1

Belles victoires de Riposte Laïque: Serne et Ghazli déboutés

Pierre Serne a perdu ses procès, alors qu’il exultait sur les réseaux sociaux en déclarant « le fascisme est vaincu ! ».

Figure islamiste ayant infiltré la droite française, l’Islamo-turc Mourad Ghazli est lui aussi débouté par les tribunaux suite aux procédures engagées contre les patriotes français et suisses.

Riposte laïque (RL), site web créé en septembre 2007 avec un journal diffusé par le web et par courrier électronique, traitant principalement de la laïcité et de l’islam, a souvent été poursuivi par la justice française. Certains médias français ont même estimé que le site était harcelé par les juges tant les convocations devant les tribunaux se succédaient à un rythme infernal. Avec, à chaque fois, la condamnation des directeurs de publication, même lorsque ces derniers avaient la nationalité Suisse ou Israélienne.

Certains juges français auraient-ils pris conscience du péril islamique et migratoire qui menace le pays ? Car, en une semaine, Riposte Laïque vient de gagner deux procès contre des figures de proue de l’islam en Europe. Autant dire que le président du site, Guy Sebag, « boit du petit lait » et déclare : « Décidément, les jours se suivent et se ressemblent. Hier, j’avais Maître Pichon qui m’annonçait qu’en appel, notre grand copain Pierre Serne avait perdu, dans sa plainte contre nous, mais qu’il allait en cassation….. ».

Proche de Sandrine Rousseau, Pierre Serne s’est notamment illustré en déposant un recours administratif contre la décision du 16 février 2016 du STIF (aujourd’hui Île-de-France Mobilités), présidé par Valérie Pécresse, de supprimer la réduction solidarité transport de l’aide médicale d’État aux étrangers en situation irrégulière. Cette victoire judiciaire a obligé théoriquement le STIF à redonner la réduction de 50 % aux usagers en question et a occasionné un tollé politique au sein de la droite régionale.

Suite aux articles diffusés sur les dérives de Pierre Serne, Riposte Laïque avait perdu en première instance, lors du procès intenté par Pierre Serne contre le site, condamné à verser 6 000 euros à Serne qui exultait sur les réseaux sociaux en déclarant « le fascisme est vaincu ! ».

https://ripostelaique.com/mais-a-quoi-joue-donc-lislamo-ecolo-gauchiste-pierre-serne.html

https://ripostelaique.com/debat-judiciaire-qualifier-serne-dislamo-fellateur-est-il-homophobe.html

Manque de chance pour Pierre Serne, ardent défenseur de l’islam, il y avait une 2e mi-temps, et la Cour d’Appel a désavoué la 17e Chambre, en relaxant Riposte Laïque. L’avocat du site, Maître Frédéric Pichon pense qu’il a gagné parce qu’il a utilisé une nouvelle jurisprudence, fort intéressante, de la Cour de Cassation, « estimant qu’un directeur de publication ne peut être condamné que s’il est prouvé qu’il a participé à la mise en place de l’article sur le site. A suivre, donc…

Le réfugié Islamo-turc Mourad Ghazli débouté devant la justice française

Autre belle victoire, celle obtenu après dix ans de procédures judiciaires contre le réfugié Islam-turc Mourad Ghazli, ancien syndicaliste de la RATP française, un temps membre des Grandes Gueules, exilé en Turquie, se disant supporter d’Erdogan.

A l’origine, Mourad Ghazli, né le 17 mai 1974 à Aubagne (Bouches-du-Rhône), se dit un homme politique, syndicaliste, entrepreneur et ancien sportif français. Après s’être présenté à la présidence de l’ UMP, élection où il obtient 0,8 % des voix, il est en 2007 membre du bureau exécutif du Parti radical valoisien. Lors de l’élection présidentielle de 2007, il appelle à voter pour François Bayrou lors du premier tour et Ségolène Royal au second.

Lors de l’ élection municipale de 2014 à Thiais, Ghazli, chef de file local de l’UDI choisit de rejoindre la liste d’union de la droite menée par Richard Dell’Agnola (UMP). Il est présent en 13e position et la liste sort vainqueur au second tour. Ghazli est alors élu au conseil municipal où il est nommé maire adjoint à la sécurité et aux transports. En juillet 2016, il fait l’équivalence entre l’« extrémisme laicard » en France et Daesh. Le maire de Thiais, Richard Dell’Agnola, lui retire alors ses délégations en tant qu’adjoint et lui demande de démissionner. L’UDI l’exclut. Il déclare cependant vouloir rester conseiller municipal jusqu’à la fin de la mandature « pour faire ch… le maire ». Pro- Erdogan, il vit depuis en Turquie.

Mourad Ghazli dépose en septembre 2016 sa candidature à la primaire présidentielle des Républicains de 2016 au titre du parti Mouvement pour l’équité et le développement. Elle n’est pas retenue.

Fin juin 2018, à l’occasion de la Marche des fiertés, Ghazli manifeste dans une vidéo violente (puis une série de tweets), sa haine de la communauté LGBT en France, faisant des amalgames entre homosexualitézoophilie et pédophilie.

Face à l’Islamo-turc Mourad Ghazli, c’est donc une belle victoire juridique de Riposte Laïque et des patriotes Suisses, puisque Mourad Ghazli,
avait déposé plainte contre Danielle Borer, présidente suisse de Riposte Laïque à l’époque (années 2012-2013) et contre Christine Tasin. Il a été débouté de ses
deux plaintes, et et Riposte Laïque et ses dirigeants sont relaxés.

https://ripostelaique.com/refugie-en-turquie-lislamo-ghazli-nous-traine-devant-les-tribunaux-francais.html

Serne et Ghazli déboutés en deux jours par la justice française, deux combats gagnés par l’avocat Frédéric Pichon, cela fait chaud au cœur de tous les patriotes français et suisses.

Dans les deux cas, la loi française, très stricte au niveau des textes, a été correctement appliquée et rendue.

Francis GRUZELLE
Journaliste et écrivain
Carte de Presse 55411




Hijab : gauche et Verts complices de l’islamisme au parlement européen

Scène ordinaire sur une plage du sultanat d’Oman, royaume régi par la charia. Décryptage : ils n’ont pas de Jean-Luc Mélenchon ou d’Éric Piolle à Mascate pour imposer le hijab ou le burkini. Les femmes d’Oman se baignent en maillot de bain. 

Un des supports de communication payé par l’Europe pour favoriser l’islamisme et le hijab dans les pays membres. U, déni de réalité !

François-Xavier Bellamy a proposé, avec ses collègues du PPE, d’interdire que la Commission européenne finance de nouvelles campagnes pour promouvoir le hijab. La gauche et les verts ont empêché que cet amendement soit mis aux voix ! La complicité avec l’islamisme s’affiche à visage découvert. François-Xavier Bellamy  a martelé « « La liberté est dans le hijab. » Ce message n’est pas diffusé par une organisation islamique, mais par le Conseil de l’Europe. Un symptôme parmi d’autres d’une dérive très grave, qu’il ne faut surtout pas prendre à la légère, où se mêlent entrisme, complaisance et détournement…. » Tout est dit.

 

https://streamable.com/im819p

Avec l’argent des contribuables européens, le Conseil de l’Europe (à différencier du Conseil européen, institution de l’UE qui regroupe les chefs d’État et de gouvernement des pays membres) a mis à disposition sur son site plusieurs dizaines de visuels en anglais et adaptés au format des réseaux sociaux dans le cadre d’une campagne de communication visant à «lutter contre les discours de haine antimusulmans».

Alors que les femmes de nombreux pays arabes tentent de s’émanciper du hijab, cette campagne de communication de l’Europe, en faveurs de traditions musulmanes inventées, est cofinancée par l’Union européenne via son programme «Droits, Égalité et Citoyenneté». Doté de 439 millions d’euros, ce programme inadmissible prétexte contribuer à ce que «l’égalité et les droits des personnes tels qu’ils sont inscrits dans le Traité, la Charte et les conventions internationales des droits de l’homme, soient promus, protégés et effectivement mis en œuvre».

«Comment le Conseil de l’Europe peut-il publier que «la liberté est dans le hijab» quand tant de femmes dans le monde, et même en Europe, sont menacées ou persécutées dès qu’elles tentent de se découvrir ?», s’insurge le philosophe et député européen LR François-Xavier Bellamy, qui s’alarme et dénonce une «complaisance qui touche au déni de réalité». «Quand le conseil de l’Europe fait la promotion du voile islamique c’est une négation de nos racines judéo-chrétiennes, de notre civilisation, de l’esprit des Lumières», explique aussi Éric Ciotti.

Centrées principalement sur le hijab, les affiches mais aussi des vidéos de l’Europe ont mis en avant le voile islamique comme «un choix» et «un droit humain». « Avec le voile islamique, «je peux être moi-même sans devoir me cacher» », clamaient, haut et fort, les panneaux au format Instagram, quand un autre revendiquait, de manière mensongère, « à côté d’une femme voilée souriante la «liberté religieuse en tant que femme européenne»…. ».

Depuis des années, des hauts fonctionnaires, des politiques, des universitaires, des chercheurs alertent sur les stratégies d’entrisme qu’ils observent de la part d’une nébuleuse islamiste qui, sous couvert d’antiracisme, prend place dans l’environnement des institutions européennes : des associations, des fédérations, des organisations non gouvernementales proposent des projets et obtiennent des financements européens énormes, indécents.

Ces nébuleuses islamistes utilisent les mots-clés en vogue : défendre l’inclusion, promouvoir la diversité, contrer les « discours de haine »… Et, au nom de la « lutte contre l’islamophobie », elles parviennent à imposer leurs thèses. Le meilleur exemple est le projet « dialogue sur la radicalisation et l’égalité » (DARE), financé dans le cadre du programme de recherche européen Horizon 2020, qui a conclu au fait que la « radicalisation » (le mot islamisme n’est jamais cité) s’expliquait par les « discriminations structurelles » en Europe. Improbable retournement : les pays victimes d’une série d’attentats en deviennent soudain les coupables…

Le meilleur exemple pour dénoncer les dérives dangereuses du parlement européen, sous l’influence de nébuleuses islamiques est le royaume d’Oman, jouxtant l’Arabie Saoudite et le Yémen. Certes, Oman pratique officiellement la charia, c’est-à-dire que le droit religieux est la source principale du code pénal. Cependant, il s’agit dans ce pays kharidjite d’une vision de la loi religieuse extrêmement différente de ce qui se pratique dans les pays wahhabites voisins (Arabie saoudite, Qatar), et la liberté de culte est garantie. Les femmes peuvent travailler ou conduire et n’ont pas d’obligation légale de porter le voile.

Et le pays possède des tribunaux modernes qui ne connaissent ni lapidation ni condamnations anachroniques. Les couples non mariés peuvent partager une chambre d’hôtel, l’alcool et les cigarettes sont disponibles dans des boutiques spécialisées (mais leur consommation sur la voie publique est régulée), et le pays bénéficie de plages où les femmes peuvent se baigner librement en maillot de bain. N’en déplaise à Jean-Luc Mélenchon et à Éric Piolle, maire écolo de Grenoble, qui devraient s’offrir quinze jours de vacances à Oman, pour découvrir d’autres horizons, d’autres musulmans que ceux des banlieues grenobloises ou des banlieues de Seine-Saint-Denis.

Francis GRUZELLE

Journaliste et écrivain
Carte de Presse 55411

Lire aussi ces articles qui constituent un complément d’information :

Djellabas et voiles interdits pour rencontrer les dirigeants d’Oman

Scandale : les dysfonctionnements du Fonds de garantie des victimes de terrorisme

Tapis rouge à l’OSCE pour Elias d’Imzalène un salafiste français fiché S




Scandale : les dysfonctionnements du Fonds de garantie des victimes de terrorisme

Fort de plusieurs centaines d’agents administratifs, le SARVI est-il réellement à l’écoute des victimes et des personnes ?

Créé en 1986 pour indemniser les victimes de terrorisme, fort de plusieurs centaines d’agents administratifs, le Fonds de garantie des victimes des actes de terrorisme et d’autres infractions (FGTI) a vu, en théorie ses missions étendues, en 1990, à l’indemnisation des victimes d’infractions de droit commun et, en 2008, à l’aide au recouvrement des dommages et intérêts obtenus par une décision de justice (SARVI). L’ennui, c’est que cet organisme public s’autofinance sur le dos des victimes. En effet, lorsqu’il récupère les sommes dues aux victimes de terrorisme ou d’infractions pénales, cet organisme prélève et conserve 40 % des sommes recueillies. Au passage, il élimine certains dossiers ou certaines demandes de victimes sans se justifier.

Pourtant, les textes de départ sont clairs : »Les victimes d’acte de terrorisme, blessées ou choquées, dès lors qu’elles se trouvaient au moment de l’attentat dans la zone de danger et les proches des victimes décédées peuvent être indemnisées…. Le FGTI est chargé d’assurer la réparation intégrale des dommages résultant d’une atteinte à la personne. A ce titre, il indemnise les préjudices physiques, moraux et économiques et le préjudice exceptionnel spécifique des victimes d’actes de terrorisme.

« Le FGTI prend également en charge les frais d’obsèques et les frais liés, aux choix des familles, soit directement auprès de la société de pompes funèbres, soit en remboursant aux familles les sommes versées (cercueils, crémations, cérémonies, transports, etc.). ». Ça, c’est la théorie chère à tous les ministres de la justice et notamment à Éric Dupond-Moretti.

Dans la réalité, le ministère de la justice se fait du gras sur le dos des victimes, en prélevant 30 ou 40 % des sommes recueillies pour s’autofinancer, et sans fournir de décomptes précis aux victimes des actes de terrorisme ayant obtenu une indemnisation devant la justice. Ou en accordant une somme forfaitaire bien inférieure aux décisions de justice.

Souvent le SARVI paie aux victimes une avance égale à 30% du montant total, avec un minimum de 1 000 euros et un maximum de 3 000 euros. Cette somme leur est réglée dans un délai de deux mois à compter de la réception de leur demande d’aide au recouvrement, si le dossier est complet. Par la suite, le Sarvi ne verse plus rien car il ne parvient pas à récupérer le moindre sesterce auprès des auteurs islamistes incarcérés, libérés de nos prisons ou en fuite.

Le Service d’Aide au Recouvrement des Victimes d’Infractions (SARVI …

Différents témoignages sont là pour corroborer les dysfonctionnements du Sarvi. Ainsi, Madame L. nous explique : « En octobre 2017, se déroulait le procès de deux prévenus dont je faisais partie des victimes. Ils s’agissait de deux mineurs qui avaient pénétré dans le garage de notre immeuble pour y casser les voitures. Lors du procès l’un (le plus âgé) était présent avec sa mère, l’autre (le plus jeune), ne s’est pas présenté, ni même sa mère, et sont sans domicile connu. J’ai saisi la SARVI pour être indemnisée pour mon conjoint, mes enfants et moi-même, tout comme les autres victimes puisque nous avions le droit à des indemnités et que les mères des prévenus étaient insolvables.

« J’ai envoyé exactement les mêmes documents que les autres victimes (puisque nous avons fait les démarches ensemble) contenant certificat de non appel et de non opposition. Sur ceux-ci ils est précisé signifié à parquet pour le mineur et sa mère qui n’étaient pas présent et sans domicile connu.

« Aujourd’hui, les autres victimes ont été indemnisées avec ces documents, c’est à dire les même que j’ai envoyé pour mon conjoint, mes enfants et moi-même. Hors mon dossier à moi n’est pas validé ! Pourquoi ? Parce que la SARVI me demande à moi, une signification à personne !

Les autres victimes et nous-même avons la même gestionnaire de dossier à la SARVI. Une conseillère me dit au téléphone que sa collègue a dû faire preuve de laxisme sur les autres dossiers puisqu’il faut en effet la signification à personne. Hors pourquoi à ce moment-là tout le monde n’est pas traité sur le même tableau ? Pourquoi à nous on nous demande plus ? Je rappelle que l’un des mineurs était lui présent au procès avec sa mère alors en quoi est-ce que ça bloque ?  La SARVI ne me répète que toujours la même chose. Je trouve qu’il y a une injustice….. ».

On peut citer des milliers de cas comme celui-ci.

De plus, se pose le problème de l’indemnisation des vraies victimes d’actes de terrorismes perpétrés par des islamistes. Comment récupérer les sommes allouées par la justice auprès de ces derniers ? Les textes législatifs régissant le fonctionnement du Sarvi précisent (à l’article Article L422-2) : « Le fonds de garantie est tenu, dans un délai d’un mois à compter de la demande qui lui est faite, de verser une ou plusieurs provisions à la victime qui a subi une atteinte à sa personne ou, en cas de décès de la victime, à ses ayants droit, sans préjudice du droit pour ces victimes de saisir le juge des référés.

« Pour procéder à l’examen médical de la victime mentionnée à l’article L. 126-1, le fonds de garantie choisit un médecin spécialisé en évaluation des dommages corporels inscrit sur les listes des experts judiciaires dressées par les cours d’appel.

« Le fonds de garantie est tenu de présenter à toute victime une offre d’indemnisation dans un délai de trois mois à compter du jour où il reçoit de celle-ci la justification de ses préjudices. Cette disposition est également applicable en cas d’aggravation du dommage…. ».

Il semblerait aussi que le Fonds de garantie des victimes des actes de terrorisme et d’autres infractions soit plus prompt à récupérer les sommes dues pour l’indemnisation des victimes auprès des auteurs français et affiche une crainte et une mollesse pour récupérer les sommes allouées aux victimes auprès des auteurs islamistes. Là est tout le problème, car l’immense majorité des actes terroristes sont perpétrés par des islamistes. On l’a vu avec la tuerie du Bataclan, les attentats au stade de France, le massacre de Nice, etc.

Et il ne faut pas compter sur l’actuel ministre de la justice Éric Dupond-Moretti pour améliorer le fonctionnement du Sarvi et pour corriger ses actuelles dérives.

Francis GRUZELLE
Journaliste et écrivain
Carte de Presse 55411

 




11 septembre : tentative de détournement d’un avion obligé de se poser à Lyon

L’homme, présent dans l’allée centrale, a tenté de forcer le cockpit et menaçait les passagers d’un vol Nice-Paris, dimanche 11 septembre

On apprend seulement aujourd’hui qu’un homme a tenté de forcer le cockpit d’un avion se dirigeant vers Paris, le 11 septembre dernier (qui correspond à un anniversaire funeste). Le vol a dû être dérouté d’urgence à Lyon. On en sait plus ce mercredi. L’incident s’est déroulé sur un vol easyJet Nice-Paris qui a été dérouté en urgence à Lyon en fin de matinée, dimanche 11 septembre 2022. En cause : le comportement suspect d’un passager qui a menacé le personnel de bord pour tenter d’entrer dans la cabine de pilotage.

Les autorités ont refusé de fournir l’identité de l’auteur de cet acte. On sait seulement que, dès le décollage, l’homme assis dans l’avion est très agité. « Il a demandé à voir le pilote », indique l’une des passagères, contactée par téléphone plusieurs jours après les faits. La situation empire alors dans les airs. L’homme, très menaçant, circule dans alors l’allée. Il divague, menace, insulte les passagers et les hôtesses du vol à destination de Paris.

La tension monte alors au point que l’homme se rue vers le cockpit et tente de forcer la porte de celui-ci. « Heureusement, une hôtesse s’est interposée », indique une passagère, et il semblerait que la cabine de pilotage ait été verrouillée…

Arrêté et transféré à l’hôpital psychiatrique Le Vinatier

Le pilote contacte alors la tour de contrôle de Lyon et annonce à la radio que l’avion va être dérouté à l’aéroport de Lyon Saint-Exupéry. À l’atterrissage, en fin de matinée, les gendarmes des transports aériens ont interpellé l’individu.

Selon les informations fournies ^par la préfecture de région du Rhône, « l’homme a ensuite été placé en garde à vue, mais cette dernière a été levée sur décision médicale ». Ben voyons…

Toujours selon les autorités qui ont refusé d’indiquer le prénom et le nom de l’auteur (ce qui peut laisser supposer qu’il ne serait pas français), l’individu « souffrirait de troubles d’ordre psychologique, ce qui expliquerait son comportement excessif dans l’avion ». Il a été conduit à l’hôpital psychiatrique Le Vinatier, à Bron, dans la banlieue de Lyon.

Une question se pose désormais aujourd’hui : avec tous les anciens terroristes libérés (plus d’une centaine par an) des prisons françaises, la sécurité est-elle assurée dans les transports aériens ?

Francis GRUZELLE
Journaliste et écrivain
Carte de Presse 55411

Lire ces articles qui constituent un complément d’information : 

44 000 attaques au couteau par an en France, et l’Etat ne fait rien !

Avec Dupond-Moretti, la justice favorable aux musulmans : trois preuves

Islam et assassinats : perpétuité pour Salah Abdeslam

Exclusif : 100 terroristes libérés chaque année de prison, et après ?




Islam et assassinats : perpétuité pour Salah Abdeslam

Le procès de Salah Abdeslam vient de montrer des hommes ignorants de la société occidentale, de son mode de vie, voulant imposer en Europe un islam par la violence.

Le (premier ?) chapitre du procès des attentats du 13-Novembre doit se refermer ce mercredi 29 juin 2022. Après dix mois d’audience, après le cirque habituel durant tout le procès de Salah Abdeslam, le verdict est attendu. Salah Abdeslam, seul membre encore vivant du commando qui a perpétré les sanglantes attaques sur les terrasses de la capitale et dans la salle de spectacle du Bataclan le 13 novembre 2015, devrait connaître ce jour la peine de prison qu’il devra purger. Les réquisitions du Parquet national antiterroriste sont lourdes. Très lourdes. Si les juges les suivent, c’est une condamnation rare et historique qui sera prononcée à l’encontre du terroriste de 32 ans, de « nationalité française ». Mais une condamnation bien moindre que celles prononcées dans les pays musulmans à l’encontre des terroristes. C’est bien là le paradoxe.

Après le cirque des auditions du  principal prévenu et des 19 autres accusés au procès des attentats du 13 novembre 2015, les médias français ont fait « leurs choux gras » avec le réquisitoire devant la cour d’assises spéciale de Paris. Les peines réclamées contre les vingt accusés vont de cinq ans à la perpétuité incompressible, la plus lourde à l’encontre de Salah Abdeslam, « au regard de l’immense gravité des faits qui lui sont reprochés ». C’est le moins qu’on puisse dire. Après les plaidoiries de la défense, tous les Français attendent le verdict. Et après, que restera-t-il de ce procès « historique » aux yeux du monde ? Rien ou pas grand-chose. Si ce n’est la longue liste des innocentes victimes.

Qui se souvient du procès du tueur de l’ancien Président égyptien Anouar el-Sadate ? Plus grand monde ! Si, moi. Car j’avais été tétanisé par les échanges, rapportés à l’époque dans le quotidien Le Monde, entre le président du tribunal égyptien et le frère musulman qui avait tiré sur Sadate.

Le juge a demandé au tueur de l’ancien Président égyptien Anouar el-Sadate : « Pourquoi avez-vous tué le Raïs Sadate ? »

Le meurtrier lui a répondu : « Parce qu’il était laïc ! »

Le juge a alors questionné :  « Que signifie laïc ? »

Le tueur a dit : « Je ne sais pas ! »

Dans le cas d’un autre procès, suite à la tentative d’assassinat du défunt écrivain égyptien Naguib Mahfouz, le juge a demandé à l’homme qui a poignardé Naguib Mahfouz : « Pourquoi l’avez-vous poignardé ? »

Le terroriste a déclaré : « À cause de son roman Les enfants de notre quartier. »

Le juge lui a  alors demandé : « Avez-vous lu ce roman ? »

Le criminel a dit: « Non ! »

Lors d’un troisième procès, toujours en Égypte, le président du tribunal a demandé au terroriste qui a tué l’écrivain égyptien Faraj Fouda : « Pourquoi avez-vous assassiné Faraj Fouda ? »

Le terroriste a répondu : « Parce que c’est un infidèle ! »

Le juge lui a alors demandé : « Comment saviez-vous qu’il était infidèle ? »

Le terroriste a répondu : « D’après les livres qu’il a écrits. »

Le juge a alors insisté : « Lequel de ses livres vous laissait croire qu’il était infidèle ? »

Le Terroriste a lâché : « Je n’ai pas lu ses livres ! »

Le juge a haussé le ton et crié : « Comment ? »

Le terroriste a alors répondu : « Je ne sais ni lire ni écrire ! »

Le juge égyptien, consterné, a lancé cette mise en garde : « La haine ne se propage jamais par la connaissance. Elle se propage toujours par ignorance. »

Le procès de Salah Abdeslam vient de montrer des hommes ignorants de la société occidentale, de son mode de vie, voulant imposer en Europe un islam par la violence.

Difficile de croire que l’accusé ait, le soir du 13 novembre, comme il l’a confié lors de l’un de ses interrogatoires, renoncé « par humanité » à se faire exploser dans un café du 18e arrondissement de Paris, même si son avocat, à l’émission « Quotidien » du 6 juin, a estimé que « c’est quelqu’un de très humain, c’est quelqu’un avec lequel on peut discuter et c’est quelqu’un avec lequel on peut construire quelque chose ».

Certes, dans les démocraties occidentales, tout homme a le droit d’être défendu. Mais, il y a des limites à l’indécence. Là, on est tombé dans la tragédie, la décadence et l’imposture ! On peut néanmoins espérer que le verdict suivra les réquisitions et souhaiter que Salah Abdeslam finisse ses jours en prison. On doit bien cela à toutes les victimes des attentats du 13-Novembre.

Francis GRUZELLE
Journaliste et écrivain
Carte de Presse 55411

Dernière minute : Abdeslam condamné à perpétuité.

https://www.lepoint.fr/societe/proces-du-13-novembre-abdeslam-condamne-a-la-perpetuite-incompressible-29-06-2022-2481544_23.php




Mélenchon ne pardonne pas à l’égorgeur de prof d’avoir sali l’islam !

Comment ne pas être de nouveau et encore effaré devant la bien-pensance de certains comme l’ineffable Mélenchon qui en veut à l’assassin islamiste d’avoir « sali sa religion ».

Sans doute parce que le sang sur la chaussée n’est pas salissant étant donné que ce n’est pas celui d’un islamiste, d’un obsédé de la pureté islamique, celui d’un assassin au nom de l’islam. Que dire de ce type qui fut autrefois républicain, socialiste, et qui nage maintenant dans une fange indigéniste et anti-France. Lui qui regrettait au même titre qu’Hitler, la victoire de Charles Martel à Poitiers face aux Sarrazins.

Que dire de cette députée du MoDem des Yvelines, Michèle de Vaucouleurs, issue du parti de François Bayrou, qui ose regretter cette mort tout en ajoutant son opinion « qu’il n’aurait pas dû présenter les caricatures de Mahomet« . En fait, et en résumé, c’est bien fait pour lui, n’est-ce pas Madame la députée ?  Députée de qui, de quoi ? Quelle honte, ces réflexions venant des Insoumis et de la droite molle !

https://twitter.com/i/status/1317187100693962752

Encore un décapité de plus en France, victime parce qu’il croyait qu’en France on pouvait tout dire. Combien de morts faudra-t-il encore, pour que les yeux de nos dirigeants s’ouvrent enfin et qu’ils prennent conscience, comme le dit Ferhat Mehenni, que « L’islam, c’est l’islamisme au repos. L’islamisme, c’est l’islam en mouvement. C’est une seule et même affaire. »

D’où vient cet aveuglement ? Pourquoi, dans les milieux du pouvoir, personne ne combat réellement cette engeance, ces tueurs issus de cette soi-disant religion qui se veut exclusive, universelle et conquérante. Éric Zemmour a raison quand il dit que deux civilisations ne peuvent vivre sur le même territoire. Qui paie ces hommes de pouvoir qui laissent faire ces crimes sur notre sol, n’agissent pas contre les salafistes, les Frères musulmans, contre les mosquées et les écoles coraniques ? Qui paie pour ce laisser-faire ?

Hier, j’écoutais sur CNews un Jean Pierre Chevènement complètement dépassé qui nous parlait de l’école de la République, de la transmission des savoirs, de la tolérance, et nous récitait ses rêves de bonne entente. C’était pathétique, ce refus des réalités d’aujourd’hui.

Les enfants de l’école de la République sortent des écoles totalement ignares, incultes historiquement parlant et pire encore. Ils sortent bourrés de préjugés, incendiés par une propagande anti-France et incapables d’écrire une phrase sans faire de fautes graves ? 

Pourquoi cette immigration envahissante venant de pays ayant une foi meurtrière comme étendard ? Des croyants ayant une admiration sans borne pour un soi-disant prophète qui aura toute sa vie, selon la sîra, le Coran, les hadits, commis sur son passage toutes les horreurs que l’on condamne dans nos pays.(meurtres, pillages, esclavagisme, etc.)

L’islam est incompatible avec nos lois. Il est contraire aux libertés des femmes, à leur égalité en droit avec les hommes (Sourate 4 verset 34). Combien de fois faudra-t-il le répéter pour que cela s’imprime dans les têtes des Européens en général, des Français en particulier, et de ceux de la droite nationale comme la présidente du Rassemblement National.

Les hommes ont autorité sur les femmes en raison des privilèges que Dieu accorde à certains par rapport à d’autres et en raison des biens qu’ils dépensent pour elles (…) celles dont vous craignez la sédition, ne vous mettez pas au lit avec elles, vous les relèguerez et vous les battrez, à moins qu’elles ne vous obéissent à nouveau (…)

Souvent, les islamo-collabos font des parallèles avec les chrétiens et confondent volontairement ou par ignorance crasse. L’Église, les autorités ecclésiastiques, les papes de Rome qui n’ont pas toujours été en phase avec la parole christique. Contrairement aux islamistes qui, eux, appliquent simplement les ordres venus d’un Coran prétendument révélé à Mahomet afin qu’il puisse exercer, lui et ses successeurs, leurs folies destructrices et leur domination.

Les bûchers, l’Inquisition (qui fit moins de morts qu’on ne le dit par ailleurs), les tortures, les massacres en général, et ceux également contre des chrétiens d’une autre obédience, ne sont pas tirés des Évangiles et du message christique contrairement à ceux de l’islam qui appelle aux meurtres (sourate 2 verset 191 et autres).

Là est toute la différence. Le message christique apporte un message véritablement de paix, et il affirme ce que l’on appelle la laïcité aujourd’hui. « Rendez à César ce qui lui appartient, et à Dieu ce qui est à lui ». Ce message fut interprété par des hommes avec tous les défauts possibles, les erreurs, et les mauvaises intentions.  Ce qui n’est pas le cas en islam, qui considère  que Dieu est omniprésent, omnipotent, en plus d’être raciste en refusant l’autre, le non croyant, en appelant à tuer les juifs, les chrétiens, les hindous, les bouddhistes.

Ce dieu a un message cruel, liberticide, homophobe et misogyne. Il provoque chez les croyants des réactions qui ne tiennent pas compte de la raison puisqu’il est interdit de se questionner, de mettre en doute ce message par la crainte de l’enfer ou simplement de la mort par des « docteurs » de la foi.

Le message christique, bien au contraire, promeut la séparation du temporel et du spirituel, le libre arbitre, la responsabilité personnelle, et la liberté. En aucun cas, il ne faut confondre l’œuvre des hommes, qui sont imparfaits par définition, avec le message christique.

Le Coran est un message d’Allah en direct, disent-ils, et il est un message de soumission totale à cette parole entendu par « Muhammad » dit Mahomet, qui aboutit à ce que des fous de Dieu tuent au nom d’une croyance, ou d’une vengeance infâme et ridicule. C’est toute la différence entre la folie et la raison, notre civilisation de la raison, et la leur.

Nos « princes » du monde d’aujourd’hui ont décidé de passer outre et d’obliger les populations radicalement et profondément différentes à vivre ensemble, coûte que coûte, et c’est la mort au bout.

La question est et reste la même que nous, islamophobes, nous posons : pourquoi vouloir à tout prix faire de nos pays un enfer ?

Le métissage cher à Chirac, Sarkozy, Hollande et Macron n’est pas qu’une question biologique, mais bien une question de civilisation. Chacun est libre d’aimer et de faire des enfants avec qui il veut. La couleur, l’origine biologique importe peu du moment que cela fait de bons Français, aimant la France et fiers d’être français. Mais le métissage de deux cultures intrinsèquement différentes, que tout sépare, est un véritable crime contre l’humanité pour ce qu’il va provoquer. On ne peut mélanger l’huile et le vinaigre. C’est impossible.

Ce sont nos politiques qui sont les véritables responsables et les seuls coupables. C’est cette députée du MoDem, ce Mélenchon, les Insoumis, les Indigénistes, les racialistes qui sont les complices de ce crime contre notre humanité.

Gérard Brazon




Scandale : prison et amende requises contre notre président Guy Sebag

« Ce sont toujours nos enfants qui se font assassiner par les mêmes ! » Cette phrase aurait pu être prononcée par Assa Traoré, sans que les chiens de garde de l’industrie de l’antiracisme n’y trouvent quelque chose  à redire ! Mais il s’agit de propos rapportés par Lucette Jeanpierre, dans un article paru le 8 août 2018, et qui a valu une nouvelle procédure à Riposte Laïque, à l’encontre de Guy Sebag, en sa qualité de directeur de publication.

https://ripostelaique.com/legorge-du-jour-avait-50-ans-il-etait-dans-un-bus-parisien-a-7-heures-du-matin.html

Ce propos est celui de la mère d’une victime tristement célèbre, Adrien Perez, ce jeune homme courageux mort sur le parking d’une boîte de nuit où il venait de fêter son 26e anniversaire. Le drame s’est passé à Meylan, en Isère, le 29 juillet 2018 ; il a voulu défendre des amis, agressés sans raison par des racailles et l’a payé de sa vie.

Hélas, la violence gratuite ne fait pas la une des journaux ! C’est bien pour cette raison que l’auteur de l’article avait souhaité pointer du doigt plusieurs « faits divers » particulièrement sordides et présentant toujours le même scénario : des courageux qui se rebellent contre l’inacceptable et le paient de leur vie, la plupart du temps dans l’indifférence générale des grands médias.

La dernière exaction en date, lors de la publication de l’article, est l’égorgement du passager d’un bus parisien qui, à 7 h du matin, heure de pointe, avait protesté contre un individu qui voulait monter dans le bus avec une bicyclette. Après avoir demandé à sa victime si elle parlait arabe, il l’a poignardé mortellement à la gorge.

L’audience du procès eut lieu le 10 juin dernier devant la 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris. On constate qu’après la grève des avocats, fortement menacés par la réforme des retraites, après la crise du coronavirus, il importe à cette justice, soi-disant « engorgée » de traiter en priorité les affaires touchant au contrôle de la liberté d’expression. Et tout laisse penser qu’elle veut la peau de Riposte Laïque : le procureur, une jeune femme issue de l’École de la magistrature n’a rien demandé de moins que six mois de prison avec sursis et 10 000 € d’amende contre notre président, Guy Sebag !

Les passages soumis à l’appréciation des juges pour « incitation à la haine » sont les suivants :

« Il est donc fort probable que, comme le disait la mère d’Adrien Pérez, cette affaire confirme que ce sont toujours les mêmes qui tuent nos enfants ». Reprendre le commentaire de la mère d’une victime et émettre une opinion sur la véracité des propos tombe donc sous le coup de la loi !

Nous avons ensuite le passage suivant : « Par contre, aucune démarche n’est entamée contre les porteurs de couteau, musulmans la plupart du temps, qui égorgent nos enfants les uns après les autres, chaque jour  (…) Nos dirigeants désarment les Français, et foutent une paix royale aux musulmans à couteau ». À l’heure où Mélenchon rêve de désarmer la police, pour la rendre « plus sympathique » (ben voyons !), le contrôle des armes à feu est devenu de plus en plus tatillon. Au nom de la lutte contre le terrorisme, la Commission européenne recommande un contrôle accru des détenteurs d’armes à feu. Par contre, silence sur les armes blanches, bien que l’on sache qu’elles sont systématiquement utilisées lors des attaques terroristes perpétrées au nom d’Allah !

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F33658

 

Couteaux et poignards peuvent être librement achetés et détenus, nous dit la loi, même si leur port (et leur transport) doit être justifié par un motif légitime. Sauf que la découverte d’une arme blanche sur un individu ne peut être faite que lors d’une fouille. Or les forces de l’ordre ne peuvent procéder à une fouille que sur réquisition d’un procureur ou dans le cadre d’une enquête judiciaire. Le propos de Lucette Jeanpierre est donc parfaitement exact : ces armes blanches peuvent circuler en toute impunité, alors que se multiplient partout les attaques au couteau. Il y a donc de facto une réelle permissivité pour les armes blanches, et tout citoyen devrait avoir le droit d’avoir une opinion sur le sujet, si l’on admettait l’existence d’un débat démocratique dans ce pays. Hélas, cela ne semble pas vraiment le cas !

https://ripostelaique.com/120-agressions-au-couteau-par-jour-en-france.html

Enfin, le dernier passage, objet du litige, est le suivant : «  Cyrano avait bien raison, dans son dernier édito, d’évoquer la double peine subie par les Français, victimes des agressions musulmanes et de la Sécurité routière ». Un propos qu’il faut resituer dans son contexte : d’une part, on demande aux forces de l’ordre de verbaliser à outrance, notamment pour des excès de vitesse souvent ridicules, et de l’autre on leur donne des consignes, dans certaines zones de non-droit, pour ne pas poursuivre les délinquants, souvent issus de la diversité, au nom d’une « paix sociale » espérée en retour.  Les personnes concernées, souvent des citoyens de la France périphérique, subissent donc la double peine : vaches à lait pour la sécurité routière et victimes toutes désignées de l’insécurité. Or la police est un service public, payé par le peuple. Quoi de plus légitime que de pouvoir donner son avis sur la politique menée en matière de police, lorsqu’elle peine à garantir la protection des gens ?

Bref, il n’y a pas grand-chose à charge dans ce dossier ! L’attaque en justice contre Riposte Laïque pour cet article est d’autant plus grotesque qu’aucune association dite antiraciste n’a cru bon se joindre à la plainte. Or quand une cause est captive, ces associations se privent rarement de tenter d’en profiter ! C’est le ministère public seul, chargé en théorie de défendre les intérêts de la collectivité,  qui a pris l’initiative de cette poursuite !

Il n’y a plus qu’à espérer que les magistrats du siège seront sensibles aux arguments de maître Pichon, qui en sa qualité de conseil, a défendu avec brio Riposte Laïque dans cette affaire.

Mis en délibéré, le jugement sera rendu courant septembre.

Hector Poupon




La Chine a raison de détruire les dômes et minarets des mosquées

On dira ce que l’on voudra mais en Chine, tout n’est pas mauvais ! Pour y être allé deux fois, j’ai pu constater de visu que les Chinois ne faisaient rien en petit, mais toujours en énorme, souvent en majestueux et que notre France est vraiment un petit pays !

Le plus beau du monde certes, mais un petit pays, surtout par la qualité déplorable, ridicule, honteuse, catastrophique de son personnel politique. De ces pseudo-intellectuels qui ânonnent, ne travaillent plus et sont dans la  bien-pensance absolue ! De ces artistes d’aujourd’hui en jeans déchirés, mal rasés, à la pensée insignifiante, imbus d’eux-mêmes, et qui détestent la France et son histoire. J’aime à répéter cette phrase d’André Bercoff : « À force de vouloir entrer dans le moule de la pensée unique, il ne faudra pas s’étonner d’être dans l’unique pensée d’une moule ».

Tout est démesuré en Chine et particulièrement les distances. Ne vous fiez pas aux cartes de Pékin et d’ailleurs, les distances sont trompeuses ! Vous pensez vous déplacer en marchant quelques minutes, mais vous partez pour des heures. Les rues sont démesurément longues, les parcs font plusieurs centaines d’hectares, etc. Les avenues à Pékin sont plus larges que nos plus larges autoroutes de France, et notre sublime jardin des Tuileries serait aussi grand qu’un square si toutefois les Chinois en avait un dans Pékin. Ce qui n’existe pas ! Idem pour Xi’an, ou Shangaï.

Les Chinois ne sont pas des gens très aimables, ils ne sourient que très rarement. Vous pouvez toujours dire bonjour à un conducteur de bus chinois, être très affable, aimable, il restera la plupart du temps de marbre ! Vous êtes un touriste qu’ils respectent, mais vous êtes un étranger. Ils sont un vrai continent, ils sont très nationalistes.

Les Chinois sont un grand peuple, qui a beaucoup souffert, nous avons autrefois apporté notre pierre française à cette souffrance. Peu de Français le savent, mais nous avons détruit, en compagnie des Anglais, leurs palais à Pékin, et particulièrement celui d’été.

Tout cela pour dire que l’étranger, pour un Chinois, c’est toujours le danger.

L’islam est étranger à la Chine ! C’est un envahisseur. Les musulmans de Chine sont turcophones et ont les mêmes attitudes que partout dans le monde ! Une attitude envahissante, imposante, débordante, jamais satisfaite, toujours en demande, et toujours en position de victime.

Nous retrouvons le même genre d’attitude avec les Rohingyas que les idiots utiles occidentaux considèrent comme persécutés, alors même qu’ils furent les ennemis de toujours des Birmans bouddhistes. Leurs origines, leurs coutumes, leur misogynie religieuse, leur langue en font des étrangers ! Ils ont occupé, ont imposé leurs traditions et la charia musulmane ! (Source)

Imaginons le même scénario dans le Sud de la France, en Île-de-France. En fait, inutile de l’imaginer, c’est la réalité dans les faits et avec la complicité de nos dirigeants.

En Chine, le musulman se plie, ou il casse. On aimerait qu’en France, l’islamiste se plie, ou se casse loin de nos terres.

En Chine, les mosquées subissent une tonte un peu rude ! On démolit les minarets, les dômes et on les rend invisibles, plus discrètes. Au pire, on les rase !

https://www.youtube.com/watch?v=gd1OQyy5Xpg

En France, des maires les aident, les subventionnent, leur offrent des terrains avec des baux emphytéotiques aux loyers dérisoires, on les laisse construite des minarets contre une promesse qu’ils ne seront pas utilisés pour des appels à la prière, alors même qu’ils sont déjà équipés d’appareils sonores ! De qui se moque-t-on si ce n’est des Français ?

En Chine, les mosquées sont silencieuses.

En France, elles deviennent hurlantes chaque soir, dans le silence assourdissant des dirigeants politiques comme Macron et autres guignols, comme Castaner, voire des pitres comme Mélenchon.

En Chine, les musulmans connaissent bien les limites, la puissance de l’État chinois et savent que rien ne leur sera pardonné ! Ils se tiennent peinards parce qu’ils savent que personne ne viendra à leurs secours, hormis les minables bobos d’Occident et les idiots utiles de l’Onu et de l’Union européenne. Ce dont se moque la puissante Chine.

En France, les islamistes testent chaque jour les limites de la République, et ils montent chaque jour le curseur du possible ! Toujours, ils invoquent la victimisation, les méchants de l’extrême-droite pour une tranche de jambon déposée devant une mosquée, parlent de victimes musulmanes, et ne protestent jamais, au grand jamais, contre leurs congénères terroristes qui se revendiquent de l’islam et tuent au couteau ou font des attentats ! Jamais aucune condamnation, et toujours de la soumission de la part des Français.

La France n’est pas la Chine en surface, en puissance, en efficacité, mais la France a perdu la pire des qualités : sa croyance en elle, en sa force, son intelligence, sa raison, au profit des envahisseurs. La France attend quoi, pour réagir ? Un homme providentiel, un Bonaparte, un de Gaulle ? Une femme, une Jeanne d’Arc, Olympe de Gouges, Manon Roland, Charlotte Corday ? Qui sont-ils, « ces sauveurs », où sont-ils ?

En Chine, les Chinois refusent de plier, de s’accommoder, ils imposent. En clair, tu t’adaptes, ou tu pars !

En France, c’est tout l’inverse ! Jusqu’à quand ? Marie France Garaud disait « Assez des médiocrités et des nonchalants de l’action. Assez des gestionnaires de la décadence ». Comme Joachim Murat à Saint-Cloud, « foutez-moi tout le monde dehors » en parlant de l’Assemblée des Cinq-Cents. (Source)

Gérard Brazon




Des juges reprochent à une entreprise française d’avoir aidé Al Sissi contre les islamistes !

Double jeu ? Pendant qu’Emmanuel Macron recevait le Maréchal Al Sissi en grande pompe à l’Elysée et affiche une amitié avec le Président égyptien, certains juges semblent vouloir l’impunité pour les terroristes, en engageant des poursuites judiciaires contre une société de cybersurveillance française qui vend du matériel à l’Egypte pour surveiller et détecter les communications des terroristes islamistes.

En pleine période de terrorisme et de menaces pour nos concitoyens, voilà que des juges français se trompent de cible. Au lieu d’arrêter les terroristes islamistes égyptiens réfugiés sur notre sol, dont l’Egypte demande l’extradition, plusieurs magistrats préfèrent enquêter et poursuivre la société Française Nexa Technologies (ex-Amesys), « soupçonnée » d’avoir vendu du matériel de cybersurveillance au régime du président égyptien Al-Sissi, président démocratiquement élu, reçu en grande pompe à l’Elysée par son homologue Emmanuel Macron. C’est le quotidien La Croix qui révèle cette information ce 22 décembre 2017, en tirant à « boulets rouges » sur le régime égyptien, alors que plusieurs milliers de civils égyptiens ont été victimes des attentats perpétrés par les islamistes intégristes de ce pays.

Les journalistes de La Croix écrivent « La société Nexa Technologies, est soupçonnée d’avoir aidé le gouvernement égyptien à traquer ses opposants, ont annoncé vendredi 22 décembre la Fédération Internationale des droits de l’Homme et une source judiciaire. » C’est oublier un peu vite que les opposants en question sont des terroristes et des frères musulmans, qui posent des bombes dans les rues du Caire et font exploser des voitures piégées sur les marchés grand public des villes Egyptiennes.

Les mêmes journalistes du très quotidien catholique La Croix ajoutent « Des juges d’instruction français enquêtent sur la société Nexa Technologies (ex-Amesys), soupçonnée d’avoir vendu du matériel de cybersurveillance au régime du président égyptien Al-Sissi…. ». Depuis quand l’identification et la traque d’islamistes intégristes constituent des délits ? On sombre dans une manipulation du grand public, digne des heures sombres de l’Union Soviétique de Staline et des « procès-épuration » de Prague et de Budapest.

Selon le quotidien La Croix, « cette information judiciaire pour « complicité d’actes de torture et de disparition forcée », confiée en novembre au pôle crimes contre l’humanité à Paris, fait suite à une plainte de la Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme (FIDH) et de la Ligue des droits de l’Homme (LDH)… Précédemment déjà, la société Nexa Technologies, connue alors sous le nom d’Amesys s’est retrouvée au cœur d’une autre enquête pour avoir fourni du matériel similaire à la Libye sous le régime Kadhafi. » Et voilà l’amalgame entre deux pays et deux régimes très différents.

Et La Croix en remet deux couches en écrivant  » En ouvrant une information judiciaire, le parquet de Paris reconnaît la gravité des faits allégués, permettant aux associations de se constituer parties civiles et ouvrant la possibilité à des victimes égyptiennes de se constituer parties civiles et venir témoigner en France », ont relevé la FIDH et la LDH dans un communiqué commun. »

« Cerebro » est un outil de lutte contre le terrorisme Islamique

Appelé « Cerebro », ce programme permet de traquer en temps réel les communications électroniques d’une cible, à partir d’une adresse mail ou d’un numéro de téléphone par exemple. Il s’agit d’une version actualisée de celui vendu en 2007 par Amesys, à l’époque filiale de Bull, à de nombreuses démocraties dans le Monde, mais aussi à des pays se sentant menacés par Daech. Mais, la lutte contre le terrorisme dérange certaines associations, prêtes à n’importe quoi pour peu qu’on parle d’elles dans les médias à grand tirage. Pour preuve cette déclaration de Me Clémence Bectarte, une des avocates de la FIDH, « On sait que l’arme de la surveillance, présentée comme un outil de lutte contre le terrorisme islamiste en Égypte, est en réalité destinée à surveiller les opposants et toutes les voix contestataires ».

La plainte des deux ONG s’appuyait, non pas sur des faits réels constatés en Egypte, mais sur une enquête parue en juillet dans le magazine Télérama, qui relatait la vente, en mars 2014, par d’ex-dirigeants d’Amesys, opérant derrière deux nouvelles entités, d’« un système d’écoutes à 10 millions d’euros pour lutter – officiellement – contre les Frères musulmans, l’opposition islamiste en Égypte ».

Ainsi, on reproche à une entreprise Française d’avoir vendu « Cerebro », très certainement avec l’aval du ministère de la Défense Nationale (ce qui est la règle pour ce type de matériel sensible), en oubliant que la même entreprise a contribué à la lutte contre le terrorisme, donc à la sécurité des Français et de notre territoire. Et, occasionnellement, cette société a allégé le déficit commercial de la France, en faisant rentrer des devises. Au moment où des dizaines de millions de Français se sentent menacés par les terroristes venus de pays étrangers, cherchez l’erreur….

Francis GRUZELLE
Carte de Presse 55411
Lire aussi ces articles qui constituent un complément d’information :

http://ripostelaique.com/ardeche-le-maire-dannonay-interdit-lislamiste-integriste-omar-erkat.html

http://ripostelaique.com/la-caf-3e-lieu-saint-de-lislam.html

http://www.dna.fr/faits-divers/2013/03/09/djihad-la-filiere-francaise

https://lemuslimpost.com/horaires-priere-la-wantzenau-67.html

http://ripostelaique.com/exclusif-coup-de-balai-au-siege-de-la-police-parisienne-falcone-vire.html

http://ripostelaique.com/migrants-lardeche-francis-gruzelle-denonce-mensonges-de-letat.html

http://ripostelaique.com/exclusif-orphelinats-galere-de-noel-enfants-places.html

http://ripostelaique.com/conditions-de-travail-prehistorique-a-grotte-chauvet.html

http://ripostelaique.com/france-quil-manque-plus-a-nos-politiques.html

http://ripostelaique.com/valence-quatre-spahis-protegeaient-mosquee-attaques-voiture-folle.html

http://ripostelaique.com/tantonville-les-migrants-arrivent-dans-le-chateau-cazeneuve-a-gagne.html




« Jacquerie » contre l’invasion migratoire en Ardèche ce 26 novembre

L’Ardèche n’a pas vocation à accueillir toute la misère du monde. D’où cette « Jacquerie » anti-migrants » en Ardèche ce 26 novembre

europeinvasionPeu de médias, à l’exception de Résistance Républicaine, de Riposte Laïque et de blastingnews.com ont relaté cette Colère en Ardèche, département submergé par le chômage et les migrants . A l’évidence, l’initiative de certains élus locaux, conduits par l’élu de Viviers Alain Barnier, dérange. Ils osent organiser un mouvement de protestation « anti-migrants » ce samedi 26 novembre. Dans une Ardèche socialiste, qui se plait à inviter régulièrement François Hollande, Manu Valls, R2 D2 Cazeneuve, Emmanuel Macron, ils osent convier Mohammed BEN AMMAR (Consultant-formateur, ex délégué syndical C.G.T enseignement-formation. Docteur en science politique. Diplômé en 3e cycle en Anthropologie Sociale et en Relations Internationales), – Renaud CAMUS (Ecrivain et précurseur de la théorie du grand remplacement), le – Collectif Citoyen de la commune d’ALLEX (26), – Pierre CASSEN (Riposte Laïque et Co-instigateur du mouvement « sauvons notre Pays »),  Sébastien JALLAMION (Brigadier-Chef Police Nationale et président de l’association ANDELE), – Richard ROUDIER (président de la Ligue Du Midi et Co-instigateur du mouvement « sauvons notre Pays »), – Serge PETIT-DEMANGE (Président fondateur du mouvement « RENAISSANCE de la RÉPUBLIQUE FRANÇAISE », – Christine TASIN (Résistance Républicaine et Co-instigatrice du mouvement « sauvons notre Pays »). 

av-collard-barnier-2L’organisateur Alain Barnier, élu à Viviers, est proche du député Gilbert Collard, alerté à plusieurs reprises sur la situation des migrants en Ardèche

Dans ce contexte de grogne Ardéchois, Alain Barnier assure : « D’autres intervenants seront dévoilés dans la journée de samedi. Des dirigeants de partis politiques et d’associations viendront également apporter leur soutien à titre personnel. Cette troisième action est mise en place pour dénoncer et combattre l’arrivée imposée d’illégaux en Ardèche, mais aussi sur toutes les autres communes de France. Nous en avons déjà 206 en Ardèche, et d’autres sont encore prévus pour le mois de novembre.

« Pendant ce temps, l’état a laissé mourir 327 SDF depuis le début de l’année 2016, sans que nos bienpensants et moralisateurs en tous genres ne leurs apportent la moindre assistance en prétextant qu’il n’y a plus d’argent, ni de logements vacants ! Un véritable déni de démocratie de surcroît pour les citoyens, et un camouflet cinglant pour les élus de la république que vous avez mis en place afin de vous représenter. Le gouvernement et les préfectures font fi de leurs fonctions en mettant ces clandestins chez nous et avec notre argent. Nous exigeons un référendum et un retour à la frontière pour les illégaux…

« Suite aux musellements orchestrés par la préfecture de l’Ardèche et d’autres préfectures au niveau national, notre mouvement a choisi de communiquer le lieu et l’heure exacte au dernier moment. Ceci est fait pour contrer ce constat anti démocratique, et perturber le regroupement des fascistes appelés à tort « antifas » qui ont la bienveillance des préfectures et du gouvernement en place. Ardéchoises et Ardéchois, c’est votre terre, votre avenir et devenir comme celui de votre descendance qui est en jeu !  »

 
Quelques médias indépendants du pouvoir politique ont osé un comparatif qui irrite le Préfet de l’Ardèche. Ainsi, dans on article de ce vendredi, le site d’info en ligne blastingnews.com , sous le titre Colère en Ardèche, département submergé par le chômage et les migrants , ose comparer la désastreuse situation de l’emploi en Ardèche et A l’évidence et le déferlement de migrants, alors que les chômeurs attendaient l’arrivée d’entreprises et d’emplois. Beaucoup d’Ardéchois se sentent doublement trahis par des responsables politiques incapables, incompétents, tiers-mondistes.
 
Francis GRUZELLE

Carte de Presse 55411

Lire aussi ces articles qui constituent un complément d’information :

http://ripostelaique.com/exclusif-cazeneuve-exile-des-meneurs-policiers-en-nouvelle-caledonie.html

http://ripostelaique.com/ardeche-le-maire-dannonay-interdit-lislamiste-integriste-omar-erkat.html

http://ripostelaique.com/exclusif-orphelinats-galere-de-noel-enfants-places.html

http://ripostelaique.com/migrants-lardeche-francis-gruzelle-denonce-mensonges-de-letat.html

http://ripostelaique.com/exclusif-la-mort-en-direct-de-reem-hassan-assassinee-par-daech-trahie-par-la-france-et-les-usa.html

http://ripostelaique.com/insecticides-degelee-royal-foll.html

http://ripostelaique.com/presidentielles-2017-fn-carottes-cuites.html

http://ripostelaique.com/exclusif-orphelinats-galere-de-noel-enfants-places.html