Syndrome de Stockholm : je ne comprends pas le vote UMPS des Français‏

hidalgo-a-la-gay-prideJe note que depuis le dernier acte de paix et d’amour des musulmans de plus en plus de Français ouvrent les yeux. Et découvrent la vérité que les médias tentent misérablement de masquer. C’est pathétique.

J’ai noté aussi sur le site du quai d’Orsay qu’il y a une liste de pays déconseillés actualisée avec un bon paquet de pays musulmans. Simplement déconseillés. Alors que le bon sens voudrait que l’on supprime tout transport avec ces pays dans les deux sens, l’aller comme le retour. Pas un mot sur l’islam, il y n’y a que daesh et ebola. Pratique ebola, c’est bientôt 3000 morts, l’islam c’est 4 décapités donc le virus ebola est plus méchant que le virus islam. CQFD.

Mon père a fait la guerre d’Algérie (3 ans à dormir avec un pistolet automatique sous l’oreiller, il continue à le faire d’ailleurs comme quoi ça laisse des traces). Il était sous-officier d’une section de 5 métros + une trentaine de harkis musulmans. Musulmans d’abord, uniforme français ensuite … pour toucher la solde. Il s’en est sorti sans avoir eu une balle dans le dos et c’est pour ça que je suis là. Une de ses anecdotes concerne son retour en France à la fin des hostilités. Il a été accueilli par les gendarmes français pour fouille corporelle et de sa malle. Humiliation totale et pendant ce temps là le FLN prenait le contrôle de nos stocks d’armes et vous connaissez la suite de l’histoire. Une autre anecdote est le sourire kabyle, ce n’est ni plus ni moins qu’un demi-égorgement, il en a vu d’où ce qu’il avait sous l’oreiller.

Quand on me parle de radicalisation de certains qui ne sont plus dans la paix et l’amour ça me fait bien rire. Il n’y a pas de radicalisation, il y a l’islam depuis 15 siècles, rien que l’islam, pas autre chose, rien que la guerre avec le sourire kabyle. Aujourd’hui on tente de nous faire croire que le phénomène est nouveau, qu’il s’agit d’agités qui n’ont rien à voir avec le monde musulman, qu’ils se sentent rejetés parce que nous sommes des infâmes racistes. C’est de l’enfumage grossier. C’était déjà comme ça il y a 50 ans et même il y a 15 siècles. C’est écrit dans le coran. C’est écrit dans l’histoire que l’on tente de masquer. J’en reviens à l’Algérie, pourquoi y étions nous ? Parce que les musulmans du califat de Turquie, maître de cette région, faisaient des razzias en Méditerranée pour piller nos richesses et faire des esclaves. Nous y étions à une époque où l’esclavagisme était interdit en occident, pour rappel à tous et en particulier aux repentants pleurnichards.

L’admirable Dalil Boubakeur devant sa mosquée dont les visites sont gratuites pour les musulmans et payantes pour les koufars (Si ce n’est pas de la discrimination liée à une religion ! Mais bon fopadamalgame) a rassemblé tous les musulmans modérés de la région parisienne avec succès. C’est à dire environ 500 personnes. Pour une ville qui compte à peu près un million de musulmans, attendez je fais le calcul, oui ça nous fait donc 999.500 islamistes convaincus ou supporters. La simple différence entre convaincus et supporteurs, c’est que les premiers tiennent le manche et les seconds la caméra.

Je ne comprends pas le vote des Parisiens qui constatent chaque jour qu’ils sont de moins en moins chez eux mais qui continuent à élire leurs maires et députés UMPS qui ont ouvert à fond les vannes de l’immigration alors que les voyants sont au rouge depuis longtemps. La même incompréhension est valable pour d’autres villes, Lille, Toulouse, Marseille, Strasbourg et autant d’autres territoires perdus. Chaque matin je fais le tour de la presse en ligne et chaque matin j’y retrouve des scènes de violence décrites en novlangue avec des « les prénoms ont été changés », « l’acte d’un déséquilibré » et autres formules d’enfumage. Les Français souffrent du syndrome de Stockholm, c’est évident.

Philippe Legrand

 

image_pdf
0
0