1

Covid-19 : les médias cachent aux Français les graves conséquences vaccinales

Alertes aux citoyens, vaccinés ou non, sur l’état actuel des conséquences vaccinales

Tout paraissait simple aux covidistes qui voulaient oublier les drames et les coercitions en faisant l’autruche et confiance au gouvernement. Ils croyaient qu’après être vaccinés ils pourraient voyager, sortir et oublier ce fichu virus qui, croyaient-ils, leur avait pourri la vie depuis 18 mois. Alors que ce n’est pas la maladie, mais les mesures liberticides sans fondement scientifique qui sont responsables du désastre ainsi que l’a démontré la Suède sans restriction ou presque, et en excellent état.

Et patatras, des nouvelles discordantes arrivent de tous pays même si nos médias font tout pour nous « protéger » des information « complotistes. »

Les mensonges du M. Covid de la Maison Blanche, M. Fauci

La plus intrigante est bien sûr la révélation des mensonges du Dr Fauci et avec lui de tous les gouvernements au pied des milliardaires de la bande à Bill Gates, Facebook, Twitter et toutes les Gafa : Le « Fire Fauci Act » décrété par le SÉNAT AMÉRICAIN contre le Dr Fauci.

https://www.youtube.com/watch ?  Qui sont =UYVAZkXcYOg

Mais trop loin des préoccupations des covidistes fidèles à Blachier et Delfraissy, autant ne pas savoir. La question est combien de temps nos médias nous cacheront-ils cette énorme nouvelle dont déjà s’emparent des médias allemands, anglais, irlandais et même australiens pour s’excuser auprès des peuples d’avoir couvert et diffusé les mensonges du coronacircus.

Néanmoins il me semble intéressant de lister quelques infos au sujet desquelles les vaccinés et encore plus les non vaccinés devraient s’intéresser pour prévoir leur avenir au moins immédiat, même s’ils tentent de ne s’intéresser qu’à eux-mêmes.

Vaccination et don de sang

La situation comme dans tout bon scénario orwellien semble se retourner ; les vaccinés ont été astreints à une période d’attente pour donner leur sang dans plusieurs pays, comme les États Unis [1]et le Japon. Évidemment, en France, silence ! le syndrome Tchernobyl est bien connu.

Plus inquiétant, les dons de sang dans les pays sourds aux dangers des vaccins mélangeraient donc sang de vacciné et non vacciné avec un risque des contaminations par la protéine Spike dans le sang que vous pourriez recevoir, et toutes les inconnues que ce scénario fait peser. Nouveau possible scandale du sang contaminé en vue ?

Au Japon :

Seulement environ 2 % de la population japonaise a reçu le vaccin contre la Covid-19, comparativement plus de 35 % aux États-Unis ».

Inquiète des répercussions éventuelles de la possible présence de protéines Spike dans le sang, la Croix-Rouge japonaise a annoncé fin avril 2021 « Les dons de sang de personnes ayant reçu le vaccin contre le virus appelé Covid-19 ne sont plus acceptés par la Croix-Rouge japonaise. Les personnes qui ont été vaccinées contre la Covid-19 « ne sont pas autorisées à donner du sang pour le moment ». La même page informe les donneurs de sang potentiels qu’ils ne pourront pas donner de sang pendant un certain temps après avoir reçu divers vaccins. ». Depuis mai des directives prévoient seulement un délai d’éviction de deux jours.

D’autres pays hésitent, et des informations sortent de droite et gauche. Sujet à surveiller et en tous cas à l’occasion d’une intervention programmée, prévoyez de faire recueillir votre propre sang à l’avance (= autotransfusion) si la chirurgie risque de vous faire saigner. On se retrouve au temps du sang possiblement contaminé par le virus du Sida, où on ne savait pas vraiment ce qui se passait mais où l’on recommandait la prudence.

Vaccination et voyage en avion

Sur ce point également circulent beaucoup d’informations, de rumeurs et surtout d’inquiétudes. Il est maintenant scientifiquement établi que les pseudo-vaccins anti-covid favorisent les thromboses et donc les caillots sanguins capables de migrer et de donner des AVC, des embolies pulmonaires, des infarctus etc.  Par ailleurs les longs trajets en avion favorisent également ce type d’incidents si bien que depuis de nombreuses années beaucoup d’entre nous prescrivaient à nos patients une injection de Lovenox au départ du vol si celui-ci menaçait d’être long (plus de six heures), des bas de contention et des levers fréquents dans la cabine.

Il paraît logique que des personnes de bon sens se soient inquiétées et que des compagnies aériennes se demandent comment « gérer » ce problème. Évidemment après la publicité du tout-vaccin qui allait changer le monde, il paraissait délicat de brandir l’interdiction des voyages aériens aux vaccinés qui l’avaient fait pour justement voyager. Pourtant quelles seront les responsabilités pénales et financières si un voyageur vacciné décédait de thrombose après un long voyage en avion ?

Finalement, le percutant message du 21 juin 2021 sur Sky News : « les compagnies aériennes russes et espagnoles recommandent aux personnes vaccinées de ne pas prendre l’avion en raison du risque de caillots sanguins. C’est un risque bien connu des vols longs courriers, mais intensifiés par les effets secondaires de la coagulation sanguine déclenchée par les vaccins COVID ».
https://videos.files.wordpress.com/3A6V3I6I/fzs26quetqgeih4r_mp4_hd.mp4

On attendait encore et encore, sans oser diffuser ces informations rapidement balayées par les censures… Complotistes, avez-vous dit ? Puis les 4 décès rapprochés et difficiles à ignorer de pilotes de British Airways ont relancé le débat sur la possible responsabilité de la vaccination… Le Dr Violaine Guérin signale le décès de quatre jeunes pilotes récemment vaccinés ».

« Partagé sous la forme d’un enregistrement vocal sur Facebook, Instagram et Twitter, un homme non identifié dit avoir parlé à un « ami qui est pilote de BA » et explique « les choses deviennent folles » après le décès de trois collègues pilotes (ici, ici et ici).

« Le troisième pilote de BA est mort au cours des sept derniers jours, oui ? Troisième pilote mort la semaine dernière », explique l’homme entendu dans l’enregistrement. « Les deux premiers gars avaient la quarantaine et la cinquantaine ; ce type, au milieu de la trentaine, parfaitement en forme, sans conditions sous-jacentes. Il reçoit sa deuxième injection et il est mort en quelques jours, exactement la même chose avec les deux premiers.
« Pour cette raison, BA est maintenant en crise avec le gouvernement sur l’opportunité d’autoriser les pilotes vaccinés à voler. Le problème avec cela, bien sûr, est qu’environ 80 %, selon mon ami de BA, 80 à 85 % ont été injectés. »
L’homme poursuit en disant que seulement « 10 % des pilotes seront en mesure de voler », qu’il s’agit d’un « problème grave ».

Reuters a présenté les revendications à British Airways, qui a déclaré qu’elles n’étaient pas fondées et qu’aucun travail de ce type n’était en cours avec le gouvernement.

Le porte-parole a toutefois confirmé l’authenticité des quatre livres de condoléances, car quatre pilotes de compagnie étaient récemment décédés. »[2]

On peut imaginer au-delà du problème officiellement sanitaire, les tractations avec les assurances. En cas d’accident dans l’avion, les compagnies veulent être dispensées a priori de toute indemnisation, comme le sont déjà les entreprises pharmaceutiques. À suivre… Pas impossible que le fameux passeport sanitaire inverse ses conditions pour voyager. Tous nos soumis avaient-ils trente secondes envisagé qu’accepter une substance expérimentale (en essais phase 3 non terminés) puisse aggraver leurs restrictions aux voyages aériens ?

Prudence des relations avec les vaccinés au moins dans les trois premières semaines suivant la vaccination

D’après des documents Pfizer le contact avec des vaccinés peut transmettre le vaccin et en particulier cette fameuse protéine Spike et ses effets dévastateurs.

https://cogiito.com/societe/vaccins-covid-ii/

En synthèse des documents disponibles actuellement il semble que l’excrétion forte de protéine Spike par le vacciné soit la plus forte la première semaine et dans les deux suivantes. Un conseil en attendant d’en savoir plus, éviter les relations intimes pendant au moins trois semaines, le prix à payer pour aller en discothèque ? (mauvais humour noir…)

Effets secondaires des pseudo-vaccins anti-covid à prendre en compte avant décision

Profitons de ce petit catalogue pour rappeler l’état actuel des comptes d’apothicaire des vaccins et la position de pharmacologues professionnels français.[3] [4]

M.K. Scarlett Sott.net mer., 23 juin 2021

Sur la base des travaux du Dr Catherine Frade, le Centre territorial d’information indépendante et d’avis pharmaceutiques (CTIAP) a conclu qu’aucun des quatre « vaccins » utilisés en France n’est sûr ou efficace. Comme ils ont tous par ailleurs reçu une autorisation d’utilisation en urgence sur la base de preuves cliniques insuffisantes, le CTIAP a donc exigé leur suspension immédiate.

Lié à l’hôpital public de Cholet dans l’ouest de la France, le CTIAP a récemment publié un rapport qui démontre que les « vaccins » utilisés contre les virus du Sras-CoV-2 ont fait l’objet de tests cliniques insuffisants. En outre, et selon le rapport, la qualité des substances actives, de leurs « excipients, dont certains sont nouveaux », et les procédés de fabrication sont déficients.

Le Dr Catherine Frade dirige l’équipe de recherche. Pharmacienne de renom, elle a travaillé sur les données publiques rapportées par l’Agence européenne des médicaments (EMA) concernant les injections de Pfizer, Moderna, AstraZeneca et Janssen (Johnson & Johnson).

« L’insuffisance d’évaluation ne concerne donc pas seulement les essais cliniques — études menées chez l’Homme (femme et homme) — mais également la qualité même de la substance active, des excipients dont certains sont nouveaux, du procédé de fabrication, des lots libérés et administrés à des personnes humaines dans plusieurs pays du monde.

D’ailleurs, ces excipients nouveaux doivent être considérés comme des principes actifs nouveaux ; et ainsi faire l’objet d’un dossier d’évaluation complet et similaire à celui qui est exigé pour un principe actif nouveau ».

 « La prudence notamment voudrait même que, dans tous les pays où ces « vaccins » contre le Covid-19 ont été commercialisés, tous les lots ainsi « libérés » soient retirés immédiatement ; et que ces AMM qui ont été octroyées soient suspendues, voire annulées, en urgence jusqu’à nouvel ordre. C’est en tout cas le sens des recommandations que nous pourrions suggérer aux autorités ad hoc, et notamment françaises. Et, a minima, ces informations doivent être portées à la connaissance de toute personne de façon claire, loyale et appropriée.

D’autant plus qu’en cas d’effets indésirables graves, dont des décès, et pour établir ledit « lien de causalité » avec certitude, les victimes et leurs familles se trouvent souvent démunies face à l’exigence de la « preuve diabolique ».

En résumé sur le site de l’EMA à la date du 6 JUIN 2021 selon EudraVigilance : 13 867 morts et 354 336 accidents sévères répertoriés après vaccinations Covid. [5]

Peut-on en faire l’impasse ?

Le Médiator a été jugé responsable d’un nombre de décès estimé entre 500 et 2 000 personnes, à l’issue d’un long procès. Pourquoi ces morts liées au vaccin n’intéressent-elles pas nos politiques à part de rares exceptions ? Pourquoi les Français ferment-ils les yeux et les médias se taisent-ils, sans se rendre compte qu’ils seront eux-mêmes un jour ou l’autre victimes ?

Nicole Delépine

[1] Selon l’Établissement français du sang (EFS) : « dans la grande majorité des cas », il est possible de donner son sang après une injection de vaccin contre la Covid-19, sans aucun délai d’ajournement à respecter

« Il n’y a que dans les cas de vaccination en dehors de l’UE ou dans le cadre d’un essai vaccinal qu’il faudra respecter un délai de 28 jours avant de donner son sang », précise l’EFS, qui rappelle que « beaucoup d’autres vaccins n’exposent pas à des contre-indications au don du sang, comme ceux contre la grippe ou le tétanos« .

[2] 4 pilotes de British Airways MORTS à la suite d’injections du vaccin contre la COVID-19 alors que l’Espagne et la Russie Interdisent le statut « vacciné » pour le transport aérien — Enfant de la Société — Sott.net

[3] https://fr.sott.net/article/37419-Conclusion-d-un-rapport-du-centre-francais-d-evaluation-des-medicaments-la-vaccination-avec-les-produits-Pfizer-Moderna-AstraZeneca-et-Janssen-doit-etre-interrompue

[4] CTIAP* Centre Hospitalier de Cholet : Inédit. Exclusif. Vaccins contre la Covid-19 : des incertitudes même sur la qualité intrinsèque des produits, sur leurs procédés de fabrication, sur les lots commercialisés… selon les documents officiels publiés par l’Agence européenne du médicament (EMA) (ctiapchcholet.blogspot.com)

[5] 13,867 dead and 1,354,336 injuries in European database of adverse drug reactions for COVID-19 shots | The BL




Fauci : les gros mensonges du gourou démasqué

Précisons pour ceux qui s’interrogent encore sur la crédibilité des publications des e-mails de Fauci que ces 3 200 pages d’e-mails ont été obtenues à l’issue d’un procès que le site Buzzfeed a intenté pour faire respecter le « Freedom of Information Act ». Leur authenticité ne fait donc aucun doute même si certaines données jugées attentatoires à la vie privée ont été gommées. Les grands médias (CNN, AFP…) essaient de minimiser le scandale devenu mondial [1] [2] qui les implique en partie.

Un nouveau gourou selon ses propres termes et la fabrication d’une secte

Le plus étrange pour nous, en France, est de découvrir le mythe FAUCI aux USA.  860 pages de courriels de Fauci montrent ce qu’il ressentait à propos du buzz sur son personnage au début de la pandémie : « Notre société est totalement folle » [3].

Le Washington Post a publié une partie des milliers de pages des courriels du Dr Anthony Fauci révélées par BuzzFeed.  Les courriels révèlent que Fauci a été choqué par la fascination du public pour son personnage. Ils montrent également l’immense pression que Fauci a subie avec des demandes de conseils, d’interviews et de discussions.

En mars 2020, un collègue du National Institute of Health a envoyé à Fauci un article de The Post avec le titre : « Chaussettes Fauci, beignets Fauci, fan art Fauci : L’expert en coronavirus attire une secte. »  « Vraiment surréaliste », a répondu Fauci. « J’espère que tout cela s’arrête bientôt. »

Dans un e-mail le mois suivant, Fauci a reçu une alerte Google News sur son nom qui comportait un article intitulé « ‘Cuomo Crush’ et ‘Fauci Fever’ – Sexualization of This Man Is a Real Thing on the Internet ».  Il a ensuite transmis cet e-mail à quelqu’un avec le message : « Cela va vous épater. Notre société est totalement dingue ».

Ces informations ne nous paraissent pas anecdotiques, car depuis des mois, nous nous interrogeons sur le comportement de type sectaire des citoyens dans une bonne partie du monde et cherchons le ou les gourous… Il semble bien qu’aux USA, le Dr Fauci ait joué ce rôle probablement grâce à la presse et à son amour des médias (selon le président Trump). En juin 2020 nous écrivions, comparant la secte Covid en croissance à la secte des fidèles croyants aux extraterrestres.[4]

« Le masque et les extraterrestres attendant la soucoupe volante :

Nous avons rappelé l’expérience exposée par le Dr Willbourn sur son site. Il relate les travaux du psychologue Leon Festinger, qui « analysa les croyances d’une secte vénérant les extraterrestres dans les années 50, dont les membres croyaient qu’une soucoupe volante viendrait les chercher pour les sauver de l’apocalypse. Toutefois, après que les tremblements de terre et inondations catastrophiques qui devaient frapper les États-Unis ne se produisirent pas, et que leurs prédictions furent complètement discréditées, « les membres de la secte virent leur certitude se renforcer au sujet de ces prédictions apocalyptiques ».

Ce qui est fascinant ici est l’impossibilité pour les adeptes de renoncer à leurs croyances devant les preuves fournies par la réalité. Les soucoupes ne sont pas venues, ni l’apocalypse. Notre cerveau qui fonctionne curieusement veut croire aux informations initiales, coûte que coûte et contre toute évidence des « faits réels ».

Difficile d’imaginer que Jérôme Salomon ait pu devenir le gourou français néanmoins…

Les courriels sur la pandémie

BuzzFeed a également publié plus de 3 200 pages de courriels de Fauci de janvier à juin 2020, très instructifs sur le déroulement de la plandémie (plutôt que pandémie !).

Le 5 février, Howard Bauchner, rédacteur en chef du JAMA, a envoyé à Fauci un e-mail perplexe :

« Vous survivez – inquiet un peu de votre charge de travail. »  « Je suis accroché là-dedans », répondit Fauci. « J’ai l’impression de retrouver l’internat et la résidence de première année où j’étais tous les deux soirs et tous les deux week-ends, et que je n’ai jamais quitté l’hôpital parce que les patients étaient trop malades. »

DÉIFICATION DE FAUCI ET ABORD DU SUJET PAR DES AMÉRICAINS

La déification du Dr Fauci aggrave une inquiétante tendance qui explique la facilité avec laquelle la population américaine a accepté l’inacceptable. L’article du Washington Post  [5] en témoigne.

Le Dr Anthony Fauci, lors d’une audience du sous-comité des crédits du Sénat, le mercredi 26 mai 2021 a été ainsi interpellé, tout en rappelant que les Américains aiment bien l’homme providentiel sur son cheval blanc mais pas les retournements de veste trop fréquents.

« S’en tenant à la fatwa initiale de Fauci selon laquelle une intervention humaine dans l’origine du Covid était « extrêmement improbable », l’administration Biden a récemment mis fin à une enquête sur l’origine du virus. Le virus est né de la soupe de chauves-souris. C’est la version de la Chine et les États-Unis s’y tiennent. »

La déification du Dr Anthony Fauci a aggravé une tendance terrible : écrire sur la science avec un S majuscule, comme si c’était une autorité que personne n’a le droit de contester. Et encore aujourd’hui, il essaie d’imposer sa vision comme la seule véritable, malgré les révélations des e-mails. Il semble bien qu’en France le Pr Delfraissy fasse de même.

Le Dr Fauci a embrassé ce rôle d’oracle, éloignant les contradictions. Pourtant il a changé d’avis sur les masques, puis sur le financement du laboratoire de Wuhan et la recherche sur « le gain de fonction » du virus, puis sur l’origine naturelle ou non du SARS COV2. Après avoir nié officiellement toute manipulation humaine, il a lors d’un récent événement intitulé United Facts of America déclaré

 « Non, en fait. Je n’en suis pas convaincu. Je pense que nous devrions continuer à enquêter sur ce qui s’est passé en Chine jusqu’à ce que nous continuions à découvrir — au mieux de nos capacités — ce qui s’est passé.

« Certes, les [responsables communistes qui n’osent rien dire d’autre] disent que probablement la pandémie est due à l’émergence d’un réservoir animal qui a ensuite infecté des individus, mais cela aurait pu être autre chose, et nous devons le découvrir. Donc, vous savez, c’est la raison pour laquelle j’ai dit que je suis parfaitement en faveur de toute enquête qui se penche sur l’origine du virus. »

Rappelons que le Dr Fauci est un des fonctionnaires les mieux payés d’Amérique, « plus que n’importe quel autre employé fédéral, même le président : 418 000 $ rien qu’en 2019 ».

La science n’est jamais établie. Cela nécessite une pensée critique, des questions et une volonté de rejeter la vérité d’hier basée sur les faits d’aujourd’hui, mais pas en prétendant qu’hier n’a jamais eu lieu. Dans ce devoir fondamental, le Dr Fauci a échoué.

Les Américains comme les Français vont devoir abandonner l’idée du surhomme ou du gourou que ne peut être un médecin et/ou un chercheur honnête et réfléchir par eux-mêmes.

Résumé de quelques informations sorties des mails étudiés.

Les mails du Dr Fauci concernant le coronavirus révèlent que :

Il savait depuis début 2020 que des séquences génétiques du coronavirus semblent modifiées et avait largement discuté du gain de fonction (augmentation de l’efficacité du virus) par la manipulation en laboratoire.

Il savait que la patiente en Allemagne publié par le Dr Drosten, conseiller très influent de la chancelière allemande, Mme Merkel et de l’OMS, était faussement asymptomatique. Mais y faire croire avec Drosten a permis d’imposer au monde la phobie des asymptomatiques, les fameux tests PCR et la distanciation sociale et donc la soumission des peuples apeurés et asservis.

Il a admis en privé que les masques ne sont pas efficaces [6]

Il savait que l’hydroxychloroquine était efficace comme les e-mails de février 2020 entre Fauci et Delfraissy le démontrent. [7]

Deux médecins les Dr Paul & Karyl Stanton ont averti Fauci que l’hydroxychloroquine est efficace pour les patients à risque contre le Covid-19, et lui ont demandé d’aider à financer une étude à ce sujet. Fauci l’a ignoré.

Quand Delfraissy lui avoue « J’ai une énorme pression politique pour autoriser l’hydroxychloroquine et la donner à tout le monde, mais je résiste » et qu’il précise qu’il voit un « léger signal positif HCQ » [8]. Fauci lui répond qu’il est dans la même situation et qu’il résiste lui aussi.

ET NOS JOURNALISTES DES MÉDIAS, comme sœur Anne, NE VOIENT TOUJOURS RIEN VENIR !

Silence de mort sur ce feuilleton américain Fauci qui enflamme les TV outre-atlantique. Combien de temps vont-ils tenir en glosant des heures sur une vraie ou fausse gifle sur Macron ? Pas grave. Pendant ce temps-là on écoule quelques fioles supplémentaires de ces pseudo-vaccins malgré la réticence de plus en plus marquée des citoyens français qui trouvent tout cela de plus en plus louche. Même dans les hôpitaux, les infirmières préposées au test PCR (qui n’est pas plus fiable qu’il y a 8 mois, et qui ruine la sécurité sociale [9] ) vous disent clairement : « ne me demandez pas ce que j’en pense, comme du masque… ».

Les mensonges de Fauci et de l’AFP sur l’origine du virus

En janvier 2020, l’Agence France Presse demande à Fauci son avis sur l’étude indienne du génome viral qui met en évidence les inserts HIV du coronavirus : « est-ce une coïncidence ? [10] [11] Fauci répond : « comment remettre le diable dans sa boîte ? Dites-lui que l’étude n’est pas reviewée ».

Lee Brown dans un article du 4 juin 2021 [12] rapporte qu’une virologue chinoise affirme que les courriels de Fauci « confortent » ses allégations de fuite du laboratoire de Wuhan. La Docteur Li-Meng Yan a été l’une des premières à faire des recherches sur le coronavirus émergent et a précédemment révélé qu’elle avait été forcée de se cacher après avoir accusé Pékin de dissimulation. Alors que les dirigeants internationaux se concentrent enfin sur sa théorie de la fuite de laboratoire de Wuhan, la scientifique a déclaré à Newsmax que les e-mails de Fauci contenaient « beaucoup d’informations utiles » suggérant qu’il en savait toujours plus qu’il n’en a révélé.

« Ils vérifient mon travail depuis le tout début, et depuis janvier dernier, ces gens savent ce qui s’est passé, mais ils choisissent de le cacher pour protéger le Parti communiste chinois et pour leurs propres avantages », a insisté Yan à propos des documents publiés cette semaine.

« Il sait toutes ces choses », a-t-elle insisté à propos de Fauci et du travail de gain de fonction effectué par l’Institut de virologie de Wuhan au cœur de la ville où la pandémie est apparue pour la première fois.

Un courriel a montré que « le Dr Fauci, dès le 1er février de l’année dernière, a réalisé qu’il y aurait une expérience de gain de fonction impliquée dans l’apparition du virus Covid-19.

Yan aurait publié trois rapports sur les origines du coronavirus – deux l’année dernière et un en 2021. Dans le dernier, publié le 31 mars, elle a insisté sur le fait que le covid était « un produit du programme d’armes biologiques du gouvernement du Parti communiste chinois (PCC), dont le réseau comprend non seulement les scientifiques du PCC, mais aussi certains scientifiques et organisations étrangers ».

L’AFP qui depuis 18 mois déclare « fake » de nombreuses informations sur l’origine du covid savait aussi dès février 2020 que le virus avait été modifié par l’homme. Les e-mails de Fauci éclairent nos journaux.

Selon France soir [13]  « L’AFP, le 31 janvier 2020, par le biais du journaliste Issam Ahmed, écrivait au Dr Barney Graham du NIH (National Health Institute) au sujet d’une demande assez urgente. Le journaliste demandait un avis sur une étude scientifique qui venait juste d’être publiée sur le serveur Biorxiv.org. L’article affirmait que le nouveau coronavirus comprenait quatre insertions similaires au VIH-1, et que ce n’est pas une coïncidence »

afp01.jpg

Le Dr Barney Graham, directeur adjoint du centre de recherche sur les vaccins, chef du laboratoire de pathogenèse virale a comme principaux domaines de recherche le développement de vaccins et d’anticorps monoclonaux pour Covid-19, RSV, grippe, EV-D68, Nipah, Zika, VIH, Ebola et d’autres agents pathogènes émergents viraux. Le Dr Graham est donc un expert et ne pouvait pas ne pas savoir puisque cette étude était publiée.

Quel rôle pour l’AFP ?

Ce qui semble étonnant, c’est que l’AFP n’ait pas fait mention de cette étude. Cette même AFP qui a attaqué le Pr Luc Montagnier et le mathématicien Jean-Claude Perez lors de leurs déclarations de mai 2020, puis lors d’un « AFP factuel » de Julie Charpentrat en août 2020.

Contactés par la rédaction de France-Soir, M. Ahmed et Mme Charpentrat n’ont pas répondu à l’heure où le journal a publié cet article.

France soir s’interroge sur le rôle de l’AFP tout au long de cette crise et des nombreux mensonges de cette agence au service des multinationales. Il n’y a qu’à relire les articles des décodeurs du décodage.

Qu’en termes galants ces choses-là sont dites et un peu hypocrites tout de même. Se rapprocher du langage autorisé pour survivre et ne pas contrarier Mme Bachelot ?

« Le rôle d’une agence de presse est de vérifier, de valider et d’informer en respect de la charte de Munich. L’AFP aurait-elle manqué à son devoir en jouant ainsi un rôle de désinformation important dans l’identification de l’origine du virus alors que l’information était disponible ? L’information s’est-elle perdue en route ou a-t-elle été enterrée ? »

Nous allons découvrir dans les prochaines semaines le nombre « d’erreurs » assénées par l’AFP Factuel depuis 18 mois et pouvons déjà relire de nombreux articles de France soir en un temps où la parole était plus libre.

Le coronavirus et les séquences communes avec le HIV

Ainsi le Pr Montagnier, prix Nobel et découvreur du virus du Sida a été sévèrement calomnié depuis plus d’un an pour avoir informé le monde de la réalité du virus qui enflammait le monde, ainsi que son partenaire le mathématicien Perez qui rappelle avoir informé le ministère de la Santé sur le caractère particulier du virus incriminé dans le covid-19 [14].

« Pour info nous avertissons par mail Olivier Véran du caractère MANIPULÉ de SARS-CoV-2 dès le 26 février 2020, mail resté sans réponse [15]. » JC Perez a donné les liens avec l’article soumis [16].  « J’y démontre comment 1 % du génome de covid-19 contient une zone synthétique composée de 6 régions fonctionnelles HIV siv provenant de souches récentes fort diverses : Côte d’Ivoire, Netherlands, Russia, etc. » dixit Jean-claude Perez. Il poursuit : « C’est probablement une tentative de vaccin HIV échappée d’un laboratoire. Le risque possible serait que ce virus ARN devienne un rétrovirus car il en possède des fragments de matériel génétique ».

 Fin : on ne saura jamais pourquoi ce PREPRINT a été supprimé le lendemain ».

Espérons qu’on le saura un jour !

La question suivante est bien évidemment pourquoi ces mails apparaissent maintenant et dans quels buts éventuels ? Nous y reviendrons.

Nicole Delépine

[1] Fauci Emails Give Insight To Early Days Of COVID Response (buzzfeednews.com)

[2] voir momotchi sur Tweeter, nombreuses informations

[3] https://www.businessinsider.fr/us/our-society-is-totally-nuts-fauci-emails-show-reaction-attention-2021-6

[4] Une nouvelle secte est née : les porteurs de masque !

Publié le 30 juin 2020 – par Nicole Delépine sur riposte laïque

[5] Dr. Anthony Fauci flip-flops fatal for science – Washington Times

Et Dean Karayanis producteur de contenu pour « The Rush Limbaugh Show » et animateur de « History Author Show » sur iHeartRadio.

[6] Lien : https://documentcloud.org/documents/20793561-leopold-

https://assets.documentcloud.org/documents/20793561/leopold-nih-foia-anthony-fauci-emails.pdf

[7] emails : page 156, février 2020

[8] emails : @raoult_didier et #Yazdan cités p 1841

[9] La facture globales »’élève à plus de 3 milliards et on l’offre aux étrangers qui arrivent en France. Qui paie ce qui est gratuit pour eux si ce n’est nos impôts ?

[10] @momotchiii

[11] Pg.3123

[12] Chinese virologist says Fauci emails ‘verify’ her lab leak claims (nypost.com)

[13] Mails de Fauci : l’AFP savait-elle pour l’origine du virus ? (francesoir.fr)

[14] Jean-Claude Perez le mathématicien écrit sur twitter @JCPEREZCODEX

[15] From : ministère des Solidarités et de la Santé nepasrepondre@solidarites-sante.gouv.fr  Date: mer. 26 févr. 2020 à 14 :22 En réponse à @JCPEREZCODEX   2/3 Solidarités et de la Santé a bien reçu votre courriel@…/… DOI : 10.20944/preprints202002. 0025.v2

[16] Type : Article /Title : Wuhan nCoV 2019 SARS Coronaviruses Genomics Fractal Metastructures Evolution and Origins Authors : Jean-Claude Perez…/…Submission received : jean-claude Perez @JCPEREZCODEX  3/3 2020-02-13Link : https://preprints.org/manuscript/202002.0025/v2




Scoop : les emails de Fauci confirment la manipulation du coronacircus !

Le scoop du jour : les emails d’Anthony Fauci, le Mr Santé des USA révèlent la supercherie du coronacircus

En attendant que les TV françaises se réveillent et au passage ouvrent des yeux encore fermés de trop nombreux citoyens sur le drame des pseudo-vaccins et « sauvent des vies » en évitant que des parents soumis acceptent de les vacciner (et prendre des risques majeurs tant dans l’immédiat que pour le futur), réjouissons-nous sur le nouveau feuilleton de l’année, le faucileaks. [1]

Et attendons impatiemment les épisodes suivants. Pas encore le caviar dit Olivier D., mais ça vient [2]. Remontons-nous le moral ! Il était temps.

Pas évident de savoir pourquoi ces emails sont lâchés dans la nature maintenant par qui et pourquoi, mais il semble bien que le vieux Mr Fauci soit bien un fusible et en tous cas que son sort soit fixé à brève échéance.

Le Dr Fauci est le conseiller médical de longue date de la haute administration américaine.  Conseiller du Président Trump avec lequel il y eu beaucoup de divergences, il resta naturellement le conseiller du nouveau Président, Biden.

Fauci est donc le numéro UN de la santé aux USA. C’est dire l’importance de ces révélations à un moment où le scénario du coronacircus se fissure. L’existence de preuves incontestables de la manipulation mondiale dirigée par quelques-uns est capitale pour faire cesser enfin cette mascarade qui a déjà coûté tant de vies, en particulier par les mesures sanitaires complètement disproportionnées que ce mini- groupe adossé aux milliardaires via l’OMS et le forum de Davos a imposé dans une grande partie des pays occidentaux. L’Asie et l’Afrique ont été relativement épargnées par une moindre obéissance aux ordres de Davos et du FMI.

Comme souvent depuis le début de la crise, le journaliste André Bercoff révèle sur Sud Radio ce jour 4 juin, cette saga de l’histoire du coronacircus vue à travers les emails de Fauci ! Ils sont mis en lumière grâce à une liberté aux USA disparue en France.  Grace au Freedom of information act aux USA qui a dévoilé 3 000 pages de mails du Mister Santé des USA avec ses correspondants. Richard Boutry appelle à ce que la vérité éclate !

Richard Boutry sur Anthony Fauci, Véran, Delfraissy, Salomon… face aux héros

Selon Olivier (réf 1) : « Le fait fondamental est qu’il ne s’agit pas d’une “fuite“… France-Soir commet une faute importante en parlant de “fuite“. Mais de la communication officielle de documents, menée par un organe officiel qui en amont a procédé à une censure en bonne et due forme, dans le cadre d’une loi officielle (Freedom of Information Act). J’ajoute que caviarder est une chose… il est encore plus facile de faire disparaître purement et simplement un email.

Car ces messages, entre janvier et juin 2020… sont une sélection ! Absolument pas toute la correspondance de Fauci durant cette période ».

Fauci répète mail après mail que les asymptomatiques ne sont pas à risque, ne peuvent pas transmettre. Les masques sont uniquement pour les gens infectés.  Mais en pratique il va les imposer. Et ainsi de suite.

Et nous ne sommes pas en reste. Déjà sans que tous les mails ne soient défrichés, notre M. Conseil scientifique est concerné. Formidable !

Le Pr Delfraissy le 25 mars 2021 explique dans un mail à son collègue le Dr Fauci qu’il y a un léger signal positif pour l’hydroxychloroquine. (..) mais qu’il fait face à une énorme pression politique pour autoriser l’hydroxychloroquine, mais ne cède pas. Trop beau de disposer de ces affirmations entre privés (le Dr Fauci, Mr vaccin américain et M. Delfraissy, M. vaccin français).

À croire que les USA sont encore une vraie démocratie contrairement à notre pays et que l’élection volée de Trump, même reconnue par Biden, laisse des traces et entraîne des remous majeurs.

Le Pr Didier Raoult interviewé ce jour par André Bercoff sur Sud radio fait rapidement remarquer pourquoi il ne pouvait pas travailler avec des gens comme cela, les décisions prises ne résultant pas d’une discussion scientifique, le Conseil scientifique lui apparaissant plus comme un Conseil des copains. En ce qui concerne par exemple les essais, il n’a même pas été consulté sur le bras hydroxychloroquine, alors qu’il avait en France la plus grande expérience sur ce sujet. Il a renoncé à participer à ce Conseil car il refuse d’être une marionnette. Il pense qu’on ne pourra pas faire l’économie de la mise en cause des raisons pour lesquelles le Lancet Gate a trompé le monde et poursuivre les gens qui ont imposé le remdésivir qu’on savait inefficace et toxique en collusion avec Gilead, qui a subventionné les prix de la recherche remis cette année à des médecins corrompus. On ne pourra pas faire l’économie de la mise à plat de la corruption universitaire.

Fauci a menti, on le savait bien sûr, mais maintenant, c’est révélé sur les chaînes de télé américaines. Il a menti devant le Sénat, ce qui habituellement aux USA est mal vécu et habituellement lourdement condamné. On verra si le cirque coronavirus depuis 18 mois a changé les mentalités même aux USA…

https://www.foxnews.com/opinion/tucker-carlson-is-dr-fauci-under-criminal-investigation

Cette vidéo est excellente : ici est apportée la preuve qu’il savait que le Sars-cov2 n’avait pas sauté la barrière des espèces, mais il a menti sous serment en affirmant le contraire. Il a menti sur les masques, l’immunité naturelle, les vaccins. Et à la fin, le lien avec Gates est souligné.

Tucker Carlson n’a pas insisté, mais entre les minutes 4 : 30 et 4 : 40, on voit apparaître en copie d’un mail le nom de Christian Drosten, le conseiller santé de Mme Merkel, grand manitou de la politique sanitaire allemande et de fait européenne, homme douteux dont la thèse est difficile à trouver, mais qui a su imposer à la terre entière les fameux tests PCR fallacieux mais toujours omniprésents dans notre quotidien pour la moindre réunion sportive ou autre voyage.

Il est aussi à l’origine du mensonge majeur sur la prétendue contagiosité des porteurs asymptomatiques de la Covid et tout ce qui s’en est ensuivi, les masques, les quarantaines de bien-portants surnommés asymptomatiques etc.

Fauci, Gates, Drosten : acteurs majeurs de la pandémie et tous mis en cause ici.

Cette vidéo de Fox news par T Carlson sur Fauci est créditée d’un million de vues. Il est bien difficile à ce jour de tirer des conclusions claires de cette entreprise de transparence, car comme dit Olivier D. :

« La NSA est capable d’écouter un pet de mouche à des milliers de km dans un bunker enterré… Alors trafiquer des emails ? En supprimer ?

Je rappelle qu’aux États-Unis, les services de renseignement n’hésitent pas à monter des dossiers de toute pièce, même des faux (exemple le Russiagate sous Trump), y compris les trucs les plus farfelus le tout ensuite repris par tous les médias et les politiciens des États-Unis, sans oublier des institutions (comme le FBI)…

Bref, on a bien voulu publier… ce qu’on a bien voulu publier, avec un ou des objectifs précis. Mais il est naïf de croire que l’administration américaine laisserait passer des éléments réellement compromettants.

C’est pourquoi je revendique un certain scepticisme face à ce genre de communication officielle…

On mesure le gouffre entre les Faucifiles et les révélations par exemple de Snowden… basées elles sur des véritables fuites, pas du tout contrôlées ! Il n’y a semble-t-il aucune preuve irréfutable …

On a simplement la confirmation qu’il a menti, souvent »

Relativisons, pourquoi pas, mais il semble bien que ce feuilleton ne fasse que commencer et ne nous tienne en haleine un certain temps. Pourquoi pas un « plus belle la vie » ? À moins que le grand Soleil n’apparaisse à nouveau ?

Nicole Delépine

[1] https://assets.documentcloud.org/documents/20793561/leopold-nih-foia-anthony-fauci-emails.pdf

[2] Fauci Files : au menu caviar et petits fours | Olivier Demeulenaere – Regards sur l’économie (wordpress.com)u




Scandale AstraZeneca : les clowneries de l’Agence européenne du médicament

Une semaine après avoir déclaré, le jeudi 18 mars dernier, que le vaccin anglo-suédois AstraZeneca est un « vaccin sûr et efficace », l’Agence européenne du médicament (AEM) a annoncé ce jeudi 25 mars dans un communiqué que le comité de sécurité de l’Agence va « convoquer un groupe d’experts ad hoc le 29 mars pour apporter une contribution supplémentaire à l’évaluation [du vaccin AstraZeneca] ».

Une seule semaine aura donc suffi pour que l’AEM invalide les conclusions de son premier groupe d’ « experts », et affirme la nécessité de… continuer les études sur l’innocuité de l’AstraZeneca ! On croit rêver…

***

Rappelons que lors d’une conférence de presse tenue jeudi 18 mars, la directrice exécutive de l’AEM, Emer Cooke, avait déclaré, à propos du vaccin AstraZeneca :

« Notre comité d’experts est parvenu (…) à une conclusion scientifique claire : il s’agit d’un vaccin sûr et efficace. Ses avantages en matière de protection des personnes contre le covid 19 (…) dépassent les risques. Nous sommes également parvenus à la conclusion que le vaccin n’est pas lié à l’augmentation de risque de thrombose (…) ».

Sur la foi des déclarations de la directrice de l’AEM, de nombreux pays européens qui avaient suspendu la vaccination par AstraZeneca l’ont reprise, dont la France.

À quoi sert donc notre Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), (voir ici et ici) qui a emboîté le pas sans broncher à l’AEM, alors que son rôle était d’évaluer les risques associés au vaccin anglo-suédois sur la base de sa propre expertise, et non sur celle de l’AEM ?

***

Dans son communiqué du jeudi 25 mars, l’AEM précise que des experts externes, notamment en hématologie, en médecine cardiovasculaire et en neurologie, « se réuniront pour donner leur avis sur des aspects tels que tout mécanisme d’action plausible, les éventuels facteurs de risque sous-jacents et toute donnée supplémentaire nécessaire pour mieux comprendre les événements observés et le risque potentiel ».

« Les résultats de la réunion d’experts, ainsi que l’analyse plus approfondie des cas signalés, alimenteront l’évaluation en cours », a ajouté l’AEM.

L’agence a précisé que les conclusions de ce deuxième groupe d’experts seront rendues publiques lors d’une réunion plénière qui se déroulera entre le 6 et le 9 avril.

***

Rappelons que dans un communiqué en date du 27 août 2020 portant sur la signature d’un accord avec la firme AstraZeneca, la Commission européenne précise que :

« Afin de compenser les risques élevés pris par les fabricants, les contrats d’achat anticipé prévoient que les États membres indemnisent le fabricant pour les responsabilités encourues dans certaines conditions. La responsabilité reste endossée par les sociétés. »

Une phrase pour le moins ambiguë qui annonce de belles joutes d’avocats lors des procès à venir concernant les responsabilités respectives d’AstraZeneca et des gouvernements de l’UE dans les cas délétères enregistrés depuis le début de la campagne de vaccination (dernier en date ici)

***

« Données obsolètes »

À noter que lundi 22 mars, des résultats préliminaires des essais menés aux États-Unis ont été présentés par l’entreprise dans un bref communiqué : le vaccin serait efficace à 79 % pour prévenir les cas symptomatiques du Covid-19, et à 100 % pour empêcher les formes sévères de la maladie et les hospitalisations, affirme AstraZeneca dans ce communiqué.

Mais le lendemain, l’Institut national des maladies infectieuses et des allergies (NIAID) américain publie un communiqué s’inquiétant du fait que les résultats allégués par la firme anglo-suédoise aient pu inclure des « données obsolètes » qui pourraient « avoir abouti à une estimation incomplète de l’efficacité [du vaccin] ».

À la suite de ce communiqué du NIAID, AstraZeneca a avoué avoir en effet « utilisé des données remontant à avant le 17 février », et s’est engagée à en fournir de plus récentes « sous 48 heures ». Le rêve continue…

« C’est regrettable que ce soit arrivé  », a déclaré sur la chaîne américaine ABC le Dr Anthony Fauci, directeur du NIAID. « Les données sont plutôt bonnes, mais quand [les dirigeants du laboratoire anglo-suédois] les ont mises dans le communiqué de presse, ce n’était pas complètement juste », a-t-il ironisé…

***

Ce n’est pas le premier couac qui a rompu la confiance que le gouvernement américain accordait au départ à l’entreprise AstraZeneca

Ainsi, en septembre 2020, un participant à l’essai clinique britannique tombe malade. La firme suspend alors les tests dans le monde. Les autorités sanitaires américaines ne l’apprendront que quelques jours plus tard et… par la presse ! Les tests reprendront au bout de quelques jours au Royaume-Uni. Aux États-Unis en revanche, les tests sont interrompus pendant six semaines.

AstraZeneca annonce par la suite que son vaccin est efficace à 70 %. En réalité, l’efficacité n’est que de 62 % chez ceux ayant reçu les deux doses réglementaires, mais monte à 90 % chez un sous-groupe de volontaires ayant reçu une demi-dose en guise de première injection. Or, cette demi-dose était… une erreur du protocole expérimental ! L’entreprise annonce alors la nécessité de procéder à des études complémentaires

Les responsables américains découvrent quelques jours plus tard que le groupe ayant montré 90 % d’efficacité n’incluait aucune personne âgée de plus de de 55 ans

Ajoutons à ce tableau atterrant des retards récurrents de livraison de la part d’Astrazeneca

Il semble que la nouvelle administration américaine, refroidie par ces dysfonctionnements, ait décidé de se passer des services du laboratoire anglo-suédois et axera la campagne nationale de vaccination uniquement sur Pfizer/BioNTech, Moderna, et Johnson & Johnson.

***

Quant aux Français, ils attendent la position de leur ministre de la Santé, Olivier Véran. Rappelons que le deuxième groupe d’experts de l’AEM ne rendra son rapport qu’entre le 6 et le 9 avril.

Véran va-t-il une nouvelle fois suspendre la vaccination avec AstraZeneca, avec le risque d’une désorganisation supplémentaire de la campagne de vaccination, déjà laborieuse à souhait, dans l’attente du nouveau verdict de l’AEM ? Ou bien va-t-il autoriser la poursuite de la vaccination avec AstraZeneca, avec le risque de nouveaux accidents dans lesquels sa responsabilité serait directement engagée ?

Choix cornélien, en vérité…

Henri Dubost