1

Macron « pucerologue » des betteraviers : il prépare sa reconversion

Avec Emmanuel Macron, les industries internationales des pesticides et insecticides mettent la France en coupe réglée. Y a-t-il eu des pots de vins dans cette affaire ?

Lors du prochain Salon de l’agriculture, Emmanuel Macron « tueur d’abeilles » trouvera sur son chemin des apiculteurs en colère déterminés et quelques ruches d’abeilles très agitées pour piquer un Président « piqué » !

PV_AUDITION_DÉPÔT_PLAINTE_24-07-2020

Chaque jour, des dépôts de plaintes pénales comme celle-ci témoignent du génocide des abeilles par le gouvernement Macron.

Décidément, le « gamin du Nord » nous surprendra toujours. Président visionnaire, il vient d’inciter son gouvernement à rétablir les insecticides tueurs d’abeilles (interdits par l’Europe depuis 10 ans, et par la France depuis quelques années), car il est persuadé que les betteraves du Nord vont subir des invasions de pucerons en 2021 et en 2022. Si, si, ce n’est pas un gag. Il en rêve la nuit. Après le coronavirus, déclaré ennemi national, Emmanuel Macron par en guerre contre les pucerons des betteraves… pour sauver la France.

Emmanuel Macron a donné de fermes directives au gouvernement. Et a fait avaler, à défaut d’autre chose, une énorme couleuvre à Barbara Pompili, la nouvelle ministre de la Transition écologique. Avec, en prime, un petit gel au goût de betterave sucrière. L’information est confirmée par un haut fonctionnaire du ministère de l’Agriculture, contacté par téléphone vendredi, et qui préfère conserver l’anonymat, pour survivre à son poste. Il doit : « Jeudi, le ministère de l’Agriculture et de l’alimentation, désormais dirigé par Julien Denormandie, a autorisé, à la demande d’Emmanuel Macron, le retour des néonicotinoïdes pour le secteur sucrier. Une demande de la filière betteravière, alarmée par le développement massif de la jaunisse, une virose végétale principalement transmise par les pucerons verts… ».

L’ennui, avec ce Président qui fait désormais dans la betterave, c’est que les néonicotinoïdes vont détruire, à l’échelon national, les dernières abeilles qui sont encore en vie. D’abord sur le terrain lors des butinages ou des recherches d’eau par les abeilles. Ensuite lors de l’hivernage des colonies, car la nourriture sucrée donnée aux abeilles est faite à base de sucre de betteraves, et le poison, via la graine enrobée, sera diffusé pendant toute la vie de la betterave, puis après, y compris dans le café et les aliments que les Français sucrent à chaque repas.

Emmanuel Macron « fait son miel », le ministre de l’Agriculture aussi

Les néonicotinoïdes sont ces pesticides « tueurs d’abeilles » qui n’étaient plus autorisés en France depuis le 1er septembre 2018, suite à la loi biodiversité de 2016. Un texte défendu à l’époque par Barbara Pompili, alors secrétaire d’État à la Biodiversité sous François Hollande.

Sous François Mitterrand, la ministre de la Transition écologique aurait démissionné. Même Nicolas Hulot a eu ce courage ! Là, la belle blonde utilise le seul média français qui croit encore à ses conneries pour tenter de justifier une décision probablement motivée par de substantiels versements sur les comptes des décideurs, dans des paradis fiscaux, par Monsanto, Bayer, et le puissant syndicat des betteraviers du Nord. Comme à l’époque de Jérôme Cahuzac, d’Olivier Dussopt, et de quelques autres.

Dans le Courrier Picard, Barbara Pompili ose affirmer « personne n’est satisfait de cette situation. Ni moi ni le ministre de l’Agriculture. Jamais nous n’aurions dû en arriver là. Il y a eu clairement un défaut de suivi. » La ministre blonde ose ajouter sur ce qui apparaît comme un grand retour en arrière écologique : « Nous sommes victimes d’une absence d’alternatives aux néonicotinoïdes… Si les choses avaient été faites comme elles auraient dû l’être, en quatre ans, il y avait la possibilité de faire émerger des solutions pérennes. Nous ferons en sorte que ce genre de situation ne puisse plus se reproduire. »

Foutage de gueule à l’égard des 80 000 apiculteurs français encore debout ! Foutage de gueule à l’égard de tous les militants écologistes qui se battent pour sauver la biodiversité, et dont beaucoup proviennent de la gauche !

Dans son programme pour l’élection présidentielle de 2017, le traître Emmanuel Macron promettait l’arrêt total des insecticides et pesticides en 2019. Une fois, il a piétiné ses engagements, et il ose « tuer » les rares avancées de François Hollande en matière d’environnement. Beaucoup d’abeilles pensent aujourd’hui qu’Emmanuel Macron est un vrai « naze », un « tueur d’abeilles », un prédateur de la République, qui trahit tous ses engagements.

Francis GRUZELLE
Carte de Presse 55411

 




Deuxième tour, plutôt le choléra que la peste!

Nous avons pu entendre ces deux derniers jours des propos qui non seulement sont indécents pour les électeurs du Front National mais particulièrement insultants. Ainsi donc, ces électeurs seraient des « égarés », des « malheureux emportés par un vent mauvais » qui serait bien entendu, un vent sombre rappelant les pires heures de notre histoire, sous-entendu  les heures de la collaboration avec les nazis. Quel frisson d’horreur n’est-ce pas, surtout si l’on songe que Pierre Laval était un radical-Socialiste.Voilà pour la gauche!

Une partie de la Droite comme Madame Bachelot voit dans le FN un OVNI. Probablement un reste de ses vaccins contre la grippe et qui considère que gouverner avec le FN ce serait gouverner avec des martiens!  Marine Le Pen et son équipe en petit bonhomme vert apportant avec eux des désastres grippaux sans doute!  Impayable et déroutante Roselyne tout de même. Une autre, Madame Pécresse, représentante politique de cette droite gauchisée, affirme que le Front National, c’est l’ennemi. Rien que ça, Fichtre! Un autre encore, Monsieur Baroin qui parle lui de « terrorisme intellectuel » reprenant à son compte ce que dénonçait autrefois Jean Marie le Pen dans les années 90, à propos de la diabolisation de son mouvement! Curieux retour! Affligeante droite oublieuse. Et alors, que dire de « l’ami Juppé » islamophile convaincu, qui ferait bien de se souvenir de son action envers les Libyens qu’il a contribué à « libérer » en les mettant entre les pattes des islamistes et des frères musulmans. Nous avons même pu pu entendre des ministres dire qu’ils préféraient voter à gauche que FN. On voit là, la limite de l’insoutenable! Être de droite, le revendiquer et voter à gauche. Se tromper à ce point est inimaginable! La gauche le rêvait, la droite l’a fait.

La droite refuse tous accords, toutes discussions, toutes éventuelles passerelles. La machine à perdre s’est de nouveau remise en marche! La droite serait donc « la bêtise appuyée sur le bras de  l’inconséquence« . Que nenni !

Les responsables politiques de la  droite préfèrent perdre le pouvoir que de faire entrer dans le jeu politique un parti qui serait en mesure de les éloigner pour longtemps des salons dorés du pouvoir. Ces « gens-là » ne se préoccupent pas de la France qu’ils ont déjà, plus ou moins, enterrée à Bruxelles! En fait, cette France fait vomir ces mondialistes.

La droite comme la gauche ont un mépris évident envers les responsables politiques du FN. Outre que c’est indigne d’un personnel politique responsable, ils vont plus loin en ignorant le message politique donné par les français au premier tour. Les responsables du FN et ses électeurs n’attendaient pas autre chose finalement!  Par contre, ce qui est insultant c’est le mépris dans lequel ils tiennent les électeurs.

La droite comme la gauche se croient investies de la vérité. Ils s’imaginent pouvoir borner le débat et dire ce qui est vrai et ce qui est faux et ce qui ne doit pas être dit ou fait.

Plus grave, ils considèrent, que tous les électeurs et les soutiens à Marine Le Pen ne sont que des gens sans instruction, sans moyen intellectuel de réflexion, des égarés au mieux!  Des franchouillards demeurés ou des ivrognes gavés au saucisson-pinard bleu blanc rouge. Bref, des abrutis ou des malades mentaux auxquels il faut parler doucement en faisant bien attention de ne pas prononcer les mots qui fâchent pour éviter la crise de démence!

De fait, on apprend de la bouche des politiciens de droite comme de gauche et des faiseurs d’opinions, qu’il y a en France presque six millions 500 mille attardés mentaux qui n’ont pas compris les pauvres, que la vérité était au PS et à l’UMP.

Ainsi donc, les candidats encore en piste  jouent les médecins et autres psychiatres en se penchant sur des malades forcément névrosés et en essayant de leur administrer leurs propres explications et autres thérapies de choc. Faut-il le dire que c’est inutile?  Faut-il leur dire qu’ils devraient lire la liste du comité de soutien à Marine Le Pen pour qu’ils réalisent que ce ne sont pas des demeurés qui ont appelés à la soutenir. Outre Gilbert Collard, nous sommes un certain nombre et non des moindres qui l’avons soutenu. Les électeurs du FN n’ont pas à rougir ou à se faire tout petits dans un coin. Ils peuvent aussi le revendiquer. Ils peuvent aussi résister à des demandes scandaleuses comme celle que l’on m’a rapporté hier, de démissionner d’un poste de secrétaire d’une association, sous le prétexte que cela ne convient pas à la mairie de gauche de la ville! Honte aux responsables de cette association. Résistance aux fascistes de gauche ce qui est un pléonasme d’ailleurs !

Alors quoi? Faut-il comprendre de la bouche de Nicolas Sarkozy que cela ne compte pas? Qu’il n’y a pas de Front National respectable? De quel droit? A quel titre? Pourquoi Marine Le Pen serait-elle indigne d’être une interlocutrice? En quoi serait-elle frappée d’indignité politique? Lorsque l’on connait le fonctionnement démocratique interne de l’UMP, cela me fait sourire! Pour Nicolas Sarkozy, il n’y a que des électeurs « en souffrance et malheureux » dit-il,  sans se poser la question de savoir pourquoi au minimum, et s’il n’est pas en partie responsable en ayant trahi ses promesses!

Faut-il comprendre de la bouche de François Hollande que le Front National est un parti politique indigne alors même que des hauts responsables socialistes sont mis en examen, ont été condamnés par la justice, que l’un des leurs, le plus illustre d’entre eux, était encore il y a peu dans une prison américaine. Que les ancêtres du socialisme sont loin d’avoir été des anges particulièrement pendant l’occupation?

C’est donc ces « gens-là », cette peste là qui osent encore donner des leçons! Eux qui veulent donner le droit de vote aux étrangers afin d’enterrer définitivement cette France à laquelle tout patriote est attachée! Allons donc.

Comment voulez-vous nous convaincre de voter pour vous?

Demain, il faudra choisir en la peste et le choléra. Je consulte Wikipédia! Est-ce qu’il y a un vaccin ?Quelle est donc de ces deux maladies, la moins virulente. Celle que l’on peut soigner!

Choléra: Le traitement consiste essentiellement en une réhydratation, qui maintient le patient en vie le temps qu’il guérisse spontanément en quelques jours. Conjointement des antibiotiques peuvent être administrés surtout afin de limiter la diffusion des germes.

La Peste: La tradition signale qu’au moins deux professions sont épargnées : les chevriers et les palefreniers (car l’odeur des chèvres et des chevaux repousserait les puces du rat). Le traitement par antibiotiques reste la clé. Toutefois, il a été décrit de rares souches résistantes à plusieurs de ces antibiotiques.

Clairement pour moi ce sera donc le Choléra!  Pour ceux qui aurait des doutes, des interrogations, la peste étant le socialisme et son candidat François Hollande, le choléra sera donc cette droite caramel mou classique et son représentant Nicolas Sarkozy.

Pour me soigner, je me réhydraterai en bon franchouillard que je suis, autour d’un verre de pinard qui tache avec un bon gros saucisson.

Gérard Brazon

Puteaux-Libre




Comment les dirigeants de l’UMP peuvent-ils continuer à mépriser le FN ?

Hier soir, 22 avril, j’ai pu assister à deux débats qui ont démontré aux Français que leurs votes ont compté. Deux débats où les représentants de la droite classique (molle?) et ceux de la gauche se sont écharpés!

Sur TF1, les deux animatrices, égales à elles-mêmes, Claire Chazal et Laurence Ferrari ont aussi démontré leur incapacité à mener un débat. Il est vrai que le manque de respect des politiques était patent!

Copé invectivait  Moscovici. Buffet la coco de service, nous servait le même sempiternel discours sur les travailleurs qui heureusement ont depuis longtemps compris que ce n’était qu’un mensonge. Duflot la verdoyante trouvait encore le moyen de donner des leçons du haut de ses 2% tandis qu’Aliot du Front National souriait et soulignait la montée de son parti que les « prédicateurs sondagistes » voyaient à 14 ou tout au plus à 16%. C’était pitoyable de les regarder s’étriper brouillant et rendant inaudible leurs messages  au point que je me demandais si finalement, ils avaient bien compris le message que les électeurs de Marine Le Pen avaient signifié.

Sur la FTP (France 2-Télévision-Pravda ) il y avait le fameux Pujadas et une certaine Élise dont j’ai oublié le nom de famille, c’est tout dire! Là aussi, j’ai pu constater le même autisme. Cris de victoire pour les uns, appel aux français pour les autres, mépris à l’égard de Collard représentant le FN, que l’on interrompait sans cesse et qui n’arrivait pas à en placer une !

Un moment, j’ai espéré que Bertrand de l’UMP se présenterait sous un jour plus conciliant, plus modeste et peut-être plus consensuel. Un moment, je me suis imaginé une sorte de main tendue vers Gilbert Collard. Sans doute pour moi, un vieux reste de mon passé de militant et d’élu au sein de l’UMP. Sans doute une vieille nostalgie d’une espérance à laquelle je me suis toujours accroché! Cette espérance que la droite française n’était pas la plus bête du monde. Il n’en fut rien. Mépris pour les électeurs du Front National de ce premier tour.

Comment peuvent-ils donc balayer d’un revers de main l’espérance de ces électeurs qui, de plus en plus, considèrent que leur vote n’est pas respecté en tant que tel, c’est-à-dire un vote d’adhésion à un parti politique qui leur parle de la France, de souveraineté, de patrie, d’espoir, de sécurité, d’immigration, de chômage, de misère et j’en passe. Tous ces électeurs ne veulent la mort de personne, pas plus que ceux de la droite classique. Ils veulent que soit pris en compte leurs sentiments si ce n’est leurs idées.

Monsieur Collard répondit au mépris de Monsieur Bertrand par un autre mépris et il a bien fait. Car enfin, cela suffit de considérer les électeurs de Marine Le Pen pour des brebis égarées, pour des franchouillards demeurés, pour des fascistes, pour des imbéciles. Il a eu cette phrase qui me va bien : le chef de l’opposition c’est Marine Le Pen.

Ce n’est pas faux lorsque l’on sait la composition de l’UMP qui va d’un centre droit caramel mou à une droite populaire en carton. Entre ces deux compositions, il y a cette droite gauchisée sans le savoir, une droite de bobos. Des gaullistes qui ont oublié l’enseignement du Général de Gaulle! Ils devraient relire ses mémoires, relire « Le fil de l’épée« , revoir ses conférences de presse et ses déclarations.

Ils seraient surpris ces Gaullistes de constater que le Général De Gaulle est bien plus proche de Marine Le Pen aujourd’hui que d’un Nicolas Sarkozy  qui nous a mis entre les pattes des européïstes. Je ne parle même pas des Socialistes qui détestaient le général.

Quelques citations pour confirmer mon discours:

 Tout système qui consisterait à transmettre notre souveraineté à des aréopages internationaux serait incompatible avec les droits et les devoirs de la République. (1963)

 On peut faire des discours sur l’Europe supra nationale, ce n’est pas difficile : Il est facile d’être un Jean foutre ! (10 juin 1965)

 Le capitalisme porte en lui-même les motifs d’une insatisfaction massive et perpétuelle.

 C’est très bien qu’il y ait des français jaunes, des français noirs, des français bruns ! Ils montrent que la France est ouverte à toutes les races et qu’elle a une vocation universelle. Mais à condition qu’ils restent une petite minorité. Sinon la France ne serait plus la France. Nous sommes quand même un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine et religions chrétienne.

Où sont-ils les gaullistes à l’UMP? Posez-vous la question chers compagnons. Je vous ai fréquenté souvent. Nous avons souvent parlé du général et vous n’avez jamais pu me contredire à ce sujet. Ce n’est pas ce que pense Monsieur Guaino qui refuse au nom de quoi d’ailleurs, que des Gaullistes sincères se retrouvent dans les propos de Marine Le Pen. Le gaullisme ce n’est pas l’abandon au minimum de la souveraineté nationale. Monsieur Guaino nous l’a fait donc à l’envers. Il oublie tous ces abandons de souveraineté et l’affirmation qu’aimait à dire François Mitterrand à la fin de son deuxième mandat: j’aurais été le dernier vrai Président de la cinquième république! Qui sont les continuateurs de ces abandons de souveraineté si ce n’est jacques Chirac hier et Nicolas Sarkozy aujourd’hui.

Alors hier soir, j’ai pu constater que je n’avais pas d’état d’âme. J’avais voté pour Marine le Pen et le discours que « mes anciens amis politiques » tenaient sur les plateaux de télévision me confirmaient que j’avais eu raison. N’en déplaise à certains.

Plus que jamais, il faudra reconstruire une nouvelle et véritable droite. Plus que jamais il faudra nous rassembler. Souverainistes de droite ou de gauche, amoureux de la France ou ayant une « certaine idée de la France » pour qu’enfin notre pays se libère de la tutelle des européïstes et des marchés financiers. Assez de ces postures, de ces faux semblants, des impostures de ceux qui se réclament de la droite aujourd’hui. Assez de ce mépris pour les Français de souche au profit de « minorités visibles et religieuses » qui font que désormais, le Français de souche devient l’homme à abattre, le fasciste par définition parce que blanc du terroir! Pour ma part, il n’y a que des Français drapés dans le même drapeau. Séparer, trier les Français selon leur couleur ou leur origine s’appelle de la ségrégation dont actuellement et finalement, les victimes sont les Français eux-mêmes. Assez de considérer les électeurs du FN comme d’affreux racistes ou xénophobes au pire ou de pauvres abrutis ignorants au mieux! Il suffit de regarder les foules qui entourent Marine Le Pen pour constater qu’il n’y a pas que des « Français de souche » autour d’elle et tant mieux! Pourquoi faire semblant de l’ignorer?

Il y a un deuxième tour dans 15 jours. Nous allons écouter les deux prétendants. Nous n’oublierons pas que les promesses de ces politiques n’engagent que ceux qui les écoutent comme le disait cyniquement Charles Pasqua. D’autres promesses furent faîtes par la gauche en son temps et aussi des promesses par la droite. Nous savons qu’elles n’ont servi au fond, qu’à nous mettre dans la situation dans laquelle nous sommes. La crise a bon dos mesdames et messieurs et vous savez la part de responsabilité que vous avez dans celle-ci.

Masques.gifEn attendant, je vais vous regarder vous écharper, essayer de convaincre, faire la danse du ventre, faire illusion, tenter de faire oublier vos petits arrangements avec les pontifes du Nord ou du Sud qui ont été mis en examen, ou les petites trahisons! Débattre pour sauver ce qui reste à sauver de vos prérogatives. L’avenir n’est plus à vous… mais vous ne l’avez pas encore réalisé.

Ce matin sur RMC c’est prés de 60% de Français qui souhaitent une alliance entre l’UMP et le FN. Ce qui prouve s’il le fallait, oh combien les responsables de la droite sont totalement déconnectés des français. Les Français de droite, patriotes, veulent une nouvelle droite plus proche, plus humaine, plus tournée vers la France et les français. Ils ont raison et j’approuve.

Gérard Brazon

Puteaux-Libre




Pourquoi, ayant voté pour lui en 2007, je ne voterai pas Sarkozy en 2012

Voilà un candidat, Nicolas Sarkozy, qui ne manque pas d’air dans un article du Figaro. En effet, durant sa législature, on a pu constater que les Socialistes avaient largement progressé dans la prise de tous les pouvoirs: municipaux, généraux, régionaux et sénatoriaux! Il n’a pas eu besoin de Marine Le Pen pour faire cela! Il a même été plus loin et pour moi c’est rédhibitoire, comme le traité de Lisbonne le déni du référendum de 2005, il a ouvert la porte des pouvoirs gouvernementaux aux socialistes!

Est-ce que j’avais voté pour Nicolas Sarkozy en 2007 pour avoir des Besson, des Kouchner, des Fadéla Amara, des Hirsch et que sais-je encore! Sans compter les postes de Présidents de commissions à l’Assemblée Nationale, les missions pour Michel Rocard, Jack Lang et autres, à se demander s’il ne fallait pas mieux être de gauche sous Sarkozy pour avoir droit à une écoute!

Ce matin sur RMC, François Hollande a dit qu’il n’y aurait pas d’ouverture à droite! Que le gouvernement sera socialiste s’il est élu! Au moins il est cohérent à défaut! Son gouvernement sera à son image, désastreux!  Mais il sera comme le veulent les socialistes et les électeurs de François Hollande! S’il est élu, il faudra en profiter pour reconstruire cette droite intelligente que nous souhaitons tous, proche du peuple français qui est majoritairement de droite et attaché à ces valeurs nationales de Liberté, d’Égalité, de Fraternité et de Laïcité et qui ne souhaite pas mourir dans l’espace européen noyé dans le communautarisme!

Nicolas Sarkozy a tout ouvert et il a tout perdu! Même son ancienne Mairie, son ancienne députation, etc. Dès le début, je m’en étais ouvert auprès de mes responsables et amis politiques du moment! On me ricana au visage, on me prit pour un néandertalien de la politique! Je ne comprenais pas la stratégie présidentielle! Trop fin pour mon pauvre cerveau de droite! Je n’avais pas fait de grandes études! Autodidacte, je m’étais formé sur les terrains syndicaux et politiques! J’avais milité pour re-droitiser la politique de l’UMP en tant qu’élu Conseiller National, mais je fus vite considéré comme suspect de droitisme extrême! Voire, plus… et puis vint les sanctions diverses, élections arrangées et exclusions de fait.

Ce que je souhaitais en 2009? Un retour aux valeurs nationales, une renégociation des traités européens, une écoute sur l’insécurité, une remise au pas judiciaire passant par la mise au centre des intérêts des victimes, les vrais, pas les malfrats, un réexamen du CFCM, de ses statuts, une mise au pas des imams réfractaires à nos valeurs, un arrêt de l’immigration et surtout stopper l’islamisation de notre pays. J’ajoute pour être honnête, un rapprochement au moins informel pour commencer avec les partis de la droite nationale, y compris le FN. Quelle horreur disais-je là, dans ces assemblées de militants UMP et autres responsables!

La droitisation du discours vint, mais bien trop tard mais elle resta au pied dans la réalité des faits!  Nicolas Sarkozy peut tout dire, c’est son droit mais dire que les électeurs se tromperaient en votant Marine Le Pen, c’est oublier un peu trop facilement que lui a oublié franchement si ce n’est cyniquement ses électeurs. Il est disqualifié de facto à mes yeux pour donner des leçons de comportement!

J’en suis désolé pour beaucoup de gens et d’amis que je connais à l’UMP, de militants dévoués dont la plupart pensent comme moi en catimini et qui se retrouvent devant un choix qui leur paraît insurmontable! Comment ne pas voter pour Nicolas Sarkozy? Mais alors, si ce n’est pas Sarko c’est Hollande? J’ai envie de leur dire qu’ils votent pour la France, au minimum et j’affirme, et cela m’arrache le cœur, après tant d’années de militantisme dans cette mouvance que j’ai cru de droite, que voter pour la France, ce n’est pas voter pour Nicolas Sarkozy car en nous trahissant, en trahissant ses équipes, il a trahi tous ceux qui ont cru en lui en 2007!

Libre à eux de ne pas en tirer les leçons! Moi je le fais. Je voterai Marine Le Pen au premier tour. Son discours, sa sincérité, ses attitudes, ses prises de positions sont en phase avec ce que je pense ! Retrouver la souveraineté de mon pays, sa liberté d’exister en dehors de l’Europe liberticide et retrouver l’aura que nous avions du temps du Général De Gaulle! Cet amoureux de la France qui fût trahi par ces propres amis après sa mort! De Pompidou à Sarkozy en passant par Jacques Chirac. N’en déplaise à certains.Ce n’est pas les petites attaques indignes de personnages incultes en Histoire de France qui vont me faire changer d’avis. Les petites saloperies de fascistes qui manipulent l’image comme le clip honteux de la LICRA, qui condamnent les enfants et les petits enfants à être encore et fatalement et toujours comme le père, le grand père! Comme si les enfants étaient responsables des ascendants et pourquoi pas les Français responsables des ancêtres négriers et des colonisateurs des siècles passés. Le fascisme n’est pas là où la gauche dit qu’il y a une paille! Comme si on ne pouvait pas être soi-même tout simplement. Ce sont les socialistes, les communistes qui devraient analyser leur passé, leur Histoire durant les années d’avant-guerre et de l’occupation! Pas la droite… le jour où celle-ci retrouvera sa fierté d’être, la France se sera enfin débarrassée de cet Alien de la pensée, de cette engeance nauséabonde qui lui a mis les fers aux pieds!

Gérard Brazon

Puteaux-Libre




Sarkozy découvre que pour se faire élire, il faut faire semblant d’être souverainiste…

Toujours dans le même enfumage que 2007, voilà Nicolas Sarkozy candidat qui critique le Président Nicolas Sarkozy! Schengen est mauvais puisqu’il met en péril l’avenir du peuple de France! Voici ce que nous rapporte le Figaro, le plus grand tract journalier, au service du « Président-Candidat ».

« Le président-candidat Nicolas Sarkozy s’est montré très décidé sur l’Europe, voulant la sauver, notamment en révisant les traités de Schengen »« Les traités de Schengen doivent être révisés. L’entrée sur notre territoire doit être la manifestation d’une volonté ferme. Il doit y avoir un gouvernement de Schengen comme un gouvernement économique. Il faut des instruments de gestion des crises », a précisé le candidat lors de son meeting de Villepinte. « La France suspendra sa participation si dans les 12 mois il n’y a pas de changement.  « Je n’ai rien perdu de ma confiance dans le génie de la France. La grande leçon que je tire, c’est que l’immobilisme nous est absolument interdit. Nous avons rendez-vous avec un nouveau monde. C’est l’avenir du peuple français qui est en jeu. C’est des profondeurs du peuple que viendra le sursaut. »

Pour mémoire, réviser les traités était, il y a encore peu, impossible voire, irresponsable. Par la magie des élections, ce qui était une folie douce de souverainistes irresponsables devient une solution parfaitement raisonnable. Le plus stupéfiant est qu’il pense que les Français ne vont pas se rendre compte de l’esbroufe.

Voici ce qu’est le traité de Schengen par le Figaro:

Les « voyageurs » peuvent circuler librement par voie terrestre ou aérienne, munis d’une simple carte d’identité. Mais ces « voyageurs » sont l’objet de tensions croissantes au sein de l’UE, liées aux craintes concernant l’immigration clandestine. Quel doux euphémisme pour ne pas dire « immigrés ». Quel enfumage pour ne pas avoir à dire que les européens en ont ras la casquette de l’immigration de masse prise en charge par le providentiel système sociale. Qu’ils en ont ras le bol de payer encore et encore des charges et qu’en retour, ces européens sont obligés de se serrer encore un peu plus la ceinture!

Selon Nicolas Sarkozy, dixit le même Figaro, « les décisions d’entrée sur notre territoire doivent être l’expression d’une volonté politique décidée par la souveraineté nationale ». Fichtre, il redécouvre la souveraineté nationale alors même qu’il y a si peu, il signait le MES qui est un abandon de plus de cette souveraineté! Le « Président candidat » tape dans tous les sens, se contredit dans le même temps. Son agitation permanente pourrait me faire sourire si je n’avais pas cette rancune chevillée au corps face aux petites trahisons de son programme de 2007. Celui-là même qu’il nous ressert en 2012 sans se rendre compte qu’il a un petit goût d’avarié.

Je ne voudrai pas faire du Copié/Collé  avec Marine Le Pen mais quand elle dit qu’elle prend un coup de jeune de 5 ans en écoutant Nicolas Sarkozy, je ne peux m’empêcher de dire qu’elle a raison! Mais là où elle sourit en faisant cette remarque, moi j’enrage !

Oui, je suis en rogne à l’idée qu’il prend les Français pour des imbéciles. En colère qu’un certain nombre de gogos, mais aussi de braves gens, de sincères patriotes aimant la France vont sans doute gober le discours prémâché, nettoyé, aseptisé et distribué à la becqué. De voir des militants enthousiastes mais bien oublieux d’un passé récent et de promesses non tenues! Promesses qu’il s’était dépêché d’oublier hier!  La main tendue aux roquets de la gauche qui, en remerciement, l’ont mordu !

La renégociation du traité de Schengen  est de la même eau javellisée que l’immigration,  l’islamisation, la sécurité quand il en parle! Il agite le chiffon et même le drapeau mais le placard n’est pas bien loin pour ranger ses ustensiles de campagne! Posture, imposture! Il joue les bateleurs de foire, les dentistes du Moyen-Âge, c’est un agitateur de talent ! Il gonfle les biceps, présente son mollet à la foule militante qui s’esbaudit, une foule qui se veut délirante! Il soulève le menton, sort quelques blagues au bon moment, les militants s’esclaffent, ils aiment voir la « déconne » du Président-Candidat, cela les rassure, puis une ou deux ironies pour ensuite se fait passer pour le protecteur  des Français et de la Nation. N’a-t-il pas sauvé l’Europe? Combien de nuits de travail acharné avec Angela? Sauf qu’en Allemagne, le ton est moins grandiloquent! Il pense qu’il va enfumé le populo le bougre! Le pire est que cela peut fonctionner car j’entends autour de moi  des propos qui ne sont pas de l’enthousiasme loin de là, mais plutôt  du dépit avec la question lancinante: Pour qui voter? François Hollande ce n’est pas possible, c’est une moule! Si je vote Sarkozy ce sera par défaut, qui d’autres? Ce à quoi je réponds que la palette est large et qu’au premier tour, ils ne sont en rien obligé de voter pour un homme en qui ils ont de grands doutes et pour cause, quant à sa parole et ses promesses! Je poursuis en signalant que les quarante dernières années, ce sont bien les mêmes qui nous ont mis dans la panade et dans cette Europe liberticide pratiquant de fait l’ingérence anti-souveraine!

Alors vraiment, écouter Nicolas Sarkozy nous faire le coup du souverainiste, annoncer qu’il veut renégocier les traités comme le propose Dupont Aignan et Marine Le Pen alors qu’il fût toujours et de tous temps, par ses appels, par sa politique, par son mépris du référendum de 2005, par sa signature du MES il y a à peine deux semaines, un fervent défenseur des abandons de souveraineté me met en rage! Car l’écouter dire:

« Je n’ai rien perdu de ma confiance dans le génie de la France. La grande leçon que je tire, c’est que l’immobilisme nous est absolument interdit. Nous avons rendez-vous avec un nouveau monde. C’est l’avenir du peuple français qui est en jeu.  »

Tout ce discours est surjoué, il est pitoyable! Il n’y a que la dernière phrase qui me va: C’est des profondeurs du peuple que viendra le sursaut. J’appelle le peuple des profondeurs à réaliser qu’il n’est pas obligé d’entendre un discours qui le prend pour un idiot. Je dis à ce peuple des profondeurs qu’il y a un moment ou l’outrance, l’insulte à l’intelligence des français devient pénible à entendre!

Gérard Brazon

Puteaux-Libre