1

5 600 000 chômeurs, et toujours plus d’immigration !

SOURCE et SOURCE (PDF)

Les garages peinent à recruter des carrossiers et des mécaniciens, le bâtiment est à court de couvreurs et de charpentiers et la France, pourtant, consacre chaque année un budget astronomique à la formation professionnelle. En 2016, c’est 32 milliards !

2015-2017 catégories A, B et C : Si l’on tient compte des catégories A, B et C, les chômeurs sont 5 400 000 en décembre 2015 et décembre 2016, et 5 600 000 en décembre 2017, soit une augmentation de près de 3,6 % du chômage en 2017. (Source)

Le système français de formation professionnelle souffre de dysfonctionnements dénoncés depuis les années 1990 par nombre de rapports académiques, administratifs ou parlementaires, mais la seule réponse que les gouvernements trouvent, c’est l’immigration !

C’est bien connu, l’Afrique pullule d’ingénieurs, de maçons, de soudeurs, de charpentiers, de réparateurs de voitures, de plâtriers, de plombiers, de carreleurs, de couvreurs, etc. 

Mieux, l’Afrique regorge de pâtissiers, de boulangers, de charcutiers, de cuisiniers, de serveurs, de gouvernantes, et j’en passe de ces valeureux personnels prêts à franchir la Méditerranée pour exercer sereinement leur profession ! Prêts à enseigner à ces imbéciles de Français, ces feignasses de Blancs, tous planqués dans les HLM de France, toutes les astuces et ficelles de ces métiers ! Ben voyons… 

Autre endroit du monde où les cerveaux sont là et qui n’attendent qu’à pouvoir démontrer leur efficacité! C’est l’Inde, c’est les Philippines, le Pakistan, etc.

Déjà, des banques font faire leur compatibilité chez eux ! Déjà, les relevés de comptes sont fait chez eux ! Parce que les Français n’ont pas envie de travailler. Ils préfèrent siroter des bières sur leur canapé en regardant des matchs de foot !

Même leurs joueurs sont importés, ils ont l’apparence du bleu, sont marqués Fly Emirate, financés par le Qatar, mangent du halal, financent les mosquées, et quand il marquent des buts, les canapés de France exultent ! Allez les bleus, allez les bleus crient-ils, et ils rajoutent « tous ensemble, tous ensemble » ! Devinez qui se marre ? Parce que les joueurs de foot se foutent bien des fins de mois des smicards qui les regardent à la télé, et achètent des maillots qui coûtent un pognon de dingue !

Cela s’appelle gérer les priorités ! Certains considèrent qu’acheter un maillot à des millionnaires pour le gosse, cela vaut bien un plat de patates dans son assiette, les soirs de disette ! Mais revenons à nos moutons si toutefois certains pensent qu’on les aurait quittés !

L’immigration sous forme de quotas est un enfumage ! La main-d’œuvre existe ! Nul besoin d’aller chercher ailleurs les bras que nous avons de disponibles en France ! 

Certaines mauvais langues affirment que si les chômeurs touchaient moins d’argent, moins longtemps, et n’étaient pas arc-boutés sur leurs métiers d’origine, ils se bougeraient un peu plus le cul, et trouveraient du boulot ! Il y a bien sûr, du vrai !

Qui n’a pas connu, dans son entourage, des personnes qui avaient organisé leur insolvabilité, leur seuil de pauvreté suffisant pour plaider leur cause auprès des différents organismes, les mairies, les départements, et autres associations, y compris caritatives ! Qui n’a pas vu, à la veille des vacances, ces pauvres avec des bagnoles chargées à ras bord, y compris sur les toits, sur toutes nos routes nationales allant vers le Sud !  

Certains vont me dire que mon propos est scandaleux, mais j’en ai connu dans mon entourage, dans ma ville, qui vivaient aussi bien en tant que famille classée « défavorisée« , qu’une famille dites classe moyenne 200 € au-dessus du Smic !  Les familles dites « défavorisées » bénéficient de crèches et cantines en fonction « des revenus » comme les autres ! Devinez qui paie vraiment ! Sans compter, de plus, qu’elles ne paient pas l’impôt sur le revenu, bénéficient de l’épicerie sociale, des aides aux logements, et à diverses préférences en fonction des revenus, comme les voyages dans le cadre de la scolarité payés par la mairie ! On nous répond qu’ils paient la TVA ! Il manquerait qu’on leur rembourse en plus !… Autant arrêter de bosser, se disent ceux qui paient tout, et toujours et tout le temps ! 

Alors quoi, il n’y a plus de bras disponibles en France ? Pas d’argent pour former ceux qui ne correspondent pas aux critères du marché du travail ? Honnêtement, l’argent de la formation est mal dispensé et cela en arrange certains qui finalement, en vivent bien, comme les syndicats nationaux qui cogèrent cette manne !

1/Tous les chômeurs ne peuvent pas êtres bons pour vivre les intempéries des chantiers nous disent les bonnes âmes !

2/De même pour les froideurs des usines !

3/ Je ne vous parle pas de la chaleur des fournils, des laboratoires, des cuisines !

La maladie dont souffre la France, c’est son mépris des métiers de bouche, ceux des métiers manuels en général, jugés par les profs de gauche comme étant des voies de garage, ou pire, relevant d’un profond mépris des métiers manuels !  

Certains imbéciles de l’orientation professionnelle de l’Éducation nationale, ou les tarés de profs gauchistes, sont la plupart du temps incapables de planter un clou, et ils estiment que le travailleur manuel est un con par définition, qu’il n’a pas cerveau pour poursuivre des études qui aboutiront, pour beaucoup, à en faire des frustrés, quand ils réaliseront que ces études n’aboutissent à rien de concret ! 

Heureusement, cela change un peu avec des émissions valorisantes pour des métiers dont on peut s’apercevoir rapidement qu’il faut un cerveau pour les exercer, et même, que pour ces métiers, on frise l’art, comme pour la pâtisserie, la boulangerie, l’ébénisterie, la restauration de meubles, voire la plomberie, etc. 

Si un gouvernement voulait redistribuer les cartes, et faire que ces métiers actuellement méprisés soient de vrais filières, avec des salaires convenables comme aux États-Unis, au Canada, il faudrait qu’il agisse pour les valoriser dans les écoles au lieu de vouloir à toute force, comme on peut le voir aujourd’hui, faire des bacheliers complètement à la ramasse quand on leur demande un fait historique, ou de faire un calcul simple, de donner une explication claire, de s’exprimer dans un français compréhensible ! Aujourd’hui, il y a actuellement des formations d’orthographe et de grammaire donnés à des cadres supérieurs ! 

Redonnons les moyens de formation à des chômeurs en rade, et surtout, ne les laissons pas s’affaler dans un canapé à attendre la prochaine allocation entre deux matchs de foot ! 

Gérard Brazon 




Le migrant, futur prolétaire français ?

Le nouveau prolétariat est « En marche ». Ce que la gauche par désespoir voulait faire, l’équipe de Macron le fait.

Souvenons-nous de « Terra Nova » cette association socialiste qui a théorisé la fin du prolétariat européen, et singulièrement français. Pour cette association si utile à l’humanité, il fallait secourir la baisse d’audience des partis de gauche. Soutenir le Parti Socialiste Français, le Parti Communiste et les syndicats socialo-communistes.

Les Français ne leur faisaient plus confiance depuis François Mitterrand et son virage à droite de 1983. Ils avaient mal vécu le décrochement de l’augmentation des salaires avec le coût de la vie de Jacques Delors, ancien ministre des Finances, l’abolition de la peine de mort par Robert Badinder, ancien Garde des Sceaux, les privations du gouvernement Mauroy, ancien 1er ministre, etc.

La baisse étant prévisible, nos chercheurs et autres sociologues socialistes ont décidé d’opérer un premier remplacement ! Celui des travailleurs ! Puisque les ouvriers et salariés ne votaient plus trop à gauche, il fallait les remplacer par les immigrés dans un premier temps et réduire la voilure industrielle dans un deuxième temps.

Nous savons depuis les élections de Chirac,  Sarkozy, Hollande et Macron, que les originaires de l’immigration ne votent pas à droite et encore moins pour le Front National.

1/ La Droite parce que dans l’imaginaire, et malgré tous les efforts gauchisants de cette droite, elle reste les sbires du patronat dénoncés par la mouvance de gauche et des communistes.

2/ Le Front National parce que grâce aux déclarations intempestives, tendancieuses, et provocatrices de Jean Marie Le Pen, et les scandales montés de toutes pièces comme celui de Carpentras, où des militants du FN furent accusés d’avoir commis des dégradations dans le cimetière. Depuis, alors même que l’on sait que ce furent des fils de la bourgeoisie locale qui en étaient les auteurs, il n’y a pas eu d’excuses faites, dans aucun média !

La gauche voit son influence baisser et donc, favorise l’immigration au point où l’on peut se demander si Georges Marchais ne se retourne pas dans sa tombe, lui qui avait lancé, en tant patron du Parti Communiste dans les années 1980, une violente diatribe contre l’immigration.

https://youtu.be/WNOiZMrd3wQ

Mais il était déjà dépassé ! Les immigrationnistes se moquaient bien de ses discours. Encore plus des alertes comme celle de Michel Poniatowski ancien ministre de l’Intérieur de Giscard :

Le moment est venu de traiter énergiquement le problème de l’immigration africaine et notamment musulmane. Si tel n’est pas le cas, la France aura deux visages : celui du « cher et vieux pays »  et celui du campement avancé du tiers monde africain.(…)

Il faut donc ainsi que ce cher vieux pays restitue à l’état sa place normale. Les libéraux l’ont affaibli, les socialistes l’ont détruit. Où sont les grandes tâches dévolues à l’État ? La Justice, l’Armée, l’Éducation nationale, la Sécurité, la Police, notre place en Europe ? En miettes. La France est à l’abandon, est en décomposition à travers le monde.  (Source)

Aujourd’hui, l’immigration pèse lourdement sur les comptes publics, l’AME (gratuité des soins pour les Clandestins) pèse près d’un milliard d’euros, la CMU pour les immigrés est un gouffre financier. Les allocataires de l’AME et de la CMU peuvent aller se faire soigner gratuitement, aller chez le dentiste, obtenir des radios, des scanners, aller dans tous les hôpitaux qu’ils veulent y compris les cliniques chics, etc. Ils peuvent obtenir des fiv (procréation assistée), gratuitement également. C’est comme une impression de coucou installé dans un nid, alors même que l’on demande leur carte vitale aux retraités aux moindres soins, et qu’ils paient le reste à charge s’ils n’ont pas de mutuelle.

Comment ne pas dire un mot sur la montée de l’insécurité, les coups de couteaux de « déséquilibrés » par des adeptes d’allah, la haine des jeunes issus des banlieues envers les blancs, la haine des nouveaux immigrés de fraîche date, élus à l’assemblée nationale et qui auraient sans doute pu être fort utile, dans leur pays d’origine. La France trahie, la France enchaînée, la France désespérée ! 

La gauche va survivre grâce aux gauchistes à la tête d’associations « droit-de-l’hommiste », et autres « humanistes » ! Grâce aussi aux petites mains, aux faibles d’esprits qui aident et encouragent par leurs actions sur le terrain un accueil dévastateur, et qui ne comprennent pas que d’accueillir à bras ouverts les clandestins, c’est leur remplacement qu’ils assurent, et pour le moins, celui de leurs enfants !

Aujourd’hui, l’Etat français est endetté jusqu’au trognon, et « dans le même temps« , il organise le remplacement à nos frais, par un programme d’intégration, des travailleurs issus des clandestins que l’on doit désormais, appeler réfugiés en difficulté.

Baptisé Hope (Hébergement orientation parcours vers l’emploi), ce programme a été lancé par la préfecture et entend offrir aux réfugiés en difficulté, la possibilité de se former à un emploi, d’apprendre le français et d’être hébergé. Le projet doit être étendu dans différentes régions de France et concernera, dans un premier temps, 1 000 personnes. Il s’ouvrira peut-être à d’autres secteurs. Le groupe Eiffage du BTP est ravi. L’un de ses bénéficiaires aussi, car il a pu faire venir sa femme et ses enfants d’Afghanistan. (Source l’Express)

La France compte plusieurs milliers de SDF dans la rue ! Elle a 3 à 5 millions de chômeurs, près de 9 millions de pauvres. Le seul souci de ce gouvernement et de ceux qui l’ont précédé, est d’assurer la réalité du pouvoir ! D’interdire aux nationalistes, aux patriotes l’accès au pouvoir, de près ou de loin, et cela définitivement.

L’immigration est une richesse, une chance pour les socialo-gauchistes, mais surtout une bénédiction pour les nazislamistes qui tireront les marrons du feu dans les années qui suivent ! Pour notre plus grand malheur !

Gérard Brazon (Libre Expression)




Trump : croissance de 3%, le double d’Obama, et chômage de 4%, au plus bas depuis 18 ans !

Comparer les réformes économiques de Trump et celles de Macron, c’est évaluer celles qui créent richesses et emplois, et celles qui laissent la France avec son bonnet d’âne enfoncé jusqu’aux oreilles.

Car en économie, force est de constater qu’il y a deux méthodes :

La mauvaise… et celle de Trump !

Entre la désinformation quotidienne que nous rabâchent  les médias totalement soumis car drogués aux subventions, et l’implacable réalité économique, il y a  un abîme qui ne cesse de se creuser.

Encenser Macron et ses réformettes tout en enfonçant l’exceptionnel bilan de Trump, c’est la plus belle escroquerie intellectuelle du moment.

Alors que l’Amérique explose tous les compteurs de la croissance, la France s’enfonce inexorablement dans la dette et la perte de marchés.

En 2016, Paul Krugman, célèbre prix Nobel d’économie, nous prédisait l’apocalypse en cas d’élection de Donald Trump.

«Si Trump est élu, l’économie américaine va s’écrouler et les marchés financiers ne vont jamais s’en remettre».

Très mauvaise pioche !

Ce pauvre Krugman, malgré son titre prestigieux, aurait dû penser qu’un milliardaire qui gère un empire avec brio, ne peut pas être un charlot de la finance.

Provocateur, oui. Imprévisible, oui. Mais surtout pas con.

Et les anti-Trump, drogués à l’Obamania pendant 8 ans, feraient mieux de se taire.

Par conséquent, entre les délires de la presse et  ce que nous dit le directeur de l’IREF, Institut de Recherche Economiques et Fiscales, je préfère écouter la bonne parole d’un expert.

Dès son arrivée, Trump a porté un coup sévère à l’Obamacare et il a eu raison.

Car les idiots qui, chez nous, défendent cette réforme absurde, refusent de voir que les franchises santé ont augmenté de 60%, les cotisation assurance de 25%. (voire 100% dans certains Etats), poussant des millions d’Américains à ne plus s’assurer individuellement.

Obama annonçait une baisse de 2500 dollars pour les frais de santé d’une famille américaine.

Ils ont augmenté de 2100 dollars !

Au plan fiscal, il a fait en quelques mois ce qu’aucun président n’a fait en un ou deux mandats.

L’impôt sur les sociétés est passé de 35% à 21%.

Trump souhaite le rapatriement des profits réalisés à l’étranger par les entreprises US.

4000 milliards de dollars attendus en baissant la taxe sur ces capitaux  revenus au bercail de 35 à 15% !

Il a supprimé la taxe sur les héritages inférieurs à 1 million de dollars.

Il a levé l’interdiction des forages en Alaska et veut que l’Amérique devienne l’un des premiers producteurs de matières premières.

Il s’est retiré de la mascarade de la COP 21, la plus vaste fumisterie et la plus sinistre tromperie de tous les temps, qui ruine les entreprises européennes.

Tout le monde sait que les dérèglements climatiques dépendent des courants marins et de l’activité solaire, mais certainement pas des activités humaines.

Les illuminés du GIEC confondent pollution et climat. Et les politiques ignares suivent aveuglément en troupeau résigné.

Trump a supprimé la prime aux voitures électriques (gain 7 mds)

Il a supprimé les subventions à l’éolien.

Il a supprimé 45000 pages du Code des règlementations diverses qui paralysent l’économie.

1500 règlementations ont été abolies.

Le résultat ?

Croissance de 3%, le double d’Obama, et chômage de 4%, au plus bas depuis 18 ans !

2,1 millions d’emplois créés en 1 an, un record depuis 1990 !

Les Noirs ont retrouvé un taux de chômage de 6,8%, le plus bas depuis 1973 !

Non seulement son électorat applaudit, car les salaires ouvriers sont en hausse, mais Wall Street est aux anges.

La Bourse a gagné 30% en 1 an !

Et en Amérique, qui dit Bourse dit fonds de pensions. Les retraités et futurs retraités voient leurs économies fructifier.

En France, c’est tout l’inverse, car la situation ne s’améliore pas, contrairement à la propagande macroniste.

Et en tant que ministre de l’Economie sous Hollande, Macron est largement responsable du désastre.

Car si Trump est aux commandes depuis seulement 1 an, Macron dirige l’économie depuis 2014 !!

Par conséquent, il hérite de son propre bilan !

Et le moins qu’on puisse dire, c’est que sa loi pour créer de la croissance n’a pas ébloui les foules.

Une étude du COE-Rexecode, parue dans le journal Opinion du 19 janvier 2017, remet les pendules à l’heure et tord le cou à cette autosatisfaction générale.

http://www.peupledefrance.com/2018/01/economie-non-la-france-ne-va-pas-mieux.html

Depuis 2000, notre part de marchés en Europe est passée de 17% à 13% !

Le déficit commercial chronique de 60 milliards est dû à l’effondrement de notre tissu industriel.

Les exportations allemandes ont cru de 10% depuis 2000. Elles ont baissé de 24% pour la France.

Merci les 35 heures que Macron n’a pas osé supprimer !

Nos coût salariaux ont augmenté de 52% depuis 2000 et de seulement 35% en Allemagne.

Notre agriculture décline. 25000 exploitations sont au bord de la faillite et 1/3 des agriculteurs vivent avec moins de 350 euros par mois.

Si la France reste le premier producteur agricole d’Europe, elle n’est plus que le troisième exportateur.

Le chômage n’a pas baissé en 2017. Nous avons plus de 6,5 millions de chômeurs avec les DOM.

La dette de 2200 milliards, soit 98% du PIB, augmente toujours puisque les déficits chroniques restent la règle budgétaire et vu que les taux repartent à la hausse.

En 2016, la France empruntait à 0,37%.

Les lumières qui nous gouvernent en ont profité pour emprunter davantage au lieu de réduire les déficits.

Mais aujourd’hui, les taux repartent. La FED a augmenté ses taux pour la troisième fois et la BCE devra suivre.

Rappelons une étude de Standard and Poor’s, qui affirmait que sans réformes économiques décisives, la dette française atteindrait 166% du PIB en 2050, suite à ses dépenses de retraites et de santé.

Car les seuls intérêts engloutissent davantage que la croissance annuelle !

2 points de PIB, soit 42 milliards, alors que la croissance est de 1,7%, soit 37 milliards.

Tout notre niveau de vie repose artificiellement sur l’emprunt. Nous vivons à crédit mais sans jamais rembourser la dette. C’est criminel pour les générations futures.

Et que dire de l’immigration qui engloutit 3 à 4 points de PIB chaque année !!!

Entre l’immigration et la charge de la dette, la France s’appauvrit de plus de 100 milliards chaque année, alors qu’elle crée à peine 40 milliards de richesses.

C’est là toute l’explication de notre déclin et de notre endettement colossal.

https://www.polemia.com/84-milliards-cout-budgetaire-de-limmigration-selon-le-rapport-posokhow/

http://www.le-cout-de-la-politique-migratoire.fr/debats-d-experts/

Chaque jour on s’enfonce un peu plus. C’est la descente aux enfers que les élus refusent de regarder, repoussant le problème d’année en année, dans le seul espoir d’être réélus avant la faillite.

Evidemment, dire la vérité et promettre du sang et des larmes, ça n’est guère porteur…

On emprunte pour surnager. 185 milliards seront empruntés en 2018 pour préserver notre niveau de vie sur le dos de nos enfants, qui paieront un jour l’irresponsabilité des bons à rien qui nous gouvernent.

Emmanuel Macron a beau être le chouchou des médias internationaux, alors que Trump est leur bête noire, question bilan, y a pas photo.

Trump a fait 10 fois plus de véritables réformes productives en 1 an, que la France en 20 ans.

Jacques Guillemain