1

Montluçon les quatre mosquées ou le bal des faux-culs !

La saga de Montluçon n’est pas finie et je ne résiste pas au plaisir de vous donner à lire les contradictions du maire qui s’auto-interviewe (pas de stagiaire à incriminer cette fois) pour se justifier (et non pour s’expliquer, ce qui aurait été le minimum pour ses administrés qui ont découvert grâce au battage médiatique orchestré cet été par Résistance républicaine et d’autres sites, que leur ville s’islamisait vitesse grand V grâce aux autorisations de construire des mosquées que délivre généreusement  leur maire…

Qu’une mosquée ne soit pas une salle de prières, (comme l’a fort brillamment rappelé René Marchand lors de notre banquet républicaine de samedi dernier à Montluçon) mais une caserne, une mairie, une école, un lieu d’endoctrinement où l’on apprend aux musulmans à respecter la charia avant la loi républicaine ne dérange absolument pas monsieur Dugléry ! 

http://ripostelaique.com/rene-marchand-et-christine-tasin-animent-un-banquet-republicain-a-montlucon.html

Nous si.

Que, par ailleurs, monsieur Dugléry prétende, en août, être intervenu pour que l’on ne parle pas de minaret mais de « surélévation » pour, un mois après (Interview maire de Montluçon), prétendre  que depuis janvier il aurait demandé qu’il n’y ait ni minaret ni surélévation en dit long sur ses capacités à mentir à ses électeurs et à croire qu’ils sont capables de prendre des vessies pour des lanternes !

Par ailleurs, dans le côté cocasse, on notera le projet de l’association musulmane Al Salam de porter plainte contre l’appel à la prière effectué par les Identitaires vendredi matin aux aurores… Si le juge pouvait condamner les appels à la prière et que cela fasse jurisprudence… Quelle jubilation !

Christine Tasin

Résistance républicaine




Le maire UMP de Montluçon : cachez ce minaret que je ne saurais voir !


Décidément il nous faut remercier et féliciter vivement le journal La Montagne et surtout ses journalistes qui ont fait –cela devient suffisamment rare pour être signalé- un véritable travail d’investigation. Après avoir publié le 14 août un entretien  avec Aziz Lamachi, Président d’une association de musulmans ayant obtenu un permis de construire pour une mosquée avec minaret d’où aurait lieu l’appel à la prière, ils publient le 18 août une interview du maire de Montluçon qui s’était fendu d’un communiqué démentant toute autorisation donnée et pour un minaret et  pour l’appel à la prière   devant la levée de boucliers partout en France à partir de nos articles sur le sujet
Certains de nos lecteurs, naïfs, étaient marris de cette erreur et nous demandaient même à l’avenir de vérifier nos informations auprès des mairies. Nous étions beaucoup plus dubitatifs, devant la mention du permis de construire et même du nom de l’architecte choisi pour le minaret ainsi que devant l’assurance dont les propos de monsieur Lamachi témoignaient et nous nous demandions « Qui ment ? « , les responsables de Résistance républicaine Auvergne et Limousin étant chargés d’aller examiner ce permis de construire…
Ils n’en ont pas eu le temps, les journalistes de La Montagne ayant fait un beau travail.
En effet, non seulement ils sont allés consulter le permis de construire et rappellent que, contrairement aux assertions de monsieur  Dugléry, le maire de Montluçon :  » La note explicative du dossier de l’architecte précise pourtant que : « le projet consistera à fermer l’auvent existant et à construire un minaret sur la façade principale» »  mais ils nous livrent le numéro de Tartuffe pitoyable que joue le maire qui ose affirmer sans rougir qu’il a accepté une « surévélation » mais qu’il ne voulait pas que l’on emploie le mot « minaret ».
Pourquoi donc,  monsieur le Maire ? Qu’on l’appelle surélévation ou minaret, il s’agit toujours d’une caractéristique de mosquée et le mot ne change rien  à l’affaire. Et un minaret, baptisé hypocritement surélévation pour mieux tromper vos administrés et la France entière qui a découvert votre forfait, cela sert à appeler à la prière, comme l’a rappelé celui qui, de toutes évidences, a été votre interlocuteur…
Un forfait ? Tromper vos administrés ? Les mots sont durs ?
Hélas non, monsieur le Maire, vous vous êtes vendu tout seul avec un cynisme effrayant : « si on n’en avait pas parlé, personne n’aurait rien vu ».
Ainsi, le minaret-surélévation ayant paraît-il été réduit de 15 à 9 m était-il censé se fondre dans le paysage au point de ne pas être remarqué des passants…
Quel est le but de cette dissimulation, monsieur le Maire ? Habituer vos administrés à considérer les minarets comme faisant partie du paysage normal de l’Allier ? Les amener peu à peu à trouver normal que des appels à la prière soient lancés du haut de la « surélévation » ?
 
Pressé de trouver un bouc émissaire dans un premier temps, le maire avait désavoué le responsable de l’association, n’hésitant pas à affirmer que des rivalités avec l’autre association musulmane pourraient expliquer ses propos mais… chassez le naturel, il revient au galop.  Aziz Lamachi a lui aussi oublié que « la petite tour » qui accompagne les mosquées s’appelle un minaret et il est prêt, comme le maire, à discuter… à nouveau.
A la place des Montluçonnais, je me méfierais. Le pire pourrait bien être à venir… Je les invite à décortiquer, comme le Conseil Municipal dont on se demande quel rôle il a joué et jouera dans la transformation de Montluçon en Montluçon les Deux Mosquées, les prochains compte-rendus des conseils municipaux.
Qu’ils n’oublient pas : plus de minaret, seulement des tours ou surélévations. Exactement comme les Carrefour ou Casino, ayant compris que les produits halal commençaient à avoir mauvaise presse font de la publicité    pour les spécialités « exotiques » ou « d’Orient »…
Bientôt, sans doute, ne trouvera-t-on plus le mot « mosquée » remplacé par « édifice de culte », histoire de faire prendre aux Français des vessies pour des lanternes.
Enfin, histoire d’essayer. Nous veillons au grain, et nous sommes de plus en plus nombreux. Une véritable armée de Résistants qui ne laissera rien passer aux traîtres de l’UMPS qui veulent nous imposer un système totalitaire contraire à nos valeurs et à notre histoire, l’islam.
Christine Tasin
Résistance républicaine




Bientôt l’appel à la prière du haut du minaret en construction à Montluçon !

 
L’islamisation de notre pays progresse, c’est peu de le dire.  Non seulement, comme l’a montré Maxime Lépante dans ses videos et ses articles, les mosquées se multiplient sur notre territoire, accompagnant la (re)prise en mains par imams, salafistes ou pas, barbus et autres intégristes en tous genres des   « nés musulmans » qui croyaient, les naïfs, avoir trouvé en France un havre de paix leur permettant de croire en Allah sans être obligés de voiler leurs femmes ou de suivre aveuglément interdits et prescriptions alimentaires ; non seulement l’architecture islamique se répand dans notre paysage, transformant nos villes et notre  sentiment d’être « chez nous », clochers, cheminées et mairies constituant, comme l’a si bien chanté Du Bellay,  « ce qui [nous] est une province et beaucoup davantage »  mais une mairie, celle de Montluçon, a accepté et la construction d’un minaret et que puisse se faire, en France, l’appel à la prière du haut de celui-ci.   Nous sommes ainsi passés du minaret symbolique, paraît-il ? construit à Guéret, en Creuse, à un minaret qui joue son rôle, d’occupation de l’espace public, visuel et sonore. L’islam imposé à tous, qu’ils le veuillent ou pas. L’islam s’impose et veut être visible symboliquement partout : j’invite en effet chacun à s’interroger sur la nécessité d’appeler les musulmans à la prière grâce au muezzin dans une zone industrielle où les dits musulmans viendront spécialement à l’heure dite en voiture…
 
Que la mosquée de Montluçon soit construite sur fonds privés dans une zone industrielle n’enlève rien à la gravité de l’affaire. Nous n’allons pas reprendre les arguments, les articles et les débats qui ont foisonné lors du vote anti-minarets des Suisses, notre position est claire et sans détours; les minarets, symboles de l’islam, et donc de la charia, application du coran, n’ont pas leur place dans les pays européens et surtout pas en France. Et, en autorisant l’appel à la prière, le maire de Montluçon crée un précédent excessivement dangereux.
 
Dangereux parce que l’on voit très bien les Tariq Ramadan, en se frottant les mains, arguer de cet exemple pour réclamer sa généralisation dans toutes les mosquées cathédrale. Et nul doute que l’un des premiers à autoriser l’appel du muezzin sera Alain Juppé, comme les Identitaires, qui ont alerté les premiers les Bordelais sur les risques qu’ils couraient  l’ont pressenti.
 
Dangereux parce que les collaborateurs et autres dhimmis en puissance vont se fonder sur cet exemple pour crier « vive le monde des bisounours », comme dans cet article du Nouvel Observateur,  qui se félicite de la bonne entente qui règne « Comme quoi tout le monde peut s’entendre et se respecter sans générer de crise ou de polémique…. Espérons-le ». Ce n’est pas nouveau, mais nous ne pouvons nous empêcher de craindre le respect à la mode du Nouvel Observateur, toujours dans un seul sens, bien sûr…
 
Enfin, j’entends d’ici les Mélenchon, Corbières et autres Hubert Sage du Parti de Gauche exsuder leur haine de la religion catholique et réclamer l’interdiction des cloches avant de condamner les appels du muezzin. Ils m’écœurent. Pire, ils me dégoûtent, profondément.  Comment osent-ils mettre sur le même plan ce qui appartient à notre histoire, à nos traditions, qui fait partie de notre univers et nous rassure avec le prosélytisme affiché d’un appel à la prière ? Comment osent-ils mettre sur le même plan la délicieuse harmonie des bourdons, chacun avec sa sonorité,  sonnant les heures et nous rappelant, discrètement, que nous sommes à l’abri d’un clocher, que nous soyons athées ou croyants, avec l’affreux appel qui occupe l’espace sonore, ne laissant pas de place pour autre chose ? D’un côté beauté, harmonie, discrétion, tradition et culture. De l’autre, cris, prosélytisme, dysharmonie et laideur.
Il n’y a rien d’autre à dire.
J’invite chacun de vous à dire sa révolte au maire de Montluçon et à tous ceux qui seraient tentés par la généralisation des appels du muezzin. N’oubliez pas Juppé, vos députés, Matignon et l’Elysée…
Mairie de Montluçon, 1 Rue Conches, 03100 Montluçon
04 70 02 55 00, fax  0470025577       webmestre@mairie-montlucon.fr
Action Sita
Christine Tasin
Résistance républicaine
 
DERNIERE MINUTE : COMMUNIQUE DU MAIRE DE MONTLUCON et COMMENTAIRE DE CHRISTINE TASIN
http://www.resistancerepublicaine.eu/?p=1035




L'inquiétante multiplication des mosquées en France

 
Afin d’illustrer notre article qui démontre qu’il y a trop de mosquées en France, nous donnons ci-dessous une série d’exemples concrets qui prouvent que la France est actuellement envahie, à tous les échelons, par des mosquées de plus en plus nombreuses et de plus en plus grandes.
Rappelons en guise de préliminaire que, bien qu’il y ait déjà 2369 mosquées en France, le président du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM), Mohammed Moussaoui, a récemment déclaré : « il faut trois fois plus de mosquées en France ». (1)
Ce qui prouve que les dirigeants musulmans ont la volonté de couvrir notre pays de mosquées, afin de le transformer en un califat islamique.

Nantes

En quelques années, ce sont trois grandes mosquées qui ont été construites ou sont en voie d’achèvement dans cette ville dont le maire est, depuis 1989, Jean-Marc Ayrault (député PS, président du groupe Socialiste, radical, citoyen et divers gauche à l’Assemblée Nationale).
Mosquee-de-Nantes-Bellevue-6

 Nantes : la nouvelle mosquée de Bellevue, et son minaret de 20 mètres.

Mosquee-de-Nantes-nord-20

 Nantes : la nouvelle mosquée de Nantes-Nord, ses deux minarets et sa coupole.

Mosquee-de-Nantes-Malakoff-14

 Nantes : la nouvelle mosquée de Malakoff, et son minaret de 17 mètres.

Notons au passage que la municipalité de Nantes a donné 200.000 euros pour financer le « centre culturel » de cette mosquée, c’est-à-dire pour financer illégalement l’islam. (2)
Comme si cela ne suffisait pas, on apprend qu’une quatrième grande mosquée va bientôt être construite à Nantes. (3)
A qui fera-t-on croire que Nantes a subitement besoin, non pas d’une, non pas de deux, non pas de trois, mais de quatre grandes mosquées ?

Toulouse

Trois grandes mosquées sont actuellement en construction ou en projet, dans cette ville dirigée par Pierre Cohen (député-maire PS) depuis le 17 mars 2008.
Mosquee-de-Toulouse-Empalot-1

 Toulouse : la nouvelle mosquée d’Empalot, et son minaret de 22 mètres.

Mosquee-de-Toulouse-Bellefontaine-2

 Toulouse : la mosquée de Bellefontaine, en projet.

Mosquee-de-Toulouse-Le-Mirail-6

 Toulouse : la mosquée du Mirail, en projet, sera dotée d’un minaret et d’une coupole.

Là encore, à qui fera-t-on croire que Toulouse a subitement besoin de trois grandes mosquées ?

Lille-Roubaix

La région située entre Lille et Roubaix est elle aussi particulièrement touchée : entre ces deux villes, dans un rayon de seulement 5 kilomètres, se trouvent au moins 5 méga-mosquées flambant neuves, en construction ou en projet – mosquée de Mons-en-Barœul, mosquée de Villeneuve-d’Ascq, mosquée de Hem, mosquée du quartier du Pile à Roubaix, et mosquée du quartier de l’Épeule à Roubaix.
Comment justifier la construction de 5 méga-mosquées dans une aussi petite zone ?

Avignon

Avignon, ville de 90.000 habitants, est d’ores et déjà investie par sept mosquées. Une huitième mosquée est en cours de construction. Mais les musulmans, par la bouche de Mohammed Moussaoui, président du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM), réclament à présent une neuvième mosquée, qui plus est une « grande mosquée ». (4)

Aubervilliers

Ce ne sont pas moins de sept mosquées qui couvrent le territoire de cette banlieue parisienne, qui compte 70.000 habitants. (5)

Sochaux

Dans cette commune de 4200 habitants, qui compte déjà deux mosquées, l’une turque, l’autre bosniaque, le maire, Albert Matocq-Grabot (divers gauche), vient de vendre à une association musulmane un terrain pour qu’une troisième mosquée y soit construite. (6)

Petites villes et villages

A Hérouville-Saint-Clair (Calvados), petite ville de 22.000 habitants, une grande mosquée est en cours d’achèvement ; à Ensisheim (Haut-Rhin), village de 7000 habitants, une mosquée vient d’être construite ; à Decazeville (Aveyron), village de 6000 habitants, une mosquée est en cours de construction en surplomb de la ville. (7)
Mosquee-d-Herouville-Saint-Clair-16

 Hérouville-Saint-Clair : la nouvelle mosquée, et son minaret de 13 mètres.

Mosquee-d-Ensisheim-11

Ensisheim : la nouvelle mosquée.

Mosquee-de-Decazeville-5

Decazeville : la mosquée en construction.

A Guéret (Creuse), petite ville de 15.000 habitants, une mosquée vient d’être inaugurée ; à Avallon (Yonne), petite cité médiévale de 7000 habitants, une mosquée est en construction sur un terrain bradé par la municipalité PS à 25 euros le mètre carré ; non loin de là, à Saint-Florentin (Yonne), village de 5000 habitants qui compte déjà une mosquée, une deuxième mosquée va bientôt être construite, à la plus grande satisfaction de son maire UMP, Yves Delot. (8)
Mosquee-de-Gueret-2

 Guéret : la nouvelle mosquée, et son minaret de 11 mètres.

A Saint-Jean-de-Braye (Loiret), petite ville de 19.000 habitants, une mosquée vient d’être achevée ; à Saint-Martin-le-Vinoux (Isère), village de 5000 habitants, une mosquée est en construction ; à Saint-Maixant (Gironde), petit village de 1600 habitants, la construction d’une mosquée vient de débuter. (9)
Mosquee-de-Saint-Jean-de-Braye-2

Saint-Jean-de-Braye : la nouvelle mosquée.

Ce ne sont là que quelques exemples de la multiplication effrénée des mosquées dans les petites villes et dans les villages français, multiplication qui ne pourrait avoir lieu sans la collaboration d’élus locaux, qui favorisent l’islamisation de notre pays jusque dans ses campagnes les plus reculées. (10)

La fin de la France

Grandes villes, villes de taille moyenne, petites villes, villages, petits villages, c’est à une véritable invasion du territoire français par les mosquées que l’on assiste. (11)
Si cela continue, il ne sera bientôt plus possible d’échapper, en quelque endroit de la France que l’on se trouve, à la vue d’une mosquée ou d’un minaret.
Et alors, comme l’a dit l’ancien ministre de la justice Pascal Clément, « le jour où il y aura autant de minarets que de cathédrales en France, ça ne sera plus la France ». (12)
Maxime Lépante
1) Déclaration faite sur « Europe l » , le 9 décembre 2009 :
https://www.youtube.com/watch?v=qyyPIfuvo-o
2) http://www.presseocean.fr/actu/actu_detail_-La-mosquee-
3) http://www.scribd.com/doc/50193613/mosquee?autodown=pdf
4) Voir la déclaration de Moussaoui :
Avignon, cité des papes, devient le paradis des mosquées !
On lira aussi avec profit l’article de notre collègue Maurice Vidal :
Une huitième mosquée à Avignon, en attendant la gigantesque neuvième…
5) A Aubervilliers, il y a une mosquée au 24, rue de la Nouvelle France ; une deuxième au 142, avenue Félix Faure ; une troisième au 11-17, rue Hémet ; une quatrième dans la rue Paul Bert ; une cinquième au 54, rue de la République ; une sixième au 1, avenue des Ponceaux ; sans oublier la salle de prière du foyer africain de la rue des Fillettes.
http://mosquee.free.fr/Adresses/Ile_de_France/93
6) On notera que ce maire, qui favorise la construction d’une troisième mosquée dans sa petite commune, envisage de faire détruire l’église de Sochaux pour la remplacer par un rond-point. Voilà un maire qui ne cache pas son parti pris pro-musulman, ni sa participation à l’entreprise d’islamisation massive de la France.
http://www.actionsita.com/article-sochaux-une-mosquee-
7) Avec sa future mosquée, l’islam régional franchit un cap à Hérouville-Saint-Clair
http://www.lamanchelibre.fr/Avec-sa-future-mosquee-
La mosquée d’Ensisheim
http://www.trouvetamosquee.fr/la-mosquee-d%E2%80%99ensisheim/
Decazeville : Enfin une vraie mosquée pour les musulmans
http://www.ladepeche.fr/article/2008/09/20/476632-Decazeville-
8) Une mosquée se bâtit à Guéret
http://www.lamontagne.fr/editions_locales/creuse/une_mosquee
Une mosquée dans la cité médiévale d’Avallon (Yonne)
http://www.islamisation.fr/archive/2010/12/22/une-mosquee-
Une nouvelle mosquée à Saint-Florentin
http://www.lyonne.fr/editions_locales/florentinois/une_nouvelle_mosquee
9) La mosquée de Saint-Jean-de-Braye terminée
http://www.tribune-orleans.fr/news/la-mosquee-de-saint-jean-de-braye-terminee
Mosquée de Saint-Martin-le-Vinoux (Isère) : les Identitaires renomment les rues de la ville
http://www.bloc-identitaire.com/actualite/2147/mosquee-saint-martin-vinoux-isere-identitaires-renomment-rues-ville
Gironde : Deux nouvelles mosquées à Saint-Maixant et La Réole
http://www.infos-bordeaux.fr/2014/actualites/gironde-deux-nouvelles-mosquees-a-saint-maixant-et-la-reole-5948
10) Lire, au sujet de cette trahison de la France par de trop nombreux élus, le remarquable dossier de l’Observatoire de l’islamisation :
Ces 80 maires qui aident l’islam
https://app.box.com/s/tempne3zf8qfpt9mbxcp
11) Voir notre vidéo :
Les mosquées envahissent la France !
12) Un député UMP: « Le jour où il y aura autant de minarets que de cathédrales en France, ça ne sera plus la France »
http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2009/12/22/1853694_qui-a-dit-le-jour-ou-il-y-aura-autant-de-minarets-que-de-cathedrales-en-france-ca-ne-sera-plus-la-france.html
Rappelons aussi la déclaration de Robert Ménard, faite sur RTL, en janvier 2011 :
« Je n’ai pas envie qu’il y ait autant de mosquées que d’églises dans mon pays »
http://www.bloc-identitaire.com/document-audio/230/rtl-robert-menard-je-n-ai-pas-envie-qu-il-y-ait-autant-mosquees-que-eglises-dans-pays




Il y a trop de mosquées en France

 
Le 15 décembre 2010, l’auteur mettait en ligne sur YouTube une vidéo montrant 105 mosquées déjà construites, en construction, ou en projet, sur l’ensemble du territoire national. (1)
Le succès de cette vidéo, déjà visionnée par plus de 60.000 personnes, malgré sa censure par l’ensemble des grands médias, révèle à quel point les Français sont friands d’informations précises sur l’islamisation de la France, et particulièrement sur l’invasion de notre pays par les mosquées :
[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=fA2YsjKlmAA[/youtube]
 
Alors que l’UMP organise à Paris, le 5 avril 2011, le débat sur la laïcité et l’islam voulu par Nicolas Sarkozy, on entend de plus en plus de dirigeants politiques de tous bords, de gauche, de  droite, du centre, ou écologistes, s’exclamer qu’il faudrait construire plus de mosquées en France.
L’article qui suit démontre que non seulement il n’y a pas besoin de construire de nouvelles mosquées, mais qu’il y a trop de mosquées en France.
 

1) Les mosquées ne sont pas pleines :

Il y a actuellement 2369 mosquées en France. (2)
Depuis un an et demi, les enquêteurs de Riposte Laïque ont révélé que des prières musulmanes illégales ont lieu, chaque vendredi, dans au moins 16 rues de notre pays. (3)
Selon nos informateurs bien placés dans les services de sécurité de l’État, c’est en tout dans 40 rues de notre pays que de telles prières musulmanes illégales ont lieu chaque vendredi.
Ainsi, alors qu’il y a 2369 mosquées en France, il n’y a de problèmes qu’en 40 endroits de notre territoire. Ce qui signifie qu’au moins 2329 mosquées sur les 2369 ne sont pas pleines, c’est-à-dire que 98% des mosquées qui existent en France à l’heure actuelle ne sont pas pleines !
Même « Le Parisien », journal islamophile qui se réjouit chaque fois qu’une nouvelle mosquée est construite sur le territoire français, est obligé de reconnaître que « paradoxalement, tous les lieux de culte musulmans ne font pas salle comble ». (4)
Dans ce même article, le sociologue Franck Fregosi, chercheur au CNRS, estime, lui, que le problème des prières dans la rue ne concerne « qu’une vingtaine de mosquées ou salles de prière en France ».
A retenir : 98% au moins des mosquées en France ne sont pas pleines.

2) Des prières musulmanes dans une rue ne prouvent pas qu’une mosquée est pleine :

Lors de ses enquêtes, l’auteur a découvert et révélé que la majorité des milliers de musulmans qui prient chaque vendredi dans les rues de Barbès (18e arrondissement de Paris) n’habitent pas ce quartier, mais viennent au contraire des banlieues parisiennes, en voitures, en scooters, et pour la plupart en métro. (5)
Quand des prières musulmanes ont lieu dans une rue, elles ne constituent donc pas une preuve que la mosquée qui se trouve dans cette rue est pleine. Ces prières illégales sont en réalité une mise en scène organisée par les musulmans, dans le but de faire pression sur les pouvoirs publics, et particulièrement sur les élus locaux, afin d’obtenir des avantages illégaux, tels la construction d’une mosquée avec une aide publique illégale. (6)
Si la situation empire année après année, c‘est parce que les autorités ne font rien pour empêcher les musulmans de voler l’espace public chaque vendredi. Ainsi, à Barbès, Daniel Vaillant, maire du 18e arrondissement, Bertrand Delanoë, maire de Paris, Michel Gaudin, préfet de police de Paris, Claude Guéant, ministre de l’Intérieur, et Nicolas Sarkozy, président de la République, se refusent à donner l’ordre à la police d’expulser les milliers de musulmans délinquants qui prient chaque vendredi depuis quinze ans sur la chaussée et les trottoirs des rues de ce quartier parisien.
Si les autorités se refusent à faire appliquer la loi, pourquoi les musulmans la respecteraient-ils ?
Et c’est ainsi que les musulmans s’enhardissent, multiplient leurs mises en scène et leurs chantages dans nos rues, accroissent sans cesse leurs exigences, parce qu’ils constatent qu’ils ont en face d’eux des pleutres, à tous les niveaux, local, régional et national.
A retenir : les prières musulmanes dans la rue sont une mise en scène qui vise à obtenir davantage de mosquées financées avec l’argent des Français.

3) Les prières musulmanes dans la rue ne sont pas liées à un manque de mosquées :

En 1985, il y avait 913 lieux de cultes musulmans en France.
Nombre-de-mosquees-en-France-par-departement-1985-2006
Et aujourd’hui, comme nous l’avons dit, il y a 2369 mosquées en France.
Ainsi, il y a 26 ans, il y avait 2,5 fois moins de mosquées en France qu’aujourd’hui, et pourtant il n’y avait pas de prières dans la rue.
Le fait que le nombre de prières musulmanes dans la rue a augmenté en même temps que le nombre de mosquées construites en France prouve que ces prières publiques ne sont pas une preuve du manque de mosquées, mais au contraire l’un des symptômes de l’islamisation de notre pays.
Plus des mosquées sont construites dans notre pays, plus les musulmans se sentent en position de force, et plus ils occupent un nombre élevé de rues de nos villes.
A retenir : plus le nombre de mosquées construites en France augmente, plus le nombre de prières musulmanes dans la rue augmente.

4) Il y a trop de place dans les mosquées :

Actuellement, plus de 200 nouvelles mosquées sont en construction dans toute la France. Tous les territoires sont soumis à cette invasion des mosquées : grandes villes, banlieues, villes moyennes, petites villes, et même nombre de nos villages. Et plus les années passent, plus les mosquées construites en France sont grandes, hautes, larges, massives, surmontées de coupoles et de minarets de plus en plus agressifs.
Comme si cela ne suffisait pas, plus de 400 projets de nouvelles mosquées sont à l’étude, en ce moment même, à travers tout le pays. Des associations musulmanes font pression sur des élus locaux pour obtenir des financements illégaux, tels des baux emphytéotiques à un prix dérisoire ; des cabinets d’architectes produisent des plans et des maquettes de mosquées de plus en plus pharaoniques, prouvant que la volonté de conquête des organisations musulmanes est insatiable ; des dictatures musulmanes injectent des millions d’euros pour couvrir la France de mosquées.
Dans notre article suivant, vous pouvez voir des exemples concrets et frappants de cette multiplication croissante des mosquées en France :
L’inquiétante multiplication des mosquées en France
Pour accroître cette multiplication des mosquées dans notre pays, les responsables musulmans, encouragés par la couardise des élus actuels, ont élaboré une stratégie très simple : chaque micro-association musulmane exige la construction de sa mosquée à elle.
Le prétexte utilisé pour exiger cette construction est toujours le même : l’origine ethnique des membres de cette association. Ainsi les Turcs demandent à avoir leur mosquée, les Algériens insistent pour avoir une mosquée à eux, les Marocains font savoir qu’ils doivent absolument avoir une mosquée différente de celle des Turcs et des Algériens, et les Africains réclament une mosquée pour eux seuls. (7)
Et nos élus actuels, apeurés à l’idée de s’opposer aux organisations musulmanes, cèdent à leurs revendications, et autorisent des constructions multiples de mosquées, au lieu d’exiger que les musulmans prient tous au même endroit, quelle que soit leur origine ethnique, comme le font les catholiques, les protestants, les juifs et les bouddhistes. (8)
Et voilà comment nous nous retrouvons avec beaucoup plus de mosquées que nécessaire, des mosquées qui sont donc surdimensionnées et trop nombreuses.
A retenir : chaque communauté musulmane ayant obtenu le droit de construire sa mosquée à elle, il y a maintenant trop de mosquées en France.

5) Les Français sont opposés à la construction de mosquées :

Malgré la chape de plomb que les médias et politiques français tentent de maintenir sur les constructions massives de mosquées, les Français commencent à se rendre compte de l’islamisation galopante qui frappe notre pays, avec la complicité active d’élus qui trahissent la France.
Et, comme tout peuple qui aime son pays, et veut donc le préserver de toute dénaturation, les Français s’opposent de plus en plus fermement aux constructions de mosquées, ainsi que le révèle le sondage réalisé par l’IFOP en décembre 2010, intitulé « Regard croisé France/Allemagne sur l’islam ». (9)
Selon ce sondage, 39% des Français sont opposés à la construction de mosquées, contre 20% qui y sont favorables, ce qui signifie donc que 66% des Français qui se prononcent sont opposés à la construction de mosquées.
L’IFOP avait déjà réalisé, en décembre 2009, un sondage intitulé « Les Français et la construction des mosquées et des minarets en France », dont les résultats avaient été similaires : 41% des Français s’étaient déclarés opposés à la construction de mosquées, contre 19% qui s’y étaient déclarés favorables (donc 68% des Français qui s’étaient prononcés étaient opposés à la construction de mosquées). (10)
Sondage-IFOP-decembre-2009-mosquees
Notons que la situation est la même dans les autres pays européens où de tels sondages ont été réalisés : les Allemands et les Belges se déclarent eux aussi majoritairement opposés à toute construction de mosquées dans leurs pays. (11)
A retenir : près de 7 Français sur 10 sont opposés à toute construction de mosquée.

6) Il faut instaurer un moratoire sur la construction de mosquées :

Alors même que les Français déclarent, dans tous les sondages réalisés sur l’islam, leur opposition à la construction de mosquées, les maires et élus français, enfermés dans un aveuglement fou, se lancent dans une surenchère de construction de mosquées à travers tout le territoire national.
Comment s’étonner, dans ces conditions, qu’un fossé grandissant se creuse entre les Français et leurs dirigeants qui les trahissent ?
Il est grand temps pour nos dirigeants de se mettre à écouter le peuple français, et d’arrêter de favoriser l’islam et la construction de mosquées.
Car le propre d’une démocratie, c’est que les élus du peuple font ce que la majorité du peuple veut.
Les Français étant majoritairement opposés à la construction de mosquées, il faut instaurer d’urgence un moratoire sur la construction de mosquées, et demander enfin leur avis aux Français sur ce qu’il se passe sur leur terre, dans leur pays !
 
Maxime Lépante


1) http://www.youtube.com/watch?v=fA2YsjKlmAA
Voir aussi notre article présentant cette vidéo :
Les mosquées envahissent la France ! Les images qu’on vous cache
2) Depuis notre vidéo, 10 mosquées supplémentaires ont été inaugurées, et c’est en effet à présent 2369 et non 2359 mosquées qui quadrillent la France :
http://www.geocities.jp/fursacmontautre/annuaire.html#carte
3) Riposte Laïque a publié des articles documentés révélant que des prières publiques musulmanes ont lieu chaque vendredi dans quatre rues de Barbès (18e arrondissement de Paris), mais aussi dans les 11e et 20e arrondissements de Paris, à Puteaux (92), à Clichy (92), à Montreuil (93), aux Ulis (91), à Drancy (93), dans deux rues du centre de Marseille, dans deux quartiers de Toulouse, et dans le centre de Nice.
Voir notre dossier consacré à ce scandale :
http://ripostelaique.com/dossier-sur-les-prieres-musulmanes-illegales-dans-les-rues-rl185.html
Voir aussi toutes nos vidéos sur les prières musulmanes illégales dans les rues :
http://ripostelaique.com/toutes-nos-videos-sur-les-prieres-musulmanes-illegales-dans-les-rues-185.html
4) Article d’Anne-Cécile Juillet, paru dans le « Parisien » du samedi 19 février 2011, en page 3.
La consultation en ligne de cet article est payante :
http://www.leparisien.fr/abo-faitdujour/les-quatre-questions-cles-19-02-2011-1322417.php
5) La preuve que de nombreux musulmans qui prient dans les rues de Barbès n’habitent pas ce quartier
http://ripostelaique.com/la-preuve-que-de-nombreux.html
6) La loi de 1905 interdit, dans son article 2, « toutes dépenses relatives à l’exercice des cultes », de la part de l’État, des départements et des communes :
http://fr.wikisource.org/wiki/Loi_du_9_d%C3%A9cembre_1905
7) Ainsi, à Sochaux, petite commune de 4200 habitants qui compte déjà deux mosquées, l’une turque et l’autre bosniaque, le maire, Albert Matocq-Grabot (divers gauche), vient de vendre à une association de musulmans arabes un terrain pour qu’une troisième mosquée y soit construite.
http://acidetonique.wordpress.com/2010/12/23/sochaux-indigestion-de-mosquees/
Autre exemple, à Avignon, dans le quartier de Monclar, « il y a deux mosquées, l’une pour la communauté turque et l’autre pour l’ensemble des musulmans non-Turcs », selon la déclaration de Mohammed Moussaoui, président du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM), faite au quotidien « La Provence » en décembre 2008.
Moussaoui : « À Avignon, une grande mosquée serait utile »
8) Il n’existe en effet pas d’églises italiennes ou espagnoles en France, ni de synagogues polonaises ou tunisiennes.
9) Ce sondage peut être consulté et téléchargé ici :
http://www.ifop.com/media/poll/1365-1-study_file.pdf
La question de la construction de mosquées est abordée dans les pages 26 à 28.
10) Ce sondage peut être consulté et téléchargé ici :
http://www.lefigaro.fr/assets/pdf/Sondage-minaret.pdf
11) Dans le sondage de l’IFOP de décembre 2010, 50% des Allemands se déclarent opposés à la construction de mosquées, contre 18% qui s’y déclarent favorables, ce qui signifie donc que 74% des Allemands qui se prononcent sont opposés à la construction de mosquées.
En Belgique, un sondage réalisé en décembre 2009 par iVOX avait révélé que 56,7% des Belges sont opposées à l’édification de mosquées en Belgique, et que 61% ne veulent pas qu’une mosquée soit édifiée dans leur quartier.
Six Belges sur dix souhaitent l’interdiction des minarets
 




Oui, une mosquée de Nanterre diffuse l'appel du muezzin

Lors de la dernière émission de Teum-teum (France 5). Un converti à l’islam est interviewé par le présentateur, ils déambulent dans une rue. A la fin de la séquence des appels à la prière venant d’une mosquée à minaret sont clairement entendus (1). Jean Pavée se demandais si la séquence avait bien été tournée à Nanterre (2)
La réponse est oui, la rue de l’interview est celle des Grands Buissons et l’appel du muezzin vient de la mosquée Emir Abdel Kader au 38 avenue de la République.
Maintenant la question à se poser est, est-ce que l’appel à la prière a été fait dans le cadre de l’émission? Ou est-ce que cette mosquée se permet de diffuser par haut-parleurs des appels à la prière?
Je me suis rendu les vendredi 18 et 25 mars près de cette mosquée à l’heure de la grande prière du vendredi. Et bien oui, en France, à Nanterre, tout en quartier reçoit des « convocations » à la prière. Une source policière nous a appris que ces appels duraient depuis 4 ans!
Les appels sont entendus à 250 mètres à la ronde, si mes souvenirs d’écolier sont bons, (surface= rayon² X 3.14) cela représente une surface de 196 250 m².
Un petit tour sur wikipédia nous apprends que la densité de Nanterre est de 7 347 hab. /km², donc environ 1 442 citoyens de Nanterre subissent ces convocations islamiques!

Mais encore plus scandaleux, les responsables de cette mosquée sont en train d’édifier une mosquée monumentale (3) quelques centaines de mètres plus loin, cette fois-ci elle sera dotée de DEUX minarets qui culmineront à plus de 36 METRES DE HAUT! (4)
A quelle distance les appels seront entendus?
Il y a un collège pile en face, le collège République!!!! Comment les enseignants inculqueront les valeurs de la République et de la laïcité à leurs élèves à l’ombre de ces minarets?
La célèbre Université de Nanterre est à deux pas. Les étudiants de cette université, si soucieux du développement de leur conscience citoyenne et politique accepteront-ils que les slogans de leurs AG soient couverts par les appels du Muezzin?
Peut-on faire subir ce voisinage aux riverains (dont les Gardes Républicains de la caserne Rathelot) sans demander leur avis? (5)
L’avenue de la République à Nanterre « accueille » déjà deux mosquées à minarets (6) , cette avenue mérite t’elle encore son nom?
Un prochain article reviendra sur les malversations financières dont est accusé le recteur de cette mosquée (7).
Florian Pipantère
SOURCES
1) Mensonge aux Grandes Gueules, à partir de 1’54 » pour Nanterre :
[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=HV0mdXSkTXQ&feature=channel_video_title[/youtube]

2) Nanterre : appel à la prière depuis une mosquée ? par Jean Pavée
3) Vue nouvelle mosquée (2450 personnes, 5000 m2, 2 minarets de 36,4 mètres et un dôme :

4) Photo permis de construire (hauteur des minarets) :

5) Le voisinage républicain de la nouvelle mosquée ( collège, université, caserne) :

6) Parmi les mosquées de Nanterre, deux sont avenue de la République :

7) Le recteur de la mosquée de Nanterre convoqué au tribunal




Oui, une mosquée de Nanterre diffuse l’appel du muezzin

Lors de la dernière émission de Teum-teum (France 5). Un converti à l’islam est interviewé par le présentateur, ils déambulent dans une rue. A la fin de la séquence des appels à la prière venant d’une mosquée à minaret sont clairement entendus (1). Jean Pavée se demandais si la séquence avait bien été tournée à Nanterre (2)

La réponse est oui, la rue de l’interview est celle des Grands Buissons et l’appel du muezzin vient de la mosquée Emir Abdel Kader au 38 avenue de la République.

Maintenant la question à se poser est, est-ce que l’appel à la prière a été fait dans le cadre de l’émission? Ou est-ce que cette mosquée se permet de diffuser par haut-parleurs des appels à la prière?

Je me suis rendu les vendredi 18 et 25 mars près de cette mosquée à l’heure de la grande prière du vendredi. Et bien oui, en France, à Nanterre, tout en quartier reçoit des « convocations » à la prière. Une source policière nous a appris que ces appels duraient depuis 4 ans!

Les appels sont entendus à 250 mètres à la ronde, si mes souvenirs d’écolier sont bons, (surface= rayon² X 3.14) cela représente une surface de 196 250 m².
Un petit tour sur wikipédia nous apprends que la densité de Nanterre est de 7 347 hab. /km², donc environ 1 442 citoyens de Nanterre subissent ces convocations islamiques!

Mais encore plus scandaleux, les responsables de cette mosquée sont en train d’édifier une mosquée monumentale (3) quelques centaines de mètres plus loin, cette fois-ci elle sera dotée de DEUX minarets qui culmineront à plus de 36 METRES DE HAUT! (4)

A quelle distance les appels seront entendus?

Il y a un collège pile en face, le collège République!!!! Comment les enseignants inculqueront les valeurs de la République et de la laïcité à leurs élèves à l’ombre de ces minarets?

La célèbre Université de Nanterre est à deux pas. Les étudiants de cette université, si soucieux du développement de leur conscience citoyenne et politique accepteront-ils que les slogans de leurs AG soient couverts par les appels du Muezzin?

Peut-on faire subir ce voisinage aux riverains (dont les Gardes Républicains de la caserne Rathelot) sans demander leur avis? (5)

L’avenue de la République à Nanterre « accueille » déjà deux mosquées à minarets (6) , cette avenue mérite t’elle encore son nom?

Un prochain article reviendra sur les malversations financières dont est accusé le recteur de cette mosquée (7).

Florian Pipantère

SOURCES

1) Mensonge aux Grandes Gueules, à partir de 1’54 » pour Nanterre :

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=HV0mdXSkTXQ&feature=channel_video_title[/youtube]

2) Nanterre : appel à la prière depuis une mosquée ? par Jean Pavée

3) Vue nouvelle mosquée (2450 personnes, 5000 m2, 2 minarets de 36,4 mètres et un dôme :

4) Photo permis de construire (hauteur des minarets) :

5) Le voisinage républicain de la nouvelle mosquée ( collège, université, caserne) :

6) Parmi les mosquées de Nanterre, deux sont avenue de la République :

7) Le recteur de la mosquée de Nanterre convoqué au tribunal




Les mosquées envahissent la France ! Les images qu'on vous cache !

 
Regardez cette remarquable vidéo de 7 minutes, montée par Maxime Lépante, à l’occasion des Assises Internationales sur l’Islamisation de nos Pays, pour montrer la réalité de l’offensive des mosquées en France.
http://www.ripostelaique.com/Les-mosquees-envahissent-la-France.html
 




Les mosquées envahissent la France ! Les images qu'on vous cache

 
Année après année, l’invasion de la France par les mosquées s’aggrave.
Cette invasion a lieu grâce à la complicité des élus de gauche comme de droite, qui violent la loi de 1905 pour favoriser et financer la construction de mosquées.
5 mosquées en 1965, 913 mosquées en 1985, 1536 mosquées en 1999, 2359 mosquées en 2010, combien de mosquées en 2020 ?
Poussé par l’envie d’en savoir plus, l’auteur a collecté 950 photos de 170 mosquées construites, en construction ou en projet en France métropolitaine.
De ces 950 photos, l’auteur en a sélectionné 105, qu’il a assemblées pour produire la vidéo suivante :

Les mosquées envahissent la France [7:57]
http://www.youtube.com/watch?v=fA2YsjKlmAA
L’auteur dénonce la difficulté qu’il y a à accéder aux informations sur les constructions en cours de mosquées, et sur les centaines de projets de mosquées actuellement à l’étude en France (plans d’architecte, maquettes, contacts avec la commission d’urbanisme, tractations entre les maires et les responsables d’associations musulmanes…).
Les photos et les maquettes et les plans de ces mosquées ne sont que très rarement rendus publiques par les grands médias français, qui ne veulent pas que les Français puissent se rendre compte de l’islamisation alarmante dont est victime la France.
Tout se passe comme si les médias prenaient soin de maintenir une chape de plomb sur ces constructions massives de mosquées dans notre pays, afin de permettre la poursuite de cette islamisation perverse de nos villes et de nos régions !
C’est principalement sur des sites musulmans (mosquées, associations…), qui n’apparaissent que rarement en tête de liste sur Google, puis sur des sites combattant l’islamisation, que l’auteur a trouvé les photos qui composent cette vidéo. (1)
Et maintenant, regardez, et constatez vous-même ce phénomène alarmant : le territoire de la France se couvre rapidement de mosquées, dans les grandes villes, dans les banlieues, dans les villes moyennes de province, et même dans les villages de nos campagnes ! (2)
Quand vous aurez vu cette vidéo, vous ne pourrez plus dire que vous ne saviez pas !
 
Maxime Lépante


1) Plusieurs sites Internet de mosquées ou d’associations musulmanes nous sont demeurés inaccessibles, car ils étaient infestés de « chevaux de Troie », et en conséquence bloqués par notre logiciel anti-virus.
 2) Voir nos deux articles détaillés sur cette invasion des mosquées :
Il y a trop de mosquées en France
http://ripostelaique.com/il-y-a-trop-de-mosquees-en-france.html
L’inquiétante multiplication des mosquées en France
http://ripostelaique.com/linquietante-multiplication-des-mosquees-en-france.html




Qui a dit que les minarets ne posent pas d'autres problèmes que les clochers en Europe : l'inimitable Caroline Fourest !

Après avoir défendu le droit de porter la burqa, au nom de la tolérance, devant la mission parlementaire, voilà Caroline Fourest qui défend les minarets en Suisse, et dans toute l’Europe. Remarquez sa manière de noyer le poisson, en disant que « c’est extrêmement complexe », et surtout en comparant les minarets qui se construisent en 2009 avec les clochers des Eglises ! Elle va décidément devenir la laïque préférée de tous les islamistes. Espère-t-elle amadouer Tariq Ramadan, avec qui elle doit débattre, ce lundi soir, avec de tels arguments ? Lamentable !
Jeanne Bourdillon
http://www.youtube.com/watch?v=jcaMV3riIPQ