Syrie : les islamistes exigent le remplacement du croissant par de la pâtisserie arabe

Publié le 7 août 2013 - par - 1 631 vues
Share

Alep, la capitale économique de la Syrie, fut la ville la plus industrialisée du Proche-Orient. Elle est actuellement en partie livrée aux jihadistes qui s’évertuent à déclarer imarat (1) tout quartier sous leur coupe et à y appliquer la charia. Les jihadistes commencent par les tribunaux islamiques et par les fatwas-décrets pour gérer  le quotidien, avec kalachnikovs et fouet magique du Prophète, sous la houlette d’un organisme autoproclamé de la charia et avec la signature des imams salafo-jihadistes d’al-Nousra, alias al-Qaeda.

Nous portons aujourd’hui à la connaissance des lecteurs de Riposte Laïque le texte d’un de ces  « Avis à la population » (la circulaire n° 8) émanant de la direction de l’Organisme de la charia qui s’est déclaré responsable juridique du Gouvernorat d’Alep.

interdiction croissants001                     Original de la circulaire n° 8

« Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Circulaire n° 8 :

Louange à Allah, prière et paix sur l’Envoyé d’Allah, sur sa famille et sur ses compagnons.

Voici ce qui suit : L’Organisme de la Charia émet une fatwa déclarant l’interdiction de l’aliment appelé « croissant » (الكرواسان). Cela est fondé sur les informations de la fatwa du Dr ‘Abd al-Majid Husein qui a pour titre Les preuves colonialistes de l’histoire du croissant.

Le chercheur ‘Ali Bin Nayef al-Shahhoud, dans son livre  La civilisation islamique, entre la noblesse des origines et les espoirs de l’avenir, nous dit : Le Pape a réuni  au Vatican les troupes armées de l’Europe pour stopper l’écrasante progression de l’armée islamique. Sans cet arrêt des Ottomans aux portes de Vienne [1683] grâce à une intrigue de l’État Safavide d’Iran, l’appel à la prière (أذان) serait lancé du haut des tours de la cathédrale St-Pierre, comme le disaient les commentateurs d’alors. C’est après cet épisode que la pâtisserie (الكرواسان) qui s’appelle  croissant en français a été créée afin que les Européens la mangent lors des fêtes et célèbrent ainsi leur victoire sur les musulmans. Car le croissant était l’emblème du califat islamique.

L’Organisme de la charia appelle la population à s’écarter de la nourriture des mécréants, à ne pas les imiter en matière de nourriture et à remplacer le croissant  par de la pâtisserie arabe.

Et Allah est la source de l’intention [de cette décision].

Le 2 ramadan 1434, le 11/07/2013, [signatures des] cheikhs Abou Mouhammad et Abou ‘Azzeddine al-Na’imi »

A travers cet exemple, apparemment mineur, nous espérons que les Français et les Occidentaux comprendront comment les islamistes transforment le quotidien des populations de tout pays jusque dans les moindres habitudes alimentaires. Nous espérons que les Français comprendront que ce qui arrive à Alep peut très bien arriver à Paris, à Roubaix, à Lyon, à Marseille et ailleurs où l’islamisation s’enracine. A quand la reconquista ?

Bernard Dick

(1) Imarat : petit territoire géré par un émir (prince musulman)

 

 

 

 

 

 

 

 

       

 

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.