1

Après Théo, retour sur un autre fake news d’Etat : Sihem Souid…

Pendant un an, les médias et l’UMPS nous ont conté une belle fable sur le viol d’un « jeune » philosophe de 21 ans prénommé Théo, 1 m 90 de tour de cerveau, par des policiers nazis homosexuels . Bien sûr, tout cela était complètement bidon mais apparemment des gauchistes ont été assez idiots (désolé pour le pléonasme) pour y croire.

En 2010, on s’en souvient (hélas), une certaine Sihem Souid publiait un « brûlot » titré « Omerta dans la police ».

Le site de la Fnac décrit ainsi l’ouvrage : »Abus de pouvoir, corruption, trafics de statistiques et aussi racisme, sexisme, homophobie au sein même de l’institution, voici la face cachée de la police, telle qu’elle n’a jamais été décrite auparavant. »

Mise en place du « fake » avec la canonisation immédiate de la victime. A l’image d’un « jeune Théo de 21 ans », devenu apôtre de la non-violence et du vivre ensemble sous les yeux d’un « président de la République » larmoyant, Sihem Souid est présentée sur le site de la Fnac comme « une femme flic entrée dans la grande maison par vocation et idéalisme, elle a même démissionné d’un emploi de cadre très bien rémunéré dans le privé. »

Ah bon, elle était directrice de recherche chez Areva ? Non, quand même, l’emploi de cadre très bien rémunéré c’était agent aéroportuaire pour la Brink’s, selon l’Observatoire du journalisme. Ouf…

Sihem Souid souligne ensuite dans sa bio qu’elle « a fait l’École de police de Draveil, dont elle est sortie major ». C’est beau de rêver… car dans la vraie vie, Sihem Souid n’a jamais été un fonctionnaire de police, c’est à dire un personnel actif ayant réussi le concours permettant d’intégrer un des trois corps de la Police Nationale . Elle a été « adjoint de sécurité, c’est à dire agent contractuel de droit public, engagé pour une période de 3 ans, sans condition de diplôme », autrement dit : un « emploi jeune ». Madame Souid est donc sortie « major » d’un concours qui n’a existé que dans sa tête. Un peu comme si on finissait « major » de l’Ecole des fans ou de l’examen du permis de conduire.

D’ailleurs, qu’en est-il de toutes les illégalités et autres violences policières illégitimes qu’elle a courageusement dénoncées, allant même jusqu’à évoquer en 2011, sur les ondes de RMC, que des procédures pour viols commis dans des commissariats parisiens auraient été étouffées ?..Et bien, comme pour « le jeune Théo de 21 ans » : Rien !! Tout cela n’était que du vent…

Dans un pays normal, un emploi jeune se faisant passer pour un fonctionnaire de police dans les médias avec comme seul but de diffamer ses collègues de travail et ses supérieurs hiérarchiques se ferait virer sans autre forme de procès. Oui, dans un pays normal… mais au lieu de tout ça elle a été nommée adjointe administrative, encore une fois sans avoir à passer de concours.

Il faut dire qu’en cette période de Sarkozie finissante, Sihem Souid possédait le profil idéal pour devenir une icône de la bien-pensance : fonctionnaire de police (sic) maghrébine dénonçant le climat raciste et homophobe régnant dans les commissariats (sic), l’histoire racontée par l’ex « emploi jeune » correspondait en tous points aux mythes fondateurs de la « gauche ». Le Ps n’allait pas laisser filer une telle perle rare.

En juin 2011, Benoît Hamon, alors « porte-parole du Parti socialiste » (on en rigole maintenant…) demandait à Claude Guéant, selon les Inrocks, « de cesser de s’acharner sur Sihem Souid, en renonçant à lui interdire d’exercer son métier et de s’employer enfin à combattre les discriminations partout dans la société française, y compris dans la police ».

En temps de guerre, ça s’appelle un « laissez-passer » (en allemand on disait « ausweis ») et ça peut se révéler très utile pour poursuivre son petit commerce.

Là, on va donner la version résumée de la suite de cette bouffonnerie, mais elle permet de comprendre le sens de la marche, et celui du vent :

En 2011, Sihem Souid reçoit le prix d’une association anti-corruption pour avoir été un lanceur d’alerte (??).

En 2012, elle accompagne Roselyne Bachelot à l’ONU à New York pour représenter l’association « Parole de femmes » (oui, « Parole de femmes »…).

En 2013, titulaire d’un modeste Bac+2 ou +3, selon les versions de la comptine, elle est embauchée par Christiane Taubira au ministère de la Justice en tant que chargée de mission. Les masters 2 en droit qui cherchaient désespérément du travail ont dû apprécier.

Petite précision, généralement dans la fonction publique, le chargé de mission est souvent celui qui a la lourde tâche de recenser les taille-crayons de son service, 2 heures par jour, pour 4000 euros par mois (hors primes). Mais ce n’était sûrement pas le cas avec la bête à concours qu’est Sihem Souid.

Parallèlement à cette intense activité professionnelle, Madame Souid est recrutée en 2011 pour écrire des chroniques sur le site « Le Point.fr », et non pas pour l’hebdomadaire « Le Point » version papier, comme sa biographie ne le précise pas. Car en plus d’être une policière et une juriste de premier plan, Sihem Souid  a un réel talent journalistique. Certes, celui-ci n’est pas évident lorsqu’on s’efforce de lire sa prose sur internet « Eh tous les mecs de viol vocal qui m’appellent pr vous balancez entre vous. » (Twitter, 3 octobre 2014) mais ses capacités rédactionnelles s’affinent lorsqu’elle écrit pour Le Point.fr ou encore pour le « Huffingtonpost. Certaines mauvaises langues disent d’ailleurs que… Non, je me refuse à relayer ces ragots !!

Et puis, c’est pas parce qu’on est nul(le) en français qu’on ne peut pas devenir journaliste… enfin normalement si, mais quand on a des amis qui s’appellent Franz Olivier Giesbert, Arnaud Montebourg, ou Rokhaya Diallo (tiens, elle nous manquait celle-là !) on doit pouvoir s’arranger.

Il aurait été regrettable de priver les Français des analyses de Madame Souid qui mélangent la pulvérisation de portes ouvertes et la promotion d’un islam angélique. Concrètement cela donne pêle-mêle une critique de la crèche laïque Baby Loup, une dénonciation de Charlie pour cause d’islamophobie, la défense du voile islamique et, plus singulièrement, celle du conseiller de François Hollande, Aquilino Morelle, dont la contribution ultime à la chose publique restera qu’il est bien plus agréable de se faire cirer les pompes à l’Elysée par un laquais plutôt que d’aller soi-même acheter son tube de Baranne.

Petite parenthèse rigolote : le 28 décembre 2015, la journaliste Sihem Souid, celle-là même qui militait 4 ans plus tôt aux côtés du PCF et du Front de gauche pour la création d’un Comité national d’éthique de la sécurité, publiait sur le Point.fr l’interview de deux responsables d’un machin baptisé pompeusement Centre d’étude et de prospective stratégique. Avec un regard certainement très objectif puisque Madame Souid appartient au bureau de cette structure orwellienne rassemblant les « Puissants » (ne cherchez pas, vous n’y êtes pas).

On peut s’en douter, le parcours politique de Sihem Souid est « girouettement » compatible avec celui des mains qui la nourrissent. Par ordre chronologique cela donne  : une adhésion au PS, une nomination en tant que porte-parole d’Arnaud Montebourg pendant la primaire socialiste de 2011 (mauvaise pioche !), un soutien à Hollande en 2012, puis…. eh bien plus rien, sauf l’annonce de son départ du PS (le contraire aurait été surprenant), et la précision qui tue (le Point.fr du 25 février 2012) : »Malgré les réserves que j’avais lors de la nomination d’Emmanuel Macron, j’admets aujourd’hui apprécier son approche ». Madame est trop bonne…

C’est là que les choses deviennent drôles car pour assurer sa reconversion professionnelle, cette militante féministe a monté en 2015 un petit cabinet de conseil en communication, « Edile Consulting ». Avec son mari, Olivier Felten, « détenteur de parts dans des sociétés (?) », Madame Souid s’est vu confier comme mission (et les dollars qui vont avec) de redorer l’image d’Etats pionniers dans la lutte contre le sexisme et l’homophobie que sont l’Arabie Saoudite et le Qatar. Nouveau venu dans le portefeuille du couple Souid, l’Azerbaïdjan, classé 162e sur 180 pays par Reporters sans frontières en matière de liberté de la presse.

Sur les réseaux sociaux cela donne une collection de messages lénifiants, dignes d’un album de « Martine en Corée du Nord » (pour les plus de 50 ans), où parmi un millier d’autres exemples, Madame prend la pose avec son époux au « Qatar Prix de l’Arc de Triomphe » 2017. D’ailleurs, Madame, qui s’affiche fièrement sur son site en compagnie de Taubira et de Hollande, en précisant qu’elle avait découvert très tôt (dans la police) « l’envers du décor, le sexisme, le racisme, l’homophobie », a-t-elle demandé à ses nouveaux amis qataris la raison pour laquelle l’homosexualité était dans ce doux pays passible de la peine de mort ?

Jean-Christophe Comet




Nouvelle expertise : pas de viol sur Théo, c’est ballot !

L’affaire Théo, après avoir fait couler un peu de sang, continue à faire couler beaucoup d’encre. Un peu plus d’une année a passé depuis l’interpellation du Sieur Luhaka, et voilà que viennent de nouvelles expertises qui «  confirment des blessures graves, mais pas le viol dont un des policiers est accusé ».

https://www.franceinter.fr/justice/affaire-theo-les-expertises-concluent-a-l-absence-de-viol

On n’y apprend rien de nouveau sur le fond, mais, concernant la forme, c’est toujours agréable de creuser le sujet, en tout cas lorsqu’il s’agit de fesses.

« Le coup porté a malgré tout déchiré le sphincter sur près de 10 centimètres, mais judiciairement, le fait qu’il n’y ait pas eu pénétration pourrait entraîner un changement de qualification dans ce dossier, où le policier concerné avait été mis en examen pour viol. »

Par ailleurs, l’expert estime qu’aucune séquelle ne restera au niveau du postérieur du beau Théo.

En revanche, séquelles il y a pour les policiers, reconnus d’emblée coupables dans cette sombre histoire. Jamais ils ne seront blanchis sur le plan de l’honneur et dans l’esprit vindicatif d’une bonne partie des habitants de ce pays.

Séquelles il y a pour le mouvement patriote, qui, face à la récupération de la cause des racailles pour acquis de conscience et d’électeurs, doit de nouveau avaler un plat indigeste, et l’assiette qui va avec.

Séquelles il y a pour le peuple français, qui ne peut qu’une fois de plus constater le parti pris des médias, des politiques, des personnages publics de tout ordre pour de petites crapules sans envergure.

Séquelles il y a, enfin, pour la vérité, véritable agressée dans cette affaire avec les policiers. Le système bien-pensant montre qu’il se soucie peu des faits, mais que son idéologie et tout ce qui pourrait lui donner vigueur tiennent seuls lieu de réalité.

Sur cette base, la nouvelle expertise n’émeut pas le moins du monde les avocats de notre Aulnaysien préféré :

« « Cela ne va pas atténuer le fait qu’il a reçu un coup dans la région de l’anus qui a entraîné des lésions extrêmement graves, gravissimes », estime Me Antoine Vey. »

Ce Monsieur a-t-il seulement regardé la vidéo de son interpellation ? A quel moment les policiers peuvent-ils être incriminés ? Lorsqu’un gaillard de 1,92 m fonce sur vous avec l’intention affichée d’en découdre, vous ne pensez pas une seconde à la méthode douce pour calmer ses ardeurs.

« Théo a été l’objet de violences policières inacceptables, et il ne faudrait pas que l’on doute de la capacité de notre justice à les sanctionner de manière très ferme », poursuit le conseil du « délinquant présumé ». Suspendu depuis plus d’un an pour un viol qu’il n’a pas commis, jeté sous les roues de la vindicte populaire, ce gardien de la paix n’aurait-il pas suffisamment payé, à votre goût ?

D’autant que l’expertise confirme aussi que les méthodes employées par le policier ne sont « pas contraires aux règles de l’art ».

Tout cela « pourrait amener la juge d’instruction à finalement ne pas poursuivre le brigadier, si elle estime que l’usage de la matraque s’est produit après que Théo s’est rebellé, qu’il y a eu une bagarre et qu’il a refusé par la suite de se laisser menotter. »

Un petit soulagement, enfin. Voilà douze mois et demi qu’un homme vit un enfer à cause de l’opprobre jeté par l’alliance entre la caste bobo et la voyoucratie banlieusarde. Tout cela pour avoir fait son devoir, face à un « protégé » du système qui a su enfumer tout son petit monde.

Nous pouvons nous dire que la réalité a été rétablie dans cette affaire. Mais, à notre époque, n’est de réalité pour Big Brother que celle qu’il a lui-même déterminée comme telle. Ainsi, comme pour Adama et la plupart des « victimes de la répression policière fasciste », nous pouvons être certains que l’affaire Théo viendra grossir la liste des arguments fallacieux des manifestants antifa et des émeutiers barbares. Des révoltés sans cause, téméraires sans courage et combattants sans gloire, dont le seul mérite est d’être nés à une époque où plus aucune révolution antinationale n’est possible.

Thierry Michaud-Nérard




Une bande de journaleux gauchistes ont inventé l’Affaire Théo

Théo Luhaka

Lu sur EuropeIsraël.info reprenant Valeurs Actuelles : « Ce lundi, la vidéo de l’arrestation controversée de Théo, à Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis, en février 2017, a été dévoilée. On y voit des policiers qui tentent de le maîtriser, face à son refus d’obtempérer, de le saisir pour le menotter avant de lui asséner un coup. Depuis les faits, le jeune homme accuse les policiers de lui avoir « volontairement » enfoncé la matraque dans les fesses et dénonce un « acte de torture ». L’agent nie toute intention volontaire de pénétration. Dans le cadre de l’enquête, deux experts de la police ont conclu que l’action semble « proportionnelle » et « justifiée ». « Si le geste du gardien de la paix (est) à l’origine de la blessure » de Théo à l’anus, « l’élément intentionnel pouvant caractériser le viol (n’est) pas établi », indique le rapport de l’IGPN, cité par Europe 1. Une confrontation générale est prévue dans les prochaines semaines dans le bureau de la juge à Bobigny ». (Valeursactuelles)

Lu sur EuropeIsraël.info reprenant Valeurs Actuelles : « Affaire Théo : « On avait juste affaire à une bande de racailles qui ne voulaient pas se faire contrôler« . Les journalistes de gauche continuent à défendre Théo malgré la vidéo… La vidéo révélée sur l’arrestation de Théo démontre que les policiers avaient à faire à un individu violent qui ne voulaient pas se laisser interpeller. Les policiers n’ont pas « violé » le fameux Théo qui n’était qu’une racaille… Malgré la vidéo, les journalistes de gauche continuent à minimiser la violence de Théo et à incriminer les policiers… » On se demande où est la racaille quand « les journalistes de gauche continuent à défendre Théo malgré la vidéo… » On avait bien affaire à une bande de racailles journaleux-gauchistes !

« La vidéo sur l’arrestation de Théo démontre que les policiers avaient à faire à un individu violent qui ne voulaient pas se laisser interpeller.  Pour Jean-Louis Burgat, journaliste, seuls les policiers sont fautifs…

« Heureusement les journalistes de Valeurs Actuelles rétablissent la vérité sur les faits… « Charlotte d’Ornellas : « À Bobigny, les partisans de Théo caillassaient les policiers en criant « nique la France« .

À L’Heure des Pros (1er débat) du 30/01/2018 Geoffroy Lejeune (Valeurs Actuelles) réagit à la publication de la vidéo de l’interpellation de Théo : « Théo avait prétendu avoir été violé en réunion par les forces de l’ordre. On découvre aujourd’hui qu’en fait l’interpellation était une interpellation tout-à-fait normale, musclée, puisque lui refuse de se faire contrôler par les policiers, et ça dégénère et il se prend un coup de matraque, mais à aucun moment les faits que lui dénonçait à l’époque ne sont sur cette vidéo. »

« Lejeune sur Théo : « Des racailles qui ne voulaient pas se faire contrôler » (LCI, 29/01/18, 17h57)

« Tout ça pour rappeler qu’à l’époque, il y avait une pression énorme sur la police. Hollande lui-même, président de la République à l’époque, était allé au chevet de Théo, demandant quasiment pardon au nom de la police. Dans cette histoire, tout le monde s’est humilié. Finalement, on avait juste affaire à une histoire de racailles qui ne veulent pas se laisser contrôler par les policiers, qui les agressent, et la vérité arrive un an après, alors que ces images sont disponibles depuis le début. Cela me scandalise… »

Affaire Théo : La présidente du FN n’a pas tardé à donner son opinion après la diffusion de la vidéo de l’arrestation de Théo. « Marine Le Pen dénonce « une immense Fake News pour salir la police française« .

La vidéo fait réagir. « Pseudo « affaire #Theo » : on attend les excuses des associations (de gauche), des médias (de gauche) et des politiques de gauche pour ce qui apparaît comme une mascarade, une immense #FakeNews pour salir la police française. Une honte ! MLP« , a dénoncé Marine Le Pen sur Twitter.

« Comme plusieurs élus FN, le député Debout La France Nicolas Dupont-Aignan, ex-allié de Marine Le Pen au second tour de la présidentielle, s’est indigné en fustigeant une « immense manipulation médiatique : la vérité sur l’affaire #Theo éclate. Hommage au travail de nos policiers victimes d’une immense manipulation médiatique« , tout comme le patron des Patriotes, Florian Philippot : « On attend maintenant que l’honneur de la police soit rétabli au plus haut niveau. Il est grand temps. #Theo« .

La gauche bobo-socialo-communiste a mis en scène le Mélenchon post-bolcheviste en campagne qui voulait « expulser les policiers » : « Soutien à Théo et sa famille. Expulsion des tortureurs de la police républicaine. #justicepourtheo« . Le cas Mélenchon était à l’unisson des soi-disant célébrités de gauche très médiocres et grassement subventionnées, des médias de gauche et des politiciens opportunistes de gauche.

« Quand Macron rendait « hommage à Théo et à son entourage«  et dénonçait un « acte de torture » (et pourquoi pas encore un nouveau crime contre l’humanité ?), le candidat d’En Marche à la présidentielle avait dénoncé « les violences policières«  à l’endroit du jeune homme. La vidéo de l’arrestation de Théo, à Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis, semble mettre à mal la version du jeune homme, qui accuse les policiers de lui avoir « volontairement » enfoncé une matraque dans les fesses et dénonce même un « acte de torture« , alors qu’il refusait d’obtempérer et résistait à un contrôle d’identité. Le 8 février 2017, six jours après l’interpellation controversée et malgré les zones d’ombre persistantes et la défense des policiers mis en cause, Macron n’hésitait pourtant pas à critiquer ouvertement les forces de l’ordre et à prendre le parti de Théo« .

Gilles Klein @GillesKLEIN : « Aulnay La matraque de la honte (Libération). Les violences policières qui ont eu cours à Aulnay-sous-Bois nous rappellent à cette exigence absolue, affirmait alors l’impétrant d’En Marche, dans un billet publié sur Facebook. Les enquêtes en cours diront précisément comment il faut qualifier juridiquement ces faits. Mais comment ne pas être choqué par ce qui est arrivé à Théo ? »

« Parce qu’à Aulnay, c’est la force illégitime de l’État qui a eu cours et la « dignité d’un jeune garçon« , d’une famille et d’un quartier, qui a été mise en cause« , poursuivait Macron candidat à la présidentielle.

« Je tiens à rendre hommage à Théo et à son entourage. Alors que tout semble les pousser vers la haine et la révolte, ils font preuve d’un formidable sang-froid. » Ajoutant même : « Depuis plusieurs jours, ce sont eux qui incarnent la responsabilité. Ce sont eux qui refusent l’escalade de la violence. Ce sont eux qui en appellent à la patience et à la confiance dans nos institutions. Ils sont habités par un grand esprit de responsabilité« . En d’autres occasions, il exprimait à nouveau « toute [sa] solidarité à l’égard de Théo et de sa famille » et reprenait le slogan #JusticePourTheo ». (app-facebook, Emmanuel Macron, il y a environ 12 mois)

« L’autorité des forces de l’ordre n’est jamais acquise : elle se conquiert au quotidien.

« Les forces de police ont la responsabilité de maintenir l’ordre public.

« C’est une tâche exigeante, parfois difficile, dans laquelle ils exposent leur vie personnelle et familiale, leur intégrité physique et morale, et parfois jusqu’au sacrifice. Mais c’est aussi la noblesse de ce métier.

« C’est la raison pour laquelle l’usage de la force publique, quand il s’impose, doit être proportionné…

« @EmmanuelMacron Pleine confiance dans la justice pour que Théo et sa famille puissent obtenir les réponses qui s’imposent. #JusticePourTheo 19:07 – 6 févr. 2017″

« La veille, Hollande téléphonait à son conseiller en communication : « J’ai réfléchi. Je pense que je dois aller voir Théo à l’hôpital à Aulnay« , confiait Hollande président de la République, rapporté par Gaspard Gantzer. « Avant l’allocution du président, sa mère semble nous prendre à l’écart. Elle dit : « Vous savez, dans la famille, on ne fait pas que des choses bien ». Elle le répète même plusieurs fois, sans que l’on comprenne pourquoi », raconte encore Gaspard Gantzer, présent dans la chambre d’hôpital de Théo avec Hollande et des membres de la famille. « Qu’importe, le président fait un acte politique fort », ajoute le conseiller de l’Elysée.

Hollande au chevet de Théo, c’est Hollande le faible « en pleureuse » pour la télé au chevet de Théo…

« La visite de François Hollande au chevet de Théo a été une gifle pour les policiers, par Jean-Marie Godard, Jan 30, 2018, FIGAROVOX. De nouvelles images de vidéosurveillance révélées dans « l’affaire Théo » montrent que le jeune homme a fait preuve de violence lors de son interpellation. Comment a été vécue cette affaire dans le milieu policier ? Godard : Les policiers sur le terrain étaient les premiers à considérer que s’il y avait eu un geste impardonnable, le coupable devait être sanctionné. (???) Le réflexe n’a pas été de couvrir leurs collègues. En revanche, ils ont été ulcérés par la présomption de culpabilité systématique qui pèse sur eux dans ce genre d’affaires. La mise en cause de l’ensemble de l’institution dans des tribunes signées par des personnalités (de gauche) les a profondément blessés. Un officier m’a dit « s’il y a un non-lieu, vous croyez que ces gens vont s’excuser ? » Le geste de Hollande, qui est allé au chevet de Théo sans qu’aucune preuve n’ait été faite de la culpabilité des policiers, a été une véritable gifle pour les policiers. L’enquête commençait à peine, on était en pleine séquence électorale, et le pouvoir a voulu calmer les émeutes. Ce jeu (politicien) a été très mal pris… ce qui a provoqué la naissance du collectif « femmes de policiers en colère« .

« La moindre erreur est interdite. Ils se sentent sous pression permanente« . Beaucoup de jeunes policiers ne veulent plus faire de voie publique, ils ont peur d’être piégés. Avec les smartphones et les réseaux sociaux, ils sont filmés en permanence. Leurs visages sont rendus publics sur internet, ils sont obligés de se voiler le visage en manif. La moindre image de violence est décontextualisée.

« On oublie que le principe de la police, c’est l’usage de la force dans un cadre précis.

« Quand un type ne veut pas se laisser arrêter, l’intervention peut être musclée… »

Pendant ce temps, « un enfant juif qui portait une kippa a été violemment agressé et battu ».

« La scène s’est déroulée en pleine rue. Un écolier de 8 ans de confession juive, qui portait une kippa, a été agressé lundi 29 janvier, vers 18h30, à Sarcelles, dans le Val-d’Oise, selon les informations de RTL, informations confirmées par le Parquet de Pontoise ».

Après le meurtre odieux de Sarah Halimi, et la contestation insupportable de l’acte antisémite par les instances islamo-gauchistes adeptes du Padamalgam © en suppositoires, un meurtre antisémite commis par un islamiste antisémite, voilà encore un acte antisémite perpétré par la racaille contre un écolier de 8 ans !

Où sont donc les bandes de racailles de journaleux gauchistes et les politiciens véreux de gauche qui ont mis en scène l’Affaire Théo-médiatique, ces spécialistes de l’opportunisme compassionnel, pour dénoncer clairement ce nouvel acte antisémite, au lieu de traquer les soi-disant islamophobes réactionnaires de droite ?

Thierry Michaud-Nérard




L’affaire Théo : un bobard d’Etat, avec la complicité des médias officiels

Réflexions d’un citoyen français, retraité, “provincial”, qui suit un peu “les informations” de nos médias officiels… et aussi “voit” ce qui l’entoure… :

Sur “l’affaire Théo”, voir les explications de ce jour, 30 janvier 2018, et les deux vidéos sur NDF : https://www.ndf.fr/poing-de-vue/30-01-2018/affaire-theo-la-video-de-linterpellation-vient-invalider-le-recit-du-jeune-homme-et-celui-des-merdias/?

Explications sur Salon Beige : http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2018/01/derri%C3%A8re-laffaire-th%C3%A9o-les-banlieues-en-s%C3%A9cession.html,

Explications et liens sur Riposte laïque : https://ripostelaique.com/la-video-de-theo-est-disponible-a-t-il-ete-viole-mon-cul.html,

Etc.

Et évocation rapide sur TV Libertés, le journal TV non subventionné, de ce 30/01/2018 :

https://www.tvlibertes.com/2018/01/30/21502/maison-retraite-agonie,

Questions ouvertes, (selon ce que j’ai compris…) :

– Pour “l’affaire Théo”, les éléments quasi exacts et des témoignages concordants étaient cependant connus dans les jours suivant les faits, car diffusés sur plusieurs sites de ré-information, classifiés en rouge (pas fiables …) médiatiquement par le Décodex du Monde…, et donc ont été occultés par nos médias TV et Presse (que l’on nous oblige à subventionner…). Pourquoi ?

– Les témoignages d’abord des policiers et des témoins dont certains ont enregistré des vidéos par tél portables, ont été ignorés voire quasiment niés et seules ont été prises en compte les déclarations de Théo et de sa famille, ses copains ou autres par la majorité de nos reporters/journalistes professionnels ou “encartés” de nos médias officiels subventionnés. Pourquoi ?

– Monsieur François Hollande, notre Président à l’époque, s’est déplacé au chevet de Théo à l’Hôpital… Pourquoi ?…, (je n’ai pas eu connaissance qu’il se soit rendu souvent au chevet de policiers, pompiers…,  ou même de citoyens français blessés lors de diverses agressions…). Comportement “normal” de nos dirigeants politiques ? Pourquoi ?

– Les reproches et témoignages de Théo, de sa famille, de ses copains envers la police ont été relatés, amplifiés et démultipliés par nos médias officiels subventionnés. Pourquoi ? (complicité ?), dans quel but ? Ce qui a entraîné ce que nos médias officiels et nos gouvernants appellent “incivilités” , “débordements”, rarement « dégradations »…, – dégradations, casses, voitures brûlées, manifestations violentes, etc. – dont les travailleurs du “secteur marchand” qui créent directement de la “richesse”pour tous devront assurer les remises en état, par organismes divers interposés et donc ainsi réquisitionnés… “Débordements” programmés ? Par qui et pourquoi ?),

– L’enquête immédiate suite à l’interpellation de Théo montre que lui-même et sa famille – nombreuse –, semblaient vivre aux crochets de notre société française sans “travailler” au sens concret du terme (aides financières d’instances administratives diverses, soutenues par nombre de nos politiciens irresponsables). Compte-tenu que la nourriture dans les assiettes de chacun, en France, et de plus en plus, est difficile à créer et à “gagner”, pourquoi ?

– Les enquêtes diverses semblent expliquer que Théo et sa famille sont des “migrants” provenant d’Afrique. Depuis ?…  Ils ne semblent ni “intégrés” ni “assimilés” à la population française ni à nos lois françaises, comme nombre d’eux le furent au vingtième siècle, pourquoi ?

– La parole et les témoignages de citoyens français, en France, “a priori” semblent devenir douteux, et sujets à caution par “nos instances”, car soupçonnés de xénophobie, de racisme, d’extrême-droite, etc., surtout vis à vis des individus venus – de quelle manière ? –, sur notre territoire nourricier, dont nombre n’a pas été “invité”. Pourquoi ?

– Ces vidéos de caméras de surveillance du domaine public (payées par nos impôts), et les images certainement connues aussitôt de notre administration et donc de nos gouvernants, ont été bloquées depuis les faits du 02 février 2017, soit plus de onze mois. Pourquoi ? (onze mois, c’est long),

– On nous cause maintenant de “Fake news” dans nos médias officiels subventionnés, et le comble par la voix de notre Président Emmanuel Macron qui envisage même de légiférer à ce sujet. Pourquoi ?

(D’autant plus que les “Fake news” ne peuvent être enfin considérées officiellement comme telles qu’après du temps et du travail de vérification, recoupements, et mises en évidences factuelles connues et imposées à nos censeurs officiels, et surtout preuves diffusées sur les sites de réinformation et les médias dits “alternatifs”. (Ici la News de “Théo” est constatée “”Fake news” après onze mois !).

– Et à partir de cette “Fake news” de l’affaire Théo, que penser des palanquées de “Fake News” antérieures de nos médias officiels subventionnés ? Pourquoi ?

– Et que penser des “Fake news” concernant le Président des Etats-Unis récemment élu, M. Donald Trump, développées “ad nauseam” par et dans nos médias TV et Presse, qui ne tiennent pas compte des réalités locales et profondes de ce pays et des raisons pour lesquelles il a été élu ? Et pourquoi ? (vérifier aussi les interventions contre ses actions et décisions concrètes),

– Et au niveau mondial, que penser de l’invasion d’africains, du Nord et du Centre-Afrique, en France, alors que la France représente 643 mille Km2, et l’Afrique 30.370 mille Km2. D’autant plus que la majorité d’entre eux sont musulmans, c’est à dire se réclament du Coran qu’ils doivent et ont pour ordre et obligation de leur idéologie et “religion” d’imposer à l’humanité entière, (voir le Coran, hadiths, l’Histoire) ? Nos médias nous masquent cela, pourquoi ? (islam, “religion de paix, d’amour et de tolérance” ? voir par exemple : https://youtu.be/hOMaaNenNTE) ). Encore une  “Fake news”, selon nos médias ? Pourquoi ?, (quant aux ressources de vie de l’Afrique, vaste débat …)

– Quant aux “migrants”, vus les titres de “réfugiés” et “demandeurs d’asile”, etc., à plaindre, rabâchés dans nos médias officiels subventionnés et par nos gouvernants et politiciens, il semble qu’aucun dirigeant, aucun politique, aucun reporter/journaliste, aucun acteur du show-bizz, n’en accueille chez lui d’abord dans son logement, son jardin, sa résidence secondaire, etc. avant d’imposer cette présence, quasiment à vie, à tous les citoyens français. Pourquoi ? (d’où cette interrogation de 2016 : https://ripostelaique.com/pourquoi-migrants-et-pas-envahisseurs-musulmans.html).

– Et je n’évoque pas ensuite les sujets de langues, de “l’Education nationale” en France…, des déformations neuronales quasiment irréversibles de nombre de “migrants” expliquées par le petit livre de Wafa Sultan : “L’islam, fabrique de déséquilibrés ?”, de défense de notre territoire nourricier par les armes et sacrifices de vie de Français envers tous envahisseurs quels qu’ils soient…

J’arrête, car je crains de devenir vraiment méchant à propos de la “lâcheté” de nos politiciens actuels, (terme bien pesé compte tenu de l’Histoire de la France et du respect des frontières de notre territoire nourricier), et je vous prie de m’excuser si ces questions vous ont déplu.

Elles reflètent néanmoins nombre d’inquiétudes concernant l’avenir de nos enfants et petits-enfants…

Bonnes réflexions et surtout réponses aux diverses questions et “Pourquoi ?”

Cordialement.

Georges Colléter

(75 ans, retraité de l’agriculture et de l’industrie lourde, et “pas content” du tout).

P.S. : comme trop souvent, je présume que ce mail, même assez mal rédigé, adressé à quelques médias officiels, sera “classé” : “corbeille”, (ou “poubelle”, ben voyons…).




Affaire Théo : à quand les excuses de Hollande, Macron, Mélenchon, artistes et journaleux ?

Hier, tel un pavé dans le marigot puant de la bien-pensance, la vidéo « retrouvée » d’un simple fait divers devenu « affaire d’Etat » par la volonté conjuguée de politicards hypocrites, médias subventionnés, artistes gauchistes, racailles friandes de casse … a fait le buzz : « Théo, la pauvre innocente victime de vilains policiers, a menti ; il n’a pas été violé, les images le prouvent » !

Tous ceux qui, comme nous à Riposte Laïque et Résistance Républicaine, ne s’en laissent pas conter par les glapissements habituels de la secte des fourbes, dès qu’un policier ose faire ce pour quoi il est payé (parfaitement incompréhensible par tous ces charlatans), n’ont jamais cru une seule seconde au viol prétendûment subi par le manipulateur Théo.

Déjà à l’époque une vidéo postée sur Facebook, suffisamment explicite pour dénoncer le mensonge, avait rapidement disparu…

Puis petit à petit, des révélations mettant un éclairage nouveau sur la crédibilité du témoignage de Théo, jetaient déjà le doute dans les esprits non encore totalement atrophiés par la propagande officielle :

« La famille de Théo, et Théo lui-même, se retrouvent au cœur d’une affaire financière. Une enquête ouverte par le parquet de Bobigny (Seine-Saint-Denis) pour « suspicion d’abus de confiance et escroquerie » en juin dernier, soit bien avant le viol présumé de Théo lors d’une interpellation brutale, le 2 février dernier, à Aulnay-sous-Bois. ».

https://ripostelaique.com/affaire-theo-quel-dommage-que-le-ridicule-ne-tue-point.html

Arnaqueur un jour, arnaqueur toujours ! Pour moi et beaucoup d’autres citoyens, il n’y avait pas photo.

Le pauvre petit jeune homme, bien sous tous rapports, avait lui-même avoué quelques temps plus tard, qu’il n’était plus certain d’avoir été violé ; dommage pour lui qu’il ne connaissait pas la récente formule de l’avocate Elodie Tuaillon-Hibon, « inventeuse du fumeux concept du viol par surprise consenti » selon le récit de Marcus Graven (*), cela aurait pu lui servir.

https://www.dreuz.info/2017/03/22/theo-change-son-temoignage-et-avoue-ne-pas-avoir-ete-viole/

Mais rien de tout ceci n’était suffisant pour que les esprits surchauffés de tous les opportunistes, s’étant jetés sur cette affaire afin de se faire mousser devant micros et caméras, émettent le moindre doute.

Bien au contraire, pour tous ces filous, le filon a pu leur permettre de surfer sur ce nouveau procès d’intention fait à tout propos aux policiers, incapables de laisser vaquer les crapules à leurs occupations, sans les harceler de contrôles prétendus « au faciès » … ce qui en dit déjà long sur l’identité des fameuses crapules, mais je dis ça, je ne dis rien…

Mais aujourd’hui où le mensonge de Théo ne fait plus aucun doute, à ma connaissance, à l’heure où j’écris, une seule personne a le courage de reconnaître publiquement sa faute, en demandant pardon aux policiers injustement accusés d’un viol n’existant que dans l’esprit malade d’un manipulateur, ayant su entraîner à sa suite tous ses « frères » entubeurs s’étant jetés sur l’affaire comme la pauvreté sur le monde.

Le boxeur Patrice Quarteron est donc le seul aujourd’hui, à mériter le titre d’homme probe, suffisamment honnête pour reconnaître son erreur, et présenter ses excuses en quelques mots bien sentis qui, si nous étions encore à une époque ou l’honneur avait un sens, seraient immédiatement entonnés par tous ceux qui ont bien vite hurlé avec les loups !

https://twitter.com/quarteronlevrai/status/958063345852174336

http://www.fdesouche.com/946475-patrice-quarteron-sexcuse-davoir-accuse-a-tort-policiers-laffaire-theo-jai-hurle-loups

En revanche, le moins qu’on puisse dire, c’est que parmi ces zélés défenseurs de la première heure de la racaille Théo, c’est au contraire « silence radio » !

Pourtant, les réactions ne manquent pas sur les réseaux sociaux !

Dédouanons néanmoins (un peu seulement) le visionnaire Hollande qui avait annoncé que « la justice irait jusqu’au bout », dont acte, elle vient de fournir la preuve que ce manipulateur avait trouvé son maître en matière de tartuferie !

C’est vrai qu’il a l’air dubitatif le François ; il n’imaginait pas que plus perfide que lui, ça existait !

Le lèche-culs (et babouches) Estrosi qui ne perd jamais une occasion d’ouvrir son clapet à mensonges, avait salué l’événement comme il se doit à un hâbleur bien rodé.


Quant à l’ineffable Mélenchon, c’est à pieds joints et avec gourmandise qu’il s’était jeté sur l’occasion de faire un de ses habituels numéros de haute voltige :

https://www.youtube.com/watch?v=wKElQ_ia9vc

https://www.youtube.com/watch?v=wKElQ_ia9vc

Alors comme bon nombre de citoyens français, respectueux de nos policiers (salement abandonnés par leur hiérarchie) j’ai deux questions :

1 / C’est pour quand les excuses officielles et publiques de toute la secte malfaisante des politiques-médias-artistes bien-pensants ayant rendu hommage à la racaille Théo ?
On ne vous entend plus les gars !

Les nombreux témoignages puants de tous ces beaux esprits, dans cet article sans concession de FDesouche :

http://www.fdesouche.com/946207-une-barbarie-indigne-dune-democratie-quand-politiques-medias-et-artistes-prenaient-fait-et-cause-pour-theo

2 / Oserez-vous présenter la note pour tous les dégâts causés par des casseurs manifestant pour Théo, au menteur  et sa famille, ayant largement de quoi payer sur les sommes importantes qu’ils ont détournées de maintes façons ?

http://www.huffingtonpost.fr/2017/02/24/la-famille-de-theo-au-coeur-dune-enquete-preliminaire-detournement-subventions_a_21720743/

https://www.ladepeche.fr/article/2017/02/23/2522964-famille-theo-aurait-detourne-plus-680-000-euros-fonds-publics.html

http://www.fdesouche.com/936453-affaire-theo-allocution-hollande-avait-ete-prevenu-pedigree-judiciaire-membres-de-famille

J’ATTENDS !

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression

(*) https://ripostelaique.com/affaire-darmanin-spatz-avec-de-haas-une-histoire-de-cul-devient-un-viol-par-surprise.html




La vidéo de Théo est disponible : a-t-il été violé ? Mon cul !

Ah… Des nouvelles de Théo Luhaka, enfin ! Il faut dire que malgré les islamistes et les gangs ethniques, on s’embêtait un peu sans lui.

Cette fois, ce n’est pas l’intéressé lui-même qui se met sur le devant de la scène (la célébrité l’aurait-elle rendu modeste ?), mais Europe 1 qui l’y place. La radio nous livre la vidéo de l’interpellation.

http://www.europe1.fr/faits-divers/exclusif-affaire-theo-l-la-video-de-son-interpellation-3559148#xtor=CS1-16

On sent, malgré l’appât de lecteurs que représente sa diffusion, une certaine déception poindre chez nos chers journalocrates. Il faut bien avouer qu’ils s’étaient donné tant de mal pour démontrer que Théo avait bien été violé.

http://resistancerepublicaine.eu/2017/02/13/grosses-deception-theo-na-pas-ete-victime-de-viol/

Et ils se devaient, bien, ensuite, de reconnaître la partie sombre de cette affaire de fesses.

https://ripostelaique.com/on-sait-maintenant-le-fond-de-laffaire-theo-et-ce-nest-pas-tres-frais.html

En revanche, on ne les a pas entendus se répandre en excuses pour s’être ainsi pris les pieds dans le tapis de prière.

http://resistancerepublicaine.eu/2017/02/15/theo-doit-demander-pardon-aux-policiers-et-a-la-france-et-payer-les-degats-des-casseurs/

Ni avoir approfondi le « K théo ».

http://resistancerepublicaine.eu/2017/02/13/pour-en-savoir-un-peu-plus-sur-theo-luhaka-son-depute-son-ministre-bruno-le-roux-et-ce-que-la-france-fait-pour-lui/

https://ripostelaique.com/et-si-maintenant-on-approfondissait-laffaire-theo.html

On a par contre bel et bien vu le camembert président (fromage coulant) se prosterner au chevet du beau Théo, comme il s’était jeté aux pieds de la clandestine menteuse Leonarda.

http://www.atlantico.fr/decryptage/francois-hollande-aime-jeunesse-c-est-sans-doute-pour-qu-est-alle-voir-theo-benoit-rayski-2960117.html#vBGB2fZFFx0qpQxu.99

http://resistancerepublicaine.eu/2017/02/07/apres-leonarda-hollande-chouchoute-theo-il-adore-les-delinquants/

On attend toujours la morale de cette histoire dans les médias officiels. Dans la réinfosphère, nous avons déjà fait le boulot.

https://ripostelaique.com/affaire-theo-luhaka-un-matraquage-mediatique-qui-restera-dans-les-annales.html

Mais il semble que nos journalocrates chérissent le statut de victime qu’ils ont accolé à leur nouvelle Blandine.

https://ripostelaique.com/la-grande-victime-theo-a-toujours-mal-a-lanus-et-veut-rester-debout.html

Cette fois-ci, quelle excuse bidon trouveront-ils à Théo pour avoir affabulé sur son prétendu viol ? Les traumatismes de l’enfance ? Le racisme ? La drogue ? La pollution de l’air ?

Lou Mantely