1

Site de rencontres salafiste pour fabrique de futurs djihadistes

Charlie Hebdo s’amuse et nous fait un petit cadeau, à nous les islamophobes. En effet, il s’amuse d’un site de rencontre islamiste, salafiste, pour que les frangins de l’islam trouvent des frangines voilées ! L’histoire ne dit pas si c’est pour convoler en voyage de noces en Syrie !


Que voulez-vous, il n’y a pas que des Occidentaux qui ne trouvent pas babouches à leurs pieds ! Il est vrai que les frangines savent à l’avance qu’elles se prendront lesdites babouches dans la gueule au premier refus avec l’aide des anges ! (sourate 4 verset 34)
Le créateur du site n’est autre que l’imam Abou Anas, l’amoureux des femmes, celui qui affirme qu’une femme ne peut se dérober à la saillie de son mari en rut ! Le même qui était parmi les signataires de la pétition initiée par le CCIF contre l’islamophobie.
Certes, Abou Anas a été obligé de retirer son nom sur cet appel à la manif du fait de ses propos quelque peu sulfureux ! Cela lui a évité de voir la participation des indigénistes d’Houria Bouteldja, de Danielle Obono et autres frangines et copines de Rokhaya Diallo ! De même, celle de la France Insoumise de Jean-Luc Mélenchon et d’Alexis Corbière, etc. Abou Anas n’aura pas eu le plaisir de les voir tous défiler aux cris de « Allahu akbar » !

La gauche collabo n’a peur de rien, on le sait depuis les années 30-40 !

Rappelons tout de même qui est ce créateur de site de rencontres : il a fait l’apologie du viol conjugal : « Voilà, la femme vertueuse, c’est celle qui obéit à son mari. (…) Le soir, il a un besoin, une envie, et elle lui dit « non je suis fatiguée, je ne peux pas, je suis ceci cela ». Et l’homme, il craque. […] Qu’elle sache que les anges la maudissent toute la nuit dans le cas où elle se refuse à son mari sans raison valable ».
Alors aujourd’hui, il assure avoir changé. Ne riez pas, vous allez faire pleurer le Ramadan ! Il a déclaré sur Twitter : « J’ai pris conscience de l’émoi légitime qu’a suscité ma vidéo à propos de la condition des femmes. Comme je l’ai déjà dit depuis des années, j’ai depuis beaucoup évolué et suis revenu sur de nombreux propos qui ne reflètent plus ma position sur ces questions ».
Qui sait pour ceux qui le croient, son évolution le portera vers le protestantisme, ou qui sait vers le judaïsme ! On peut encore sourire de sa taqîya !
Revenons à son site de rencontres ! Pas question de s’inscrire pour tirer un coup ! Se faire un plan cul rapide, une soirée chaude et puis on se sépare ! Là, il faut payer, mais on ne rencontre pas ! Enfin, pas tout seul avec la postulante ! Elle sera accompagnée par son tuteur ! Car les femmes en islam sont mineures à vie ! Elles ne peuvent pas se balader toutes seules sans le mahram (tuteur), un mentor à ses côtés, soit son père, son frère, son mari, son fils, etc.
En islam, c’est bien connu, la femme est considérée comme une salope qui ne pense qu’à une chose, se faire prendre à la moindre occasion ! C’est du moins ce que chacun peut penser chez les mécréants occidentaux, les chrétiens ou les juifs, au vu du peu de considération que les hommes en islam ont de la femme ! Ils imaginent le pire et l’infect !
Les femmes, dans leurs esprits, seraient juste bonnes à se faire engrosser (sourate 2 verset 223), et incapables de résister, contrairement aux hommes, aux sirènes de l’apostasie ! La femme ne peut donc pas épouser un non musulman, contrairement aux hommes qui ont tous les droits, y compris d’épouser une gamine impubère, au nom du magnifique exemple de Mahomet ayant satisfait ses besoins sexuels avec une gamine de 9 ans ! 

Pour s’inscrire, il faut débourser 15 euros par mois pendant 6 mois, mais il y a des règles : « Nous, on a une éthique, il y a des choses qui sont interdites dans notre religion, c’est la fornication. La majorité des sites de rencontres aboutissent à des péchés : les gens s’inscrivent, ils font ce qu’ils veulent, ils se rencontrent comme ils veulent, il n’y a pas de règle ! » En clair, les sites de mécréants ne sont en fait que des sites du diable, de la fornication sans contrôle ; on baise, et en somme, les femmes et les hommes en recherche de l’âme sœur ne sont que d’horribles fornicateurs !
Franchement, qu’est-ce qu’ils ont avec le sexe, ces malades de Dieu ! Il existe, et il est fait pour servir, et en plus c’est sympa et très plaisant !
D’autant plus que nous savons depuis le Caire, (Source) et (re-Source) et aussi depuis Coblence, que des musulmans en meute ne s’embarrassent pas du consentement des femmes pour les violer avec les doigts, et les déshabiller sur place, malgré les hurlements de terreur de celles-ci ! 
Il n’y a donc, nous dit Charlie Hebdo, aucun échange possible, y compris par tchat, avant d’avoir un rendez-vous. C’est ça le salafisme, la magie de la surprise. « Le rendez-vous vous sera fixé en présence d’un imam. Vous aurez le choix entre un rendez-vous physique ou en visio-conférence », précise le site. Vous imaginez la surprise ! Vous parlez avec une voilée, ne voyez pas si elle jolie, de bas en haut, et vous ne pouvez échangez aucune parole sans que le bédouin du coin vous écoute ! Pas facile les coups de foudre !
Mais au fait, ce site qui se nomme mynisf.fr , n’est-il pas l’expression d’un racisme de fond ? Une sorte de vente aux enchères pour hommes en recherche d’un ventre ? Une façon discriminante de présenter une femme ?

Posez votre candidature, histoire de se marrer un peu, et tenez-nous au Coran…

Gérard Brazon




Si on a décapité le roi, on devrait pouvoir exécuter des islamistes, non ?

Quoi ? Qu’est-ce que j’apprends ? La Cour pénale centrale de Bagdad a condamné à mort dimanche une ressortissante allemande d’origine marocaine pour avoir rejoint le groupe djihadiste Etat islamique (EI) en Syrie et en Irak.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2018/01/21/97001-20180121FILWWW00050-irak-une-djihadiste-allemande-condamnee-a-mort.php

D’abord, même si elle est d’origine marocaine, cette femme est allemande, donc européenne, nous diraient tous les partisans du droit du sol. Et en Europe, si on veut adhérer à l’Union européenne, il faut avoir aboli la peine de mort de sa constitution, rien de moins. Mais les Irakiens, qui ont vécu dans leur chair la réalité de la guerre de l’Etat islamique, ne paraissent pas voir les choses de la même façon.

Voilà en tout cas une décision qui donne des idées, dans un pays où nos dirigeants nous expliquent que les Droits de l’Homme nous imposent le devoir d’offrir une prison 5 étoiles à Abdeslam et à toutes les racailles musulmanes qui pourrissent nos prisons, où ils sont largement majoritaires.

La peine de mort, en France, paraît un sujet définitivement classé, depuis que Badinter, en 1982, a imposé son abolition aux Français.

Voilà ce qu’écrivait l’ineffable Alexis Corbière, il y a 5 ans, sur cette question, et plus largement sur la décapitation de Louis XVI, dont certains commémorent l’anniversaire ce jour, ce qui paraît déplaire au député de Montreuil.

« 220 ans après l’exécution du ci-devant Louis Capet le 21 janvier 1793, on peut encore saluer avec humour, mais enthousiasme intact, la grande portée politique de cet immense évènement qu’est la Révolution française, non ?

D’autant plus que, je crois savoir que quelques illuminés se réuniront de leurs cotés dans une cinquantaine de messes (quelle honte pour les ecclésiastiques qui se prêtent à cela) pour célébrer la mémoire de Louis XVI. Oui, oui cela existe encore. Le si sympathique comédien mondain Lorant Deutsch, qui a trouvé tant de défenseurs quand je m’en suis pris publiquement à son Métronome si nostalgique des têtes couronnées, y a même participé les années passées. Peut être sera-t-il encore demain à l’Eglise Saint-Germain l’Auxerrois pour pleurer la fin de la monarchie ?

Moi, en tout cas avec quelques amis, je mangerai une bonne tête de veau. Farouche partisan en 2013, de l’abolition de la peine de mort sur toute la planète (aboli en France grâce à la gauche en 1981 seulement), j’avoue que je reste fidèle à la parole de Saint-Just lors du procès du Roi : « Cet homme doit régner, ou mourir ». L’histoire est parfois tragique. Mais, le succès de la Révolution est la naissance de la première République en France, agressée militairement par des armées étrangères, était à ce prix. Une fois la provocation volontaire de ma part écartée, il va de soi que je fêterai demain la mort de la tyrannie, qui causa tant de malheur, et non celle d’un être humain (toujours déplorable) ».

Notons d’abord le grand mépris, dans le ton, du porte-flingue de Méluche pour « le comédien mondain » Lorant Deutsch, auteur du formidable ouvrage « Métronome », livre que Corbière, en bon stalinien, voulait clouer au pilori, et en interdire la promotion. Le prétexte ? Sa vision de l’Histoire ferait la part trop belle à la Monarchie, qui, faut-il juste le rappeler, fait partie intégrante de l’Histoire de France, et de la splendeur passée de notre pays. Nous notons également qu’il ne peut admettre que des prêtres puissent organiser des messes en mémoire du Roi. On est très loin de la tenue d’un débat sur TV-Libertés, lors d’un « Tête à Clash, où Christine Tasin (qui partage pourtant la vision de Corbière sur la Révolution française), face à trois monarchistes, avait pris beaucoup de hauteur pour traiter cette question, dans le contexte de la France de 2017.

On apprend donc, en lisant la prose du mari de Raquel Garrido, que celui-ci serait un humaniste, à présent, hostile à l’idée même de la peine de mort. Autrement dit, lui qui s’appuie sur « la présence des armées étrangères prêtes à agresser militairement la France » pour justifier la décapitation de Louis XVI, paraît hostile à ce que cet argument soit utilisé, aujourd’hui, pour exécuter les représentants des armées étrangères qui, sur notre sol, mènent une guerre impitoyable à notre pays et ses habitants : j’ai nommé les djihadistes.

Il ne réclame même pas à leur encontre l’application de l’article 411-4 du livre 4 du code pénal : « Le fait d’entretenir des intelligences avec une puissance étrangère, avec une entreprise ou organisation étrangère ou sous contrôle étranger, ou avec leur agents, ou… est puni de 30 ans de détention criminelle et de 450.000 euros d’amende. »

https://ripostelaique.com/selon-la-loi-francaise-melenchon-corbiere-et-obono-meritent-30-ans-de-prison.html

Nous n’avons pas les pudeurs (par ailleurs fort sélectives) de Corbière et des siens. Nous ne voyons pas pourquoi on garderait dans nos prisons pendant trente ans des combattants qui ne rêvent que de nous éliminer et de nous assassiner. Ils nous coûtent cher, pourrissent nos maisons d’arrêt et agressent nos gardiens. Une balle dans la tête, on les enterre dans des peaux de cochon (la peur doit changer de camp) et qu’on n’en parle plus ! Et tant pis si Dupont-Moretti ou Berton perdent des clients !

Si Corbière est le grand républicain qu’il prétend être, s’il veut que sa sixième République soit celle du peuple, qu’il laisse les Français choisir sur la peine de mort (ce qu’ils n’ont pas eu l’occasion de faire en 1981). Cela nécessite l’organisation d’un référendum, et nos gouvernants savent que nous le gagnerions, tant les Français en ont marre de l’impunité des crapules, et du discours de l’excuse. De même que nous gagnerions haut la main un référendum sur l’immigration, comme le réclamait la député Marie-France Lorho (notons que grâce à l’UDC, les Suisses vont pouvoir voter sur cette question).

Nous, ne sommes pas des chrétiens repentants qui, comme ce Pape collabo, tendent l’autre joue et lèchent les babouches musulmanes. Nous ne sommes pas, comme la clique des prétendus Insoumis, des soumis à l’envahisseur, et encore moins des traîtres. Nous trouvons normal de tuer pour ne pas être tué, y compris lors d’un cambriolage dont nous serions victimes.  Le député européen Aymeric Chauprade réclamait l’exécution préventive des djihadistes partis en Syrie qui voudraient revenir en France. Or, Macron va en faire revenir plusieurs milliers, autant de bombes à retardement qu’il balance sciemment dans les pattes des Français ! Lui aussi, il faudrait le juger, ainsi que son prédécesseur, qui d’ailleurs, ressemble étrangement à Louis XVI !

Pourtant, si on a été capable de couper la tête Roi, en 1792, alors on doit pouvoir, en période de guerre, exécuter tous les islamistes qui agressent nos forces de l’ordre, nos pompiers, nos gardiens de prison, nos médecins, et parfois le premier infidèle qu’ils croisent. Peu importe la manière, une balle, ressortir la guillotine, la corde, ou d’autres moyens scientifiques, mais qu’on s’en débarrasse définitivement !

Quand on écoute le remarquable échange, qui dure une demi-heure, entre François Billot de Lochner, président de « Liberté Politique », et notre fondateur Pierre Cassen (qui n’est pas responsable du site, contrairement à la présentation faite, mais seulement son fondateur et porte-parole), on ne peut qu’arriver à cette conclusion, si on veut que notre pays survive.

Tout est dit dans cette interview d’une grande qualité, où François sait poser les bonnes questions, permettant à Pierre de mettre les bons mots sur la situation, et de démasquer l’imposture du discours officiel des collabos. On est bien loin de l’enfumage des plateaux télévision, sur cette question. Cela parle vrai, sans langue de bois, avec des diagnostics sans concession sur la réalité de la situation.

Ce qui est intéressant est que les deux hommes ne sont pas du tout issus du même monde, et ne partagent sans doute pas la même vision de l’avenir de notre pays. Issu du milieu de la finance, passé par Les Républicains, François se reconnaît dans la définition de « conservateur libéral catholique ». Il a été un militant inlassable de La Manif Pour Tous, et sera ce dimanche 21 janvier à La Marche pour la Vie. Il est l’auteur du livre « Chronique de l’islamisation ordinaire de la France », que Jacques Guillemain avait commenté.

https://ripostelaique.com/chronique-de-lislamisation-ordinaire-de-la-france-de-francois-billot-de-lochner.html

Pierre vient de la gauche, militait dans les mouvements associatifs, laïques et syndicaux, et ne manifestera pas, selon moi, cet après-midi avec François et ses amis.

Il n’empêche que tous deux, dans cet échange, partagent la même lucidité, les mêmes mots, pour décrire le « cancer qui gangrène la France », et prépare la mort de notre pays et de sa civilisation, et son remplacement par un dogme barbare, arriéré et obscurantiste, qui représente la lie de l’Humanité.

Ceux qui justifient la décapitation de Louix XVI et ce que certains appellent le génocide vendéen, au nom des nécessités de la guerre et de l’importance des enjeux, sont les mêmes qui, comme Mélenchon-Corbière, ferment les yeux sur l’agression subie par la France de la part des soldats d’Allah, et tiennent un discours de soumis. Ils confirment leur volonté de voir disparaître une France qu’ils n’aiment pas, des Français qu’ils méprisent, et une civilisation qu’ils exècrent. Et pour cela, ils pactisent avec les barbus, qui leur permettent d’avoir dix-huit députés à l’Assemblée nationale, tous issus de zones islamisées.

On peut reconnaître une cohérence dans le discours de Philippe de Villiers et de tous ceux qui condamnent l’exécution du Roi, le massacre vendéen, voire la Révolution française, tout en refusant l’islamisation de notre pays. Ils sont attachés à une vision de la France, plutôt catholique, où l’islam n’a pas sa place.

On peut également reconnaître une cohérence à Christine Tasin ou à Serge Ayoub, qui défendent la Révolution française, dont Robespierre, et justifient la Vendée par la défense de la République, contre le retour de l’Ancien Régime. Eux aussi, au nom des idéaux de 1789, ne peuvent concevoir la présence de l’islam dans notre pays, permise par l’invasion migratoire.

Par contre, il nous faut chercher la cohérence entre la volonté de couper la tête du Roi, d’exterminer un maximum de Vendéens, au nom des principes émancipateurs de la République, et la complicité avec l’invasion migratoire et l’islamisation de notre pays, qui sont juste aux antipodes des valeurs dont se réclament les partisans de la Révolution de 1789 comme Mélenchon-Corbière.

Si ce n’est que dans les deux cas, on retrouve la même haine d’une France de culture gréco-romaine et chrétienne que ces collabos ont décidé de détruire.




En 2017, Bouteldja a été élue député, par Obono interposée

La France, et donc un certain nombre de Français (20 millions quand même…), ont donc été capables d’élire président de la République un homme qui a osé parler de « crime contre l’humanité » en Algérie (qualifiant donc nos soldats de « nazis, sans mot dire sur la barbarie du FLN) et qui a contesté l’existence d’une culture française.

Dans la même logique, on peut se demander pourquoi Houria Bouteldja, qui assume « niquer la France », en toute impunité d’ailleurs, n’aurait pas pu se faire élire député du peuple, dans certaines circonscriptions islamisées.

Mais finalement, à quoi bon se présenter dans un pays « raciste » et « colonialiste », puisque le discours des Indigènes de la République est maintenant présent à l’Assemblée nationale, grâce à Danièle Obono, à ses électeurs, et à Mélenchon, qui a permis cette forfaiture.

Par ailleurs, je l’avoue, depuis qu’elle a été élue député chez les Insoumis, dans la 17e circonscription de Paris, je savoure chaque intervention de Danièle Obono. Je bois du petit lait. Il faut le reconnaître, elle est au rendez-vous à chaque fois !

Signalée d’entrée pour sa connivence avec le « Nique la France » de sa copine Houria Bouteldja, elle refuse, devant les Grandes Gueules, de crier « Vive la France ». Et il paraît que ceux qui le lui auraient demandé seraient raciste, c’est Alexis Corbière qui l’a dit !

Obono s’est fait la main en expliquant, à l’Assemblée, que les terroristes islamiques ne se réclamaient d’aucune religion, et que la doctrine de l’Eglise était aussi dangereuse que celle du coran.

Puis elle s’est rendue célèbre en expliquant qu’un machiniste de la RATP qui refuse de conduire un bus après une femme n’est absolument pas un musulman radicalisé. Heure de gloire pour mon amie Ghislaine, qui, grâce à l’Insoumise-sauf-à-l’islam, fait la page une de Présent.

Puis elle nous a fait le coup de comparer les djihadistes aux militants de La Manif Pour Tous.

Puis elle nous a fait le coup de parler de sa camarade de combat antiraciste, Houria Bouteldja. Seul problème, même Guénolé, qui s’est déclaré « Insoumis » et n’a jamais été une lumière, a remarqué que la camarade Houria était légèrement raciste.

http://www.dailymotion.com/video/x3yoxoi

Bref, mon amie Martine Chapouton, excédée, s’set un peu lâchée sur un article, pour expliquer ce qu’était réellement Obono.

Obono, c’est ce genre d’enfumeuse qui, après le viol d’une Française par un musulman, expliquera qu’il y aussi le viol conjugal des Français de souche.
Obono, c’est ce genre d’enfumeuse qui, comme Clémentine Autain, parlera du viol des Russes contre les Allemandes, ou des Américains contre des Françaises, pour relativiser le viol de masse des Allemandes par des migrants, majoritairement musulmans.
Obono, c’est ce genre d’enfumeuse qui justifiera le voile islamique des fillettes en parlant du fichu de nos grands-mères, ou de la cornette des bonnes soeurs.
Obono, c’est ce genre d’enfumeuse qui réclamera du halal à la cantine, parce qu’on sert du poisson tous les vendredis.
Obono, c’est ce genre d’enfumeuse qui justifiera la lapidation musulmane en parlant des femmes tondues à la Libération.
Obono, c’est ce genre d’enfumeuse qui va justifier que la France se soumette au ramadan, en évoquant le Carême.
Obono, c’est ce genre d’enfumeuse qui va nier la surdélinquance des musulmans, en parlant des Blousons noirs des années 60.
Obono, c’est ce genre d’enfumeuse qui va justifier la construction de milliers de nouvelles mosquées par le fait qu’il y a 38.000 églises en France.
Obono, c’est ce genre d’enfumeuse faussement laïque, qui va gémir contre les crèches et les sapins de Noël, mais va défendre les prières musulmanes illégales dans les rues.
Obono, c’est ce genre d’enfumeuse qui va justifier les prochains appels du muezzin en le comparant avec les cloches de nos églises.
Obono, c’est ce genre d’enfumeuse qui va justifier les 280 millions de crimes musulmans commis depuis 14 siècles par la Saint-Barthélémy.
Obono, c’est ce genre d’enfumeuse qui va justifier les voitures béliers en les comparant avec les attentats de l’IRA ou de l’ETA.
Obono, c’est ce genre d’enfumeuse qui, comme ce chercheur du CNRS, publié dans Libération, va comparer Merah aux poilus de 1914.

Sa stratégie, digne d’ailleurs de celle de Mélenchon et de Corbière, est fort simple : au nom du « tout se vaut », taper sur le catholicisme, le renvoyer dos-à-dos avec l’islam, pour protéger l’offensive des disciples d’Allah, qu’ils soutiennent de toutes leurs forces, sur la société française.

Bref, c’est une ennemie déclarée de la France, une représentante de la cinquième colonne musulmane, justement épinglée par Le Figaro, auteur d’une remarquable enquête, ce week-end.

Déchaînée, la Martine !

Mais il faut revenir au vrai problème. Si Obono, qui n’est qu’un clone de Bouteldja, est à l’Assemblée nationale, et sera peut-être la première député à y siéger voilée, c’est d’abord la faute à Mélenchon et à Corbière-Garrido. Ces politiciens ont décidé que les ennemis de leurs ennemis pouvaient être leurs amis. Et donc, ils ont acheté le vote musulman en pactisant avec les Indigènes, au nom des « Insoumis ».

Il y a 14 ans, quand j’ai commencé à mener le combat contre l’islamisation de mon pays, j’avais eu l’occasion de croiser Houria Bouteldja à plusieurs reprises. Elle n’a pas changé de discours. Ce qu’elle dit aujourd’hui, elle le disait déjà en 2006, relayée par la féministe pro-voile Christine Delphy, qui a témoigné contre Pascal Hilout, apostat de l’islam, et moi, à nos procès.

Le racisme antiblanc

J’animais une réunion, en septembre 2003, dans des locaux du Syndicat du Livre, quand j’ai rencontré et entendu pour la première fois Houria Bouteldja. Elle a carrément traité, ce jour, Pascal Hilout de « bougnoule de service ». Et cette raciste n’a jamais été condamnée par un tribunal français, contrairement à Pascal.

Ce que je trouve très bien, avec l’élection et la médiatisation de Danièle Obono, qui est le clone d’Houria Bouteldja, c’est que les porteurs de valises de l’islam, qui osent se dire laïques, Mélenchon et Corbière, sont confrontés à l’ampleur de leurs reniements, de leur trahison.

Ils ont voulu acheter le vote musulman, pour avoir des députés. Cela a marché, ils en ont 18, tous obtenus dans des circonscriptions islamisées. Mais ils ont à présent Obono, qui nous fait du Bouteldja, ce qui est tout-à-fait normal.

Porteurs de valises de l’islam par dogmatisme, haine du catholicisme, rejet du modèle occidental et clientélisme, Mélenchon et Corbière n’ont pas fini de manger leur chapeau. Et bien évidemment, quand leurs électeurs musulmans de 2017 auront de vrais candidats estampillés halal, pour les représenter, au mieux ils enverront les Insoumis dans les poubelles de l’Histoire, au pire, ils leur feront subir ce que les islamistes ont fait aux militants du parti Toudeh, en Iran, en 1980.

En attendant, j’espère que le cru Obono 2018 sera au moins égal à celui de 2017…

Pierre Cassen




Alexis Corbière provoque Riposte Laïque, puis se dérobe piteusement devant un possible débat !

Quelle déception, quelle frustration ! Nous nous faisions un plaisir de débattre avec notre grand « ami » Alexis Corbière, ce maire-adjoint du 12e arrondissement de Paris, dont le principal titre de gloire est d’avoir demandé – en vain – l’interdiction des Assises de Charenton, le 18 décembre dernier. Non content d’avoir qualifié Oskar Freysinger de « fasciste sorti de Woodstock », et Riposte Laïque de « site d’extrême droite raciste  » (que du classique), et d’avoir manifesté en compagnie de Caroline Fourest, de NPA et de Houria Bouteldja (Indigènes de la République), ce Mélenchonien de la première heure, qui se dit laïque de chez laïque (au point d’avoir oublié de protester contre les prières musulmanes illégales de Paris, et de ne mener aucune action contre la future mosquée Delanoé à 28 millions d’euros pour les contribuables), après nous avoir insulté comme il en a l’habitude notre site, nous avait proposé un débat, dans un style fanfaron qui nous avait beaucoup amusé.
http://www.alexis-corbiere.fr/index.php?post/2011/02/05/Nous-navons-jamais-eu-autant-besoin-de-laicite
On lisait donc, sur un texte truffé de fautes (pas terrible pour un enseignant, pas étonnant que l’Eduction nationale aille mal) cette proposition de débat, par ailleurs quelque peu méprisante à notre encontre.
« Pour ma part, je ne crainds aucune confrontation idéologique avec eux et suis même prêt à me retrouver face à l’un d’eux si cela intéresse un média (pas sûr, mais avis aux amateurs). Leurs théories sont assez courtes en réalité. Leur « valeur » dans le champ médiatique vient uniquement du fait qu’ils se réclament avec fierté de leur passé de militants de gauche, jadis attachés à la République et à la laïcité, pour construire désormais des passerelles vers l’extrême droite ».
Sans doute notre vaillant maire-adjoint pensait-il pouvoir fanfaronner sans le moindre risque, et était-il certain qu’aucun journaliste ne prendrait la balle au bond. Manque de chance pour lui, l’animateur du Site « Enquête et Débats », Jean Robin, envoya cette proposition à notre Tartarin de Tarascon du 12e.
Editions Tatamis [mailto:editions.tatamis@gmail.com]
Envoyé : jeudi 24 février 2011 10:06
Bonjour M. Corbière,
Voici ce que je viens de lire sur votre blog : « Pour ma part, je ne crainds aucune confrontation idéologique avec eux et suis même prêt à me retrouver face à l’un d’eux si cela intéresse un média (pas sûr, mais avis aux amateurs). Leurs théories sont assez courtes en réalité. Leur « valeur » dans le champ médiatique vient uniquement du fait qu’ils se réclament avec fierté de leur passé de militants de gauche, jadis attachés à la République et à la laïcité, pour construire désormais des passerelles vers l’extrême droite. »
Je vous propose donc, en tant que média indépendant organisant des débats contradictoires, un débat entre Pierre Cassen et vous, voici les conditions proposées :
– 1 caméra fixe
– pas de public
– pas de montage autre que le générique (conditions du direct)
– pas d’animateur
– juste une pendule d’échecs pour que les intervenants se répartissent entre eux la parole
– diffusion sur Enquête et débat et notre partenaire Dailymotion
Pour l’instant nous avons organisé 16 débats, vus entre 3 000 et 30 000 fois (mais je pense que le vôtre serait vu encore plus), vous pouvez les visionner là :
http://www.enquete-debat.fr/archives/category/admin/videoed/echec-et-mat-videoed
Puisque vous êtes conseiller de Paris, je vous recommande notamment un débat entre deux conseillers de Paris :
http://www.enquete-debat.fr/archives/echec-et-mat-fallait-il-interdire-lapero-saucisson-pinard/
Je suis à votre disposition si vous avez des questions, ne reste plus qu’à fixer un thème du débat et une date.
Pour le thème, que diriez-vous de « Fallait-il interdire les Assises sur l’islamisation de nos pays ? »
Très cordialement
Jean Robin
Près de deux semaines après, toujours pas de réponse ! Ne pouvant croire à une dérobade, nous préférons penser que seul un problème technique l’a empêché d’avoir connaissance de la proposition de Jean Robin. Donc, nous la transmettons directement, et attendons avec impatience la réponse du camarade Corbière. Après parution de ce texte, il ne pourra plus se dérober ! Nous le prévenons, malgré tout, Riposte Laïque, c’est toute une rédaction, et pas seulement son fondateur. Il suffit de voir nos vidéos pour le vérifier. Ce ne sera donc peut-être pas Pierre Cassen, mais un autre débatteur, qui sera tout aussi à même de démonter le discours pseudo-laïque et pseudo progressiste de l’islamo-collabo Corbière…
Lucette Jeanpierre




Alexis Corbière avoue son appartenance à une officine qui soutient les régimes islamistes !

Incroyable! Alexis Corbière, maire-adjoint du 12ème arrondissement de Paris, avoue être
membre de la Libre Pensée, laquelle est une officine au service d’une organisation trotskyste
qui soutient les régimes islamiques!!! C’est une information qui m’a fait bondir, vues mes origines maghrébines. Alors que je suis comme tant d’autres originaires de l’autre coté de la Méditerranée, à l’écoute émotionnelle de tout ce qui se passe de révolte actuellement contre les régimes d’oppression dans les pays arabes du Moyen Orient, voilà qu’ Alexis Corbière, maire-adjoint du 12ème arrondissement de Paris nous informe benoîtement dans son blog qu’il est adhérent de la Fédération Nationale de la Libre Pensée, aux cotés de Blondel, ancien secrétaire de Force ouvrière. Or qu’est-ce que La libre Pensée? C’est une organisation antireligieuse née en 1850, mais qui a été entièrement dévorée de l’intérieur par les trotskystes du POI (Parti Ouvrier Indépendant) , nouveau nom de l’OCI (Organisation Communiste Internationaliste), et du PT (Parti des Travailleurs) , et qu’il est habituel de désigner sous le vocable de « lambertistes », 5000 à 6000 adhérents environs, (autant que le NPA) et qui pratiquent l’entrisme un peu partout FO, GODF, UNEF, PS (rappelez vous Jospin), comme moyens d’action pour faire passer leurs idées.
La nature de la Fédération Nationale de la Libre Pensée
La Fédération Nationale de la Libre Pensée (2000 à 3000 membres environs d’après des estimations sérieuses), est la seule organisation dont les trotskystes lambertistes ont réussi à s’emparer totalement dans les années 1990-1995 pour populariser leurs objectifs, à tel point qu’ils ont réussi à faire partir tous les adhérents de la vieille Libre Pensée historique,  lesquels constituèrent des sections régionales autonomes, et certains se regroupèrent au sein d’une Association Des Libres Penseurs de France (ADLPF), avec 400 adhérents.
Il est indispensable de savoir qui actuellement sont membres de la Libre Pensée. Ce son t:
– des trotskystes pur jus pour 80 à 90% des effectifs : oui, vous avez effectivement lus : comme il faut : 80à 90% des adhérents de la Libre Pensée sont membres du POI ; le secrétaire général de la Libre Pensée est évidemment un dirigeant du POI : Christian Eyschen, membre du Bureau politique et du Comité central du POI (et accessoirement infiltré au GODF en étant responsable d’une loge parisienne et grenouillant dans les instances dirigeantes du puissant rite écossais du GODF : il est au 30ème degré du rite).
– plusieurs centaines de compagnons de route qui masquent leur allégeance au POI pour mieux infiltrer d’autres mouvementsou l’opinion; nous pouvons citer dans cette catégorie Marc Blondel, le président actuel de la Libre Pensée, ancien secrétaire général de FO (lire à son sujet le livre: « l’étrange monsieur Blondel »), et le philosophe Henri Pena Ruiz.
– des militants qui se font circonvenir par un discours laïque anti-catholique et qui ne sont que « des idiots utiles » pour le POI selon l’expression de Lénine (mais c’est de l’ordre de 10% environ des effectifs d’après des observateurs impartiaux). Dans quelle catégorie se situe donc Alexis Corbières? Compagnon de route du POI conscient de son rôle d’infiltration au sein du Parti de Gauche (PG) ou « idiot utile »? Infiltré ou non ?
Telle est la question que nous sommes en droit de nous poser, surtout qu’il aurait été un membre actif et connu de cette organisation trotskyste dans sa jeunesse. Il est nécessaire de bien comprendre quels sont les objectifs et les moyens de cette puissante organisation trotskyste. Pour elle, la lutte contre le capitalisme et les USA, qui sont le bras armé du
capitalisme, doit etre menée par n’importe quels moyens, même les moins avouables; d’où leur soutien plus ou moins déclaré à tous les états islamiques qui combattent les USA, notamment l’Iran; et leur soutien au régime des mollahs a commencé explicitement à l’arrivée de Khomeiny.
Qu’importe si les droits de l’homme sont bafoués, qu ‘importe si un état islamique est très éloigné de toute idée laïque, du moment qu’il combat les USA, tout lui est idéologiquement permis!!! C’est pour cela qu ‘en France, nos trotskystes de La Libre Pensée luttent seulement contre le Vatican et l’Eglise Catholique au nom de la laïcité, JAMAIS contre les organisations islamiques!!! Ils ont même été, en Algérie, dans les années 1995, derrière leur leader Louisa Hannoun, jusqu’à soutenir le Fis contre le gouvernement algérien !
Le maire-adjoint Alexis Corbière a demandé l’interdiction des Assises contre l’islamisation du 18 décembre mais jamais l’interdiction des prières musulmanes dans la rue. Cette demande  prend maintenant tout son sens véritable après cette révélation; celle d’une action visant à empêcher toute critique des régimes islamiques comme celui de l’Iran à travers la diabolisation de ceux qui critiquent le totalitarisme de l’Islam. Et pour donner le change du « bon laïque », il propose une action visant l’arrêt des subventions aux écoles privées catholiques!
Certes, j’émets les plus extrêmes réserves sur la participation le 18 décembre à ces Assises contre l’islamisation de certaines organisations ou certains groupes comme les Identitaires qui ne sont ni laïques ni républicains. Mais devant le danger réel de l’islamisation de l’Europe, qu’acceptent par lâcheté de compromis en compromissions les grandes forces politiques et sociales françaises, les militants maghrébins qui, comme moi, ont fait allégeance à la république française pour échapper à quelques tentatives d’égorgement (au sens propre) que nous nous réservaient les islamistes, ne tiennent surtout pas pas à subir de nouveau ce totalitarisme islamique. Nous avons regardé avec intérêt le déroulement de ces assises comme un acte de résistance.
Alors quand nous voyons un Alexis Corbière, membre du Parti de Gauche, utiliser sa fonction de maire-adjoint du 12ème arrondissement de Paris, pour demander l’interdiction de ces assises, en assurant que si les musulmans prient dans la rue, c’est par manque de mosquées et qu’il faut donc, d’une certaine manière, les aider à en construire, nous avons compris maintenant qu’il travaillait avec zèle pour satisfaire les objectifs du POI, parti trotskyste, qui soutient les régimes islamiques pour mieux combattre les USA.
Et pourtant, Jean-Luc Mélenchon, son patron, vient de déclarer cette semaine lors du « Grand Journal de Denisot » , que c’était une poignée de musulmans fanatiques qui bloquaient des rues dans Paris le vendredi après-midi pour la prière, non pas parce qu’il n’y avait plus de places dans les mosquées, mais dans le but d’ imposer leur vision politique communautariste, et qu’il suffisait de demander le concours de la force publique pour faire cesser ce scandale d’atteinte à l’ordre public!!!
Alexis Corbière, lui, ne le demande pas, il demande au contraire au préfet l’interdiction des Assises contre l’islamisation du 18 décembre, dont le principal objet était de faire cesser ces manifestations qui portent atteinte au caractère laique de l’espace public!!! Alexis Corbière est-il un infiltré ou un « idiot utile » au service du parti trotskyste POI par son adhésion à la Fédération Nationale de la Libre Pensée? Jean-Luc Mélenchon, qui a eu le courage
l’année dernière d’être le seul homme de gauche d’envergure à avoir le courage de se prononcer pour l’interdiction du voile intégral islamique dans l’espace public (malgré le désaveu de DOLEZ de son propre parti) devrait bien s’en préoccuper avant qu’il ne soit trop tard.
J’ai l’intention comme beaucoup de laïques à voter pour lui aux élections présidentielles, mais à condition qu’il mette de l’ordre dans les responsables du Parti de Gauche qui le desservent. En tout cas je soumets cette réflexion à tous les élus municipaux du 12ème arrondissement de Paris, quitte à ce qu’ils la retransmettent à leurs électeurs. Cette appartenance d’Alexis Corbière à une officine dirigée par le POI trotskyste ne peut pas rester confidentielle.
Kamel Dahamat