir à explorer les environs, à interagir avec les autres, à se lancer dans de nouvelles activités ou à travailler dehors.

« Naître dans une zone tempérée, et ce quel que soit le niveau social, le « genre » (?), le revenu ou l’âge, vaut encore mieux que d’être touché par une bonne fée : cela fait de vous un être plus agréable, consciencieux, stable sur le plan émotionnel et extraverti. Et dans zones aux températures modérées, on constate davantage d’interactions sociales. Dans le grand froid, la tendance à l’excentricité est plus marquée.

« Un peu raciste vis-à-vis des populations des pays chauds, peut-être ? »

Commentaire de fin : Après les délires des déglingo-gender à l’école, sur les médias pourris et les télés vulgaires de la désinfomation en continu, on a droit aujourd’hui au délire déglingo-psycho-réchauffiste !

Thierry Michaud-Nérard

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Simone GUTIERREZ

L’ amplitude normale ( et permanente ) des températures extrêmes terrestres est de 140° centigrades environ ( – 80° au pôle sud et 60° au Sahara ) ! C’est parfois un peu plus important . Là-dessus , Monsieur Hulot ( qui sert d’ alibi à l’ oligarchie consumériste pour le rayon écologie ) se pointe et nous dit qu’ une augmentation de 2° va déboucher sur des cataclysmes ….. alors que cette forte amplitude thermique existe depuis toujours et varie constamment , selon les années …. de 130 à 150 ° . Et les 2° de Hulot , dans cette… lire la suite

Lionel

Ce qui vous échappe c’est que vous confondez amplitude et moyenne.

Simone GUTIERREZ

La police de la Pensée Unique interdit tout débat HONNÊTE sur les causes réelles du réchauffement climatique . Tous les médias de propagande tiennent le dogme officiel pour acquis et JAMAIS ils n’ organisent de débat sur ce sujet pourtant controversé . Autre domaine mais même principe : pour l’ immigration , aucune discussion sérieuse n’ est possible , alors qu’ il en va de l’ avenir de la France . Rappelez-vous le limogeage de Philippe Verdier , présentateur météo à la télé , licencié pour avoir mis en doute la version officielle du GIEC ! Voilà qui en dit… lire la suite

Olivier

Ah donc les climato-sceptiques ne nient plus l’augmentation de CO2… Ils ne sont donc plus climato-sceptiques mais ils tournent leur veste en faisant croire que c’est une bonne nouvelle. Pitoyable.

Simone GUTIERREZ

Olivier ! Informe-toi au lieu d’ écrire des con ….ies !
C’ est toi qui es pitoyable .

Lionel

Quand on confond amplitude et moyenne on ne donne pas des leçons aux autres.

Dunois

Pour ceux qui sont correctement informés (auprès de vrais scientifiques que les télés intox ne veulent surtout pas interroger), il n’existe aucun réchauffement climatique nulle part sur notre planète. C’est seulement une énorme intox politico-financière pour maintenir les peuples dans la peur et en passant, pour se faire un fric fou sur le sujet.

dufaitrez

La Terre, comme l’Univers, évolue. Il existe des Cycles (on disait des 4 Eres).
L’Homme, petit parasite de 7,5 Mds « d’âmes », veut tout changer ?
Rigolons ensemble !
« Frères Humains qui après nous vivez » ! Villon

Belenos

Ça rassure un peu pour les ours blancs. J’’adore les documentaires animaliers et on y entend que la propagande du GIEC, un organe gouvernemental non scientifique dont l’objet est de spolier les populations occidentales pour financer le tiers-monde, l’objectif étant d’assurer, encore une fois les profits des multi-nationales et de l’oligarchie. En matière de climat, la vérité ne peut venir que des scientifiques spécialisés. Il faut pouvoir interpréter l’information pour décider. Et quand on voit le niveau des étudiants d’aujourd’hui, ça fait peur. Mais bon, ça ne peut pas être pire qu’avec des crétins de télévision.

Lorong

RL, en préférant les intégristes cathos de Réinformation-TV dont le coté partisan est indiscutable que les scientifiques, se place au niveau d’Egalité et Réconciliation.

Simone GUTIERREZ

Les scientifiques , les vrais ( pas les escrocs du GIEC ) , comme François Gervais et Vincent Courtillot sont convaincus que le CO2 n’ a pas grand chose à voir avec le réchauffement climatique insignifiant que nous connaissons .
RL en a déjà parlé ici .
Vous devriez vous informer .
ps : il est clair que les intégristes de gôôôôche , EUX , ne sont pas partisans !

to much de st tropez

Pourquoi se projeter dans le futur? le climat a déjà changé c’est la météo d’islamkistan du matin au soir quelle que soit le sujet d’actualité
il fait beau et les oiseaux font cui cui .

adrien

Etes vous sérieux quand vous êtes contents de l’augmentation des émissions de C02 car cela pourrait nourrir plus d’humains….. ? Nous sommes déjà bien trop nombreux ce qui génère plus de pollutions aux pesticides, aux matières de synthèse non-recyclables, d’érosion des terres arables et d’étalement urbain… Le réchauffement climatique c’est aussi des milliers d’espèces animales et végétales qui disparaissent comme les mammifères supérieurs, les oiseaux, les ouragans/pluies diluviennes, l’absence de gel nécessaire à la germination des graines au printemps etc, le risque de fonte du permafrost et des Trapps de Sibérie: tiens, allez vous en parler ? Vous ne voyez… lire la suite

JILL

Les changement de climat sont un phénomènes cycliques,que la terre a parfaitement géré jusqu’à présent …Il y a 7 siècles,on cultivait du blé au Groenland,puis il y a eu un refroidissement qui s’est poursuivi jusqu’au 19°s .

Laurent Droit

Ils « oublient » tous (ces réchôfistes) de dire que même si la Terre se réchauffait, ce qui reste à prouver, de grands territoires seraient dégagés des glaces et redeviendraient cultivables… Et il y aurait des tas d’autres avantages.

Laurent Droit

Je suis tout à fait d’accord avec tout ça, de mes propres observations, recherches et réflexions…

majorité des dirigeant

Il faut refroidir les réchauffistes…

Laurent Droit

Cela risque de jeter un froid……!! :o)

Wolf

Lol…

gillic

Très bon !!!!!!!!!!!

Yvon

Une manipulation vidéo d’un vieil ours en train de mourir a circulé sur le Figaro.fr au prétexte que c’était le réchauffement qui avait achevé ce pauvre animal. J’avais commenté cette vidéo en disant « qu’elle sentait la manipulation à des kilomètres ». Refusé. Comme quoi les modérateurs du Figaro sont acquis à 100% à la cause du réchauffement qu’il ne faut en aucun cas remettre en doute. Ce qui est certain c’est que la dictature de la pensée n’est pas une manipulation!!!

Père Noël

Le Figaro est devenu un torchon crypto-bobo-écolo-gôcho, c’est d’ailleurs la raison pour laquelle j’ai arrêté mon abonnement week-end…

Brouillon

Les réchauffistes sont de plus en plus cernés par la réalité. Alors ils organisent un sommet contre les climato-sceptiques. Plus on démontre qu’ils ont tort, plus ils s’obstinent à nier la réalité.

Yves ESSYLU

les pastèques manipulatrices oublient systématiquement de préciser un fait notable: 80¨% des gaz à effet de Serre sont issus de la vapeur d’eau

adrien

Sauf que meme si la valeur d’eau est le meilleur GES, les températures globales ont augmenté depuis le début de l’ère industrielle en 1750: vraiment pas de lien entre réchauffement été activités anthropiques ?

Brouillon

Vous oubliez peut-être un peu l’activité solaire qui varie d’une époque à l’autre. De 1750 à aujourd’hui, il ne s’est pas passé beaucoup de temps. Une variation d’activité solaire qui provoque un réchauffement terrestre, peut couvrir toute cette période.

adrien

Ce qui serait grandement étonnant que cette activité solaire ait eu lieu en même temps que le développement de l’activité industrielle anthropique… Voudrait on brouiller les cartes en imputant au soleil ce que l’oeuvre de l’Homme a créé ?

Brouillon

L’activité solaire ne tient pas compte de l’activité humaine. Elle a
des raisons qui lui sont propres et les humains n’y peuvent rien.

Lionel

« Les poussières de Houille (Chine, Inde, Allemagne) forment un écran au rayonnement solaire.Les climato-septiques ont montré que cet écran de la haute atmosphère diminue le réchauffement de la planète. »

La pollution comme remède au réchauffement climatique? Magnifique idée! On est sauvés!

butterworth

Avant d’expliquer les variations de CO2 dans l’atmosphère, il faut les constater… et c’est plutôt difficile !

Une belle méthode pour la période post-carbonifère moyen, c’est l’utilisation de l’indice stomatique des feuilles végétales. On sait que plus il y a de CO2 dans l’atmosphère et moins il y a de stomates (indice stomatique faible). On montre ainsi qu’au Carbonifère, la teneur en CO2 était probablement aussi faible que maintenant. Puis elle a augmenté jusqu’au Crétacé (5 fois la valeur actuelle). Depuis cette teneur diminue…
Pour les temps paléozoïques anté-carbonifères (pas de stomates car pas de feuilles !),

adrien

Variations de taux de CO2: en 2000 c’était 369 ppm et c’est 404 ppm en 2016. Donc ui c’est constaté et mesuré depuis longtemps !
Vous dites n’importe quoi, certaines bryophytes avaient des stomates sur leur sporophytes, et elles étaient bien plus anciennes que les plantes à feuilles ont vous parlez et qui sont des angiospermes……. Vous ne démontrez rien du tout .

Gabriel

La vraie grosse pollution sérieuse est celle des supertankers qui naviguent sur toutes les mers du globe. Toutes les voitures sont astreintes aux normes E4, bientôt E5 tandis que ces énormes navires ne sont astreints à rien, en termes de rejets polluants. Et pourtant, ils sont considérés plus nocifs et impactants que le parc automobile existant.

Sylvie Danas

Non, la plus grosse pollution, actuellement, c’est la propagande réchauffiste. Infumable !!!

adrien

Documentez vous, lisez, faites vous votre avis…. Vous écrirez « propagande » au sujet de choses bien plus dangereuses pour notre Civilisation que la « pollution rechauffiste ».

pierre estrelka

Gnagnagna. Sans les supertankers qui naviguent sur toutes les mers du globe, le parc automobile existant serait à l’arrêt.
Faites le ratio combustible brûlé / poids du fret transporté, et comparez avec le carburant / poids de votre véhicule, prenez une aspirine et allez dormir.

Brouillon

Bien vu !