1

Comment faire avec certains nationalistes antisémites et attardés ?

Il y a des jours où il est lassant de se battre pour défendre notre pays et alerter les Français contre le danger de l’islam et son installation dans nos régions.

Nous avons reçu un courrier à Riposte Laïque d’un pseudo nationaliste dont je tairai le nom ! C’est l’un de ceux qui ne semblent pas comprendre que nous sommes en 2018 et que le danger n’est plus sur la ligne bleue des Vosges depuis que nous sommes chez nous à Strasbourg, grâce aux chars de Leclerc.

Il semble ne pas réaliser que nous sommes dans un combat bien plus d’actualité et dans une lutte pour empêcher que cette ville d’Alsace ne soit totalement occupée par d’autres envahisseurs qui, eux, n’ont pas de bottes mais des babouches aux pieds et ce, avec la complicité d’une mairie socialiste ne se préoccupant que de sa réélection plutôt que de l’intérêt général.

Voici un extrait : Vous faites de l’œil aux milieux nationalistes ultra radicaux pour gagner du soutien car vous n’en trouvez pas ailleurs, mais ça ne marche pas, nous sommes guère dupes. Votre présence a Synthèse Nationale était une aberration, Pierre Cassen ne fit pas le poids face aux fabuleux Alain Escada qui sait nommer l’ennemi, celui qui porte le sabre plutôt que le sabre lui-même, comme vous le faites.

Faire de l’œil aux milieux nationalistes ? Nous n’en avons nul besoin ! Nous avons répondu à une invitation de Synthèse Nationale et avons fait un discours défendant notre position de lutte contre l’islamisation de notre société lors de cette réunion. En aucun cas, ce ne fut un débat. C’était moi, Gérard Brazon, et non pas Pierre Cassen, qui représentais RL ce jour-là. J’étais d’ailleurs en bonne compagnie avec Richard Roudier de la Ligue du Midi.

Je fus mal à l’aise avec le discours du représentant de Civitas, mais pas du tout avec celui de Carl Lang et celui de Jean-Marie Le Pen. Ce fut simple, courtois et civilisé.  Certains stands, pourtant, m’ont un peu gêné aux entournures !

Dans mon esprit, ce n’était pas pour draguer les milieux nationalistes radicaux, grands dieux, mais plutôt, comme l’idée de base de « Synthèse Nationale » le suppose, pour trouver a minima des raisons d’échanger et de garder le contact !

Riposte Laïque n’est pas un parti politique mais, en son sein, nous avons des opinions parfois différentes, nous ne sommes pas toujours d’accord mais en aucun cas nos opinions ne sont diamétralement opposées voire totalement divergentes. Nous restons libres de nos écrits et de nos opinions. Nous sommes respectueux de l’autre ! Ce qui n’est pas le cas de bien des sites et encore moins de certains journaux dits « sérieux » !

Par exemple, je suis pro-israélien et donc contre ceux qui diffusent l’antisémitisme sous le couvert de l’antisionisme. Je dénonce certains « milieux nationalistes » qui sont heureusement ultra-minoritaires d’ailleurs, au même titre que celui des gauchistes pro-Palestiniens, des associations « droits-de-l’hommistes » comme le MRAP, SOS Racisme, la LdH ou des syndicalistes qui laissent dans leurs manifestations hurler des antisémites qui crient « mort aux juifs » sans qu’ils ne disent rien et sans que la police n’intervienne ou que la justice ne sanctionne qui que ce soit !

Je n’ai aucune sympathie pour ces gauchistes qui sèment le désordre et la violence dans les rues et qui sont, de fait, les alliés antisémites de certains nationalistes d’une extrême droite radicale.

Pour ma part, je ne pardonne pas votre allégeance à Israël, votre compte rendu de votre voyage rédigé en plein orgasme, vos articles guimauves sur les juifs, pauvres victimes, éternels martyrs, ou sur les comparaisons constantes/consternantes entre le nazisme/fascisme et l’islam […]

Il est consternant de réaliser que vous refusez de voir les liens qu’il y a entre l’islam et les nazis. Mein Kampf est un best-seller dans les pays d’islam et le grand mufti de Jérusalem, en son temps, n’a pas cessé de faire l’éloge d’Hitler. Certains pensent même qu’il n’est pas pour rien dans l’idée de l’extermination des juifs. Cette fameuse Shoah que vous semblez refuser d’admettre.

Je finirais ce mail par condamner vos articles dithyrambiques, sur l’avorteuse Simone Veil, sur le nègre débile « patriote » Patrice Quarteron, (sur) vos articles anti Iran, sur vos articles élogieux sur le fabuleux Assad, non-sens total hypocrite quand on voit votre ligne idéologique.

Et bien, après cette charge, il est évident pour moi qu’à chaque fois que vous lisez notre journal Riposte Laïque, vous devez avoir des aigreurs, une digestion difficile et que la seule explication doit se trouver dans votre masochisme !

Le seul moyen d’éviter vos difficultés de digestion serait de cesser de nous lire.

En effet, je/nous soutenons le dictateur Bachar el-Assad, qui reste le seul représentant arabe respectueux de la pluralité religieuse. Nous savons que dans ces pays à majorité musulmane, les citoyens ont besoin d’un pouvoir fort et que les chrétiens d’Orient ont besoin de la protection d’un nationaliste arabe qui promeut, d’une main de fer, la liberté religieuse de chacun dans une mer islamique ! Les femmes syriennes ne s’en plaignent pas, elles qui peuvent vivre sans être sous le joug des religieux !

Certes, il n’est pas notre tasse de thé, mais il vaut largement les islamistes armés qui décapitent, assassinent, vitriolent, violent, font des femmes des esclaves sexuelles et qui sont, malheureusement, soutenus par l’Arabie Saoudite, le Qatar, les USA, l’Angleterre et, hélas, la France de Sarkozy à Macron en passant par Hollande ! Ces derniers pays ont des intérêts gaziers et pétroliers qui se moquent bien de la vie d’un peuple et de la démocratie en général d’ailleurs !

Je/nous regrettons bien sûr aussi le soutien de l’Iran islamiste mais nous savons toutefois que la Russie de Vladimir Poutine est largement décideur ! De plus, Israël n’est pas bien loin et ses dirigeants ne sont pas des idiots comme certains basiques antisémites français !

Et oui, j’ai de la sympathie pour Patrice Quarteron, une grande gueule, un provocateur hors pair qui dérange surtout les rappeurs et autres tarés des cités. Il est un boxeur noir qui montre l’exemple, défend sa patrie, sa France et démontre partout où il va son amour pour celle-ci ! Ce qui est loin d’être le cas pour vous !

Je trouve finalement votre réflexion désastreuse et je suis très triste de savoir qu’en luttant contre l’islamisation de mon pays, je lutte aussi pour des minoritaires qui se disent nationalistes et qui, au fond, salissent notre combat patriote !

Gérard Brazon (Libre Expression)

 

 




Menace terroriste de « l’ultra droite » : la baudruche se dégonflerait-elle déjà ?

Membre d’un commando de l’ultra droite photographié à l’entraînement

Alors que l’interpellation et la mise en examen de 10 personnes, dont quatre avaient été placées sous mandat de dépôt, présentées comme appartenant à une organisation terroriste de « l’ultra droite » envisageant des actions violentes contre « les musulmans », les sempiternelles « sources proches de l’enquête » n’étant pas économes de révélations plus anxiogènes les unes que les autres relayées massivement par les médias à grand renfort d’experts (en tout et surtout en n’importe quoi), nous apprenons ce jour que deux des suspects incarcérés ont été libérés, dont le policier retraité qui serait le « chef de file » du réseau.

Quelles conclusions en tirer ?

Tout d’abord que si le sensationnel fait vendre, il est parfois urgent d’attendre d’en savoir plus sur la réalité d’une affaire, qui posait dès le départ de nombreuses questions, en particulier eu égard aux profils des mis en cause.

Ensuite, que l’exactitude nous amène à considérer que le placement en détention des deux personnes libérées sous contrôle judiciaire avait pour but de leur permettre de préparer leur défense avant de comparaître devant le juge des libertés et de la détention, qui a donc estimé que leur incarcération n’était pas nécessaire.

Enfin, qu’il est fortement improbable qu’une organisation terroriste voie la quasi totalité de ses membres laissés en liberté, même sous contrôle judiciaire, si elle présentait effectivement un danger tel que celui qui a été présenté à grand renfort médiatique, et à plus forte raison en ce qui concerne celui qui serait le « cerveau » présumé. Cette affaire se résumerait-elle à un vaste épouvantail à bobos ? Pour l’heure la question reste posée.

Le parquet ayant fait appel de la décision du juge des libertés et de la détention, il devra à nouveau être statué sur ces libérations en marge de cette sombre affaire, qui s’apparente plus à une sorte de canular judiciaire qu’à un véritable dossier « anti-terro » (curieusement plié en quelques semaines), et dont l’information judiciaire en cours devra permettre d’établir avec exactitude quels sont les véritables éléments matériels, n’en déplaise à certains journalistes ou autres chroniqueurs du dimanche en mal de sensations fortes.

Encore une fois, nous ne connaissons pas les éléments du dossier, mais tentons simplement d’analyser les choses sous sous un angle trop rarement en usage aujourd’hui : le pragmatisme. 

Nous avons été parmi les premiers à douter du sérieux de cette affaire. Gageons simplement que nous ne serons pas les derniers !

Affaire à suivre…

Sébastien Jallamion