1

Le parquet collaborationniste ouvre une enquête sur Éric Zemmour !

Fidèle à sa logique collaborationniste avec l’islam, le parquet, c’est-à-dire le ministère de la Justice, c’est-à-dire le gouvernement aux ordres d’Emmanuel Macron, ouvre une enquête contre Éric Zemmour pour « injures publiques et provocation à la discrimination ».(Source)

Vous aurez la guerre et le déshonneur aurait dit de nouveau un Churchill face aux réactions d’un gouvernement qui poursuit et approfondi l’abandon de la souveraineté française aux dictateurs « humanistes » de Bruxelles. Ils auront trahi comme autrefois les Mitterrand, les Chirac, les Sarkozy et leurs premiers sinistres, comme celui d’aujourd’hui, Édouard Philippe, la liberté d’opinion (Source) .

Ils ont donné nos libertés d’expression à des juges européens de 49 États, dont la plupart sont sous la coupe de pays musulmans comme la CEDH (La Cour européenne des droits de l’homme est une juridiction internationale instituée en 1959 par le Conseil de l’Europe. Sa mission est d’assurer le respect des engagements souscrits par les États signataires de la Convention européenne des droits de l’homme). Ainsi que la liberticide CJUE (La Cour de justice de l’Union européenne, anciennement Cour de justice des Communautés européennes, est l’une des sept institutions de l’Union européenne.)

Quand on flatte, comme nous avons pu le voir lors des enterrements de François Mitterrand, ou celui de Jacques Chirac, des hommes prétendument « exceptionnels », c’est surtout flatter le bourreau qui vous a supprimé votre indépendance et assassiné votre liberté d’expression !

Le parquet, qui n’est pas indépendant, car sous tutelle du pouvoir politique, veut condamner Éric Zemmour pour avoir dit des réalités ! 

Le peuple de France, le vrai, pas celui fantasmé par les médias à la solde des oligarchies, de ces milliardaires assez friqués pour s’être acheté des journaux, assez influents pour dicter aux journalistes leurs lignes de conduite, le vrai peuple de France disais-je, n’est pas dupe ! Même à gauche, le malaise est certain, comme le dit Riss de Charlie-Hebdo (Source) qui ne va pas et pour cause, expliquer quelle est la population à l’origine du malaise !

Le peuple de France a gardé le bon sens, il a une boussole qui, dans ses tripes, indique le nord et ne se laisse pas duper par ces infâmes corbeaux qui lui disent que le sud est une richesse, que le sud est notre avenir, que le sud est magnifique et va nous apporter des années de bonheur !

Pour ceux qui habitent dans les grandes villes, le sud ce n’est pas une chanson de Nino Ferrer, c’est l’insécurité, la violence, l’envie, la vision de femmes objets, de viols, d’agressions aux couteaux ! Alors certes, nos journalistes nous montrent quelques exceptions et les montent en mayonnaise ! Bravo pour ceux-ci, mais l’arbre de l’exception, ne peut cacher la forêt de violence qui règne dans les cités, les quartiers, les dénis de liberté.

Que dire de ces tentes financées par des ONG irresponsables, qui ajoutent à la misère des hommes africains déracinés, venus en mission familiale s’assurer des financements. Que dire de cette misère d’autres Africains, mis en esclavage par d’autres Africains, exploités par des passeurs africains, et qui se noient en mer par la soif du gain d’autres Africains.

Ces ONG « droits-de-l’hommistes » participent à cette violence africaine et se comportent comme des racistes en méprisant les peuples « de Blancs » qu’ils veulent obliger à recevoir toute la misère africaine. Obliger nos sociétés existantes, au nom d’un idéal mondialiste du type « citoyen du monde » !

Ils nous amènent doucement vers une guerre civile ! Où seront-ils ces ONG lorsque la violence viendra ?  Où seront les Médecins du Monde, les Médecins sans Frontière, la Croix-Rouge, les Secours catholique et populaire ?

Ils sont et seront les responsables ! L’humanisme aura bon dos lorsqu’il s’agira d’aider ceux, Européens et Africains, qui souffriront demain de leurs inconséquences, de leurs irresponsabilités ! Déjà la haine de certaines chroniqueuses et rappeurs noirs est patente, et la justice dite blanche est tétanisée et ne dit rien contre des propos ouvertement racistes d’un Conrad qui appelle à tuer des bébés blancs, mais elle s’acharne sur Éric Zemmour qui leur dit une réalité !    

Le Nord reste le Nord avec sa réalité historique, son histoire millénaire, ses rois, ses empereurs qui ont façonné un pays sublime souvent, même s’il fut parfois catastrophique du fait de politiciens dits républicains qui n’ont jamais compris que la France était un phare, et ils s’entêtent à en faire une bougie. La question est : pour quel prix ces messieurs de la République vendent-ils notre pays, sa liberté, ses citoyens ? Le prix des jeux organisés au Qatar, comme le championnat du monde d’athlétisme ou de foot ?  Où celui remis dans des valises lors de petits voyages d’amitié ?

Demain, il y aura de plus en plus de Zemmour qui parleront, et demanderont des comptes !

Il risque bien aussi, qu’il y aitt des Marat et des Robespierre qui les demanderont à ceux qui nous ont gouvernés, et qui nous gouvernent encore ! Je crains, hélas, que la note soit le plus souvent injuste pour certains. La foule ne fait jamais de cadeaux ! Elle est souvent ignoble ! Il y aura d’autres duchesse de Lamballe qui paieront pour des « saigneurs » de la République qui vivent aujourd’hui sur notre dos, dans nos palais nationaux et sont de fait, des complices de cette violence qu’ils auront alimentée, au minimum par leur lâcheté !

Éric Zemmour a raison, il dit avec ses tripes ce que pensent les Français ! Attention danger ! Nos bien-pensants, juges, gouvernement, journalistes devraient vraiment faire attention, car ils jouent avec une bombe ! Il vaudrait mieux qu’ils cherchent à la désamorcer, plutôt que de la mettre sur un  bûcher ! #SoutienZemmour est notre étendard !

Gérard Brazon




Européennes : pas une voix pour LR, complice de l’exclusion d’Orban

Qu’est-ce donc que le PPE ? Un « Parti populaire européen » qui réunit des députés osant se déclarer de droite !

Un parti composé en majorité de politiciens eunuques qui n’osent plus rien, ne défendent plus rien, si ce n’est leurs indemnités et primes et se laissent piétiner ! Ils trouvent encore ces sagouins, comme savent le faire les lâches, les veules, les traîtres, assez d’énergie pour cracher sur des femmes et des hommes ayant encore le sens de la patrie, l’amour de leurs pays d’origine, le respect des électeurs qui les ont élus !

Les députés de ce groupe sont des larves qui acceptent tout, y compris et surtout de lécher les pompes de l’OCI et de la Turquie en particulier ! Voilà à mon sens ce qu’est le PPE, ce ramassis, cette clique d’élus qui sont en réalité les rebuts des partis politiques nationaux, du moins en France !

Qui connaît les députés européens en France ? Quasi personne, car en réalité ils se sont fait mettre dans tous les sens du terme sur le plan national, et sont donc ravis car, en dehors de cette place sur une liste qui est une chance de toucher encore des indemnités, ils ne servent à rien ! C’est cela le PPE, comme d’ailleurs les « socio-démocrates », le pendant de ces parasites !

Il reste les patriotes, les nationaux, les « populistes » ceux qui n’ont pas oublié d’où ils viennent, qui ils sont, et pourquoi ils ont été élus ! Victor Orban en fait partie ! Comme Mattéo Salvini en Italie, Dupont-Aignan, Le Pen en France, comme beaucoup d’ailleurs, comme le groupe de Visegrad particulièrement, qui ont subi la dictature soviétique et refusent d’accepter celle de l’Union européenne, d’un président non élu, d’une commission gérée par un ivrogne et qui s’immisce partout dans la vie sociale, sociétale des nations.

Victor Orban se retrouve en dehors du PPE et c’est une bonne chose finalement ! Rejeté pour nationalisme, parce qu’il promeut la préférence de son peuple à celle d’un conglomérat de vipères mondialistes ! Ce règlement de comptes hypocrite et filandreux est à l’image de l’Union européenne. Celle-ci est une imposture dont le dernier livre de Philippe de Villiers révèle les arcanes : « J’ai tiré sur le fil du mensonge et tout est venu ».   

Le prétexte trouvé est une affiche placardée dans toute la Hongrie ! Et cette affiche est en fait un résumé de ce qu’est l’Union européenne ! Juncker comme l’acteur politique de premier plan, la marionnette, et Georges Soros comme le véritable inspirateur, en arrière-plan. Des complices tous deux de la submersion de l’Europe sous le flot des clandestins au nom de la faible démographie des Européens, disent-ils !

Que penser aussi de cette déclaration d’une Chilienne, Haut-commissaire des droits de l’homme aux Nations unies sur les pays qui refusent l’invasion migratoire ! Dans ses observations du 5 avril 2018, le Comité des droits de l’homme de l’Onu constate «avec préoccupation» la loi adoptée par le parlement (hongrois) en mars 2017 autorisant le renvoi automatique de tous les demandeurs d’asile vers les zones de transit pendant toute la durée de leur procédure. La Chilienne Michelle Bachelet a fustigé, mardi, la façon dont certains pays occidentaux traitaient les migrants. 

Les politiques familiales ont été abandonnées au profit d’une main d’œuvre bon marché venue d’ailleurs. C’est cela la réalité ! C’est la volonté de tuer les cultures autochtones au nom de l’individualisme, de la mondialisation et du fric !

Une vision essentiellement économique, productiviste au détriment des nationaux, de l’histoire des peuples, des us et coutumes, des cultures et des croyances diverses, essentiellement chrétiennes.

On peut être catholique, protestant, évangéliste, orthodoxe, et que sais-je… ou ne pas être croyant du tout. Ne pas croire en la Vierge Marie, au pape, à Dieu et à son fils Jésus, mais il n’en reste pas moins que notre fond culturel et juridique est judéo-chrétien, que nos racines sont gréco-latines, que c’est bien le christianisme qui a permis d’avoir le libre arbitre, les bases de la laïcité, en laissant à Dieu ce qui appartient à Dieu, et à l’empereur César ce qui lui appartient !

Certes, sur bien des plans, cela s’est fait souvent contre une l’Église, constituée par des hommes souvent réfractaires aux évolutions, mais qui furent bien obligés de suivre. Une Église souvent contrainte et forcée mais qui s’est adaptée contrairement aux adeptes de l’islam qui en arrivent dans des forums, des commentaires, à nier les préceptes mortifères et liberticides de leur Coran pour mieux nous tromper.

Nous n’avons pas grand-chose à voir avec les envahisseurs économiques dans un premier temps, avec ces adeptes de l’islam en majorité qui imposeront de fait, au fil des « ventres de leurs femmes« , une culture musulmane antidémocratique, pudibonde, liberticide, sexiste, raciste, misogyne et finalement totalitaire jusque dans les chambrées !

Toute son histoire le prouve durant les 14 derniers siècles, sur l’ensemble des territoires conquis par cette idéologie ! De l’Inde à l’Afrique du Nord en passant par la Syrie, l’Égypte, la Perse (Iran), la Turquie (Byzance), l’Espagne heureusement libérée depuis, etc.

La Hongrie, l’Autriche, la Serbie, la Bulgarie, la Roumanie, la Pologne, la Slovénie, la Slovaquie, et autres peuples de l’Est n’ont pas oublié les combats et les occupations ottomanes et soviétiques. La confrontation entre Victor Orban et (l’alcoolique) Juncker, est celle d’un opposant déterminé à la dictature communiste qui a régné en Hongrie pendant 45 ans, et qui est pour la quatrième fois Premier ministre élu par des majorités très confortables, avec l’ex-Premier ministre du confetti luxembourgeois, par ailleurs paradis fiscal, battu chez lui, et recyclé à Bruxelles, qui ne détient, lui, aucun mandat populaire(Source)

Le mois de mai et les élections européennes sont notre chance de modifier grandement le cœur de l’Union européenne ! De transformer cette Union des liberticides en Union des Nations européennes souveraines. S’abstenir serait pour les Français une lourde erreur, pire, une faute qui engagera nos enfants vers une islamisation totale de nos peuples et à la fin de nos libertés essentielles. L’islam n’est pas compatible, c’est une certitude !

Victor Orban est un phare ! Un repère, une vigie, et nous devons faire comme la Hongrie, l’Italie, l’Autriche, la Pologne et transformer de l’intérieur cette dictature européenne, sortir de la dictature des juges, des banques, de la finance et retrouver de l’air pour permettre à nos enfants de vivre en toute souveraineté et libres d’accepter ou de refuser les directives européennes en soumettant la commission européenne aux droits des peuples, et non l’inverse !

Qu’importe pour qui vous allez voter, mais votez pour des nationaux, des femmes et des hommes patriotes sincères, des amoureux de la France, pas pour des faux-culs socialisants, verts, roses ou rouges, pas pour une fausse droite qui, en France, parle de Nation et à Bruxelles trahit les Français, les élections et a commis le pire, trahit un référendum.

Gérard Brazon (Libre Expression)

 




ONU et la CEDH : deux organismes islamophiles à dénoncer !

Samedi 17 novembre, Anne-Laure Maleyre de Radio Courtoisie m’a fait l’honneur de m’inviter à son émission. J’ai voulu représenter Riposte Laïque en passant et souligner notre combat contre l’islam qui est clairement un système totalitaire. 

Déclaration contre des organismes supra-nationaux comme l’ONU et la CEDHJ’aimerais vous parler de deux organisations que les Français connaissent peu et dont ils ne savent pas l’influence sur leur vie au quotidien. Ce qui pose, de fait, un souci premier sur l’idée que l’on se fait de la démocratie.

L’ONU pour commencer ! Une organisation qui nous coûte cher ! Un budget de 5,5 milliards de dollars ! Nous y contribuons à hauteur de 122,7 millions de dollars, soit 111 millions d’euros !

Les États membres ont, entre eux et sans l’avis des peuples, décidé de lui accorder une augmentation de 212 millions de dollars, soit 190 millions d’euros, dont 21 millions de dollars pour la nouvelle marotte onusienne que sont les droits de l’homme.

À l’origine, l’Organisation des Nations unies était une organisation internationale qui fut fondée avec 51 États en 1945. Depuis, ils sont 193.

À quoi sert ce machin, disait le général de Gaulle ? En fait, l’ONU a prouvé son incapacité à régler quoi que ce soit depuis sa création en 1945 !  Rien sur les guerres en Asie, en Amérique du Sud, en Afrique et même en Europe.

Où était l’ONU en Corée, au Vietnam, en Bolivie, en Argentine, au Congo, au Soudan, au Sahel, etc. et, plus près de nous, en Libye, au Yémen, en Syrie ?  La Libye qui est aujourd’hui dévastée à cause de l’impéritie, de l’inconscience ou de bien plus grave encore, de Nicolas Sarkozy et qui, désormais, sert de plate-forme à la mafia immigrationniste !   

La prédominance des cinq nations inamovibles y est sûrement pour quelque chose ! L’ONU envoie des casques bleus, mais finalement laisse la situation pourrir sur place ! Elle pond des rapports larmoyants, prend des résolutions ne servant à rien et fait des déclarations et des constats, entre deux verres de champagne et des dîners entre soi, tout en réclamant des moyens supplémentaires !

Que fait cette organisation aujourd’hui ? Donner des leçons et imposer une direction mondialiste à l’ensemble des nations qui veulent rester libres et souveraines !

Au sein de l’ONU, il y a le Conseil des droits de l’homme. Un organe intergouvernemental qui a  la responsabilité de renforcer, « entre guillemets », la promotion et la protection des droits de l’homme autour du globe.

Qui est aux manettes de ce Conseil des droits de l’homme ?

L’Arabie saoudite, à travers Faisal bin Hassan Trad, a été déclarée « nouvel expert » des Nations unies pour les droits de l’homme ! Il a été choisi pour présider le panel du Conseil des droits de l’Homme en 2015 !

Il y a aussi des « experts » comme Amr Ahmed Ramadan, représentant de l’Égypte. De même que Alaa Youssef  du même pays et Mouayed Saleh pour l’Irak !

Le pire étant l’arrivée de l’Arabie saoudite à la commission des droits de la femme !

Quelle ignominie tout de même ! Choisir un pays qui promeut la loi islamique en considérant la femme comme étant inférieure à l’homme, qui l’oblige à se voiler sous peine de sanctions physiques, qui décapite sur la place publique des femmes qui furent des esclaves ayant tué leur maître pour avoir voulu les violer ! Qui fouette sur la place publique des blogueurs, des opposants politiques et qui interdit aux chrétiens de pratiquer librement leur culte, etc.

Bel exemple de probité, d’indépendance et d’honnêteté intellectuelle de la part de ces affligeants diplomates qui représentent leur pays à l’ONU et participent aussi à ses organismes métastasés par l’islam radical !

Que penser de ce pacte, initié par l’ONU et proposé à la signature aux chefs de gouvernement et aux chefs d’État, qui va assurer une défaite totale à des pays souverains en garantissant à chaque individu le droit de migrer dans le pays de son choix ? Quelque chose qui sort de ses attributions ! Un pacte qui détruit de facto les frontières, oblige les États à recevoir les clandestins dans le pays de leur choix et donc leur permet de choisir le supermarché le plus attractif où profiter d’un système social et politique qu’ils n’ont jamais contribué à mettre en place ni même financé par de quelconque contributions ! C’est bar ouvert à tous. Certains pays ont déjà refusé de signer, comme l’Autriche, l’Australie, la Hongrie, la Pologne, la République tchèque, l’Estonie, la Bulgarie et les USA.

*****************

Le deuxième organisme est la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH). Chacun connaît la décision prise par cet organisme sur une affaire portée par une femme de nationalité autrichienne, madame Elisabeth Sabaditsch-Wolff.

L’affaire porte sur la condamnation de la requérante pour dénigrement de doctrine religieuse, l’intéressée ayant fait des déclarations insinuant que Mahomet avait des tendances pédophiles, dixit cette Cour européenne !

Madame Sabaditsch-Wolff, membre d’un parti politique qui n’était pas encore au pouvoir, fut condamnée par les instances juridiques de son pays. Ce qui pose l’indépendance de la justice d’un pays en fonction de ses opinions politiques ! Nous vivons la même chose en France avec l’acharnement judiciaire que certains subissent parce qu’ils déplaisent aux chiens de garde associatifs !

En Autriche donc, et ailleurs, on peut imaginer sans peine que c’est la même chape de plomb qui règne et protège lesdites minorités, à commencer par les adeptes de l’islam ! Après avoir épuisé ses recours en justice, madame Sabaditsch-Wolff  porta l’affaire devant la CEDH, cette juridiction européenne !

Mal lui en a pris puisque le jugement de cette cour a été la confirmation qu’il est impossible de dire qu’un homme qui épouse une gamine de 6 ans, la considère comme pubère à 9 ans et pouvant donc être pénétrée sexuellement et objet de plaisir, est un pédophile et de s’en offusquer ! Nous imaginons la terreur et la douleur de cette gamine ! Nous n’acceptons pas ces viols d’enfant ! Pas plus d’ailleurs que les viols en général ! Pas plus à Riposte Laïque que dans n’importe quel pays civilisé ! 

Nous savons que dans n’importe quel pays occidental, la pédophilie est rejetée et interdite sur tous les plans, aussi bien moral que judiciaire et religieux !

C’est interdit également dans bien des pays qui se revendiquent comme musulmans et qui ont fixé dans leur corpus législatif un âge minimum pour que les femmes puissent se marier ou être mariées ! Hélas, cela n’interdit pas les mariages arrangés dès la naissance de la gamine ou avec des adolescentes qui, lors d’un retour au bled, à la faveur d’un séjour en vacances, se retrouvent mariées par surprise, et de force, avec un presque vieillard !

Cet organisme a, par son jugement, remis à l’ordre du jour le délit de blasphème au nom du fait que cette femme aurait bousculé, voire choqué les croyances religieuses des musulmans autrichiens en dénigrant Mahomet ! Pourtant, les textes islamiques revendiquent cette réalité du viol d’une enfant qui s’appelait Aïcha !

Cet organisme condamne une citoyenne européenne pour une offense envers un personnage dont le modèle a peut-être existé il y a 1 386 ans ?

Que dit cet organisme à l’unanimité ? Qu’il n’y a pas eu violation de l’article 10 sur la liberté d’expression de la Convention européenne des droits de l’homme, et il justifie cette décision par la préservation de la paix religieuse en Autriche.

Madame Elisabeth Sabbadisch-Wolff a été dénoncée et accusée parce qu’elle a dit que Mahomet était un pédophile. Elle a été condamnée pour préserver la paix religieuse et parce qu’elle aurait offensé des musulmans autrichiens.

Pour la Cour européenne des droits de l’homme, le plus important était que ces propos n’avaient pas été tenus d’une manière objective contribuant à un débat d’intérêt général, mais pouvaient uniquement être compris comme ayant la visée de démontrer que Mahomet n’était pas digne d’être vénéré. 

Personne n’imagine aujourd’hui que l’on puisse vénérer un pédophile ?  Bien sûr, il y a quelques attardés qui écoutent encore, et malheureusement, cet homme politique actuel qui, souvenez-vous, était ému par une gamine qui lui touchait la braguette !

On reste cependant très loin d’un homme qui est considéré comme parfait par plus d’un milliard et demi de croyants et qui est pour eux un exemple à suivre ! Mais il ne faut pas le dire, car cela pourrait choquer ceux qui le considèrent comme parfait !

Qui sont les membres de la CEDH ? Les juges sont élus par l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe à partir de listes de 3 noms proposées par chaque État. Ils sont élus pour un mandat de 9 ans non renouvelable. Pour la France, c’est André Potocki qui siège parmi les 47 membres présents issus de pays dont on connaît l’attachement aux droits de l’homme, comme la Turquie, la Bosnie, etc.

Conclusion

Après ce rapide tour d’horizon de ces deux organisations, on peut tout de suite réaliser que les citoyens n’ont pas voix au chapitre ! Aucune de ces organisations n’est issue d’une volonté populaire !

Aucun citoyen lambda ne connaît l’étendue des pouvoirs qui sont confiés à ces hommes censés nous représenter dans ces instances !

Personne ne les connaît physiquement d’ailleurs, et personne parmi nous, qui sommes les gens du peuple, la plèbe, ne peut prétendre les contrôler à terme. Seuls peuvent le faire, sans doute, les politiques qui les ont nommés à ces postes !

Ce qui souligne l’importance de la représentativité de nos hommes politiques, pour lesquels nous avons pu voter, et leur indignité dans des décisions qui engagent les Français sans qu’ils le réalisent mais qui, finalement, les subissent !

Aucun Français ne sait véritablement que ses choix politiques aboutiront à des décisions contraires à ses intérêts dans ces instances !

Aucun Français ne connaît en détail les complicités qui existent clairement entre les représentants nommés par nos politiciens dans ces instances internationales, avec des pays qui sont loin de porter des idéaux humanistes et qui, bien au contraire, influencent de manière négative, dans ces instances judiciaires, une lutte contre la liberté d’expression et qui veulent imposer le blasphème dans nos codes juridiques.

Gérard Brazon (Libre Expression)

Anne-Laure Maleyre et l’équipe du jour