1

Aïd Al Adha : le maire LR Grosdidier veut créer La Mecque à Metz

François Grosdidier (LR), ancien député et sénateur, maire de Metz et président de Metz Métropole, lance les festivités de l’Aïd Al Adha le 20 juillet dernier sur le stade de football avec le grand imam de Metz.

François Grosdidier (LR), maire de Metz et président de Metz Métropole, est un proche du grand imam de Metz. D’où sa proposition d’aide pour l’édification d’une mosquée géante à Metz.

À force de rester au soleil durant la canicule, le maire LR de Metz François Grosdidier a eu une vision. Allah lui est apparu dans le ciel de Metz. De ces apparitions qui ne surviennent qu’une fois dans une vie. Aussitôt, en lançant les festivités de l’Aïd Al Adha sur le stade de football avec le grand imam de Metz, ‌François Grosdidier (LR), ancien député et sénateur, maire de Metz et président de Metz Métropole, a décidé d’accélérer la construction d’une méga mosquée à Metz.

http://www.valeursactuelles.com/regions/grand-est/moselle/metz/faits-divers/le-maire-lr-de-metz-appelle-a-se-mobilier-pour-la-construction-de-la-grande-mosquee/

Ce projet d’édifice géant, avec construction d’un bâtiment de 5 649 m2 au sol, sur 11 843 m2 de terrain, doté d’un musée de l’immigration mais aussi d’un institut du monde arabe, avec minaret de 34 mètres de hauteur, capable d’accueillir 1 500 musulmans en une seule séance de prière, se veut le concurrent de la plus grande mosquée d’Europe qui sera édifiée à  Strasbourg. Ces éléments techniques nous sont confirmés par une fonctionnaire territoriale des services techniques de la mairie de Metz, jointe par téléphone ce lundi. Elle ajoute : « François Grosdidier a bien signé le permis de construire de la mosquée voici plusieurs mois ».

Bien sûr, la Moselle nous a habitués à des dépenses pharaoniques en faveur des musulmans et des migrants, sans aucun retour sur investissement.

Moselle : combien coûtent les migrants dans ce département ?

Le maire François Grosdidier a franchi la ligne rouge à plusieurs reprises

Avant cette « transe religieuse », ‌François Grosdidier,  proche du président Jacques Chirac, était plus connu pour ses démêlés avec la justice, comme bon client des juges d’instruction. Condamné pour détournement de biens publics à 6 000 € d’amende en 2015, François Grosdidier, très souvent impliqué dans des affaires judiciaires, a été mis en examen pour « détournement de fonds publics » le 19 avril 2021. 

« Parmi les multiples procédures ayant visé François Grosdidier, on relève, lorsqu’il était sénateur, le financement de frais de défense dans une procédure judiciaire avec le Grand Orient de France (2), ainsi qu’un contrat de location avec option d’achat d’une voiture », nous confie au téléphone, ce lundi 26 juillet, un commissaire de police messin, spécialisé dans les affaires financières et qui préfère conserver l’anonymat. « Car l’homme a des relations importantes » ajoute ce grand flic spécialisé dans la délinquance financière.

Selon le policier Messin, « François Grosdidier a également été condamné pour complicité de prise illégale d’intérêt, trois de ses adjoints n’ayant pas quitté la séance du conseil municipal lors du vote de subventions dans des associations à but non lucratif où l’un de leurs proches avait un intérêt… Il y a bien d’autres affaires. En février 2013, Philippe Mousnier, proche du député de droite Jean-Louis Masson, a déposé plainte contre François Grosdidier après l’avoir mis en cause dans le cadre d’un conflit d’intérêt dans l’utilisation de sa réserve parlementaire. En effet, alors qu’il était député, il a utilisé celle-ci pour financer l’association Valeur Écologie, qu’il dirige. Il a fait verser à cette association respectivement 100 000 € en 2009 et 60 000 € en 2011. En février 2019, François Grosdidier est mis en examen pour « prise illégale d’intérêts » et « détournements de fonds publics »… ». Bref, un « honnête homme ».

La  méga moquée de Metz sera-t-elle subventionnée par la mairie ?

Du côté de Metz, on redoute que le maire orchestre et fasse voter une subvention municipale pour la construction de la méga mosquée. Tant l’engouement du maire est visible pour cette mosquée géante, qui fera « la nique » à celle de Strasbourg.

Le maire Grosdidier se veut l’accélérateur du projet. «J’ai appelé à une mobilisation à la rentrée pour réussir l’entreprise de construction de la grande mosquée, absolument indispensable pour que le culte soit pratiqué dans des conditions dignes et sûres», a ainsi écrit le maire de Metz sur Facebook, narrant son déplacement pour l’Aïd.

Une fois sortie de terre, la grande mosquée de Metz deviendrait la concurrente de la méga mosquée de Strasbourg (plus grande mosquée d’Europe, plus grande que celle de Genève (3)…), dans une région régie par le concordat.

À la différence d’autres régions de France, la Moselle sombre dans l’islamisme public.

Ardèche : le maire d’Annonay interdit l’islamiste intégriste Omar Erkat

 

Metz et Strasbourg en concurrence pour la plus grande mosquée d’Europe

On croit rêver. Après la course à la construction des supermarchés et des hypermarchés, voici le marathon de constructions des hypermosquées. Le conseil municipal de Strasbourg a voté le 22 mars dernier, une délibération approuvant « le principe d’une subvention » de 2,5 millions euros pour la construction de la mosquée Eyyub Sultan dont le budget total est de 32 millions d’euros. 

https://www.lefigaro.fr/actualite-france/la-mairie-de-strasbourg-maintient-la-subvention-a-la-mosquee-20210329

https://www.midilibre.fr/2021/03/29/mosquee-de-strasbourg-pourquoi-sa-construction-suscite-une-vive-polemique-9456877.php

 

“Il y a déjà 22 mosquées autour de Strasbourg, 2 grandes mosquées dans Strasbourg…”

Les imams des mosquées sont désormais formés à nos frais

Les deux mégas mosquées de Metz et de Strasbourg sont indissociables avec les formations d’imams payées par l’état à l’université de Strasbourg. L’idée a été lancée en 2015 par le président de l’Unistra Alain Beretz et amplifiée, dans sa réalisation par son successeur à la présidence, le théologien et prêtre catholique Michel Deneken (1). On voit que le principe de la laïcité est respecté dans cette énorme machine islamogauchiste qu’est l’Unistra.

Islam à l’université de Strasbourg : la drôle de potion du Dr Beretz

L’université de Strasbourg a ainsi créé deux masters d’Islamologie, droit et gestion. On n’allait pas s’arrêter là. Les mêmes islamogauchistes ont ouvert une licence Histoire et civilisation des mondes musulmans. Cette licence, qui vise à l’étude du fait musulman, accueillera une centaine d’étudiants à la rentrée 2021, qui auraient été « choisis entre 200 candidats dont de nombreux étrangers » précise une fonctionnaire administrative de l’université.

L’actuel président des universités de Strasbourg, le prêtre catholique Michel Deneken ajoute : « L’Université de Strasbourg se devait d’être au rendez-vous », en regrettant certaines frilosités. Il salue « le doyen de la faculté d’histoire qui permet à cet enseignement de s’inscrire dans une démarche universitaire. Les enseignants ne sont pas forcément de confession musulmane. »

Aux cris de « Deneken, marchand de singes », le président Michel Deneken (au centre de la photo) a été récemment interpellé par de nombreux étudiants de l’université de Strasbourg.

La première universitaire recrutée pour la formation des imams est Anne Sylvie Boisliveau, chercheuse, spécialiste du Coran. « Il n’y a pas d’enseignement sans recherche. Cela pose la question du rapport aux textes fondateurs et de leur interprétation par rapport à leur époque. Le Coran n’est ni au-dessous, ni au-dessus de la Bible » , ajoute, avec conviction Michel Deneken, prêtre catholique dans le diocèse de Toul et professeur de dogmatique à l’Unistra.

D’ailleurs, l’Université Al-Azhar du Caire a initié des collaborations scientifiques avec l’Institut catholique de Paris et avec l’université de Strasbourg. Selon le président de l’Unistra Michel Deneken : « si l’État décidait que la formation intellectuelle des imams, comme pour les prêtres et les pasteurs, devait se faire à l’université, ce serait un service rendu à l’islam ». Ben voyons.

Tous ces engagements publics en faveur de l’islam ont un coût et sont payés par les contribuables de la Moselle, des départements alsaciens et avec une partie des impôts de tous les français. Même ceux qui résident en dehors de la zone du concordat.

Francis GRUZELLE
Journaliste et écrivain
Carte de Presse 55411

(1) Selon le site Wikipedia, Michel Deneken, né le 17 août 1957 à Strasbourg, est un prêtre catholique et théologien françaisprésident de l’université de Strasbourg depuis le 13 décembre 2016.

Michel Deneken fait ses études secondaires au lycée Kléber et ses études de théologie et de germanistique à l’université des sciences humaines de Strasbourg. Il soutient sa thèse de théologie catholique en 1986. Il devient maître de conférences en 1989. Habilité à diriger des recherches en 1997, il est nommé professeur des universités en 2003.

Michel Deneken est doyen de la Faculté de théologie catholique de Strasbourg de 2001 à 2009, mais aussi directeur du Service de l’action culturelle de l’Université Strasbourg II de 2002 à 2007. En 2008, l’Université Strasbourg II fusionne avec les universités I et III de la ville

Vice-président de l’université de Strasbourg, il en devient le président en succédant à Alain Beretz le 13 décembre 2016. Cette nomination est approuvée par l’AFGES Les étudiant-e-s d’Alsace, majoritaire, pour qui sa qualité de prêtre « n’a jamais été un problème ». Il est également soutenu par l’UNI locale. Mais le SNESUP-FSU qui considère qu’il y a entorse au principe de laïcité. Il est aussi critiqué par l’UNEF locale, allié aux EMF, ainsi que par l’UEC locale qui dénoncent sa supposée proximité avec le Vatican. En décembre 2017, le tribunal administratif de Strasbourg rejette cette requête. En juin 2018, le Conseil d’État confirme qu’un prêtre peut présider une université.

(2) Le Grand Orient de France (abrégé GODF ou simplement GO) est la plus ancienne obédience maçonnique française et la plus importante d’Europe continentale. Il est né en 1773 d’une profonde transformation de la première Grande Loge de France.

Selon Wikipedia, le Grand Orient de France occupe une position originale dans la franc-maçonnerie mondiale sur trois points particuliers, que sont : son refus d’exiger une croyance quelconque, en particulier en un dieu, son attachement à la laïcité et ses valeurs républicaines et sociales. Les membres du Grand Orient de France déclarent que « la recherche du progrès est un moteur dans leurs réflexions et leurs actions », au point que ce principe figure dans leur constitution. Ils se déclarent attachés à la liberté absolue de conscience, qu’ils considèrent comme garante, avec la laïcité, des institutions. Ainsi, quiconque professe des opinions racistesxénophobes ou bien se déclare partisan de régimes totalitaires ne peut être reçu au Grand Orient de France.

Le GODF est généralement classé à gauche et la plupart de ses grands maîtres dans l’époque contemporaine ont été membres du Parti socialiste. Par ailleurs, il interdit à ses membres d’appartenir au Front national, mais également à des groupements appelant à la discrimination, la haine raciale, à des mouvements sectaires ou plus largement à des groupes visant à détruire ou aliéner l’être humain.

(3) https://www.24heures.ch/suisse/suisse-romande/fiche-s-agent-securite-mosquee-reagit/story/11731967

https://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/sophie-roselli-itribune-genevei-laureate-swiss-press-award/story/17005703

La mosquée de Genève est située au chemin Colladon, dans le quartier du Petit-Saconnex, près des organisations internationales à Genève. C’est la plus grande mosquée de Suisse romande.

Selon Wikipedia, Deux imams de la mosquée de Genève font l’objet d’une surveillance par la direction générale de la Sécurité intérieure française où ils sont fichés « S ». Ces deux français convertis, résidant à Ferney-Voltaire dans le département de l’Ain, voient leurs domiciles perquisitionnés en novembre 2015 à la suite de la découverte du numéro de téléphone de l’un d’eux figurant sept fois dans la liste des appels entrants et sortants du téléphone de Mohammed Merah.

Avant de travailler pour la mosquée de Genève, l’un d’eux a fait ses études en Arabie saoudite ; il a également passé du temps en Jordanie. Lors d’une interview télévisée, à la question de savoir si ce dernier est pour ou contre la lapidation, il répond « joker ». Au printemps 2015, deux jeunes fidèles de la mosquée partent faire le djihad en Syrie.




France : ce qu'il manque le plus à nos politiques

av cochon
 Si les dirigeants Français…
… ce qu’il manque à nos politiques
A l’aube de 2016, ce cochon Ardéchois illustre à merveille ce qu’il manque le plus à nos politiques depuis 40 ans, et dont ce verrat reproducteur a été richement doté. On pourra encore disserter à longueur d’année sur les thèmes favoris des lecteurs de Riposte Laïque et des Français patriotes.
 
Pour ce 1er janvier, je fais court. Prenons l’invasion migratoire. Les militaires font leur boulot, sans être suivis par les décideurs politiques. Lors d’un récent contact, le Général Christophe Gomart, patron du renseignement militaire Français, me disait « L’invasion n’avance pas au hasard… ». la DRM (Direction du renseignement militaire) est chargée de recueillir toutes les informations susceptibles d’aider la France à prendre ses décisions d’ordre militaire et d’ordre politique.
Le général Gomart a ainsi pu confirmer que « les militaires français ont repéré les principaux points d’entrée des filières de trafic humain sur le territoire libyen, notamment à partir de la zone des trois frontières (Libye, Soudan, Égypte). Le renseignement français sait où les passeurs échangent leurs cargaisons humaines, où ils les hébergent. Il les voit également préparer les départs vers l’Europe depuis les plages de Tripolitaine et de Cyrénaïque, imposant aux migrants un processus immuable…. ». Tous ces renseignments ont terminé leur course sur le bureau du Papy ministre Le Drian et sur le bureau de François Hollande.

Avant tout départ en mer, les grandes oreilles des services de renseignements captent les appels des passeurs en direction du Centre de Coordination Italien des Secours Maritimes.

C’est ainsi que les bateaux européens vont recueillir directement en mer les masses immigratoires, pour les transporter à bon port, de crainte qu’ils ne s’égarent sur les côtes africaines…

Avec fierté, le Général quatre étoiles Gomart, précise que « la DRM est leader en France sur le renseignement d’origine imagerie (ROIM) fourni par les satellites-espions militaires, et qu’elle a  inauguré, voici un an, un très discret centre d’expertise, le CRGI (Centre de renseignement géospatial interarmées).
Pluridisciplinaire, ce centre très secret intègre une trentaine de spécialistes civils, militaires et réservistes de haut niveau dont la principale fonction consiste à fusionner le renseignement recueilli par la DRM à partir d’une multitude de capteurs (interceptions, satellites, sources ouvertes, cybersurveillance, etc, ).

Ainsi, depuis le début de l’année, la DRM présente aux dirigeants français une situation précise de la présence des migrants subsahariens en Libye, ainsi que les identités exactes, les modes opératoires et les stratégies des passeurs de migrants. Ces informations sont transmises par la France à l’état-major de la mission européenne en MéditerranéeEunavfor Med, lancée en mai dernier.

Lorsque les passeurs vont acheter un zodiac au siège du Consulat honoraire de France de Bodrum, chez Madame le consul Françoise Olcay, les renseignements français le savent… Sans le reportage de France 2, le consul serait toujours en poste. Il est à noter que Madame Olcay a perdu son poste de consul, mais qu’elle continue d’alimenter le trafic vers la France en poursuivant son commerce illégale et que les autorités françaises le savent, de même qu’elles savent que la Turquie délivre de faux passeports, que les capitaineries ferment les yeux etc. etc.
AV GROT AMélioré
François Hollande dispose dont de renseignements satellitaires du « 3 ème type », dans la lutte contre l’immigration et le terrorisme, mais il préfère se comporter en président préhistorique, inaugurant l’espace restitution de la Grotte Chauvet en Ardèche, devenu un des scandales de la République.

Francis GRUZELLE

Carte de Presse 55411

Lire aussi ces articles qui constituent un complément d’information :

http://ripostelaique.com/exclusif-drian-intermittent-de-defense-face-a-daech.html

http://ripostelaique.com/exclusif-orphelinats-galere-de-noel-enfants-places.html

http://ripostelaique.com/conditions-de-travail-prehistorique-a-grotte-chauvet.html

http://ripostelaique.com/ardeche-le-maire-dannonay-interdit-lislamiste-integriste-omar-erkat.html

http://ripostelaique.com/taubira-etat-durgence-524-procedures-2-terrorisme.html



Taubira et l'Etat d'urgence : 524 procédures, seulement 2 sur le terrorisme !

av taubira remet ses devoirs de vacances à Hollande
Christiane Taubira  donne l’image d’une petite écolière, prise en défaut, auprès de François Hollande…av taubAvec l’état d’urgence, Christiane Taubira a participé à un vaste enfumage des Français

 

Dans la France de mon enfance, les « mauvais écoliers » travaillaient pendant les vacances de Noël et devaient porter leur copie au domicile du maître. C’est ce qui est arrivé ce 29 décembre à Christiane Taubira qui, pour conserver son « maroquin » a du remettre ses « devoirs de vacances » au Président de la République. Très peu de résultats dans la lutte contre le terrorisme, mais quelques dizaines de récupération d’armes et de stupéfiants aux quatre coins de France. Ainsi, selon le propre aveu de Christiane Taubira, sur les 524 procédures engagées dans le cadre de l’état urgence, seulement 2 ont concerné le terrorisme et « ont été confiées au pôle antiterroriste du parquet de Paris…. ».

 

Intitulé « Suites judiciaires des perquisitions administratives effectuées depuis la mise en œuvre de l’état d’urgence », le rapport Taubira, dont nous avons obtenu une copie, détaille notamment : « à la suite des perquisitions administratives effectuées depuis le 13 novembre dernier, 524 procédures judiciaires ont été engagées sur l’ensemble du territoire français.

 

« Il s’agit principalement d’enquêtes relatives à des infractions à la législation sur les armes (199 procédures) et à la législation sur les stupéfiants (181 procédures). Les autres enquêtes ouvertes sont relatives à d’autres types d’infractions (contrefaçon, recel, etc.).

 

« 224 de ces 524 enquêtes ont déjà abouti à une décision du ministère public : parmi celles-ci, 127 ont donné lieu à une convocation devant le tribunal correctionnel, dont 74 comparutions immédiates.

 

« 53 personnes ont été écrouées, soit en détention provisoire, soit en exécution de peine.

 

« Les tribunaux correctionnels ont d’ores et déjà prononcé 62 condamnations (peines d’emprisonnement avec ou sans sursis, travaux d’intérêt général, sursis avec mise à l’épreuve).

 

« 300 procédures sont encore en phase d’enquête, dont 2 ouvertes au pôle antiterroriste du parquet de Paris…. ».

 

Selon le propre aveu de Christiane Taubira, sur les 524 procédures engagées dans le cadre de l’état urgence, seulement 2 ont concerné le terrorisme et « confiées au pôle antiterroriste du parquet de Paris…. ». Pas de quoi faire trembler l’état islamique et DAECH. On reste sans voix face à de si maigres résultats, après tout ce battage médiatique, politique, institutionnel !

 

En ce 31 décembre, beaucoup de Français ont l’impression d’avoir été « enfumés » par les médias et les dirigeants du Pays, au mieux « pris pour des cons », eux qui avaient la réputation « d’être des veaux » sous le Général de Gaulle.

 

Francis GRUZELLE

Carte de Presse 55411

Lire aussi ces articles qui constituent un complément d’information :

http://ripostelaique.com/exclusif-drian-intermittent-de-defense-face-a-daech.html

http://ripostelaique.com/exclusif-orphelinats-galere-de-noel-enfants-places.html

http://ripostelaique.com/conditions-de-travail-prehistorique-a-grotte-chauvet.html

http://ripostelaique.com/ardeche-le-maire-dannonay-interdit-lislamiste-integriste-omar-erkat.html




Noël : Un petit Jésus socialiste prénommé Najat

av najat 2

av najat

Notre conte de Noël est consacré à la naissance d’un petit Jésus socialiste, en 2002 à la mairie de Lyon. L’enfant prodigue fut prénommé Najat, habillée de rose par Caroline Collomb, biberonnée au « pur jus socialiste » par le mage Gérard Collomb, vaccinée au « XXL gauchiste », dernier né des antidotes des laboratoires Pasteur dans la capitale des Gaules.

Dès lors, comme dans les séries Américaines de sciences fictions, la petite Najat a grandi très vite dans son cocon Lyonnais, puis s’est rapidement métamorphosée en ministre des écoles dont rêvaient tous les Français. Tous, sauf le sociologue Jean-Pierre Le Goff, qui critique la nouvelle réforme des collèges qu’il voit comme l’aboutissement d’un long « processus de déconstruction de l’école républicaine avec le développement du pédagogisme et de la psychologisation dans l’enseignement ». Autant d’entreprises de « modernisation » de l’école que l’auteur de « La Barbarie douce » dénonce depuis les années 90.
Mais, le petit Jésus socialiste Najat serait allée trop loin dans la nouvelle religion qu’elle souhaite imposer à la France de Charlemagne. Avec l’aide de nombreux recteurs d’académies, grands prêtres de la nouvelle religion, qui se sont vus octroyer une prime (de risque ?) de 10 000 euros en fin d’année, avec l’aide de quelques présidents d’universités (lire aussi http://ripostelaique.com/islam-a-luniversite-de-strasbourg-la-drole-de-potion-du-dr-beretz.html) prêts à former des imams, n’en finit pas de susciter la polémique. Les cours de latin, de grec et les classes bilangues vont être supprimés. Dans les nouveaux programmes d’histoire, la chronologie est abandonnée, l’enseignement de l’islam devient obligatoire tandis que le christianisme médiéval et les Lumières sont optionnelles.

Jean-Pierre Le Goff ose défendre l’ancienne religion professorale : « Je suis pour la défense du latin, du grec et des langues européennes car l’héritage grec et romain est essentiel à la connaissance de notre civilisation européenne, il en va de même pour l’héritage chrétien et les Lumières. En histoire, l’effacement de la chronologie au profit des thèmes relève d’une démarche semblable : l’inscription dans une temporalité historique, dans un temps long, s’efface au profit d’approches thématiques et transversales à plusieurs entrées qui rabattent tout sur le même plan. Le récit historique global tend à s’effacer au profit de récits pluriels et discontinus. La thématique de la « transversalité » et de la « pluridisciplinarité », alors que les connaissances de base des jeunes élèves font souvent défaut, me paraît une aberration. Elle ne peut que renforcer la confusion et la superficialité ambiantes. Tout cela ne date pas d’aujourd’hui, mais cette réforme du collège m’apparaît comme une sorte de paroxysme d’un processus de déculturation dont on a encore du mal à prendre la mesure… ».

Et la petite Najat, la plus prometteuse des roses socialistes, qui s’est toujours tenue loin de la misère et des orphelinats (lire aussi http://ripostelaique.com/exclusif-orphelinats-galere-de-noel-enfants-places.html), doit désormais sortir des palais de la République avec un bouclier. Car le bon Jean-Pierre Le Goff, sociologue reconnu, « lapide » sans retenue la nouvelle « Jésus des socialistes ».

Pas de trêve de Noël pour celui qui fustige le comportement de la ministre des écoles : « Le mouvement que je décrivais dans La Barbarie douce est en train d’aboutir. Cette réforme du collège s’inscrit dans un processus de déconstruction de l’école républicaine et signe sa mise à mort avec le développement du pédagogisme et de la psychologisation dans l’enseignement qui s’est institutionnalisée depuis les années 1980 où il fallait déjà « mettre l’élève au centre » et « apprendre à apprendre ». « Les “petits idéologues” incultes qui gravitent autour de Najat Vallaud-Belkacem se servent de l’école pour instaurer un “meilleur des mondes” à leur mesure »… Une des clés pour comprendre ce qui se passe depuis trente ans réside dans le croisement entre une culture post-soixante-huitarde abâtardie et une « modernisation » qui consiste à adapter l’école à la mondialisation.

« D’où ce mélange curieux de thèmes soixante-huitards d’origine libertaire avec un langage managérial et ses multiples méthodologies et boîtes à outils. Cette sous-culture s’est développée et s’est reproduite par le biais de multiples stages de formation avec sa nouvelle langue de bois ou plus précisément « de caoutchouc » ; elle a envahi l’école comme l’ensemble des sphères d’activité. Impossible désormais d’échapper à l’« évaluation des compétences » au « contrat d’objectif », au « contrat partagé » au « parcours personnalisé »… L’« autonomie », la « responsabilité », le « savoir-être » sont devenus des leitmotivs d’un nouveau modèle de bon comportement, auxquels s’ajoutent désormais la « citoyenneté », le « vivre-ensemble », la « chasse aux stéréotypes », le « développement durable » et une kyrielle de bons sentiments qui couvrent les pratiques les plus diverses et servent d’argument d’autorité dans les débats. C’est le règne de la confusion et de l’inculture qui s’affirme comme tel au plus haut sommet de l’État ! »

Dans cette attaque en règle de la nouvelle religion de Najat Belkacem, pas un seul des recteurs primés à 10 000 euros ne s’est levé pour défendre la fille prodigue des socialistes, confrontée aussi aux attaques du syndicat des maîtres d’écoles. « La prime annuelle des recteurs augmentée de 10 000 euros, ça passe mal… », a tweeté Christian Chevalier, secrétaire général du Syndicat des enseignants – Union nationale des syndicats autonomes (SE-UNSA). « Crise de recrutement chez les recteurs (humour) », persiflait déjà le Syndicat national des enseignements de second degré – Fédération syndicale unitaire (SNES-FSU), soulignant que ainsi augmentée, la prime annuelle des 31 recteurs d’académie équivaut à « un an de salaire net de prof milieu de carrière ».

Le petit « Jésus socialiste Najat » a voulu désamorcer les critiques en octroyant quelques fonds de troncs aux parents bénévoles qui officient dans les conseils d’écoles. Si, si. 7,10 euros. C’est l’indemnité que percevront à partir de la rentrée prochaine les parents d’élèves délégués aux instances départementales, académiques et nationales, pour chaque heure de participation aux réunions. L’annonce a été faite par la petite Najat le 15 décembre. Cette nouvelle enveloppe a été décidée « dans le cadre d’un décret sur le statut des parents délégués en cours d’élaboration », relate le Parisien. Au total, 900 parents d’élèves devront toucher cette rémunération, qui a été budgétée à hauteur de 500 000 euros.

On n’allait pas s’arrêter là. Dans les collèges, les maîtres laissent leurs apprentis raconter l’histoire du vase de Soissons, à la sauce Najat. Ca donne ceci :
Au lycée, en cours d’histoire, le professeur pose une question qui va se révéler lourde de conséquences:
– Qui a cassé le vase de Soissons?
– C’est pasmoi, m’sieur!
– C’est pas moi non plus!
– Ni moi!
Et toute la classe nie avoir cassé le vase, ce qui finit d’anéantir le pauvre prof.
Le soir même, après les cours, il va raconter au directeur ce qui s’est passé dans sa classe. Le directeur dit:
– C’est trop grave, il faut prévenir l’Inspecteur d’Académie!
L’inspecteur vient le lendemain et après s’être fait relater les faits, dit:
– Ça va trop loin, il faut en aviser le Ministère!
Et les voilà, tous les trois, le lendemain à Paris au Ministère de l’Éducation Nationale.
Ils racontent ce qui s’est passé à Najat Belkacem, la ministre de l’éducation, qui les écoute avec attention.
Après un moment de réflexion, elle va fouiller dans son sac à main et en sort deux billets de 50 euros qu’elle tend au professeur en lui disant:
– Prenez cet argent, vous rachetez un autre vase, vous le mettez à la place de l’autre, vous ne dites rien à personne et on étouffe l’affaire!!!
Pas de scandale en période électorale, surtout pas !
 
Décidément, dur, dur, d’être « un petit Jésus » dans la crèche socialiste de la République…
 
Une enquête de Francis GRUZELLE
Carte de Presse 55411
Lire aussi ces articles qui illustrent la gestion des rois mages socialistes :
http://ripostelaique.com/conditions-de-travail-prehistorique-a-grotte-chauvet.html
http://ripostelaique.com/exclusif-bouteflika-hospitalise-a-nos-frais-etat-de-siege-a-grenoble.html