1

Avec Mélenchon et son gendre, le cirque Amard dans la 6e Lyon-Villeurbanne

Sentant sa fin prochaine venir, Jean-Luc Melenchon impose son gendre Gabriel Amard dans une circonscription en or, pour garantir des revenus à sa fille Maryline. Paternalisme ou cuisine politique ?

LE PARACHUTAGE AUX PROCHAINES LEGISLATIVES DU GENDRE DE JEAN-LUC MÉLENCHON À LYON VILLEURBANNE NE PASSE PAS !

Du Melenchon pur style et une façon particulière de négocier pour faire cause commune. Car Melenchon vient de déclencher un vrai cirque du côté de Lyon. Gabriel Amard, (2) gendre de Jean-Luc Mélenchon, annonce sa candidature pour La France insoumise à Villeurbanne, dans la 6e circonscription du Rhône, alors qu’une élue socialiste de la municipalité a déjà été investie et fait campagne depuis plusieurs mois. Dans le style « dégages, j’arrive », le « coucou Mélenchon » veut faire son nid dans l’ancienne circonscription de Najat Vallaud-Belkacem, conquise en 2017 par le milliardaire LREM Bruno Bonnell (1), propriétaire d’un château féodal dans le Beaujolais. Ambiance.

Ce sont nos confrères de la rédaction de Lyon Capitale qui ont annoncé le parachutage du rejeton Melenchon dans la capitale des Gaules et qui décortiquent le cas Amard. Comme quoi, les Mélenchon ont les dents longues et les bourses avides. Surtout dans cette circonscription gagnable pour la gauche, le sortant LREM préférant un pantouflage sous les lambris dorés des palais de la République.

Dans ce cirque Amard local, généré par la famille « croque tout Mélenchon », l’actuel maire de Villeurbanne ne décolère pas. « Parachuter un candidat à Villeurbanne alors que l’accord avec LFI existe depuis les élections municipales il y a deux ans, et que ça marche, c’est une erreur » tonne Cédric Van Styvendael auprès des journalistes de Lyon Capitale . Ici, le maire de cette ville située en banlieue lyonnaise dénonce l’insatiable appétit des Melenchon.

Alors que socialistes et Insoumis sont entrés en négociation à l’échelle nationale pour tenter de s’allier pour les législatives, Cédric Van Styvendael, élu à la tête de la ville via un tel processus, estime que «personne ne pourra dire que je ne suis pas un partisan de l’union de la gauche ». Il affirme que « dans ces conditions-là, il ne voit pas comment le PS pourrait arriver à un accord ».

Selon lui, Cristina Martineau, adjointe au maire et candidate PS aux législatives, avait déjà reçu le soutien du Parti socialiste local. « On ne peut pas faire n’importe quoi à Villeurbanne (…). On ne peut pas faire comme s’il n’y avait pas de candidate PS. Moi je la soutiendrai jusqu’au bout ».

Qui est Gabriel Amard ? C’est le mari de Maryline Mélenchon (3), fille du leader des Insoumis. Sans vergogne, il expliqué à nos confrères Lyonnais « proposer cette candidature sous le fanion LFI (il n’est pas encore investi officiellement) dans le cadre du rassemblement au niveau national… Je suis fidèle à la ligne du parti, qui veut faire des législatives un scrutin à l’échelle du pays en délaissant l’aspect local », Il martèle : « c’est une élection nationale». Le but est donc de profiter du score du premier tour de la présidentielle à Villeurbanne (38% pour Jean-Luc Mélenchon, loin devant les 28,5% d’Emmanuel Macron) pour faire élire un député, sans attacher trop d’importance à sa légitimité dans cette circonscription ».

A ce stade, une seule question demeure : où va se présenter Maryline Mélenchon, fille du leader des Insoumis ? Marseille ? L’Essonne ? Car, on l’a compris, les Mélenchon ont les dents longues et veulent s’accaparer la France, Matignon, les palais de la République, les copieuses indemnités inhérentes aux fonctions.

Francis GRUZELLE
Journaliste et écrivain
Carte de Presse 55411

 

Consulter ces articles pour un complément d’information :

https://ripostelaique.com/melenchon-se-fait-baiser-par-le-ps-en-ardeche.html

https://ripostelaique.com/legislatives-marine-le-pen-refuse-de-partager-la-boite-a-sucre.html

https://www.lamontagne.fr/clermont-ferrand-63000/actualites/quand-jean-luc-melenchon-mariait-son-gendre-gabriel-amard-en-auvergne_13922609/

 

(1) Proche de Gérard Collomb de longue date, il est élu député en 2017, dans la sixième circonscription du Rhône, sous l’étiquette de La République en marche (LREM). En 2019, il rejoint le Mouvement radical (MR), dont il est vice-président. Il est ensuite tête de liste aux élections régionales de 2021 en Auvergne-Rhône-Alpes, battu dès le premier tour avec un score de 9,82 %. Ayant annoncé dès l’été 2021 qu’il ne serait pas candidat à sa réélection (il n’a jamais ouvert une permancence pour accueillir le public !), il est chargé par le gouvernement de piloter le plan France 2030 et démissionne donc de son mandat de député à compter du 30 janvier 2022.

(2) Selon le site Wikipedia, Gabriel Amard consacre son activité professionnelle à la formation des élus locaux en tant que Directeur du Formateur des Collectivités (FDC) dont le siège se trouve à Lons-le-Saunier depuis février 2014. Il participe à la création et à l’animation de la Coordination Jurassienne Eau et Assainissement (CoJEA), collectif regroupant les associations et usagers s’intéressant à la gestion des services d’eau et de l’assainissement ainsi que la préservation de la ressource.

Gabriel Amard a été en 1997-1998 le directeur politique et le principal animateur des Cahiers à Gauche – Réflexions pour la République sociale (Éditions France Laïque), se proposant de diffuser les analyses politiques du courant de la Gauche socialiste au sein du PS et dans la société.

Il est candidat pour le Parti socialiste aux élections législatives de 2002 dans la 7e circonscription de l’Essonne. Il est en ballotage au premier tour avec 32,01 % des voix, en 2e position, et il est battu au 2e tour avec 46,28 %, face au candidat de l’UMP Jean Marsaudon.

(3)  Née en 1974, la fille de Jean-Luc Melenchon est à l’image de son géniteur, une fervente militante du Parti de gauche. « Si elle avait fait d’autres choix, je n’aurais pas pour autant cessé de l’aimer« , confiait Jean-Luc Mélenchon dans Le Divan de Marc-Olivier Fogiel en 2015. Professionnalisée en 2008, elle est « planquée » comme adjointe à la mairie du IVe arrondissement de Lyon avant de devenir rédactrice territoriale auprès du Conseil départemental de l’Essonne. Ce poste a attiré les foudres de Christian Schoettl, maire de Janvry dans le même département, qui a souligné les « heureuses coïncidences qui ont conduit sa fille à être embauchée soit à la mairie de Viry Châtillon où son compagnon a été maire ou au conseil général où son père y a été tout puissant » dans son blog.




Voyous de la République (2) : Bruno Bonnell tête de liste LREM aux régionales

À Villeurbanne et Lyon, aux élections municipales et métropolitaines de mars 2020, le député LREM Bruno Bonnell et Emmanuelle Haziza (ex-LR) avaient formé un tandem, pour le meilleur et pour le pire, pour décrocher la Métropole de Lyon.

Le tombeur de la ministre Najat Vallaud-Belkacem aux législatives de 2017 à Villeurbanne avait une particularité que sa rivale ignorait à l’époque : il ne payait pas d’impôt, pas d’ISF, malgré des revenus annuels estimés à 2,6 millions d’euros.

Bruno Bonnell, proche parmi les proches de Gérard Collomb et d’Emmanuel Macron pourrait bien devenir le Jérôme Cahuzac d’En Marche. Les mêmes causes produisent souvent les mêmes effets, c’est par un divorce conflictuel que tout avait commencé pour Jérôme Cahuzac et que tout commence pour Bruno Bonnell. Sa femme, ou plutôt son ex-femme, en défendant ses intérêts dans une procédure de divorce conflictuel, a permis de mettre en lumière des faits extrêmement troublants. Au moins deux sociétés contrôlées par Bruno Bonnell sont domiciliées au Delaware (État américain), paradis fiscal interne des États-Unis. Bruno Bonnell a en outre entièrement restructuré son patrimoine pour ne payer ni l’impôt de solidarité sur la fortune d’abord, ni l’impôt sur le revenu ensuite.

https://www.lagauchemorale.com/actualites/article/bruno-bonnell-en-marche-pour-etre-le-cahuzac-de-macron

Spécialisé dans le domaine des technologies numériques, propriétaire d’un château féodal dans le Beaujolais et d’un autre château dans le Gard, il a fondé deux sociétés spécialisées dans la robotique de service et un fonds d’investissement entièrement destiné à la robotique, Robolution Capital.

Certes, ces dernières années, les rançons du succès politique sont pléthore, de François Fillon à Richard Ferrand. L’adversaire de Laurent Wauquiez aux élections régionales 2021 en Auvergne-Rhône-Alpes, Bruno Bonnell, 61 ans, boule à zéro et carrure imposante, n’a rien de commun avec les « candidats enseignants » du parti socialiste des années 80. Et son train de vie reste celui d’un grand « saigneur ».

D’ailleurs, les déontologues de l’Assemblée nationale ont pointé du doigt, dans un document dont la rédaction de RL a obtenu une copie, son « train de vie absolument sans rapport avec ses ressources avouées ». Comme l’occupation d’un « château féodal » dans le Beaujolais. À côté de lui, le président de région sortant Laurent Wauquiez (LR) fait figure de « clodo ».

Bruno Bonnell a fait fortune dans la robotique et les jeux en ligne 

On découvre sur des documents transmis aux services français des douanes plusieurs éléments sur une société de Bruon Bonnell dénommée BB26, immatriculée dans le Delaware. À l’époque, Bruno Bonnell habitait à New York pour gérer Infogrames et Atari, numéro 2 mondial du jeu vidéo. Après des déconvenues boursières, le PDG est viré le 2 avril 2007, moyennant une indemnité de 2 282 000 euros. Par anticipation, la société BB26 est créée sur conseil de ses avocats américains en mars 2007, afin de lancer une activité de jeux en ligne. Un prêt d’1 million d’euros lui est même accordé en juin 2007, que l’on retrouve inscrit dans le rapport annuel public d’Infogrames Entertainment.

Avec Bruno Bonnell, peur sur la ville

Sans vergogne, ce richissime chef d’entreprise ayant mis toutes ses billes aux États-Unis, a sollicité et obtenu l’investiture de LREM pour conduire la liste aux élections régionales. Élu avec 60,32 % des voix contre l’ancienne ministre de l’Éducation Najat Vallaud-Belkacem dans la 6e circonscription du Rhône, il est régulièrement invité dans les médias. Seul hic : ce milliardaire politique de 61 ans se soucie peu de sa circonscription. « Pas d’affiche à son effigie pour signaler sa présence. Le local administratif (…) n’a pas vocation à recevoir les électeurs », écrit le quotidien Le Monde à propos de sa permanence.

https://www.ouest-france.fr/politique/la-republique-en-marche/bruno-bonnell-depute-lrem-n-est-pas-la-pour-faire-l-assistante-sociale-5661332

Si on gratte sur son parcours, on a en permanence l’image d’un affairiste passé de « la robotique en marche » à la République En Marche, suite à la naïveté des électeurs de Villeurbanne et de la 6e circonscription du Rhône. En 2007, il rachète la société Robopolis, spécialisée dans la distribution de robotique de service et localisée à Villeurbanne. Il serait propriétaire depuis 2007 de deux sociétés situées dans des paradis fiscaux. En 2011, il fonde AWAbot, entreprise spécialisée dans les robots de téléprésence. En 2013, il crée le premier fonds d’investissement européen destiné à la robotique de service, Robolution Capital.

L’homme s’est aussi intéressé aux médias. Bruno Bonnell est le repreneur de la première chaîne de télévision consacrée aux jeux vidéo et aux arts numériques, Game One TV, lancée en 1998 en partenariat avec le groupe Canal+.

L’entrepreneur est également choisi pour incarner le patron dans l’émission The Apprentice : Qui décrochera le job ?, produite par Endemol et diffusée à la rentrée 2015 sur M6. C’est notamment Donald Trump ou Alan Sugar qui tiennent ce rôle dans les versions américaine et britannique. L’émission est déprogrammée par M6 après seulement deux épisodes aux audiences catastrophiques. Nicolas Copperman, président d’Endemol, invité par l’Association des journalistes média, parlait d’un  « rejet du concept »  et admettait un échec.

Un pur produit mis sur orbite par Hollande et Montebourg

En 2012, Nicole Bricqministre du Commerce extérieur dans le gouvernement de Jean-Marc Ayrault, le nomme en tant que fédérateur à l’export de la famille de produits « Mieux communiquer », comme le précise le site Wikipédia. « Sa mission consiste alors à coordonner les opérations commerciales internationales englobant différentes sociétés françaises des filières du numérique, de l’image et des télécommunications. Il a été reconduit dans cette fonction par les ministres successifs Fleur Pellerin et Matthias Fekl ».

Un an plus tard, Arnaud Montebourgministre du Redressement productif, à qui il a été présenté par Gérard Collomb, puis Emmanuel Macronministre de l’Économie, le chargent de l’élaboration et de la mise en place du plan « France Robot Initiative », visant à définir la robotique comme un secteur de développement économique stratégique pour la France et faisant partie des 34 plans pour la Nouvelle France industrielle.

Le sortant Laurent Wauquiez « recycle » à gauche

Face à lui, le président sortant de la région LR Laurent Wauquiez a mémorisé la pub télé de la lessive et du « chimpanzé Omo costaud » et lave plus blanc en recyclant, ici et là des maires socialistes. Ainsi, en Ardèche, la liste Wauquiez a incorporé, en 8e position, le maire de gauche de Saint-Sauveur-de-Montagut Jacquy Bernard Barbisan, déjà candidat sous l’étiquette socialiste à la mairie du Cheylard en 2008, puis aux élections cantonales du Cheylard en 2011, et enfin aux municipales de Saint-Sauveur-de-Montagut en mars 2020 contre la liste de droite « Construisons demain » conduite par Sébastien Jourdan.

Comme si Laurent Wauquiez craignait d’être débordé, sur sa gauche, par l’ancienne ministre Najat Vallaud Belkacem, et sur sa droite par la liste du Rassemblement National conduite par Andrea Kotarac, un transfuge de la France Insoumise. À l’occasion de ce scrutin, le chef de file du Rassemblement national se pose en alternative à Laurent Wauquiez. Il se lance aussi à la chasse des électeurs des Républicains.

Francis GRUZELLE
Journaliste et écrivain
Carte de presse 55411

Prochain article :

Les voyous de la République (3) Le député LREM Mustapha Laabid




Quand des musulmans tuent des chrétiens, Belkacem se tait…

Comme dans un article de l’excellent Maurice Vidal, il serait temps d’appeler un chat, un chat ! Un poison aussi savoureux soit-il reste un poison !

Depuis des années nous disons que l’islam véhicule une idéologie totalitaire et nuisible pour la santé mentale de tous nos concitoyens et qu’il faut un immense courage à ceux (les apostats) qui abjurèrent l’islam pour vivre tout simplement tranquillement, ou pour les plus courageux d’entre eux, se découvrir comme tels, ouvertement comme l’a fait Pascal Hilout né Mohamed, et bien d’autres comme Karim Ouchick, Majid OukachaSalem Ben Ammar, sans compter ces femmes de courage comme Ayaan Hirsi AliBrigitte GabrielDjamila Benhabib, Jeannette BougrabKarima Bennoune, Zinel Ek Rhazoui, Waffa Sultan, et l’avocate iranienne Nasrin Sotoudeh, militante des droits de l’homme dans son pays qui va subir 148 coups de fouet et 10 ans de prison pour avoir refusé de porter le voile, alors même qu’une militante islamique a tordu le bras et désavoue de fait, le règlement intérieur d’ETAM au nom du port du voile.

Ce n’est pas les arguments qui manquent, c’est le courage, la droiture de ceux qui décident ! J’ai une pensée pour Jacques Toubon qui désormais collabore à l’islamisation, mais surtout pour cette directrice du magasin ETAM qui n’avait fait que défendre le règlement et dire la vérité, alors que son patron lui, s’est couché lamentablement et s’est fait dessus ! 

Dans un tweet, l’inénarrable Najat Vallaud-Belkacem ex-ministre de l’Éducation nationale, a affirmé que l’attentat en Nouvelle-Zélande relevait des campagnes islamophobes de la presse. Celle de France, si j’en juge les photos qu’elle a diffusées !

Ainsi donc, toutes les critiques de l’islam seraient, à terme, les responsables des attentats contre les mosquées et les musulmans ! Voici ce qu’elle écrit : « Oui toutes nos pensées vont aux victimes de l’abject attentat de Christchurch, et oui cela devrait tous nous rassembler. Mais découvrir ici des messages d’indignation hypocrite, y compris de ceux qui ont contribué, année après année, à promouvoir ça… comment dire ? Nausée. »

Cette femme serait crédible si, dans le même temps, son discours était équilibré, juste et honnête et c’est loin d’être le cas ! Si son indignation, sa nausée avait été à la même hauteur lors des assassinats par Daesh, sur les ventes d’esclaves yazidis et kurdes, sur les meurtres de chrétiens partout dans le monde musulman, comme en Afghanistan, Pakistan, Iran, Turquie, etc. On attend encore son discours de rassemblement devant l’ignoble ! Pas un mot de cette femme envers Nasrin Sotoudeh qui sera fouettée ! Elle a l’indignation sélective et le prouve comme d’autres d’ailleurs !

Où est passée l’indignation de madame Najad Vallaud-Belkacem ?

Indignations sélectives suivant que vous soyez musulman ou non. 

Ce qui m’indigne particulièrement, c’est cette démonstration de cette presse ou beaucoup de journalistes n’osent plus dire que l’islam est nocif par essence.

Même les politiques ont des allures de vierges effarouchées et font des distinctions curieuses entres les musulmans dont certains seraient « radicalisés », « déséquilibrés » et les autres, qui seraient tout à fait normaux, voire modérés, sans que l’on sache ce que veut dire « modéré » au fond, puisqu’ils ont tous le même livre misogyne, prônant le mépris de la femme en tant que femme née libre et égale aux hommes, et empli d’appels aux meurtres. Ils ont également le même prophète qui fut, n’en déplaise à certains, un pillard, un esclavagiste et un tueur de juifs et de chrétiens ! 

Je me demande souvent pourquoi les politiques font semblant de ne pas comprendre cette sourate d’ouverture à la prière (Al-Fatiha) qui est un appel raciste de séparation et de distinction, une insulte aux chrétiens et aux juifs et qui est récitée cinq fois par jour ! « Dirige-nous vers le chemin droit. Le chemin de ceux que tu as gratifiés, contre lesquels [tu n’es] pas en colère et qui ne sont pas égarés » Chez l’écrasante majorité des exégètes, les gens contre lesquels Dieu est en colère المغضوب عليهم sont les juifs, et les gens égarés الضالين sont les chrétiens. On se demande comment les musulmans peuvent coexister en paix et en harmonie avec les juifs et les chrétiens alors qu’ils répètent ce chapitre dans leurs cinq prières quotidiennes. (SOURCE) La réponse est simple, la taqîya, l’attente de la pente démographique en leur faveur ! La conquête (El-Fath) sans arme et la charia au bout ! 

Certes, la très grande majorité ignore tout du Coran, de la vie de leur prophète et pratiquent un islam de famille, de tradition, et d’us et coutumes familiaux ! À un ouvrier musulman de passage chez moi, j’ai eu l’occasion de réciter la sourate 4 verset 34, et totalement estomaqué, il me dit en riant que s’il voulait frapper sa femme, elle lui arracherait les yeux ! 

Mais est-ce que la France n’aurait pas un devoir d’éclairage sur ce qu’est le fondement de l’islam qui n’a jamais été de « lumière » et qui n’a jamais rien inventé de lumineux pour les bienfaits de l’humanité et sur tous les plans et surtout technologique ! Et puis, comment ne pas se poser rationnellement la question de l’existence d’un dieu démagogue, qui vous dit : Sourate 51 verset 56 : « Et Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent. » ! Alors il faut demander à madame Najat Vallaud-Belkacem si elle croit aux djinns, ces créatures surnaturelles, issues de croyances, de tradition sémitique et du désert d’Arabie !

Gérard Brazon (Libre Expression)

Source: La prière fait partie des 5 piliers de l’islam, qui sont : L’attestation de la foi, la prière, le jeûne, l’aumône et le pèlerinage. En droit musulman, celui qui nie l’obligation de prier est considéré comme apostat et passible de la peine de mort. Et celui qui ne prie pas par paresse est considéré comme un pécheur, et doit être contraint de prier. Puis, s’il refuse, il peut être mis à mort.

Cette obligation de prier, sous peine de mort, est confirmée dans le traité de droit d’Ibn Ruchd, le fameux philosophe et juriste dit Averroès (décédé en 1198). Le père de famille peut contraindre les membres de sa famille qui ne s’y conforment pas, et cela s’applique même au mineur à partir de l’âge de dix ans.

Extrait de l’article de Sami A. Aldeeb Abu-Sahlieh.

 




Souâd Ayada accuse les programmes de l’Education nationale de promouvoir l’islam !

Je dois faire ici, une autocritique. J’ai vu dans la nomination de Mme Souad Ayada, Présidente du Conseil supérieur des programmes, une franco marocaine de plus au service de l’islam ! Il semble bien que je me sois avancé un peu trop. L’essentiel étant de le reconnaître !

J’ai particulièrement apprécié la déclaration de Madame Souad Ayada devant la commission parlementaire ad hoc, (formée dans un but précis) sur les manuels scolaires insuffisamment rigoureux sur l’islam en général, le coran en particulier. Trop orientés pour le moins, sur l’enseignement de l’islam. Elle est frappée par les « limites de cet enseignement » un enseignement qui ne respecte pas les règles de « l’histoire critique ».

Tous les Français savent, du moins ceux qui n’ont pas été lobotomisés par les profs gauchistes d’Histoire-Géo, que la critique juste, pondérée, tenant compte des contextes historiques, n’est pas le fort de l’éducation nationale. Au nom du relativisme par exemple, les gauchistes de cette administration ne tiennent pas compte des réalités d’une époque, et qu’ils traitent et mélangent allègrement l’ensemble, à la sauce humaniste. Ces profs gauchistes associent sans souci, des personnages, des acteurs, des fonctions, des lieux. Ils font des comparaisons qui devraient être impossibles entre des rois, des empereurs, des chefs d’états, ainsi que des situations historiques sur des siècles différents, et les amalgament avec une vision politisée du 21e siècle. Ils mettent dans le même panier des faits datant de Clovis, Louis XIV, et comparent sans souci, des femmes comme Jeanne d’Arc, Charlotte Corday ou Louise Michel. Qu’importe pour eux le contexte, tous coupables ou responsables, si cela sert leur idéologie ! Des excuses pour les uns, des mises à la poubelle de l’histoire pour les autres !

Ces gauchistes mélangent tout au nom de leur liberticide vision socialiste.

Je vous donne un seul exemple de ces amalgames : la confusion entre Napoléon 1er  et Hitler que l’on entend souvent ! Les buts, le contexte historique et social n’ont strictement rien à voir entre ces deux personnages ! Qu’importe la réaction anti-Française, ancestrale de l’Empire Britannique, ses financements des 6 coalitions (la première datant de la 1ere République), poussant les feux de la guerre en Europe, et celle d’Hitler voulant exercer son hégémonie, sa volonté raciste de soumettre l’Europe sur la base d’une épuration/extermination ethnique, en vu de mettre en place une société basée sur la race. Napoléon est allé à Moscou et s’y est planté en 1812. Rien à voir historiquement, au plantage d’Hitler dans ce même pays ! Fin de la démonstration simplifiée !

Madame Souad Ayada ne dit rien d’autre concernant l’islam ! Elle parle de « l’enseignement dogmatique », rappelle le contexte de Mahomet qui en effet vivait dans une société de Bédouins, et désacralise en quelque sorte, la portée d’un coran qui se veut universel, et valable de la naissance de l’humanité, à sa mort ! Elle dénonce la sacralisation de l’islam dans l’enseignement français, ce qui est un comble pour une société qui se veut laïque. C’est un enseignement qui vise à flatter, à apaiser, à soutenir le « vivre ensemble » et « qui n’est pas articulé au souci de la vérité » !

Nous sommes loin de ces universitaires tels l’historien François Durpaire et la sociologue Béatrice Mabilon-Bonfils qui tranquillement écrivent sans honte, qu’une telle représentation de l’islam (celle décrite du fait des attentats, de l’islamisme, des terroristes, du 11 septembre, des décapitations, des viols, des ventes d’esclaves) peut conduire à alimenter une phobie et à produire une vision caricaturale de cette religion.(Qu’importe si les terroristes ne font qu’appliquer à la lettre, les directives du coran) Nous plaidons pour des contenus plus inclusifs, qui éduquent au vivre ensemble plutôt qu’à la peur » (cité par Le Monde du 9 janvier 2016). Toujours cette volonté d’éduquer le bon peuple, idiot par définition, incapable de jugement par lui-même, et dans l’impossibilité d’exercer son sens critique, et ses qualités d’observation !

Si je faisais comme eux, je pourrais remplacer l’islam, par le NSDAP (Nazi) ! Essayons pour voir. une telle représentation du nazisme peut conduire à alimenter une phobie et à produire une vision caricaturale de ce parti politique. Nous plaidons pour des contenus plus inclusifs, qui éduquent au vivre ensemble plutôt qu’à la peur ! C’est aussi valable pour le parti communiste !

Ces deux partis assassins sont les auteurs de millions de crimes de guerre et contre l’humanité, comme le fut et l’est encore l’islam depuis 14 siècles, partout ou il s’est installé par la force du sabre ! Mais l’un finance nos sociétés occidentales, et nos politiciens, les autres ne sont plus là, fort heureusement !

Je rejoins l’opinion d’Aristide Leucate, docteur en droit, journaliste et essayiste sur ce qu’est l’éducation nationale aujourd’hui : nul besoin d’insister sur le fait que sur un sujet devenu aussi explosif que l’islam, la liberté d’opinion est forcément biaisée, muselée, encasernée sous les niqabs de la pensée unique.

Dans un article précédent, je mettais en doute cette femme musulmane, spécialiste de l’islam et j’y voyais la main d’une volonté de continuer à islamiser mon pays, la France.

Je vais désormais être attentif à ses actions et vérifier si ces fameux «manuels » dits scolaires, qui sont en fait des manuels de propagation de l’islam, vont être changés sous son autorité. En attendant, tous les parents devraient s’alarmer et vérifier que ces manuels d’islamisation tranquille, ne polluent plus l’esprit de leurs enfants !

Cet article de Riposte-Laïque vous a plu ? Faites-le suivre à vos amis en cliquant sur VKontak, Facebook, Tweeter, et autres réseaux sociaux. 

Gérard Brazon (Libre expression)




François Hollande : la descente aux enfers

AV GROT AMélioré
François Hollande donne au monde l’image d’un président préhistorique, qui passe plus de temps à festoyer qu’à gérer la France. D’où cette descente aux enfers.
av repas
 
Pas de trêve pascale pour l’impopularité croissante de François Hollande, 24e président de la République française. Les plus récents sondages commandés par les services du Palais de l’Elysée indiquent que « Seuls 3% des Français souhaitent le voir se représenter. 81% des sympathisants socialistes réclament une primaire, avec ou sans le Président… ». François Hollande paie au prix fort l’échec de sa politique syrienne (lire aussi http://ripostelaique.com/comment-lambassadrice-de-bachar-a-ridiculise-les-bras-casses-hollande-fabius.html), de sa politique agricole (lire aussi http://ripostelaique.com/jets-de-bouses-de-vaches-huees-pour-hollande-au-salon-de-lagriculture.html ), de sa politique sociale (lire aussi  http://ripostelaique.com/exclusif-orphelinats-galere-de-noel-enfants-places.html ), de sa politique économique dans une France où tout va mal, surtout pour les patriotes qui travaillent dur, dans une France en plein désarroi, où nos paysans se suicident pour échapper aux huissiers, dans une France où des intégristes égyptiens utilisent le pays comme base-arrière, dans une France où les projets de mosquées ou de centres cultuels musulmans intégristes se multiplient, dans une France où les entreprises licencient à tour de bras, où le groupe Aoste ferme son usine « Calixte » à Boffres en Ardèche, dans une France où peu d’entreprises innovent, créent des emplois et beaucoup disparaissent , dans une France où beaucoup de magistrats découragés diagnostiquent « La fin des juges », à l’image de Marie-Odile Theoleyre dans son remarquable livre (http://suite101.fr/article/actualite–la-fin-des-juges-dans-une-societe-en-pleine-folie-a35178), certains juges, et certains élus, ici et là, redressant la tête et stoppant des errements, en faisant prévaloir l’intérêt républicain.
La mauvaise gestion du dossier « terrorisme » par des collaborateurs incompétents de François Hollande (lire aussi http://ripostelaique.com/surnomme-r2d2-lemploye-de-banque-cazeneuve-naurait-jamais-du-finir-a-linterieur.html ) et par les services de renseignements français, ainsi que par les agents des services de renseignements intérieurs (lire aussi http://ripostelaique.com/exclusif-massacres-terroristes-dus-a-faillite-renseignement.html ) ont contribué à cette inexorable descente aux enfers de François Hollande.

Notre analyse est confortée par une enquête de l’hebdomadaire L’Express reprise par Wikipédia, qui expose, à partir des résultats de plusieurs sondages, cinq raisons à l’impopularité croissante du président de la République : absence de gouvernance, absence d’autorité, absence de ligne directrice, opposition d’une partie de la population au projet d’ouverture du mariage aux couples de personnes de même sexe, promesses économiques non tenues. L’éditorialiste François Lenglet estime ainsi que c’est le non-respect de trois promesses fondamentales ayant trait à l’économie du pays (celle de la résorption du déficit public à 3 % du PIB en 2013 – s’établissant finalement à 4,1 % -, celle d’inverser la courbe du chômage cette même année et l’engagement de « stabilité fiscale ») qui explique une grande partie de la très forte et persistante impopularité de l’exécutif. L’affaire Cahuzac et ses prises de position dans le conflit syrien ont également un impact négatif sur la perception de son action.

François Hollande représenté aux côtés d’Angela Merkel, symbolisant l’importante influence de l’Allemagne au sein de l’Union européenne.

En octobre 2013, l’affaire Leonarda avait renforcé l’impopularité de François Hollande : alors qu’auparavant les mauvais résultats économiques et les hausses d’impôts en constituaient les facteurs essentiels, Le Point note que cette affaire impacte directement le jugement de la personnalité de François Hollande ; en novembre 2013, il est considéré comme le président le moins courageux de la Ve République et apparaît, d’après une analyse de BVA, comme « incapable de trancher ». Le même mois, le baromètre Ifop indique que François Hollande bat le record d’impopularité pour un président de la Ve République, avec seulement 20 % d’avis favorables.

Dès 2013, l’hypothèse que Manuel Valls lui soit préféré en vue de la présidentielle de 2017 est évoquée. Plusieurs sondages donnent en effet François Hollande éliminé de la compétition présidentielle dès le premier tour. À la suite des élections municipales et européennes de 2014, qui sont un échec pour la gauche, sa popularité continue à diminuer (18 % de satisfaction contre 82 % de mécontents selon le baromètre Ifop), y compris chez les sympathisants socialistes, qui ne lui accordent plus majoritairement leur confiance. Son impopularité record sous la Cinquième République est confirmée en septembre 2014 par tous les instituts de sondage, avec des taux d’opinions favorables allant de 13 à 19 %.

 Du jamais vu pour un président de la République. A croire que le sobriquet, « Monsieur 3% », qu’on lui prêtait quelques mois avant la primaire socialiste de 2011, lui colle à la peau. A l’époque, ce chiffre représentait la part de sympathisants socialistes qui souhaitaient voir le candidat Hollande désigné pour la présidentielle de 2012. On connaît la suite. Mais quatre ans plus tard, et un an avant la nouvelle élection présidentielle, François Hollande est retrouvé à un niveau de popularité très faible. A la nuance près que ce taux concerne désormais l’ensemble des Français.

Seulement 15% des sympathisants socialistes en veulent

Selon les derniers sondages, seules 3 % des personnes interrogées souhaitent voir François Hollande se représenter en 2017. Un chiffre très faible, supérieur chez les sympathisants socialistes, mais encore dramatiquement bas pour un président sortant. Chez les sympathisants socialistes, ils ne sont en effet que 15% à souhaiter qu’il se présente à sa propre succession. Il est devancé auprès de cette population par Valls (40 %) et par Martine Aubry, d’une courte tête (16%).

81% des sympathisants du PS se déclarent favorables à une primaire à gauche

Pour la première fois dans l’histoire de la V ème République, un président sortant semble obligé, par ses propres supporters, à passer sous les « fourches caudines » d’une primaire dans son propre camp. Car 81% des sympathisants socialistes souhaitent la tenue d’une primaire pour désigner leur candidat pour 2017. Et ce dans l’hypothèse où François Hollande se représente. Des résultats désastreux, très sévères pour le président de la République, qui est largement désavoué et humilié par son propre camp.

Francis GRUZELLE

Carte de Presse 55411




Faut-il juger les juges ?

av juge burgaud

Faut-il juger les juges lorsqu’ils se sont trompés ou lorsqu’ils ont été désavoués ?

 

A la fin des années 70, près de 90 % de l’activité des juges était consacrée à la lutte contre la criminalité, la délinquance. Depuis 20 ans, de plus en plus de magistrats se veulent les « censeurs » de la vie politique, de la presse, et ce sont autant de moyens humains qui font défaut dans la lutte contre la criminalité organisée, la petite délinquance. Le « mariage de raison » (et non d’amour) qui prévalait entre les magistrats et les journalistes dans les années 80 a volé en éclat. Alors même que l’impartialité des juges est mise en cause, chaque jour. Certains juges ont même jeté le discrédit sur des commissaires de police efficaces, en reprochant à ces flics de terrain d’avoir « franchi la ligne rouge dans leurs recherches d’informations au sein du grand banditisme ». Mais, personne n’ose sanctionner, de manière exemplaire, les magistrats qui dérapent, à l’image de l’affaire d’Outreau.

Plusieurs magistrats se sont même interrogés sur l’indépendance de certains juges vis à vis de certaines religions (lire aussi http://ripostelaique.com/des-juges-francais-infeodes-a-certaines-religions.html ). La question méritait d’être posée, après que la Ministre de la Justice Christiane Taubira ait annoncé, le 27 avril 2015, aux journalistes accrédités auprès de son ministère, l’octroi de 2,7 M€ de crédits sur 3 ans
«destinés à mettre en place des formations à la laïcité pour les magistrats et les personnels des juridictions ».

 

La rentabilité domine aussi l’institution. Avec un management à la japonaise. Du coup, plusieurs magistrats découragés diagnostiquent «La fin des juges », à l’image de Marie-Odile Theoleyre dans son remarquable livre.

 

Au pénal surtout, mais aussi dans une moindre mesure au civil, les juges français ont un pouvoir plus important que leurs homologues des autres démocraties (en particulier les pays anglo-saxons de Common law), qui doivent s’effacer beaucoup plus souvent qu’eux, dans la prise des décisions, derrière des jurés populaires, qu’on ne trouve en France que dans les cours d’assises (encore dans celles-ci les juges professionnels ont-ils une influence importante, voire prépondérante, à en croire des confidences de jurés).

Ce constat est partagé par Benoît Garnot, agrégé d’histoire et docteur ès lettres, qui enseigne l’histoire de la justice à l’université de Bourgogne depuis 1988 et est l’auteur de nombreux ouvrages. Son dernier livre Histoire des juges en France, de l’Ancien Régime à nos jours est aux éditions Nouveau monde est meilleur qu’un diagnostic médical. 

av jugL’image du juge au XIX ème siècle : dépassée ?

 

L’auteur y décrypte les caractéristiques des magistrats en France. Il estime que les justiciables doivent être en droit de demander des comptes aux juges. Car le pouvoir des juges concerne le quotidien des procès, et donc le quotidien des Français.

Certes, les juges ont toujours été décriés, quels que soient l’époque et le lieu. La critique de la justice, et par conséquent des juges, était déjà très importante dans l’Antiquité : voyez Aristophane! Dès lors, pour Benoît Garnot, « La critique des juges n’a jamais cessé depuis. On a accusé les juges d’incompétence, de partialité, de concussion, de cruauté, d’insensibilité…, le plus souvent à tort (pas toujours cependant). Alors pourquoi une telle hostilité? Parce que tout procès fait au moins un mécontent, le perdant, et le plus souvent deux, quand le gagnant estime qu’il n’a pas reçu assez ou que l’autre n’a pas été suffisamment puni, ce qui est la réaction la plus fréquente.

 

« Après, il est très facile, mais trop courant, de reporter son mécontentement ou sa déception sur le juge. Quand en plus on se trouve, comme actuellement, en période de crise économique et sociale, les juges constituent des boucs émissaires idéaux… surtout quand des élus en rajoutent en contestant des décisions de justice… ».

 

Le plus gros problème demeure une judiciarisation de notre société Française, qui donne l’impression que les magistrats veulent se mêler de tout. Et Benoit Garnot a le mérite de rappeler « On oublie que les juges sont faillibles et ont droit à l’erreur, mais ils ont souvent du mal à la reconnaître… ». Et personne n’ose, à l’arrivée, sanctionner tous les magistrats qui ont commis des erreurs, qui ont ruiné des vies, qui ont massacré des enfances, qui ont détruit des entreprises, des commerces, des exploitations agricoles, en ordonnant ici une faillite, là une expulsion agricole, sans avoir vraiment pris le temps d’étudier le dossier.

 

Ces juges poursuivent leur carrière, un blâme administratif dans le pire des cas, une mutation dans les îles de la République lorsque l’affaire est moins grave mais alimente les médias.

 

Certains magistrats se placent sous la coupe du pouvoir politique, sous l’emprise de certaines loges maçonniques, ou prennent des engagement associatifs d’un tout autre plan, mais cela mériterait un trop long développement. S’ajoute à cela le recrutement et les carrières, au XIXe siècle et pendant une bonne partie du XXe siècle. Ce phénomène s’est atténué aujourd’hui pour les recrutements, mais beaucoup moins pour les carrières. Dans le traitement des affaires banales, qui constituent l’immense majorité du contentieux, la liberté des juges du siège est totale (évidemment dans le cadre de la loi et de la jurisprudence). La sujétion au pouvoir politique concerne surtout les magistrats du parquet, et de nombreuses affaires à connotation politique ou financière, qui s’avèrent souvent très médiatisées.

Les juges de l’ordre judiciaire sont-ils trop puissants en France ? Et que dire des juges constitutionnels, dont les décisions infirment de plus en plus souvent les lois votées par le Parlement ?

Dans une France où beaucoup de magistrats découragés diagnostiquent «La fin des juges », on a l’impression que certains serviteurs de l’Etat, dont les ancêtres se sont illustrés sur les champs de bataille, pour que «vive la France », tentent ici ou là de sauver le Pays réel, en incarnant cette laïcité et le sens de l’Etat que nous défendons.

Francis GRUZELLE

Carte de Presse 55411

Lire aussi ces articles qui constituent un complément d’information :

http://ripostelaique.com/ardeche-le-maire-dannonay-interdit-lislamiste-integriste-omar-erkat.html

http://ripostelaique.com/exclusif-orphelinats-galere-de-noel-enfants-places.html

http://ripostelaique.com/exclusif-la-mort-en-direct-de-reem-hassan-assassinee-par-daech-trahie-par-la-france-et-les-usa.html



Insecticides : « dégelée Royal » pour Le Foll

av le foll m'a tuerSur les 58 députés présents hier soir à l’assemblée nationale (sur un total de 577), 30 parlementaires ont eu le courage de voter contre les insecticides tueurs d’abeilles, et ont infligé une « dégelée Royal » à Stéphane Le Foll

Suite à l’engagement d’un certain nombre de médias, dont Riposte Laïque (http://ripostelaique.com/foll-beurre-tuant-9-milliards-dabeilles.html), des principaux syndicats de défense de l’apiculture, dont l’Abeille Ardéchoise et Drômoise : défense des abeilles, des apiculteurs , hier soir, tard dans la nuit, l’Assemblée Nationale a adopté l’interdiction des néonicotinoïdes en 2018. Deux heures de débats pour une interdiction obtenue à l’arrachée, grâce à l’engagement des députés qui se battent aux côtés des apiculteurs, depuis plus d’un an. Après deux heures de débats, les élus ont acté l’interdiction par 30 voix contre 28.

Ils ont ainsi fait barrière aux manœuvres de Stéphane Le Foll qui avait pourtant mis tout son poids de Ministre de l’Agriculture dans la balance pour éviter leur interdiction, faisant totalement fi des principes de l’agroécologie et des objectifs d’Ecophyto qu’il prétend défendre…

Néanmoins, l’UNAF (l’Union Nationale de l’Apiculture Française) regrette que « nos élus n’aient pas fait le choix d’interdire ces produits dès 2017, comme la Commission du Développement Durable l’avait initialement décidé, laissant encore les producteurs et leurs abeilles victimes de ces autorisations de mise sur le marché comme ils le sont depuis vingt ans… ». D’ici à 2018, un million de colonies d’abeilles vont périr suite à la mise en œuvre tardive de cette interdiction.

Si nous devons accueillir, avec tous les apiculteurs et avec tous les consommateurs de fruits et légumes, ce vote comme une vraie satisfaction tant cela était inimaginable quelques heures avant le débat, nous devons rester extrêmement vigilants car :

  1. le Sénat va devoir confirmer cette interdiction en 2ème lecture et cela est loin d’être gagné : apiculteurs, ONG environnementales et élus engagés à nos côtés devront redoubler d’efforts pour le maintien du texte tel quel.
  2. Si elle est confirmée par le Sénat, l’interdiction entrera en vigueur au 1er septembre 2018 soit dans plus de deux ans. Et en deux ans, de nombreux évènements peuvent venir remettre en question une interdiction qui a de nombreux ennemis…

Par ce message, nous tenions surtout à remercier tous les lecteurs de Riposte Laïque pour tout le travail qu’ils ont fait vers les élus. Nous savons que vous avez été nombreux à les contacter et que les élus ont été très sensibles à ces prises de contact. Votre travail a été indispensable pour nous permettre d’en arriver là où nous sommes aujourd’hui.

Et vous l’aurez compris, vous serez de nouveau mis à contribution pour le 4ème round, la deuxième lecture au Sénat ! Car nul doute que le lobby agro-industriel, représenté par Stéphane Le Foll au gouvernement, garde, avec ce report, le secret espoir d’obtenir un nouveau changement de législation en 2017 ou 2018.

 

Loi Biodiversité à l’Assemblée Nationale : les insecticides néonicotinoïdes enfin interdits mais… dans deux ans.

Hormis les firmes, plus personne ne conteste la toxicité des néonicotinoïdes envers les abeilles et les pollinisateurs. Mais les lobbys restent puissants… Pourtant, de manière courageuse, le 17 mars 2016, les députés ont décidé une interdiction des néonicotinoïdes à compter du 1er septembre 2018. L’Union Nationale de l’Apiculture Française se satisfait que l’Assemblée prenne enfin ses responsabilités face à la dangerosité de ces produits et du ministre Stéphane Le Foll, regrettant néanmoins le délai de deux ans pour la mise en application de l’interdiction.

C’est donc une vraie satisfaction même si ce n’est pas encore une victoire : les apiculteurs ne pourront se réjouir que lorsque leurs abeilles comme les pollinisateurs et l’ensemble de la biodiversité ne seront plus exposées à ces produits.

L’Union Nationale de l’Apiculture Française salue le travail des députés qui se sont investis sur le sujet et reste plus que jamais déterminée avant le passage du texte en 2ème lecture au Sénat.

Pour Gilles Lanio, président de l’UNAF, « D’ici la fin des discussions sur la loi biodiversité, l’UNAF, comme les nombreuses associations apicoles et environnementales qui soutiennent ce combat, mettra TOUT en œuvre pour poursuivre la mobilisation afin d’obtenir le retrait définitif de ces produits. C’est une urgence absolue ».

Voir l’amendement adopté :

http://www.assemblee-nationale.fr/14/amendements/3564/AN/974.asp

Francis GRUZELLE

Carte de Presse 55411

Lire aussi ces articles qui constituent un complément d’information :

http://ripostelaique.com/foll-beurre-tuant-9-milliards-dabeilles.html

http://ripostelaique.com/deux-poisons-tuent-la-france-monsanto-et-lislam.html

http://ripostelaique.com/ardeche-le-maire-dannonay-interdit-lislamiste-integriste-omar-erkat.html

http://ripostelaique.com/migrants-lardeche-francis-gruzelle-denonce-mensonges-de-letat.html

http://ripostelaique.com/exclusif-orphelinats-galere-de-noel-enfants-places.html

http://ripostelaique.com/conditions-de-travail-prehistorique-a-grotte-chauvet.html

http://ripostelaique.com/france-quil-manque-plus-a-nos-politiques.html

http://ripostelaique.com/valence-quatre-spahis-protegeaient-mosquee-attaques-voiture-folle.html

http://ripostelaique.com/tantonville-les-migrants-arrivent-dans-le-chateau-cazeneuve-a-gagne.html




Le Foll fait son beurre en tuant 9 milliards d’abeilles

av le foll avait promis son aide aux apiculteurs en 2012Lorsqu’il a été nommé ministre de l’agriculture, Le Foll a visité des exploitations apicoles dans la Sarthe (ici chez Sophie Dugué), spécialisées dans l’élevage des reines d’abeilles. Il avait alors promis d’aider les apiculteurs et les abeilles. Aujourd’hui, Le Foll fait son beurre en tuant 9 milliards d’abeilles en soutenant les pesticides et insecticides tueurs d’abeilles. Si les abeilles collectaient des billets de banque à la place du pollen et du miel, elles seraient mieux défendues par les ministres socialistes, par les députés et les sénateurs. 

AV AB ISRAE

Suite au courrier de Stéphane Le Foll aux parlementaires, le quotidien de gauche « Le Monde » dévoile le drôle de jeu du Ministre Stéphane Le Foll qui demande aux députés de voter pour les insecticides et pesticides tueurs d’abeilles. A ce stade, deux hypothèses s’imposent. Soit Stéphane Le Foll est devenu fou, et il doit être interné. Soit Stéphane Le Foll est au service des multinationales de l’insecticide, dans un schéma à la Jérôme Cahuzac, et il doit être immédiatement démis de ses fonctions. Les principaux syndicats d’apiculteurs de France, dont l’Abeille Ardéchoise et Drômoise : défense des abeilles, des apiculteurs , ont vivement réagi ce jour en inscrivant, sur leurs sites internet et leurs pages Facebook « LE FOLL, VRP DES MULTINATIONALES DE L’INSECTICIDE TUEUR D’ABEILLES. COMBIEN GAGNE-T-IL DANS LA SERIE « CAHUZAC EST MON MODELE » ? ».

Certes, le combat des apiculteurs pour obtenir l’interdiction des néonicotinoïdes semblait bien inégal dans la République des profiteurs. D’un côté, les firmes qui fabriquent les insecticides tueurs d’abeilles (et d’humains ?) et qui déversent des dizaines de millions d’euros via leurs « lobbystes » présents dans les couloirs des ministères, de l’Assemblée Nationale, du Sénat. De l’autre, les apiculteurs qui n’ont pu offrir aux députés, le 14 mars 2016, que 577 petits pots de miel de 50g étiquetés « Ce miel est le fruit du travail précieux de pollinisation des abeilles dont notre alimentation dépend. Pour préserver ce service inestimable, interdisez les néonicotinoïdes. ».

Après la colère des agriculteurs au dernier salon de l’agriculture (http://ripostelaique.com/jets-de-bouses-de-vaches-huees-pour-hollande-au-salon-de-lagriculture.html), après les trahisons successives de Stéphane Le Foll (http://ripostelaique.com/foll-trahit-agriculteurs-senat-saborde-lapiculture.html), tous s’estiment aujourd’hui victimes d’un ministre incompétent, « ayant pêté les plombs » puisque Le Foll a décidé de « faire son beurre » en tuant 9 milliards d’abeilles en France.

 

Hier, jour de l’ouverture des discussions sur la loi biodiversité, les dirigeants des apiculteurs de France étaient aux abords de l’Assemblée Nationale pour un rassemblement avec les élus, les ONG et la presse afin de demander l’interdiction de ces pesticides. Le même jour, ils ont fait livrer à l’Assemblée Nationale 577 petits pots de miel de 50g étiquetés « Ce miel est le fruit du travail précieux de pollinisation des abeilles dont notre alimentation dépend. Pour préserver ce service inestimable, interdisez les néonicotinoïdes. ». Avec une lettre d’accompagnement expliquant la dangerosité pour les abeilles et pour es hommes des insecticides tueurs d’abeilles.

 

Le 14 mars au soir, dans l’édition du Monde du 15/03, les apiculteurs ont fait publier un encart demandant l’interdiction des néonicotinoïdes.

 

Durant le week-end, Nicolas Hulot a publié une tribune sur la question dans Le Monde, sur proposition de la coordination des apiculteurs de France.

 

Toutes ces actions sont importantes au niveau national. Elles auront permis d’obtenir une interdiction desnéonicotinoïdes en Commission du Développement Durable, mais pour transformer l’essai lors du vote en séance, ce ne sera peut-être pas suffisant compte-tenu de la mobilisation du camp adverse et notamment du Ministre de l’Agriculture.

Aujourd’hui, suite au démentiel courrier de Stéphane Le Foll aux parlementaires, l’UNAF et 3 autres syndicats d’apiculteurs ont écrit de nouveau à l’ensemble des députés pour répondre à l’argumentaire du Ministre.

 

Par la voix d’Anne Furet, la coordinatrice de l’UNAF (l’Union Nationale de l’Apiculture Française qui rassemble 90 % des fédérations d’apiculteurs de France), les combattants de l’Apiculture adressent ce message aux lecteurs de Riposte Laïque : « Nous comptons sur vous pour continuer de contacter tous vos députés, afin de connaitre leur positionnement lors du vote (demain soir ou vendredi matin). » Pour les coordonnés des députés c’est ici (cliquez sur « contact » dans la fiche du deputé) => http://www2.assemblee-nationale.fr/deputes/liste/tableau

Naturellement, dans ce dossier où il y a présomption de corruption de la part des multinationales des insecticides « tueurs d’abeilles » nous vous informerons du vote de vos élus, en publiant une liste nominative, département par département, avec les prénoms et noms des parlementaires concernés.

 

Francis GRUZELLE

Carte de Presse 55411

Lire aussi ces articles qui constituent un complément d’information :

http://ripostelaique.com/deux-poisons-tuent-la-france-monsanto-et-lislam.html

http://ripostelaique.com/ardeche-le-maire-dannonay-interdit-lislamiste-integriste-omar-erkat.html

http://ripostelaique.com/migrants-lardeche-francis-gruzelle-denonce-mensonges-de-letat.html

http://ripostelaique.com/exclusif-orphelinats-galere-de-noel-enfants-places.html

http://ripostelaique.com/conditions-de-travail-prehistorique-a-grotte-chauvet.html

http://ripostelaique.com/france-quil-manque-plus-a-nos-politiques.html

http://ripostelaique.com/valence-quatre-spahis-protegeaient-mosquee-attaques-voiture-folle.html

http://ripostelaique.com/tantonville-les-migrants-arrivent-dans-le-chateau-cazeneuve-a-gagne.html




Liste de 22.000 noms : les combattantes kurdes révèlent l’intox de Daech

av combattantes kurdes

Exclusif : les combattantes Kurdes révèlent l’intox de Daech à travers le Wiki Leaks de l’Etat islamique

Les sœurs de Reem Hassan, cette chef de guerre tombée en héros, voici quelques mois, face à Daech (http://ripostelaique.com/exclusif-la-mort-en-direct-de-reem-hassan-assassinee-par-daech-trahie-par-la-france-et-les-usa.html), dont nous avons souvent relayés les exploits, dénoncent via un mail adressé à leurs soutiens, la plus grosse manipulation de l’état islamique, reprise en chœur par tous les médias occidentaux, le Wiki Leaks de l’Etat islamique. Selon ces combattantes, « le «Wiki Leaks» de l’Etat islamique, une soi-disante liste comportant 22.000 noms de recrues de l’organisation terroriste, constitue une vaste opération d’enfumage orchestrée par l’Etat islamique. Il en est de même de l’intox, prise au sérieux par les services de renseignements occidentaux selon laquelle l’Etat islamique a transféré son quartier général, en plein désert, en laissant son fief de Raqqa. Depuis plusieurs semaines, les structures de commandement de l’Etat Islamique se trouvent dans des quartiers populaires de Mossoul, difficilement bombardables… Les mouvements de résistance Kurde sont les seuls à disposer d’informateurs de terrain, au sein d’une population Kurde de 37 millions d’habitants, dont les territoires sont massivement occupés par l’Etat Islamique et par les colonialistes et génocidaires Turques… ».
L’absence officielle d’activité sur Raqqa, qui abrite toujours d’importants moyens logistiques non décelés par les satellites Occidentaux, s’explique, selon plusieurs cheffes de guerre Kurdes, par le fait que les combattants de Daech connaissent les heures de passage des satellites occidentaux.
L’exemple de la chef de guerre Reem Hassan a fait des émules parmi les femmes Kurdes qui s’emploient, depuis de nombreuses années, à former des cadres pour le futur Etat Kurde. Surtout lorsque les Kurdes ont appris, via internet, que le colonne de combattantes de Reem Hassan a été trahie et abandonnée par la France et les USA, sans doute pour faire plaisir aux dirigeants Turques. En effet, les aviations françaises et américaines avaient fermement promis un soutien aérien au groupe de combattantes dirigées par la Jeanne d’Arc Syrienne Reem Hassan. (lire http://ripostelaique.com/exclusif-la-jeanne-darc-kurde-reem-hassan-est-tombee-en-heros-face-a-daech.html ).  Sans cette promesse de soutien aérien, les combattantes de la Liberté n’auraient, sans doute, pas attaqué DAECH à une contre cinquante ce jour là et auraient attendu que le rapport de force leur soit plus favorable.
av kurdDe par le sang versé par ces combattantes Kurdes, l’Occident et l’ONU devront, demain, accorder un état souverain aux 37 millions de Kurdes
Peu d’experts du Renseignement Occidental (y compris Bernard Bajolet, l’Enarque Français qui dirige la DGSE Française) se sont posés des questions sur l’authenticité des documents, notamment des logos et de la rhétorique utilisées, qui ne correspondent pas forcément aux habitudes de Daech. Les combattants Kurdes savent, eux, depuis des années, que les principaux adversaires de la région sont Daech et les Turques, « et qu’on ne quitte pas vivant l’organisation terroriste Daech, encore moins avec des documents confidentiels et une liste de 22 000 noms » !
av bajoletBernard Bajolet (en civil au centre), l’enarque qui dirige la DGSE : homme de terrain ou d’appareil ?
Pour une fois, les ministres de la Défense et de l’Intérieur Français ont été bien inspirés de se taire en se refusant à tout commentaire. Un porte-parole de Downing Street a déclaré, lui, n’avoir pas eu connaissance de ces documents jusqu’à présent et étudier «la façon dont nous pouvons utiliser ces informations pour lutter contre Daech».
av bachar écoutes dgse et dcriLes agents des services de renseignements occidentaux et Américains collectent le renseignement devant des ordinateurs et via des satellites. Les agents Kurdes ou Syriens (parmi les meilleurs au monde avec ceux du Mossad) « chouffent » dans les lignes et villes tenues par Daech.
amie is lt para prête
Comment cette intox est-elle arrivée sur la table des chefs occidentaux et de quelques médias ? Selon un scénario digne du vol des bijoux de la Castafiore dans Tintin. La chaîne britannique Sky News, le journal allemand Süddeutsche Zeitung, ainsi que le site d’opposition syrien Zaman al-Wasl ont publié des extraits de ces listings. Sky News affirme les avoir obtenus sous forme d’une clé USB dérobée au chef de la police du «califat» et transmise en Turquie par un membre repenti de Daech. Comme si un potentiel traitre de Daech arrivait à « faire les poches » du chef de la police de l’organisation terroriste.
Dans une France marquée par l’arrivée massive des migrants, y compris dans les orphelinats (lire http://ripostelaique.com/exclusif-orphelinats-galere-de-noel-enfants-places.html ), dans une France où nos paysans se suicident pour échapper aux huissiers, dans une Allemagne où les migrants perturbent le quotidien de plusieurs grandes villes, le ministre de l’intérieur Thomas de Maizière, sans même vérifier l’authenticité des documents a souligné « qu’ils permettaient de comprendre «les structures sous-jacentes de l’organisation terroriste» et permettraient de faciliter et d’accélérer les poursuites contre les candidats au djihad en Allemagne ». Heureusement que le ridicule ne tue pas.

Francis GRUZELLE

Carte de Presse 55411

 http://ripostelaique.com/exclusif-orphelinats-galere-de-noel-enfants-places.html

http://ripostelaique.com/exclusif-la-mort-en-direct-de-reem-hassan-assassinee-par-daech-trahie-par-la-france-et-les-usa.html



Exclusif : le ministre Urvoas privilégie la gastronomie à la justice

av rest UrvoasComme son mentor François Hollande, Jean-Jacques Urvoas est plus souvent à table qu’au chevet des victimes et des justiciables, et en ce 9 mars il privilégie la gastronomie à la justice

av repas

Incroyable, mais vrai. Pendant que la colère du peuple de France s’exprime dans la rue, Urvoas se trompe de Marx ! Alors que les orphelinats et maisons « d’enfants placés » subissent la crise, les restrictions, l’absence d’eau chaude dans les douches des  jeunes pendants plus de deux ans pour certains (lire aussi http://ripostelaique.com/exclusif-orphelinats-galere-de-noel-enfants-places.html ) le ministre de la justice Urvoas pavoise, dans une invitation presse auprès de tous les journalistes accrédités auprès de la Chancellerie, sous le libellé « Jean-Jacques URVOAS, garde des Sceaux, ministre de la Justice

se rendra à l’événement de lancement du

« Guide gourmand des restaurants d’application » de la Protection judiciaire de la jeunesse, mercredi 9 mars 2016, 12h15, au Ministère de la Justice, Atrium du site Olympe de Gouges

35, rue de la Gare – Paris 75019″

 

Le même communiqué de presse du Ministre socialiste de la justice précise : « A l’occasion de la parution de son « Guide gourmand des restaurants d’application », la direction du Ministère de la Justice en charge de la Protection judiciaire de la jeunesse (PJJ) organise un événement culinaire, en présence de Jean-Jacques URVOAS, garde des Sceaux, ministre de la Justice, et de Thierry MARX, chef étoilé, invité d’honneur de cet événement pour son travail sur l’insertion professionnelle qu’il réalise auprès des publics en difficulté avec « Cuisine, mode d’emploi(s) ».

« Cette opération vise à valoriser le potentiel et l’investissement des jeunes pris en charge, ainsi que les actions d’insertion professionnelle conduites par les agents de la Protection judiciaire de la jeunesse.

« Déroulé :

11h30 : Ouverture de la manifestation aux invités : 10 stands de dégustation, tenus par une trentaine de jeunes sous protection judiciaire, pris en charge dans des unités éducatives d’activités de jour (UEAJ), et des personnels éducatifs.

En présence de Catherine SULTAN, Directrice de la Protection judiciaire de la jeunesse, et de Thierry MARX, chef étoilé.

 

« 12h15-13h30 : Présence de Jean-Jacques URVOAS, garde des Sceaux, ministre de la Justice.

Visite des stands, rencontres et échanges avec les jeunes et les professionnels…. »

Alors que quatre paysans se suicident, chaque jour, alors que les jeunes, les étudiants, les salariés seront dans la rue ce mercredi contre la réforme El Khomri du code du travail, alors que 7 millions de Français vivent dans la précarité, le Ministre de la justice Jean-Jacques URVOAS préfère la gastronomie aux difficultés quotidiennes des victimes de la justice, en voulant nous faire croire qu’il est resté un homme de gauche en s’affichant avec le chef Marx. Tout un symbole selon lui !

Francis GRUZELLE

Carte de Presse 55411

 

Lire aussi ces articles qui constituent un complément d’information :

http://ripostelaique.com/exclusif-orphelinats-galere-de-noel-enfants-places.html

http://ripostelaique.com/deux-poisons-tuent-la-france-monsanto-et-lislam.html

http://ripostelaique.com/ardeche-le-maire-dannonay-interdit-lislamiste-integriste-omar-erkat.html

http://ripostelaique.com/migrants-lardeche-francis-gruzelle-denonce-mensonges-de-letat.html

http://ripostelaique.com/exclusif-orphelinats-galere-de-noel-enfants-places.html

http://ripostelaique.com/conditions-de-travail-prehistorique-a-grotte-chauvet.html

http://ripostelaique.com/france-quil-manque-plus-a-nos-politiques.html

http://ripostelaique.com/valence-quatre-spahis-protegeaient-mosquee-attaques-voiture-folle.html

http://ripostelaique.com/tantonville-les-migrants-arrivent-dans-le-chateau-cazeneuve-a-gagne.html