1

Les mosquées envahissent la France : les images qu'on vous cache

 
Le 16 décembre, notre rédacteur Maxime Lépante publiait cette vidéo qui montre la réalité de l’islamisation de la France via la multiplication des mosquées. Un document plus d’actualité que jamais, dans le débat actuel.
http://ripostelaique.com/Les-mosquees-envahissent-la-France.html
[youtube fA2YsjKlmAA]
 




Les mosquées envahissent la France : les images qu’on vous cache

 

Le 16 décembre, notre rédacteur Maxime Lépante publiait cette vidéo qui montre la réalité de l’islamisation de la France via la multiplication des mosquées. Un document plus d’actualité que jamais, dans le débat actuel.

http://ripostelaique.com/Les-mosquees-envahissent-la-France.html

[youtube fA2YsjKlmAA]

 




Comment le contribuable finance les églises nouvelles… et bientôt les mosquées, grâce à Baroin !

C’est promis, c’est juré, c’est craché : le débat gouvernemental sur la laïcité ne remettra pas en cause la loi de 1905. C’est, après d’autres, François Baroin qui nous le jure (1) dans une grande interview au JDD :  » … quand l’UMP réaffirme qu’il ne faut pas toucher à la loi de 1905, cela me semble essentiel. Ce texte est une vache sacrée. »
Une vache sacrée ! Quel respect pour la loi de 1905 ! Quel respect pour la laïcité ! Quel respect pour le contribuable, qui n’a en principe pas à financer les cultes ! Quel respect pour le peuple de France, profondément attaché à cette loi !
Rien qu’en entendant un tel vocabulaire, vous commencez à vous douter que la loi ne sera respectée que de façon formelle, et contournée autant que possible. Bien vu ! Le ministre poursuit :
 » Sur la question des mosquées, nous n’avons pas besoin de changer les textes pour répondre aux demandes. Mais il faut avancer. Je propose que la représentation nationale puisse adopter une résolution parlementaire et la gauche pourrait l’accepter. Cette résolution détaillerait le cadre technique et juridique pour permettre aux communes de taille importante nécessitant logiquement des lieux de culte, de disposer de règles claires en matière immobilière. Elle créerait une pression vertueuse sur les mairies réticentes à libérer un terrain, et préciserait les modalités de signature des baux. Elle formaliserait également le principe d’un code de la laïcité applicable et utile pour tous les services publics français : hopitaux, cantines scolaires, équipements sportifs par exemple. »
Oui, vous avez bien lu : non seulement les communes pourront continuer à offrir des terrains par bail emphythéotique, mais de plus on fera pression sur celles qui sont réticentes ! Ce ne sera plus du financement clandestin de mosquées, ce sera du financement quasi-obligatoire !
Sans toucher à la loi de 1905, bien sur ! On n’oserait jamais ! Croix de bois, croix de fer, si je mens, je vais en enfer !
Pour financer les mosquées sans toucher formellement à la loi de 1905, il suffira de faire comme pour les églises. Comment a-t-on pu en arriver là, alors que cette loi (2) interdit en principe de subventionner le culte ?
C’est une longue histoire. Déjà, il faut savoir que l’Eglise a toujours très mal accepté cette loi et ne la respecte que contrainte et forcée, en la contournant chaque fois qu’elle peut. Et, comme il ne manque pas d’amis de la calotte au sein de l’Etat, elle trouve aisément des complicités.
En principe, les églises nouvelles (postérieures à 1905) ne bénéficient pas de fonds publics, mais l’art de détourner la loi de 1905 a une histoire aussi longue que discrète. Le dernier exemple en date est celui du financement public de l’église Notre-Dame de la Rosière aux Lilas, relaté sur son blog par notre grand ami Alexis Corbière (3). L’astuce, c’est que la loi de 1905 s’est vu adjoindre (par Vichy nous dit Corbière ; mais pas seulement ; la dernière modification de l’article date de 2009) un article 19 qui stipule, entre autres : « Ne sont pas considérées comme subventions les sommes allouées pour réparations aux édifices affectés au culte public, qu’ils soient ou non classés monuments historiques. » Voilà qui permet de réparer quelques églises de villages. Mais, comme la notion de réparation finit par être entendue de façon de plus en plus large, ce sont de fait des reconstructions qui sont parfois ainsi financées.
Il y aurait toute une thèse universitaire à écrire sur les milles façons qui ont été trouvées pour financer les églises après 1905. D’ailleurs, Cécile Frémaux l’a fait (4). Les idées n’ont pas manqué, en toute discrétion : reconstructions d’églises après les guerres, garanties d’emprunt, baux emphythéotiques … l’imagination des curés et de leurs amis fut sans limites, et il semblerait qu’ils en fassent maintenant profiter leurs amis les imams.
C’est beau, le dialoque inter-religieux !
Lucette Jeanpierre
(1) Extrait du JDD du 6 mars 2011 page 10 – Grande interview de François Baroin
(2) La loi de 1905 :
http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=LEGITEXT000006070169&dateTexte=20110306
(3) L’exemple du financement public d’une église aux Lilas :
http://www.alexis-corbiere.fr/index.php?post/2011/01/30/Laicite-en-danger-:-le-scandale-du-financement-public-de-l-Eglise-Notre-Dame-de-Rosiere-des-Lilas
(4) Cécile Frémaux : La construction d’églises dans la seconde moitié du 20 ème siècle : une affaire d’Etat ?
http://hal.archives-ouvertes.fr/docs/00/40/74/06/PDF/la_construction_d_eglises_dans_la_seconde_moitie_du_20e.pdf




Alain Minc : il faut que les contribuables financent les mosquées !

Non, mais… Qui c’est,  celui-là ?
Pour qui il se prend, ce bobo bien pensant, bien abrité derrière le matelas de ses jetons de présence, de ses actions « en Bourse », de ses « conseils facturés » au plus haut prix, de ses pantouflages multiples dans de multiples sociétés plus ou moins virtuelles ?
Il est qui pour contraindre le « peuple de France », ce pensionnaire du club « Le Siècle » qui réunit, régulièrement, les représentants de la haute finance, de la grande industrie, des média de toutes sortes, de la caste politique ( on y trouve, pèle mêle, la  Aubry-Brochen, la  Guigou, le Xavier Bertrand, le Baroin, le Cavada, le Védrine…(voir : http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1230) pour banqueter « entre élites qui se comprennent » et qui s’entendent pour tondre ce bon mouton de citoyen  auquel on fait prendre « des vessies pour des lanternes » d’autant plus aisément que tous les média sont là, dans ce club, représentés aussi bien par leurs dirigeants que par « leurs grands journalistes » ?
Il faut écouter attentivement cet extrait – video (1) diffusé la 04 / 03 /11 par « Le Post.fr » pour comprendre que ce conseiller de Sarkozy veut nous mettre en situation de participer directement, par nos impôts, à la construction des mosquées, ce qui constituerait un viol manifeste de la loi de 1905 et la préparation de sa disparition…
Mais le bonhomme se veut subtil…
Non, on ne toucherait pas à la loi de 1905, on lui adjoindrait une loi temporaire autorisant l’Etat à prélever une dîme religieuse sur nos contributions financières…
Temporaire, temporaire, on sait ce que cela veut dire dans une République où agissent encore des lois du 19ème siècle…
Et puis, qui limitera le nombre de mosquées ? Et quand les mosquées (et leurs annexes : écoles coraniques, espaces sociaux et commerciaux….) seront construites, il s’agira de payer pour leur entretien, la « formation » des imams… et maintes autres demandes qui amèneront l’Etat à participer directement au soutien financier du culte musulman… puis des autres cultes, dont il est aisé de comprendre qu’ils ne resteront pas inactifs.
En voilà un qui veut faire passer la religion pour un service public (tiens, j’aimerais que le soutien « laïque » de Mélenchon, Henri Pena Ruiz, s’exprime sur ce point très concret…).
Mais le bonhomme se veut « argumentatif » : l’islam, en France, n’a pas hérité de lieux de culte comme les autres religions…
Mince, alors, quelle surprise ! L’islam est une religion de récente importation dans notre pays, véhiculée par les flux migratoires de peuplement initiés par Giscard d’Estaing et prolongés par Mitterrand, Chirac et Jospin… Et, mais c’est extraordinaire, on ne trouve pas de mosquées historiques sur notre sol (à part la « grande mosquée de Paris », monument dédié aux combattants musulmans de la première guerre mondiale)…
D’accord, ça aurait pu se faire : en 721, les arabo-musulmans,  poursuivant leur d’jihad, s’emparèrent de Narbonne et ravagèrent, à partir de cette « tête de pont » les régions environnantes ; en 732, Charles Martel les arrêta à Poitiers, puis en 737, à Sigean (Aude) avant que Pépin le Bref ne reprenne Narbonne en 759… Le seul souvenir laissé par les arabo-musulmans de l’époque (leur seul héritage…), ce sont les razzias, les pillages, les massacres des autochtones, qui durèrent des décennies entières…On pourrait y ajouter les « courses » sarrasines et barbaresques qui écumèrent les côtes françaises jusqu’au 19ème siècle !
Désolé, Monsieur Minc, mais il n’y a pas d’héritage de mosquées, et la « nouvelle religion » entre dans le cadre de la loi de 1905 qui prévoit qu’à compter de 01 / 01 / 1906, les Eglises construisent et entretiennent leurs lieux de culte.
De plus, cette idée de « compensation de l’héritage reçu par les autres religions » est tout simplement stupide … Une anecdote personnelle permettra de mieux saisir l’ineptie : quand j’ai décidé de m’installer dans le village de Provence où je vis aujourd’hui, j’ai acquis un terrain à bâtir (et comme on est dans la région d’Aix en Provence, je vous laisse juge du coût, même si c’était il y a deux décennies…). En face de mon terrain, un habitant du lieu a construit, en même temps que moi, sa maison sur un terrain à bâtir…qui lui venait de son père, qui le tenait de son père : il en avait « hérité » …Je ne suis pas allé voir le maire de la commune pour lui demander réparation (et subvention) afin d’être traité comme cet administré historique. J’arrivais, je m’implantais, j’achetais sur mes deniers ! Avant moi, il y avait eu une « histoire locale » et des habitants qui s’étaient enracinés. Point barre !
Suis-je assez clair ?
Alors, Monsieur l’intellectuel-expert, votre pseudo-argumentation ne relève que de la dhimmitude anticipée et de votre volonté de voir la loi de 1905, qui gêne énormément l’épanouissement du communautarisme sociétal que vous préconisez, disparaître par petits bouts, par étouffements programmés  à l’aide de lois « parcellaires » et « temporaires » destinées à masquer les intentions réelles…
Le pire, c’est que vous, le chantre des économies budgétaires et de la réduction de la dette, vous demandez d’accroître les dépenses publiques dans un secteur où l’Etat n’a pas à intervenir ! Paradoxal, non ?
Et ne me dites pas que c’est par « compassion cultuelle » ou « culturelle »… Sauriez-vous par extraordinaire ce qu’est la compassion, vous qui préconisez de ne plus soigner les vieillards gravement malades parce que ça coûte trop à la Sécurité Sociale (2) ?
Ces « pauvres vieux » qui ont travaillé, payé leurs impôts et cotisé de longues années trouvent moins grâce à vos yeux que la main d’œuvre immigrée, illégale ou non, que votre système économique fait venir en grand nombre, qu’elle exploite honteusement dans ses entreprises (BTP, services, agriculture….), dont elle se sépare cyniquement quand elle n’en a plus besoin (et qu’elle confie ainsi « à la société » dans son ensemble) et qui est soignée « gracieusement » grâce à l’argent des cotisants… que vous ne voulez plus soigner !
Ce seul rappel de faits que vous cautionnez et des paroles que vous avez prononcées suffit à vous disqualifier.
En même temps, ces interviews sont des « ballons d’essais » d’un conseiller privé de l’Elysée qui nous alertent sur les intentions et les visées de ceux qui dirigent aujourd’hui et aspirent à continuer à diriger.
Comme, sur la question de la construction des mosquées, la gauche, par élus territoriaux et nationaux interposés, a déjà largement contribué à contourner la loi, vous pensez, avec vos amis, pouvoir agir à votre guise.
C’est mal connaître notre peuple, son attachement à la laïcité pleine et entière, à la loi qui l’instaure dès 1905,  et sa capacité de réaction.
Au fait, monsieur Minc, on dit que les intentions de vote actuelles sont de 23% pour Marine Le Pen…
Seulement ?
                                                                                                                                                                                                                                                  Empédoclatès
                                                                                                                 1 – http://www.lepost.fr/article/2011/03/04/2424352_alain-minc-conseiller-de-sarkozy-veut-que-le-contribuable-paye-pour-de-nouvelles-mosquees.html
2 – http://www.lepost.fr/article/2010/05/10/2067823_alain-minc-et-les-soins-pour-les-vieux-le-sarkozysme-a-visage-inhumain.html




Non à une France des mosquées, oui à la France des Lumières

La République ne doit pas faire des accommodements avec les religions, elle doit être garante de la séparation entre les Eglises et l’Etat telle que le définit la Loi de 1905.

Pendant que le monde arabe se révolte contre des dirigeants despotes, les élus  UMPS de la Nation dont la mission est  de préserver  les  fondements de notre République laïque continuent à instrumentaliser la communauté musulmane à des fins électorales.

Ces mêmes élus  de droite et de gauche n’hésitent  pas à contourner la Loi de 1905 en finançant par des moyens détournés  des mosquées avec des fonds publics  (baux emphytéotiques, vente de terrains en dessous du prix du marché).

La Sarkozie  en pleine déconfiture sur le plan économique et social  envisage d’organiser le 5 avril prochain une convention sur la laïcité et la place de l’islam de France.

C’est la dernière trouvaille d’un Président de la République à bout de souffle, qui pense se maintenir au pouvoir en s’alliant avec des représentants de l’islam.

Ce Président nous aura tout fait en 5 ans de mandat, le Président blig blig, le Président du pouvoir d’achat, Le Président du « casse toi pauvre con »,  le Président de la croissance avec les dents, le Président du bouclier fiscal pour les plus fortunés, le Président de la refondation du capitalisme,  et maintenant  le Président  d’un islam de France.

Son secrétaire au logement Benoît Apparu (1), au lieu de se consacrer à la construction de logements sociaux,  a osé déclarer  dans l’émission Bourdin Direct sur RMC le 17 février 2011 :

« A mon avis, il faut faciliter la construction de mosquées dans notre pays, quitte s’il le faut à ce que l’Etat y participe. Même si c’est contraire à loi de 1905, il faudra faire un aménagement s’il le faut. »

Les élus de la Nation ont perdu la tête ou ils ne rendent pas compte que la France n’en peut  plus de leurs frasques et de leurs attitudes anti républicaines.

Ils oublient un peu trop vite que les Français ne veulent  pas que la France s’islamise et qu’ils ont en assez que leurs élus , déjà  suffisamment discrédités , remettent en cause le pacte républicain qui nous a permis jusqu’à ce jour de vivre ensemble au-delà de nos différences.

Le sondage réalisé par l’IFOP le 7 et 9 décembre 2010 et  paru le 4 janvier 2011 dans le Monde était pourtant éloquent et révélateur d’un certain malaise des français face aux provocations incessantes et répétées des islamistes dans notre Pays. Pour les français, 68% des musulmans ne se sont pas bien intégrés dans notre société, 42% des personnes interrogées considèrent l’islam comme une menace.

Sarkozy ne semble pas  avoir tiré les enseignements de ce sondage et continue à penser qu’il peut fixer des règles à l’islam, alors qu’il devrait  en tant  que garant de notre constitution garder la neutralité que lui impose sa fonction.

On ne peut pas d’un côte dénoncer le multiculturalisme, comme vient de le faire, il y a quelques jours, Nicolas Sarkozy et en même temps, favoriser le communautarisme en préconisant  un islam de France.

Cette dérive dangereuse de nos élus peut nous conduire à une guerre civile, si l’on continue dans cette voie.

La République est salie et dévoyée par ces élus de Droite et de Gauche.

Ils n’ont pas honte  tous ces élus collabos (2) de financer  avec nos impôts la construction de mosquées dans le Pays des lumières et de Voltaire.

Daniel Vaillant Maire du 18éme arrondissement de Paris a fait voter avec la bénédiction de tous les élus de son Conseil municipal la construction d’une mosquée dont le coût exorbitant 28,7 millions d’euros sera payé par les contribuables parisiens.

Ils ne sont pas à un scandale près ces élus de la dhimmitude, qui subissent les pressions du CFCM et de sa composante influente l’UOIF.

Ils ne sont même plus capables de défendre les valeurs de la République pour laquelle, ils nous demandent à chaque élection de leur apporter nos suffrages.

Les mosquées sont des lieux ou l’on enseigne l’islam fondamentaliste et les préceptes du Coran contraire aux valeurs de la République une indivisible et laïque.

Comme déclarait  en 1999 Mr Ergodan le premier  ministre turc :

«  Les minarets sont nos baïonnettes, les coupoles nos casques, les mosquées nos casernes et les croyants nos soldats ».

Si l’on n’y met pas un terme, l’islam conquérant nous imposera une société ou la charia sera la loi divine qui prévaudra sur toutes les lois de la République.

Nous ne voulons plus de compromission, nous ne voulons plus  d’accommodements,  nous ne voulons plus de reniement, nous ne voulons plus de lâcheté, nous ne voulons plus de politiques pleutres et corrompus.

Nous voulons des hommes et des femmes politiques attachés aux valeurs universalistes, à la mixité dans tous les lieux de la cité, à la défense de la dignité et au respect des femmes, tout le contraire  de ce que l’islam enseigne à ses disciples.

La France des Lumières ne  se laissera  pas envahir par  l’obscurantisme, elle ne se laissera pas voler le  combat des hussards de la République qui sous l’égide de Jules Ferry  ont voté  trois lois créant  l’école respectivement laïque, gratuite et obligatoire, et qui auront  édicté la loi de 1905 officialisant la séparation des Eglises et de l’Etat.

Ce principe de laïcité a permis de distinguer  le pouvoir politique des organisations religieuses, garantissant par la même la liberté de culte (les manifestations religieuses devant respecter l’ordre public).

Ces dernières années les prières dans les rues orchestrées par les islamistes dans certaines grandes villes de France ont bafoué ce principe de laïcité, sans que le Pouvoir n’intervienne pour faire respecter la Loi de 1905.

Ce principe de laïcité a réaffirmé parallèlement  à la liberté de culte, la liberté de conscience et n’a placé aucune opinion au dessus des autres (religion, athéisme, agnosticisme, libre pensée) construisant ainsi l’égalité républicaine.

C’est tout cet héritage que nos élus de la République sont en train de brader et de renier pour laisser place  à un communautarisme dont les méfaits pourraient  être dévastateurs, si  l’on n’a pas le courage et la volonté de s’y opposer.

Tous  ces élus de la dhimmitude ont fait en 30 ans des dégâts incommensurables en soutenant des politiques économiques, sociales et migratoires, contraires à la souveraineté de la Nation et aux aspirations réelles du Peuple Français.

C’est un leurre de vouloir prétendre édicter des règles  à une idéologie fasciste  telle que l’islam. Je rappellerai tout simplement que le mot islam signifie en arabe soumission, obéissance.  En tant que religion, l’islam prêche la soumission et l’obéissance totale à Allah.

Ce serait donc méconnaître totalement cette religion que de croire que celle-ci serait soluble dans notre République, alors que son dessein premier est de conquérir par tous les moyens de nouveaux adeptes et d’imposer la charia  dans tous les pays d’accueil ou sa communauté est présente.

Pour que nos élus ne s’égarent pas dans des débats stériles  et inutiles sur un islam ou non de France, je les invite à lire ci-dessous  des déclarations de quelques spécimens islamistes qui devraient nous ouvrir les yeux sur la nature réelle de l’islam :

« Zineb El-Ghazali – guide de la section féminine des Frères musulmans – Égypte – 1980

Ou bien le gouverneur est musulman et le gouvernement est islamique, alors le Musulman l`accepte et le soutien, ou bien le gouverneur n`est pas musulman et le gouvernement n`est pas islamique alors il le refuse et cherche a l`abolir par tous les moyens, par la persuasion et par la force, par le combat secret et par la lutte publique… Tout abandon total ou partiel de cette position est nécessairement, de la part du Musulman, un abandon de l`Islam et de sa doctrine »
Cheikh Hussein El-Kouatli Directeur de el-Fatwa – Principale institution théologique sunnite du Liban
O vous qui croyez ! Ne prenez pas pour amis les juifs et les chrétiens. Ils sont amis les uns des autres. Celui qui les prend pour amis est des leurs.
(Coran – Sourate de la Table servie)
Sans la conquête de l’État, la religion périclite ; sans la discipline de la loi révélée, (charia) l’État devient une organisation tyrannique
Ibn Taymiyya, XIII-XIVe siècles
« L`islam est religion et État, Coran et glaive, culte et commandement, patrie et citoyenneté. Allah est notre but, le Prophète notre modèle, le Coran notre loi, le Jihad notre voie, le martyr notre vœux. »
Hassan al-Banna – Fondateur et idéologue de la confrérie des Frères musulmans -1928 –
Onze choses sont impures, l’urine, l’excrément, le sperme, les ossements, le sang, le chien, le porc, l’homme et la femme non-musulman, le vin, la bière, la sueur du chameau. Tout le corps d`un individu non-musulman est impur, même ses cheveux, ses poils, ses ongles, et toutes les sécrétions de son corps.
Khomeiny – Iran
Le Jihad (guerre sainte contre les non-musulmans) s’impose jusqu`au jour du jugement et il représente ce qu`il y a de mieux dans l`islam. Il est un objectif stratégique au service de la prédication. (la dawa)
Ali Belhadj – idéologue du Front Islamique du Salut en Algérie années 90
L’intégralité de l’être de l’infidèle (kufr – Kafir – vous et moi) est impure, chaque organe de son corps – son cerveau même, ses yeux, son nez, ses mains, ses pieds, se plaindront de l`injustice et de la cruauté qu’il leur impose. Chaque partie de son être le dénoncera devant Allah qui étant la source de la justice, le récompensera avec le plus grand châtiment qu`il mérite. Cela est la conséquence misérable du kufr. Il conduit dans les allées aveugles de l`échec total, ici et dans l’au-delà.
Mawdoudi -idéologue islamiste pakistanais
Le Coran fait interdiction absolue à un Musulman d’accepter la souveraineté d’un non-Musulman en terre d’Islam. Il n’y a, à ce principe, aucune exception, ni à Jérusalem, ni au Caire, ni à Beyrouth, et pas même à Madrid ou peut-être demain à Paris. »

Que dire de plus ? Croit-on vraiment que l’on peut continuer à soutenir que l’islam est une religion de paix et d’amour ?

Les politiques n’ont pas pour mission d’organiser le fonctionnement des religions dans notre société, ils doivent s’assurer que les religions ne  s’immiscent pas  dans les affaires du ressort de  l’Etat républicain, ce pour préserver la liberté de conscience, la liberté d’expression et la liberté d’opinion.

L’UMP semble ne pas  savoir comment faire pour retrouver une légitimité perdue et reconquérir un électorat déçu par une politique déconcertante et incomprise.

Il ne sert à rien de courir derrière  Marine le Pen, car la Droite et la Gauche réunies se chargent par de tels comportements  de faire sa campagne, sans que celle-ci  n’ait réellement besoin d’intervenir dans les médias.

Cette droite calculatrice  et cette gauche compassionnelle auront fait le lit du Front National, car elles portent en elles les échecs du multiculturalisme  et les dérives communautaristes de la France  actuelle.

En tant que citoyen de sensibilité de gauche, mais dans laquelle je ne me reconnais plus, je ne peux  que comprendre l’exaspération et la colère de mes concitoyens.

Je crains fort que l’élection présidentielle de 2012 ne soit le purgatoire de tous ces collabos qui auront pactisé avec l’islam conquérant au lieu de défendre les valeurs de notre République  une indivisible et laïque, rempart à tous les obscurantismes.

Fabrice LETAILLEUR
http://lebloglaicdechamps.over-blog.com/
(1) http://www.rmc.fr/editorial/148528/b-apparu-veut-autoriser-la-construction-de-mosquees-avec-largent-public/
(2)http://www.lexpress.fr/actualite/politique/pour-financer-les-mosquees-les-elus-se-mouillent_946853.html
(3) http://www.francesoir.fr/laicite-verite-sur-financement-des-mosquees-62741.html




Les mosquées envahissent la France ! Les images qu'on vous cache !

 
Dans cette vidéo de plus de 7 minutes, notre reporter Maxime Lépante dresse un tableau inquiétant de l’islamisation présente et future de la France, par les mosquées. Un documentaire choc, à faire circuler.
http://www.ripostelaique.com/Les-mosquees-envahissent-la-France.html
 




Les mosquées envahissent la France ! Les images qu'on vous cache !

 
Regardez cette remarquable vidéo de 7 minutes, montée par Maxime Lépante, à l’occasion des Assises Internationales sur l’Islamisation de nos Pays, pour montrer la réalité de l’offensive des mosquées en France.
http://www.ripostelaique.com/Les-mosquees-envahissent-la-France.html
 




Les mosquées envahissent la France ! Les images qu'on vous cache

 
Année après année, l’invasion de la France par les mosquées s’aggrave.
Cette invasion a lieu grâce à la complicité des élus de gauche comme de droite, qui violent la loi de 1905 pour favoriser et financer la construction de mosquées.
5 mosquées en 1965, 913 mosquées en 1985, 1536 mosquées en 1999, 2359 mosquées en 2010, combien de mosquées en 2020 ?
Poussé par l’envie d’en savoir plus, l’auteur a collecté 950 photos de 170 mosquées construites, en construction ou en projet en France métropolitaine.
De ces 950 photos, l’auteur en a sélectionné 105, qu’il a assemblées pour produire la vidéo suivante :

Les mosquées envahissent la France [7:57]
http://www.youtube.com/watch?v=fA2YsjKlmAA
L’auteur dénonce la difficulté qu’il y a à accéder aux informations sur les constructions en cours de mosquées, et sur les centaines de projets de mosquées actuellement à l’étude en France (plans d’architecte, maquettes, contacts avec la commission d’urbanisme, tractations entre les maires et les responsables d’associations musulmanes…).
Les photos et les maquettes et les plans de ces mosquées ne sont que très rarement rendus publiques par les grands médias français, qui ne veulent pas que les Français puissent se rendre compte de l’islamisation alarmante dont est victime la France.
Tout se passe comme si les médias prenaient soin de maintenir une chape de plomb sur ces constructions massives de mosquées dans notre pays, afin de permettre la poursuite de cette islamisation perverse de nos villes et de nos régions !
C’est principalement sur des sites musulmans (mosquées, associations…), qui n’apparaissent que rarement en tête de liste sur Google, puis sur des sites combattant l’islamisation, que l’auteur a trouvé les photos qui composent cette vidéo. (1)
Et maintenant, regardez, et constatez vous-même ce phénomène alarmant : le territoire de la France se couvre rapidement de mosquées, dans les grandes villes, dans les banlieues, dans les villes moyennes de province, et même dans les villages de nos campagnes ! (2)
Quand vous aurez vu cette vidéo, vous ne pourrez plus dire que vous ne saviez pas !
 
Maxime Lépante


1) Plusieurs sites Internet de mosquées ou d’associations musulmanes nous sont demeurés inaccessibles, car ils étaient infestés de « chevaux de Troie », et en conséquence bloqués par notre logiciel anti-virus.
 2) Voir nos deux articles détaillés sur cette invasion des mosquées :
Il y a trop de mosquées en France
http://ripostelaique.com/il-y-a-trop-de-mosquees-en-france.html
L’inquiétante multiplication des mosquées en France
http://ripostelaique.com/linquietante-multiplication-des-mosquees-en-france.html