1

Y a-il encore des lycéennes blanches ?

Le Grand Remplacement démontré par la mairie de Paris ! Ce Grand Remplacement est bien « En marche » et vu par le journal Le Parisien ! Est-ce qu’il y a encore des lycéennes blanches dans nos écoles de Paris, de la région parisienne, voire de France ?

À l’occasion du défilé Stéphane Rolland, dans le sublime écrin du théâtre des Champs-Élysées (VIIIe), quatre jeunes filles du lycée professionnel Marie Laurencin (Xe) figuraient sur la liste des invités du couturier !

La presse de gauche déteste ce qui est franchouillard, et donc le blanc n’a plus la cote ! Cela semble être une réalité ! Dans tous les lycées parisiens, aucune lycéenne ne correspondait aux critères de ce journal, aux critères de la mairie ?

Il est vrai que dans certains quartiers, et même départements, les ravages du Grand Remplacement sont devenus patents ! Dans le lot, il y a une musulmane qui probablement ne portera jamais ces robes !

Pourquoi cette photo, pourquoi ce reportage si orienté ? Ce devait être bon pour la photo qui est censée, j’imagine, représenter la diversité ! 

Bref, nous sommes tous priés de nous réjouir du plaisir de ces gamines qui sont censées représenter les lycéennes de Paris et de la France, y compris du terroir en Gilets jaunes !

On notera que même le mannequin mis en avant était une femme noire ! Est-ce un hasard ?

Théâtre des Champs-Élysées (VIIIe) : sélectionnées pour leur assiduité et leur investissement en classe, quatre jeunes lycéennes de Marie Laurencin (Xe) et leurs professeurs ont eu la chance d’assister à un défilé de mode de la Fashion week. 

Bon personne n’est dupe, la propagande multiculturaliste, de métissage obligatoire, et de la diversité bat son plein à Paris comme partout ailleurs !

Gérard Brazon (Libre expression)




CSA : des « Sages » ou une police politique au service de la diversité ?

Ce que certains appellent des « sages », et on se demande pourquoi, étant donné leur opinions politiques si peu diverses et très orientées vers le multiculturalisme, et leur volonté de destruction de l’identité nationale !

Des « pseudo-sages » qui ne tiennent pas compte parfois des urnes, mais le plus souvent des entrefilets épurés par le politiquement correct des journaux, des émeutes dans les cités, des assassinats comme à Marseille, des agressions sur des femmes, des passages à tabac des « babtous », des « faces de craie », des Blancs que des rappeurs appellent à pendre tout simplement, sans que cela n’émeuve qui que ce soit dans les palais judiciaires, ou au ministère de la Justice, des trafics de drogue aux bas des immeubles.

Il est vrai que le CSA ne vit pas dans les HLM de Saint Denis, du Val-Fouré, ou dans certains quartiers de Toulouse etc. Le CSA ne regarde que des émissions vues que par des citoyens de France parfaitement intégrés et assimilés qui supportent bien la piqûre journalière de la désinformation du 20 h, le bourrage de crâne de la télé-réalité, les jeux débiles, l’Eurovision trafiquée, contrairement à la diversité qui, elle, ne regarde que des émissions captées par la multitude d’antennes paraboliques venues d’ailleurs. Elles recouvrent les façades d’immeubles des cités. Ces émissions si « diverses » leur disent à longueur de prêches que la France est coupable, mécréante, colonialiste, raciste, esclavagiste, et que sais-je encore ! Ah si, qu’elle distribue de l’argent, des allocations familiales, l’APL, l’AME, la CMU, l’Aspa et tout cela grâce à Allah bien sûr, pas grâce aux cotisations des infidèles !

Le CSA ne voit pas que les voyous dans les films et téléfilms de fiction sont, comme par hasard, des Blancs, des Benoît, des Pierre, Paul ou Jacques, tous des méchants le plus souvent, vulgaires, racistes évidemment, et si peu proches de la réalité ! Il faudrait tout de même lui signaler, car cela remonterait l’indice de présence de cette fameuse diversité dans les émissions ! Est-ce qu’il y aurait des tentatives de sabotages de cet indice ? 

Le CSA ne voit pas que les dans ces émissions de fiction, le patron du commissariat, du tribunal, est rarement un Français de souche, mais un issu de la « diversité » plutôt sympa en général, et quand c’est une « face de craie », un Blanc, c’est en général une ordure quelque peu raciste, voire douteuse dans ses mœurs !

En fait le CSA ne voit que ce qu’il a envie de voir ! C’est bien le souci !

Le CSA est dans sa mission de destruction du fait identitaire, pas d’assimilation de la diversité qui en aurait bien besoin plutôt que d’en faire des victimes permanentes !

Extrait du rapport du CSA lu :  ICI dans les pages culturelles du Parisien

Un très léger mieux… Mais la représentation de la diversité de la population française à la télévision reste encore loin de la réalité. C’est du moins la conclusion du nouveau baromètre annuel que vient de publier le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA). Les Sages ont examiné 2 400 programmes sur 18 chaînes (celles de la TNT gratuite et Canal +) durant deux semaines. Et sur les 1 450 heures étudiées, 37 100 personnes qui apparaissaient à l’écran ont été passées au peigne fin. Parmi les nouvelles encourageantes, la diversité des origines gagne un peu de terrain sur les antennes. La part des personnes « perçues comme non blanches » a ainsi progressé à 17 %, contre 16 % en 2016 et 14 % en 2012. 

Courage, quand cette France nouvelle et son CSA auront gagné la partie, quand les chiffres seront totalement inversés ou presque, soit 20 % de Blancs que l’on parquera dans des endroits sûrs et sécurisés, et 80 % d’origines diverses qui viendront les voir le dimanche avec les gosses, histoire de se souvenir d’un temps passé, alors régnera le grand bonheur !

Comme la nature n’a pas d’âme, pas de sens religieux, il y a de forts risques que des Blancs émergent dans les futures naissances des « diverses », alors il faudra bien trouver une solution pour les intégrer ou les assimiler aux Blancs vivant dans les parcs ! Mais ceci est une autre histoire que le CSA – à l’intelligence limitée par ses bornages – réalisera plus tard !

Gérard Brazon (Libre Expression)