Tambouille électorale US, missiles Zelensky, délire hygiéniste et alarmiste…

Comme prévu, les “démocrates” US gardent les deux Chambres car même avec quelques sièges de moins ils peuvent compter sur les “républicains” anti-Russes proches du “complexe militaro-industriel” pour bloquer toute investigation sur les Biden et continuer à alimenter la mafia au pouvoir à Kiev.

Le jeu de dupes continue également pour cette dernière car croyant que la Secte travaillait principalement pour elle, celle-ci s’aperçoit que l’affrontement actuel sert moins à la soutenir à court terme (même si c’est aussi le cas car il y a des affaires à faire) que de jouer également plusieurs coups à l’avance (Bobby Fischer était américain après tout) tels que d’une part combattre ceux refusant le démembrement des corps et des nations, d’autre part ceux cherchant à se servir de cette guerre et les sanctions corrélées pour accélérer l’agenda de la transition cybernétique forçant précisément corps et nations à subir sans anesthésie ou si peu des amputations physiques et métaphysiques, économiques et politiques.

Au nom d’un virus fabriqué en laboratoire (SARS COV 2) et d’une particule bouc-émissaire (CO2, confondue avec le CO) il semble bien que les conditions psychologiques et les justifications eschatologiques aient été réunies pour que les populations ainsi apeurées acceptent de voir démembrer leurs fonctions immunitaires internes et externes, symbolisées d’ailleurs pour les premières par la chasse aux médecines naturelles ou éprouvées (comme les traitements précoces validés sur des milliards d’individus depuis des dizaines d’années) et pour les secondes par la chasse à tout ce qui veut préserver les corps et les cultures au nom de “la lutte contre l’extrême-droite” alors que celle qui est dénommée ainsi a été en très grande majorité bien docile en  matière sanitaire et climatique.

Certes, sur les questions d’implantation forcée de populations non citoyennes, d’implantation forcées d’organes génitaux inversés pour adolescents et d’hystérie anti-Russe, ces stigmatisés “extrême-droite”n’ont pas mis tout à fait le doigt exactement le long de la couture de ce qui reste de pantalon ; ce qui déclenche alors les cris d’orfraies des miliciens surveillant les nouveaux comportements greffés.

Les uns sont en effet plutôt attachés à ce que l’implantation forcée d’étrangers chassés par la corruption – soutenue de fait par les mafias et les ONG organisant le transport des nouveaux esclaves (recrutés uniquement pour leurs bras, leur ventre et leur sexe) s’accélère (afin d’en faire une clientèle captive à terme, malgré les aléas type de Santis…), le tout sans aucune contestation ; ce qui implique que leurs troupes, de plus en plus fanatisées façon “années folles” (type Cabaret et Portier de Nuit) soient encore plus “impactantes” contre “l’extrême-droite”,  ce qui, fantasme décodé, implique de se déchaîner main dans la main (et barres de fer phalliques) avec les Black Blocs et autres Antifas (sous la protection silencieuse, quoique parfois réticente, de la police dite “républicaine”).

Les autres miliciens du Nouvel Ordre Cybernétique (NOC) se mettent eux à la chasse de tout ce qui se dresse contre son Ordre hygiéniste en traitant, d’une part, de “transphobe” les citoyens de l’Observatoire de la Petite Sirène militant seulement pour que les ados ne soient embrigadés dans des comportements irréversibles avant leur majorité légale ; d’autre part, en traitant d’ “antivax” les personnes refusant de voir jusqu’aux bébés être injectés (drogués) par des solutions chimiques artificielles aux bénéfices purement affairistes en réalité (les actions des sociétés afférentes s’envolant, mais sans que l’on parle ici de “superprofits” voire de les taxer…).

Enfin, et par un sortilège étrange, ceux qui auraient pu autrefois militer pour “la paix” se transforment en va-t-en guerre forcenés en appelant à un ” quoi qu’il en coûte” invraisemblable, mais pas si illogique néanmoins puisqu’ils sentent bien que les enjeux là-bas ne sont pas seulement géopolitiques mais civilisationnels en ce sens où il y a bel et bien une césure entre ceux qui militent pour le démembrement des corps et des nations (les dissipateurs) et ceux qui militent pour leur préservation et leur affinement (les innovateurs) puisque sans innovation la corruption prévaut et rend immobile avant effacement et affaissement comme le prônent ces faux progressistes que sont les démembreurs.

Cette césure (qui n’est pas nouvelle) n’a pas cependant pas de délimitations aussi précises qu’elle en aurait l’air, et, d’ailleurs, la poignée de main lors du G20 entre l’autocrate “démocrate” US et le tyran néo-maoïste chinois en dit long sur la transversalité de l’hygiénisme et de l’affairisme global ; ce qui prouve bien qu’il ne s’agit pas seulement d’un conflit Ouest/Est et Nord/Sud mais aussi d’une lutte (de plus en plus à mort) entre les partisans de la Secte SHA (tout le monde peut y rentrer mais personne ne peut en sortir à la différence d’une Caste) et les partisans d’une Nouvelle Modernité aspirant à ce que les outils universaux de la Science et de la Technique soient au service réel, démocratique, de l’affinement des nations et des individus, et non pas en vue de leur asservissement malgré bien sûr le voile d’ignorance affirmant le contraire.

C’est du moins ce que Les Lumières  (Sapere Aude !) avaient apporté comme amendement (conformément au message judéo-chrétien : Adam soutenant le Geste d’Ève justifiant le défi de la singularité humaine : croquer dans le Fruit de la Connaissance du Bien et du Mal) avant que cette liberté, nécessairement délimitée démocratiquement, ne soit pervertie par les partisans multiformes de son démembrement effectif.

Des partisans démembreurs qui ont été pour beaucoup pourtant les ennemis farouches de ce qu’ils nommaient la “démocratie bourgeoise” dont ils sont pourtant maintenant les opiniâtres encenseurs et que, loin de la “dépasser”, ils en ont conservé les points négatifs, le tout à leur profit, comme le refus de partager le pouvoir et de rendre plus juste la solidarité ce socle de la Citoyenneté ; ils préfèrent plutôt démembrer celle-ci  dans ses frontières, dont les acquis sociaux, et capter celui-ci, le Pouvoir et ses trois branches (puissance, autorité, compétence), tout en disant là aussi le contraire en parlant “au nom de” ; c’est le triomphe du sophisme d’autant plus pompeux qu’il s’éloigne de toute “amitié” (philos) au fondement originaire pourtant des sociétés dites constitutionnelles….

Mais nous en sommes sortis désormais. La dimension politique dite “illibérale” n’était pas là, sous le réverbère indiqué, paille ayant permis d’occulter la poutre totalitaire de plus en plus enfoncée engoncée dans notre Œil.

Lucien Samir Oulahbib

image_pdfimage_print

2 Commentaires

  1. Les Sondages américains, faits par qui ?? La vague rouge, annoncée par qui ?? Grosse manipulation de la gauche et voir tant de gens de droite se précipiter là-dedans répétant comme des chèvres les élèments de language de la gauche…. depuis des semaines…. et il y a quelques jours Biden fait un discours « La vague rouge n’a pas eu lieu… » ….pauvre chèvres de droite..

  2. Oui les RINO feront tout pour emmerder leurs « collègues » Républicains, les mêmes droites qu’en Europe, les Gauches avancent en groupe et placent tous leurs relais (les permanents) dans les associations avec hauts salaires…Les droites se battent et laissent les associations aux rmains de la gauche(=les militants permanents bien rémunérés) et pour leur militants(qu’ils méprisent à haute dose), le bénévolat (donc pas de salaire = gratuit) ; même si tu es de droite, tu dois te dire de gauche, pour avoir les bénéfices que la droite ne te donnera jamais…

Les commentaires sont fermés.