1

AfD et CDU : cette alliance que Merkel combat de toutes ses forces…

C’est le candidat du petit parti libéral FDP, Thomas Kemmerich, qui a été élu à une courte majorité président de la région de Thuringe ! Il a été élu à la faveur des voix de membres du CDU d’Angela Merkel et du parti anti-immigration de l’AfD.

Une belle claque à Angela Merkel, une belle victoire de la raison pour les patriotes allemands à Thuringe où, enfin, un front antidémocratique s’est fissuré.


Le chef d’un État régional allemand a été élu le 5 février grâce aux voix coalisées du parti anti-immigration de l’AfD et de l’aile droite du parti d’Angela Merkel. Ce faisant, il tomber un tabou dans l’histoire de la République fédérale d’Allemagne.
L’aile droite du CDU s’est donc alliée, et à juste titre, aux vainqueurs des dernières élections, l’AfD, pour pouvoir gouverner. Ainsi, elle respecte le vote des électeurs ! Le « front républicain » est mort ou moribond en Allemagne, le « plafond de verre » est bel et bien fissuré !
Il devrait l’être aussi en France, si le LR avait un peu jugeote au minimum, ou n’était pas terrorisé par la pression de la bien-pensance ! La démocratie n’a pas à être limitée au nom de la morale, ou d’une idée considérant que le peuple n’est pas mature pour saisir toutes les données de ses choix !
Nous allons entendre les cris d’orfraie des partis dits démocratiques et bien sûr le sempiternel discours du « retour des nazis« . Le même qu’en France. Le peuple ne votant pas bien, changeons de peuple !
Ces démocrates en peau de lapin, qui déjà ameutent le ban et l’arrière-ban des médias en affirmant sans peur du ridicule qu’Hitler est de retour ! Pour autant, nul de ces démocrates ne s’excuse du soutien apporté par leur égérie, Angela Merkel, qui a laissé son pays se faire inonder par les immigrés ! Près d’un million de mâles dont la plupart étaient des jeunes hommes et loin de posséder tous les diplômes que l’on a bien voulu nous dire ! Quid des médecins, des ingénieurs, des pharmaciens, des savants, des intellectuels et j’en passe ?  
Les femmes allemandes qui furent violées par ces pseudo-intellectuels à Coblence ont bien compris que ces intellos avaient tous une bite à la place du cerveau ! Sans compter la montée de la violence sur tout le territoire allemand. Comme en France d’ailleurs.

Qui sont les criminels ? Merkel dit que c’est l’Afd, parti anti-immigration. Je dis que ce sont les partis immigrationnistes, destructeurs de nations, qui sont les vrais coupables. Jacques Attali, l’inénarrable démocrate, celui-là même à qui nous devons la présence d’Emmanuel Macron au pouvoir, celui qui s’interrogeait sur la possible euthanasie des vieux trop coûteux après un certain âge ! « En Allemagne, des démocrates ont accepté le soutien d’un parti nazi pour prendre le pouvoir. Ce n’était pas à Berlin en 1932, mais en Thuringe en 2020 ».
Tout ces bien-pensants songent-ils que décidément, ils en font trop ? Qu’ils sont contreproductifs ? Même moi qui suis un antinazi primaire, doublé d’un anticommuniste de fond, je sais que tous les idéologues sont des adeptes du socialisme totalitaire. Je ne crains pas du tout l’Afd, pas plus la Lega, que Vox et encore moins le RN !  
Qui détruit, provoque, assassine en ce moment si ce n’est les gauchistes de tous bords avec leurs copains islamistes ? Ce sont des Français, Allemands, Italiens, Hollandais qui se revendiquent de gauche ?
Qui sont les Antifas, les Black Blocs, ces sections d’assauts nouvelle formule, dignes d’Ernest Röhm ? Ils se réclament tous de la liberté, mais jamais de la liberté d’expression, de se déplacer, de manifester, de circuler, de penser !

Le Belge Guy Verhofstadt, ex-chef de file des libéraux européens, a comparé la poignée de mains entre Thomas Kemmerich le nouveau président de l’État régional de Thuringe et Björn Höcke, patron de l’AfD, à celle échangée par Adolph Hitler et le maréchal Paul von Hindenburg. Nous sommes en plein délire, le point Godwin intégral ! La bêtise à l’état pur ! En son temps, de Gaulle avait été accusé d’être un fasciste par ce genre de gauchistes bas du front !
En Europe, et singulièrement dans l’Union européenne, les « populistes » ont le vent en poupe ! Je ne doute pas qu’un jour ils seront à la tête de leurs pays pour remettre de l’ordre, de la justice, du bon sens à la tête de leurs pays réciproques !
Je regrette par contre que Marine Le Pen ait fait pression sur les eurodéputés pour leur interdire de participer à cette convention des partis conservateurs à Rome ! Il est vrai qu’il y avait Marion Maréchal ! Stratégie politique, refus de laisser se constituer un grand pôle de droite conservateur ? Dommage.
Matteo Salvini a fait faux bond également, au dernier moment, expliquant qu’il ne voulait pas contrarier ses amis européens ! Qui sont donc ses amis si susceptibles ?

Dernière minute

Je viens d’apprendre à l’heure de la publication, que le président élu à Thuringe, Thomas Kemmerich, a démissionné sous la pression ! Le courage de cet homme a montré ses limites !
Cette démission me fait penser à la situation de Charles Millon, président de Région, qui a été persécuté par le RPR, les socialistes et les Verts parce qu’il avait simplement accepté d’être élu grâce aux voix du Front National de l’époque ! Mais lui avait tenu bon.
Encore une fois, les votes et les choix des électeurs auront été bafoués ! 
Gérard Brazon
 




Français, Allemands, halte à la repentance !

L’idée que se fait Angéla Merkel de l’identité nationale est plutôt lugubre et castratrice. Chaque Allemand âgé d’une trentaine d’année est prié de se souvenir des crimes de ses arrière-grands-parents, de ses grands-parents, il y a plus de 75 ans.

Depuis plus de trois générations, les gouvernements successifs de l’Allemagne s’ingénient à écraser de culpabilité les descendants des Allemands ayant connu la guerre. Qu’a dit madame Merkel le 6 décembre : « Se souvenir des crimes, nommer leurs auteurs et rendre aux victimes un hommage digne, c’est une responsabilité qui ne cesse jamais. Ce n’est pas négociable. Et c’est inséparable de notre pays. Être conscient de cette responsabilité est une part de notre identité nationale ».

Pourquoi pas, diront ceux qui vécurent les crimes nazis ! On les comprend, d’ailleurs ! Mais c’est tout de même moins évident pour ceux qui n’ont pas été concernés parce que bien trop jeunes !

Une juste information historique devrait se faire, sans pour autant que des jeunes Allemands se sentent coupables d’un crime commis par leurs ancêtres !

Les crimes nazis sont spécifiques, disent les autorités de tous bords et les responsables juifs partout dans le monde ! Certes, cette horreur est une infamie à marquer au fer rouge, mais sur quelle peau ? Celle des nazis décédés depuis, ou celle des gamins nés il y a 30, ou 20 ans, voire ceux nés aujourd’hui ? Silence assourdissant là-dessus !

C’est ce que vivent les Allemands depuis plus de 75 ans à hauteur, diront les mêmes, des massacres commis par les nazis, et du crime horrible de l’extermination industrielle de masse ! 

Nous vivons en France, la culpabilité permanente pour des actes commis il y a 400 ans par des marchands d’esclaves, des négriers ultraminoritaires !

Pour ceux qui sous Charles X, firent cesser les agressions des Barbaresques d’Alger le long des côtes européennes en 1830.

Pour ceux sous les ordres des initiateurs radicaux-socialistes de la colonisation sous la IIIe République.

Pour ceux qui firent la conquête des territoires qui devinrent par la suite l’Algérie ! Qui soumirent le Maroc, la Tunisie, etc.

Notre histoire coloniale nous est renvoyée aujourd’hui, en pleine face, par des descendants vivant bien en France, et surtout nourris grassement sur cette culpabilité ! Ils ne disent mot sur les coûts, les avantages, et les déficits ! Rien sur les avancées de cette colonisation, sur l’éducation, les soins médicaux, sur les constructions de routes, les ports, les chemins de fer, les gares, etc. Pour eux, tout est négatif et les Français sont coupables à vie. Donc, nous connaissons ce qu’est la culpabilité permanente distillée dans les écoles gauchistes de la République, cette fabrique de crétins et d’incultes, et dans les médias !

Pour ma part, je ne me sens pas coupable de mes ancêtres qui étaient des paysans de la Sarthe et s’épuisaient dans les champs au temps de l’esclavage, de la colonisation, et de l’Algérie.

Mon grand-père était cheminot à Chartres. Il avait fait 14/18 et il avait donné pour la France. Sous l’Occupation, il partait, à son jour de repos, avec son vélo, faire des dizaines de kilomètres pour trouver des pommes de terre afin de nourrir sa nombreuse famille ! Rien d’exceptionnel, la vie de la plupart des Français de ces différentes époques !

De même, je considère que les Allemands d’aujourd’hui n’ont pas à se sentir coupables des horreurs commises par leurs ancêtres, nazis ou non ! Beaucoup en France, dans les familles de résistants de la dernière heure ou de la première, ou chez les descendants de miliciens ou de collabos, n’ont pas à se sentir fiers ou coupables de ce qu’ont fait leurs grands-parents ! Il y a un moment où la culpabilité par héritage, cela suffit ! Parce que certains de nos bien-pensants d’aujourd’hui feraient bien de se taire ! 

Nul n’est responsable des actes de parents ! Ou alors, il faudrait aussi se pencher sur les crimes des vainqueurs ! Sur la pratique de l’esclavage par les Africains eux-mêmes, sur les captifs esclaves destinés à la boucherie, comme relater par Clemenceau lors d’un de ses voyages ! Dire aussi que c’est la colonisation qui éradiqua l’esclavage et le cannibalisme ! Est-ce trop demander ?

Il faudrait sans doute dire les crimes commis par les communistes de Staline, les affamés d’Ukraine,(Holodomor) les alliances avec le nazisme,(Pacte Germano-Soviétique) l’occupation des pays de l’Est et les massacres qui allèrent avec ! Silence des communistes !

Il faudrait sans doute rappeler ou apprendre à certains les ravages de la remigration des Sudètes,  ceux que l’on a considérés comme allemands, et qui étaient depuis plusieurs siècles installés en Tchéquie, en Slovaquie, ou dans l’ex-Allemagne devenue polonaise.

Ce sont des milliers de morts, femmes, enfants, vieillards qui succombèrent dans l’indifférence des Anglais, des Américains, des Français et des Russes ! Sans compter le renvoi des soldats ukrainiens qui avaient fait la guerre contre Staline par les Anglais. Ils furent déportés dans les camps soviétiques ! 

Il faudrait rappeler les centaines de milliers de morts civils au Japon !

Il faudrait aussi rappeler les milliers de morts civils en Algérie, et particulièrement les familles de harkis, mais aussi les Pieds-noirs, tous assassinés par les sbires du FLN, aidés en cela par les porteurs de valises communistes. Rappeler que les soldats conscrits et les harkis sont tous morts pour la France !

En termes de culpabilisation, l’histoire de notre continent est riche en moyen d’être coupable de tout et de rien !

Mais si on voulait être juste, et sans tomber dans l’idéologie, il faudrait parler des USA d’hier avec le massacre des Indiens, ses guerres d’invasions contre le Canada et le Mexique, et ceux d’aujourd’hui, à commencer par le Vietnam en passant par l’Irak !

Il faudrait parler des crimes de l’islam commis depuis 14 siècles, ainsi que les ravages de celui-ci sur le continent noir africain, et sur les Blancs du Caucase.

Que dire de la Chine, de son passé impérial, et des crimes de guerres de Mao Tsé Tung (20 millions de morts) !

Si j’étais allemand, je cesserais d’être coupable ! Je protesterais contre cette chancelière qui pratique la confusion, et veut faire porter aux Allemands un chapeau hitlérien, alors que les coupables d’antisémitisme sont ceux qu’elle a fait entrer par milliers dans son pays.

Ce n’est pas une pseudo-jeunesse hitlérienne qui viole sur les places publiques, qui poignarde des innocents, et qui écrase avec des camions ou des voitures des piétons en promenade… qui hurle sa haine des Juifs !

C’est Angela Merkel qui est responsable des actes infâmes commis dans son pays ! C’est trop facile de jouer sur la culpabilisation, d’utiliser les autorités religieuses juives, de faire des déplacements à Auschwitz pour mieux faire avaler sa politique d’invasion migratoire aux Allemands ! Que des jeunes Allemands se rebellent à travers l’Afd, et affirment que trop, c’est trop, ne peut être qu’une juste réaction !

Que le devoir de mémoire soit préservé est une chose, que ce devoir soit utilisé à des fins politique en est une autre !

Si les Juifs de France et d’Allemagne partent en Israël, ce n’est pas du fait de la montée du nazisme en France et Allemagne, mais bien parce que l’invasion migratoire d’origine islamique est patente, et qu’elle amène des haines et des rancunes millénaires, issues d’un livre dont le contenu fourmille d’appels aux meurtres des infidèles, et dégage un racisme de fait, et une misogynie bien réelle !

Angela Merkel est responsable, ainsi que tous ceux qui ont une vision comptable d’entreprise, des tableaux de bords de multinationales, des prévisions de retraites, et se moque totalement des peuples, des cultures, des sentiments nationaux ! Les élites se sont découplées des peuples, et elles devront un jour ou l’autre en payer le prix ! En Allemagne comme en France !

Gérard Brazon  




La police de Cologne écrit en arabe et poursuit une député de l’AfD !

Les bonnes âmes politiquement correctes ont érigé un mur des lamentations devant les comptoirs des cafés. Pleurons devant la montée des populismes… pleurons parce que Trump a été élu, parce que Orban sera bientôt réélu, pleurons parce que l’extrême droite participe au pouvoir en Autriche, parce que les Polonais veulent mettre au pas leurs juges politisés, pleurons parce qu’en Allemagne la popularité d’Angela Merkel diminue à la suite de l’invasion qu’elle a encouragée…

Est-ce un hasard si ces phénomènes sont concomitants avec un plongeon de la liberté d’expression à la bourse des valeurs morales dans les pays qui honnissent les populismes ?

Partout la nouvelle inquisition dresse les herses menaçantes de la censure. Une députée du Bundestag, Madame Beatrix von Storch, une des responsables de l’Afd, vient d’en faire la pénible expérience. Après que la police de Cologne eut décidé d’adresser un message en arabe aux « jeunes » leur souhaitant un bon passage à l’année 2018, elle a tweeté cette phrase que je traduis de l’hebdomadaire « Der Spiegel » : « Comment un commissariat de la police officielle de Rhénanie du Nord Westphalie envoie-t-il un tweet en arabe ? S’imaginent-ils qu’ils vont amadouer des hordes barbares, musulmanes, des violeurs en groupe ? »


Conséquences ? Le compte Twitter de la protestataire a été aussitôt fermé pour deux semaines et la police lui a dressé un procès-verbal qui pourrait conduire à une procédure pour « Volksverhetzung » qui se traduit par « incitation à la haine raciale ».
Sous prétexte de lutter contre les fausses informations, le gouvernement allemand, socialistes du SPD évidemment en première ligne, veut imposer des sanctions punitives (500 000 € d’amende !) contre des messages « offensants ».

Chers Européens de France, d‘Allemagne, de Belgique ou d’ailleurs qui croyez encore être chez vous, détrompez-vous. Tournez sept fois vos gros orteils dans vos babouches (car il serait inapproprié de nos jours de porter encore des chaussures) avant de vous risquer à énoncer des vérités qui pourraient être jugées blessantes par les nouveaux occupants !

Gilbert Dispaux