Syrie : Le Drian, propagandiste en chef de la dangereuse politique de Macron

Publié le 15 avril 2018 - par - 21 commentaires - 739 vues
Share

Les récentes frappes en Syrie sur des objectifs présentés comme liés à « l’arsenal chimique » de Bachar al-Assad menées conjointement par les Etats-Unis, la Grande Bretagne et la France ont mis en exergue d’importants clivages sur la question du droit international et de l’administration des preuves ainsi que sur les choix de politique étrangère d’Emmanuel Macron. Parmi ceux qui étaient à la manœuvre côté français, le ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves le Drian, en charge de mener la campagne de communication officielle.

Jean-Yves Le Drian, chef de la diplomatie française

Ce socialiste pur-jus, ancien maire de Lorient, et président du conseil régional de Bretagne, a été secrétaire d’Etat à la Mer sous le gouvernement d’Edith Cresson, puis propulsé en 2012 ministre de la Défense, poste qu’il occupera durant tout le quinquennat Hollande.

C’est notamment lui qui est à l’origine du conseil de discipline devant lequel a comparu le Général (2s) Christian Piquemal, ancien chef de la Légion étrangère et par ailleurs président du Cercle de Citoyens Patriotes, à qui il a été reproché d’avoir participé à une manifestation organisée contre la gestion des migrants dans la jungle de Calais, au cours de laquelle il avait été interpellé manu militari et placé sous le régime de la garde à vue après avoir pris la parole. Renvoyé devant le tribunal correctionnel devant lequel il a été relaxé, le général Christian Piquemal, a toutefois été révoqué purement et simplement, sur ordre de Jean-Yves le Drian.

Souvenons-nous enfin de la politique menée dès 2013 par la France en Syrie, consistant à armer les « rebelles » et à faire pression sur les Nations Unies pour que soit levé l’embargo international sur la livraison d’armes. Souvenons-nous aussi de l’incroyable déclaration du ministre des Affaires étrangères de l’époque en la personne de Laurent Fabius affirmant qu’al-Nosra (groupe islamique lié à Al Qaïda) faisait du « bon boulot », présentant le chef de l’Etat syrien comme le « boucher de Damas » qui ne « mérite pas d’être sur la Terre ». Les prétendus rebelles « démocrates » de l’Armée Syrienne Libre (ASL) soutenus par la France, ont été par ailleurs à plusieurs reprises mis en cause pour avoir perpétré des crimes de guerre. Jean-Yves Le Drian est naturellement solidaire de cette politique, et marche dans les pas de Laurent Fabius, aujourd’hui président du Conseil Constitutionnel.

Liste (non exhaustive), des exactions imputées à l’ASL depuis 2012, les fameux « rebelles modérés et démocrates », alliés des islamistes, soutenus et armés par la France :

Liste (non exhaustive), des exactions imputées à l’ASL depuis 2012

Le portrait succinct de l’actuel ministre de l’Europe et des Affaires étrangères étant dressé, intéressons-nous désormais à sa campagne de communication sur le cas syrien.

Justifiant l’intervention militaire « ciblée » en faisant l’impasse sur le fait qu’elles se sont produites précisément quelques heures avant le déploiement sur place des enquêteurs de l’Organisation pour l’Interdiction des Armes Chimiques (OIAC), Jean-Yves Le Drian a affirmé que « l’arsenal chimique » du régime avait été « en bonne partie détruit ».

Curieusement, et heureusement, aucune émanation toxique n’est à déplorer après l’envoi de missiles sur les sites ciblés, ce qui pose la question de la pertinence de ces déclarations. Par ailleurs, des observateurs ont souligné que parmi les cibles figuraient des centres de recherche ayant déjà fait l’objet d’inspections internationales par le passé, sans que ne soit constatée une quelconque violation des traités internationaux sur la non prolifération des armes chimiques.

Parallèlement, le ministère des Armées a mis en ligne un rapport dé-classifié présenté comme étant la « preuve » de l’utilisation d’armement chimique par le régime syrien en date du 7 avril 2018, et s’appuyant sur des expertises d’images diffusées sur les réseaux sociaux et des témoignages présentant un « haut niveau de degré de confiance ». Le chef de la diplomatie est nécessairement à la manœuvre dans ce qui ressemble manifestement à une campagne d’intoxication grotesque.

Enfin, Jean-Yves Le Drian s’est exprimé pour garantir d’autres frappes en cas de « nouvelle utilisation » d’armes chimiques par le régime syrien, et pour demander à la Russie de « faire pression sur Bachar al-Assad ».

Pour mémoire, un conseil de sécurité de l’ONU a été réuni en urgence le 14/04/2018 à la demande de la Russie, au cours duquel une résolution condamnant l’action militaire en Syrie en dehors de tout mandat international a été rejetée, amenant le représentant syrien à affirmer que tous les pays ayant voté contre ne seraient plus « partenaires de la Syrie », et ce « dans tous les domaines ».

Bachar Jaafari, représentant la Syrie à l’ONU

Artisan actif de la politique internationale de la France, dont la première responsabilité incombe à Emmanuel Macron, Jean-Yves Le Drian remplit parfaitement son rôle, accompagnant la France vers un destin aussi dangereux qu’incertain, dans un contexte où se dessine inéluctablement une nouvelle guerre froide à laquelle s’ajoute la menace islamiste.

Enfin, il serait bon de rappeler que c’est d’abord au peuple syrien de se prononcer sur l’avenir de la Syrie, ce que certains semblent oublier en voulant le faire à leur place. Nous savons tous où mène ce genre de politique, pour avoir vu la catastrophe dont elle est à l’origine en Irak et en Libye, pour ne citer que ces deux exemples récents.

Sébastien Jallamion

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Simonnin
Lanlignel Armand

On a eu affaire à des attaques bidons, rien que du bluff. Voir l’avis d’un général:

https://www.breizh-info.com/2018/04/16/93911/frappes-syrie-quels-resultats-quelles-consequences-dominique-delawarde

Lanlignel Armand

Erreur de citation  »Al-Nosra fait du bon boulot » attribuée à Fabius, ministre des affaires étrangères, alors qu’il ne faisait que répéter une position arabe (un extrait de l’émission « C Politique », diffusée sur France 5 le 24 octobre 2016 )

http://www.agoravox.fr/actualites/medias/article/desintox-sur-fabius-et-le-front-al-190293

gillic

La France bombarde un pays souverain et pendant ce temps là ses gouvernants collabos reçoivent les ministres d’ Arabie saoudite, royauté islamiste, qui applique bien sur la charia et qui bombarde ses voisins en faisant des milliers de morts !!!! Qui se ressemble s ‘ assemble ……..

Gretsch

La France (par l’action de Macron) vient de piétiner le droit international, tout en prétendant s’en prévaloir. Il est temps que la Chine, la Russie et de nombreux autres pays se joignent pour créer une nouvelle instance internationale capable d’assurer la paix mondiale.

dufaitrez

Le Drian s’exprimant sur ce sujet au lieu de notre Ministresse des Armées ? SOS Féministes !
Habile accord Trump, Poutine, May, Macron pour éviter les dégâts collatéraux.. Chacun garde la tête haute !
Pour une fois encore, l’ONU islamiste est doublée.
Mais, qu’allait faire Macron dans cette Galère ?

patphil

fabius expliquait que al nosra (al qaida) faisait du bon boulot, le drian veut finir le boulot que les djihadistes ne sont pas parvenus à faire en syrie!
trump est l’allié objectif des arabes, macron lui donne un coup de main, venir en aide aux djihadistes, quelle honte!

Reconquista

La teue du clown devant le drian dit clairement pour quels riches nababs nos gouvernants criminels roulent et se soumettent.

André Léo

Le « droit » des Peuples, les US se » torchent » avec, si l’on veut être trivial. Si l’on veut être un peu moins brutal, il faut comprendre que l’hégémonie du dollar est à la base de toute action US et de ses « alliés » européens. Alors, quelles sont les raisons « économiques » à la guerre faite par les US à la Russie par peuple Syrien interposé? Les US ont de solides intérêts gaziers et pétroliers dans le Golfe et ils « aident » le Qatar à construire son gazoduc au travers de l’Irak et de la Syrie. Ils gagneront des masses de pétrodollars et ils « tuent »… lire la suite

Fleur de Lys

Quand Roland Dumas révélait les projets des américains, des israéliens et des anglais sur la Syrie. (VIDEO)

http://www.prechi-precha.fr/roland-dumas-revelait-projets-americains-anglais-syrie/

Anonymous

Dumas le mac de service est un grand admirateur du régime iranien et un menteur affabulateur patenté un névrosé. Sa parole est aussi nauséabonde que la fosse à purin.

Marie Cheikh

Lorsque l on bombarde une usine chimique il devrait y avoir des émanations de gaz toxiques. Qu’ en est il?

Joël

Logiquement, il devrait y avoir plusieurs milliers de morts. Mais on nous dira qu’heureusement, ce jour-là, il n’y avait pas de vent et que donc tout est resté sur place et retombé au sol sans faire de victimes.

patphil

bobard de guerre, évidemment! les armes de destruction chimique d’assad valent bien celles de destruction massive de saddam hussein, du pipeau! et la majorité des bobos gobent cette fakeniouze!

André Léo

Samedi, le Parisien publiait une photo du « site de stockage » des gaz. On y voyait des ruines dues aux bombes macrono-franchouillardes, et des civils au milieu des ruines, sans doute immunisés contre les gaz inervants et habitués à respirer du chlore …
Et ce matin, 12 heures après les bombardements punitifs contre Assad, parce qu’il refuse de céder la place au gazoduc américano-qatari, la « commission » du machin est arrivée en Syrie, pour enquêter sur les mensonges de destructions massives.

hathoriti

Cher Sébastien vous parlez d’une « intoxication grotesque ». mais ne se laissent intoxiquer que ceux qui le veulent bien. Le Drian est à gauche: je ne lui fais aucune confiance ! Il peut dire ce qu’il veut, ses propos chez moi, entrent par une oreille et ressortent par l’autre…quand je l’entends, ce qui est rare ! Quant à son patron, le petit macron, quoi qu’il dise, quoi qu’il fasse, je rejette, je ne peux ni le voir, ni l’entendre, même sa voix m’insupporte ! Et sa gestuelle, sa tête qu’il balance, me sortent par les yeux…quand je le vois…ce qui est… lire la suite

Fleur de Lys

Voilà l’homme que Macron et ses maîtres de la finance anglo-américaine veulent abattre pour le remplacer par des djihadistes : Assad, le protecteur des Chrétiens.
Demain, ce sera en France.

Bachar al-Assad et son épouse rendent visite aux orphelins du monastère Saidnaya pour Noël (VIDEO)

https://youtu.be/ojujfHbXC-k

hathoriti

Merci, Fleur de Lys ! Je dois reconnaître que (les macronolâtres dussent-ils en souffrir !) que Bachar a une autre allure et un sourire plus vrai et plus sympathique que l’histrion que nous avons à la tête de la France ! Quant à sa femme (de Bachar), elle est ravissante, ELLE …!

Beau Fixe

Malheureusement, RL fait fausse route…

Yves ESSYLU

Mais encore ?

Gretsch

Développez ? Parce que pour l’instant je vois un président qui attaque un pays sans mandat de l’ONU, sans consulter le parlement, quelques heures avant l’arrivée des enquêteurs internationaux en Syrie, sur la base de « preuves » : c’est à dire des photos publiées dans les réseaux sociaux par des islamistes radicalisées (euphémisme). Je crois qu’on peut difficilement plus toucher le fond.