1

Violences ethniques : les policiers répliqueront-ils un jour à l’arme lourde ?

Soirées et nuits banales dans les banlieues ethniques…

Nombreux heurts dans plusieurs communes des Yvelines dans la nuit du 25 au 26 février :

* Chanteloup-les-Vignes, 16 heures, rue des Petits-Pas : jets de pierre contre des policiers qui contrôlaient un « jeune » de 15 ans qui arborait un couteau en pleine rue.

* La Celle-Saint-Cloud, 17 h 30, rue Beauffremont : une racaille a fait usage de mortiers d’artifices dont l’usage est devenu coutumier dans les quartiers ethniques contre les fonctionnaires de police. L’individu a réussi à prendre la fuite.

* Meulan, 19 h, rue de la Ferme-du-Paradis : des projectiles ont été lancés par un groupe de 25 racailles contre des passants et des policiers.

* Trappes, 19 h 30, square Albert-Camus, dans la ville par ailleurs si paisible du maire au rabais : des fonctionnaires de police se font caillasser par une bande de « jeunes ».

* Les Muraux, 20 h 30, rue Blériot, construction de barricades et feux de poubelles par une trentaine de « jeunes ». Les policiers dépêchés sur place sont accueillis par une quarantaine de tirs de mortiers d’artifice.

* La Verrière, 20 h 30, Résidence du Bois-de-l’Étang : des policiers ont été visés par des tirs de mortiers d’artifice.

* Sarcelles (95), entre 19 h 30 et 20 h, le commissariat a été pris pour cible par une trentaine de racailles qui ont fait usage de nombreux mortiers. Les fonctionnaires de police ont dû se retrancher dans le bâtiment durant l’assaut qui ne s’est soldé par aucune arrestation.

Les policiers constatent une montée en puissance des moyens d’agression à leur encontre. À l’image de l’explosion de la violence dans la société

Rappelons les dernières agressions les plus violentes où des policiers ont failli laisser leur peau : 

* Le 7 octobre, trois policiers ont été violemment agressés à Herblay.

* Le 10 octobre, le commissariat de Champigny a subi une violente attaque.

* Le 28 novembre, le commissariat de Cahors a été visé par de nombreux cocktails Molotov. L’intention meurtrière des assaillants ne faisait aucun doute. Trois véhicules ont été complètement détruits par les flammes. Alliance Police Nationale Occitanie a fermement condamné ce « déchaînement de violence envers les institutions et plus particulièrement à l’encontre des policiers », constatant que « la haine anti-flic n’est plus l’apanage des grandes métropoles »

***

« Tuer des policiers n’est plus un tabou pour les petits délinquants » : l’avertissement lancé en 2017 par l’avocat Thibault de Montbrial est désormais devenu une banale réalité.

À ceci près que l’on doit maintenant parler d’islamo-délinquance, ou d’islamo-mafia : dans les quartiers ethniques, caïds et imams imposent leur loi commune : la charia fait bon ménage avec les trafics en tout genre.

De son côté, la clique macronienne espère ardemment des morts du côté des forces de l’ordre : rien de tel en effet, pour remonter dans les sondages qu’une belle cérémonie dans la cour des Invalides, avec de beaux discours d’hommage aux victimes.

Henri Dubost 




La Verrière : maire communiste insouciante et islamisation tranquille !

La Verrière, une commune de 6 000 habitants est-elle devenue «le symbole de l’expansionnisme salafiste» ?

Il existerait une police de la charia. Une police faisant des recherches dans les poubelles pour s’informer sur les restes halal ou non, et qui surveillerait la bonne composition des cabas pour les même raisons. Rumeurs infondées dit le Maire communiste de la ville Nelly Dutu. Une mairie qui n’a d’ailleurs aucune prise sur la ville tant elle bouge islamiquement bien et sans l’avis des élus.  

Certes, il existe un petit supermarché tenu par un musulman que la bien pensance dira modéré et qui ne cache pas qu’il vend de l’alcool. C’est encore tout un pan de mur qui lui est consacré. « C’est 40 % de mon chiffre d’affaires, affirme Jamel, le patron. Alors je ne vais pas arrêter d’en vendre »

Les services des renseignements attestent des faits décrits,  même si la Préfecture tempère « l’emprise religieuse et le repli communautaire qui appellerait dit-elle, à une plus grande vigilance.

Il faut noter le politiquement correct des différentes formulations lorsque l’on touche à l’islam. Tout devient soudain plus opaque, plus voilé dans les discours. Pas seulement les femmes qui se font rares dans les rue de la Verrière. Il faut dire que la ville de Trappes islamisée n’est pas très loin.

Ce département autrefois convoité par de nombreux primo accédant de leurs maisons et/ou appartements, dans le cadre du développement de la ville nouvelle de Saint Quentin en Yvelines, qui fût la première ville nouvelle horizontale, et à taille humaine, loin des expériences catastrophiques des villes sur dalles comme Argenteuil, ou verticale comme Evry.

Depuis, ces premiers acheteurs ont vendus leurs biens pour s’éloigner encore plus de Paris, ou se rapprocher suivant leurs réussites professionnelles. Reste que Trappes (PS), Elancourt (LR), Maurepas (LR) La Verrières (PC), ont à gérer des communautés diverses, et surtout l’islam qui s’est installé.

Les Nationaux sont en passe de partir où commencent à regarder plus loin si l’herbe est moins salafiste. Saint Quentin en Yvelines dans le début des années 1970, fut un beau projet, mais il s’oriente désormais vers le communautarisme et l’islamisation. Avec les derniers propos racialistes d’Emmanuel Macron comme quoi, les « mâles blancs » n’ont rien à y faire, ni à proposer, l’affaire est quasiment réglée !

Aucun Maire ne voudra, ni ne pourra affronter l’entrisme progressif des associations islamistes, qu’elles soient cultuelle, (mosquée, salle de prière, écoles coraniques) culturelle (les plaisirs du ramadan et du halal), sportive (comment faire pour que les filles fassent des sports islamiquement correct) et politique (comment envahir la sphère politique). On sait comment cela commence, on sait aussi comment cela va se finir : par le vote communautaire et l’obligeance des maires vers leurs électeurs musulmans au minimum, par la prise de pouvoir par un maire musulman !

Le maire de La Verrière Nelly Dutu s’est fendu d’un communiqué outrancier dénonçant « des représentations anti-musulmanes caricaturales pour provoquer un sentiment de rejet et de peur. La logorrhée habituelle des gauchistes. Le déni permanent des réalités ! Cette prof de gauche, éducatrice en plus, donne 800 € par mois sur ses 1200€ d’indemnités au Parti Communiste. Elle n’est pas vraiment attentive aux derniers événements. Il est vrai que 246 morts sans compter les blessés graves, ne devraient pas alarmer la population qui vit dans sa ville ! Comme ils ne sont pas complètement idiots, juste captifs de leurs habitats dont ils ont toutes les peines du monde à vendre, ils s’autorise encore, à avoir un « sentiment de rejet et de peur» . On les comprend d’ailleurs, et nous leur demandons d’exprimer par leur vote, autre chose que le choix communiste et communautariste. Sinon, qu’ils se débrouillent avec leurs élus.

Le mot de la fin revient à un natif islamiste du lieu ! « Il n’y a aucun discours dangereux, aucun appel à la haine pendant les prêches. »  Encore un qui n’a pas lu le Coran j’imagine, surtout pas la sourate 9 verset 123 « Croyants, combattez les incroyants qui sont dans vos parages et qu’ils vous trouvent durs. »  C’est le même qui affirme tranquillement que si « les gens qui se rendent à la mosquée sont rigoureux, cela ne va pas plus loin. Encore heureux qui ne sortent pas les couteaux après la prière en criant Allah Akbar !

Bref, « Si les gens se ressemblent, c’est le fruit d’un entre soi : quand on naît ici, on y fait toute sa scolarité et quand on demande un logement, la seule proposition c’est dans la tour d’en face », déclare un habitant de la Verrière. Une islamisation tranquille en quelque sorte !

Gérard Brazon (Libre Expression)