1

Boîte à outils à usage des résistants

Alors que le benêt qui nous sert de porte-parole du gouvernement se permet d’opposer piquouze ou tsunami viral, il est temps de constituer des boîtes à outils à usage des résistants. Avec 100 000 personnes dans la rue à Paris, ce samedi 17 juillet 2021 (estimation réaliste),  il est temps de relever le défi et de sauver notre honneur face au mépris du peuple. Car il a osé, au nom du gouvernement,  qualifier les résistants de « frange capricieuse et défaitiste » ! Mais pour qui se prend-il ? Ne nous faisons pas d’illusion. La dictature est en place et tout est verrouillé : un Parlement godillot, et un gouvernement des juges, comme le qualifie si bien Éric Zemmour.  Les Cours suprêmes n’appliquent plus le droit, elles le disent, en l’interprétant comme bon leur semble. Restent les textes supranationaux, le droit international  et des juridictions ouvertes à la saisine comme la Cour de justice européenne et la Cour européenne des droits de l’homme. Mais lorsqu’elles rendront leurs jugements, de l’eau aura coulé sous les ponts et il sera trop tard.

Comme sous l’Occupation, il ne faut compter que sur nos propres moyens. Ne nous faisons pas d’illusions : cela commence par les personnels soignants, ce sera bientôt les personnels travaillant dans les lieux « accueillant du public » : les profs, les postiers, les personnels de mairies, des services sociaux, des transports, ceux qui travaillent dans les lieux culturels… La gouvernance punitive sera sans pitié ! On ne joue plus « à se faire peur », comme disait Zemmour en mars 2020, désormais, la répression est la seule réponse au Covid !

https://francais.rt.com/france/88847-vaccination-generale-ou-tsunami-viral-attal-critique-frange-capricieuseet-defaitiste-covid-19

Plusieurs axes de réflexion :

  • Comment répondre à une injonction de vaccination ?

Le docteur Louis Fouché nous donne deux pistes : ne pas refuser le vaccin, si vous êtes contre la vaccination ou contre ce vaccin car vous seriez en tort. Cependant la législation actuelle laisse encore quelques portes de sortie :

– Demandez si le vaccin contient du MRC5, tous les vaccins en ont. Ce sont des cellules de fœtus humains avortés ou contenant des traces d’ADN humain. Vous avez le droit de le refuser pour des motifs religieux par exemple : c’est un droit fondamental reconnu par la plus haute cour de justice de l’Union européenne.

– Demandez s’il y a une possibilité de réaction iatrogène. Le médecin vous dira forcément oui… Donc vous ne pouvez pas vous faire vacciner puisqu’il y a un risque.

https://resistancerepublicaine.com/2021/02/15/le-docteur-fouche-vous-explique-comment-refuser-legalement-le-vaccin-sil-devient-obligatoire/

On peut aussi prendre un rendez-vous pour le vaccin, puis de ne pas venir. Ou bien, encore mieux : venir, attendre que l’infirmière prépare la seringue et, au moment où va s’abattre la piqûre fatale, tomber en sanglots et s’en aller en pleurnichant. On peut même se pisser dessus pour faire plus vrai. Effet garanti pour le reste de la file d’attente ! LOL !

  • Comment adapter ses modes de vie aux discriminations ?

Exclusion des centres commerciaux ? Qu’à cela ne tienne, on pourra revisiter les boutiques de son quartier, dont les tarifs ne sont pas nécessairement moins avantageux que ceux des grandes surfaces.

Exclusion des lieux des restaurants ? Certains développent la livraison en ligne ; vous commandez le menu de votre choix pour un moment festif à la maison.

Exclusion des lieux de culture ? Le cinéma en ligne a fait des progrès : moins de temps perdu en déplacements inutiles…

Cela n’empêche pas quelques actes militants, comme le fait d’aller sur place, sans illusion, ne serait-ce que pour faire comprendre au prestataire qu’il va perdre un client en refusant une entrée, puis deux, puis trois … au nom de mesures sanitaires complètement débiles. Peut-être que ces commerçants pris en tenaille finiront par exiger de leurs syndicats professionnels la levée des mesures restrictives auxquelles ils sont soumis.

https://rmc.bfmtv.com/emission/45-000-euros-d-amende-pour-les-restaurateurs-qui-ne-controle-pas-le-pass-sanitaire-en-fonction-de-la-taille-du-restaurant-c-est-carrement-la-moitie-de-leur-annee-2046024.html

https://www.lindependant.fr/2021/07/14/covid-19-un-serveur-travaillant-sans-masque-dans-un-restaurant-et-sans-pass-sanitaire-est-passible-dune-amende-son-employeur-aussi-9670689.php

  • Comment contrer le passe sanitaire ?

Quelques sites peuvent nous aider :

1) ANIMAP, l’annuaire en France des commerces, restaurants, entreprises et services qui n’exigeront PAS le Pass Sanitaire (Vaccin ou Test) : https://animap.fr/

2) le Collectif « Laissons les médecins prescrire », annuaire en France des médecins engagés à ne PAS vacciner et favorables à traitements préventifs : https://manifestes-libertes.org/medecins-engages/

Cherchez votre commune !

3) Enfin, l’application TousAntiPass qui a été lancée après le discours de Macron du 12 juillet 2021 https://www.tousantipass.fr/

Les Gaulois réfractaires, mais aussi tous ceux qui vivent dans le doux pays de France, pourront laisser libre cours à leur imagination pour composer avec le passe sanitaire imposé par les autorités.

  • Comment résister à un licenciement illégal par des moyens légaux

Ne jamais démissionner, ne jamais accepter de se faire vacciner de son propre gré. Signer et faire signer par votre employeur une reconnaissance de non-consentement selon le modèle ci-dessous et surtout, réfléchir à deux fois !

Hector Poupon




Combien d’arbres sacrifiés pour les laissez-passer ?

La France semble le seul pays au monde à avoir mis en place ce système d’attestations de déplacement dérogatoire, sur déclaration-papier. Rappelons que la liberté d’aller et venir est un droit fondamental : il se rattache à l’article 4 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789. Par une décision du Conseil constitutionnel du 12 juillet 1979, il est protégé par le « bloc de constitutionnalité » selon l’expression consacrée. Enfin l’article 3 de la Convention européenne des droits de l’homme protège aussi cette liberté. Mais admettons, sans entrer dans ce débat, que les circonstances exigent une limitation temporaire de cette liberté individuelle.

Depuis le 17 mars 2020, tout résident, avant de mettre le nez dehors, doit remplir une déclaration-papier, sous peine d’être sévèrement verbalisé. Alors, un petit calcul s’impose. Nous prendrons pour hypothèse que 50 millions de documents par jour sont nécessaires. Édités au format A4, sur du papier standard de grammage 80g/mètre-carré, et donc, à raison de 5 g la feuille, cela fait 250 tonnes de papier par jour. Sachant qu’il faut en moyenne 17 arbres pour produire 1 tonne de papier, cela nous donne 4 250 arbres par jour, soit près de 30 000 arbres par semaine !

Ce chiffre mérite quelques comparaisons :

Selon l’Office national des forêts françaises, 25 millions d’arbres sont replantés chaque année, soit 480 000 par semaine. La quantité d’arbres nécessaires à l’impression des laissez-passer représente donc : 30 000/480 000 = 6,24 % du total. C’est énorme !

https://www.planetoscope.com/forets/1198-nombre-d-arbres-plantes-en-france.html

Anne Hidalgo s’est engagée à planter 170 000 arbres à Paris sur 6 ans, ce qui fait 28 000 arbres par an ou 540 arbres par semaine en moyenne. La quantité d’arbres nécessaires à l’impression des laissez-passer est donc 55 fois supérieure (30 000/540 = 55) aux plantations prévues par semaine par la maire de Paris pour sauver la planète. Sans compter qu’une grande quantité de ces papiers inutiles finiront dans des incinérateurs, augmentant d’autant « l’empreinte carbone », cet indice si cher aux sauveurs de la planète !

https://www.bfmtv.com/politique/planter-170-000-arbres-a-paris-la-nouvelle-proposition-ecolo-d-anne-hidalgo-pour-les-municipales-1850944.htmlhttps://www.lepoint.fr/elections-municipales/municipales-anne-hidalgo-veut-planter-170-000-arbres-a-paris-02-02-2020-2360822_1966.php

Enfin l’Assemblée nationale a voté le 30 janvier dernier une loi « anti-gaspi » visant à supprimer progressivement les tickets de caisse, pour réduire la consommation de papier et limiter l’usage du bisphénol, un perturbateur endocrinien redoutable. Mais n’aurait-on pas pu se limiter à interdire l’usage de ce produit ? Même la prudente association « 60 millions de consommateurs » avait critiqué cette initiative en faisant remarquer, à juste titre, que « des économies seraient plutôt à faire du côté des publicités-papier qui inondent chaque jour nos boîtes aux lettres ».

https://www.60millions-mag.com/2019/12/04/5-raisons-de-sauver-le-ticket-de-caisse-en-papier-17030

À défaut de pouvoir obliger les gens à sortir avec un masque, faute de stocks suffisants, on infantilise la population avec une paperasserie bien illusoire et la mesquinerie atteint des summums : interdiction de réutiliser le papier de la veille, interdiction d’utiliser du crayon de papier ou de l’encre effaçable… Quoi d’étonnant que tout un chacun cherche à contourner un dispositif pétri d’arbitraire au point que les autorités ont dû déjà revoir leur copie à plusieurs reprises : on est passé d’une déclaration sur l’honneur à l’obligation de fournir des justificatifs à n’en plus finir. Comme si les gens n’étaient pas capables de comprendre que le respect des règles de précaution (serinées tous les soirs dans les médias) était dans leur intérêt. Sans parler de la difficulté à s’approvisionner en ramettes de papier, compte tenu de l’explosion de la demande et de la rareté des points de distribution.

Plusieurs constats s’imposent : les préoccupations écologiques se sont effacées du jour au lendemain : gaspillage de papier, renoncement au tri collectif, pour ne citer que ces deux exemples, sans que personne ne s’en émeuve. Et quid du recyclage des masques usagés ?

Pendant ce temps, on mobilise l’ensemble de la police nationale, la gendarmerie, pour contrôler des papiers plus ou moins bidon mis au point par des bureaucrates en crise d’autorité.  Est-ce bien le moment d’exposer ainsi nos policiers aux risques de contamination au Coronavirus sachant qu’il n’est pas rare qu’ils fassent l’objet de crachats et qu’ils travaillent souvent sans masques ? À quand l’exercice de leur droit de retrait ? Et le tout, au détriment des missions de maintien de l’ordre qui sont les leurs ! Et pour quel résultat, sinon remplir la cagnotte des verbalisations mise à mal par la faible rentabilité des radars, faute d’un nombre suffisant de voitures en circulation ?

Michel Geoffroy, auteur de « la superclasse mondiale contre les peuples » y voit, non sans raison, une vaste entreprise de culpabilisation des Français et surtout un flicage disproportionné dans le sillage de la répression des Gilets jaunes. Puisse-t-il être entendu ! Ne vous privez pas de la lecture de son article, paru ce jour sur le site de Polémia.

https://www.polemia.com/francais-vos-papiers-le-flicage-plutot-que-le-depistage/

Hector Poupon




Nouveaux radars, drones et contrôles vidéo : 2018, la grande traque…

Traquer dans le détail l’automobiliste solvable est moins dangereux que réprimer la conduite sous l’emprise de stupéfiants.

C’est en l’espèce ce que l’honnête et sobre citoyen au volant pourrait conclure devant la monstruosité du dernier, en date, contresens mortel sur l’A6 : le chauffard était fortement alcoolisé et positif aux stupéfiants. Mais ce n’est pas tout.

Source le Journal de Saône & Loire, le 28 décembre : « FLEURVILLE- EXCLUSIF Contresens mortel sur l’A6 : le chauffeur de Cluny était fortement alcoolisé et positif aux stupéfiants Cet habitant de Cluny depuis 2016 était arrivé en France en 2014, contraint de quitter les Etats-Unis, n’ayant pas la nationalité américaine mais française, où il vivait depuis l’âge de 4 ans et ce, pour une série d’infractions commises sur le sol américain dont la consommation de drogues. Il était interdit de séjour aux USA durant dix ans.

La collision frontale a provoqué son décès et ceux d’un père de famille et sa fillette âgée 4 ans dans la nuit de mardi à mercredi sur l’A6 dans le sens Paris/Lyon à la hauteur de Fleurville, 15 km au nord de Mâcon. L’un des adolescents du couple à bord de la berline Renault Scénic a été transporté à Lyon.. »  http://www.lejsl.com//edition-macon/2017/12/28/contresens-mortel-sur-l-a6-le-chaffeur-de-cluny-etait-fortement-alcoolise-et-postif-aux-stupefiants

Le drame de la famille victime endeuillée est malheureusement un énième cas d’accident où la consommation, voire le transport de drogue à tombeau ouvert (go fast), est impliquée. Mais l’Etat préfère jouer la dépénalisation que s’attaquer réellement aux pontes du trafic. Pour chaque saisie, toujours plus « record » que la précédente, combien de came arrive à bons quartiers de non-droit. Et combien de dealers roulent en voitures haut de gamme facilement identifiables ? L’année 2018 ne devrait-elle pas être déclarée cause nationale de la répression de la drogue, au volant, et pas qu’au volant. Le travail du juge Pierre Michel, assassiné à Marseille en 1981, n’aurait-il servi à rien ? Le juge Michel. Alain Laville. Presses de la Cité. 545 pages en quatre parties et fac-similés de documents des dossiers. 1982.

France Mocks FoxNews « No Go Zones » #FoxNewHypocrites

https://youtu.be/u-tTHmrsXB8

https://youtu.be/u-tTHmrsXB8

L’honnête citoyen apprécierait une ferme volonté des autorités, traduite dans les faits, pour contrer les délinquants liés à l’automobile et les incendiaires du millier théorique de voitures brûlées pour les réveillons.

Carjacking, vandalisme, vols à la portière  https://ripostelaique.com/aubervilliers-le-voleur-a-la-portiere-accuse-sa-victime-detre-un-meurtrier.html , vols de véhicules, réseaux de revente, réseaux de pièces détachées dans la passoire Union européenne, trafics de certificats d’immatriculation, de permis de conduire… autant de priorités qui devraient être dans la ligne de mire du gouvernement Macron.

Croirez-vous aussi que l’état des infrastructures routières de France va être amélioré ?

Mais non, vous êtes loin du compte.

Au menu de la nouvelle année 2018 : encore plus de radars, encore plus de feux rouges qui flashent, vous savez ceux qui passent tellement vite d’orange à rouge, qu’ils vous laissent le choix entre un cliché souvenir tarifé ou un violent coup frein assorti du coup du lapin.

De bonnes vidéos (ci-dessous) pour tout comprendre.

Enquête exclusive – Nouveaux radars et contrôles vidéo, la grande traque des automobilistes 

https://youtu.be/5Q6Cnx0K3ZU

https://youtu.be/5Q6Cnx0K3ZU

http://video.mediabong.com/videos/59f73789aedf6.mp4?ec_rate=1300&ec_prebuf=3

Si vous voulez persister à prendre la route, sachez que 2018 vous réserve un contrôle technique à 400 points, votre Diesel à la poubelle, une forte augmentation des tarifs assurance et risque d’attentat.

Et si vous persistez encore, la bande à Hulot-Hidalgo ne vous fera pas de cadeau  https://ripostelaique.com/transition-ecologique-le-pollueur-hulot-fait-casquer-les-francais-economiquement-faibles.html : à court terme vous cracherez – très cher – au bassinet pour un gros veau hybride truffé d’électronique ou un tout électrique captif de ses 200 bornes autonomes et dont vous ne saurez pas grand chose du recyclage des batteries. Espérant toutefois qu’elles n’en viendront pas à être bridées, à l’instar de celles de certains smartphones vieillissants.

Et pour tous ceux qui ne voudraient pas finir piétons (comme disait De Funès après avoir pulvérisé la 2 CV de Bourvil ), ne rêvez pas d’une petite choucarde neuve à moins de 5 000 €.

Ces voitures existent chez différentes marques mais sont bloquées par l’U.E. Régulièrement des démentis sont opposés à leur production et le plus souvent l’argument des normes est avancé. Ben voyons !

Renault invente la voiture à 2.500 euros

En dépit d’un prétendu démenti publié par l’AFP, La Tribune maintient l’intégralité de ses informations exclusives.

Par Alain-Gabriel Verdevoye 23/11/2011,

Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

« Après avoir gagné le pari de la voiture à bas coûts, Renault veut se lancer dans le véhicule ultra-économique, deux à trois fois moins cher, selon des sources internes. Le responsable jusqu’ici de la gamme Entry (Logan, Sandero, Duster) chez Renault, Gérard Detourbet, prendra, au 1er janvier, la direction d’une équipe commune Renault-Nissan, chargée de développer l’ensemble des modèles d’entrée de gamme pour l’Alliance… et notamment une plate-forme et un moteur pour un futur véhicule à 2.500 euros !… »  https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20111123trib000666137/renault-invente-la-voiture-aentreprises-finance/.500-euros.htmlhttps://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20111123trib000666137/renault-invente-la-voiture-aentreprises-finance/.500-euros.html

Voir aussi du côté de l’Inde et de la Chine (pays non exhaustifs).

Jacques CHASSAING




Identitaires, RL-RR et FN harcelés : l’Etat-Macron veut briser les opposants à l’invasion

Je rappelle toujours, lors de mes interviews, ces chiffres fort simples. Sous la droite, et quand j’animais Riposte Laïque, ce site n’a connu qu’un seul procès, intenté par la meute antiraciste pour deux éditos de Cyrano, dont un écrit par Pascal Hilout, apostat de l’islam.

Depuis 2012, date où nos amis suisses ont pris la relève, Riposte Laïque a subi 54 procédures judiciaires, de la part de l’Etat socialiste français, qu’il sévisse sous Hollande ou Macron. Une dizaine d’entre elles ont déjà abouti à des procès. Une vingtaine d’autres procès nous attendent, tandis qu’une vingtaine de procédures n’a pas abouti. J’y ajouterai la quinzaine de plaintes déposées contre Christine Tasin, présidente de Résistance républicaine.

Je précise toujours qu’en Suisse, pays démocratique, où existent des associations antiracistes et musulmanes, aucune plainte n’a encore été déposée contre le site Riposte Laïque, qui dépend pourtant de la législation helvétique.

Certains juges, voulant absolument enfoncer Riposte Laïque, en arrivent à se désavouer entre eux. Ainsi, la 17ème Chambre a condamné Alain-Jean Mairet, notre directeur suisse, comme responsable de publication d’un article de Salem Ben Ammar. Mais d’autres, notamment au Parquet, paraissaient souhaiter que je sois reconnu président de RL, et subisse ainsi les sanctions, amendes et peut-être peines de prison liées à la fonction. Ensuite cette 17ème Chambre m’a relaxé, affirmant que rien ne permettait d’affirmer que je demeurais, comme l’affirmaient ceux qui déposaient plainte contre moi, le responsable de la rédaction de RL. Mais cette même 17ème Chambre m’a condamné à 3 mois de prison avec sursis, 3 mois plus tard (un procès dont je n’ai même pas été informé), comme responsable de publication. Le tribunal de Versailles a estimé, lui aussi, suite à la plainte de Clavreul, que j’étais bien président. Et il s’est trouvé une autre magistrate pour condamner la présidente des Editions Riposte Laïque, suite à la plainte des deux caissières voilées d’H&M ! Et la Cour d’Appel de Paris, à cause de l’appel du Parquet, devra statuer, en mars, à nouveau sur un débat qui paraît agiter les coulisses du Palais de Justice : est-il vrai que Pierre Cassen n’est plus directeur de publication de RL, ou le serait-il encore ? Des milliers et milliers d’heures qui auraient sans doute pu être mieux utilisées par les juges et policiers, dans le contexte actuel.

L’ensemble des procédures intentés contre nous a déjà coûté environ 80.000 euros, auxquels nous avons pu faire face grâce à vos dons et à votre fidèle soutien.

J’ajoute enfin que, bien que n’exerçant plus de responsabilité officielle depuis octobre 2012, et ayant été relaxé deux fois, à Versailles et par la 17ème Chambre, j’ai malgré tout subi depuis cinq années une quinzaine d’interrogatoires policiers, et cinq convocations par des juges d’instruction (et bientôt une sixième). Sans oublier une perquisition policière, demandée par un juge d’instruction instruisant une plainte d’Anne Hidalgo, sachant que je n’ai toujours pas récupéré mon ordinateur et mon téléphone portable qu’on m’a volés en avril 2016. Et mon sympathique avocat, Maître Pichon, nous annonce une année 2018 qui devrait être chargée judiciairement, pour Christine et moi.

Loin de moi l’idée de pleurnicher, ce n’est pas le genre de la maison. Je préfère continuer sur le scandaleux acharnement que connait, outre notre mouvance, l’ensemble de la famille patriote. Commençons par Génération Identitaire. A ma connaissance, aucun des militants de cette organisation n’a agressé personne, n’a vandalisé un centre-ville ou essayé de cramer des policiers. Pourtant, en quelques semaines, cette association vient d’être victime d’un acharnement qui dépasse les bornes, de la part de l’appareil d’Etat et de ses satellites.

Ce sera d’abord le préfet de Paris, Michel Delpuech, qui annulera au dernier moment une manifestation de Génération Identitaire, programmée de longue date, utilisant le prétexte fallacieux d’une contre-manifestation des antifas. Soulignons que ces mêmes antifas seront autorisés à manifester avec les Indigènes de la République et leur porte-parole, qualifiée de raciste par Thomas Guénolé lui-même.

Ensuite, le président du tribunal de Poitiers, Franck Wastl Deligne et ses assesseurs, condamneront cinq militants de Génération Identitaire à 1 an de prison avec sursis, 40.000 euros d’amende et de dommages et intérêts, 5 ans d’interdiction de droits civiques et 2 ans de contrôle judiciaire. Tout cela pour être monté sur le toit d’une mosquée en construction, en 2012 !

L’acharnement continuera quand les jeunes militants voudront faire un appel de dons, pour payer leurs avocats. L’organisme Leetchi, pourtant pas regardant quand il s’agit de recueillir des fonds pour des associations islamistes, mettra fin, sous la pression des gauchistes et de musulmans, à la collecte, au bout de 24 heures.

Et comme si cela ne suffisait pas, twitter vient de se mettre de la partie, suspendant dans la nuit de mardi à mercredi le compte de Génération Identitaire.

Que dire du sort réservé au Front national ? Rappelons qu’aucune banque française n’accepta de prêter de l’argent à Marine Le Pen, lors des élections présidentielles et législatives. Puis, après Gilbert Collard, ce sera Marine Le Pen en personne qui verra son immunité parlementaire levée, par un vote du bureau de l’Assemblée nationale. Ensuite, les banques continuèrent à se distinguer, en virant, par l’intermédiaire de la Société Générale et de HSBC, le FN, sommé de clôturer ses comptes.

Inutile d’ajouter à cela la propagande des médias, systématiquement hostiles et malveillants contre tout ce qui réclame le retour des frontières, et le refus de l’invasion migratoire majoritairement musulmane que nos dirigeants font subir à la France, et imposent à notre population.

Elisabeth Levy, dans un remarquable édito, titrait : « Immigration, la coulpe est pleine », résumant en ces quelques mots l’opinion de la grande majorité de nos compatriotes.

Voulant imposer de force la politique migratoire voulue par l’Union européenne, ceux que je qualifierai de « La bande à Macron », font feu de tout bois. Devant un tribunal, outre les exemples précédents, le premier patriote qui se pointe s’en sort rarement sans des requêtes de prison de la part du procureur, voire des condamnations de la part des juges. 2 mois avec sursis contre Thomas Joly, 3 mois avec sursis demandés contre Christine Tasin, 1 mois ferme pour Olivier Roudier, 3 mois avec sursis contre Gérard Boyadjian, et à présent, 4 mois de prison ferme contre un Aveyronnais, coupable sur facebook d’avoir protesté contre la future installation de migrants près de chez lui.

La dictature judiciaire se complète par une chasse aux sorcières grotesque dans les médias et sur les réseaux sociaux. La meute se déchaîne d’abord contre Miss France, puis contre Antoine Griezmann. On entend même sur un plateau de télévision un économiste écologique, Thomas Porcher, nous expliquer que « nous aurons droit à plus d’humour quand nous aurons une société plus égalitaire ». On subit un Gilles Verdez qui qualifie systématiquement de raciste tout ce qui est blanc ! Et on constatera la présence d’un ancien antifa, à présent responsable syndical à Sud-Education, Aurélien Boudon, qui expliquera sur le plateau que le racisme anti-blanc, il ne connaît pas, et justifiera les ateliers interdits aux Blancs, par ailleurs. C’est à une démolition méthodique et systématique de la France et de ses habitants d’origine à laquelle on assiste matin, midi et soir. Par contre, on victimise et on glorifie de nouvelles populations qui pourtant, pour le moment, pour beaucoup d’entre eux, n’ont pas montré une affection particulière pour le pays qui les accueille, et encore moins la volonté de s’y assimiler…

Les humoristes, qui n’ont jusqu’à ce jour pas brillé par leur soutien à Ri7, poursuivie par « Hidalgo-Je suis-Charlie » pour un dessin la représentant léchant une babouche musulmane, après avoir commémoré le ramadan dans sa mairie, commencent à s’inquiéter, après le licenciement de Tex. Ils comprennent lentement que dans ce pays, non seulement à cause de loi prétendument antiracistes on ne peut plus rien dire sous peine de se retrouver devant la 17ème Chambre, mais qu’on n’avait plus le droit de rire, ou de faire rire, sur certains sujets. A cause des patrouilleurs de la toile, véritable tribunal médiatique, qui rêvent, comme le disait le talentueux Mathieu Bock-Côté, d’un « Comité des Blagues autorisées ».

Ces persécutions judiciaires, ce mauvais climat, ne doivent rien au hasard. Les consignes partent de l’Elysée, même si cette politique répressive existait déjà sous Hollande. Avec Macron, cela va empirer. Le nouveau président et sa bande savent pertinemment que s’ils respectaient vraiment la démocratie, ils devraient mettre fin à l’insupportable invasion migratoire, souvent musulmane, que nous subissons, sans qu’on n’ait jamais demandé leur avis aux Français. Sauf qu’ils n’ont pas été mis là pour écouter les Français, mais juste pour accélérer leur remplacement !

Alors, d’un côté, Collomb et Macron font semblant de durcir le dispositif répressif, histoire d’amuser la galerie Et bien sûr, toute la gauche immigrationniste hurle aux heures les plus sombres de notre Histoire. Tout cela n’est que du théâtre, car à présent, alors que des millions de Français sont sans emploi et que des milliers de nos compatriotes dorment dans la rue, l’appareil d’Etat mobilise ses préfets pour imposer ces nouveaux venus à des populations rurales qui n’en veulent pas. Ils en sont même à aller chercher les clandestins sur place, à présent !

Dans « Le Meilleur des Mondes », Aldous Huxley, avec une grande lucidité, annonçait ce que nous sommes en train de vivre : « La dictature parfaite serait une dictature qui aurait les apparences de la démocratie, une prison sans murs dont les prisonniers ne songeraient pas à s’évader, un système d’esclavage où, grâce à la consommation et au divertissement, les esclaves auraient l’amour de leur servitude. »

Mais pour que cette dictature puisse bien fonctionner, il faut réprimer, éradiquer et briser les quelques contestataires qui risquent de gâcher la fête et donner de mauvaises idées aux Français. D’où l’ampleur de la répression contre les Identitaires, le Front national, RL-RR et quelques autres patriotes, orchestrée par l’appareil d’Etat et ses idéologues, soumis docilement à Macron l’immigrationniste.

Pierre Cassen




Réponse à l’écolo Porcher, qui conditionne mon droit à l’humour à une société égalitaire

Ce qui se passe en ce moment est extraordinaire. les masques des gauchos tombent les uns après les autres ! C’est un véritable jeu de massacre. Filoche nous raconte qu’il ne peut pas être raciste, puisqu’il est de gauche, et qu’il a créé Sos Racisme. Il est pourtant viré du PS pour un tweet jugé antisémite par l’ensemble de ses petits camarades.

Mélenchon nous dit qu’il lutte contre le Front national parce qu’il serait le descendant des nazis, rien de moins, mais se fait épingler pour antisémitisme dans les colonnes de l’Huma, et se prend les pieds dans le tapis, suite à un terrible lapsus révélateur sur Obono.

Hidalgo se fait la pourfendeuse des salauds de pauvres qui viennent polluer Paris avec leurs vieilles voitures de défavorisés, et se fait prendre par la patrouille, n’ayant fait ses déplacements intra-muros dans Paris qu’en utilisant des grosses voitures de fonction.

Hulot fait la leçon à la France entière, nous appelle à remplacer le nucléaire par les éoliennes, et veut en finir avec les voitures actuelles dans moins de 20 ans. Et, deuxième homme le plus riche du gouvernement (l’écologie, cela paie bien !), il se fait prendre avec un arsenal de voitures et de 4 X 4 digne des beaufs qu’il prétend combattre.

Et Schiappa, qui dégueule sur le catholicisme et les écoles privées, tout en chérissant l’islam, se fait prendre la main dans le pot de confiture par une « amie » socialiste, qui révèle que ses deux gosses vont dans une école de curés, au Mans. Et cela quelques jours après que le Grand Orient de France lui ait remis le prix de la laïcité 2017. Cela fait un peu désordre, les frérots !

Hier, Josiane Filio nous a fait le portrait d’un haineux aigri, un nommé Gilles Verdez, qui, après avoir qualifié en 24 heures la nouvelle miss France et Antoine Griezmann de racistes, a vu quelques-uns de ses exploits passés, dont sa pathétique demande en mariage à sa compagne, Fatou, bien sûr, car quand on est antiraciste et blanc, on se maque Afrique, bien sûr (de préférence belle et 20 ou 30 ans de moins…) pour montrer son ouverture à l’autre.

http://ripostelaique.com/petit-blanc-honteux-verdez-demande-au-csa-de-disqualifier-la-nouvelle-miss-france.html

Je pensais qu’on avait fait le tour, et là, je viens de dégoter un Verdez puissance 10. Un obscur inconnu, qui est, paraît-il, l’économiste de Cécile Duflot (défense de se marrer). Une pensée pour Duflot. C’est elle qui a transformé, avec sa loi SRU et les amendes multipliées par 5 pour ceux qui n’auraient pas leur quota de 25 % de logements sociaux, ma paisible ville de la banlieue parisienne en une prochaine commune du 9-3. Donc, quand j’entends parler des Verts, j’ai plutôt tendance à serrer les poings très fort…

Mais le nommé Thomas Porcher (peu avantagé par la nature, comme Verdez) a une autre spécialité que l’économie. Il s’est auto-proclamé commissaire politique chargé de la régulation de l’humour. Si, si, c’est vrai, écoutez la première et la deuxième vidéo de cette émission de C8, c’est tout simplement hallucinant.

http://www.fdesouche.com/922905-thomas-porcher-on-aura-droit-a-plus-dhumour-on-aura-societe-plus-egalitaire

Ce roquet frustré et haineux, plein de morgue, nous assène sa vérité : « On aura droit à plus d’humour quand on aura une société plus égalitaire« . Énorme ! Et il justifie, en attendant le paradis socialiste promis, la censure, au nom des inégalités sociales et de la souffrance des peuples opprimés et des gens qui n’ont pas la même couleur que nous (lâche-toi, le constipé, ose dire que ce sont des noirs et des arabes !). Bien évidemment, pour justifier le nouvel ordre moral qu’il nous promet, il s’appuie sur Alain Finkielkraut, auquel il attribue de suite le qualificatif raciste. Il bredouille que l’humour n’est supportable que quand on n’en est pas victime, et essaye d’embarquer le débat sur un prétendu devoir de mémoire, montrant là encore son étroitesse d’esprit de rabougri du ciboulot.

Naturellement, ce qu’il n’ose pas dire, c’est que dans sa société égalitaire, ce sera une petite élite, dont il fera partie, bien sûr, avec le pantin Gilles Verdez, les racketteurs antiracistes professionnels, les journaleux lyncheurs, les juges « Murs des Cons » et les philosophes de type « Nuit Debout », qui expliquera au peuple ce qui est permis, à présent, et ce qui est toujours interdit. Et il saura s’appuyer sur les miliciens antifas pour débusquer les « salopes » racistes comme la nouvelle « Miss France » ou les « maladroits » comme Antoine Griezmann, qui, bien sûr, après son hommage aux Harlem Globe Trotters, sera privé d’humour pour un an !

La comparaison avec Mathieu Bock-Côté, philosophe et politologue québécois, est accablante pour notre petit policier du goulag du rire. Mathieu est bonhomme, rigolard, chambreur, tout en rondeur, imposant et brillant, tandis que notre maître-censeur, qui a pourtant le même âge, paraît rabougri, avec des épaules de serpent rentrées, et un rictus de haine sur le visage. Il ne rit jamais.

Bien évidemment, face à un tel spécimen, notre Quebecois fut plus que brillant, il sut trouver, en bon amoureux de la liberté d’expression et en admirateur d’une France, un pays génial pour la qualité de nos philosophes et de la liberté d’expression, les bonnes formules pour démasquer le programme de son interlocuteur. Et, avec gentillesse et simplicité, sans jamais d’agressivité, il lui fit très mal !

Il parla des « patrouilleurs de l’espace public », de « Tribunal médiatique » de « l’humour comme ultime récompense d’une société parfaite ». Il fit remarquer à son interlocuteur qu’il était le parfait dépositaire, en France, du puritanisme américain, et qu’il rêvait d’importer ce qu’il y avait de pire dans la culture anglo-saxonne en France. Il ironisa sur « Un comité des blagues autorisées », et sur l’obtention d’un « permis de blaguer », réservé seulement aux personnes sûres ! Il raconta l’anecdote d’un humoriste canadien, qui, à cause d’une blague jugée sexiste, dut faire ses spectacles sous haute protection policière. Il alluma comme il faut les associations, qu’il qualifia de « ligues de vertu », qui n’existent que pour dénoncer. Il pointa du doigt leur esprit horriblement sérieux, et leur côté délateurs compulsifs.

Il fit enfin la leçon au petit procureur de la pensée Porcher, en lui rappelant quand celui vociférait sur « l’humour pas supportable », que justement, dans une société libre, on devait apprendre à respecter ce qui dérange.

La prestation du roquet liberticide me ravit. C’est bien que ces nostalgiques de Staline, de Mao ou de Pol Pot montrent aux Français leur vrai visage, celui de rabougris haineux, complexés, honteux d’eux-mêmes, de leur couleur de peau, de leur nationalité, de l’Histoire de leur pays, peut-être même de leur sexe et de leur prénom, qui, pour se prouver qu’ils existent, ne pensent qu’à réprimer, punir, interdire, rééduquer, un peuple qu’ils méprisent.

Ce genre de roquet haineux aurait fait merveille dans toutes les dictatures totalitaires, et pas seulement celles de gauche. Porcher rêve d’un homme nouveau, qui s’interdirait l’humour tant que la justice sociale ne serait pas parfaite, comme d’autres rêvaient d’un homme nouveau, du côté de Berlin ou de Moscou.

C’est à cause de ce genre de petite terreur de la pensée unique que plein de mes copains se retrouvent devant les tribunaux, et qu’on ne peut plus rien dire en France.

Je lui souhaite de ne jamais croiser mon chemin. Alors, comme la dernière fois que j’ai écrit cela, un autre roquet haineux de gôche, le stalinien parisien Ian Brossat, celui qui a une érection à chaque fois qu’il installe un clandestin dans Paris, m’avait menacé de procès, pour menaces de mort, rien de moins, je précise que si je le croisais, je ne l’agresserais pas physiquement, mais que je lui dirai, oralement, tout le bien que je pense de lui…

Et pour lui montrer la réponse des amateurs de la liberté d’expression et donc de l’humour à des sinistres guignols comme ce Porcher, je ne vais pas attendre une société tellement égalitaire qu’on sera tous pauvres ! Je préfère, en attendant, lui coller dans les trous de nez ce sketch des Inconnus, « Les Envahisseurs », que les humoristes ont bien fait de réaliser il y a une vingtaine d’années…

Martin Moisan




Exclusif : Cazeneuve exile des meneurs policiers en Nouvelle Calédonie !

av-cazeneuve-5
Vacances au soleil ou punition pour 53 policiers exilés prochainement en Nouvelle Calédonie, à l’initiative de R2 D2 Bernard Cazeneuve, surnommé aussi « l’homme au chapeau des années 40 » du côté de la Place Beauvau…
En marge de la grand’messe consacrée à la radicalisation ce lundi 7 novembre à l’Ecole Militaire de Paris (lire aussi http://ripostelaique.com/risques-dattentats-valls-et-r2d2-convoquent-dans-lurgence-procureurs-et-prefets.html) , le ministre R2 D2 Cazeneuve vient d’avoir une idée géniale (Si, si, ça arrive…..). Pas vis à vis de Riposte Laïque, sa « bête noire » quotidienne, dont il est un des premiers lecteurs chaque soir. Mettant à profit un week-end d’oisiveté, notre bon Bernard, même s’il n’est pas un Saint, a beaucoup réfléchi dans son cabinet, avec notamment son conseiller technique ayant un CAP de pâtisserie (c’est très important au ministère de l’intérieur !) Il pense pouvoir « sceller » le sort des policiers qui manifestent et critiquent son action. Il va les envoyer en Nouvelle Calédonie.
Sitôt pensé, sitôt fait, et bien sûr annoncé en plein week-end. Quelques coups de téléphone plus tard, associant à la démarche deux ministres socialistes qui n’avaient rien demandé, Jean-Jacques URVOAS, Ministre de la Justice, Garde des Sceaux et Ericka BAREIGTS, la très connue et célèbre Ministre des Outre-Mer, il s’est fendu d’un communiqué de presse le samedi 5 novembre à 18 h 14, adressé aux journalistes amis. Et notre bon R2 D2 Cazeneuve ne fait pas dans la dentelle : « Face aux violences inacceptables qui ont été perpétrées dans l’île le week-end dernier, les ministres ont renouvelé aux élus calédoniens l’engagement total de l’Etat, et aux forces de l’ordre leur entier soutien. ». Tiens, la Nouvelle Calédonie était à feu et à sang. Les journalistes proches du pouvoir socialiste ont apparemment oublié d’en parler !

 Le Bon Bernard affirme avoir lu les conclusions des rapports urgemment adressés par les inspections générales de la gendarmerie et de la police nationale, relatifs au dispositif de sécurité en Nouvelle-Calédonie et l’évolution de la délinquance dans l’île.

 Au terme d’une réflexion approfondie, le Ministre R2 D2 Cazeneuve affirme : « Dès février 2017, 53 policiers et gendarmes viendront renforcer la direction de la sécurité publique et le commandement de la gendarmerie de Nouvelle-Calédonie, et cet effort sera poursuivi ». Selon des sources proches du ministère, la liste des futurs affectés aurait déjà été établie. Coïncidence ? Elle comprendrait un certain nombre d’officiers de police ayant osé manifester ou critiquer l’action du bon Bernard et de son pâtissier de conseiller technique.

Comme il risque d’y avoir d’autres manifestations en France (pas en Nouvelle Calédonie !), le communiqué du même Ministre R2 D2 Cazeneuve annonce un effort conséquent en faveur de Nouméa (qui serait plus agréable que Cayenne au siècle dernier) pour les prochains mois, avec l’envoi « d’une brigade de prévention de la délinquance juvénile, pour soutenir les actions locales de prévention et de lutte contre les addictions et accompagner la jeunesse calédonienne… ».

Que les prochains policiers expatriés vers la Nouvelle Calédonie se rassurent. Ils ne seront pas dotés d’un slip de bain. Dans le même communiqué diffusé ce week-end, le bon Bernard de la Place Beauvau leur promet : « Un bon niveau de protection  (…). Les forces de l’ordre, les gendarmes et les policiers seront équipés d’un matériel de protection renforcé, et les prochains véhicules livrés seront équipés de dispositifs spécifiques…. ». Sacré Nanard ! Toujours prêt à faire pleurer dans les chaumières, même chez les flics, après trois ans et demi d’un itinéraire « Réveillez pas un flic qui dort »…

av-pre-gonzalezIl ne manque plus que François Hollande et Bernard Gonzalez, le célèbre Préfet du Vaucluse qui a ordonné de contrôler toutes les armes et munitions des clubs de tirs dans le Vaucluse et à Avignon, pour célébrer en grande pompe, du côté de Nouméa, l’arrivée des flics en exil ! 

Que les flics mécontents et expatriés vers Nouméa se rassurent. Ils reverront sur place R2 D2 Cazeneuve, qui précise, dans son communiqué « Les trois ministres se rendront prochainement dans l’île : le Ministre de la Justice en décembre, la Ministre des Outre-Mer en février 2017 pour finaliser avec tous les responsables le plan de prévention de la délinquance, et le Ministre de l’Intérieur en février 2017 également pour l’arrivée des nouveaux effectifs… ». Un communiqué qui peut même laisser croire que les policiers métro partants seront dans le même avion que leur très cher ministre. Pas belle la vie ?

 Au XIX ème siècle, si l’on en croit le célèbre écrivain (et député de l’époque) Victor Hugo, les indésirables étaient déportés en Guyane à Cayenne, à l’image de son héros Jean Valjean dans les Misérables. Combien de Jean Valjean au sein de la police Française ? Et combien d’inspecteurs Javert qui « cirent les pompes » au Ministre de l’Intérieur R2 D2 ? Messieurs les policiers, et futurs vacanciers pour certains, vous avez la parole !

Francis GRUZELLE

Carte de Presse 55411

Lire aussi ces articles qui constituent un complément d’information :

http://ripostelaique.com/ardeche-le-maire-dannonay-interdit-lislamiste-integriste-omar-erkat.html

http://ripostelaique.com/exclusif-orphelinats-galere-de-noel-enfants-places.html

http://ripostelaique.com/migrants-lardeche-francis-gruzelle-denonce-mensonges-de-letat.html

http://ripostelaique.com/exclusif-la-mort-en-direct-de-reem-hassan-assassinee-par-daech-trahie-par-la-france-et-les-usa.html

http://ripostelaique.com/insecticides-degelee-royal-foll.html

http://ripostelaique.com/presidentielles-2017-fn-carottes-cuites.html

http://ripostelaique.com/exclusif-orphelinats-galere-de-noel-enfants-places.html