1

Malgré le rachat de milliers d’entreprises par les Arabes, le made in France survit

Les patrons des industries d’armement françaises, ce sont eux maintenant. Merci Emmanuel Macron !

Les ateliers d’armement Manurhin à Mulhouse à l’époque où des salariés français fabriquaient sur place le fameux pistolet, les munitions pour nos mitrailleuses et nos chars. Repris par les Emirats arabes unis, suite à une décision du tribunal de Mulhouse, les fabrications ont été transférées dans le Golfe Persique.

Si le conflit russo-ukrainien se produisait en France (via l’attaque d’un autre pays contre notre patrie), Macron et ses sbires, à bout de souffle, seraient obligés de solliciter le Qatar et les émirats arabes unis, qui ont racheté la quasi-totalité des industries d’armement français. Vous imaginez un instant le scénario ?

Un an après l’arrivée au pouvoir d’Emmanuel Macron, le fabricant de machines de munitions Manurhin, ex-fleuron de l’armement français, a été cédé au groupe de défense des Emirats Arabes Unis Edic (Emirates Defense Industries Company).

Mulhouse : Manurhin repris par un groupe de défense des Emirats …

https://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/haut-rhin/mulhouse/m..
Dès l’annonce, après que d’autres entreprises soient tombées dans l’escarcelle des monarchies arabes les plus radicales, qui financent la construction de mosquées intégristes en France, la rédaction de Riposte Laïque a dénoncé ce scandale mettant en péril la sécurité nationale de notre pays.

Mulhouse : l’armurier Manurhin bradé aux Emirats …

https://ripostelaique.com/mulhouse-larmurier-francais-manurhin …

Nous insistions à l’époque sur les défaillances de l’état, car aucun autre grand pays, de la Russie eux Etats-Unis n’auraient permis une telle mainmise sur un fleuron essentiel de notre armement, sur une entreprise stratégique qui fabrique les munitions flèches. Ce fut un coup dur pour l’industrie d’armement française ! Pire : un scandale. En plein mois d’août, alors que les deux tiers du pays sont en vacances, la chambre commerciale du tribunal de grande instance de Mulhouse (Haut-Rhin) a décidé « que le fabricant de machines de munitions Manurhin, ex-fleuron de l’armement français, fabricant historique des pistolets de la Police, sera repris par le groupe de défense des Emirats arabes unis Edic (Emirates Defense Industries Company) », selon le greffe de la juridiction joint ce 16 août par téléphone. Alors que plusieurs repreneurs français solides ou européens étaient sur les rangs.Fondé en 1919, Manurhin s’était rendu célèbre avec la fabrication des revolvers de la police nationale, activité aujourd’hui abandonnée au profit de la production de machines de cartoucherie. L’offre de reprise de l’émirati Edic prévoit de conserver 104 des 145 employés que comptait l’entreprise au moment de la mise en redressement judiciaire.

Bien sûr, cette entreprise connaissait de grosses difficultés financières depuis trois ans. Société stratégique travaillant pour la Défense Nationale, Manurhin aurait dû être repris par l’État. Du moins, c’est ce qui se passe dans n’importe quel grand pays de l’Ouest, de l’Est ou du continent américain. Car, jusqu’à présent, Manurhin avait un actionnariat 100 % français.

Le made in France résiste aux pétro-dollars 

Le made in France résiste sur le terrain dans de très nombreux secteurs et s’ouvre petit à petit à des budgets plus raisonnables.

Bien plus qu’une tendance, c’est un état d’esprit et la volonté de défendre ou de maintenir un savoir-faire français qui ont motivé les entreprises à s’implanter, à rester ou à relocaliser leurs productions en France.

En matière d’armement, la société stéphanoise VERNEY-CARRON est l’une des rares entreprises de ce secteur à avoir résisté à la « mainmise » de l’étranger. La société stéphanoise VERNEY-CARRON, faiseur de fusils d’excellence depuis 1820, dont les actions sont admises aux négociations sur le marché Euronext Access à Paris a réussi à se protéger des ingérences étrangères. Son secret ? Une multitude de petits actionnaires français, souvent des chasseurs, et un capital réparti en 444 366 actions avec  856 090 droits de vote.

Contacté par téléphone, un cadre dirigeant de Verney-Carron SA, qui préfère conserver l’anonymat, lâche, «Le scénario  de Manurhin est inimaginable chez Verney-Carron, créée en 1820 par le quadrisaïeul du dirigeant actuel. La société Verney-Carron est une société française implantée à Saint-Étienne, capitale de l’armurerie française. Outre son activité pluriséculaire de fabrication d’armes de chasse par L’Atelier Verney-Carron (armes de chasse artisanales de luxe réalisées sur mesure) et La Manufacture Verney-Carron (large gamme de fusils et carabines de chasse fabriqués en série), Verney-Carron SA a su se diversifier pour proposer une solution globale à la létalité atténuée autour du Flash-Ball avec Verney-Carron Security et pour s’adresser aux marchés militaire et policier avec des armes précises et efficaces avec VCD (Verney-Carron Defense). »

Dans les secteurs non militaires, en Alsace, les scientifiques mulhousiens de la biotech Cellprothera ont une longueur d’avance. En effet, ils ont mis au point une solution médicale révolutionnaire permettant de régénérer des tissus du cœur endommagés par un infarctus, grâce à l’injection de cellules souches récupérées via une simple prise de sang du patient (Actuellement en cours d’essai clinique phase 2). Une 1ere mondiale et Made in France pour laquelle il a fallu développer un automate permettant de démultiplier les cellules souches récoltées. C’est chose faite en collaboration avec différents partenaires français qui font de cette technologie et cette solution, une prouesse 100% française.  Plus d’information ICI

Dans le centre Val de Loire, à Saint Jean de la Ruelle, à côté d’Orléans, une entreprise fondée en 1931 innove sans relâche pour le confort thermique des maisons. Faisant évoluer ses gammes de produits au gré de l’évolution des styles de vie, les ingénieurs de l’entreprise Thermor conçoivent plus de 500 références design et connectées à consommation intelligente.

En 2019, la marque presque centenaire, sort son dernier modèle de radiateur électrique nommé « Equateur 4 », labélisé d’Origine France Garantie. Une fierté pour le constructeur et ses équipes. Un savoir-faire bien français.  Plus d’information ICI

Enfin au bord du Rhône, depuis 1993, AST Groupe s’est construit dans l’objectif de devenir l’un des leaders de la construction en ossature bois. Pour cela ils ont développé une activité de promotion immobilière et de création de maisons neuves et d’appartements neufs dans toute la France. « Troisième constructeur de maison de l’hexagone, AST Groupe bénéficie désormais d’un rayonnement national au travers de ses 9 marques de maisons individuelles et d’une marque de studio de jardin / d’agrandissement de la maison et de bientôt 60 établissements franchisés. Son usine POBI à La Charité-sur-Loire (Nièvre, 58) est unique, les maisons en ossatures bois y sont construites et assemblées, ce qui est rare dans ce secteur. Elle symbolise l’innovation made in France au service de la construction » nous précise Antoine Monnier de l’Agence Médiatiser.TV .  Plus d’informations ICI

On l’a compris, à la lumière des explications passionnées fournies, les prédateurs de tout poil s’acharnent pour dépecer la France. Heureusement, certaines entreprises réistent.

Francis GRUZELLE
Journaliste et écrivain
Carte de Presse 55411

Lire aussi ces articles qui constituent un complément d’information :

Les personnels étrangers de Demeco transforment les déménagements en hiver nucléaire

L’Europe défend Volodymyr Zelensky, mais tue les lavandières

Exclusif Réfugiés Ukrainiens : une arrivée massive de prostituées en France

Proche de Macron, Jean-François Husson, le « Monsieur Immobilier » du Sénat

 

 




Présidentielle : Montebourg veut faire son beurre et son miel

Ami des rois arabes les plus intégristes lorsqu’il était ministre de François Hollande, Arnaud Montebourg a essayé de profiter de la naïveté de nombreux apiculteurs français et du grand public pour fourguer des miels d’importation sous le label « Bleu, banc, rouge ». (lire les liens au bas de cet article).

C’est officiel depuis ce 4 septembre après-midi. Spécialiste de l’entourloupe des miels « bleu, blanc ruche » achetés à l’étranger et revendus très chers comme ‘miels de France », découvreur d’Alexandre Benalla, qui fut son chauffeur et garde du corps lorsqu’il était ministre de Hollande, Arnaud Montebourg est officiellement candidat à l’élection présidentielle, malgré l’embouteillage qui se profile à gauche. Depuis sa ville natale de Clamecy dans la Nièvre, l’ancien ministre du Redressement productif a confirmé ses intentions ce samedi 4 septembre.

Le seul point où nous pourrions être d’accord avec Arnaud Montebourg, c’est lorsqu’il déclare ce 4 septembre : « Je suis venu pour éviter à la France la douleur d’un deuxième quinquennat d’Emmanuel Macron… ».

Arnaud Montebourg a aussi expliqué : “J’ai décidé de présenter aux Françaises et aux Français ma candidature à la présidence de la République… Je me présente comme un candidat libre et sans parti politique… ». Et sans foi, ni loi. Avide de faire son beurre et son miel sur le dos des français et de la République !

Son annonce intervient alors que Jean-Luc Mélenchon, Anne Hidalgo et Fabien Roussel sont déjà positionnés à gauche, en attendant le candidat qui sera issu de la primaire écologiste.

Lors de sa conférence de presse, il a proposé aux Français une « remontada » industrielle, démocratique et écologique entre 2022 et 2027. Comme pour les miels « Bleu, Blanc, Ruche » ? Ou a-t-il l’intention de découvrir de nouveaux talents dans le genre Alexandre Banalla ?

Montebourg déjà candidat aux primaires des présidentielles en 2012 et 2017

C’est le retour d’un aventurier « faisandé », qui n’apporte rien aux débats et aux français ! Il avait déjà été candidat aux primaires en 2012 et 2017. Et sa candidature n’est pas une surprise.

Même s’il avait confié en juin ne pas pouvoir être candidat faute de ressources « personnelles et financières ».  Son entourage avait prévenu depuis plusieurs semaines que sa déclaration de candidature aurait lieu ce 4 septembre.

« Aujourd’hui, je ne sais pas pour qui voter. C’est pour cela que je me présente », avait confié l’entrepreneur contesté et « tout mielleux » au Journal du centre le 31 août.

Si chaque français, qui « ne sait pas pour qui voter » se présente, il risque d’y avoir de sacrés embouteillages devant l’Elysée.

 

Francis GRUZELLE
Journaliste et écrivain
Carte de Presse 55411

Lire les articles suivants qui constituent un complément d’informations :

L’énorme arnaque de Montebourg, qui exploite les apiculteurs français

Le « candidat 2022 » Montebourg ose justifier le terrorisme islamique




Le « candidat 2022 » Montebourg ose justifier le terrorisme islamique

Arnaud Montebourg a toujours été fasciné par l’islam et par les dirigeants des pays arabes. En raison de ses origines ?

Autre modèle pour Arnaud Montebourg : Carlos Ghosn, une sorte de « père spirituel » pour le candidat à l’élection présidentielle de 2022.

Arnaud Montebourg a plus le comportement d’un fou furieux que d’un homme d’Etat. Le 6 janvier 2021, questionné par la journaliste Aude Lancelin sur la web télé Quartier Libre, voici mot pour mot les propos d’Arnaud Montebourg, ex-ministre du redressement productif : « à partir du moment où vous décidez d’être justicier international, vous en payez le prix, vous êtes exposé ». La dialectique gauchiste dans son expression la plus simpliste.

Pour ce candidat déclaré à l’élection présidentielle de 2022, l’Occident est responsable, forcément responsable, des maux qui le frappent. Ce que d’aucuns ont théorisé sous le concept « d’islamo-gauchisme ». Montebourg aurait-il seulement dérivé, ce qui serait dommageable au regard de ses nouvelles prétentions politiques? Même pas.

Les récentes déclarations d’Arnaud Montebourg prouvent que le candidat Montebourg à la présidentielle de 2022 n’a aucune analyse géopolitique cohérente ni pertinente, comme l’ensemble de la gauche inféodée intellectuellement au mondialisme ambiant. Et, en ce qui concerne la base, à son insu.

https://fr.finance.yahoo.com/actualites/montebourg-d%C3%A9rape-%C3%A0-propos-terrorisme-123201736.html

‌Pire, cette défense du terrorisme islamique, qui a ensanglanté notre Pays fait partie du programme politique d’Arnaud Montebourg. Cette affirmation est corroborée par ces quelques lignes écrites dans « L’engagement », le dernier « livre programme politique » qu’il vient de publier : « en acceptant de ‘fausses responsabilités’ (N.D.L.R. : il vise la volonté de François Hollande en 2013 d’intervenir en Syrie), notre pays se serait déclaré inconsciemment prêt à recevoir la foudre »…

Il compare la France à un paratonnerre qui a volontairement attiré la foudre, donc le terrorisme… Sans défendre François Hollande, on comprend mieux que le François a fort mal pris les « sorties » de « son » ex ministre. Quant à Manuel Valls, qui n’est pas notre tasse de thé, il les a qualifiées « d’innommables ». De l’ambiance entre ex-camarades PS…

https://www.lejdd.fr/Politique/presidentielle-arnaud-montebourg-avance-a-grandes-enjambees-4018976

L’imposture de Montebourg suscite interrogations et angoisses

Les très récentes déclarations d’Arnaud Montebourg suscitent des interrogations et angoisses parmi ses partisans et soutiens à l’élection présidentielle 2022, et parmi ceux qui sont sur le point de soutenir sa candidature. La sénatrice Laurence Rossignol, très influente au PS, lui a aussitôt demandé de s’expliquer au plus vite, au plus précis sur les propos relayés par les médias.

Comme Achille Zavatta en équilibriste sur un fil, Montebourg s’est aussitôt exécuté sur Twitter, reconnaissant qu’ »une mise au point s’impose ». Et nos confrères du journal « Challenges », qui ont souvent encensé Arnaud Montebourg, écrivent : « C’était bien le moins, et le postulant à l’Élysée, qui a le sens de litote, « souhaiterait clarifier (sa) position afin que chacun puisse sans délai lever le moindre doute ». L’aveu que Montebourg en a soulevé, des doutes et d’importants ! »

https://theworldnews.net/fr-news/quand-montebourg-derape-a-propos-du-terrorisme-islamiste

Le chantre du “made in France” importé d’Italie (pour les ingrédients concernant ses pâtes à tartiner, et l’impression de ses « livres programme ») pencherait-il trop vers l’islam politique et vers le terrorisme islamique ? Possible.

Des convergences entre Mélenchon et Montebourg, les « 2 M » du désastre

Pour certains de ses ex-camarades de gauche, dont le leader de La France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon (qui accueillait le dictateur irakien Saddam Hussein à l’aéroport en l’embrassant sur la bouche lorsqu’il était ministre socialiste), les concessions de Montebourg en faveur de l’islam ne sont pas le problème. Dans un billet publié sur son blog ce lundi 18 janvier 2021, le député des Bouches-du-Rhône s’interroge en effet sur “l’ouverture à la droite” prônée par son potentiel rival Arnaud Montebourg, même s’il note aussi de nombreuses “convergences” (comme il l’avait fait dans un entretien qu’il avait accordé au HuffPost). Ben voyons !

“Pourquoi ne pourrait-on pas se comprendre avec Arnaud Montebourg ? Tout cela est gérable”, écrit-il sur son blog, alors qu’il tente, dans le même temps, de se rapprocher les souverainistes des deux rives.

https://www.huffingtonpost.fr/entry/jean-luc-melenchon-pointe-louverture-a-la-droite-darnaud-montebourg_fr_6005abcec5b6efae62faba93

Arnaud Montebourg très influencé par l’Algérie

Le futur candidat à la présidentielle de 2022 a toujours été influencé par ses origines algériennes. Et ses prises de position sont indissociables de l’Algérie, une « grande démocratie laïque » où Arnaud Montebourg effectue de fréquents séjours.

En effet, Arnaud Montebourg est le fils de Michel Montebourg, né en 1933 dans la région d’Autun, inspecteur des impôts, et de Leïla Ould Cadi, née à Oran en 1939, issue par son père, Khermiche Ould Cadi, d’une famille arabe de walis d’Algérie

https://oumma.com/arnaud-montebourg-mon-grand-pere-etait-un-arabe-pas-un-pied-noir-un-arabe/

Arnaud Montebourg admirait Carlos Ghosn en 2014

En 2014, nos confrères de « BFM Business » titraient « ARNAUD MONTEBOURG: LES 400 COUPS D’UN TRUBLION ». Inadapté ! Il aurait été préférable d’écrire « Les 400 coups d’un trou du c.. « .

Car c’est l’époque où Arnaud Montebourg avait pour modèle Carlos Ghosn. Le bel Arnaud déclarait : »Une fois n’est pas coutume, c’est un patron que je porte dans son cœur. », après avoir vanté les accords de compétitivité noués chez le constructeur, qui, selon Montebourg, « ont permis de sauver des emplois français…  Il est en fait l’un des chefs de projet de la relance industrielle ».

On connaît la suite.

Qui peut faire confiance à un mercenaire de la politique ? Capable de s’allier avec le diable pour arriver à l’Elysée en 2022….

Francis GRUZELLE
Carte de Presse 55411




Seul le référendum pourra rendre le pouvoir aux Français !

Je suis assez vieux désormais pour réaliser ô combien les « élites » médiatico-politiciennes m’ont leurré des années durant sur cette France dite des droits de l’homme, de la justice et de la démocratie !

J’ai si souvent cru que nous étions dans le pays des libertés. La curiosité aidant, les lectures, le regard sur la géopolitique, la connaissance d’autres systèmes électoraux, judiciaires, politiques m’ont finalement convaincu que cette France, son système politique, sa police et sa magistrature et ses arrêts judiciaires ne faisait pas honneur aux combats des Français pour ses valeurs affichées en haut des frontons des mairies ! Liberté, Égalité, Fraternité !

Encore moins aujourd’hui qu’hier ou des Gilets jaunes sont frappés, mutilés, interdits de manifestation par des forces de l’ordre qui obéissent à des politiciens sans état d’âme ! Des ordres que la loi, la constitution leur permettraient de refuser si toutefois ces forces de l’ordre avaient naturellement, culturellement, la conscience que leur obéissance systématique est contraire au bon sens citoyen. Depuis Nuremberg, nous savons qu’obéir aux ordres n’absout pas de sa responsabilité morale et judiciaire !

On ne peut pas crever l’œil d’une gamine innocente de 19 ans et aller se coucher le soir, embrasser ses enfants, et dormir du sommeil du juste auprès de son épouse ! Qu’importe le policier finalement, même si j’ai honte pour lui qu’il ait commis cet acte irréparable et infâme, mais aussi pour les ordres donnés par Castaner et transmis par ses officiers ! Ils sont du même niveau de responsabilités envers tous ceux qui ont eu la mâchoire fracassée, le visage défiguré, ou éborgné ou encore sont dans le coma !

Nous savons tous que ces forces de l’ordre n’ont pas réagi avec la même violence en 2005, nous savons qu’ils ne réagissent pas face aux vandalismes, aux pilleurs, aux voleurs de vitrines, et qu’ils obéissent aux ordres de ne rien faire face aux caïds et religieux des cités hors territoire de France ! Je regrette de le dire, mais le devoir de réserve n’explique pas tout, l’obéissance absolue n’est pas une excuse, le policier et le gendarme sont aussi des citoyens !

Dans d’autres pays, ces actes inqualifiables auraient été, au minimum, dénoncés, et la justice saisie ! Les auteurs auraient été poursuivis et ce, tout au long de la chaîne de commandement !

Mais en France on emprisonne des citoyens parce qu’ils n’ont pas déclaré une manifestation, ou d’anciens policiers, des collectionneurs d’armes, des « papy Mougeot » en retraite se réclamant de droite, une femme dont la fille fut massacrée au Bataclan et qui échange quelques délires, quelques colères sur Facebook ! Ils se voient accusés d’être « d’ultra droite » sans n’avoir jamais mis en péril qui que ce soit ! Où sont-ils aujourd’hui ?

La presse s’en fout, ils ont rempli leur usage de « rideau de fumée » pour la propagande ! A contrario, pas un mot sur les violences des antifas et autres casseurs ! De la pommade politiquement correcte pour tous les « déséquilibrés » qui assassinent au couteau, qui dérapent sans le faire exprès sur les trottoirs, dans les marchés de Noël, tuent des femmes juives par erreur, voire par distraction sans doute, mais dans tous les cas, pour obéir à une idéologie islamique, pour obéir à une religion décrétée magnifique par tous nos politiciens qui n’ont jamais lu le Coran, ne connaissent pas l’historique de l’islam, ni par ceux qui sont restés coincés entre Karl Marx, et la lutte des classes, entre le XIXe et le XXIe  siècles !

La France n’est plus cette terre de liberté où les citoyens de France peuvent s’enorgueillir de vivre !  

Ils sont dans des croyances, des illusions, des affabulations devenues des certitudes par le jeu du système médiatico-politique de 20 heures qui leur fait prendre des vessies abondantes pour nous pisser dessus, pour des lanternes qui n’éclairent plus grand-chose.

Nous en sommes encore à réclamer le droit au référendum et les politiciens, les experts, les journalistes nous expliquent que nous ne sommes pas matures, que c’est dangereux pour nous, que c’est un fusil qui tire à côté, que nous sommes des enfants fragiles, un peu débiles aussi, bref, que ce n’est pas pour nous ! Certains, même, nous font remarquer le Brexit et veulent nous démontrer la pseudo-catastrophe d’un tel référendum ! Foutaises, l’Angleterre nous taillera des croupières demain en dehors de l’UE !

Nous réclamons la proportionnelle intégrale pour les uns, avec un seuil de 5 % pour les autres, et les mêmes nous expliquent que c’est contraire à la démocratie représentative, qu’elle polluerait le pouvoir de décision, qu’elle n’aurait finalement que des inconvénients ! 

En France le pouvoir appartient au président ! Il nomme le Premier ministre chargé d’appliquer ses décisions qui ne sont pas forcément celles pour lesquelles il fut élu d’ailleurs ! Il décide et tous obéissent ! Le gouvernement est l’initiateur premier des lois et il est prioritaire pour ses propositions de lois !

L’Assemblée nationale est seconde et ses propositions de lois peuvent être refusées par le gouvernement ! Du temps de la cohabitation, les lois votées par l’Assemblée nationale étaient soumises à des décrets qui devaient être signés par le président ! Schématiquement, la boucle est bouclée !

Une Assemblée élue à la proportionnelle n’interdirait pas au président de continuer à faire ce qu’il veut ! Seule petite complication peut-être, trouver un Premier ministre issu d’une Assemblée nationale élue à la proportionnelle ? Le président peut faire comme Giscard d’Estaing, en nommer un qui n’en fait pas partie ! Le Premier ministre est généralement issu du Parlement, éventuellement sur proposition du chef de l’État, ou bien nommé directement par le chef de l’État. CQFD.

La seule chose qui peut véritablement poser un souci de fond au président, c’est le contre-pouvoir du Référendum d’initiative citoyenne qui, par définition, est supérieur au chef de l’État lui-même ! C’est l’esprit de la Ve République, celle que voulait le général de Gaulle ! Laisser au peuple la décision finale !

L’initiative citoyenne est ce que refusera le président, tous les présidents d’ailleurs, de droite comme de gauche, car cette initiative lui échappe et ses conséquences peuvent amoindrir son pouvoir !

L’initiative citoyenne ne peut être cadrée par définition, mise dans un enclos, et considérée comme un cheval fou ! Le président, c’est une certitude, voudra rester au-dessus de tous, et ne voudra pas être contrarié dans ses décisions, ni ne voudra que le Ric détricote son action comme pour le traité de Marrakech, ceux de l’Union européenne, la Cour européenne de justice, etc.

Quand je regarde la démocratie dans d’autres pays, je les envie, car dans ces pays, la justice n’hésite pas à mettre en prison leurs anciens président de la République, des ministres, y compris pour un harcèlement sexuel, des soupçons de corruption, comme en Israël, pour des détournements de fonds et de blanchiment d’argent comme au Brésil, etc. Nous savons, depuis l’affaire Cahuzac que nos hommes politiques ne risquent quasiment rien, sauf peut-être un non-lieu, où une clôture de l’affaire pour faute de preuves ! Même à la suite d’une condamnation, ils reviennent comme Alain Juppé à Bordeaux ! 

La France est en 39e position dans le cadre de liberté de la presse, et donc de la liberté d’expression !

Non, la France est loin d’être la terre des droits de l’homme, de la liberté d’expression, elle est l’exemple d’un personnel politique passé expert dans l’art de l’enfumage des citoyens en sachant distribuer les anesthésies et les soporifiques ! Les Gilets jaunes ne sont pas un incident, c’est juste un réveil de citoyens qui ont compris confusément encore, que le système les a bien endormis durant quarante ans !

Gérard Brazon (Libre Expression)




La Syrie et le Donbass : la Presse française aux ordres est bien sélective…

Les chiens sont lâchés de nouveau sur Bachar Al Assad. Nous retrouvons les mêmes discours sur nos radios télévisions que ceux qui nous ont accompagnés chaque jour sur Alep. Avec heureusement, le succès que l’on sait. Les gentils rebelles sont les victimes du grand méchant Bachar.

Rien ne fut dit sur Raqqa et sur Mossoul où les bombes tombaient en évitant femmes, enfants et vieillards puisqu’aucun n’est véritablement mort, du moins si l’on en croit les médias français, voire européens. Les bombes américaines, anglaises, françaises savent choisir leurs cibles ! Ce fut, nous diront les bonnes âmes, des bombardements sélectifs…

Moi je n’y crois pas, et toute personne ayant un peu d’intelligence sait qu’une bombe tue sans distinction. Il y a des morts utiles, et d’autres non ! Il y a ceux d’Alep et ceux de Raqqa et de Mossoul. A Alep, ils étaient de facto civils innocents, et à Raqqa et Mossoul, c’étaient tous de vilains djihadistes. Ainsi, la parole d’une association droits de l’homme syrienne dit, et les médias répètent ! De Sarkozy à Macron en passant par Hollande, nous assistons à un mensonge d’état.

Nous ne trouvons quasiment aucune protestation sur l’invasion turque : L’enclave d’Afrin. Le dictateur Erdogan nous fait son Hitler. Il exige son espace vital, regrette l’empire Ottoman, menace les USA ! Interdit à tout pays de le contester. Qui conteste d’ailleurs, qui s’insurge sur des frontières violées impunément ?

L’exemple de Daladier et Chamberlain n’a donc servi à rien. Les Kurdes laïcs, de philosophie marxiste, sont détestés par le pouvoir turc. Les Turcs considèrent que leur émanation politique, le Parti de l’union démocratique (PYD), est une branche syrienne du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK).

Les Daladier/Chamberlain nouveaux ne bougent pas ! Les USA ont estimé que les préoccupations sécuritaires turques étaient « légitimes ». Quant à la France, elle a évoqué la situation syrienne dans son ensemble et s’est dite préoccupée par les « développements en cours à Afrin, à Idleb et dans la Ghouta orientale, près de Damas« . Autrement dit, les Kurdes ne peuvent compter que sur eux-mêmes officiellement.

Sur France 24, on donne la parole vraie : « Depuis plus d’un mois, le régime concentre ses troupes pour attaquer la Ghouta », a assuré à l’AFP Mohamed Allouche, un responsable de la milice salafiste Jaich al-Islam. Un islamiste sert de source à la télévision française !

C’est un islamiste qui alerte nos médias sur les méchants militaires de Bachar Al Assad. C’est un peu comme si un WaffenSS alertait l’opinion américaine, anglaise, française sur le bombardement de Dresde. C’est un peu ridicule, même si la mort des civils allemands (40 000 morts à Dresde) vaut bien la mort des civils Syriens.

A décharge, France 24 nous dit : Début janvier 2018, la base de Harasta, contrôlée par le régime à la périphérie de la Ghouta, a été encerclée par le groupe jihadiste Hayat Tahrir al-Cham (anciennement Front al-Nosra) et des groupes rebelles, prenant au piège plus de 250 militaires de l’armée syrienne. Le régime a lancé une offensive, le 4 janvier, pour briser ce siège. Le « régime » n’aurait-il pas dû venir au secours de ces 250 militaires promis à une mort certaine aux mains de ces barbares que soutient la France. Une France qui trouve qu’Al Nosra fait du bon boulot dixit Laurent Fabius.

J’ai souvent tellement honte de mon pays, que je ne sais plus quoi dire. Terre des Droits de l’homme qui agressent la liberté d’expression. Terre des « Lumières » qui libèrent les criminels, se couchent devant la banlieue, devant les zadistes et autres antifas, mais condamnent les donneurs d’alertes.

Les politiciens éteignent ses Lumières, et les flammes de l’espérance ! Ô France qui déterre ses racines, et abat ces chênes historiques, je souffre de te voir ainsi maltraitée !

Tous les conflits ne sont pas traités de la même manière ! Il y a celui du Donbass.

La République populaire de Donetsk est un État sécessionniste de l’Ukraine autoproclamé dans l’oblast de Donetsk le 7 avril 2014 et contrôlant une partie de celui-ci. Les habitants n’ont pas accepté de passer sous la coupe des Ukrainiens, et de groupes et milices ouvertement néonazis !

Ils refusent de perdre leur langue de naissance, le russe et leurs origines. C’est l’Alsace et la Lorraine qui voulaient rester françaises, c’est la Sarre qui voulait être allemande. Ces trois régions ont obtenu ce qu’elles voulaient. Les deux premières par la force d’une guerre, la troisième par un référendum.

Le Donbass n’a pas eu le choix des urnes ! Ils veulent l’indépendance puisque Kiev, l’Union européenne, les USA, l’OTAN, refusent qu’ils aient une large autonomie. Il y a le projet d’une République confédérale qui devait réunir les deux États sécessionnistes de la République populaire de Donetsk et de la République populaire de Lougansk et couvrir de ce fait le territoire du Donbass à l’extrême est de l’Ukraine.

Depuis, c’est la guerre civile pour les uns, une guerre d’indépendance pour les autres. Bien entendu, la France ne soutient pas l’indépendance ! Nous avons oublié Louis XVI, et l’aide apportée à l’indépendance américaine !

La France dans le sillage de Merkel, tel un caniche, obéit à son maître allemand et derrière, aux USA. En face, il y a la détermination des indépendantistes, peut-être de la Russie de Poutine ! Mais qu’aurions-nous fait si, dans les années 20, l’Alsace et la Lorraine avaient mené des actions de guerre contre « l’occupant » allemand ? La droite et sans doute la gauche de l’époque, se seraient enflammées…

Mais pour l’heure, c’est un grand silence qui couvre les manœuvres de l’OTAN et des USA, ce qui revient aux même, puisque l’OTAN est au service des USA. La Russie est encerclée par les bases américaines, au nom du principe de précaution ! Les Russes sont devenus encore les méchants, et la grande Amérique vient au secours de la faible Europe ! Vous y croyez ! Il suffit de regarder une carte de l’emplacement des bases militaires pour réaliser que ce sont les USA qui encerclent et agressent partout dans le monde, y compris la Chine. Pas la Russie qui conteste pourtant aux USA sa présence en Syrie, sans y être invitée, au même titre que sa présence à ses frontières.

Où est la presse nationale, elle ne s’intéresse pas aux 10 000 morts du Donbass !

« Souvenez-vous de Kira et de Kristina, abattues par le régime de putsch de Kiev, le bombardement fou de Gorlovka.

Des hommes, des femmes, des vieillards, des enfants trop blonds trop blancs ? Selon le dernier rapport de la mission de surveillance des droits de l’homme des Nations unies, le nombre des 10 000 victimes a été dépassé au printemps 2017 pour atteindre les 10 090 tués parmi lesquelles, 2 777 civils. (Source). « Les bombardements et les mines causent l’essentiel des dommages auprès de la population », note la responsable de l’ONU Fiona Frazer. Mais la presse française n’aime que les morts syriens et d’autant plus, lorsqu’ils sont « rebelles », c’est-à-dire islamistes !

Des négociations eurent lieu entre les présidents russe, Vladimir Poutine, l’ukrainien, Petro Porochenko sous le patronage du président français François Hollande et de la chancelière allemande Angela Merkel. Les fameux accords de Minsk.

Kiev se voyait accorder la reprise, cruciale, du contrôle de sa frontière avec la Russie mais concédait en revanche des changements constitutionnels garantissant aux régions séparatistes un « statut spécial » et l’instauration d’un « gouvernement provisoire » dans l’Est. Mais depuis, la mort accumule les enfants blonds et blancs dans un grand silence ! Il n’y a point de petit Aylan pour réveiller tous ses braves gens dans les rédactions. Ces enfants blonds et blancs sont zappés ! Une deuxième mort pour eux ! Et puis, c’est si loin le Donbass !

Le bilan est lourd ! Le conflit a plongé l’Ukraine dans une profonde crise économique. Déjà mal en point avant le soulèvement du Maïdan, l’économie ukrainienne est portée à bout de bras par le Fonds monétaire international (FMI) qui lui a accordé en 2015 un plan d’aide de 17,5 milliards de dollars. Il serait peut-être temps de lâcher du lest et chercher à véritablement négocier. Mais avec qui ? Avec l’Union européenne incapable de prendre son indépendance et de parler d’une seule voix ! Avec les USA que cette guerre arrange finalement. Quoi qu’il en soit, les blocus des uns et des autres, font plus de mal que de bien. Très égoïstement, je pense aux agriculteurs français qui sont les otages d’une réponse du berger à la bergère, d’un blocus de la Russie en réponse à un blocus de l’Union européenne. Il faut sortir de cette spirale infernale.

En conclusion, il y a des guerres en Europe qui n’intéressent pas grand monde dans les médias, et des guerres au Moyen-Orient que l’on ferait bien de regarder avec plus de discernement.

Gérard Brazon (Libre Expression)

 




Les guerres menées contre le "Tiers-Monde" sont en réalité des guerres de liquidation de l’Occident

Afghanistan, Irak, Libye… pourquoi tant de haine, pourquoi tant de sang ?

Aucune explication valable, Lecteurs, ne vous sera donnée. Pour obtenir une explication recevable, il ne faudra compter 1) ni sur les gauchistes, qui condamnent ces guerres à juste titre mais pour de mauvaises raisons, 2) ni sur le capitalisme transnational, qui exalte au contraire la prétendue légitimité, juridique et morale, de ces guerres, 3) ni sur les barbus enturbannés qui voient dans ces guerres une n-ième agression contre l’Oumma ou nation musulmane (ce qui n’est d’ailleurs pas complètement faux).

Pourquoi ces guerres, grands dieux ?

Ni les anticapitalistes, ni les ultralibéraux, ni les islamistes ne vous donneront une explication valable. La Triplice mondiale actuelle ne vous fournira jamais d’explication valable. Car l’explication valable, comme dans un film policier d’autrefois, vous sera cachée jusqu’au bout.

Les gauchistes se contenteront d’explications matérielles de type néo-marxistes : ce sont des guerres pour le pétrole ou, plus généralement, pour garder le contrôle sur le Tiers-Monde afin de continuer à l’exploiter sans limite. Le vilain Occident entend conserver ses positions, et c’est pour cela qu’il programme ces sinistres expéditions contre le gentil Tiers-Monde, à jamais innocent. Les affreux États-Unis, aidés par la perfide Union Européenne, pratiquent rien de moins que des expéditions punitives, destinées à montrer du muscle, à conforter une force néo-coloniale dans son abjecte impunité. Au surplus, explication qui n’est pas rigoureusement fausse, ces guerres permettraient aux horribles Industriels d’écouler leurs stocks d’armes et de réaliser de juteux profits (cela, je le répète, n’est pas totalement dénué de vérité).

Le mondial-Système capitaliste oligarchique, relayé tant par la social-démocratie que par les libéraux-conservateurs, en France on dirait l’UMPS, en Espagne on dirait le PPSOE, fournira, quant à lui, des explications morales et juridiques : ce sont des guerres pour empêcher le développement de réseaux terroristes, ou, plus, simplement, pour libérer de leurs dictateurs féroces de malheureux peuples opprimés. Pour la guerre en Libye, cette explication, grotesque, joue à plein. Alors que la Libye n’est pas le pays arabe où l’on vit le moins bien, alors qu’il existe en Libye une certaine politique sociale, alors que la charia n’y est pas absente mais qu’elle adopte des formes assez « light », comment expliquer qu’un Khadafi, reçu en grande pompe à Paris et présenté, lors, comme un brave homme, puisse devenir du jour au lendemain, y compris dans la bouche de son hôte français M. Sarkozy, un immonde salaud de tyran sans vergogne qu’il faudrait liquider ? A noter d’ailleurs que ce revirement affectif concerne aujourd’hui tous les dictateurs arabes, pas forcément si méchants si on les compare aux islamistes purs et durs, que notre bien-aimé Président de la République avait pourtant honorés de son obséquieuse hospitalité lors du dernier défilé du14 Juillet à Paris… C’est curieux tout de même qu’on puisse cracher à la gueule de ceux qu’on a encensés comme cela, presque du jour au lendemain !

Les « bons » musulmans, quant à eux, inoxydables face à l’Occident, nous débitent leur explication traditionnelle, vieille de quatorze siècles, une valeur sûre. Les puissances occidentales sont dirigées par d’ignobles Infidèles, des Kouffars qui ne cessent d’agresser l’Oumma en affreux mécréants qu’ils sont ; c’est pour cela que l’Occident fait la guerre à l’Oumma, par infidélité, par hérésie, par satanisme…

Enfin, mais c’est anecdotique, quelques patriotes, dont je salue les engagements, mais qui sont naïfs, ne voient plus qu’un seul motif : l’irrationalité. Les dirigeants occidentaux feraient la guerre aux peuples arabes simplement parce que ce sont des dirigeants stupides, et parce que certains, comme notre vénéré et tant admiré Président, sont capables de se laisser influencer par d’immondes sophistes comme BHL.

Eh bien, en réalité, il n’en est rien.

IL N’EN EST RIEN.

La réalité, c’est que l’Occident organise, lui-même, par lui-même, de lui-même, sa liquidation par les peuples issus de ce qu’on appelait autrefois le Tiers-Monde. Les guerres perpétrées, dans l’impunité totale, par les forces occidentales contre les pays arabes, et plus généralement contre des pays pauvres dont certains ne sont ni arabes ni même musulmans, sont des guerres destinées à fournir un prétexte sans précédent pour justifier un envahissement total de l’Occident sans aucune commune mesure avec ce qu’on connaissait auparavant. Tout se déduit de cette idée.

Dès qu’un événement se produit dans un pays non-occidental, il faut que l’Occident s’en mêle pour fournir un prétexte… à son propre envahissement, à sa propre liquidation !

L’immigration massive et sans contrôle, cela ne suffisait pas. L’islamisation à marche forcée et la dhimmitude institutionnelle, cela ne suffisait pas. Le collaborationnisme et l’inversion des valeurs, cela ne suffisait pas. La criminolâtrie mêlée à la xénophilie, cela ne suffisait pas. Il fallait accélérer le processus de liquidation. Il fallait que l’Occident, déjà présenté comme le monstre parmi les monstres, comme l’horreur universelle, paraisse encore plus monstrueux. Pour cela tout était bon. Y compris des agressions absurdes autant qu’abjectes contre des pays qui, en définitive, ne nous avaient rien fait par eux-mêmes.

Des attentats islamistes aux États-Unis ou en Europe ? Cela se traite par une politique de sécurité intérieure efficace, et non pas par un enlisement en Afghanistan. L’insécurité d’une manière générale ? Cela implique de rapatrier nos soldats pour qu’ils rétablissent l’ordre dans les quartiers difficiles (comme le disent d’ailleurs nos camarades Identitaires), cela n’implique pas de laisser patauger nos jeunes hommes dans des bourbiers exotiques. La Pax Occidentalis ? Elle se construit en Occident, avec des Occidentaux en armes, capables de veiller à la sûreté des frontières occidentales ; elle ne passe point par ces guerres de grand-guignol menées dans des contrées lointaines.

Du reste, toutes ces guerres exotiques, fausses guerres de prestige, vraies guerres de suicide et de liquidation, n’ont jamais débouché sur aucun résultat tangible, ni en Occident, ni ailleurs. Toujours autant d’insécurité en Occident. Toujours autant, voire plus, d’instabilité et d’atrocités ailleurs. Le but n’est pas de gagner la guerre, le but est de fournir toujours plus de prétexte d’envahissement, toujours plus d’éléments permettant de conforter l’idéologie d’un Occident infâme, tellement mauvais et pervers, qu’il ne mérite plus qu’une seule chose : sa propre destruction. Les guerres menées par l’Occident contre les pays exotiques sont en réalité des guerres que l’Occident se livre à lui-même. Ce sont les guerres de la liquidation des peuples occidentaux par l’Occident.

On m’objectera que cette étiologie n’explique rien. On me rétorquera que cette idée d’un Occident, qui liquide ses propres peuples en fournissant aux pays exotiques, en quelque sorte, des prétextes coloniaux invertis, est irrationnelle. Pourquoi l’Occident serait-il suicidaire à ce point ? Pourquoi l’Occident chercherait-il, en gros, à s’autodétruire ?

L’Occident est dominé par le système capitaliste oligarchique et transnational. Ce Système ne vise qu’à une chose : protéger les revenus, les profits, le luxe matériel et existentiel inouï de quelques macro-milliardaires, la plupart anonymes, retranchés dans de somptueuses demeures, situées dans des coins paradisiaques, les quelques rares coins paradisiaques qui subsistent encore sur un globe qui, par ailleurs, est universellement dévasté. La vente de certaines îles grecques magnifiques sous prétexte de « crise » et de « sauvetage » de la Grèce s’inscrit d’ailleurs dans ce projet de confiscation des paradis terrestres par l’oligarchie transnationale. Certes, ce projet n’est pas dénué d’irrationalité, au sens où ces gens, ces oligarques, à leur façon, sont des aliénés, des psychopathes, qui peuvent eux-mêmes périr de leurs abus, si ceux-ci engendraient une conflagration sans précédent. Mais il y a une rationalité de l’irrationnel : pour ces oligarques, la liquidation des peuples occidentaux – y compris la nation américaine elle-même dont Obama est le grand liquidateur – est la condition sine qua non de leur hyper-suprématie. Et, nous le savons depuis belle lurette, l’imposition à l’Occident de peuples allogènes véhiculant des cultures régressives et violentes fait bel et bien partie du projet. Imposer à l’Occident des cultures incompatibles avec lui, c’est le réduire au silence, c’est ni plus ni moins que la sous-traitance de la terreur capitaliste à des peuples d’importation.

Bien entendu, l’Occident des oligarques n’aurait jamais pu imposer un projet aussi délirant, aussi terrifiant, si des hasards malheureux liés à l’Histoire universelle ne lui avaient présenté deux alliés en la personne de deux anciens ennemis.

Le premier ennemi, devenu allié, fut le gauchisme, cette caricature de la lutte des travailleurs, lorsqu’elle est orchestrée par des manipulateurs incultes, qui trouva tout naturellement dans les pays exotiques, tout comme dans les populations issues de ces mêmes pays, un nouveau prolétariat, auprès de qui ces gauchistes espéraient trouver des adeptes et des appuis, y compris électoraux. De ce gauchisme, de ce « marxisme culturel » sont nés tous les mouvements xénophiles, immigrationnistes et prétendument antiracistes.

Puis, la grande roue de l’Histoire plaça en face du capitalisme un autre grand allié, jadis ennemi et pirate : l’islam. Certes, rien de très commun, culturellement, entre l’islam oriental, esclavagiste et barbare, et les turpitudes occidentales plus industrielles et plus modernistes du capitalisme bourgeois. Mais enfin, rien d’incompatible non plus, le Saint Coran n’interdisant ni le profit, ni les affaires, ni de jouer en Bourse ! Entre les gros milliardaires à cigares et les barbus enturbannés, il y avait un terrain d’entente. Sans compter que les plus riches des barbus enturbannés sont eux mêmes de sinistres milliardaires, avec ou sans cigares. L’accord fut vite trouvé : envahissez l’Occident, soumettez ces moutons bêlants de prolos occidentaux qui ramènent leur gueule dans les manifs ; on n’en a rien à foutre, à partir du moment où on peut, nous autres, continuer nos ripailles, nos partouzes, nos beuveries, et nos orgies de fric sur nos îles paradisiaques ! (Et puis vous-mêmes, les barbus enturbannés, si Allah n’y voit pas trop d’inconvénient, on vous invite à la prochaine sauterie !)

C’est ainsi qu’est née la Triplice contemporaine, l’alliance hideuse d’un marxisme dégénéré devenu un mondial-gauchisme immigrolâtre, d’un islam djihadiste toujours égal à lui-même et cela depuis quatorze siècles, et d’un hyper-capitalisme mégalomane, halluciné par ses succès et dirigé par des psychopathes de l’argent-roi. C’est bien de cette Triplice qu’il s’agit, Triplice qui, au jour d’aujourd’hui, organise la liquidation des peuples occidentaux par des populations non-occidentales, toujours agressées chez elles par des guerres-prétextes (et non pas seulement des guerres à prétextes) mais constamment colonisatrices sur le sol occidental (via l’immigration et la violence communautariste).

La Triplice ira jusqu’au bout…

Chaque jour, le collaborationnisme officiel accomplit des progrès faramineux. Dernièrement, les socialistes italiens ont été tout fiers d’élaborer des projets urbains qui verront la construction d’une mosquée dans chaque quartier des villes italiennes. La Triplice ira jusqu’au bout, il n’est aucun illusion à se faire à ce propos. Elle ira jusqu’au bout, et la seule alternative des peuples occidentaux est la suivante : une guerre civile mondiale de rétrocession de l’Occident à lui-même ou la mort définitive.

Enfin, si. Il reste une hypothèse : que la conflagration soit à ce point immense qu’elle engendre la perte absolue du genre humain. Auquel cas, le grand avantage à cette fin du monde serait qu’elle mettrait à égalité vaincus et vainqueurs, liquidateurs et dévolutionnaires.