1

Surtout ne pas désigner l’ennemi par son nom, sinon, procès !

Pourrons-nous encore longtemps vivre dans l’absurdité ?

Notre pays a subi d’horribles attentats dans de nombreux territoires du pays, nos policiers et pompiers subissent des actes de guerre.
Nos soldats sont envoyés au Mali pour combattre.
Vous savez tous qui ont été les auteurs de ces horribles attentats.
Vous savez tous qui sont les sauvages qui attaquent nos policiers et pompiers après les avoir attirés dans une embuscade.
Vous savez tous qui sont ceux que nos soldats combattent au Mali.

Mais si vous avez le malheur de désigner l’ennemi, vous vous retrouvez devant les juges de la 17e chambre correctionnelle. Des juges qui se cachent lâchement derrière l’anonymat (aujourd’hui, il est très difficile de connaître les noms des juges et des procureurs) et qui jugent en tenant compte de la qualité de l’auteur et non pas de l’acte répréhensible lui-même. Une absurdité majeure qui caractérise bien une dictature de la pensée.

Nous avons même vu un juge ne pas condamner le migrant violeur d’une jeune femme au motif que ce n’était pas la culture du violeur en affirmant qu’il ne connaissait pas nos codes… Nous pourrions demander à cette caricature de juge si c’est dans la culture de la jeune femme de se faire violer et s’il apprécierait de la même façon la situation si c’était sa femme ou sa fille qui se faisait violer par les mêmes sauvages importés par Macron… ?

Je suis persuadé que vous aurez relevé de nombreux autres jugements aussi aberrants que celui-ci…
Mais si vous énonciez ces vérités, vous seriez condamné pour racisme, xénophobie, fascisme, car celui qui ne rentre pas dans le moule de la bien-pensance (gauchiste) est toujours taxé de racisme, pour tout et n’importe quoi…

Pourquoi la situation est-elle complètement absurde ? Tout simplement parce que les vrais racistes, les vrais xénophobes, les vrais fascistes, ce sont ceux que nos responsables, nos juges, nos journaleux, refusent de nous laisser désigner et aussi, bien sûr, nos dirigeants complices…

Nous voyons bien que nos responsables sont irresponsables.
Nous voyons bien que notre magistrature est pervertie et soumise au pouvoir exécutif, comme dans toutes les dictatures, et en violation de la constitution.

Mais ce n’est pas tout, l’absurdité continue avec l’Union européenne.
Nous pensions que cette Union européenne allait nous renforcer. Les fervents de cette union nous disaient que face aux gros et grands pays, nous devons être unis.

Le problème, avec cette Union européenne, c’est que c’est la commission de Bruxelles qui décide de tout, alors qu’elle n’a aucune légitimité démocratique à le faire.

http://video.lefigaro.fr/figaro/video/alstom-siemens-edouard-philippe-denonce-la-mauvaise-decision-de-la-commission-europeenne/5999471199001/

Vous voyez que notre Premier ministre dénonce une décision de la Commission de Bruxelles.
Deux entreprises veulent s’allier pour contrer l’offensive des Chinois en matière de construction ferroviaire, la Commission européenne s’oppose à cette union.
Vous remarquerez que les hommes politiques à la tête du pays se plaignent d’une décision prise par la Commission européenne.
Vous a-t-on demandé un jour de voter pour un fonctionnaire de la Commission de Bruxelles, ou pour l’un ou l’une des commissaires de cette commission qui ont tous les pouvoirs de décider pour les citoyens européens ?

C’est comme cela que cette commission nous a fait entrer dans la mondialisation sans aucune précaution ; cette Union devait nous renforcer, nous voyons qu’elle nous a mortellement affaiblis.

Mais ce n’est pas tout, la robotisation, les délocalisations suppriment de très nombreux emplois manuels, mais nous accueillons des millions de migrants musulmans et autres à qui il ne restera que la délinquance pour survivre. Connaissez-vous des situations plus absurdes que celle-là ?

https://www.lefigaro.fr/societes/2019/02/06/20005-20190206ARTFIG00296-alstom-siemens-bruxelles-sur-le-banc-des-accuses.php

Les Anglais, qui ont et qui avaient des hommes responsables à la tête de leur État, avaient refusé d’adopter l’euro ; de plus ils viennent de donner une majorité à Boris Johnson qui va parfaire et exécuter le protocole du Brexit.

Nos responsables se plaignent de cette UE, mais nous affirment qu’il faut y rester. Il faudrait savoir !
C’est comme avec l’islam, il ne faut pas désigner l’ennemi et surtout ne pas s’y opposer.

Bernard Atlan