1

Pensant sauver sa peau, de Rugy vire sa directrice de cabinet Nicole Klein !

De Rugy limoge Nicole Klein pour faire oublier, via les médias, ses grosses frasques.

Nicolas Hulot était « droit dans ses bottes » et avait du panache. On est obligé de le reconnaître même si on ne partage pas toutes ses idées. Et le prédécesseur de François de Rugy continue de critiquer ouvertement le président Macron et le gouvernement.

https://fr.blastingnews.com/societe/2019/06/nicolas-hulot-le-liberalisme-est-incompatible-avec-les-enjeux-ecologiques-002937941.html

François de Rugy n’a ni panache, ni honneur.

https://fr.blastingnews.com/societe/2019/06/nicolas-hulot-le-liberalisme-est-incompatible-avec-les-enjeux-ecologiques-002937941.html

C’est un corsaire des palais de la République, qui s’accroche aux rideaux en guise de mât, et qui désarme ses plus fidèles lieutenants en pleine tempête. Dernière victime : la préfète Nicole Klein, sa « directrice fusible de cabinet », congédiée en quelques minutes, moins bien considérée qu’une femme de ménage par le couple de Rugy.

https://www.europe1.fr/politique/francois-de-rugy-renvoie-sa-directrice-de-cabinet-qui-a-conserve-douze-ans-un-hlm-sans-y-vivre-3909173

https://ripostelaique.com/scandale-francois-de-rugy-homard-ma-tuer.html

Pour créer un écran de fumée après les deux séries de révélations de Mediapart sur les repas offerts aux potes de sa femmes et plus coûteux que les menus du célèbre restaurant parisien le Divellec, avec, à la clé, des bouteilles de vins achetées par la présidence du Sénat entre 500 et 2 200 euros pièce, et des travaux pharaoniques dans ses appartements privés de l’Assemblée nationale, aux frais des contribuables, François de Rugy a limogé sa directrice de cabinet. Pourtant, elle n’était pas responsable de cette « merde » à l’Assemblée nationale, où elle n’officiait pas au moment des faits !

Elle supervisait l’évacuation de la Zad de Notre-Dame-des-Landes. En mars 2017, Nicole Klein était nommée préfète de région et préfète de la Loire-Atlantique, dans un territoire marqué par un projet d’aménagement devenu conflictuel, le projet d’aéroport du Grand Ouest. Elle a été nommée directrice de cabinet du ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire seulement le 1er novembre 2018. Elle n’a jamais été en poste à l’Assemblée nationale lorsque François de Rugy y était président et commettait ses frasques.

Malgré cela, Nicole Klein, la directrice de cabinet de François de Rugy a quitté son poste mercredi « à la demande du ministre », a-t-elle fait savoir à Ouest France. Cette annonce fait suite aux révélations mercredi de Mediapart, selon lesquelles cette ancienne préfète des Pays de la Loire a conservé entre 2006 et 2018 un logement HLM à Paris, alors qu’elle n’habitait plus la capitale.

« Je n’ai pas quitté cet appartement par facilité et négligence », concède à Ouest France  celle qui a supervisé l’évacuation de la Zad de Notre-Dame-des-Landes. Une négligence qui aurait poussé le ministre de l’Écologie à demander à Nicole Klein de faire ses cartons : « C’est François de Rugy qui souhaite expressément que je parte », précise-t-elle, toujours dans les colonnes du quotidien régional.

Le limogeage de Nicole Klein est légitime

Le limogeage de Nicole Klein est légitime et la sanction semble faible puisque la préfète « en disponibilité » va continuer à percevoir son traitement de catégorie A.

Le maintient à son poste de ministre de François de Rugy est choquant et amoral, car il a délibérément commis des fait beaucoup plus graves et plus coûteux que sa directrice de cabinet au ministère. Il s’accroche à son poste de ministre comme un rat à un morceau de gruyère. S’il avait la moindre notion d’honnêteté, le ministre coupable François de Rugy, « vieux renard » de la politique est des institutions, recyclé à La République En Marche, aurait du « s’autolimoger » pour goinfrerie de homards géants, de foie gras coûteux, de pinards à 2 200 euros pièce, pour de somptueux et inutiles travaux dans ses appartements privés aux frais du contribuable.

Francis GRUZELLE
Carte de Presse 55411

Lire aussi ces articles qui constituent un complément d’information :

Les sacoches des boules de pétanque de l’Élysée fabriquées à Annonay

Ardèche : seulement 19 % pour Loiseau, soutenue par Dussopt

Quand la France sera-t-elle débarrassée du psychiâtre égyptien Omar Erkat ?

Ardèche : le maire d’Annonay interdit l’islamiste intégriste Omar Erkat

9 mois de prison avec sursis requis contre Tostain, patron du Dauphiné Libéré

Annonay + 1 mairesse PS = 2 mosquées + 3 088 chômeurs

 




Claire O’Petit, des Grandes Gueules à En Marche : une réussite ?

La permanence de Claire O’Petit, députée LREM à Vernon (Eure), a été une nouvelle fois vandalisée à Vernon. Celle-ci s’étonne et proteste. Qu’en est-il au fond ?

Les faits ont eu lieu au petit matin. Trois impacts, liés à des jets de pierres, ont été relevés sur les vitres de la permanence. Ce n’est pas la première agression que subit cette permanence et cela tient sans aucun doute à la personnalité de Claire O’Petit, très clivante ! Je l’avais écoutée à l’époque sur les Grande Gueules et elle m’agaçait déjà sérieusement au point que je me demandais comment elle avait été recrutée !

Il faut croire qu’elle est devenue députée grâce à RMC, à son inculture et sa grande gueule. « En Marche » ne risquait pas grand chose avec cette recrue ! Elle, par contre, allait gagner mieux sa vie, et pouvait espérer que sa casserole judiciaire soit plus légère ! 

Claire O’Petit a été condamnée par le Tribunal de commerce de Bobigny pour « des fautes de gestion qui ont contribué à l’insuffisance d’actif de la SARL ADCP ». Elle a donc une « interdiction de diriger, gérer, administrer ou contrôler directement ou indirectement toute entreprise commerciale ou artisanale […] pour une durée de cinq ans« . Elle été condamnée à payer la somme forfaitaire de 110 000 euros. Nous voilà donc avec une députée qui peut voter des lois, mais ne peut plus administrer une société ! Affligeante démonstration d’En Marche arrière !

Elle avait défrayé la chronique au sujet de l’APL en estimant que 5€ c’est pas grand chose ! « Si à 18, 19, 20 ans, 24 ans, vous commencez à pleurer parce qu’on vous enlève cinq euros, qu’est-ce que vous allez faire de votre vie ? (source)

Cette femme est persévérante. Elle fut un temps accusée d’être proche de l’ex-Front National devenu Rassemblement National. On se demande pourquoi ? Sans doute pour des déclarations percutantes de ce type :

L’Islam :

« Si nos lois étaient appliquées, je n’aurais pas peur d’un homme en djellaba. »

« Qu’est-ce que ça peut vous déranger que l’on voit votre mollet ou vos poignets, franchement vous avez besoin d’être psychanalysée madame. Je comprends qu’elles ont surtout un problème psychologique. »

Les enseignants :

« L’école publique est d’un laxisme incroyable, nous ne retrouvons pas du tout les mêmes problèmes dans les écoles privées […] Vous, les enseignants vous y êtes aussi pour quelque chose […] Vous arrivez en classe avec des jeans dégueulasses, avec des cheveux qui sont pas possibles. Comment voulez-vous que les enfants vous respectent alors que vous vous ne les respectez pas dans votre tenue vestimentaire. »

Les Roms :

« Pourquoi ils dégueulassent systématiquement les trottoirs ? Pourquoi ils nous agressent systématiquement à 5 ou 6 autour d’une voiture ? »

Sur Leonarda : « Heureusement que la République ne lui a pas donné les papiers à cette famille. On ne peut pas admettre tout le monde, on ne peut pas admettre les voyous, ce n’est pas possible. »

Le Parti socialiste :

« Les socialistes sont des racistes primaires et ils se servent des Arabes. »

Certains de ses propos sont forts et justes ! Particulièrement sur les socialistes, mais son parcours politique est pourtant totalement à l’opposé du Rassemblement National ! Elle s’est lancée en politique en 2001 où elle s’était présentée aux municipales sur la liste du Parti socialiste à Épinay-sur-Seine. On la retrouve un peu plus tard à l’UDF, puis au MoDem, se fera élire conseillère municipale à Saint-Denis, etc.

Députée d’En Marche, elle finira sans doute par adhérer aux Républicains ! Bref, elle navigue, louvoie ! Probablement qu’elle ne sera pas réélue en 2022 vu ses valises et les boulets qu’elles portent !  Doit-on s’en plaindre ? Bien sûr que non !

Gérard Brazon (Libre Expression)

 

 




Trop vieux pour Beauvau, Collomb veut passer sa retraite à la mairie de Lyon

On ne peut pas faire confiance aux vieux. Ils changent d’avis sans cesse, leur esprit est éclairé, dit-on, mais probablement avec une bougie et, depuis Confucius, on sait que l’expérience est une lanterne qui n’éclaire que le chemin parcouru.

Les vieux sont incontinents, dit-on ! Pas vrai, de temps en temps, disent d’autres ! Et puis, ils pleurnichent pour un rien, sont bien trop émotifs, on peut difficilement les sortir, ils n’entendent plus grand-chose et, avec des lunettes, ils ne voient pas que le monde a changé ! Mais ils votent bien plus que la moyenne des Français. Heureusement pour les politiques, depuis 40 ans ils se plantent ! 

Ils jouent sur la sécurité, le livret d’épargne, l’assurance-vie et se font systématiquement entuber à chaque élection ! La dernière preuve ? la CSG ! Pourtant ils étaient prévenus ! Faut croire qu’ils n’avaient pas branché le sonotone ou que la belle gueule de gendre idéal de Macron a suffi ! 

Oui mais, à leur décharge, ils sortent peu, les vieux, ils n’ont que la télévision avec France2-gauchiste, TF1-bien-pensant et Rance-Inter pour s’informer. Pour le reste, ils se contentent d’un quignon de pain, d’une boîte de sardines, d’une soupe et à 21 h, au lit !

Lorsque par hasard la famille leur rend visite, ils sont vite épuisés ! Le monde peut bien défiler à l’appartement, c’est l’horloge du salon qui indique encore l’heure ! La même qui dit oui, qui dit non, qui dit « je vous attends » !

Les vieux sont comme Gérard Collomb. Il pleure de voir son petit protégé gagner son certificat pour aller à l’Élysée ! Il est heureux d’avoir un maroquin uniquement à lui ! D’avoir encore de quoi jouer avec de vrais soldats, ceux de la garde républicaine qui le saluent au passage, ceux qui viennent lui donner du Monsieur le Ministre ! Mais vers 21h, la nature le rappelle à la réalité ! Il y a cette horloge du salon ministériel qui dit oui, qui dit non, qui dit « je vous attends » !

Gérard Collomb s’est trompé d’époque, de scénario ou de casting ! Il n’aurait jamais dû accepter un poste qui ne correspondait pas à son âge ! Alors, parce qu’il est fatigué des coups de téléphone en pleine nuit, des appels d’urgence, des sorties la nuit, des visites à des policiers qui n’en peuvent plus de se voir ridiculiser par la justice, fatigué par des débats harassants que son esprit, au bout d’un moment, refuse de suivre, il a décidé de rendre son rond de serviette ! Marre de cette soupe au caviar, de cette cuisine de grand luxe de l’hôtel Beauvau qui l’empêche de dormir, marre de rendre des comptes à un gamin qui lui tord le bras, lui impose son mignon Alexandre Benalla et, surtout, se montre dans des situations plus que scabreuses, comme sur ces photos avec des travestis sur les marches de l’Élysée, marre de ses réflexions incongrues sur comment trouver du boulot en traversant la rue. Que dire sur le fait de se faire prendre en photo avec des délinquants notoires qui, en bons petits cons, font un doigt d’honneur à la France à travers le président de la République ?

Gérard Collomb sent que quelque chose cloche ! On peut être vieux, fatigué, mais pas forcément con tout de même ! Il s’est fait la même réflexion que Hulot ! La barque prend l’eau et En Marche est au bord du gouffre ! 

Alors cette mairie de Lyon, qu’il trouvait trop petite pour lui, semble bien faite pour sa taille, finalement.

Le fauteuil de maire est sympa, le conseil municipal est gentil avec lui, il est bien entouré et au moins, c’est lui le chef jusqu’en 2020 ! Il va pouvoir se lever quand il veut, se coucher comme il veut, choisir ses menus, signer ses parapheurs de temps en temps, faire acte de présence auprès de tous ses affidés et sujets qui auront tout plein de respect pour lui ! Le soir, à 21 heures, il pourra regarder l’horloge du salon qui dit oui, qui dit non, qui dit « viens te coucher, Gérard » !

Gérard Brazon (Libre Expression)




Harlem Désir : 122.195 euros de rémunération, 0 euro d’impôt

Encore un qui est dans la misère ! Harlem Désir, grâce à ses amitiés gauchistes, perçoit 122 195 euros, avec 0 euro d’impôt à la fin de l’année. Pas belle la République des copains, des coquins ?

Harlem Désir, vous connaissez ? Non, ce n’est pas un quartier de New-York ! Ni un nouveau rappeur ! Même s’il fait partie de la bande à « Juju » Dray, Cambadélis, Hollande, Mélenchon… Le nouveau sous secrétaire général adjoint de l’ONU ? Non, mais un récent reclassé de la gauche dans un poste stratégique pour le Français moyen qui le paie. Ce sacré Harlem, spécialisé dans « S.O.S. racisme » a réussi à se faire confier « le job » de représentant pour la liberté des médias au sein de l’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE). Si, si, cela existe ! Du moins pour Harlem Désir. Et, à ce titre, notre « bon ami » Harlem Désir va toucher 122.195 euros net par an, selon le quotidien l’Opinion, qui révèle ce nouveau scandale. Surtout, ce montant n’est pas imposable. L’intégralité de cette somme atterrit donc dans la poche d’Harlem Désir : 122.195 euros de rémunération, 0 euro d’impôt. Qui dit mieux ?

Ah, les copains, les coquins, comme disait le regretté Charles Pasqua. Rien à voir avec la chanson « Désir, désir », mais plutôt avec le titre des jolies Suédoises du groupe Abba « monnaie, monnaie »…. Décidément, la République est plus efficace qu’un pressing lorsqu’il s’agit de recaser un « gaucho », dont chacun se souvient qu’il fut un brillant et bosseur secrétaire d’Etat des Affaires européennes. Dans le même temps, la République laisse « crever » sur le trottoir des héros de son armée.

https://ripostelaique.com/le-sdf-decede-dans-les-rues-de-poissy-etait-un-heros-de-la-guerre-du-golfe.html

Pourtant, avec les 122 195 euros versés à Harlem Désir, on aurait pu en sauver des militaires abandonnés devenus « SDF » ! Mais, il parait qu’il n’y a plus de sous pour le social et pour les Français moyens. Certes Harlem Désir (rait) ce travail harassant pour nourrir sa famille et continuer à « jouer les bobos parisiens ». Il parait que ça coûte bonbon.

Sévère avec ce pauvre Harlem ? Non, pas du tout ! Nos confrères de la rédaction du Magazine « Capital » sont encore plus méchants et subtils que nous. Ils écrivent en effet : « Les dirigeants des trois Institutions de l’OSCE (le responsable du Bureau des Institutions démocratiques et des droits de l’homme, le représentant pour la liberté des médias (N.D.L.R. Harlem Désir) et la Haute Commissaire pour les minorités nationales) ont ainsi un rang et un salaire comparables à ceux de sous-secrétaire général des Nations Unies. L’OSCE précise que l’emploi de représentant pour la liberté des médias est un « plein-temps”.  Soit, chaque mois, près de 9 fois le Smic non imposable, il fallait le faire.

https://www.capital.fr/economie-politique/harlem-desir-122-195-euros-de-remuneration-0-euro-d-impot-1238426

D’autres médias, à l’image d’économie matin, doutaient de la sincérité de la déclaration de patrimoine effectuée par Harlem Désir, en 2013, époque où il était encore député européen. Jean-Baptiste Le Roux écrivait : « … le député européen affirme avoir été propriétaire, aujourd’hui il loue, encore une fois, comme tout le monde ! Et après la vente de son appartement, survenue après la séparation d’avec la mère de ses enfants, il ne lui resterait donc plus que « environ 20 000 euros »…. »

Mêmes doutes exprimés par la rédaction du Figaro. Interrogé en 2013 par l’éditorialiste Yves Thréard, le  premier secrétaire du Parti socialiste, avait estimé, le plus sérieusement du monde, « son patrimoine actuel à environ 20 000 euros, ce qui correspondrait, selon lui, à des livrets d’épargne et à une voiture ». Quelqu’un comme vous, comme moi, quelqu’un de proche du peuple.

Dans ce contexte troublant, je journaliste Jean-Baptiste Le Roux affirmait, toujours en 2013, « Toujours est-il qu’avec un salaire mensuel de près de 8 000 euros brut, soit 6 200 euros net, en tant que député européen (depuis 14 ans), auquel s’ajoute l’indemnité mensuelle forfaitaire sans justificatif de frais généraux de 4 300 euros, avancer un chiffre de 20 000 euros, c’est soit faire preuve de grande modestie, soit faire un pieux mensonge !  »

Pour son « temps plein » de représentant pour la liberté des médias, en 2018, Harlem Désir touche en moyenne plus de 10 180 euros par mois, exemptés d’impôts, contre 9 440 euros brut mensuels quand il était encore ministre du gouvernement de Manuel Valls.

Avec près de 9 fois le smic chaque mois, Harlem Désir ne devrait pas saisir la commission de surendettement ou un organisme de logement social. En effet, la reconversion d’Harlem Désir n’a pas été trop difficile. Et l’ancien secrétaire d’Etat chargé des Affaires européennes de François Hollande ne sera pas obligé de « pointer » aux restos du cœur ou de « jouer les sdf » sur le trottoir, comme cet infortuné Daniel Crepet à Poissy.

Francis GRUZELLE
Carte de Presse 55411

Lire aussi ces articles qui constituent un complément d’information :

https://ripostelaique.com/ardeche-le-maire-dannonay-interdit-lislamiste-integriste-omar-erkat.html

https://fr.blastingnews.com/societe/2018/05/meurtres-en-serie-a-marseille-des-kalachnikov-lyonnaises-002599045.html

https://ripostelaique.com/a-frejus-un-clando-tunisien-viole-une-sexagenaire-dans-un-parc-public.html

https://ripostelaique.com/il-y-a-3-ans-herve-cornara-etait-decapite-par-un-islamiste.html

https://ripostelaique.com/que-faire-des-460-enfants-soldats-de-daech-a-leur-retour-en-france.html

https://ripostelaique.com/le-recul-du-gouvernement-dans-la-lutte-contre-le-terrorisme.html

https://ripostelaique.com/quand-la-france-sera-t-elle-debarrassee-du-faux-psychiatre-egyptien-omar-erkat.html




Le député anti-immigration Collard brillamment réélu dans le Gard

Droit dans ses bottes, Gilbert Collard, député anti-immigration s’est révélé une bête politique et un taureau immortel face à la torera Marie Sara.

La « mise à mort » du taureau Gilbert Collard était programmée par le rouleau compresseur de la République En Marche, et attendue par tous les journalistes dans la 2e circonscription du Gard, où le député FN (l’un des deux seuls de l’Assemblée sortante) a vu descendre dans l’arène la torera Marie Sara, investie par la République en Marche d’Emmanuel Macron. Dès lors, dans cette circonscription abritant les arènes de Nîmes, le sort du taureau Collard semblait sceller, car Marie Sara s’est fait un nom dans le milieu très masculin de la tauromachie. Elle a été l’une des plus célèbres rejoneadoras françaises. Le rejoneo consiste à combattre les taureaux à cheval. Dans les milieux bien informés, on murmurait que Marie Sara avait promis à Emmanuel Macron de lui ramener la queue et les oreilles du « taureau politique du Gard ». C’était compter sans la résistance de l’immortel Collard.  Gilbert Collard : « bête politique » ou « taureau immortel » face à Marie Sara a  été réélu à la surprise générale.
La torera Marie Sara « écornée », « bousculée », éjectée de son cheval « La République En Marche » par le taureau Gilbert Collard.
Comme en 2012 où il avait été élu dans cette circonscription peu favorable au Front National, et rapidement adopté par les Gardois. A plusieurs reprises, nous avions suivi, hors période électorale, le député Collard un samedi à partir de 13 h, lorsqu’il arrivait de Paris à la gare locale. Il y avait d’abord les rendez-vous à sa permanence parlementaire où beaucoup de citoyens l’attendaient pour des problèmes locaux, mais aussi pour des conseils juridiques, pour des dossiers administratifs habituellement dévolus à l’assistante sociale du coin, pour une lettre d’appui à un employeur, etc. L’élu Collard les recevait tous, les écoutait, prenait des notes, et, plus surprenant dans le milieu politique traditionnel, effectuait ensuite les interventions (plus de 3000 par an), en informant chaque demandeur de la suite réservée.
Lors de chaque réunion dans sa circonscription, Gilbert Collard rassemble une foule de citoyens, avides d’entendre l’avocat plaider la cause de la France.
La voix de Gilbert Collard continuera de défendre la France à l’assemblée
Puis, en fin de journée, le député Gilbert Collard organisait une réunion publique dans une des communes de sa circonscription. Et là, 160 ou 200 personnes se pressaient pour écouter l’élu Collard parler de tout avec sa « gouaille d’avocat ». Politique internationale, légitime défense, tauromachie, fêtes locales, tout y passait. Mais, le clou de chaque réunion, c’était la tombola et le tirage au sort, orchestrés par les collaboratrices du député. A l’occasion de cette loterie, partie intégrante du « cirque Collard », un certain nombre de personnes présentes gagnaient des tasses assemblée nationale, des stylos à en-tête de la représentation nationale, des carnets, des livres, etc. Avec un discours bien rôdé : « Mes chers amis, ce matin à Paris, je pensais très fort à vous. Alors, je me suis arrêté à la boutique de l’assemblée nationale pour acheter et vous offrir ces quelques souvenirs ! ». Sacré Gilbert ! Ensorceleur, même avec la mamie du coin, qui me confiait « voter socialiste » en 2012, puis être devenue « Collardiste car Gilbert est meilleur que ceux d’avant ».
Et la réunion se terminait autour de tables garnies de charcuteries locales et de bonnes bouteilles de vin. Dans une ambiance conviviale pouvant se poursuivre jusqu’à 22 heures. C’est là que réside le secret de la réélection de Gilbert Collard, arrivé en tête avec 58 voix d’avance à l’issue du premier tour, alors que tous, de la République en Marche aux Républicains, plantaient des « banderilles » pour terrasser l’ancien avocat passé, en 30 ans, du PS au FN, via l’UDF et le Modem.
L’estocade lancée par la célèbre rejoneadora Marie Sala ne l’aura pas atteint. Dimanche soir, le député sortant Gilbert Collard (FN) a été réélu dans la 2e circonscription du Gard, avec 50,16% des suffrages exprimés. A la surprise des états-majors parisiens qui ne donnaient pas cher de l’avenir politique du célèbre avocat. Réélu à plus de 50 %, alors qu’il avait traité les électeurs de sa circonscription de « fainéants » entre les deux tours, avant de leur ordonner « d’aller voter le 18 juin ». Pour lui, bien sûr. Du pur Collard, se comportant en avocat en pleine campagne électorale ! Mais, dans une France entièrement dominée par la République En Marche, la voix de Gilbert Collard continuera de résonner dans l’enceinte de l’Assemblée Nationale. Le célèbre avocat, qui avait sauvé d’une mort certaine les éléphants du parc de la tête d’or à Lyon, devrait dénoncer les nombreux dysfonctionnements que connaît la France, avec la Banque Postale qui n’est plus à l’écoute de ses fidèles clients ou le mystère de la disparition des abeilles et des insectes lié aux insecticides enfin élucidé .
Francis GRUZELLE

Carte de Presse 55411

 Lire aussi ces articles qui constituent un complément d’information :

http://ripostelaique.com/qui-a-detourne-les-aides-europeennes-destinees-aux-agriculteurs-le-foll-macron.html
http://ripostelaique.com/insecticides-degelee-royal-foll.html

http://ripostelaique.com/foll-beurre-tuant-9-milliards-dabeilles.html

http://ripostelaique.com/deux-poisons-tuent-la-france-monsanto-et-lislam.html

http://ripostelaique.com/ardeche-le-maire-dannonay-interdit-lislamiste-integriste-omar-erkat.html

http://ripostelaique.com/migrants-lardeche-francis-gruzelle-denonce-mensonges-de-letat.html

http://ripostelaique.com/exclusif-orphelinats-galere-de-noel-enfants-places.html

http://ripostelaique.com/conditions-de-travail-prehistorique-a-grotte-chauvet.html

http://ripostelaique.com/france-quil-manque-plus-a-nos-politiques.html

http://ripostelaique.com/valence-quatre-spahis-protegeaient-mosquee-attaques-voiture-folle.html

http://ripostelaique.com/tantonville-les-migrants-arrivent-dans-le-chateau-cazeneuve-a-gagne.html