1

Philippe Martinez, leader maximo de la CGT, fait honte aux Français

Le passe sanitaire est une ineptie. De plus en plus de restaurateurs évitent d’ailleurs de le demander à l’entrée de leurs restaurants, et bien des policiers ne tentent même pas de faire des contrôles qu’ils savent scandaleux.

Si on avait cru sur parole la CGT et son inénarrable chef de moutons déguisés en meute, nous aurions dû connaître une révolte à défaut d’une révolution sociale. Mais nous savons bien ce que valent les syndicats en général (CFDT, CGC, CFTC, FO, UNSA) et particulièrement la CGT et son moustachu en yaourt de Benito Martinez.

Grandes gueules et petits bras, révolutionnaires en carton pâtes, aussi fort qu’une vache qui rit et surtout, représentants de l’islamo-gauchisme.

« Certains comptaient sur la CGT de Philippe Martinez pour faire plier le pouvoir, afin d’ôter cette absurdité de passe sanitaire nous disent les réseaux sociaux » Les « certains » se sont plantés comme d’habitude.  Rappelons-nous l’affaire les gilets jaunes historiques insultés par la CGT au début, et qui sur ordre, a pénétré le mouvement apolitique pour le dévoyer de l’intérieur.

La grande gueule stalinienne avait averti dans Le Parisien que « La CGT est contre le passe sanitaire », il avait même annoncé une mobilisation à venir début octobre. Cela a fait très peur aux entreprises, au gouvernement de Castex et à son guignol véranesque et aussi à l’Elysée. Macron était terrorisé. Je plaisante bien sûr. Nous sommes le 3 novembre 2021 et toujours rien !

Est-ce que les militants lobotomisés de la CGT savent que Philippe Martinez était pour la vaccination obligatoire. Il est sans doute ravi que Pfizer se fasse des milliards de bénéfices aux USA sur l’épaule des Français. (Source)

Martinez fait partie de cette clique au pouvoir, de cette fausse opposition, de ces vrais collabos du patronat qui utilisent l’immigration pour faire baisser les salaires au nom de l’humanisme pour les autres, au détriment des Français.

Sur un autre sujet, sur Gérard Leclerc, un autre tartuffe qui sévit sur CNew, qui nous explique comment il faut accepter la diversité, le « vivre ensemble », les cultures venues d’ailleurs, et donc considère que les propos négatifs émis sur Trappes et sur son maire islamo-gauchiste sont indignes. L’excellente Charlotte d’Ornellas le remet vite fait à sa place de bobo dégoulinant de moraline, et lui fait ravaler sa bave haineuse sur les patriotes en lui expliquant qu’il devrait être le premier à montrer l’exemple en allant vivre à Trappes.

 

Je ferai d’ailleurs la même remarque pour Patrice Cohen de France Inter, en compagnie de tous ces pseudos rigolos ainsi qu’à Laurent Ruquier et autres clowns participants aux émissions de l’opportuniste Hanouna.

Plus la campagne électorale Présidentielle s’annonce, plus nous réalisons à quel point elle sera violente car les vendus, les collabos, réalisent que si Eric Zemmour gagne, leurs petites vies de magouilleurs, de lâches, de commentateurs baveux va profondément changer.

La peur de se retrouver sur le tapis les hante. Ils ont encore quelques mois pour retourner leurs vestes et si toutefois celle-ci craque de partout, ils pourront comme le dit Jacque Dutronc, retourner leurs pantalons, voire changer de slips ou culottes.

On notera la pitoyable Ministre de la Culture Roselyne Bachelot qui va ouvrir certains musées de France du 20 novembre 2021 au 27 mars 2022 à la culture islamique afin que les Français puissent s’imprégner favorablement de cette culture qui nie les libertés de la femme, l’égalité des sexes, est homophobe, antisémite et nie le droit de ne pas croire sans risquer d’être agressé ou tué. (Source) Encore une ministricule qui n’a pas lu le Coran.

Je conclue tout de même sur des notes positives !

J’ai enfin entendu chez Pascal Praud, une remise en cause de l’expression « celles z’et ceux » qui me révolte depuis des années, au même titre que l’écriture inclusive, les anglicismes débiles qui saccagent la langue Française et que l’on retrouve partout dans la bouche des journalistes, dans les publicités, les réalisateurs de films, et même dans la bouche des hommes politiques.

Notons à contrario, l’expression « kiffer », venu de l’arabe des cités et qui tend à remplacer les mots magnifiques que sont « aimer » et « adorer ». Jamais, ô grand jamais, je ne pourrai dire à l’être aimé que « je la kiffe« .

Gérard Brazon




Yassine Bellattar, le guignol islamiste de l’info, le clown des médias !

Monsieur Yassine Belattar au sommet de sa bêtise ! Ce ne serait pas trop grave s’il n’était pas un proche d’Emmanuel Macron qu’il appelle « son frère » !

Nous avons connu des comiques de génie en France  comme les Fernandel, Bourvil, de Funès, etc. Des humoristes fabuleux comme Coluche, Desproges, le Luron, et plus proche de nous, les Blandine Gardin, Sandrine Sarroche, etc.

Qui connaît l’humour de l’islamiste Bellattar ? Qui fait-il rire ? À qui provoque-t-il de l’émotion ? L’homme prétend faire rire et susciter la réflexion politique ! Il n’a aucune humilité et donc, il est triste à mourir ! De là à le faire avec une ceinture explosive autour de la taille, il faudrait que le candidat soit encore plus idiot que l’animateur !

Il refuse l’assimilation, affirmant qu’il ne mangera pas de porc, ne boira pas d’alcool, pratiquera donc sa religion et qu’au lieu de l’assimilation, il revendique la banalisation, autrement dit, l’islam banalisé, ce qui serait une hérésie de première puisque jamais l’islam n’acceptera d’être banalisé dans un pays dans lequel il prétend à terme, être majoritaire !

Yassine Belattar au rassemblement contre « l’islamopobie » : « Nous ne sommes pas dans un projet d’assimilation »

Cet homme fonctionne comme un Frère musulman ! Il fait du Canada-Dry ! Tout l’apparence du Français de base, mais sans les rillettes, le saucisson et le pinard ! Je vous le dis comme je le pense, un Français ne peut pas l’être tout à fait, sans aimer ce qui est constitutif de la culture culinaire française. Comme Coluche le disait: le pinard, c’est obligatoire ! (sourire)

Alors il nous sort le couplet de son grand-père qui s’est battu pour la France, de son père qui l’aurait bâtie, et lui qui la revendique !

Donc, pour Bellatar, la France est libre du fait des Bellatar qui se sont battus pour elle, et puis elle s’est bâtie, parce qu’il y avait pleins de Bellatar sur les chantiers, les autoroutes, les barrages, les usines, les champs, les vignes (?), dans les élevages (de porcs ?), les charcuteries (halal ?), etc. On se demande vraiment ce que foutaient les Martin et autres Dupont ! Quelles feignasses ces Français de souche, n’est-ce pas !

Ce serait drôle si ce Bellatar ne croyait pas à cette fable !

S’il n’était pas reçu complaisamment sur les antennes de télévision et dans les salles de spectacles ! Un Éric Zemmour lui a déjà répondu sur ces antennes. Il a déjà démonté ses arguments fallacieux concernant l’apport des militaires issus de l’immigration qui ont effectivement fait partie des soldats débarquant en Italie, en Provence, mais n’ont jamais, au grand jamais, été les éléments d’une grande armée majoritaire ou quelques Français blancs auraient participé incidemment ! C’est la légende des libérateurs africains, qu’ils soient noirs ou arabes, que nous servent les Bellatar, Debbouze, Sy, et compagnie.

Pour mémoire : Le débarquement de Provence

Au sein de l’armée française dite Armée B forte de 260 mille hommes. On estime qu’environ la moitié était des combattants provenant de toutes les possessions françaises d’Afrique du Nord, (et) d’Afrique subsaharienne, (et aussi) des Antilles, des territoires français du Pacifique, d’Indochine, et de jeunes Français évadés de métropole…

Sans nier l’importance de la présence des Bellatar, Sy, et Debbouze, il faut dire qu’il y avait dans cette moitié, des hommes qui n’étaient pas des Africains ! On peut facilement retrouver le nombre de morts français parmi les soldats combattants, et si les Français n’ont pas eu autant de morts qu’en 14/18, ce ne sont pas les Africains qui ont eu le plus de victimes, et loin de là !

Sur 60 millions de morts, la France a eu 217 000 soldats tués y compris les soldats d’Afrique, de Madagascar, du Pacifique, de l’Indochine, etc., et 350 000 civils, soit en tout, 567 000 morts ! (Source) Pour plus de détail ! (Source)

Donc, les Bellatar du Maroc existaient bien, même si on ne sait pas si un soldat Bellatar avait, à lui tout seul, libéré Paris !

Comme vous l’avez deviné, cet homme est ridicule et navigue bien sûr sur l’ignorance de ses contemporains et est hélas entendu par des gamins et autres, issus de l’immigration, prêts à croire à n’importe quelle fadaise !

La France des années 1960 avait déjà été en grande partie reconstruite ! L’immigration au début des années 1970 a été une volonté du patronat qui, sous Pompidou, rêvait de faire descendre le coût du travail, comme il cherche à le faire encore aujourd’hui !

La seule différence notable, c’est qu’à l’époque, ce qui s’appelait la gauche était vent debout contre cette immigration, alors qu’aujourd’hui, elle l’approuve, du moins, les partis politiques dits de gauche !

Ce qui fait dire aux patriotes de gauche comme de droite que les partis politiques comme le PC, le PS, le NPA, les Insoumis de Mélenchon, et les confédérations syndicales CGT, CFDT, SUD,CFDT, sont les complices objectifs  du patronat, et qu’ils sont en train de flinguer la France, ses outils de travail, son économie et ses travailleurs, au nom d’un humanisme et d’un islamisme qui sont fondamentalement tueurs de la souveraineté nationale et de son indépendance !

Gérard Brazon




SNCF : et la CGT prétend défendre le service public et les usagers !

La CGT égale à elle-même déclenche des grèves-surprise ! Qu’importent les raisons, la grève est l’arme fatale et plus il y a de victimes, de voyageurs déçus, empêchés de circuler, plus la CGT crie victoire.

Rappelons tout de même que la CGT,  globalement, a appelé à voter Emmanuel Macron, et dans tous les cas, n’a pas voulu s’engager dans une bataille antimondialiste, anti Union européenne, et n’a nullement protesté contre les propos indignes de ce candidat comme d’affirmer que la France aurait commis un crime contre l’humanité, qu’il n’y avait pas de culture française, et j’en passe, de ces manquements et autres lâchetés quotidiennes, si ce n’est face à l’islamisme dans ses rangs et parmi ses dirigeants locaux, et départementaux !

Rappelons les critiques, voire les propos dégueulasses de la CGT lors des tous premiers mouvements sur les ronds-points des Gilets jaunes, réduits par elle à n’être que des factieux, à défaut des fâcheux qui marchaient sur les plates-bandes d’un syndicalisme moribond ! La CGT n’a fait que rejoindre ses propres militants, revêtus d’un gilet jaune, bien plus tard, trop tard !

Il n’y a pas plus conservateur que la CGT et ses satellites. Quand c’étaient des gouvernements de socialistes, j’ai pu, alors que j’étais un permanent syndical, un élu à la RATP, et un des très rares à s’affirmer de droite, j’ai pu disais-je, constater les complicités qu’il y avait avec le ministère des Transports de l’époque !

La CGT est riche, possède plusieurs châteaux, les fait entretenir par les salariés des entreprises qu’elle domine à travers les Comités d’entreprises ! Ce n’est pas faute d’avoir alerté ces salariés lors de campagnes électorales pour renouveler les instances, comme nous avons essayé de le faire lors des DP, CDEP, CHSCT, CE, mais il faut croire que c’est comme pour les élections nationales, les électeurs concernés n’entendent rien, ne voient rien et continuent à voter pour les femmes et les hommes qui les trahissent, les volent, et se moquent d’eux !

Vous me direz sans doute qu’ils votent de moins en moins, et c’est justement de cela qu’ils profitent car ce n’est pas le nombre d’électeurs qui compte, mais le pourcentage au premier et surtout au second tour ! Il n’est pas rare d’avoir des députés élus avec moins de 15 % des inscrits sur les listes !

La CGT, tout comme FO, SUD, CFDT et CFTC sont gangrenés de l’intérieur par les islamistes.

Certains, comme à SUD, le revendiquent clairement et organisent des « camps de racistes anti-Blancs ». Qu’importent les raisons, elles sont de facto obsolètes comme l’esclavagisme, dont aucun Noir ou métis ne peut prétendre avoir souffert en France depuis des centaines d’années ! Contrairement au Maroc, en Mauritanie, en Libye, en Arabie saoudite, Qatar, etc.

De même pour le colonialisme : n’importe quel Français un peu curieux peut constater, s’il le souhaite, que les pays autrefois colonisés ne brillent pas par leurs avancées technologiques et démocratiques ! Bien au contraire, pour certains, ils se sont enfoncés dans la misère !

Les aéroports de la région parisienne sont sous le contrôle des islamistes. Il y a plus de 15 ans, Roissy était dominé par la CFTC à majorité musulmane ! Ce syndicat, à l’origine d’obédience chrétienne, a fait l’impasse sur le C de chrétien, pour valoriser le C de constructif ! C’est tout dire…

Toute honte bue, elle nie son passé de plus vieux syndicat de France qui était celui de la compassion, de l’aide, du combat contre la misère et contre la violence des patrons de l’époque ! C’est le socialisme qui le fit éclater et créa un autre syndicat de travailleurs, la CFDT qui, lui, ne nie pas son passé de socialiste ouvrier ! Idem pour Force Ouvrière qui se fit éclater par les communistes !

Toute notre histoire syndicale est née de ce terreau à la fois social-chrétien et socialo-communiste ! Bien loin du monde syndical des Allemands !

Aujourd’hui, l’ensemble du monde syndical est noyé dans un magma politicien qui fait la part belle à l’islam ! Les militants islamistes font de l’entrisme à la manière des trotskistes du début du XXe siècle ! Ils investissent toutes les associations, syndicales, politiques et autres associations sportives ! En face, ils ne trouvent que lâcheté, compromissions et collaboration ! La France est un grand corps malade…

La CGT est une de ces institutions les plus sclérosées, les plus handicapées. Elle a le cerveau qui se vide, son histoire, ses raisons, son combat, ses luttes n’ont plus rien à voir avec le monde des labeurs ! Comme Force Ouvrière, elle vendra ses calendriers de l’hégire, souhaitera un « bon ramadan » à ses militants, acceptera le mouton égorgé à vif, en fera ripaille devant les portes des usines occupées, celles qui restent surtout, car le porc, le jambon-beurre, le saucisson-pinard ne sont plus à la fête les jours de grève de la CGT ! Vive la merguez halal et le couscous !

Nous sommes le peuple de France ! Nous avons beaucoup souffert durant les siècles passés, nous avons beaucoup donné, nous avons été gigantesques, la première nation du monde occidental, la première puissance militaire, nous avons été le phare de l’Europe, notre langue était parlée dans toutes les cours royales, et certes, nous avons sûrement fait beaucoup d’erreurs, mais nous n’avons pas mérité d’avoir des dirigeants aussi veules, aussi compromis qui nous traitent de si méchante façon !

Nous n’avons pas mérité d’avoir des journalistes baragouinant une sorte « franglais misérable« , pas mérité des pubs incompréhensibles, où les sous-titres deviennent la norme, d’entendre des rappeurs attardés, au langage violent et malsain qui n’a plus grand chose à voir avec « le temps des cerises » ou plus près de nous, « foule sentimentale » ! Pauvre France.

Quel dommage que ce peuple soit castré aujourd’hui, et qu’il accepte d’être dirigé par ses subordonnés, comme disait Platon, à force de laisser faire ! Au loin pourtant, on entend des femmes qui interpellent et nous disent de nous lever ! Souvent ces femmes viennent d’ailleurs, et elles nous rappellent, comme Nadia Meradna, Leïla Slimani, Zineb El Rhazoui, Jeannette Bougrab, et bien d’autres, qu’elles avaient espéré trouver en France la liberté, alors qu’elles n’y trouvent que des émasculés ou des vendus !

Gérard Brazon