1

Le cambriolé de La Courneuve est mort : content, procureur Bonhomme ?

Le contributeur de Résistance Républicaine (et parfois de Riposte Laïque) Jean-Paul Saint-Marc nous relate cette histoire dramatique. Un homme de 56 ans, dirigeant d’entreprise est mort, à La Courneuve (toujours le 93), abattu froidement pas ses cambrioleurs.

http://resistancerepublicaine.eu/2018/01/19/il-netait-pas-arme-il-ne-sest-pas-defendu-il-est-mort/

Bien sûr, pour l’instant, on ignore l’origine des assassins, dans un pays où 80 % des détenus sont musulmans, et dans un département qui incarne le Grand Remplacement mieux que de longs discours.

Bien évidemment, on a droit au concert des pleureuses, qui, tous plus hypocrites les uns que les autres, nous racontent que c’est affreux de mourir ainsi. L’ineffable maire stalinien Gilles Poux a même osé ces mots : « C’est terrifiant de voir une personne qui fait simplement son travail se faire abattre par quatre ou cinq hommes qui viennent faire un casse pour prendre trois francs, six sous. Tuer un père de famille pour rien, c’est dramatique ».

On pourrait faire du mauvais esprit, et dire que le problème n’est pas que la victime soit père de famille. Il n’aurait pas eu d’enfants, sa mort aurait été aussi insupportable. Le problème n’est pas que le cambriolage ait eu lieu pour « trois francs six sous ». Ils auraient barboté cent mille euros, la mort de la victime serait tout aussi insupportable.

Le problème, c’est que Gilles Poux, membre du PCF, a sur les mains, comme toute la caste politique française, le sang de la victime, et devrait avoir sa mort sur la conscience. Qui milite pour l’immigration de masse, qui renforce l’insécurité des Français ? Qui introduit massivement des musulmans en France, qui renforcent, eux aussi, l’insécurité des Français ? Qui désarme nos policiers, et fait régner un sentiment d’impunité totale chez les racailles ? Qui interdit aux Français de se défendre ? Qui multiplie les discours de l’excuse vis-à-vis des pires crapules ? Des gens comme Gilles Poux et toute la caste politicienne du 93, de France et de Navarre.

Mais qui également interdit aux Français de se défendre ? Quels sont les procureurs qui osent demander 12 ans de prison contre un homme, Philippe Fourny, qui, cambriolé déjà plus de dix fois, a tiré sur ses cambrioleurs, en tuant un ?

https://ripostelaique.com/le-procureur-bonhomme-caricature-dune-justice-qui-protege-les-voyous-et-massacre-les-victimes.html

Le procureur Olivier Bonhomme, qui a osé, par sa requête, tuer à petit feu un homme coupable seulement d’être vivant, aurait-il préféré que les choses se passent comme à La Courneuve ? Le cambriolé serait mort, au lieu d’être en prison, et le salopard de cambrioleur courrait encore, ou bien aurait été remis en liberté, en attendant son prochain procès, et le temps de commettre d’autres méfaits.

Bref, avec des personnages comme ce procureur Bonhomme, les Français ont le choix entre finir leur vie en prison, ou se faire tuer sans se défendre. 12 ans de cabane ou la mort, sympa comme perspective !

Comment ne pas penser à cette phrase de Tatjana Festerling (à partir de 30″), sur les protégés du système, qui envoient à la mort les non-protégés, tout en renforçant leurs propres systèmes de sécurité ?

Ces juges qui ont encouragé les jurés de Nantes à émettre un verdict aussi scandaleux, et nombre d’autres magistrats « Murs des Cons », ont aussi, comme les politiciens, sur les mains le sang de toutes les victimes de la surdélinquance, majoritairement étrangère, qui s’empare de la France.

Et si la situation devait changer, nombre de Français sauraient s’en souvenir…

Martin Moisan




Ma soirée à Ouistreham, au milieu des écolos pro-migrants et de Benbassa

Certains ont passé un week-end à Zuydcoote, je me suis contenté d’un mardi soir à Ouistreham.

Les lieux : un petit port de pêche, bourg très touristique, et un port d’où partent trois ferries par jour, avec de nombreux camions. Sur le canal, le fameux Pegasus Bridge, conquis à 0 h 20 le 6 juin 44 par… des Anglais. Le monde à l’envers, on va le voir.

Tout ce que le Calvados compte comme gauchiasses se mobilise pour faire pleurnicher dans les chaumières sur le sort des « migrants », en fait des clandestins, qui devraient être expulsés sur le champ selon les règles européennes vers le pays d’entrée dans l’espace Schengen, c’est la loi. Très peu d’entre eux sont entrés en France par nos frontières. Une réunion publique était donc organisée par EELV (4% aux législatives) ce mardi 16 janvier 2018, avec la présence du maire de Grande-Synthe et de l’inénarrable Esther Benbassa, dont la page Wikipedia est édifiante.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Esther_Benbassa .

Sa principale préoccupation semble être d’obtenir un abrogation du délit d’aide à l’entrée ou au séjour irrégulier, article 622-1 (et suivants) du code pénal, soit 30.000 euros de prune et cinq ans de gnouf. Le maire de Grande Synthe, un certain Damien Carême, a quant à lui défrayé la chronique en installant un camp de « cabanons » avec MSF, qui a brûlé pour cause de rivalités entre passeurs. Un cas d’école, un véritable hors la loi, qui devrait croupir dans les geôles de la République si le fameux article 622-1 était appliqué.

Calais étant devenue quasi impossible à franchir, passeurs et associations favorables à l’envahissement migratoire se sont reportés sur tous les autre ports d’où partent des bateaux pour la perfide Albion.

La petite salle (accordée par le maire qui est pourtant ferme sur les prix) a permis de sélectionner le public, on était donc dans l’entre-soi des bobos qui venaient se rassurer et se donner bonne conscience, sous la bonne garde des commissaires politiques antifas et anars. Il y avait vraiment foule à l’extérieur, j’estime, vu les difficultés de stationnement, que 200 à 300 personnes n’ont pas pu rentrer. Difficile dans ces conditions aux opposants de s’exprimer, le Normand étant de toute façon plutôt taiseux. Le tout sous l’œil des gendarmes locaux, qui ont dû tomber des nues.

https://www.ouest-france.fr/normandie/caen-14000/ouistreham-salle-pleine-pour-defendre-les-migrants-5506258

J’ai donc fait mon petit reporter BFMacron, façon Jacques Martin dans l’école des fans.

Une première dame, infirmière à la retraite, 1.400 Euros (contrairement à ce qu’elle pense, elle va morfler sur la CSG) : « J’en héberge cinq dans mon garage et je leur paye le petit déjeuner ». Un autre, soixante-huitard attardé : « On a servi 50 repas hier » (nourriture détournée qui vient de la banque alimentaire ou d’officines type Restos du Cœur, voire Secours Catholique ?). A la question : « Avez vous conscience que l’augmentation de la CSG est destinée à financer le gouffre de l’AME ? », réponse : « c’est +1,7 », « Oui mais ça fait +21 % » (ducon la joie). Une autre : « J’habite à Luc-sur-Mer, j’en prends trois ou quatre ». « Mais il y a quand même un problème sanitaire, de parasites, je sais pas, des puces de lit par exemple ? ». Elle baisse la tête, la maison est donc contaminée, et ses visiteurs blancs vont bénéficier des joies de la gratouille. Une autre : « Oui, mais ils fuient la guerre et on les pille ». Réponse : « Ce sont soit des déserteurs, soit des « droit commun », soit des criminels de guerre, le solde étant des migrants économiques ou environnementaux ». « Ils me disent qu’ils viennent du Darfour ». « Et mon cul c’est du poulet ».

Etc.

Bref, sur une dizaine de personnes cuisinées, toutes sont des délinquantes selon la loi de la République.

En plus, les associations gauchistes, grassement entretenues par le contribuable, distribuent des autocollants aux habitants, à apposer sur leur porte, pour proposer, au choix, hébergement, douche, nourriture, café et la sacro-sainte prise de courant pour les portables dernier cri. Dis donc, mon petit Macron, ne serait il pas temps d’aller cueillir ces malfaiteurs aux aurores, les gendarmes peuvent faire une cueillette sans soucis ?

L’envahissement a été progressif, et donc les habitants ont cherché à se protéger individuellement, les marchands de cadenas et d’alarme font fortune et le pitbull a remplacé le chihuahua. Ce qui préoccupe le maire LR est l’effet déplorable sur le tourisme (plage, casino, touristes Anglais), les vols récurrents chez les commerçants, épiciers ou autres, les femmes pas rassurées, et les camionneurs qui font marcher le commerce local. Le maire s’oppose farouchement à la création d’un centre d’hébergement et a réussi à faire expulser un squat dans un bâtiment municipal. Il n’était ni présent, ni invité à la réunion.

Si 100 à 150 migrants errent dans les bois et rues, la même quantité vient de Caen, par le bus, en fonction de la marée, évidemment sans payer, à l’africaine côté niveau sonore et palier de Chirac, côté olfactif.

Il n’y a plus de feux rouges, tout est au jaune clignotant, pour éviter aux camions de devoir s’arrêter avant d’arriver sur le parking du camp retranché avec rouleaux de barbelés qu’est devenu ce port jadis si accueillant. Les toilettes des magasins d’un centre commercial face à un bois (en train d’être coupé par la mairie) sont fermées pour cause d’ablutions à la musulmane. La chasse au camping-car facile à fracturer fait partie du sport local.

En partant, petit tour aux abords du port, il est 19 h 30. Pas moins de quatre véhicules de gendarmerie tournaient en rond, dont de vielles épaves, avec deux à quatre gendarmes à bord. Les zombies, absorbés pour certains par leur portable, circulent en toute impunité. J’en ai vu une bonne trentaine, en groupes, en vingt minutes. Un véhicule de la gendarmerie fait la navette entre le rond point d’entrée côté Caen et le port pour escorter les camions. La brigade compte 48 gendarmes d’après la presse + des renforts.

Il y a également un souci avec les bateaux de pêche, tous éclairés ?

Ces heures de nuit coûtent la peau des fesses, épuisent et démoralisent le pandore. Et pendant ce temps là, les autres délinquants se marrent.

Avec leurs bons sentiments humanistes larmoyants, les irresponsables pro-migrants coûtent une blinde au contribuable, d’une part par leurs subventions, d’autre part par la sollicitation des gendarmes et de la police municipale et l’impact sur l’économie locale.

Si rien n’est fait, à commencer par empêcher les idiots utiles d’héberger et de nourrir, le cas ne peut que s’aggraver, et cet été, ce sera apocalypse now, bienvenue dans la France orange mécanique, classée 2 sur l’échelle des pays de merde par Donald.

Colonel Napoléon de Guerlasse

https://www.facebook.com/collectif.amo.3

https://www.ouest-france.fr/normandie/ouistreham-14150/ouistreham-50-migrants-installes-ce-n-est-plus-possible-5243606

https://www.tendanceouest.com/actualite-255005-migrants-le-maire-de-ouistreham-fait-evacuer-des-militants-d-un-squat.html

https://actu.fr/normandie/ouistreham_14488/soutien-migrants-ouistreham-nouvelle-manifestation-ampleur-prevue-samedi_15071894.html

https://www.ouest-france.fr/normandie/caen-14000/migrants-ouistreham-la-justice-saisie-5441826

https://www.ouest-france.fr/normandie/ouistreham-14150/ouistreham-manifestation-de-soutien-aux-migrants-5451949

https://www.facebook.com/nonauxmigrantsaouistreham/

http://www.lepoint.fr/societe/ouistreham-les-migrants-survivent-grace-aux-habitants-02-12-2017-2176835_23.php

https://www.tendanceouest.com/actualite-259357-ouistreham-la-senatrice-ecologiste-esther-benbassa-aupres-des-migrants.html

https://france3-regions.francetvinfo.fr/normandie/calvados/ouistreham-manifestation-solution-concrete-aider-migrants-1386295.html




Hulot et Hidalgo veulent confisquer vos voitures pour que les nantis roulent entre eux

L’ex pollueur en chef – explorateur d’Ushuaïa, millionnaire et ministre des galéjades climatiques se rebiffe. Qu’importe si son puissant moteur hors-bord dégaze ses volutes dans les branchies de la poiscaille (225 cv, 6 cylindres essence, 1 litre aux 1600 mètres ou 160 litres à l’heure tranquille à 5000 tr/mn. Vitesse non précisée, mais de toute façon il n’y a pas de radars). Qu’importe aussi si  les touristes hument à pleins poumons l’échappement de ses cossus moyens de locomotion terrestres, Nicolas Hulot est au dessus du lot. Il fait ce qu’il veut et s’exempte de ce qu’il impose aux autres. Mais pour se disculper il l’affirme sans rire, « je roule en électrique 95% de mon temps ». Gogo qui le croit.

http://www.hatvp.fr/livraison/dossiers/hulot-nicolas-dspm4989-gouvernement.pdf

 

L’un des ministres les plus nantis de la politique Macron roule en carrosse. La presse quasi unanime étrille le tartuffe écolo

« La déclaration de patrimoine du ministre Nicolas Hulot, et de ses neuf véhicules à moteur, fait du bruit. Ses leçons, tout comme celles d’Anne Hidalgo, apparaissent dès lors inaudibles aux citoyens «ordinaires» qui, eux, ont à gérer la galère des transports. » Source  http://www.letelegramme.fr/debats/hulot-faites-ce-que-je-dis-pas-ce-que-je-fais-18-12-2017-11784245.php

« Patrimoine des ministres : les six voitures thermiques de Nicolas Hulot. À en croire sa déclaration de patrimoine publiée vendredi 15 décembre par la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), Nicolas Hulot, « caution verte » du gouvernement, possède pas moins de neuf véhicules à moteur, dont six voitures.

Le ministre est propriétaire d’un Peugeot Boxer (utilitaire), un Land Rover, des véhicules BMW, Volkswagen, Citroën et une 2 CV acquise en 2017. Il a également acheté une moto BMW en 2000, un bateau en 2012 et un scooter électrique en 2017. La valeur additionnée de ces véhicules s’élève à 105.000 euros et un total de 83.000 euros pour les six voitures ».

Source http://www.bfmtv.com/politique/patrimoine-des-ministres-les-six-voitures-de-nicolas-hulot-1328760.html

Ceux qui vont la trouver saumâtre sont les 30 % d’automobilistes – et à terme de motards – qui vont comprendre que leur moyen de locomotion principal est bon pour la poubelle.

Par la volonté du couple infernal Hulot et Hidalgo, flanqué des pseudo spécialistes en pollution et en contrôles techniques (400 points au 20 mai prochain) vous serez détroussé de votre voiture. Un sujet grand public qui visiblement intéresse peu les journalistes. Le servile ministre de Macron ayant plutôt eu droit aux courbettes d’un des plus illustres laquais de l’audiovisuel public généreusement subventionné : « Nicolas Hulot a eu droit à un coup de pommade largement appliqué ».

https://ripostelaique.com/macron-lenfumeur-le-climat-pour-eviter-limmigration-et-ses-consequences-mortiferes.html

Yann Barthès dézingue l’interview de Emmanuel Macron Laurent Delahousse !

https://youtu.be/cjONnenuitQ

https://youtu.be/cjONnenuitQ

Hidalgo veut mettre votre auto à la poubelle

« Comme sont inaudibles les leçons de la maire socialiste de Paris, Anne Hidalgo, dont la décision de fermeture des quais provoque des embouteillages monstres dans la capitale, tandis que des millions de Parisiens et banlieusards sont condamnés à attendre leur bus 45 minutes et à s’entasser dans des trains vétustes accumulant les retards, et des métros bondés et insalubres ».

Source http://www.letelegramme.fr/debats/hulot-faites-ce-que-je-dis-pas-ce-que-je-fais-18-12-2017-11784245.php

Qu’importe, la maire de Paris entend pourrir la vie des automobilistes jusqu’au terme de son mandat. Qu’importe que ceux-ci aient lourdement et inévitablement investi dans des voitures de plus en plus onéreuses pour leurs déplacements professionnels et privés. Il y a en l’espèce une véritable atteinte à la liberté d’aller et venir, y compris pour convenances personnelles.

Comble du mépris, celle que bizarrement les moribonds bikers de Johnny  https://ripostelaique.com/et-si-les-bikers-de-johnny-avaient-conspue-hidalgo.html ont épargnée alors qu’ils sont dans son collimateur, parade plein pot dans les rues de Paris. Elle peut, elle, qui a son chauffeur, sa bagnole et son escorte, aux frais du contribuable.

Insulte suprême, celle qui est égratignée par le livre  Notre drame de Paris, chez Albin Michel, est de la bande des politicards qui ont décidé de mettre à pied d’autorité 30% des automobilistes en France. Une catastrophe en zones rurales et du chômage supplémentaire pour tous en perspective.

« Comment Anne Hidalgo se voit, au-delà de Paris, reine du monde ! » Au fil de cette enquête au vitriol, les journalistes Airy Routier et Nadia Le Brun multiplient les sobriquets : de « Notre-Dame de la défausse » (elle a refusé de les rencontrer) à la « Reine des bouchons » (un chapitre est titré « Grand bordel à Paris ») ; « l’amie des oligarques » (ses soutiens s’appellent Arnault, Pinault, Niel, Bolloré) ou « sainte Anne du Bon Accueil » (ils fustigent sa politique de gestion des migrants) ».

Sources :  http://www.parismatch.com/Actu/Politique/Notre-Drame-de-Paris-enquete-au-vitriol-sur-Anne-Hidalgo-1342040  et  https://ripostelaique.com/grand-remplacement-hidalgo-pulverisee-dans-notre-drame-de-paris.html

Les autres priorités d’Anne Hidalgo

https://ripostelaique.com/anne-hidalgo-au-vatican-pour-aider-les-migrants.html

Hidalgo a décidé, Macron a approuvé. En pleine débâcle des crédits de l’armée, dans une France en guerre, mais seulement de commisération, de Nice à Paris, la Parasitocratie parisienne veut la gabegie de l’organisation des Jeux Olympiques. La machine à sous parée des vertus du sport. L’association de soutien à l’armée française (ASAF), elle, en appelle aux citoyens.

https://ripostelaique.com/budget-tout-pour-les-j-o-rien-pour-larmee.html

De quoi éjecter la mégère au plus vite au prochain scrutin.

Le frère spirituel de Ségolène Royal est la risée du monde scientifique. Le vrai

Les occasions de rire étant devenues si rares, ne nous privons pas des appréciations humoristiques portés des pointures de la profession.

https://www.dailymotion.com/video/x3hs2em

https://www.dailymotion.com/video/x3hs2em 

Les scientifiques climato-réalistes n’ont pas fait de quartier concernant l’imposteur Hulot, bombardé depuis ministre de la transition écologique. Dans la communauté scientifique, s’il n’est pas d’usage de pratiquer l’invective envers ceux qu’on étrille, on y manie l’humour. István Markó s’y entendait à merveille. Témoin cette inoubliable vidéo et l’occasion de retrouver ce spécialiste de la synthèse de produits naturels et de botanochimie, récemment disparu.

Dans l’exposé « Les Nostradamus du climat et leurs prophéties erronées » dès les premières minutes, le ton est donné : « on nous dit que la situation est catastrophique, qu’elle est due à l’effet de serre et j’ai entendu hier un scientifique hors normes qui s’appelle Nicolas Hulot… » éclats de rires nourris dans l’assistance. S’ensuit la litanie des catastrophes I-RRÉ-VER-SI-BLES d’après le charlatan Hulot et ses experts, experts en expertises d’experts verts, certifiés par eux-mêmes : réchauffement de la planète, pluviosité, banquise… ça tombe comme à Gravelotte dans la conférence d’István Markó.

A chaque énormité éructée par l’ex globe-trotter-pollueur Hulot, pollueur en chef des contrées par lui explorées et exploitées, István Markó apporte la contradiction factuelle. Toujours de manière amusante. Le WWF est bien entendu de la cible, entre autres dans la proposition « adoptez un ours »…

Bref un panorama complet de la supercherie politique d’Etat, gavée de subventions aux écolos-bobos :  https://ripostelaique.com/nicolas-hulot-consacre-expert-en-galejades-climatiques-video.html

Quant à Ségolène Royal recyclée ambassadrice des pôles, elle est partie en aéronef pollueur en vacances d’exil en Laponie peaufiner sa polaritude en protégeant sa vieille peau d’une doudoune du prix d’un mois de smic.

http://www.parismatch.com/Actu/Politique/Exclusif-la-nouvelle-vie-de-Segolene-Royal-1399988

Les juteux mensonges écologistes

Alban d’Arguin : L’éolien est un scandale d’État

https://youtu.be/9xbXTkI3Zt0

Lire aussi : Le soleil annonce un nouveau refroidissement climatique

Publié le 18 décembre 2017  par Claude Brasseur

https://ripostelaique.com/le-soleil-annonce-un-nouveau-refroidissement-climatique.html 

Le sinistre ministre écolo Hulot est aussi un douteux adepte du discours inter- religieux frelaté

https://ripostelaique.com/hulot-invite-oubrou-aux-assises-chretiennes-de-lecologie.html

https://youtu.be/vLmCiq_jAXk

https://youtu.be/pUOIU1LASD0

https://youtu.be/GrNfM3n8ffI

Jacques CHASSAING




Le jeu des 7 familles : les Balkany

Visite guidée de la Villa Pamplemousse, la propriété que le maire de Levallois possède sur l’île de Saint-Martin à Terres-Basses.

La Villa Pamplemousse, anciennement Maison du Soleil, n’est pas une petite maison de vacances. Située sur la très chic presqu’île des Terres-Basses, une résidence fermée baignée par les eaux turquoise, c’est une véritable demeure hollywoodienne. […]villa avec piscinevilla avec piscine 2villa avec piscine 3

Voyons voir le pedigree de l’animal en question:

En mai 1996, Patrick Balkany est condamné (décision confirmée en appel le 30 janvier 1997) par la 9e chambre du tribunal correctionnel de Nanterre, à quinze mois de prison avec sursis, 200 000 francs d’amende et deux ans d’inéligibilité, pour « prise illégale d’intérêts »[9]. Il avait rémunéré aux frais du contribuable levalloisien entre 1985 et 1995 trois personnes désignées comme des employés municipaux, mais qui ne s’occupaient que de son appartement de Levallois-Perret et de sa résidence secondaire près de Giverny. Son épouse Isabelle, vice-présidente du conseil général des Hauts-de-Seine et conseillère
municipale
à Levallois-Perret, est condamnée à la même peine pour « prise illégale d’intérêts ».
Il s’installe alors à Saint-Martin pour diriger la radio RCI 2 et diriger Régie Caraïbe Production gérant la publicité de la radio. Selon ses propos, il cherche « la paix et (à) se faire oublier ». Cependant la radio porte plainte contre lui pour s’être fait passer pour le directeur[13].
Le 28 juillet 1999, la chambre régionale des comptes d’Île-de-France condamne Patrick Balkany à rembourser à la ville de Levallois-Perret le montant des salaires des employés municipaux liés à sa condamnation, soit 523 897,96 €. Ayant interjeté l’appel devant le
Conseil d’État qui a confirmé le jugement de la Chambre, le 27 juillet 2005, Patrick
Balkany a étalé le remboursement des salaires à la ville de 2000 à 2006. Il est aussi redevable à la municipalité de Levallois-Perret des intérêts que les juges ont fait courir à compter du 31 mai 1995, date du licenciement par le maire des agents communaux, soit un montant de 230 865,57 €. En février 2007, le ministre de l’Économie, des Finances et de l’Industrie, Thierry Breton, est saisi par Patrick Balkany d’une demande de remise gracieuse de cette dette. Le 12 février 2007, le conseil municipal de Levallois-Perret (à majorité UMP) donne son accord préalable à sa requête. En juin 2011, François Baroin
rejette cette requête. Patrick Balkany règle alors 63 684,43 € et obtient du Trésor un échéancier pour l’apurement du solde de 123 000 €.
En 2003, il est condamné en première instance par le tribunal correctionnel de Nanterre à 1 500 € d’amende pour « images vexatoires et empreintes de mépris visant à abaisser et
ridiculiser […] de façon publique » l’élue communiste Annie Mandois qu’il avait accusée, lors d’un conseil municipal, d’avoir utilisé des fonds publics dans l’intérêt d’un parti politique ou pour son intérêt personnel. Ses accusations d’avoir endoctriné des enfants lorsqu’elle était enseignante ne sont pas retenues en première instance[17], jugement confirmé par la Cour d’appel de Versailles le 31 mars 2004.

Bon, après, si vous vous demandez ou sont passés les 2000 milliards de dette publique… Là, il y en a une partie.

Demain dans le jeu des 7 familles un autre sujet.

Philippe Legrand