1

Véran la menace est un vrai pitre de BD !

Avec ses yeux tout ronds, son regard bêtasse, et son sossottement, Olivier Véran est la caricature du crétin parfait : aux ordres. 

Il est de notoriété publique que c’est un terrible ambitieux, sans foi ni loi, dont Macron a profité pour en faire l’exécuteur de ses basses œuvres.

C’est regrettable mais c’est ainsi, un homme s’exprimant de telle façon ne peut être pris au sérieux. Même Macron, en six mois, avait corrigé son défaut de langue, ne disant plus Brizitte. Il n’en a pas pour autant gagné en crédibilité, il lui aurait fallu aussi faire guérir sa mythomanie…

Observez bien Véran. C’est l’imbécile de la BD Covid-19. Il va rester dans les annales, à la sortie, il sera l’un des  premiers à avoir de gros ennuis. Il ne se méfie absolument pas de de ce qu’il raconte quand il est filmé!

Macron lui dit : « va à la télé et déclare avec autorité » et il y court, « dis le contraire » et il le fait, n’hésitant jamais.

C’est l’un des coursiers de l’Élysée, lequel, évidemment, ne décide de rien et tel le pisttacidé Attal,  et répète ce qui lui est ordonné de déclarer.

Certes, ce qu’il annonce est redoutable d’incohérence ou terriblement liberticide. Toutefois,  le personnage est véritablement risible. C’est l’idiot de service avec physique assorti.

Tout comme Griveaux, Marlouna, Moréno… ne réalisant toujours pas ce qu’était être ministre, il a adoré montrer son torse velu et musculeux lors de sa première vaccination télévisée. Faute de neurones, il est désopilant pour qui l’observe attentivement.

C’est dommage qu’il ait rompu avec Coralie Dubost. À eux deux, ils auraient pu presque remplir l’album  des sangsues désopilantes de la République, avec Rugy en guest star.

Castex est un robot, Véran est un vrai pitre de BD.

La dictature renversée, les dessinateurs vont s’en donner à cœur joie !

Daphné Rigobert

 




Coralie Dubost est une double flemmarde !

Le 19 octobre 2021, Coralie Dubost et son amoureux se font agresser au sortir du Café de l’Alma, brasserie chic du 7e arrondissement. Ayant été délestée de son sac, de deux mille euros, son fiancé de sa Rolex à 12 000 euros et de son smartphone, pour se faire plaindre et remarquer, telle une starlette, cette député LREM surmédiatisa l’affaire jusque dans Paris Match… attirant l’œil sur son emploi du temps.

Ce soir-là se votait à l’Assemblée, à partir de 21 h 30, l’article 1 du projet de loi Vigilance sanitaire, texte liberticide qui impliquait la présence de tous nos députés salariés, au lieu des 178 présents. C’est ainsi que l’on s’aperçut que Coralie était allée réjouir ses papilles un peu plus loin, au lieu de bosser. 

Le 25 octobre, sans vergogne, elle est venue narrer le détail ses malheurs sur BFM TV… Interrogée sur son absence dans l’Hémicycle, elle s’est justifiée par un gros mensonge : « Nous fonctionnons à l’intérieur de chaque groupe politique par rotation (…), ce soir-là je n’étais pas de permanence ». Comme chacun des 577 élus, elle aurait dû y être. Cela s’appelle de l’absentéisme éhonté.

Auparavant, cette écervelée ridicule justifia dans un tweet le fait de dîner au restaurant : « on a dû aller dîner dehors car Deliveroo n’a pas pu nous livrer. Une situation classique pour beaucoup d’autres Français »…

En tant que député, elle perçoit aussi une indemnité pour se loger à Paris, elle peut donc avoir à son domicile de quoi se nourrir, comme la plupart des Français.  Mais Coralie ne doit pas daigner ouvrir une barquette de charcuterie sous vide ou un plat surgelé…  C’est fatiguant.

Concernant Deliveroo, elle ment encore. Cette plateforme, proposant la carte de centaines de restaurants, par arrondissement ou par zone, offre un choix immense. Quant au fait que beaucoup de Français commandent ainsi leurs repas, c’est surtout l’apanage de gens aisés.

Ayant partagé la vie de Véran, elle a dû longtemps profiter des privilèges et du personnel attachés à l’appartement de fonction du ministre de la Santé, avenue de Ségur… Vivre aux frais du contribuable fausse la perception de la vie.

Que Coralie Dubost bobarde aussi stupidement ne fait que détériorer plus encore son image d’insupportable sangsue de la République, très présomptueuse… de surcroît,  doublement flemmarde.

Mitrophane Crapoussin




Si Coralie avait fait son boulot, elle n’aurait pas été agressée!

Depuis plusieurs jours, certains compatissent, d’autres se gaussent de l’agression de Coralie Dubost et de son compagnon. Nul n’évoque jamais le fait qu’elle n’aurait jamais dû se trouver dans ce quartier.

Le 19 octobre au soir se votait l’article 1 sur l’Urgence sanitaire de la loi Vigilance sanitaire.  Et Coralie dînait à l’Alma avec son amoureux du moment…

Élue du Vaucluse, elle aurait dû être à l’Assemblée à travailler un peu.

 Donc ce mercredi,  à 17 h 15, tout d’abord se votait l’article 1 de de la première partie du projet de loi de Finance 2022, sur 577 députés, il y en avait 559, dont Mélenchon et Le Pen.

Lors de la reprise, à 18 h 15, Véran vint faire son show à la place de Castex, prévu pour introduire les débats mais lequel avait un incontournable entraînement de petits chevaux… Après une interruption, la séance repris à 21 h 30, lors du vote de l’article 1, n’étaient revenus que 178 députés et plus aucune tête d’affiche. Comme Coralie, les 371 manquants avaient dû partir festoyer ailleurs, oubliant qu’ils étaient onéreusement payés pour être dans l’Hémicycle, d’autant plus, lors du vote d’une loi mettant à nouveau en péril la liberté des Français. Mais peu leur importait, à la bouffe comme à la bouffe !

Au lieu de se faire prudemment discrète, la très écervelée ex-fiancée d’Olivier Véran a surmédiatisé son affaire. Certes, elle s’est fait piquer un sac probablement beaucoup plus cher que les deux mille euros qu’il contenait. Cependant, tout un chacun sait qu’il est fort dangereux de se promener avec autant d’argent liquide et que Paris est l’Éden des voleurs de montres de luxe… Son Samuel n’est peut-être pas parisien ?

Nous ne pouvons qu’être inquiets pour Coralie Dubost car n’ayant voté cette loi ni le 19 ni le 20 octobre, certains concitoyens de sa circonscription pourraient lui en faire grief et sait-on jamais, l’agresser…

 

Mitrophane Crapoussin

 

Liste des députés ayant voté la loi Vigilance sanitaire, le 20 octobre 2021.