Surtout ne pas désigner l’ennemi par son nom, sinon, procès !

Publié le 17 décembre 2019 - par - 9 commentaires - 911 vues
Traduire la page en :

Pourrons-nous encore longtemps vivre dans l’absurdité ?

Notre pays a subi d’horribles attentats dans de nombreux territoires du pays, nos policiers et pompiers subissent des actes de guerre.
Nos soldats sont envoyés au Mali pour combattre.
Vous savez tous qui ont été les auteurs de ces horribles attentats.
Vous savez tous qui sont les sauvages qui attaquent nos policiers et pompiers après les avoir attirés dans une embuscade.
Vous savez tous qui sont ceux que nos soldats combattent au Mali.

Mais si vous avez le malheur de désigner l’ennemi, vous vous retrouvez devant les juges de la 17e chambre correctionnelle. Des juges qui se cachent lâchement derrière l’anonymat (aujourd’hui, il est très difficile de connaître les noms des juges et des procureurs) et qui jugent en tenant compte de la qualité de l’auteur et non pas de l’acte répréhensible lui-même. Une absurdité majeure qui caractérise bien une dictature de la pensée.

Nous avons même vu un juge ne pas condamner le migrant violeur d’une jeune femme au motif que ce n’était pas la culture du violeur en affirmant qu’il ne connaissait pas nos codes… Nous pourrions demander à cette caricature de juge si c’est dans la culture de la jeune femme de se faire violer et s’il apprécierait de la même façon la situation si c’était sa femme ou sa fille qui se faisait violer par les mêmes sauvages importés par Macron… ?

Je suis persuadé que vous aurez relevé de nombreux autres jugements aussi aberrants que celui-ci…
Mais si vous énonciez ces vérités, vous seriez condamné pour racisme, xénophobie, fascisme, car celui qui ne rentre pas dans le moule de la bien-pensance (gauchiste) est toujours taxé de racisme, pour tout et n’importe quoi…

Pourquoi la situation est-elle complètement absurde ? Tout simplement parce que les vrais racistes, les vrais xénophobes, les vrais fascistes, ce sont ceux que nos responsables, nos juges, nos journaleux, refusent de nous laisser désigner et aussi, bien sûr, nos dirigeants complices…

Nous voyons bien que nos responsables sont irresponsables.
Nous voyons bien que notre magistrature est pervertie et soumise au pouvoir exécutif, comme dans toutes les dictatures, et en violation de la constitution.

Mais ce n’est pas tout, l’absurdité continue avec l’Union européenne.
Nous pensions que cette Union européenne allait nous renforcer. Les fervents de cette union nous disaient que face aux gros et grands pays, nous devons être unis.

Le problème, avec cette Union européenne, c’est que c’est la commission de Bruxelles qui décide de tout, alors qu’elle n’a aucune légitimité démocratique à le faire.

http://video.lefigaro.fr/figaro/video/alstom-siemens-edouard-philippe-denonce-la-mauvaise-decision-de-la-commission-europeenne/5999471199001/

Vous voyez que notre Premier ministre dénonce une décision de la Commission de Bruxelles.
Deux entreprises veulent s’allier pour contrer l’offensive des Chinois en matière de construction ferroviaire, la Commission européenne s’oppose à cette union.
Vous remarquerez que les hommes politiques à la tête du pays se plaignent d’une décision prise par la Commission européenne.
Vous a-t-on demandé un jour de voter pour un fonctionnaire de la Commission de Bruxelles, ou pour l’un ou l’une des commissaires de cette commission qui ont tous les pouvoirs de décider pour les citoyens européens ?

C’est comme cela que cette commission nous a fait entrer dans la mondialisation sans aucune précaution ; cette Union devait nous renforcer, nous voyons qu’elle nous a mortellement affaiblis.

Mais ce n’est pas tout, la robotisation, les délocalisations suppriment de très nombreux emplois manuels, mais nous accueillons des millions de migrants musulmans et autres à qui il ne restera que la délinquance pour survivre. Connaissez-vous des situations plus absurdes que celle-là ?

https://www.lefigaro.fr/societes/2019/02/06/20005-20190206ARTFIG00296-alstom-siemens-bruxelles-sur-le-banc-des-accuses.php

Les Anglais, qui ont et qui avaient des hommes responsables à la tête de leur État, avaient refusé d’adopter l’euro ; de plus ils viennent de donner une majorité à Boris Johnson qui va parfaire et exécuter le protocole du Brexit.

Nos responsables se plaignent de cette UE, mais nous affirment qu’il faut y rester. Il faudrait savoir !
C’est comme avec l’islam, il ne faut pas désigner l’ennemi et surtout ne pas s’y opposer.

Bernard Atlan

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
Bernard Atlan

Le très gentil Pierre nous détaille mieux que moi, dans cette vidéo, l’affaire Halimi !

https://www.youtube.com/watch?v=VfzLJ9Tr5Uc

Bernard Atlan

Encore un jugement incroyable de nos juges.
Un musulman Kobili Traoré voisin de madame Sarah Halimi a tué cette dernière en la faisant tomber par le balcon de son appartement après lui avoir asséné de nombreux coups.
Il avait bien sur à de nombreuses reprises crié Allah Ouakbar.
Mais comme cet assassin avait consommé du cannabis, il a été considéré par des juges irresponsable au moment des faits. Je pense sincèrement que ce sont ces juges qui le sont irresponsables.
L’assassin musulman sera enfermé dans un hôpital psychiatrique, mais ne souffrant d’aucune pathologie il sera très libéré.
Vous rendez vous compte, vous pourrez après ce jugement, consommer du cannabis et commettre n’importe quel crime.

Patrick Granville

J’oubliais d’ajouter. J’avais 20 ans en 68 et trouvais que la libération sexuelle était une bonne chose pour ne plus dormir seul en quelque sorte, bénissant chaque jour le ciel d’être hétérosexuel. Revers de la médaille je ressentais des maux (malaises, effets ) nouveaux sans être capable d’y mettre des mots et d’y trouver les causes, probablement victime de l’aculturation des gauchistes. J’avoue que le contenu des idees et des excellents articles sur ce site extraordinaire m’a évité une psychanalyse coûteuse et permis de comprendre tous les maux que je ressentais et d’y mettre des mots. Ce site est vraiment un trésor de bienfaits ouvert à ceux et celles qui osent la curiosité.

Patrick Granville

Ce très réaliste article de Bernard nous ramène en plein univers Orwellien, celui de 1984. On nous a perfidement conditionné à vivre depuis un demi siècle dans le leurre et le mensonge en désignant l’ennemi d’extrême droite, alors que de nos jours l’ennemi n’est pas ou jamais désigné. Cherchez l’erreur!
Le pouvoir des juges rappelle celui de l’inquisition et des bûchers en Espagne. Sommes nous vraiment conscients que nous vivons dans une dictature comme Mr Jourdain faisait de la prose sans le savoir?

Timoléon BLAGAPARTE

Ça ressemble aux procès inquisiteurs en sorcellerie d’une époque révolue.

François BLANC

deux ennemis comme en Israël:
1) les marxistes internationalistes
2) les soldats de l’islam importés par les premiers

zéphyrin

c’est le terme “ennemi” qui effraie les bonnes consciences ,comme “envahisseurs” interdit! on ne peut l’appliquer qu’aux animaux ou qu’aux végétaux.
“adversaire” ramène au sport spectacle, “opposant” au jamais content, “antagoniste” fait un peu médical,
“rival” fait penser à la jalousie, “concurrent” me semble plus adapté à la course politique. les concurrents se respectent et sont censés se valoir dans une épreuve arbitrée
le terme est peu employé actuellement, il attirerait l’attention.
le terme ennemi , vous n’y pensez pas…c’est le bruit de bottes, les années les plus sombres de notre histoire, le sang, les larmes… non, vous allez saisir d’effroi dans les chaumières.
l’islam est un de nos concurrents….

Laurent Droit

Bravo Bernard !
“L’islam c’est mal et l’immigration c’est mal.” Rien que de dire ça on risque le procès…
Pourtant, l’islam est une monstruosité qui fait peur à tout le monde et particulièrement à nos dirigeants… Et à nos juges aussi, d’ailleurs, qui sont obligés de dissimuler leur identité.
Lisez le livre de notre ami Ivan Bartowski sur l’islam (“Les ravages civilisationnels régressifs de l’islam”) et vous serez édifié.
Cela dit, il existe des milliers de livres sur l’islam…

Aux Armes Citoyens

L’ennemi ? Les musulmans et TOUS !
Zut, j’aurais pas dû dire…

Lire Aussi