1

Des musulmans et des juifs enterrés hors de France : Z a raison !

La France, l’Italie (fasciste) et la Bulgarie furent les trois nations qui sauvèrent le plus de Juifs durant les « heures sombres ».

Ils eurent des citoyens qui n’étaient pas de gauche et qui ont su protéger les Juifs des délires racistes des nazis. Alors pourquoi ce tropisme permanent entre la globalité (la Nation) et le particulier (le citoyen). Au 1er janvier 2020, il y avait 27 712 citoyens parmi les 51 nations honorées par l’État d’Israël. Ils furent appelés les Justes.

Pour mémoire, il y a eu 8 000 citoyens italiens de confession juive (15 %) sur environ 53 000 Italiens juifs qui ont péri dans l’Holocauste, l’un des plus bas chiffres enregistrés dans les pays occupés par les Allemands.(Source)   (Source).

Pour les gauchistes, qui amalgament tout et n’importe quoi, les socialo-nationalistes qu’étaient les fascistes en Italie, ont, jusqu’en 1938, considéré les Juifs italiens comme des citoyens ordinaires. Contrairement à l’Allemagne, la France et l’Autriche, l’Italie avait été relativement épargnée par l’antisémitisme et la formation, à la fin du XIXe siècle, de mouvements et de partis antisémites.  (Source)

Les politiques actuels en France, de droite et de gauche, ne cherchent même plus à réfléchir et à comprendre que durant ces années mortifères, les citoyens et les nations étaient, et sont encore toujours, dissociables.

L’État et les citoyens qui composent le peuple sont clairement des entités différentes. Il ne faut pas tout confondre comme le font certains Juifs qui critiquent Éric Zemmour sur ses livres lorsqu’il écrit sur la période de l’Occupation. 

Benito Mussolini, ex-socialiste, détestant toujours la bourgeoisie, et nationaliste, avait nommé des Juifs à des postes importants, (Italie fasciste) et loué à maintes reprises les contributions juives à la vie italienne, ridiculisé les excès racistes d’Hitler et fait de l’Italie un refuge ou un point de transit pour les Juifs allemands qui fuyaient la persécution après 1934. Qui à gauche et même à droite le rappelle à ce jour ? Désormais, il est de bon ton de tout amalgamer et de traiter la droite nationale, identitaire, patriote, de fasciste, en oubliant que le fascisme, tout comme le nazisme, est d’extrême-gauche.

Le CRIFUJFP (Union juive française pour la paix) organisations juives de gauche à travers leurs représentants, la plupart bien subventionnées, aiment rappeler les histoires particulières des déportés, les crimes commis sur des familles, la rafle du Vel-d’Hiv’ organisée par René Bousquet, grand ami du socialiste Mitterrand. Elle en tire la condamnation sans appel de tous l’ensemble du pays qui aurait, globalement, été infesté de collabos et dont le premier d’entre eux serait Philippe Pétain. Impossible de débattre là-dessus. (Source)

Éric Zemmour, d’origine juive et pied-noir, redresse certaines vérités qui, dans l’absolu, n’excusent en rien les dérives antisémites de l’État français et de ceux qui le gouvernaient et dans lequel d’ailleurs, il y avait beaucoup de radicaux-socialistes.

Il est toujours bon de rappeler, comme le fait Éric Zemmour, que ce sont les députés issus du Front Populaire qui ont donné les pleins pouvoirs au maréchal Philippe Pétain, le héros de la Première Guerre mondiale, un pur produit des mentalités de cette époque qui était loin d’être philosémite à tous les niveaux de la vie politique.

En cela, le CRIF et l’ensemble de ces organisations juives dénient toutes organisations qui pourraient affirmer que l’antisémitisme est aussi de gauche.

Si la révolution de 1789 qui a été décrétée de gauche par la gauche justement, valida en effet que les 50 000 Juifs de France de l’époque étaient des Français à part entière. Mais c’est cette gauche qui continue à nier à Napoléon 1er son rôle de libérateur des Juifs en Europe. Pour elle, c’était un dictateur.

L’écrivain allemand Henri Heine (1797-1856) a raconté comment les armées de Napoléon sont entrées dans les villes d’Europe sous les acclamations des Juifs. La France, avait dit Samuel Lévy, dans une lettre à l’Assemblée constituante, la France est notre Palestine, ses montagnes sont notre Sion, ses fleuves notre Jourdain. La liberté n’a qu’une langue, et tous les hommes savent son alphabet. La nation la plus asservie priera pour elle qui a délié les chaînes des esclaves. La France est le refuge des opprimés. Un texte que devrait relire les tarés de la Woke et autres indigénistes.

Ces Juifs de gauche et cette gauche dans son ensemble sont hémiplégiques.

Cette gauche s’affirme socialiste, humaniste, et elle loue les révolutions en permanence, considère que la France est née en 1789, mais oublie singulièrement les massacres de Septembre, ceux commis en Vendée, les noyades de Nantes, et les milliers de guillotinés.

La République a le droit de massacrer le peuple sans avoir à rendre des comptes.

La gauche ignore les massacres issus des révolutions qui ont suivi ; ceux commis lors des révolutions russe en 1917, de Lénine, chinoise de Mao, du Cambodge de Pol Pot , etc., qui furent toutes encensées par nos gauchistes et leurs médias en France.

Il y avait certes Pétain en France, comme en Italie il y avait Mussolini et en Allemagne il y avait Hitler et sa folie, mais c’était il y a 80 ans.

Les organisations juives de gauche souhaitent enfermer les patriotes français d’aujourd’hui dans cette mâchoire infernale de la culpabilisation quand elle rappelle à chaque instant des faits familiaux et individuels. Elle évite toujours de faire la lumière sur les responsabilités de cette gauche qui est loin d’être innocente de ces crimes. À commencer par le Parti communiste et les Radicaux-Socialistes.

C’est trop facile de balayer d’un revers de main les réalités de l’invasion migratoire, le Grand Remplacement que chacun peut voir dans la rue, avec une histoire individuelle, familiale, douloureuse, issue du nazisme il y a 80 ans, pour empêcher, par la culpabilité, que les citoyens Français ne puissent aujourd’hui réaliser la politique immigrationniste menée par ceux qui nous gouvernent depuis 40 ans. 

En Conclusion, Éric Zemmour a raison, n’en déplaise aux Juifs de gauche et autres immigrationnistes pro-islam, quand il constate que pour être enterré, il y a des familles qui préfèrent enterrer leurs morts hors de France. Dans la patrie de cœur plutôt que dans le pays dans lequel ils sont nés, où ils vivent, se sont mariés, ont fait des enfants, etc. Ces familles sont soit musulmanes, soit juives.

Cela pose crûment la question de la binationalité. Ces familles se vivent en France comme dans un pays étranger.  Ce n’est pas être antisémite ou islamophobe que de le dire.

La France est donc, pour ces familles, un pays en location. Elles y payent un loyer (impôts directs et indirects), touchent des rémunérations sociales ou travaillent dans des entreprises, mais elles ne se sentent pas chez elles, comme à la maison.

La gauche parle d’intégration. Cela lui suffit. Nous parlons avec Éric Zemmour d’assimilation et d’amour de son pays, de patriotisme. Nous sommes en droit de nous poser la question : pour quel pays les membres de ces familles sont-ils prêts à sacrifier leur vie ? Pour la France ou leur pays de cœur ?

Je le dis souvent, en tant que Français je n’ai qu’un seul pays. Il semble bien que pour ceux qui se font enterrer à l’étranger, chez eux, ce soit la même chose. Ils n’ont qu’un seul pays, mais ce n’est pas la France.

Gérard Brazon




Mélenchon et le Crif, coupables de l'islamisation de la France

Hier, nous avons eu droit aux sempiternels faux-culs commémorant la mort ignoble des journalistes de Charlie ! En les voyant, je n’ai pu m’empêcher de voir des corbeaux !


Ils sont là, habillés de noir, les mines tristes, les regards qu’il faut dans la circonstance afin de montrer leur peine, feinte pour la plupart d’entre eux !
Qu’ont-ils fait depuis ? Quelles actions ces femmes et ces hommes de pouvoir ont-ils menées ? Ont-ils réarmé psychologiquement la Nation ? Ah oui, ils ont dit que nous étions en guerre ! Il fallait donc nous désarmer pour ne pas provoquer, j’imagine ! Ont-ils cherché à défendre nos valeurs, nos certitudes, notre volonté de ne plus jamais subir d’actes ignobles venus de fous de Dieu, fût-il étranger, fût-il venu des sables d’Arabie ?
Que nenni ! Les journalistes et auteurs de dessins de Charlie sont morts pour rien ! Comme tous ceux qui suivirent à l’Hyper Cacher, à Nice, au Bataclan, dans les rues, assassinés au couteau, etc.

Comme auparavant pour ces enfants assassinés par un « loup solitaire » comme ils disaient dans les médias, quand ce n’était pas une espérance que ce serait un blond aux yeux bleus, militant d’extrême droite, comme a pu le dire un journaliste de la fange gauchiste !

Les corbeaux ont eu de belles phrases comme celles Jean-Luc Mélenchon pour Charb : « Tu as été assassiné par nos anciens, nos plus cruels, nos plus constants, nos plus bornés ennemis, les fanatiques religieux (…) ils n’auront jamais le dernier mot », etc.
À quels bornés faisait-il allusion ? Qui sont les plus cruels ? De quels fanatiques religieux s’agissait-il ? En vieux routard socialiste, en bon gauchiste, on devine qu’il faisait sans doute allusion aux combats contre les églises, les temples, mais certainement pas les mosquées !
La gauche a toujours été anticléricale, elle bouffe du curé, et certains aujourd’hui bouffent désormais du rabbin, mais surtout pas d’imam ! Ce n’est pas être de gauche que d’agresser l’islam de ces nouveaux prolétaires de France, victimes de la société capitaliste par essence, et adeptes de la religion de paix, d’amour et de tolérance !
Le 10 novembre 2019, c’est le même Mélenchon qui, 5 ans plus tard, marchera aux côtés de ceux qui avaient porté plainte contre Charlie Hebdo ! Aux cris de « Allahu akbar ». Il marchera avec les mêmes adeptes de l’islam que les assassins des journalistes, et sous le même cri de ralliement et de haine ! C’est Mélenchon qui tient la main au CCIF, à ceux qui ont mis des cibles dans le dos de ceux qui sont morts le 7 janvier. (Source)
Les corbeaux croassent dans les champs, ils sont tous là, ils attendent multiples, ils croassent sur les mornes plaines de leurs convictions qui furent hier socialistes, et aujourd’hui, devenues islamocollabos. (Source)

Amientendstu le vol noir des corbeaux sur nos plainesAmientendstu ces cris sourds du pays qu’on enchaîne

Que dire des Juifs affiliés au Crif (Le Conseil représentatif des institutions juives de France) ! Ils pleurent leurs morts ! Ils se souviennent d’Ilan Halimi, se plaignent des jugements laxistes, protestent à juste raison au sujet du scandaleux débat de l’irresponsabilité d’un islamiste dit « déséquilibré » par définition, et depuis quelques années, par la magie des médias, du CSA collabo, mais qu’ont-ils fait d’autre ?

On ne peut que sourire ou pleurer entre ces batailles d’influences politiciennes, entre monsieur Mélenchon et monsieur  Kalifat du Crif !

Le Crif a dénoncé les « propos inadmissibles » du patron de LFI Jean-Luc Mélenchon, qui avait critiqué ses « oukases » et son « communautarisme » en commentant le résultat des élections britanniques.

Aucun ne dénonce les vrais initiateurs du communautarisme, du séparatisme communautaire et sexuel à travers le vestimentaire dans les institutions publiques, le halal dans les écoles, etc.
Eux aussi, au Crif sont tout de noirs vêtus, et ont tous des mines attristées et pourtant, le Crif dépense plus d’énergie à mener un combat contre les patriotes islamophobes à juste raison, défenseurs de nos valeurs, luttant contre l’islamisation de notre société, et qui n’ont rien à voir avec un prétendu racisme. Où est leur combat contre ceux qui tuent les Juifs, y compris chez eux, comme Sarah Halimi aux cris de « Allahu akbar » !
Ces corbeaux-là se pavanent aussi sur les décombres, sur les mornes plaines de cette France ouverte grâce à eux, et qui est devenue impuissante de par leur action de stérilisation (lois diverses et mémorielles) au nom d’un supposé racisme de patriotes, qui n’est au fond, qu’un fantasme du Crif, qui lui évite de se positionner sur les réalités de l’islam totalitaire par définition !
Les Juifs de France, eux, savent bien que leurs ennemis premiers ne sont pas les Français de souche antisémites, qui sont ultraminoritaires ! Ils savent, pour ceux qui en ont eu les moyens, pourquoi ils fuient les antisémites d’aujourd’hui, ceux installés dans les cités périphériques des grandes villes ! Ce n’est pas pour rien, ni par hasard, si les Juifs partent du département de Saint-Denis (93) !
La haine des Juifs vient d’un enseignement diffusé dans les écoles coraniques, par des imams de quartiers, par des salafistes et l’organisation des Frères musulmans ! Elle vient par l’apprentissage du Coran qui n’est pas un livre de paix, d’amour et de tolérance, y compris d’ailleurs contre des musulmans qui ne seraient pas suffisamment musulmans pour eux ! Avec l’aide du Qatar et de l’Arabie saoudite qui financent !
Il est vrai qu’un musulman à la dérive ou non, instruit ou non, sous l’emprise d’un imam de quartier, de salafistes belliqueux, diffusant un message de haine au premier degré, comme la sourate 2 versets 191, 193, 216,ou la Sourate 8 versets 12, 17 peut hélas estimer, après un lavage de cerveau, qu’il est en guerre contre les mécréants, les juifs et les chrétiens !
Quand les ministres, le Crif, l’élite de la gauche bien-pensante, les maires, les présidents de régions s’accoquinent avec les représentants d’une religion totalitaire par essence, ils deviennent eux aussi, responsables des meurtres, à défaut d’être coupables, et particulièrement depuis le 7 janvier 2015 !
La gauche est divisée entre deux tendances, nous dit Eugénie Bastié, journaliste au Figaro et à Causeur ! Les anticapitalistes, indigénistes, antiracistes (sauf pour les Blancs, coupables génétiques idéaux -ndlr), et ceux, plus innocents qui ne seraient seulement que des réformateurs de la société !
On peut toujours y croire, mais pour moi, ils sont issus du même tonneau ! C’est la même engeance d’islamo-collabo, car tous, sont immigrationnistes, pro-islam, contre les patriotes, contre des citoyens libres, et contre la nation France une et indivisible !
Je partage absolument l’idée d’Anastasia Colosimo qui affirme qu’à travers les lois de restriction de la liberté d’expression, l’autorisation, à des associations dites antiracistes, d’ester en justice, le gouvernement a réintroduit le blasphème en France !
Grâce aux juges, la France vit une régression juridique en interdisant à des journaux de dire, écrire et s’exprimer contre une religion qui n’a pas le monopole de la victimisation ! Ce sont les chrétiens qui paient la lourde addition des méfaits contre eux, y compris dans les cimetières sans que des Mélenchon et autres Crif ne disent quoi que ce soit ! Pas plus les Castaner et Macron d’ailleurs !

Pour la première fois en France, une femme comme Christine Tasin est promise, le jeudi 9 janvier, à de la prison ferme pour ses écrits.

Rappelons au passage que certains ne risquent pas grand-chose après moult délits graves, y compris un viol, voire un meurtre ! Il faut croire que la juge de 17e chambre à Paris, et le procureur, ont tous oublié Voltaire et je m’étonne que des journaux que se veulent libres comme Atlantico, Causeur, Bd Voltaire, TV Liberté, ou des animateurs comme André Bercoff, voire Gilbert Golnadel se taisent encore ! Ce sont nos divisions qui nous tuent, et plus vite que l’islam en ce moment !
Gérard Brazon
 




Clandestins : le Crif autorise à Israël ce qu’il interdit à la France

Monsieur Kalifat Francis est un homme au double langage, il est comme ces imams qui nous endorment en disant et répétant, la tolérance de l’islam, son amour du prochain et de la paix sans jamais condamner trop fort, les meurtres commis par cet islam venu tout droit du coran.

Monsieur Kalifat qui dépense des sommes folles pour inviter à dîner les tenants d’une influence, et ceux du pouvoir en place (900 € par personne) un SMIC net, se prend les jambes dans le tapis en critiquant la France jugée par lui quelque peu antisémite sans dire d’où vient principalement cet antisémitisme. Il faudrait pour cela qu’il aille au bout d’une démonstration incluant ses amis musulmans. Cela, il ne le fera pas alors même qu’il attaque en justice toutes les associations, tous les sites qu’il considère racistes y compris en prêtant main forte dans les tribunaux, à des organisations ouvertement ou non, antisémites.

Je suis en accord avec Bernard Antony quand celui-ci soulève les contradictions évidentes dans ce que la France doit-être aux yeux de Francis Kalifat, et ce qu’Israël a par contre le droit de faire. Je le dis d’une façon tranquille car j’ai de la sympathie pour Israël, même si je suis en désaccord en ce moment avec sa politique vis-à-vis de la Syrie de Bachar Al Assad et de ses alliés Russes. Certes, Israël est inquiet de la présence du Hezbollah et du Hamas à ses frontières, et du soutien de l’Iran. Mais, il me semble que les cartes se sont redistribuées et qu’il serait temps de trouver un accord avec la Syrie de Bachar el Assad plutôt que lui envoyer 8 missiles dont 3 seulement ont touché les bases visées. Ces tirs de missiles ont démontré que plus le temps passe, plus Israël et son allié les USA, vont  trouver les choses moins faciles à réaliser en Syrie. La présence des Russes et de son armement n’y sont pas pour rien. Ce qui rend la situation périlleuse dans les jours à venir.

Israël peut se permettre aux yeux de Francis Kalifat de virer ses clandestins, mais pas la France.

Que dit Bernard Antony dans sa prose : Le principe politique de respect de la préférence nationale serait-il donc admirable pour ce qui est de l’État hébreu et une abomination pour la France ?

Par ailleurs, devrait-on professer dans notre pays moins de respect pour l’identité culturelle de la France, fondamentalement façonnée par l’héritage celte et gréco-latin, judéo-chrétien et catholique qu’en Israël pour l’identité juive du pays (mais aussi chrétienne et musulmane) ?

Enfin, vouloir pour la France, dans la réalité des menaces internationales, une armée aussi forte et efficace que celle d’Israël serait-il l’expression d’un insupportable militarisme ? (Source)

Monsieur Kalifat se veut faiseur de rois, mais joue un double jeu. Il fricote avec le CCIF, CFCM, l’UOIF des frères musulmans, et trouve que la France des patriotes est raciste. Il voue aux gémonies Marine Le Pen parce qu’elle est la fille de son père, et poursuivra de sa haine la petite fille Marion Marechal-Le Pen. La haine qu’il dénonce avec juste raison pour les juifs, l’autorise donc à cette forme de racisme envers un père, sa fille, et sa petite fille et la troisième et quatrième génération j’imagine !

Soutenir Israël, justifier sa politique, son choix d’être une nation juive est normal pour lui, mais que des patriotes de France envient cette politique est condamnable !

Refuser que la nation juive en Israël se fasse envahir pas des musulmans, à juste raison, est refusé par Francis Kalifat pour les organisations patriotes.

Aucune loi n’interdit à Israël la libre expression, et l’islamophobie est vécue comme une réaction saine de la société et pour cause, mais en France Monsieur Kalifat estime que l’islamophobie est une mauvaise chose et il soutient de fait, ses petits camarades des Frères Musulmans qui souhaiteraient en faire un crime au même titre que l’antisémitisme.

En clair, transformer les adeptes de l’islam en victime d’une sorte de Shoah alors même qu’il y eut trois divisions de WaffenSS musulmanes très appréciées par Hitler, Himmler et Goebbels.

Il serait temps que Monsieur Kalifat revoit son histoire des juifs de France, et cesse de faire de ses ennemis tacites, des amis. Faut-il lui rappeler que le Coran est la parole d’Allah et dans la sourate 9 verset 29 : « Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés.«  Les juifs sont désignés unilatéralement par l’islam comme les Chrétiens d’ailleurs, comme les gens du livre !

Je terminerai par une preuve évidente qu’aucun iman au dîner du CRIF ne peut démentir, ni nier : sourate 4 verset 89 : Ils aimeraient vous voir mécréants, comme ils ont mécru : alors vous seriez tous égaux ! Ne prenez donc pas d’alliés parmi eux, jusqu’à ce qu’ils émigrent dans le sentier d’Allah. Mais s’ils tournent le dos, saisissez-les alors, et tuez-les où que vous les trouviez ; et ne prenez parmi eux ni allié ni secoureur. Cette preuve est tirée du Coran, livre magique, livre incréé et tombé du ciel, expression d’Allah pour l’éternité, et parole inchangeable diront ses voisins de table, entre deux plats qui de fait, signe son arrêt de mort, où sa conversion obligatoire en cas d’islamisation totale de la France. Gageons que monsieur Francis Kalifat ira se réfugier en Israël et se moquera bien du sort des juifs de France qui eux, n’en auront pas eu les moyens, et des Français en général cela va sans le dire.

Gérard Brazon (Libre expression)




L’indigne Francis Kalifat porte préjudice aux Français juifs

Monsieur Francis Kalifat n’a soit pas de conscience, pas d’honneur, soit c’est un menteur.

Ce qui s’est passé hier envers les élus de la République, accueillis de manière différenciée, et de sa volonté indigne déclarée la veille, contraire à la volonté de la famille, de vouloir interdire la marche blanche à Marine Le Pen et Jean Luc Mélenchon est tout simplement infecte !

Monsieur Kalifat qui finalement porte bien son nom, s’est montré sans honneur en affirmant sans honte qu’il a regretté les cris, la haine envers des représentants du peuple.

Monsieur Kalifat le bien nommé, est un menteur car il savait qu’en disant cela, il allait attirer des petites frappes qui se sont vues autorisées à nuire, et à faire le scandale !  

Monsieur Kalifat est un fourbe en refusant sa responsabilité d’agitateur ! Il est responsable en premier lieu de cette agitation indigne. Qu’il ne nous fasse pas croire qu’il ignorait que des « sans cervelle », des sbires de la casse, et sans doute des mercenaires, des gauchistes, allaient faire de cette marche blanche l’exemple d’une marche du déshonneur.

De là où est cette femme assassinée, au nom du « fric supposé des juifs », au nom de sa confession juive, au nom d’Allah, aux cris d’Allah ou Akbar, elle doit être atterrée de cette bêtise infâme, de cette trahison des volontés de sa famille, de cette propagande anti élus de la République.

Certes, les Insoumis et Mélenchon ne sont pas des amis des juifs en général et d’Israël en particulier. Nous le voyons dans une photo indigne des circonstances. Bien sûr que ce parti politique est pro-palestinien, favorable au boycott de ce pays, mais il n’en reste pas moins que ce parti avait le droit, au nom de la démocratie, au nom de la France, d’être présent.

De même pour Marine Le Pen qui est totalement et complétement innocente des accusations qui lui sont reprochées. Où sont ses actes, ses paroles antisémites en dehors de ceux qui lui sont reprochés par des journalistes falsificateurs sur ses alliances avec des partis européens comme la Ligue du Nord, avec Victor Orban et j’en passe de ces partis qui sont au pouvoir ou en passe de l’être, y compris en Autriche et qui jusqu’ici, n’ont pas souligné une tendance, une volonté de massacrer des juifs que je sache. Qu’est-ce que cela veut dire de faire endosser le maillot de son père si ce n’est d’affirmer que les enfants sont comme leurs pères ! N’est-ce pas une forme de racisme !  Alors il faudrait aussi s’interroger également sur les Hollande, les Mitterrand, les Jospin, sur une quantité de politiques, et de journalistes comme Mouchard, dit Joffrin qui ont eu des pères sulfureux, au passé lourd aux yeux des idiots utiles, des béni oui-oui, et autres simplets ! D’autant que la plupart des collabos venaient de la gauche, de la bien pensance ! (Source) et (Source).

Monsieur Francis Kalifat est de ces hommes sans foi, sans honneur, un vrai politicien, un manipulateur d’opinion et je le répète, il ne représente pas les juifs de France, il déjeune, dîne avec des antisémites notoires qui revendiquent par le Coran, la mort des juifs en France et partout où ils sont !  Cet homme indigne ne regrette rien, il réalise seulement que ce n’est pas bon pour le CRIF ! Il ne s’excuse pas d’avoir commis cette injure à la mémoire de cette femme lâchement assassinée par des adeptes de l’islam qui eux, appliquent les « paroles sacrés » du Coran. 

Sourate 8 verset 7 :  » Allah cependant a voulu prouver la vérité de ses paroles, et exterminer jusqu’au dernier des infidèles. (Juifs et Chrétiens) ».

J’en profite pour répondre à un commentaire qui affirme que ce sont les Bouddhistes, les Hindouistes qui sont traités par le Coran d’associateurs qu’il faut tuer ! Ceux-ci étaient inconnus par Mahomet à cette époque ! A moins que l’auteur de ce commentaire croit vraiment que le Coran est la parole d’Allah tombé de son bureau ! Même Aïcha, la gamine que Mahomet a violée à 9 ans, avait de sérieux doutes sur le tard ! A cette époque, les seuls concernés par la haine de l’islam, étaient les Juifs et les Chrétiens nommés « associateurs » pour leur adoration de Jésus déclaré fils de Dieu et le Saint esprit ! Au nom du père, du fils et du Saint Esprit !

Chacun sait que le Coran parle d’amour, de tolérance et de paix ! La preuve !
Sourate 8 verset 12 :  » Et ton Seigneur révéla aux Anges : Je suis avec vous ; affermissez donc les croyants. Je vais jeter l’effroi dans les cœurs des mécréants. Frappez donc au-dessus des cous (égorgement) et frappez-les sur tous les bouts des doigts. « 

Gérard Brazon (Libre expression)

 




Monsieur Francis Kalifat, le Crif est la honte des Juifs de France !

Qui est le CRIF ? Qui est cette organisation qui décide pour la famille de Mireille Knoll  ? Qui est cette association qui méprise souverainement la décision du fils de la victime. Un fils qui demande à tous, sans distinction, sans étiquette, sans parti pris, de venir à cette « marche blanche » parce que dit-il, « nous avons tous une mère » !

Que dit le Président du CRIF : « Il semble qu’un faux procès soit fait au CRIF quand (sic) à la venue de Jean Luc Mélenchon au rassemblement en mémoire de Mireille Knoll alors soyons clairs ni Jean Luc Mélenchon et les insoumis ni Marine Le Pen et le FN seront les bienvenus demain ».(Source)

Francis Kalifat joue les Califes et fait de la politique politicienne. Ce faisant, il discrédite son association en se mêlant de choses qui ne regardent que la famille. Qui est cet homme pour décider ce qui est bon ou mauvais ? De quel droit se permet-il d’amalgamer la mort d’une victime de l’antisémitisme, un crime horrible, l’assassinat de Mireille Knoll, avec l’approbation supposée, par Jean Luc Mélenchon dit-il, d’un boycott idiot par nature, d’Israël ? Quelle confusion ! C’est effrayant de bêtise !

Francis Kalifat décide que Marine Le Pen ne peut pas venir non plus. De quel droit s’arroge-t-il le choix des participants de partager ou non à une « marche blanche » ? Au nom de quoi sa parole serait-elle supérieure à celles des enfants de la victime ?

Il serait, à l’heure où j’écris, incroyable que Mélenchon et Le Pen ne viennent pas. Il serait scandaleux que l’on interdise manu militari, à des élus, à des responsables de partis politiques, d’assister à cette marche blanche souhaitée par la famille sans exclusive.

Francis Kalifat se conduit en despote, en tyran de la bien-pensance et du politiquement correct. Cet homme n’a jamais protesté lorsque des manifestants islamistes ont hurlé « Mort aux juifs » place Trocadéro, et n’a jamais porté plainte, ni protesté devant l’UOIF des Frères Musulmans, le CCIF et le CFCM. Pas plus que le gouvernement de Hollande d’ailleurs.

Qui est cet homme qui tire une balle dans le pied du CRIF ? Qui a choisi cet homme ?

Je ne suis pas juif, mais je suis depuis toujours, un soutien à l’état d’Israël. Je ne me suis jamais caché de ce soutien. Il suffit de regarder l’œuvre globale d’Israël, ses inventions multiples, ses prouesses technologiques, (voiture électrique, drone, vaccins, recherches, fusées, agriculture en milieu hostile, etc.), son savoir-faire, sa démocratie avec la proportionnelle intégrale, et ses progrès en seulement 70 ans, et de comparer le tout avec les résultats des pays voisins pour comprendre mon admiration pour ce pays !

Je suis profondément désolé que des Français juifs décident de partir en grand nombre de France parce que nos gouvernements refusent par idéologie « droits de l’hommisme« , par leur irresponsabilité gauchiste de fond, leur naïveté imbécile ou pire, leur complicité avec les pays d’Arabie, d’assurer la sécurité de tous les Français, et singulièrement celle des Juifs.

Je suis effaré par l’antisémitisme, et cette volonté des dirigeants français de parler uniquement de l’antisémitisme d’antan, très résiduel de l’extrême-droite, au lieu de nommer l’antisémitisme actuel qui vient des islamocollabos de gauche et des adeptes de l’islam radical comme disent les médias faux culs. Ils refusent toujours de nommer l’ennemi !

Ces médias qui n’ont pas lu le Coran : Sourate 2 verset 191 : Et tuez-les, où que vous les rencontriez ; et chassez-les d’où ils vous ont chassés : l’association (le christianisme) est plus grave que le meurtre. (…) S’ils vous y combattent, tuez-les donc. Telle est la rétribution des mécréants.

Monsieur Francis Kalifat partage des fêtes de l’Aïd, des déjeuners ou des dîners avec les dirigeants du CFCM dont il faut noter que son Président Ahmet Ogras est un Franco-Turc, proche de Recep Tayyip Erdogan, ce nouvel Hitler de l’Asie, pour ne pas dire en famille puisque sa femme est cousine de la femme voilée d’Erdogan. Un Erdogan qui a une détestation viscérale d’Israël.

Ce Monsieur Francis Kalifat ose donc donner des leçons de maintien et de savoir vivre à l’échiquier politique Français. Quelle blague n’est-ce pas !

Monsieur Francis Kalifat fait de la politique, il fait du communautarisme, il nuit gravement et clairement aux intérêts des Français de confession juive, et je comprends parfaitement que ceux-ci soientt mal à l’aise devant ses sorties. Il réagit à la manière des terroristes et pourrait déclamer la Sourate 9 verset 123 :  » Croyants, combattez les incroyants qui sont dans vos parages et qu’ils vous trouvent durs. »

Vos propos sont ignobles Monsieur Kalifat ! Vous impliquez les juifs dans un combat contre ceux qui ne croient pas comme vous ! C’est un combat d’arrière-garde, simpliste, irréel, dépassé !

Le Front National et les Insoumis sont tout autant légitimes, et dieu sait que je n’aime pas les Insoumis et cette bande de députés de type Obono, mais ils sont légitimes que cela vous plaise ou non !  

En tant que Président du CRIF vous n’avez pas le droit de sélectionner ceux qui sont invités par une famille meurtrie par l’assassinat d’une dame amoureuse de la vie, généreuse, sympathique et qui savait ouvrir sa porte à tout le monde, et qui malheureusement, a ouvert sa porte à la violence antisémite. Paix à son âme et honte à Francis Kalifat.

Gérard Brazon (Libre expression)