1

Etre identitaire, c’est être humaniste

Chaque peuple est naturellement attaché à ce qui le distingue, sa culture.

A notre époque, ce comportement naturel est remis en question et nombreux s’identifient, soit en adoptant une autre culture, soit en adhérant à celle, récente, soi-disant universelle, fondée sur le multiculturalisme lié au mondialisme reposant essentiellement sur le consumérisme et le matérialisme, dominés par les grands financiers.

La France n’échappe pas à cette tendance, prétendue progressiste, par la soi-disant bien pensance actuelle, qui semble sombrer dans une béatitude aveugle, au point de faire la part belle à l’islamisme conquérant rétrograde dans notre pays.

Ils feignent d’oublier que la confrontation dominant/dominé perdure et ne réalisent pas que l’idéal humain consiste à développer le respect de soi, des autres, et maintenant de la Nature. (transréalisme).

Seuls les identitaires, ceux attachés au développement propre de leur culture, s’inscrivent lucidement  dans cet idéal, en refusant d’être envahis et dénaturés par une autre, et en s’appliquant à ne pas vouloir imposer la leur aux autres.

Les Humains, comme la végétation sur la terre, ne peuvent être transplantés, sans péril.

La richesse, la beauté du monde dépendent de la diversité de ses paysages comme celle de ses peuples.

Vouloir l’uniformiser ne peut conduire qu’à la destruction de la Nature et à la robotisation des Humains, à les esclavager « , au profit de quelques dominants imbus sans idéal que de servir leur médiocrité.

Etre identitaire, c’est se faire respecter.

C’est s’identifier à la réalité du monde et lui donner possibilité d’évoluer vers son idéal de développer les plus saines et confraternelles relations, qui ne sont accessibles que par le respect des différences cultures des peuples, grâce au recul du comportement « dominant/dominé » ancestral.

Etre identitaire, c’est refuser d’être dominé, c’est éveiller à l’inutilité et au néfaste de ceux qui veulent s’imposer et dominer.

Etre identitaire, c’est vouloir un meilleur et pas le pire d’être soumis et réduit.

Etre identitaire, c’est militer pour la paix qui, malheureusement, conduit à repousser les idéologies conquérantes, tels l’islamisme ou le mondialisme qui font fi de l’évolution spirituelle de l’Humanité orientée vers le respect.

Etre identitaire, ce n’est pas une honte d’extrême irréfléchi, mais c’est faire preuve de lucidité et de sagesse.

Pierre Gouverneur