1

Bayonne : le pitoyable communiqué politiquement correct de Marine

Je vais encore me faire des amis chez les amoureux de Marine Le Pen, chez les en transits du LR, les transis du Rassemblement National, mais qu’est-ce que les élus avaient besoin de faire des communiqués dignes de partis bien-pensants ? 

Certes, Marine Le Pen voulait sans doute être la première ! Mais une fois fait, ne pouvait-elle pas argumenter, se demander pourquoi les médias ont été si prompts à divulguer la photo de l’auteur dans la presse, à donner son nom, son prénom, l’adresse du village, interviewer le maire de celui-ci, et sans doute examiner le fond des poubelles de ce vieillard de 84 ans qui, manifestement, a pété les plombs. 

Cela n’excuse en rien l’acte de ce monsieur qui, clairement, nuit au combat patriote contre l’islamisation de notre pays, compte tenu de la mentalité politique de ceux qui nous dirigent !

Les hyènes médiatiques se pourlèchent les babines! Ils ont enfin, depuis l’affaire Merah, le « terroriste » d’extrême droite, celui qu’un moment donné, certains journalistes espéraient du fond de leurs âmes de gauchistes !

Bon c’est vrai, il n’a plus trop de cheveux, il n’est pas trop vaillant, on ne sait pas encore s’il a les yeux bleus, mais on sait qu’il a participé aux élections sous l’étiquette Front National ! On le tient, le misérable, on ne le lâche plus ! 

Est-ce que ce monsieur était marié, père de famille, grand-père vu son grand âge ? A-t-on songé à la famille, aux enfants et petits- enfants ? Non, sûrement pas… Pas d’importance, car chez les gauchistes, on est forcément « fascistes » de père en fils, comme on est esclavagistes ou colonialistes de famille !

Quand on connaît les précautions que la presse prend pour donner les noms, les prénoms, les lieux de vie, quand il s’agit de parler d’un déséquilibré islamique, on est en droit de s’étonner de cet étalage d’informations qui nous démontre qu’en France, s’appeler Louis ou Martin vous assure une plus grande reconnaissance que de s’appeler Abdelkader ou Merah !

La magie de la bien-pensance et du politiquement correct ! D’où ma remarque sur le Rassemblement National qui s’est précipité, comme tous les autres, sur le vieillard quelque peu dérangé qui, au fond, ne risque plus grand chose !

Que dit Zemmour là-dessus ? La même chose que ce que nous pensons à Riposte Laïque !

#Zemmour : « Quand on tue au nom d’Allah, cela n’a rien à voir avec l’islam. Quand on blesse deux musulmans, on cherche les coupables » (Source)

Image

Que dit le RN ? « L’attentat commis contre la mosquée à Bayonne est un acte inqualifiable que je condamne avec la plus grande fermeté. Il va à l’encontre de mes valeurs et de celles portées par notre mouvement et il doit être traité avec la sévérité la plus totale. »

On retrouve les même clefs, les mêmes éléments de langage, comme on dit en politique, chez l’ensemble des élus RN de France ! La consigne est bien passée ! Même Julien Odoul est prié d’avaler son chapeau, de se faire traiter de faux-cul, d’hypocrite, sur les réseaux par les islamo-collabos et les islamo-gauchistes !

C’était pourtant l’occasion rêvée de faire remarquer ce deux poids/ deux mesures dans les médias ! C’est donc avec un grand plaisir que j’ai pu entendre de la bouche d’André Berkoff, sur Sud-Radio, cette réflexion de bon sens ! La presse se moque bien de tenir la balance de l’information équilibrée, elle se réjouit et pèse de tout son poids du côté de ceux qu’elle déteste ! 

Oui, le Rassemblement National est en bonne voie ! Il désarme, se rend, abandonne la lutte et se transforme peu à peu en parti politique comme tous les autres ! Bien-pensant et bien lisse !

Va-t-il profiter de cet aspect rassurant pour les pigeons, les bonnes âmes, la mère de famille au foyer de 50 ans, le bourgeois de Neuilly ou des quartiers chics, le bobo du 18e et d’ailleurs ? Je ne le crois pas ! 

Va-t-il conquérir les cœurs des banlieues, les ouvriers dans les usines, les chômeurs et les misérables qui cherchent leur pitance dans les poubelles des supermarchés ? Je ne le crois pas non plus !

Pour les conquérir, le Rassemblement National devra faire le grand écart entre les priorités des uns et la peur des autres !

Entre le déclassement redouté des uns, ceux qui ont peur de sombrer dans la misère, et la peur que le RN a de choquer en affirmant que ce déclassement est une résultante, et que l’immigration et son corollaire l’islam, en sont une des causes principales !

Entre la peur de dire que la France ressemble de moins en moins à celle de nos parents, et celle de se faire traiter de racistes et d’islamophobes ! 

En conséquence, le RN doit parler vrai, rechercher et trouver des alliances avec d’autres partis, et construire un programme commun de droite nationale, pour espérer un jour avoir des résultats dignes de Matteo Salvini qui lui, en Italie, n’hésite pas à s’allier !  Bref, se vouloir volontaire plutôt que bien-pensant. 

Gérard Brazon

 

 




Bravo à Dupont-Aignan, qui a bien mouché Moix, Angot et les roquets de Ruquier…

J’ai fait l’effort d’écouter le débat d’ « On n’est pas couché » pour écrire cet article. Je n’écoute plus cette émission depuis le départ d’Éric Zemmour, c’est tout dire ! Dès qu’il arrive, Nicolas Dupont Aignan est pris à partie par l’inénarrable donneur de leçon Yann Moix.

Vous êtes gaulliste dit-il à Dupont Aignan et pourtant, le Front National a eu des gens qui ont participé à l’attentat du Petit-Clamart. Dupont-Aignan a répondu sur le temporel en disant qu’il ne fallait pas regarder 50 ans en arrière, et pourtant, il aurait pu rappeler la francisque de François Mitterrand et son serment de fidélité à Philippe Pétain, sa carte de résistant en novembre 1943 soit 7 mois avant le débarquement sur les plages de Normandie. Il aurait pu rappeler que le père de Lionel Jospin et celui de François Hollande furent des militants d’extrême droite et de manière générale, les complicités des communistes et des radicaux socialistes avec les nazis, au moins pour les communistes jusqu’en juin 1941, et j’en passe… Disons qu’il a été gentil !

« J’estime que notre pays est colonisé (…) économiquement, religieusement et migratoirement par les migrants qui arrivent sur notre sol » dit Nicolas Dupont Aignan et la réponse est, les colons sont les puissants, donc vous dites que les « migrants » sont puissants, il aurait été facile de répondre sur la puissance des salafistes et leur colonisation des banlieues, la pression de l’islam sur la société, etc.

Le peuple français a aussi le droit d’être libre en réponse à une invitée africaine Angélique Kidjo, chanteuse de son état, et donc grande « spécialiste » de la géopolitique, qui conteste que de Gaulle donna l’indépendance aux colonies africaines ! Il est vrai qu’elle venait juste de naître ! 

Pour cette dame, le mot colonisé ne doit pas être utilisé car il recouvre la douleur des peuples africains. Encore un mot interdit ! Un de plus ! Colonisé, raciste, noir, arabe, de souche, traite des blancs, et toute une série de mot qui doivent être bannis de notre vocabulaire de blancs, et uniquement par des patriotes blancs et Français de souche ! Comment ne pas être d’accord avec la pensée globale de NDA, pour revendiquer au peuple le simple droit de voter comme bon lui semble, de disposer de lui-même sans être traité de raciste, d’ancien colonisateur, de vouloir contrôler ses frontières, de choisir qui l’on veut chez soi, etc.

Alors nous avons eu droit à des réparties idiotes de Laurent Ruquier du style « Alors avec Marine Le Pen il n’y aurait plus d’attentats » ! A ce moment-là, on sent que l’étau va se resserrer. Les chiens de la meute vont aboyer. Jean Benguigui se lance et demande des explications sur ce que veut dire « migratoirement »? Il faut lui expliquer que chaque année, c’est la population d’une ville comme Bordeaux qui entre en France, que cela coûte des milliards aux Français en même temps que les APL ont baissé, que la CSG a augmenté, et que l’on peut considérer que cela suffit ! A-t-il compris ?

Vient la mégère Angot qui fait le chantage aux esclaves vendus en Libye, que c’est l’enfer et reproche à NDA son indifférence ! Cela aurait pu marcher mais NDA rappelle les origines de cet enfer à travers la décision de Nicolas Sarkozy de bombarder l’armée de Kadhafi sous le parrainage de Bernard Henri Lévy, secondé en cela par Alain Juppé. Eux sont les responsables de l’enfer, ce que refuse d’entendre Angot.

C’est curieux ces rappels à l’histoire quand cela concerne les adhérents au Front National et leurs actes supposés, et l’oubli quand cela concerne des faits avérés qui n’ont pas cinquante ans d’âge !

NDA a raison de dire que les ONG doivent ramener les migrants en Libye et doivent cesser d’être les complices des passeurs ! Rappelons que pour l’Aquarius, le passage a coûté 3500 € par migrant, et que le voyage n’a pas été aussi pénible qu’il a été raconté par les médias !  

Le calcul est simple pour le passager, il sait qu’il va pouvoir s’installer et rembourser avec les aides sociales le prêt qu’il a contracté envers sa famille et aussi, grâce au regroupement familial et à l’envoi de fonds qu’il va percevoir pour un petit boulot au noir, donné par des entreprises peu regardantes !

Et puis ce public pitoyable qui applaudit toutes les déclarations anti NDA !  C’est à vomir alors même qu’il se bat comme un beau diable et explique avec justesse ses points de vue.

Il rappelle à juste titre que l’indépendance africaine a 60 ans à cette Angélique Kidjo, qui lui coupe la parole, déclare qu’il est un menteur et qu’elle ne le croit pas. A se demander ce qu’elle fait là ! Ah oui promouvoir son disque et gagner du fric en France ! Il affirme à juste raison, que c’est aux Africains de se battre dans leurs pays. Plutôt que de fuir aurais-je rajouté.  La meute se rapproche !

Le grand veneur Laurent Ruquier en oublie son rôle, et il se délite en affirmant qu’ « il faut attendre 25 minutes (…) et vous êtes pire que madame Le Pen ! ». […] Il agresse littéralement Dupont Aignan, perd le contrôle de son émission, devient le Fouquier-Tinville, juge, et va jusqu’à faire des rapprochements indignes avec la famille Le Pen, alors qu’il refuse de recevoir l’un de ses membres.

Nicolas Dupont Aignan ne baisse pas les bras, il continue son combat, pas même un affolement visible, pas même une goutte de sueur au front ! Il continue et fait remarquer le monde dans lequel vivent ces gens qui l’entourent, qui l’agressent, qu’ils ne vivent décidément pas dans la vraie vie.

Un romancier, une chanteuse, un acteur, des chroniqueurs, tous vivant très bien de leurs métiers n’ont manifestement aucune idée du monde dans lequel vivent les Français !

Ils sont caricaturaux, se moquent. Ils ricanent même des coalitions politiques en Italie, en Autriche, et des résultats électoraux comme ceux de la Hongrie ! Ils mangent de la brioche, ne prennent même plus la peine de se raser pour certains, tant le respect d’eux-mêmes serait conservateur, voire réactionnaire sans doute. Affligeante démonstration d’une pseudo élite qui croit bien penser, se veut à la pointe, et s’en mordra les doigts. 

Ils se gaussent et feignent parfois la colère, lèvent les yeux au ciel, s’échangent des sourires complices, et refusent de regarder en bas, les sans dent, les misérables.

Ils sont pour le partage bien sûr, pour la générosité, pour l’accueil des clandestins, pour que les portes soient et restent ouvertes, mais poussez-les un peu dans leur retranchement, et on voit que s’ils sont pour les clandestins, c’est surtout à la condition qu’ils soient loin de chez eux, du moins pas en bas de leurs immeubles, ni de tentes devant leurs maisons, et surtout…  que ce soit l’Etat qui paie !

Cette écoute m’a été pénible je dois le dire. Voir un homme agressé de cette manière m’a vraiment choqué ! Je reconnais que cet homme a des tripes, du mental et qu’il a mené un combat que ses adversaires ne méritaient pas, car ils n’écoutaient pas ! Ils se sont montrés indignes !

J’espère ne pas avoir à écouter de nouveau cette émission fort minable. Elle fut voulue dès l’origine, comme une mise à mort de l’invité ! Je suis ravi qu’il s’en soit bien tiré et je félicite Nicolas Dupont Aignan d’avoir su tenir tête à ces hyènes assoiffées, et même d’en avoir mis ko quelques-unes !

Gérard Brazon (Libre Expression).




Occupation et fournée, ces mots interdits aux dirigeants du FN

fourestfourneeLe Front National est un corps vivant ou les apports récents et anciens se mêlent peu à peu, lentement mais sûrement, suivant les sensibilités des régions de France. Il est précieux et important pour notre avenir de Français.

Ils forment ce nouveau parti voulu par Marine Le Pen. Un Parti politique de gouvernement. Un parti qui permettra à Marine Le Pen de prendre le pouvoir. De nous rendre notre indépendance et notre souveraineté. Dans le département du 92, on appelle ces nouveaux militants, « les enfants de la Marine« .

Ce parti nouvelle formule qui semble agacer les journalistes, les observateurs politiques, les associatifs de type UEJF, SOS racisme et parfois même dit-on, les anciens de la vieille garde, est devenu l’espoir de beaucoup de patriotes. Une espérance s’alliant trop souvent avec la douleur de voir ce beau pays s’enfoncer avec la complicité des européistes de tous poils et des collabos du système politique d’aujourd’hui.

La douleur n’est pas un vain mot, un mot exagéré, un mot déviant, un mot de trop. Cette situation que nous vivons tous, est en effet, la plus souvent douloureuse pour tous ceux qui aiment leur pays, leur Nation et la liberté d’expression.

Alors, c’est avec étonnement d’abord, de la grogne ensuite, et de la tristesse finalement que je constate et vois les chiens hargneux s’acharner encore et encore, sur une sortie de Jean Marie Le Pen. Ah, cette hargne des chiens médiatiques. Les dents plantées sur le propos dit « antisémite ». Et pourtant…

On tue des chrétiens et des juifs partout dans le monde mais point d’antisémitisme là dedans. Que nenni !

Simple dérive de sectes religieuses qui n’ont rien à voir, ni de prés, ni de loin avec l’islam qui n’est pas, par définition antisémite comme chacun le sait. D’ailleurs le mot « fournée » n’existe pas dans le Coran ! Le FN c’est sûrement plus important pour l’ouverture des 20h. Effarant !

C’est donc avec un certain dégoût que je regarde ces prétendus journalistes qui s’arrachent le mot qu’ils voudraient fatal. Combien de fois les ai-je vu s’agglutiner autour du « vieux », dans l’espoir d’enregistrer le mot fatal. Le mot de travers, le mot de trop. Là, en fin d’interview pour son blog, il livre le mot « fournée ». Mon dieu, quelle horreur nous disent-ils ne voyant pas le miroir qui les reflète. « Miroir, Ô mon miroir, ne suis-je pas le plus beau dans cette orgie d’ignobles bêtises énumérées ?

Des journalistes et autres associatifs définissent le mot « fournée » comme étant un mot antisémite. Un mot de plus ! Comme « détail » bien sûr, « collaboration », mais aussi, « occupation » pour Marine Le Pen. Affligeant.

Un mot de plus à retirer de notre vocabulaire en urgence ? Sous peine d’être accusé d’antisémitisme à l’heure où des juifs se font assassiner par des djihadistes « Français » en France et en Belgique. Pitoyable renversement des priorités. Cette société politique et médiatique devient infernale et indigne. 

D’autres sont allés voir la définition du mot fournée. Ils y ont trouvé le boulanger et son pain qu’il a enfourné dans un four à pains. Que va dire ce boulanger désormais pour expliquer son geste professionnel.

Ils ont trouvé que c’était également un groupe de personnes. Bien entendu, les chiens n’ont voulu voir que la racine de « fournée », traduit par «  »four » et donc,  naturellement dans leurs esprits à peine tordus, par « crématoire » et donc camp de concentration aboutissant au point Godwin qu’est le nazisme. Affolante et pitoyable réflexion.

Depuis 1986, ils attendaient ça, et ils ont enfin un mot qui est censé tuer un FN devenant dangereux pour l’intelligentsia et les européistes. Ils vont pouvoir au minimum le remâcher et distiller pendant les trente prochaines années, y compris au-delà de la mort probable du « vieux ».

Tout doucement, nous nous orientons vers des mots interdits suivant que soyez issus du Front National, ou de la bien-pensance.

Les censeurs du politiquement correct dictent à la masse des Français, le nouveau vocabulaire, les nouveaux sens, la novlangue. Vous dites tel mot et, en fonction de ce vous êtes, ce que vous représentez, vous êtes du bon… ou du mauvais côté de la barrière. Vous êtes un gentil ou un méchant. Souvenez-vous de cette morale de La Fontaine: Selon que vous serez puissant ou misérable, Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir.

Le Front National est le misérable aujourd’hui d’après nos chiens de garde de la pensée correcte. Demain, il se pourrait que les choses changent. Que les noirs d’aujourd’hui, puissent devenir les blancs de demain. Les chiens en bavent de rage. Ils savent que leurs jeux infâmes seraient terminés. Alors, enragés, ils mordent et ils aboient.

Que penser de ce journaliste dénommé Bouleau sur TF1 qui s’était signalé par sa triste interview de Poutine et qui sans aucune pondération, ni mesure parle de « dérapage antisémite ». Rien que ça. Mazette.

Pour autant et très franchement, je suis agacé par ces attaques tout autant que par la raison de ces attaques. J’approuve totalement Marine Le Pen. Un homme fût-il le créateur du FN ne peut pas dire n’importe quoi, non pas parce qu’il lui serait interdit d’utiliser son vocabulaire, qu’il a bien plus riche de par sa culture que celui des minables moineaux qui picorent dans la cour médiatique, mais simplement parce qu’il devrait savoir que rien, ni même une mimique, ne lui sera pardonné si ce n’est exploité.

Plutôt que « fournée » il aurait pu dire « une autre fois », dans « une autre émission », « prochainement », etc. Que dire aussi de cette « journaliste » boutefeu qui prend du plaisir à l’entendre, voire semble l’encourager ?

J’ai entendu et vu la vidéo. Rien de transcendant. Rien de choquant. Mais la dimension du personnage, son historique judiciaire, les chiens de garde postés partout, l’intelligence et la connaissance du « vieux » de ces réalités, auraient dû inciter Jean Marie Le Pen à la prudence si ce n’est celle de la politique.

« Faute politique » a dit Marine Le Pen. En effet, c’est est une. Le « vieux » n’a pas apprécié ce jugement. Est-ce qu’il y aura des conséquences graves, outre un orgueil blessé ? Voudra-t-il faire payer à sa fille ce jugement mérité ? Je ne le crois pas, en fait je l’espère véritablement. Quoi qu’il en soit, il aurait dû être bien plus prudent eu égard à l’immense travail de sa fille Marine, celui de chaque militant sur le terrain, celui de chaque tête de liste aux Municipales et aux Européennes, celui de chaque colistier engagé dans ces aventures et qui souvent y ont laissé des plumes.

Le Front National sait aujourd’hui, plus qu’hier, chaque militant le sait: il y a des mots interdits. Des mots simples, des mots sans envergure, des mots innocents, des mots sans violence qui, par la magie noire des tenants du politiquement correct, deviennent des mots tueurs. Pauvres militants du FN et de la Résistance en général. J’ai une pensée pour Pierre Cassen et Pascal Hilout qui subissent la vindicte associative de la bien-pensance.

Alors on peut contester, gémir, râler, suffoquer de colère, se réclamer des droits à la libre parole, sans contrainte. On peut réclamer la libre circulation des mots, la libération de l’expression, soulever l’étendard de la liberté de circulation des mots en France, il faut savoir, une bonne fois pour toutes, que pour une catégorie de Français, les plus révoltés, les plus patriotes, il y a des mots qui sont enchaînés.

Des mots emprisonnés derrière les murs de la bien-pensance, et que chaque mot interdit qui voudrait s’échapper sur un blog, un livre, une lettre, un article, une déclaration sera poursuivi par les chiens de garde. Car à ces mots interdits, s’ajoute les sens cachés que seuls les érudits, les initiés de la pensée correcte, connaissent.

Ainsi va du mot « fournée » qui jusqu’ici, pour le simple Français lambda, voulait dire un ensemble de baguettes sorti du four et mis à la vente. Car mettre du pain au four, s’appelle une enfournée. Fournée c’est aussi comme dit plus haut, une réunion de plusieurs personnes pour une action. Le mot était un mot interdit, lourd d’un sens caché et secret… et donc personne ne le savait.

Qu’en sera-t-il demain du mot « fourrer ». Est-ce que je pourrai fourrer à pleine bouche, un pain au chocolat ? Fourrer ma langue dans un pot de confiture ? Certes, ce n’est pas élégant mais il y a des tas d’autres raisons pour fourrer sa langue quelque part. Est-ce que le pâtissier pourra fourrer une religieuse demain ? Ce sera en fonction de la bien-pensance, ces nouveaux dictateurs des mots qui veulent notre bonheur de gré ou de force, sous sédatif si possible, en attendant la lobotomisation pour les plus récalcitrants.

Gérard Brazon (Le Blog – Puteaux-Libre)




La bien pensance veut en finir avec F.Desouche pour mieux museler ensuite la presse Internet !

Il nous manque une réédition des Guignols de l’info tels qu’on a pu les apprécier dans les années 90, du temps où Canal plus séduisait, avec Nulle Part Ailleurs,  par sa liberté de parole et ses absences d’interdits ! Je n’ose imaginer le régal qu’il y aurait à voir pasticher les journalistes et hommes politiques qui, utilisant le prétexte de l’attentat d’Oslo, voudraient voir interdire tout ce qui ne pense pas comme eux et notamment les sites et blogs qui ne suivent pas le politiquement correct. Or, le plus traîné dans la boue de ces derniers, le plus cité, le plus  menacé dans cette chasse à la fachosphère, ou à la reacosphère, est, sans conteste, celui de F Desouche. Les reportages télé se multiplient, peu bienveillants, des plaintes leur tombent dessus, la chasse est lancée…
Alors la moindre des solidarités, bien sûr, est de soutenir un des sites les plus actifs de la Résistance à la pensée unique, et peu importe que nous ayons des différences et des divergences. Peu importe que ce site ne soutienne pas nos manifestations et peu importe que nous ne partagions pas le fait qu’il laisse passer des commentaires (une minorité) que la cause gagnerait à ce qu’ils soient effacés. L’important est ailleurs.
L’important est que les hyènes de la bien-pensance cherchent à éradiquer toute parole libre, sur le net (et ailleurs, on n’épiloguera pas sur le ridicule de Harlem Désir sommant Copé d’interdire la Droite Populaire, pour crime d’apéro saucisson vin rouge) et surtout celle des « anti islam « et « anti immigration ». Bien sûr, Riposte laïque est visé et amalgamé (comme c’est commode !) avec l’extrême droite, dans des articles du Monde, du Point et de quelques autres, mais il est plus difficile d’en demander l’interdiction, puisque les commentaires des lecteurs en ligne n’y sont pas possibles, ce qui ne laisse aux censeurs que nos articles à se mettre sur la dent… Et comme nous ne sommes ni racistes ni xénophobes, leur tâche est difficile ! Cela n’empêche pas les maîtres-censeurs de chercher à nous atteindre au porte-monnaie, puisque la LDH a déposé une plainte étonnamment instruite contre deux de nos rédacteurs, et que le Mrap, la Licra et une association islamiste se portent partie civile, pour mieux tenter de nous asphyxier financièrement. Cela n’empêche pas davantage un Joffrin de faire des amalgames incroyables, en attribuant, dans l’édito du Nouvel Observateur, les termes « rats » ou « blattes » à Riposte Laïque, F.Desouche et au Bloc Identitaire !
L’important est aussi que F.Desouche, associé, à tort ou à raison, avec le FN (que ce soit dit par ses contempteurs ne prouve d’ailleurs pas que ce soit vrai, puisque certains n’hésitent pas à dire la même chose de nous et que nous sommes bien placés pour savoir que nous avons une indépendance totale et ne roulons pour aucun parti politique) soit utilisé pour tenter de salir Marine le Pen et donc pervertir le jeu électoral de 2012. L ‘attentat d’Oslo tombe bien pour essayer de ramener dans les rets des gôchistes les Français moyens frileux qui auraient été quelque peu tentés par le vote FN… Et cela aussi ce n’est pas acceptable. Que le débat et l’argumentation fassent rage, c’est normal, c’est plus que souhaitable, et il faut absolument que les Français connaissent parfaitement les programmes des futurs candidats à la présidentielle. Mais que l’on cherche à modifier leurs votes en jouant sur les peurs, les reductio ad Hitlerum, les diffamations et autres amalgames n’est absolument pas tolérable. C’est la liberté d’expression qui est en danger. C’est la démocratie qui est en danger. C’est Internet qui est en danger. C’est la liberté tout court qui est en danger.
C’est pourquoi nous avons tous le devoir de  soutenir F.Desouche, que nous le lisions ou pas, que nous l’aimions ou pas, afin que le poids des protestations effraie les apprentis-censeurs et que cessent ces intolérables sous-entendus, quand il ne s’agit pas d’accusations, faisant de F.Desouche un des sites susceptibles d’inspirer des Breivik en puissance !
En effet,  F.Desouche effectue, comme Riposte laïque, un travail essentiel sur le net, qui permet à chacun de savoir ce qui se passe vraiment dans notre pays et que les medias officiels veulent nous cacher avec la complicité des politiques. La spécificité de F.Desouche c’est qu’ils ont un réseau d’informateurs remarquable qui leur permet de mettre en ligne avant pratiquement tout le monde tous les faits qui montrent à quel point notre pays, notre souveraineté, notre indépendance, notre culture et notre civilisation sont en danger. Pas d’analyse, des faits, seulement des faits dont personne ne parle dans les medias officiels. F.Desouche est vraiment une source d’information indispensable et un symbole très fort  de la révolution que représente Internet. Mais ce que la bien-pensance ne pardonne pas à F.Desouche, c’est surtout son taux de fréquentation, qui représente un terrible camouflet pour elle. Le net est en effet  (pour encore combien de temps ?), le seul espace qui permette l’information, toute l’information, en toute transparence, à tel point que nos élites cherchent à l’encadrer au point de le faire disparaître, c’est d’ailleurs ce que fait Sarkozy qui a nommé la Licra pour surveiller Internet  et a confié au Cran la gestion d’un Observatoire du racisme ! Quant à la  Commission Européenne qui vient de mettre en place « un système d’alerte contre les menaces représentées par différentes formes de radicalisation « … on se doute bien que les sites et blogs des républicains, souverainistes et autres islamophobes sont visés !
Ils vont tenter, c’est évident, de les faire fermer, les uns après les autres, en commençant par celui qui s’expose le plus à cause des commentaires, pas toujours modérés, de ses lecteurs, qui ne sont pas tous des anges. Ensuite, ils s’attaqueront à Novopress, au Bloc Identitaire, à Riposte laïque et à Résistance républicaine, au Causeur… ils réussiront à faire disparaître des ondes les Zemmour, Rioufol et autres Brunet et il leur restera une presse et un net aseptisés, sans qu’une seule mèche de cheveux ne dépasse du voile du politiquement correct, passé sous les fourches caudines du Mrap, de Sos racisme, du Cran, de la LDH ou de la Licra …
Quel bel avenir en perspective, les nostalgiques de l’Union soviétique vont se sentir revivre !
Il n’y a pas de Sibérie en France. Où vont-ils nous déporter pour être sûrs de nous faire taire ?
Christine Tasin
Résistance républicaine