1

L’Europe défend Volodymyr Zelensky, mais tue les lavandières

Pour la commission européenne, ces distilleries de lavande de Provence, qui reflètent un réel savoir faire, sont dangereuses, comme les bouilleurs de cru à une certaine époque.

Pour la commission européenne Volodymyr Zelensky est un brave type. Mais les lavandières des Hautes-Alpes, de la Drôme, du Vaucluse et d’autres régions françaises sont très dangereuses. Elles doivent être éradiquées. Car elles fabriqueraient des produits ultra dangereux ! Bigre. A lire les attendus de la commission européenne, les braves lavandières françaises prépareraient une épizootie, cent fois plus dangereuse que le Covid 19. Le tout dans des laboratoires artisanaux et clandestins, dissimulés dans les Hautes Alpes, où fonctionneraient des alambics (avec les professeurs du même nom, cf Tintin) d’un autre âge.

Dans ce contexte, la commission européenne a adopté une série de mesures, applicables d’ici la fin de l’année 2022, révisant les règlements existant, avec à la clé un accroissement substantiel du niveau d’exigences requis, entraînant des dépenses somptuaires supplémentaires très coûteuses pour les petites exploitations et les petites distilleries. Cela risque de remettre en cause 70 % de la production française.

Jusqu’à présent, les producteurs de lavande (1) se sont tant bien que mal conformés aux obligations issues de deux règlements européens, le premier dit « REACH » sur les substances chimiques, le second dit « CLP » sur l’étiquetage et la classification des produits dangereux. Mais la commission européenne reproche aux producteurs de lavande d’élaborer « des produits agricoles artisanaux non chimiques » et d’être « une filière de l’herboristerie non conforme ».

Le tout dans l’indifférence générale des responsables politiques, tous préoccupés par leur réélection et leur survie. Peu importe les millers d’emplois concernés, car, pour les actuels dirigeants de la France, Emmanuel Macron en tête, les producteurs de lavande sont des « soixante huitards attardés ».

Pourtant, il y a un réel savoir faire français, notamment sur les lavandes « vraies » qui poussent à partir de 1200 mètres. sur les versants ensoleillés des montagnes. La qualité des lavandes est réputée augmenter avec l’altitude. Des agriculteurs se sont aussi spécialisés en lavandin, une lavande hybride entre lavande vraie et lavande aspic qui est produite notamment à Sault.  Elle constitue la principale activité agricole de cette zone du Vaucluse. On la retrouve aussi en Drôme provençale où elle est très bien représentée et également dans le diois dans les villages comme Chamaloc (production la plus au Nord de lavande) où se trouve la distillerie des 4 vallées.

La lavande est également produite dans le sud du département des Hautes Alpes dans le Buëch dans des villages comme la Faurie qui possède également une distillerie et dans d’autres villages comme Ribiers et Orpierre. Les pratiques de culture des lavandes dans les Alpes-de-Haute-Provence ont été inscrites à l’inventaire du patrimoine culturel immatériel en France en 2018.

Des expériences ont été également menées en Quercy en 1936, où la culture de la lavande par la population s’est implantée et développée dans le Lot et le Tarn-et-Garonne. L’ouvrage Les petites industries d’un département agricole, rédigé par André Pueyo (éditions Forestié à Montauban) a repris en 1946 l’historique du développement de la lavande pour relancer l’économie départementale de l’après-guerre. Ainsi, des agriculteurs et des distillateurs ont produit la lavande du Quercy jusque dans les années 1970. Cette activité renaît progressivement depuis le milieu des années 2000, grâce au travail de producteurs locaux.

Alors, en ce début juin 2022, pourquoi emmerder dans sa globalité la filière française de production de l’huile essentielle de lavande ? Pour le plaisir ? Ou pour liquider quelques milliers d’agriculteurs et de transformateurs dotés d’un véritable savoir faire ? Pourquoi imposer aux producteurs d’huiles essentielles la réalisation de tests sur chacun de leurs constituants ? Pourquoi créer des contraintes liées à un hypothétique perturbateur endocrinien ? Et vouloir imposer des pictogrammes dissuasifs sur les produits mis en vente ?

Ce qui pourrait conduire les industriels à privilégier à l’avenir des substances de synthèse faisant intervenir du pétrole, au détriment des huiles essentielles à base de lavande. Encore une filière qui risque de crever. Merci l’Europe !

Francis GRUZELLE
Journaliste et écrivain
Carte de Presse 55411

 

(1) Les Lavandes (Lavandula) forment un genre de plantes de la famille des Lamiacées comme le thym et le romarin. C’est une plante, très parfumée, originaire des régions méditerranéennes. Ses petites fleurs violettes sont disposées en épi et prisées par les abeilles qui élaborent un « miel de lavande ».




L’OTAN et les USA sont les responsables de la guerre en Ukraine

France 24, payée par nos impôts, nous rappelle dans un article ce qu’était l’Acte fondateur entre la Russie et l’OTAN. Un accord de coopération visant à instaurer « une paix durable et inclusive ».

L’article est intéressant au premier abord, puis à la lecture, on s’aperçoit très vite d’un contenu ne tenant pas compte des réalités. Les propos sont manifestement orientés et anti-Russes. Ils mêlent le faux avec le vrai. Cette bouillie insipide est immonde au vu des faits et des réalités.

France 24 est au summum de la désinformation en oubliant dans cet article les responsabilités des USA et des membres de l’OTAN.

Faut-il rappeler que l’OTAN est une organisation militaire et non un pays. Ce que semble perdre de vue France 24. Le seul élément comparable aurait été le Pacte de Varsovie.

L’OTAN est un système dominé par les USA, dont font partie un certain nombre de vassaux européens si ce n’est un nombre certain de caniches dont fait partie la France grâce à l’inénarrable Nicolas Sarkozy.

L’Acte fondateur  « a souffert des années Poutine » selon France 24 ? l’Acte fondateur donne un nouveau souffle aux relations Russie-OTAN. Cependant, une première crise intervient dès 1999 avec l’opération militaire occidentale menée au Kosovo, à laquelle Moscou, membre du Conseil de sécurité de l’ONU, est hostile. Qui parle de guerre ? Qui parle de paix ? 

Les bombardements effectués par l’OTAN sur la population civile de Serbie n’étaient pas un incident de parcours, un petit accroc sur l’acte fondateur. Le jeune dirigeant qu’était Poutine à l’époque n’a pas apprécié les agissements de cette OTAN d’amour, de paix et de tolérance. Mais Poutine connaissait la faiblesse de la Russie qui sortait d’une longue crise et à l’armée mal équipée. Il faut rappeler la part importante des mensonges de l’OTAN à cette époque. (Source sur les Crimes de guerres par les USA)

  • Rappeler les crimes de guerre commis par l’OTAN contre cette Serbie en la bombardant pendant plus 70 jours et en tuant des civils par milliers ;
  • Rappeler que l’OTAN a arraché le berceau de la Serbie en lui retirant le Kosovo ;
  • Rappeler que la France, avec l’aide de Bernard Kouchner, était à la manœuvre au Kosovo.

Il ne faut pas s’attendre à ce que la Serbie joue le jeu d’une alliance qui l’a dépecée après avoir fait tuer des milliers de civils. On le voit d’ailleurs aujourd’hui, quand elle ne condamne rien et au contraire, passe des accords avec la Russie pour avoir son gaz et son pétrole. De même pour la Hongrie et dans une moindre mesure, par la Croatie et bien d’autres, plus discrets.

France 24 poursuit : « Il y a eu les crimes de guerre massifs commis en Syrie, l’annexion de la Crimée en 2014 et l’envahissement d’une partie du Donbass », rappelle Nicolas Tenzer, selon qui ce partenariat a « souffert avec les années Poutine et un régime de plus en plus offensif ».

Une telle mauvaise foi de cet universitaire laisse pantois. Ce serait donc la Russie qui aurait commis des « crimes de guerre », mais pas Daesch ?

La Russie qui aurait décapité, brûlé vifs, mis en croix, lapidé, mis en esclavage des femmes yazidis, assassiné les Kurdes, vendu du pétrole à un acheteur avide comme la Turquie ! C’est effarant de lire de tels raccourcis. Que pense ce Nicolas Tenzer de ce qui se passe au Yémen ? Faute à la Russie aussi ?

France 24, en relatant sans contrepartie, est clairement de mauvaise foi. 

Cette chaîne, payée avec nos impôts, accuse Vladimir Poutine de « massacres » de masse, mais oublie au passage de souligner que ce sont les USA qui ont démarré cette guerre qui prend racine en Irak. Une guerre basée sur un mensonge, celui des armes de destruction massive et des armes biologiques.

Une guerre en Irak faite avec des bombardements massifs contre des populations civiles (crime de guerre). Ce sont ces USA qui ont refusé d’intégrer des officiers et soldats irakiens. Ceux-ci ont créé, de fait, l’État islamique de sinistre mémoire. Les USA ont fait tuer plus de 3 000 de leurs hommes, sans compter les blessés graves. Mais ce sont les USA, aidés de leurs amis anglais, qui sont responsables de millions de morts civils qui ont suivi cette guerre en Irak. Une guerre commencée par les USA contre Saddam Hussein pour les champs de pétrole, et poursuivie contre Bachar al Hassad à la demande du Qatar qui voulait que son oléoduc traverse la Syrie pour desservir en gaz les côtes syriennes. (Source)

N’est-ce pas la Russie qui a mené une guerre contre les ordures de Daech en Syrie ?

La Syrie et l’Irak n’étaient qu’une question de pétrole et de son contrôle. Idem pour la Libye. 

Ce sont les USA qui ont bombardé des civils en Syrie à Raqqa, lors de la guerre contre Daech, et qui occupent une partie de la Syrie illégalement.

C’est la Russie de Poutine qui a permis d’éviter qu’un régime islamiste prenne le pouvoir en Syrie en remplaçant un régime respectant les chrétiens et les femmes.

France 24 donne la parole à Amélie Zima, Docteur en science politique de l’université Paris-Nanterre, qui souligne que « Les Russes ont du mal à accepter l’élargissement de l’Otan mais ils oublient qu’ils ont signé un document appelé l’Acte fondateur Otan-Russie en 1997 à travers lequel ils deviennent des partenaires et s’engagent à garantir un espace de paix et de sécurité dans la zone euro-atlantique ainsi que l’intégrité territoriale de tous les États ». Ce qui justifierait la poussée vers l’est, y compris aux frontières de la Russie, à portée de canons de Moscou. Certains diraient « Ben voyons ». C’est donc de la faute de cette méchante Russie qui refuse de se faire trucider sans rien dire.

France 24 ne dit pas un mot sur les responsabilités de l’Ukraine et de ses nazis. Sur ces bataillons qui semèrent la terreur à Odessa (48 morts brûlés vifs) et sur les 14 000 morts civils, la plupart sous les bombardements de l’armée ukrainienne au Donbass. (Crimes de guerre)

En conclusion, France 24 écrit : « Il y a de nouveau de très fortes tensions avec la Russie mais à un moment donné, et c’est ce qui crée des divisions parmi les Européens, il va falloir négocier une sortie de crise », souligne Bruno Daroux, chroniqueur international chez FRANCE 24 et RFI. 

« Bien sûr qu’il faut maintenir des relations à long terme avec la Russie », estime, de son côté, Nicolas Tenzer, un philosophe politique, essayiste, enseignant universitaire et haut fonctionnaire français qui affirme sans rougir : « mais avec le régime de Poutine, responsable de crimes contre l’humanité et de crimes de guerre, ce n’est absolument pas envisageable ». Voir plus haut, les crimes de guerre et contre l’humanité commis par les Occidentaux et particulièrement les USA que semble ignorer ce philosophe et enseignant.

Les journalistes de France 24, devraient se débarrasser de leurs idées préconçues, revoir leurs fondamentaux, et prendre des cours d’histoire contemporaine.

France 24 a donc une lecture simpliste mais surtout la volonté de nous prendre pour les idiots du village France. Pour une meilleure information, je vous conseille de lire sur le réseau Télégram Anne de Russie et les chroniques de Boris Karpov ainsi que de suivre Strapol de Xavier Moreau

Faire de la Russie un monstre, faire de Vladimir Poutine un loup, c’est oublier de dire que les USA ont été pendant 240 ans les principaux fauteurs de guerres. Particulièrement au XXe siècle (Corée, Vietnam, Afghanistan, Caraïbes, Serbie, Somalie, Irak, Syrie, etc.). Incendier l’un sans prendre en compte l’autre est juste une bêtise que commettent les médias français. 

Gérard Brazon




Russie-Ukraine: les USA et l’OTAN devraient être les derniers à donner des leçons

Les USA ne sont pas les mieux placés pour donner des leçons. (Napalm sur une population civile)

Concernant l’Ukraine, la Russie a fait part de son inquiétude de l’avancée de l’OTAN en vain. Les USA ne tienne jamais compte des craintes, et des inquiétudes des pays qui dénoncent les ingérences des USA.

Les USA et les 30 esclaves, serviteurs de l’OTAN, ne comprennent pas que la Russie fasse une réaction épidermique aux avancées géographiques de l’OTAN. La Russie ne considère pas que l’OTAN est juste une association de défense qui ne souhaite que se protéger.

Pourtant, la raison et l’histoire récente des USA devrait nous enseigner que ce qui est valable pour la Russie, est valable de tous temps, et pour toutes les nations qui se sentent encerclés.

https://www.wikiwand.com/fr/Liste_des_guerres_des_%C3%89tats-Unis#/Guerres_au_XXe_si%C3%A8cle

La Russie est encerclée. Il suffit de regarder une carte pour constater toutes les bases de l’OTAN, qui n’est que l’instrument militaire des USA, pour asseoir son autorité économique, et militaire sur le reste du monde.

https://www.cairn.info/revue-herodote-2008-2-page-221.htm#no2

La Chine ressent également cette présence autour d’elle, et se raidie devant la volonté des USA de l’encercler elle aussi. Taïwan est un prétexte retrouvé. 

Rappelons que les USA n’ont jamais connu la guerre sur son sol. Aucune ville rasée. Aucune population massacrée. Aucune destruction de grande envergure. La France, la Russie, l’Allemagne, le Vietnam, la Corée, la Chine, le Japon, l’Irak, etc., oui et de grande ampleur. Ceci expliquant cela.

L’histoire devrait enseigner aux peuples, que les USA n’accepte pas d’être pointée par quelques pays que ce soit, et les USA réagisse immédiatement comme nous avons pu le voir avec Cuba quand l’URSS souhaitait installer des missiles sur cette île, à quelques encablures des côtes américaines.

Le monde occidental à cette époque, comprenait la réaction des USA.

Le monde occidental n’a rien dit devant la tentative d’envahir Cuba.

Le monde occidental n’a rien dit lorsque les USA ont torpillé systématiquement les gouvernements qu’elle n’avait pas à sa botte.

Le monde occidental ne s’est pas ému des divers renversements de régimes politiques élus par les peuples, y compris par la force, pour y mettre des fantoches au pouvoir.

Le monde occidental ne dit rien aujourd’hui, malgré ses prises de positions en Ukraine, quand les USA de Biden menace les Îles Salomon, parce que la Chine signe des accords de défense commune avec les élus légitimement élus de cet archipel. (Source)

Effectivement, avoir aux portes de l’Australie et des USA plusieurs sites potentiellement équipés de missiles chinois, cela fait frémir les USA. Tout comme la Russie avec les missiles des USA en Ukraine.

Pour lire cette source, cet article, il vaut mieux passer par d’autres plateformes que Google, car RT-France est censurée. En effet, certains estiment que vous êtes trop idiots, trop influençables, et au nom de votre confort intellectuel, pour ne pas agiter vos neurones, pour vous éviter d’avoir à réfléchir et à comprendre que la censure est bel et bien, depuis un certain temps, un acte de dictature de l’Union Européenne envers les citoyens de France.

C’est Van Der Leyen, (La hyène), une non élue, s’exprimant en anglais, et non notre institution de régulation qui a interdit la diffusion de certains médias en France.

La Russie a donc la même attitude que les USA. Elle défend son pré carré, ses frontières, ses intérêts essentiels, et refuse d’être chatouillée de trop prés par une OTAN qui n’a rien de pacifique, et qui manipule les pays qui veulent en faire partie, en leur faisant croire qu’ils seront protégés.

La Russie est un morceau bien trop gros, qui n’est pas dirigée par des enfants de chœur, des perdreaux de l’année.  Elle estime à juste titre, avoir prévenue plus de 8 ans au minimum, mais bien plus en réalité.

Les USA et l’OTAN sont dans la forfaiture. Saint Mathieu disait : Vous cherchez à éviter les faux prophètes et ils viennent vers vous habillés en berger. Mais sous le manteau, ce sont des loups féroces

On se retrouve avec des pays qui soutiennent une armée Ukrainienne dont, une partie est composée de néo-nazis commettant des crimes de guerre contre des soldats Russes, et mitraillent des civils. Des néo-nazis qui utilisent les civils comme barrage de protection, comme de vulgaires terroristes du Hamas à Gaza.

Quel curieux retournement de l’histoire. En France, des partis politiques tentent de nous faire croire que les « nazis » seraient aux portes du pouvoir. Les mêmes, soutiennent les vrais nazis Ukrainiens à Marioupol. Les FRançais sont-ils aussi bêtes pour avaler ce gente d’inepties ? Il paraît que oui ! 

Le peuple d’Ukraine paie hélas une note qui n’est pas la sienne. Ce sont des puissances externes qui ont poussé leurs élites corrompus à croire qu’elle ne paierait jamais rien.  

Toutes les guerres sont affreuses, et croire que les USA, l’Allemagne, l’Angleterre, la France ont fait toutes leurs guerres passées sans qu’il n’y ait eu des victimes, sans crime de guerre, sans massacre, sans victimes civils est une aberration, un mensonge, et nos dirigeants actuels le savent bien car ils sont passés maîtres en mensonges depuis plus de quarante ans.

Dans la région de la Ciociara, au sud-est de Rome, des assassinats de civils italiens pour les piller et surtout des milliers de viols d’enfants (filles et garçons), de femmes jusqu’à 70 ans et plus, par l’armée Française composé d’indigènes. (Source*)

Gérard Brazon

* Maria Maddalena Rossi exigea enquête approfondie et indemnisation. Elle fut la première à parler, publiquement, des « marocchinate », des atrocités marocaines. Un néologisme encore présent dans toutes les têtes, dans la Ciociara.

 




Cette affaire de Butcha pue la manipulation !

Un crime de guerre des USA, ou des victimes collatérales vu par ces mêmes USA

Excellente analyse de l’auteur Jean-Éric Schoettl sur l’hebdo Marianne, qui dénonce la dictature sociétale de l’union européenne qui refuse la démocratie des Nations, la volonté des peuples, et finit par poursuivre son acharnement délirant contre la Hongrie dont le peuple, en principe souverain, a réélu Victor Orban.

Que nous dit Jean-Éric Schoettl ? Choisir ce moment pour annoncer de nouvelles sanctions contre la Hongrie, où Viktor Orban vient d’être réélu, relativise la tyrannie poutinienne. Il l’estime comme ancien secrétaire général du Conseil constitutionnel.

Je ferai un bé mol sur les considérations qu’a l’auteur sur Vladimir Poutine et les « massacres » de civils basés sur les images des responsables Ukrainiens, de l’armée Ukrainienne, des médias Ukrainiens, etc., et sans aucune contre-enquête sérieuse. Même la parole de l’ambassadeur Russe à l’ONU est bafouée, la parole des responsables Russes est négligée et considérée comme nul et non avenue. C’est un procès sans avocat, une justice à l’emporte-pièce, à charge, car l’idée est d’exécuter « le coupable » et le plus vite possible, à la Ceausescu, à la Saddam Hussein, à la mode de l’ouest américain.

Le passé est hélas, riche des manipulations par les images, à commencer par la fiole brandie par Colin Powell, et par l’emprisonnement et la torture des prisonniers Irakiens.

Qui rappelle dans les médias oublieux, le scandale d’Abou Ghraib.  Une affaire durant laquelle des militaires de l’armée américaine et des agents de la CIA ont été accusé de violation des droits de l’Homme à l’encontre de prisonniers, entre 2003 et 2004, lors de la guerre en Irak. (Source)

Qui rappelle dans nos médias, le scandale « droit de l’hommiste » de Guantanamo. Certes, des islamistes, mais des prisonniers enfermés dans des cages sans aucune protection juridique et à la merci des USA. Beaucoup sont morts discrètement dans les geôles de la CIA. Crimes de guerre ? 

Sans aller plus loin dans le temps, il serait honnête que les journalistes rappellent le scandale de Timisoara, ces vrais cadavres, sortis des frigos, des tombes, pour fabriquer de toute pièce, un massacre et pouvoir avoir l’excuse de fusiller le couple Ceausescu. 

Qui se rappelle de cette pauvre gamine vietnamienne brûlée au napalm.

En 1972, sur la route nationale 1 : elle raconte comment le bombardement au napalm, dans une zone civile, a provoqué des brûlures sur tout son corps. « Mes vêtements avaient brûlé sur moi. Je ne m’étais pas déshabillée. (Source)

A-t-on fait un procès contre les USA pour crime de guerre.

Il serait temps de s’interroger sur la réalité, sur les preuves, et écouter les dires de la partie Russe qui aurait laissé faire une idiotie particulière, si ce n’est la particulière idiotie d’avoir laissé plus de 400 civils morts derrière elle.

Oui, cette affaire pue la manipulation, et je reste encore une fois atterré de réaliser que les Français pourraient gober cette affaire sans demander au minimum,  du temps pour vérifier.

Alors, comme le disait Martine Aubry qui s’y connaît bien dans les coups tordus, « quand c’est gros c’est flou, quand c’est flou, il y a un loup« .

Gérard Brazon

 




Simon Fourcade ose regretter l’absence des sportifs russes : lynché!

S’il y a quelque chose de particulièrement écœurant chez certaines fédérations de sportifs, de supporters, c’est cette propension à mordre comme des chiens fous sans plus rien distinguer ni équilibrer quoi que ce soit. 

Ancien biathlète français et désormais entraîneur de l’équipe de France, Simon Fourcade a été la cible de critiques virulentes après avoir contesté l’exclusion des athlètes russes des compétitions internationales. 

https://francais.rt.com/international/97547-apres-avoir-defendu-sportifs-russes-ancien-biathlete-simon-fourcade-pris-partie.

(Comme nous sommes dans un pays sous domination de l’UE et des USA, le site RT France est interdit d’accès sur Google. Prenez une autre plateforme comme Opéra)

Le libre arbitre, la conscience, la réflexion, l’intelligence est chez eux balayés par une volonté d’obéissance, une soumission abjecte aux pouvoirs, aux « maîtres » de ce « monde » libre à la Orwell.

Simon Fourcade ayant fait état de « centaines de messages de haine » reçues après ses prises de position

Simon Fourcade

Où sont ces bonnes âmes face aux exécutions en place publique de 81 condamnés en Arabie Saoudite, ou contre les bombardements au Yémen et à la famine de milliers d’enfants, grâce aux avions des USA et de France, aux armes fabriqués dans ce « monde libre », sans parler des 500 000 enfants Irakiens assassinés par la famine déclenchée par les autorités des USA avant la deuxième invasion, etc. 

Ce « monde libre » de lobotomisés me fait bien plus peur que la Russie. Ce « monde libre » a la capacité de faire de l’humanité occidentale, un troupeau de moutons et de ceux qui pensent encore, des parias.

Certains nous diront que la vérité surgira et que les lobotomisés, ou les « morts vivants » se réveilleront de leur cauchemar grâce à la vérité qui forcément « éclatera » ! Si la vérité était indomptable, on la verrait surgir par le moindre interstice, la moindre faille, la moindre fêlure.  

Mais la vérité est sous contrôle. Où est la vérité sur les raisons de ces dernières guerres commises par les USA (de la Corée à l’Afghanistan en passant par les Caraïbes, les états d’Amérique du Sud, la Syrie, à l’Irak) les milliers de morts civils dans ces pays, y compris en Serbie.

Voir la liste complète https://www.wikiwand.com/fr/Liste_des_guerres_des_%C3%89tats-Unis

Sans tomber dans la phobie anti USA, il faut bien reconnaître que depuis près de 240 ans, les USA ont toujours été en guerre sur toute la planète. Le monde anglo-saxon, sans remonter à nos Rois, à Napoléon 1er, est un monde dominateur et aura tenté de broyer tous ceux susceptibles de s’opposer à lui. L’Europe bien sûr, mais aussi la Chine, l’Australie des aborigènes et ces terres d’Amérindiens  qui s’en souviennent encore. Napoléon III a cru faire mentir cette réalité en passant des alliances avec ce monde anglo-saxon, (Crimée, Mexique) mais ce monde le laissa tomber face à l’Allemagne en 1870, malgré les liens d’amitiés avec la reine Victoria.

La « vérité » est bien sous contrôle, et cela fait des dizaines et des dizaines d’années que c’est hélas, une réalité.

Comment expliquer par exemple, que le monde juif vomit dans son ensemble les Russes de Vladimir Poutine, et de fait, soutient voire encense, les Ukrainiens de Zelenski parce que juif. Pourtant, ce Président Juif, a dans ses armées, les nazis de la Brigade Azov comme à Marioupol. 

Comment ne pas s’étonner que nous Européens, Français, soyons devenus incapables de comprendre que c’est l’OTAN, et les USA qui ont cherché cette guerre, sous la bannière de l’UE et la langue anglaise, en voulant encercler, étrangler la Russie. Un regard sur la carte de l’OTAN dans le monde suffit à comprendre. Qu’est-ce que la France vient faire dans cette affaire ? 

A quoi sert l’Education Nationale, les écoles, les Universités si elles ne profitent pas à l’éclairage du peuple de France dès les premières années de la scolarisation, au lieu d’assommer nos enfants avec les discours du « sauver la planète« . Où sont ces beaux discours au sujet des colonnes de fumées noires, suites à la guerre en Ukraine, mais aussi en Afrique, au Moyen-Orient, en Asie, etc. Ce sont des foutaises et nos profs gauchistes font semblant de ne rien voir.

Nos médias sont le résultat de cette fabrique de crétins, ils sont gonflés d’incultes en tous genres, d’idiots fiers d’eux, mais aussi le plus souvent, de corrompus par les pouvoirs en place.

Penser librement, mettre en doute, se poser des questions devient synonyme de dangereux complotiste. 

Ce « monde libre » me fait vraiment peur et je ressens toujours, de plus en plus, face aux écrans, devant les discours, cette gêne profonde qu’il y a de vivre dans un pays dont pourtant, j’admire les héros, les valeurs de courage, de résistance, de combat de ce peuple de France auquel j’appartiens, tout en me sentant décalé de ceux qui le dirigent en ce moment, et que je perçois comme des traîtres.

Cette guerre en Ukraine est un révélateur. Cette guerre nous démontre ce que la France est devenue : une France paillasson, soumise aux USA, à l’OTAN, à l’UE de Bruxelles, à l’anglais, et dirigée par un intrigant, un corrompu.

Le 10 avril, il faudra le sortir, lui et ses sbires de l’Elysée. Il faudra voter Eric Zemmour.

Gérard Brazon




Fermeture de Russia Today : le pluralisme version UE et Macron

La guerre pour le contrôle de l’information fait rage. Le constat n’est pas nouveau, et ce n’est pas un hasard si les Gilets Jaunes s’en sont pris à France Télévision, qui a rapidement pris une posture hostile au mouvement populaire pour le dénigrer et en minimiser la portée.

Même attitude à l’égard des mouvements de protestation contre les mesures liberticides prises au prétexte de protéger la population. Tout porte à croire que des consignes ont été donné aux médias subventionnés pour minimiser  un mouvement d’opinion pourtant bien ancré : un silence assourdissant sauf pour dire, souvent sans chiffres sérieux à l’appui, que de semaine en semaine la participation aux manifs décroissait.

Face à cette désinformation par omission, RT-France et Spoutnik, se sont efforcés de couvrir en continu ces manifestations du samedi, que ce soit celles de Florian Philippot ou celles des Gilets jaunes ou de l’UCPL Union Citoyenne pour la Liberté. Le pouvoir en place ne leur pardonnera jamais d’avoir effectué ce beau travail d’investigation, donnant une certaine visibilité sur le net aux opposants au passe sanitaire.

Avec la guerre en Ukraine, l’occasion était trop belle pour faire taire ces médias en ligne, accusés d’être des relais de la propagande de Vladimir Poutine. Dans un climat de russophobie délirant, le moment de la revanche était arrivé !

Une première salve a été lancée par une poignée de sénateurs menés par Laurent Lafon, président de la Commission Culture du Sénat pour demander la fermeture de Russia Today France et de Spoutnik. Il accuse la chaîne RT de -je cite- « relayer des actions de propagande du Kremlin sans véritable contradiction ». Puis, une deuxième salve arrive par la Commission Européenne, en la personne de sa présidente Ursula Von der Leyen  qui demande la fermeture des deux chaînes russes dans toute l’Europe, au prétexte qu’elles sont des armes de guerre aux mains de Vladimir Poutine. Faut-il lui rappeler  qu’aucun des pays de l’Union européenne n’est en guerre contre la Russie ? Et pourtant, l’amie d’Emmanuel Macron obtient un accord des Etats-membres pour exclure les médias russes de l’espace médiatique européen. Ainsi l’interdiction d’émettre commence le 2 mars 2022.

Hier unie pour organiser  le flicage via le passe sanitaire, l’Union Européenne se mobilise désormais pour la censure des médias russes. Ainsi progresse la construction européenne par des mesures liberticides, faute de mieux ! A noter que pourtant, la Commission n’a aucune compétence en matière de contrôle de la liberté d’expression dans les Etats-membres, pas plus qu’elle n’en avait en matière de santé.

Un déchaînement de haine russophobe semble s’abattre sur l’Europe : sur France Culture, l’ex-maoïste rallié au PS et éditorialiste  Brice Couturier déclare : «  il faut interdire RT-France et les autres organes de désinformation poutiniens ». Parallèlement, les musiciens russes deviennent persona non grata !

Quand va-t-on vider des musées les collections de peintures russes ?

Ceux qui voulaient éradiquer le corona virus veulent désormais, par les mêmes mesures dictatoriales, éradiquer le virus russe !

Et l’ineffable BHL n’a pas été de reste sur RMC en appelant les autorités à « s’engager sur le front médiatique », ce qui résume bien la conception de la liberté d’expression des gens de gauche.

Rappelons qu’Emmanuel Macron, après deux ans passés au parti socialiste, avait déjà qualifié RT-France en  2017, « d’organe de propagande mensongère ». Rien que cela !

Pourtant, même si RT-France n’est pas immatriculé au registre du commerce, elle est liée par une convention avec l’ARCOM (l’Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique, ex-CSA depuis le 1er janvier 2022), une autorité publique indépendante qui se pose en garant de la liberté d’expression…

Or RT-France n’a fait l’objet que d’une seule mise en demeure par le CSA à propos d’un dossier concernant la situation en Syrie.  Aucune autre sanction, ni poursuite pour fausse information, depuis son lancement il y a quatre ans. Face à la censure actuelle, Xenia Fedorova, directrice de la chaîne dénonce « un acte de censure pur et simple qui viole l’Etat de droit et va à l’encontre même des principes de la liberté d’expression ».

Hélas, le couperet est tombé et la présentatrice de RT France, Samanta Ramsamy, a dû faire ses adieux aux internautes.

Cent soixante-seize salariés dont une centaine de journalistes vont donc se retrouver au chômage.

Une première réaction de soutien est venue du Syndicat National des Journalistes (le SNJ) qui déplore, dans un communiqué du 28 février 2022, je-cite, « un acte de censure qui réduit le pluralisme de l’information (…) Les intimidations et les représailles n’ont jamais fait avancer la liberté d’expression ».

https://www.snj.fr/article/ne-d%C3%A9fend-jamais-la-libert%C3%A9-en-attaquant-les-journalistes-1580995529

Sur Sud-Radio, André Bercoff s’indigne de la mise à l’index de RT-France, affirmant que la liberté d’expression n’est pas à géométrie variable et rappelant que de nombreuses agences de presse financées par l’étranger, n’ont jamais fait l’objet de censure, même en période de tensions internationales !

Il rappelle que la chaîne Al -jazeera Plus, financée par le Qatar, n’a jamais été menacée de fermeture, malgré ses prises de position communautaristes et islamistes fort éloignées du pluralisme imposé aux chaînes médiatiques. Gilles Kepel avait pourtant averti en décembre 2021 que la version arabe de la chaîne satellitaire Al Jazeera était devenue un relais de la propagande des Frères Musulmans à travers le monde. Bercoff cite également la chaîne américaine CNN, subventionnée par la fondation Clinton, et l’on pourrait compléter le tableau en rappelant le renflouement du journal Le Monde par Bill Gates !

Une pétition en ligne de soutien à RT-France, a été mise en ligne sur change.org : elle a déjà recueilli plus de 30 000 signatures.

Mais RT-France a aussi reçu le soutien de Didier Maïstro, ex- leader des Gilets Jaunes. Cet ancien président de Sud Radio, outré par le diktat de la Commission, a déclaré : « les journalistes de la chaîne (RT-France) sont Français, je les ai côtoyés sur le terrain, notamment au plus fort des Gilets Jaunes, libres et courageux? Ca change des donneurs de leçons qui n’ont jamais fait de terrain ! ».

Malgré ce bel hommage rendu à la déontologie journalistique de RT-France,  les internautes devront se passer, du moins provisoirement des sites de ré-information russes. L’Allemagne a déjà pris les devants en interdisant la première Russian Today sur son territoire : résultat Moscou a fermé le bureau de la radio-télévision allemande Deutsche Wellen. Il faut s’attendre à ce que France 24 qui émet en Russie et touche 24 millions de foyers russes (et 4 millions en Ukraine) subisse le même sort.

Hector Poupon




Ils s’en prennent même aux chats russes !

Les sanctions occidentales contre la Russie s’attaquent même… aux chats ! Vous avez bien lu « aux chats’, pas aux chars. Car Il paraît que les pertes de la guerre frapperaient aussi les chats Ukrainiens, « eux aussi menacés d’extermination en Ukraine ». Des sanctions sévères contre les chats élevés en Russie ont donc été imposées.

https://fr.sputniknews.com/20220303/les-felins-russes-sous-sanctions-a-cause-de-lukraine-1055467675.html

Chat alors ! La Fédération Internationale Féline (FIFe) annonce « qu’aucun chat élevé en Russie ne peut être importé et enregistré dans n’importe quel livre de pedigree FIFe hors de Russie, peu importe l’organisation qui a délivré son pédigrée ».

L’organisation rajoute « qu’aucun chat appartenant à des exposants vivant en Russie ne peut être inscrit à un salon FIFe hors de Russie, quelle que soit l’organisation dans laquelle ces exposants sont membres ».

https://fr.al-ain.com/article/guerre-ukrainienne-les-sanctions-occidentales-contre-la-russie-n-pargnent-pas-les-chats

Pourtant les soldats russes engagés dans une opération de maintien de la paix en Ukraine disposent de rations militaires et n’ont pas la réputation de manger les  chats du côté de Kiev.

Après ce nouvel épisode témoignant de la russophobie ambiante et frénétique, l’Occident arrivera-t-il encore à retomber, tel un chat, sur ses quatre pattes ?

Francis GRUZELLE
Journaliste et écrivain
Carte de Presse 55411