1

Tant qu’en France on pourra casser du flic en toute impunité…

D’abord, une belle façon de commencer la semaine et le mois, par ce nouveau flash-mob, réalisé au Sénat, ce 1er mai.

Un 1er mai marqué par ailleurs par de nombreuses violences des manifestants gauchistes contre les forces de l’ordre, en toute impunité. Seulement 40 arrestations dans toute la France, pour 50 policiers blessés ! Pendant ce temps-là, dans les zones islamisées, toutes les nuits, des « jeunes » agressent policiers et pompiers, là encore en toute impunité, car ceux-ci n’ont pas les ordres nécessaires pour riposter à la hauteur des agressions, y compris en tirant s’il le faut.

De quoi donner raison aux généraux, à condition que sur les réponses, ils soient plus clairs sur les bonnes réponses à apporter que ne l’est le général Richoufftz, sur cette interview à Sud Radio.

Il faut que la peur change de camp, et qu’on sache, en France, que quand on agresse des policiers ou des gendarmes, on peut mourir, comme cela vient d’arriver à une voilée qui, avec un couteau, menaçait des militaires israéliens, en Cisjordanie.

Tant que l’agression des forces de l’ordre sera un sport national et que les agresseurs ne risquent rien, le djihad quotidien progressera, et la France perdra du terrain.