1

Grâce à la science, on sait : 40 % de nos naissances sont non-européennes

Certaines statistiques ne sont pas disponibles pour le grand public pour des raisons bassement politiciennes. D’autres statistiques disponibles ne sont ni fiables ni contrôlables. Aussi quand nous avons la chance de disposer d’une statistique fiable et contrôlable, car éditée par l’AFDPHE (Association Française pour le dépistage et la prévention des handicaps de l’enfant), produite dans le seul objectif médical d’évaluer le pourcentage de nouveau-nés à risque d’une maladie génétique, la drépanocytose, qui ne concerne quasi-exclusivement que les populations extra-européennes, originaires d’Afrique noire, d’Afrique du nord et des Antilles et qui, malheureusement, vient confirmer nos prévisions, alors il est de l’intérêt général d’en prendre connaissance et d’en tirer les conclusions.

Il ne s’agit nullement de « faire peur », ni de fournir des arguments vérifiables aux personnalités qui nous préviennent depuis fort longtemps de la mise en œuvre de ce « Grand Remplacement » et qui sont, bien entendu, « Fichés extrême droite », aussi voici une citation d’une personnalité très célèbre, et qui ne peut en aucun cas être considérée ni d’extrême droite, ni de droite, ni de centre droit et même pas de centre gauche : « Le train du monde m’accable en ce moment.

A longue échéance, tous les continents (jaune, noir et bistre) basculeront sur la vieille Europe.

Ils sont des centaines et des centaines de millions. Ils ont faim et ils n’ont pas peur de mourir.

Nous, nous ne savons plus ni mourir, ni tuer.

Il faudrait prêcher, mais l’Europe ne croit à rien.

Alors il faut attendre l’An mille ou un miracle !

Pour moi, je trouve de plus en plus dur de vivre devant ce mur. »

(Lettre d’Albert CAMUS à Jean GRENIER – 1957).

Cette statistique nous informe sur le pourcentage des naissances par région de France, année après année. Elle permet de se rendre compte de l’évolution des populations, notamment entre 2010 et 2016.

Par exemple une première constatation globale : 39,39% des naissances en 2016 sont d’origine non européenne, contre 31,50 en 2010.

Ile de France :                                   2010 – 59,97 %          2016 – 73,56%

PACA + Corse :                                 2010 – 41,08              2016 – 56,35

Languedoc-Roussillon :                  2010 –  40,40              2016 – 40,75

Rhône-Alpes :                                   2010 – 31,09              2016 – 37,55

Alsace :                                             2010 – 31,20              2016 – 37,45

Midi-Pyrénées :                                2010 – 30,75              2016 – 34,16

Picardie :                                           2010 – 22,40              2016 – 27,67

Limousin :                                         2010 – 21,71              2016 – 25,31

Lorraine :                                          2010 – 18,35              2016 – 24,70

Centre :                                             2010 – 17,71              2016 – 24,13

Bourgogne :                                      2010 – 19,12              2016 – 23,39

Franche-Comté :                              2010 – 19,74              2016 – 23,27

Nord-Pas de Calais :            2010 – 15,45              2016 – 21,35

Champagne-Ardenne :                    2010 – 14,86              2016 – 19,21

Auvergne :                                        2010 – 16,26              2016 – 18,83

Aquitaine :                                        2010 – 14,47              2016 – 17,88

Normandie :                                      2010 – 13,75              2016 – 16,01

Pays de Loire :                                 2010 – 11,52               2016 – 14,89

Bretagne :                                         2010 –   5,52              2016 –   9,10

Ces statistiques se passent de tous commentaires.

A vous de juger si nous sommes confrontés à un « Grand Remplacement » souhaité, exigé même, par l’Union Européenne et par ceux qui la manipule… ou si nous sommes des menteurs !!!

Manuel Gomez