1

Tant que nous n’aurons pas éradiqué les traîtres, nous subirons l’islam

Le cheval de Troie est en place, les moutons nourrissent les loups, et ces derniers sont déjà opérants dans la bergerie !

Ras-le-bol des bougies, fleurs, rassemblements contre tous ces assassins, ces radicalisés, ces fondamentalistes agissants, prônant la haine et le meurtre, car tous ces tarés en rigolent, en se moquant des peuples de Bisounours.

Oups, j’allais oublier les déséquilibrés, nouveau terme en vogue des gouvernements et merdias à leur botte. Tous les jours, des actes, des attentats ont lieu, dans l’indifférence complice et l’inaction désespérantes. Il est urgent que les peuples, notamment celui de France, se réveillent.

J’ai la plus profonde empathie pour les assassinés, meurtris dans leur chair et leur mental, ainsi que leurs familles et proches. Par contre, j’éprouve de la rage et de la haine contre la source de leurs maux, mais les mots ne changeront rien non plus, seule l’action compte !

Comme beaucoup d’autres personnes,  je dénonce régulièrement ce qui se passe, et encore récemment avant les meurtres de Barcelone et Cambrils, sur ma page Facebook : https://www.facebook.com/alain.barnier.39/posts/876154149218764

Sans me prendre pour Nostradamus, ou pour tout autre devin, nous allons voir une montée accrue de ces actes des fous d’Allah, et le juge Marc Trevidic (spécialiste en la matière) prévoit « notre » 11 septembre, mais en plus meurtrier : http://lagauchematuer.fr/2017/08/20/selon-le-juge-marc-trevidic-daesh-prepare-un-11-septembre-en-france-quattend-macron-pour-agir

Les tragiques événements dénoncés béatement, suivent pourtant des consignes établies par EI, DAECH and Co : http://m.nouvelobs.com/monde/20140922.OBS9865/l-etat-islamique-appelle-a-tuer-les-sales-francais-de-n-importe-quelle-maniere.html?xtref=http%3A%2F%2Fm.facebook.com#http://m.facebook.com

La montée sournoise de l’islamisation de notre pays est bien là, qu’elle soit intégriste, fondamentaliste, radicale ou politisée, car ce ne sont là que des mots, mais cet islam-là n’a pas sa place en France.

« L’islam c’est l’islamisme au repos, l’islamisme, c’est l’islam en mouvement; c’est la même « affaire » » disait Ferhat Mehenni !

Ou regardez cette vidéo bien explicite : https://www.facebook.com/dillon.jean.7/posts/2128516670706905

L’allégeance vient aussi de ceux qui gouvernent, ou de ceux qui ont gouvernés : https://www.facebook.com/dillon.jean.7/videos/2128519237373315/

Je ne ferai pas l’erreur de stigmatiser pour autant la totalité des musulmans qui n’abusent pas, qui veulent vivre en paix, qui ont combattu à nos côtés contre d’autres envahisseurs, et qui font la distinction fondamentale entre l’islam historique religieux (ou le musulmanisme) et l’Islam coranique qui nous pourrit la vie à longueur de journée.

C’est exactement ce que recherchent les traîtres complotistes et les musulmans, les clandestins envahisseurs sont de toute manière manipulés, comme l’est l’ensemble des citoyens des pays, par une oligarchie et un système clairement défini et bien organisé !

Il nous faut combattre farouchement cet islam-là en France, qui ne sert que l’islamisme et le salafisme… L’école musulmane enseigne la LOI islamique, indissociable de la FOI islamique.

La question à se poser sur l’Islam : y a-t-il des bons et des mauvais musulmans ? Car l’islam modéré n’existe pas…

Zemmour, lors de son entretien télévisé, a résumé de manière très  concrète la problématique de l’islam en France : https://vid.me/argW  Ou : https://youtu.be/fz0Mwhq8OEg

https://youtu.be/fz0Mwhq8OEg

Pour beaucoup de Français, les bons musulmans sont ceux qui pratiquent l’islam de manière raisonnée, ou alors, sont-ils des musulmans non pratiquants, car ils ne retirent et ne retiennent que le côté positif des versets du Coran ?

Mais l’ironie, c’est que ces derniers sont considérés par les islamistes, notamment les plus radicaux, comme des mauvais musulmans, des apostats et donc des infidèles à combattre, et à abattre comme les autres mécréants.

En effet, l’islam n’est pas qu’une religion, comme le dit si bien Éric ZEMMOUR. C’est plus que cela… C’est aussi une idéologie politique et conquérante, voire une doctrine prônée par Mahomet, avec une reprise des versets les plus extrémistes par Daech et Cie.

En clair, la majorité silencieuse se tait donc pour ne pas être considérée comme apostate, pour ne pas craindre les attaques en règle de ces derniers. Ou alors, sont-ils complices tacites des extrémistes au nom d’Allah, comme le suggèrent certaines personnes ?

Le côté le plus pernicieux de cette islamisation larvée, c’est que les jeunes Français d’origine extra-européenne se font embrigader par des orateurs radicaux salafistes, wahhabites et autres, avec un bourrage de crânes flagrant de leurs idées nauséabondes. Il suffit de voir tout récemment cet imam qui a fomenté l’attentat de Barcelone.

Mais n’oublions pas les adultes les plus fragilisés, mentalement parlant notamment, qui subissent aussi la même sanction. Ces derniers sont forcément les déséquilibrés qui choisissent des voitures défectueuses et qui perdent le contrôle de leurs voitures folles… Décidément, les asiles psychiatriques ne vont pas chômer !

Soyons lucides, cette situation est cautionnée par la trahison, la lâcheté et l’abandon de la laïcité  républicaine par ses « Élus de la république », gestionnaires de la gouvernance de notre pays, de nos régions, de nos départements, de nos intercommunalités, de nos communes, et qui se couchent lamentablement pour de multiples raisons.

Ce dicton prend donc tout son sens :  » Qui ne dit mot consent ! ». Mais j’irai encore plus loin dans cette vérité, car le peuple est tout autant complice, et je reprendrai à cet effet la citation de Georges Orwell : « Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n’est pas victime, il est complice. »

Ce qui entraîne de facto toutes les dérives extrémistes imposées par les wahhabites, salafistes et pachtounes. Cofinancées par l’Arabie saoudite et le Qatar, notamment sur les revendications du voile, de la burqa, du burkini, et autres « DIKTATS », véritables « actions de provocation » sur notre sol. Je n’oublie pas pour autant le financement !

« Ce n’est pas cela l’islam ! » diront certains, mais je leur réponds : « Ce n’est pas cela notre France !  » Oui, car c’est clairement une invasion planifiée et organisée, et un grand remplacement acté. Il suffit de voir la montée en puissance de l’invasion de clandestins en France comme en Europe…

Pourquoi n’immigrent-ils pas dans les pays du Moyen-Orient qui correspondent le mieux à leurs idéologies et à l’islam ? Ils ont pourtant le choix, car pas moins de 57 pays pourraient leur convenir !

Des problèmes similaires de cet islam politisé et conquérant, à une plus petite échelle, se sont produits sur ma propre petite commune de Viviers, suite à l’interpellation, en tant qu’élu vivarois, de riverains, et commerçants excédés  par certains agissements, notamment d’incivilités.

J’ai donc effectué mon devoir d’élu : « écoute, action et réaction », et j’en ai donc dénoncé les dérives par lettre ouverte à notre maire : https://www.facebook.com/alain.barnier.39/posts/669333923234122

L’islamisation sournoise se met évidemment en place dans nos campagnes, et il faut réagir avant qu’il ne soit trop tard. Certains de ces jeunes d’origine extra-européenne, mais néanmoins français, ne sont pas forcément des voyous ou des racailles. Ils se sentent désœuvrés, dépités, voir sûrement écœurés d’être des laissés pour compte, mais cela ne justifie en aucune manière ce type de comportements, nous avons l’obligation et le droit de réagir.

Notre devoir moral d’élu (et donc le mien) est d’éviter cela. Comme d’empêcher que ces jeunes fragilisés par une situation économique, conflictuelle, catastrophique de notre pays, de sombrer, pour leur éviter de se retrouver embrigadés par des sociopathes, en devenant eux-mêmes des sociopathes…

Notamment en permettant à certains islamistes, par la non-action, de les enrôler dans leurs propos radicaux comme dangereux pour notre démocratie, notre liberté, notre laïcité. Oui ! Nous avons le devoir moral, et la légitimité de les contrer en tant que citoyens.

Tout doit être effectué pour ramener la pérennité d’une ambiance somme toute conviviale et joviale au sein de notre ville provençale comme au niveau national, quitte à employer la sanction, si la discussion, l’écoute et la dissuasion ne mènent à rien…

Il faut juste réveiller certaines consciences endormies et les mettre face à la réalité du terrain, élus, comme acteurs de ces problématiques. Je combats farouchement l’islamisation de mon pays, et tout autant au sein de ma commune.

Il est inadmissible comme intolérable d’entendre certains propos sexistes et des réflexions dégradantes envers des jeunes femmes circulant à pied sur la place de La Roubine, venant de certains hommes concernant leurs corps comme leurs tenues vestimentaires estivales (short, jupe et petit débardeur). En leur mentionnant « que ce n’est pas leur place ici ! Ah bon, elle est où leur place, il me semble que nous sommes chez nous ?

Mais ces comportements plus que problématiques sont aussi au niveau national, mais en pire, car on agresse physiquement : http://www.liberation.fr/desintox/2016/09/09/hallucination-collective-a-toulon-les-femmes-agressees-ne-portaient-pas-de-short_1490974

Ou :

http://m.france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/cotes-d-armor/guingamp/guingamp-une-lyceenne-agressee-par-un-homme-pour-sa-tenue-jugee-provocante-1081559.html#xtref=http://m.facebook.com

Oui, évidemment que ce sont des propos sexistes, mais ils sont clairement islamistes et radicaux, proférés par beaucoup de personnes extra-européennes, qui mènent obligatoirement à cette islamisation conquérante et politisée, et je le maintiens mordicus !

Il m’a été dit personnellement, lors d’une discussion sereine au bar de mon village, et je cite : « Mais les femmes musulmanes ont tout à fait le droit de choisir de s’habiller en burqa ou en burkini, c’est leur choix. »

Si je comprends donc bien cette logique rétrograde, qui est valable pour « leurs » femmes, cette dernière est refusée comme interdite pour le choix vestimentaire des « nôtres »… Ça aussi, c’est de l’islamisation larvée !

Nous pouvons tout autant aborder les mots « respect » et « civisme » aussi. Il m’est également impossible comme inadmissible d’entendre certains jeunes insulter des personnes. Quand ces mêmes personnes viennent les voir amicalement pour leur demander d’être respectueux envers ceux qui veulent se reposer, ou profiter des soirées d’été avec leurs fenêtres ouvertes, et qui s’entendent traiter de « connasse » ou « connard » en leur imposant de se casser.

Le laxisme d’État et de la justice à deux vitesses permettent tout autant le sentiment d’insécurité pour les agressés et le sentiment d’impunité pour les agresseurs, mais il est où le « bien vivre ensemble » tant prôné par nos gouvernants félons ?

Il ne faut pas pourtant pas oublier ce dicton :

« La liberté des uns, s’arrête là où commence celles des autres. »

La prise de conscience devient donc urgente, que cela soit du côté de ceux qui veulent nous imposer cet islam-là, comme celui de ceux qui prônent le racisme et l’extrémisme pour tous. Oups ! Le mot race n’existant plus en France, le mot raciste n’existe donc plus…

Il en est de même pour ceux qui manquent de respect et de civisme, car ils n’ont pas reçu l’éducation, ou bien ils l’ont oubliée. Mais la faute appartient aussi à certains parents qui ont baissé les bras, qui ont relâché leur vigilance à un moment donné, ou tout simplement par « je m’enfoutisme » !

Il y a un fait et un constat flagrants néanmoins, à moins d’être demeurés, hypocrites, ou complices : les principaux responsables de toutes ces dérives sont avant tout nos élites, nos gouvernants, nos décideurs. Ces derniers se servent des musulmans comme ils se servent des peuples afin d’accomplir leurs projets nauséabonds.

Il y a une priorité vitale de survie de notre France, c’est de ne pas se tromper de combat, ni de combattants, et ce sont ces derniers, ces félons qui cautionnent et avalisent qui doivent être combattus en premier. Vient, parallèlement, le combat contre cette islamisation larvée chez nous par leurs « petits » soldats.

Tant que nous n’aurons pas éradiqué les premiers, il faudra rester réaliste et logique, tous les autres combats sont puérils, utopiques et perdus d’avance. Ce n’est pas du pessimisme, mais du réalisme !

Alors, citoyennes, et citoyens de France et d’Europe, le réveil est pour quand ?

Alain Barnier