1

Covid-19 : Michel Onfray a-t-il vécu une EMI ?

À la suite de ses récents propos au sujet de l’aveuglement de l’élite bien-pensante sur les crimes commis par la Turquie d’Erdogan dans le Haut Karabagh – crimes dont il a été le témoin oculaire –, comparé à l’hypermnésie dont jouit la Shoah dans les médias de cette même élite :
https://www.balancetonantisemite.com/2020/12/michel-onfray-philosophe-ou-antisemite.html

Michel Onfray est devenu la nouvelle tête de Turc du groupe d’activistes Balance ton antisémite.

Le philosophe français contemporain le plus traduit dans le monde ne laisse d’étonner par la hardiesse de ses déclarations depuis qu’il a connu les affres d’une contamination par la covid-19, vraisemblablement au cours de son périple dans ce territoire arménien.

Territoire qui, rappelons-le, vient d’être annexé manu militari par les Azéris – musulmans chiites –, puissamment armés par leurs alliés Turcs – musulmans sunnites –, au terme d’un conflit totalement disproportionné que les Arméniens – chrétiens – ont payé au prix fort, dans l’indifférence complice des susdites élites mondialisées et de leurs susdits médias aux ordres.

En mai 2016, lors de cette émission de France Culture :
https://www.franceculture.fr/emissions/le-monde-selon-michel-onfray/le-monde-selon-michel-onfray-samedi-21-mai-2016?fbclid=IwAR3Oo_23HJr9budzYBem_bKrMrFRZ8UxgV1xxSlMfB0Gsvsv1V3buX8bHNE

Onfray affirmait déjà avec force l’évidence des racines chrétiennes de l’Europe :
« L’Europe a des racines chrétiennes qu’on le veuille ou qu’on ne le veuille pas (…). Je suis un athée chrétien, car il y a un athéisme qui relève de la sphère chrétienne – parce que l’Europe relève de la sphère chrétienne. Il y a des racines historiques aux civilisations, il y a des racines spirituelles à toutes les civilisations. » [cliquer sur « Écouter » pour avoir la totalité de son intervention]

Onfray répondait ainsi au commissaire européen Pierre Moscovici qui, à l’occasion de l’élection du musulman Sadiq Khan comme maire de Londres, avait affirmé « ne pas croire aux racines chrétiennes de l’Europe » :
https://www.la-croix.com/Religion/France/Controverse-autour-propos-Pierre-Moscovici-racines-chretiennes-Europe-2016-05-12-1200759606

L’affirmation de son « christianisme » (certes athée…) n’avait pas empêché notre philosophe de publier l’année suivante un livre très approximatif – pour ne pas dire amateuriste – sur Jésus et le christianisme :
https://www.babelio.com/livres/Onfray-Decadence/892895

livre qui lui avait valu cette réponse en forme de volée de bois vert d’un « véritable » historien du christianisme :
https://www.laprocure.com/monsieur-onfray-pays-mythes-reponses-jesus-christianisme-jean-marie-salamito/9782706715419.html

Mais fermons la parenthèse, Michel Onfray ayant – sagement – préféré garder le silence sur la question après la publication de la cinglante mise au point du Pr Salamito.

Dans ce très récent texte :
https://michelonfray.com/interventions-hebdomadaires/cinq-cent-heures-sous-covid?fbclid=IwAR2Nk7q2BZD0DKbRr0grGC5J2s3p3lXcgXI-AH9UAaU1aha8mj52RTxcLr0

Michel Onfray relate sa lutte épique contre la covid-19. Cinq-cents heures, a-t-il dénombré, en apesanteur ontologique entre la vie et la mort.

« En disciple de Lucrèce, le matérialiste radical que je suis sais que le virus lui aussi veut la vie, sa vie, fût-ce au prix de la mort de ses hôtes, la mienne par exemple »

À part cette affirmation – pour le coup fortement matérialiste et athée : la vie n’est qu’une lutte pour la survie, au prix de la mort de ce qui n’est pas soi, un absurde îlot de « struggle for itself » dans l’immensité du néant –, on relève quelques extraits qui amènent à s’interroger sur l’actuelle radicalité du matérialisme de l’auteur.

Au point qu’on peut se poser cette question, que d’aucuns jugeront saugrenue : lors de ses cinq-cents heures de combat contre la maladie, Onfray-l’athée-chrétien aurait-il vécu une EMI, une expérience de mort imminente ?
https://fr.wikipedia.org/wiki/Exp%C3%A9rience_de_mort_imminente

Je vous laisse juge.

Henri Dubost

« A quelques jours près, à l’articulation de novembre et de décembre, l’Avent des catholiques, c’est la date de mon infarctus le 30 novembre 1988, mais aussi celle du décès de mon père dans la nuit… du 30 novembre 2010. Les freudiens y verraient un moment symbolique, les chrétiens aussi – les premiers héritent d’ailleurs plus qu’ils ne le croient des seconds… »

« Comme si la main du Destin (je n’écris pas la main de Dieu, qu’on ne me fasse pas dire ce que je ne pense pas…), ou bien celle du Fatum de mes chers romains bien plutôt, était venu me rechercher là où je me trouvais. » [Curieuse parenthèse : Onfray parle du Destin, pas de Dieu, on l’a bien compris. Quelle est donc ce scrupule qui le fait insister sur l’évidence ? La crainte de paraître ici moins « athée » que son image publique ?]

« Le corps et le cœur qui se rétrécit autour de mon âme qui entre à nouveau dans ces contrées de luminosités jaunasses dont je sais qu’elles sont tangentes à la mort. »

« La neige me met en état de grâce : elle me fait entrer directement dans le monde de mon enfance, sans sas de sécurité. (…) Mais cette fois-ci, je vois la neige tomber comme s’il s’agissait du signe d’une géographie infernale de Dante. »

« Je dors comme une souche, dit-on – et j’aime cette expression depuis que je sais que les souches ne sont pas les restes d’un arbre mort, mais la mémoire vivante de cet arbre toujours actif qui, via des faisceaux mycéliens souterrains, informe encore la vie du vivant autour de lui de son savoir plusieurs fois millénaire. »

« Quoi qu’il en soit, l’identité flanche. On n’est plus qu’un seau d’immondices infectés par le virus, une eau sale secouée par ses fermentations, un liquide thanatologique comme il existe de l’autre côté de l’être un liquide amniotique. C’est l’amnios du néant. » [Curieuse métaphore… L’être ne saurait en effet être « l’autre côté de l’être » par rapport au néant, puisque le néant « est » le non-être. L’affirmation que l’être et le néant sont les deux « côtés » de l’être ne constitue-t-elle pas en soi une négation du néant ?]

« J’entre seul dans ce monde à part, dans le monde et un peu hors de lui, j’y vis seul, je m’installe seul dans ce genre de salle d’attente ontologique : un mélange de propylée de funérarium et de temple comme en concevaient les révolutionnaires de 93 pour aborder le néant – « le sommeil éternel » (…) » [Objectons que le sommeil n’est évidemment pas le néant. Il est à la vie ce que la souche est à l’arbre entier : une autre modalité de la conscience. Dès lors, à quoi bon rappeler cette inadéquate maxime : « La mort est un sommeil éternel », que l’on doit à l’immonde Joseph Fouché :
https://dicocitations.lemonde.fr/citations/citation-57203.php

et dont ce dernier était si fier qu’il voulut derechef la faire inscrire à l’entrée de tous les cimetières de France et de Navarre ? Par ailleurs, évoquer benoîtement les révolutionnaires de 93, génocideurs des Vendéens entre autres abominations, n’est assurément pas du meilleur goût sous la plume de quelqu’un qui revient du Haut Karabagh pour dénoncer un nouveau génocide, celui des Arméniens]

« (…) la mort qui arrive harnachée comme pour le Grand Jour ! L’un des Cavaliers de l’Apocalypse qui rit à gorge déployée de cette histoire de cauchemar »

Et enfin le dernier paragraphe, in extenso, avec le thème de l’enfer, évoqué par deux fois :
« L’empoignement cardiaque de cette nuit du dimanche 6 décembre me laisse à penser qu’il est le signe d’une sortie des enfers. Je me suis mis à mon bureau cette nuit. J’ai rédigé ce texte sans interruption en quatre heures et demie. Le jour s’est levé. La lumière inonde maintenant la ville de Caen. Les pierres des maisons réfractent le soleil dans un camaïeu de jaunes. Je n’ai rien écrit depuis plusieurs semaines. Ça ne m’était jamais arrivé : c’est pour moi la punition la plus infernale. »

* * *




Comment faire avec certains nationalistes antisémites et attardés ?

Il y a des jours où il est lassant de se battre pour défendre notre pays et alerter les Français contre le danger de l’islam et son installation dans nos régions.

Nous avons reçu un courrier à Riposte Laïque d’un pseudo nationaliste dont je tairai le nom ! C’est l’un de ceux qui ne semblent pas comprendre que nous sommes en 2018 et que le danger n’est plus sur la ligne bleue des Vosges depuis que nous sommes chez nous à Strasbourg, grâce aux chars de Leclerc.

Il semble ne pas réaliser que nous sommes dans un combat bien plus d’actualité et dans une lutte pour empêcher que cette ville d’Alsace ne soit totalement occupée par d’autres envahisseurs qui, eux, n’ont pas de bottes mais des babouches aux pieds et ce, avec la complicité d’une mairie socialiste ne se préoccupant que de sa réélection plutôt que de l’intérêt général.

Voici un extrait : Vous faites de l’œil aux milieux nationalistes ultra radicaux pour gagner du soutien car vous n’en trouvez pas ailleurs, mais ça ne marche pas, nous sommes guère dupes. Votre présence a Synthèse Nationale était une aberration, Pierre Cassen ne fit pas le poids face aux fabuleux Alain Escada qui sait nommer l’ennemi, celui qui porte le sabre plutôt que le sabre lui-même, comme vous le faites.

Faire de l’œil aux milieux nationalistes ? Nous n’en avons nul besoin ! Nous avons répondu à une invitation de Synthèse Nationale et avons fait un discours défendant notre position de lutte contre l’islamisation de notre société lors de cette réunion. En aucun cas, ce ne fut un débat. C’était moi, Gérard Brazon, et non pas Pierre Cassen, qui représentais RL ce jour-là. J’étais d’ailleurs en bonne compagnie avec Richard Roudier de la Ligue du Midi.

Je fus mal à l’aise avec le discours du représentant de Civitas, mais pas du tout avec celui de Carl Lang et celui de Jean-Marie Le Pen. Ce fut simple, courtois et civilisé.  Certains stands, pourtant, m’ont un peu gêné aux entournures !

Dans mon esprit, ce n’était pas pour draguer les milieux nationalistes radicaux, grands dieux, mais plutôt, comme l’idée de base de « Synthèse Nationale » le suppose, pour trouver a minima des raisons d’échanger et de garder le contact !

Riposte Laïque n’est pas un parti politique mais, en son sein, nous avons des opinions parfois différentes, nous ne sommes pas toujours d’accord mais en aucun cas nos opinions ne sont diamétralement opposées voire totalement divergentes. Nous restons libres de nos écrits et de nos opinions. Nous sommes respectueux de l’autre ! Ce qui n’est pas le cas de bien des sites et encore moins de certains journaux dits « sérieux » !

Par exemple, je suis pro-israélien et donc contre ceux qui diffusent l’antisémitisme sous le couvert de l’antisionisme. Je dénonce certains « milieux nationalistes » qui sont heureusement ultra-minoritaires d’ailleurs, au même titre que celui des gauchistes pro-Palestiniens, des associations « droits-de-l’hommistes » comme le MRAP, SOS Racisme, la LdH ou des syndicalistes qui laissent dans leurs manifestations hurler des antisémites qui crient « mort aux juifs » sans qu’ils ne disent rien et sans que la police n’intervienne ou que la justice ne sanctionne qui que ce soit !

Je n’ai aucune sympathie pour ces gauchistes qui sèment le désordre et la violence dans les rues et qui sont, de fait, les alliés antisémites de certains nationalistes d’une extrême droite radicale.

Pour ma part, je ne pardonne pas votre allégeance à Israël, votre compte rendu de votre voyage rédigé en plein orgasme, vos articles guimauves sur les juifs, pauvres victimes, éternels martyrs, ou sur les comparaisons constantes/consternantes entre le nazisme/fascisme et l’islam […]

Il est consternant de réaliser que vous refusez de voir les liens qu’il y a entre l’islam et les nazis. Mein Kampf est un best-seller dans les pays d’islam et le grand mufti de Jérusalem, en son temps, n’a pas cessé de faire l’éloge d’Hitler. Certains pensent même qu’il n’est pas pour rien dans l’idée de l’extermination des juifs. Cette fameuse Shoah que vous semblez refuser d’admettre.

Je finirais ce mail par condamner vos articles dithyrambiques, sur l’avorteuse Simone Veil, sur le nègre débile « patriote » Patrice Quarteron, (sur) vos articles anti Iran, sur vos articles élogieux sur le fabuleux Assad, non-sens total hypocrite quand on voit votre ligne idéologique.

Et bien, après cette charge, il est évident pour moi qu’à chaque fois que vous lisez notre journal Riposte Laïque, vous devez avoir des aigreurs, une digestion difficile et que la seule explication doit se trouver dans votre masochisme !

Le seul moyen d’éviter vos difficultés de digestion serait de cesser de nous lire.

En effet, je/nous soutenons le dictateur Bachar el-Assad, qui reste le seul représentant arabe respectueux de la pluralité religieuse. Nous savons que dans ces pays à majorité musulmane, les citoyens ont besoin d’un pouvoir fort et que les chrétiens d’Orient ont besoin de la protection d’un nationaliste arabe qui promeut, d’une main de fer, la liberté religieuse de chacun dans une mer islamique ! Les femmes syriennes ne s’en plaignent pas, elles qui peuvent vivre sans être sous le joug des religieux !

Certes, il n’est pas notre tasse de thé, mais il vaut largement les islamistes armés qui décapitent, assassinent, vitriolent, violent, font des femmes des esclaves sexuelles et qui sont, malheureusement, soutenus par l’Arabie Saoudite, le Qatar, les USA, l’Angleterre et, hélas, la France de Sarkozy à Macron en passant par Hollande ! Ces derniers pays ont des intérêts gaziers et pétroliers qui se moquent bien de la vie d’un peuple et de la démocratie en général d’ailleurs !

Je/nous regrettons bien sûr aussi le soutien de l’Iran islamiste mais nous savons toutefois que la Russie de Vladimir Poutine est largement décideur ! De plus, Israël n’est pas bien loin et ses dirigeants ne sont pas des idiots comme certains basiques antisémites français !

Et oui, j’ai de la sympathie pour Patrice Quarteron, une grande gueule, un provocateur hors pair qui dérange surtout les rappeurs et autres tarés des cités. Il est un boxeur noir qui montre l’exemple, défend sa patrie, sa France et démontre partout où il va son amour pour celle-ci ! Ce qui est loin d’être le cas pour vous !

Je trouve finalement votre réflexion désastreuse et je suis très triste de savoir qu’en luttant contre l’islamisation de mon pays, je lutte aussi pour des minoritaires qui se disent nationalistes et qui, au fond, salissent notre combat patriote !

Gérard Brazon (Libre Expression)

 

 




L’Oréal engage un mannequin voilé pour ses produits capillaires…

Pas de discrimination vous dis-je ! L’Oréal vient de lancer une campagne publicitaire pour vendre des soins de beauté pour cheveux en engageant pour cela un « mannequin » portant… un hijab.

Il est vrai qu’ il s’avère difficile pour des personnes rationnelles comme nous de comprendre l’intérêt de photographier une femme voilée pour louer la beauté de ses cheveux…

Il faut souligner que le «mannequin » embauché pour cette campagne de produits capillaires est une petite célébrité du Web, puisque Amena Khan, c’est son nom, est surtout une minable petite blogueuse connue pour ses tweets anti-israéliens dans lesquels elle ne cesse de cracher son venin en écrivant (par exemple) qu’ «Insha’Allah », Israël, qu’ elle compare à un pharaon (?!), sera détruit, tout comme le furent les monarques de l’ancienne Égypte… (j’ai l’impression que les nouveaux soins capillaires de l’Oréal ne sont pas sans danger pour le cerveau).

En tout cas, bravo pour votre choix l’Oréal !

Évidemment, le torchon numérique bobo-anti-Trump, The Huffington Post (dans sa version britannique, datée du 16 janvier 2018), salua la formidable avancée sociétale de cette campagne de publicité dont est si fier Adrien Koskas (tiens, j’ai connu des Koskas…),directeur général de l’Oréal Paris en Grande-Bretagne.

Maintenant, je me demande si l’Oréal commercialise aussi de la vaseline pour tous ses dirigeants ? Il en faudra des cartons !

Frédéric Sroussi

mise à jour du 22/01/2018 : https://www.valeursactuelles.com/societe/info-va-le-mannequin-voile-et-anti-israelien-amena-khan-se-retire-de-la-campagne-de-loreal-92628

Contacté par Valeurs actuelles, L’Oréal annonce qu’Amena Khan a présenté ses excuses et décidé, en accord avec L’Oréal Paris, de « se retirer » de sa campagne. « Nous avons récemment été informés d’une série de tweets publiés en 2014 par Amena Khan, qui a figuré dans une campagne de publicité au Royaume-Uni. Nous apprécions le fait qu’Amena ait présenté ses excuses pour le contenu de ses tweets et pour les réactions qu’ils ont pu susciter. L’Oréal Paris incarne la tolérance et le respect envers tous. Nous approuvons sa décision de se retirer de la campagne », indique un représentant.

 




Qualifier les militants de la Licra de « petits juifs de gauche » serait antisémite ?

Décidément, la folie victimaire continue de s’emparer de pans entiers de la société française. C’est à qui instrumentalise le mieux un racisme supposé pour se faire plaindre, ester en justice ou se faire tout simplement connaître.

Ainsi, pour avoir publié un de mes articles intitulé « Les petits juifs de gauche de la Licra sont devenus les meilleurs collaborateurs des islamistes », voilà la rédaction de Riposte Laïque qui reçoit le message suivant de la part d’un de nos lecteurs.

https://ripostelaique.com/les-petits-juifs-de-gauche-de-la-licra-sont-devenus-les-meilleurs-collabos-des-islamistes.html

Je trouve proprement infect l’objet de votre mail: Les petits juifs de gauche de la Licra sont les meilleurs collaborateurs des islamistes quand vous parlez des « petits juifs » ce qui semble clairement antisémite.

J’ai bien envie de donner la suite qu’il convient à votre mail.

Je suis contre l’islamisation et l’invasion migratoire, ce qui ne veut pas dire que je suis antisémite.

Méfiez-vous car ce type de propos est contre-productif et vous desservira.

De toutes façons, je pense que les antisémites sont des imbéciles.

Philippe

Là, il faut l’admettre, on atteint les sommets. Quand j’écris « petit juif de gauche », et que j’utilise ce qualificatif, il se veut pour moi rabaissant, non pas pour l’ensemble de la communauté juive, mais pour les collabos qui, hélas, comme dans d’autres milieux, y sont trop nombreux. Petit, dans mon esprit, veut dire « minable », « méprisable », « insignifiant », « vendu », « renégat », « traître », cela se veut méprisant.

Et il se trouve des imbéciles (puisqu’il utilise le mot) comme ce Philippe D. pour y voir du racisme, de l’antisémitisme, et en outre nous menacer de poursuites. Désespérant, et pendant ce temps-là, les islamistes continuent de ronger la société française.

Excédé, Cyrano a répondu à ce personnage en ces termes.

Bonjour,

Mesurez-vous le côté grotesque de vos menaces ?

Vous osez nous qualifier d’antisémite parce que nous qualifions les juifs collabos (eh oui, cela existe) de petits juifs.

Vous avez parfaitement raison, les antisémites sont des imbéciles, mais des juifs comme vous aussi, et ils favorisent justement cet antisémitisme imbécile en le banalisant, et en attribuant ce qualificatif honteux à des résistants patriotes, qui ont le tort de ne pas apprécier les collabos, fussent-ils juifs.

Il est possible que nous fassions un article commentant vos menaces, sans citer votre nom, pour faire un peu de pédagogie.

Sans rancune, bonne journée, Cyrano

Et, de manière désespérante, cet « imbécile » a répondu ceci :

J’ai fait passer votre message à Christine Tasin et à d’autres sites à l’extérieur. Si vous ne comprenez que ce type de mail est abject, encore une fois c’est que vous êtes un con. Comme vous insistez, je continuerai à faire suivre ce mail. Et pour votre information, je ne suis pas juif. Ce n’est pas bien malin de votre part de l’avoir suppose.

Donc, en plus, ce personnage, qui voit de l’antisémitisme là où il n’y en a pas, se veut plus royaliste que le roi, dans la lutte contre l’antisémitisme. Aucun juif ne s’est plaint de cet article à RL, et lui, pour faire plus juif que les juifs, il se permet de nous insulter. Il est comme les islamo-collabos de la Licra, qui font le travail à la place des islamistes, en traînant devant les tribunaux les patriotes qui critiquent l’islam, alors que les musulmans ne réclament rien.

On est bien barré, avec des résistants comme ce Philippe D., prêt à balancer du patriote aux autorités collabos, en période de guerre !

Et en plus, à cause de cet imbécile, Cyrano m’a collé du boulot : lui répondre !

Martin Moisan




Quel candidat contre l’antisémitisme ?

Dans un article bien documenté, le journaliste Yves Mamou liste toutes les associations françaises hostiles à Israël qui sont largement subventionnées avec notre argent, soit directement par l’Etat français, soit indirectement par l’Europe. La France mène une guerre de Délégitimation contre Israël par Yves Mamou 14 avril  2017 https://fr.gatestoneinstitute.org/10206/france-delegimation-israel. Plus personne n’est dupe aujourd’hui de « l’antisémitisionisme », cet antisémitisme viscéral qui se voile de l’antisionisme politique.

Bien que le Vatican se soit amendé sur l’accusation de « déicide » en 1992, la haine du juif enseignée aux chrétiens depuis des siècles et véhiculée par des traditions, des préjugés et la sémantique, a perduré. Les Français sont culturellement antisémites, antisémites passifs certes, mais profondément antisémites quand même. Etant moi-même née d’un père juif et d’une mère chrétienne, ayant des oreilles dans les deux camps, je sais ce que j’entends.  Malheureusement la présence massive et croissante de musulmans antisémites actifs a libéré le tabou qui s’exprime désormais à travers les associations caritatives telles que celles listées dans l’article d’Yves Mamou. L’émergence des mouvements et opinions « antisémitisionistes » (on est antisioniste pour justifier politiquement son antisémitisme), encouragés par la politique française pro-arabe, a stimulé l’antisémitisme avec des passages à l’acte terrifiants (Ilan Halimi, jeune couple de Créteil, Sarah Attal-Halimi ), forçant à l’exil chaque année des milliers de Français juifs. La France ne compterait plus que quelques 800 000 juifs de nationalité française alors que la population musulmane française et étrangère, légale et illégale, se monterait à dix millions.Depuis longtemps, la France a choisi les musulmans contre les juifs du fait d’une longue histoire d’antisémitisme fondée sur la propagande du Vatican qualifiant le peuple juif de « déicide », du refus de l’antériorité du judaïsme sur le christianisme , de son inscription dans les textes bibliques comme « peuple élu de Dieu » et du maintien de ses pouvoirs en « Terre sainte » grâce à l’Ordre de Malte (1). Sur ces bases hostiles, se sont greffées des pressions politiques et sociales qui ont conduit de nombreux dirigeants européens à confiner les israélites dans des rôles traditionnellement haïs par les peuples dominés : l’usure et l’administration des domaines fonciers en particulier.

Bien que François Fillon se rende en Israël le 20 avril pour y rencontrer la communauté française, ses prises de position fluctuantes vis-à-vis de l’Etat hébreu laissent sceptique la population juive sur la confiance qu’elle peut lui accorder tant en France qu’en Israël. Une victoire de Marine Le Pen inquiète certains qui craignent que l’élection ne déclenche une guerre civile oubliant que la France est déjà le terrain d’une guerre civile du fait de l’insurrection musulmane avec pour preuve la prolongation de l’état d’urgence.

Le ver de l’antisémitisme a déjà rongé la pomme France et risque de n’en laisser que le trognon parce que le juif est à la France ce que le canari est au mineur. Quel candidat à la présidence de la République aurait la volonté ferme de le détruire ? Je n’ai pas de réponse.

Alice Braitberg

(1) Le Vatican mène depuis très longtemps une politique pro-musulmane, notamment par l’intermédiaire de son bras armé, l’ordre de Malte qui, au Moyen-Orient ne connait que « La terre sainte » et ignore Israël. Il s’agit de jouer les musulmans contre les juifs afin de garder le contrôle de sa raison de vivre, la Terre sainte et, en particulier, Jérusalem. L’amitié catholique-musulmane n’est donc pas une surprise et les cultes annoncés pour dimanche ne sont qu’une mystification de plus.